Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2022 6 19 /02 /février /2022 07:23
Le Télégramme, 19 février

Le Télégramme, 19 février

Partager cet article
Repost0
17 février 2022 4 17 /02 /février /2022 15:11
Partager cet article
Repost0
16 février 2022 3 16 /02 /février /2022 09:13
Partager cet article
Repost0
15 février 2022 2 15 /02 /février /2022 10:03
Partager cet article
Repost0
13 février 2022 7 13 /02 /février /2022 15:19
Vendredi soir avait lieu les victoires de la musique. Une soirée qui célèbre chaque année les artistes de la scène musicale française. 
 
Ce vendredi, un artiste engagé depuis des années et fortement décrié pour l’une de ces dernières musiques a été décoré. Orelsan et sa chanson
« L’odeur de l’essence » gagne la chanson engagé de l’année.
 
Bien plus qu’un simple artiste engagé dans cette chanson, Orelsan dénonce sans détour l’extrême droite française. Les millions d’argent distribué aux grandes entreprises, le système capitaliste. 
 
Dans cette magnifique chanson au rythme entraînant, l’artiste tente de faire comprendre à la jeunesse l’importance du vote je ne retiendrai qu’une chose loin des polémiques stériles, un simple vers pour la jeunesse de cette chanson : 
 
« Génération Z parce que la dernière 
Ça s’voit clairement qu’on a pas connu la guerre 
Tous les vieux votent, ils vont choisir notre avenir
Mamie vote Marine, elle a trois ans à vivre »
 
Des paroles crues, qui décrivent la réalité de la politique française pour de nombreuses personnes. Une chanson à écouter, à méditer pour faire changer les choses."
Partager cet article
Repost0
11 février 2022 5 11 /02 /février /2022 14:59
Venue de Macron à Brest - 11 février - pique-nique revendicatif pour faire entendre une autre voix
Venue de Macron à Brest - 11 février - pique-nique revendicatif pour faire entendre une autre voix
Venue de Macron à Brest - 11 février - pique-nique revendicatif pour faire entendre une autre voix
Venue de Macron à Brest - 11 février - pique-nique revendicatif pour faire entendre une autre voix
Venue de Macron à Brest - 11 février - pique-nique revendicatif pour faire entendre une autre voix
Venue de Macron à Brest - 11 février - pique-nique revendicatif pour faire entendre une autre voix
Venue de Macron à Brest - 11 février - pique-nique revendicatif pour faire entendre une autre voix
Venue de Macron à Brest - 11 février - pique-nique revendicatif pour faire entendre une autre voix
Venue de Macron à Brest - 11 février - pique-nique revendicatif pour faire entendre une autre voix
Venue de Macron à Brest - 11 février - pique-nique revendicatif pour faire entendre une autre voix

Pique - nique revendicatif, le 11 février, pour se faire entendre pendant le sommet mondial des océans et dire notre refus de la politique de Macron ce midià  Brest, en bas de la rue de Siam, à l'occasion de la venue du président. Une centaine de personnes présentes, dont les camarades du PCF et de la CGT.

Photos Enzo de Gregorio et CGT Brest

CF. Le communiqué pour cette manifestation:

En France, la fortune des milliardaires a augmenté de 86 % depuis le début de la pandémie de COVID 19. Cette hausse représente une somme de 236 milliards d’euros, soit assez d’argent pour distribuer un chèque de 3500 euros à chaque Français. Et si ces milliardaires se sont enrichis, c’est principalement en raison de l’argent public versé sans conditions par les gouvernements.

Ces chiffres sont à mettre en regard de ceux qui montrent l’intensification de la précarité. Réforme de l’assurance chômage, baisse des APL, coupes dans les budgets sociaux… Sous la présidence d’Emmanuel Macron, les inégalités se sont encore accrues. En France, ce sont 7 millions de personnes qui dépendent désormais d’une aide alimentaire pour vivre.

Augmentations des prix des produits de première nécessité, de l’énergie comme de l’alimentation et plus globalement du coût de la vie pour toutes et tous, plus personne ne peut ignorer le contexte social et économique. Seuls les salaires, les pensions et les aides et allocations continuent de baisser au regard de l’inflation dans le privé comme dans le public. Nous demandons 300 euros d’augmentation de salaire pour toutes et tous et le blocage des prix produits de première nécessité.

A l’occasion de la venue du président de la République à Brest, nos organisations syndicales CGT, FSU, Sud Solidaires, L’Union Pirate pour l’UBO et l’Union lycéenne du Finistère appellent les salariés, les privés d’emplois, les retraites et les jeunes à se rassembler pour exprimer notre colère contre la politique anti-sociale menée par son gouvernement et ses conséquences en terme d’accroissement des inégalités.

Notre rassemblement sera aussi l’occasion de dénoncer l’opération de « Blue washing » que constitue le « One Ocean Summit ». Face aux menaces qui pèsent sur les océans (dérèglement climatique, pollutions, pêche industrielle), les solutions promues dans ce sommet permettront à des multinationales sans scrupule de réaliser encore plus de profits en exploitant les écosystèmes et les salariés.

Rassemblement pique nique vendredi 11, à partir de midi,  place Coatmeur en bas de la rue de SIAM à Brest

Partager cet article
Repost0
11 février 2022 5 11 /02 /février /2022 14:48
Un message de Salah Hamouri : « Rester, c’est déjà résister »

Chères amies et chers amis,

Je veux juste faire un point avec vous sur là où nous en sommes de la volonté israélienne qui concentre ses coups contre moi mais aussi contre tous mes camarades palestiniens de Jérusalem-Est où je réside.

Comme vous le savez, les Palestiniens qui résident à Jérusalem-Est ont un statut très précaire et particulier ; ils ne sont ni Israéliens ni Palestiniens. Ils sont des « résidents » de Jérusalem. Ils ont, à ce titre, une carte « de résident » délivrée par l’occupant. Pour être délivrée par les autorités israéliennes celles-ci multiplient les obligations de justifier qu’on habite bien cette ville sans interruption, une ville qu’ils ont annexée en 1980.

Sans ce document un Palestinien est sans papier et donc expulsable. Ce qui voudrait dire concrètement pour moi que je ne pourrais jamais plus revenir sur ma terre, ni côté israélien ni côté palestinien, puisque je n’ai pas de citoyenneté et que c’est l’occupation qui délivre et qui contrôle l’attribution des « papiers » en Cisjordanie.

Ma situation est difficile, après tout ce que vous savez je pense, de toutes mes années de prison et de l’expulsion d’Israël de ma femme alors qu’elle était enceinte de notre premier enfant. J’ai refusé leur volonté que je prenne la décision de partir. Ceci en parfait accord avec ma femme, Elsa. Pour eux il faut vider Jérusalem-Est de tous les Palestiniens, un à un s’il le faut, ou plus amplement et violemment comme on voit avec les destructions des maisons palestiniennes à Jérusalem. Ils procèdent à un nettoyage ethnique de cette ville emblématique à plus d’un titre. Le dernier rapport d’Amnesty International a bien relevé ce fait pour l’inscrire dans sa définition du système mis en place par les dirigeants israéliens sur tout l’espace qu’ils contrôlent de la mer au Jourdain : un système d’apartheid.

Le 18 octobre dernier la ministre de l’Intérieur israélienne, Ayalet Shaked, a confirmé que mon statut et donc ma carte de « résident de Jérusalem » étaient supprimés.

Pourquoi ? Parce qu’une loi qui a été votée à la Knesset en 2018 décrétant « Israël État-nation du peuple juif » aboutissait à une conséquence effarante : le devoir d’allégeance pour tous les citoyens vivant en Israël. Pour eux, Jérusalem c’est Israël. Et il est bien certain que je ne peux pas accepter ce qu’ils appellent « un devoir d’allégeance ». Cela n’a aucun sens. Je fais partie d’un peuple occupé et le droit est avec moi qui consiste à refuser toute occupation et qui consacre le droit à la résistance. Pour Israël ce droit, qui est un droit universel fondamental, on le sait bien en France, pour Israël c’est un délit !

Cette décision s’est accompagnée d’une autre décision encore. La seconde c’est que ma liberté de circuler est totalement limitée à quelques kilomètres autour de chez moi. J’habite à Jérusalem mais de l’autre côté du mur. Et voilà qu’ils viennent maintenant, après avoir fermé l’ONG pour qui je travaillais « Addameer », de me retirer ma carte de sécurité sociale (pour reprendre les mots français). Je ne suis plus couvert.

Tous ces problèmes « personnels » je les règle avec ma famille et mes amis. Je n’ai pas besoin d’aide pour cela même si le plus dur est de ne pas avoir vu ma famille depuis plus de 9 mois, l’âge de notre fille. La question la plus épineuse pour moi est ailleurs, et j’ai du mal à en parler. Bien que je sois l’objet d’une décision politique et alors que la France dit ne pas l’accepter mais que rien ne change pour autant, je n’ai qu’une voie « légale » pour faire face ; saisir le système judiciaire israélien. Et non seulement israélien mais aussi français car il a été établi officiellement que mon téléphone portable a été « infecté » par « Pegasus » alors que je me trouvais en France.

Cet ensemble de procédures me coûte un tel prix que je ne peux, et ma famille avec moi, y faire face sans soutiens extérieurs, sans les solidaires.
Ils veulent me faire partir par tous les moyens les plus ignobles, y compris en tapant à mon « portefeuille » et cela alors que je ne peux plus travailler aujourd’hui. Ils sont acharnés mais aussi pervers.

Je tiens à remercier très chaleureusement la direction de l’AFPS qui, comprenant ma situation, a pris l’initiative d’ouvrir une « cagnotte » pour que je puisse faire face aux dépenses juridiques et résister à la volonté israélienne. Je remercie aussi tous les solidaires qui ont déjà répondu à cet appel de combat.

Je dois dire d’abord que je n’aime pas du tout parler de cela. Vraiment pas. C’est trop délicat pour moi. Mais l’occupant m’y oblige. J’ai besoin de votre aide.

Et j’apprécie beaucoup cette aide à mon combat qui recoupe celui de mes frères palestiniens de Jérusalem : tout faire, absolument tout, pour rester. Car pour nous Palestiniens « Rester, c’est déjà résister ».

Merci de votre attention à ce message et à ce « help ! » que je vous envoie.

Salah Hamouri
Jérusalem, le 11 février 2022
message publié par l'AFPS

https://www.helloasso.com/associations/association-france-palestine-france-solidarite-afps/collectes/soutien-a-salah-hamouri-et-contre-le-nettoyage-ethnique-a-jerusalem

Contre le nettoyage ethnique à Jérusalem
Contre le transfert forcé des Palestiniens de Jérusalem

Salah Hamouri, avocat franco-palestinien, résident de Jérusalem-Est subit depuis 20 ans un harcèlement continu de la part de l’État d’Israël.

Après les années d’emprisonnement arbitraire, c’est à sa vie privée que l’occupant israélien s’est attaqué : interdiction à sa femme de se rendre à Jérusalem où vit la famille, impossibilité faite à ses enfants de naître à Jérusalem, interdiction faite à cette famille de se regrouper pour vivre ensemble à Jérusalem, la ville où il est né et entend demeurer.

Depuis le mois de juin 2020, il vit sous la menace d’une expulsion imminente en vertu d’une loi inique : Israël a décidé de révoquer le statut de résident de Jérusalem de Salah Hamouri pour « défaut d’allégeance. »

Il lui est interdit, dans l’attente des procédures d’appel, de se déplacer. Il se retrouve maintenant dans l’impossibilité de sortir de chez lui, dans un quartier excentré de Jérusalem : il ne peut plus exercer sa profession d’avocat.

Et maintenant Israël vient de lui retirer sa couverture santé pourtant obligatoire.
Les Palestiniens de Jérusalem se battent pour vivre à Jérusalem, sur leur terre et dans leurs maisons. Salah est un parmi tous les autres.

La panoplie du régime d’apartheid israélien pour perpétrer le transfert forcé des Palestiniens de Jérusalem est diversifiée et inhumaine : démolition de maisons, expulsion, confiscation de terres, harcèlement, emprisonnement, privation du droit à la santé et à l’éducation, et une des plus récentes : le retrait du statut de résident pour défaut d’allégeance.

Salah est le premier visé par l’application de cette loi inique. Il se bat pour lui mais aussi pour toutes et tous les autres qui risqueraient de subir le même sort après lui.

L’AFPS soutient Salah Hamouri dans son combat. Aux côtés de la Coalition civique pour les droits des Palestiniens de Jérusalem, aux côtés des organisations palestiniennes de défense des droits humains telles que Al Haq ou Adalah, ensemble nous luttons contre le nettoyage ethnique à Jérusalem.

L’asphyxie financière est un des moyens utilisés par Israël pour rendre la vie des Palestiniens de Jérusalem impossible : toute démarche administrative ou juridique a un coût parfois très élevé. On sait que les familles dont les maisons sont détruites par Israël doivent financer eux-mêmes la destruction de leur propre maison.

Comme toutes les Palestiniennes et tous les Palestiniens de Jérusalem victimes du régime d’apartheid israélien, Salah Hamouri a besoin de notre soutien y compris financier pour mener à bien son combat, leur combat.

Pour lui permettre de mener à bien ses actions juridiques, contribuons financièrement au combat de Salah Hamouri contre son expulsion de Jérusalem !

Contribuons au combat des Palestiniennes et des Palestiniens contre le nettoyage ethnique à Jérusalem !

Tout don versé donnera droit, si vous êtes imposable, à une déduction fiscale de 66 %.

Pour faire un don vous pouvez le faire via Hello Asso par carte bancaire

>> Soutenir Salah Hamouri

ou nous adresser un chèque à l’ordre de l’AFPS, au 21 ter rue Voltaire 75011 Paris, en précisant au verso l’objet de votre soutien « contre le nettoyage ethnique ».

Un message de Salah Hamouri : « Rester, c’est déjà résister »
Partager cet article
Repost0
11 février 2022 5 11 /02 /février /2022 14:37

Saint-Brieuc - 12 février. Rassemblement contre l'extrême-droite.

Soyons nombreux ce samedi 12 février à l'appel de plusieurs organisations de gauche à manifester à Saint-Brieuc à 16h30 devant la salle Steredenn pour dire Non à l'extrême-droite, pour une Bretagne ouverte et solidaire, à l'occasion du meeting à Saint Brieuc au parc des expositions du polémiste raciste, anti-républicain, réactionnaire, misogyne, homophobe, Eric Zemmour, mis en orbite par le milliardaire breton d'ultra droite Bolloré.

Les idées d'extrême-droite ne doivent pas trouver leur place en Bretagne! 

Ne laissons pas s'implanter ces diviseurs et semeurs de haine. 

 

Communiqué de la fédération PCF Côtes d'Armor

Avec Mr Zemmour, c’est le climat de haine et de violence qui prend le pas dans le débat de l’élection présidentielle.
 

Personnalité issue de certains médias, Eric Zemmour ne manque, par ses propos, aucune occasion de faire parler la haine et la violence.
Il est l’apôtre de la politique du bouc émissaire à l’encontre des étrangers, des réfugiés, des enfants en situation de handicap, des femmes qui affirment leurs droits et revendiquent l’égalité...
Il crée un véritable climat qui s’apparente à celui de la France des années 30, climat qui préparera la collaboration.
Au regard des valeurs de notre République et des lois en vigueur, l’attitude envers ce personnage ne devrait souffrir aucune complaisance.
La Fédération du PCF des Côtes d’Armor appelle la population à exprimer, à 16h30, devant la salle Steredenn, son attachement aux valeurs de solidarité et de paix , aux valeurs de la République française à l’occasion de la tenue d’un meeting ce samedi 12 février, par les soutiens
de Mr Zemmour.

Rassemblement contre la venue du candidat d'extrême-droite Zemmour à Saint-Brieuc, samedi 12 février à 16h30 devant la salle Steredennn
Partager cet article
Repost0
11 février 2022 5 11 /02 /février /2022 12:37
Sondage 11 février Opinion Way - Fabien Roussel en 2e position à gauche avec 5%
Chaque semaine, Fabien Roussel 2022 monte un peu plus dans les sondages, démontrant que la France des jours heureux n'est pas un horizon inatteignable !
 
"Lorsqu'il y a une volonté, il y a un chemin".
 
Rejoignez la seule campagne en dynamique à gauche : celle de Fabien Roussel!
 
Nous avons deux mois pour continuer l'ascension!
 
Partager cet article
Repost0
11 février 2022 5 11 /02 /février /2022 12:33
Fabien Roussel 2022 - Suivre son actualité, 11 février 2022

🎙️ Dimanche 13 février à 21h50 : Émission « C dans l’air » spéciale questions internationales et diplomatiques sur France 5.

🎙️ Mardi 15 février à 8h15 : Matinale spéciale présidentielle de France Inter.

🎙️ Mardi 15 février à 18h00 : Émission BFM Story sur BFM TV.

📍 Mardi 15 février à 19h00 : Invité des étudiants de Science Po Paris.

📍 Mercredi 16 février : Déplacement en Seine-Saint-Denis.

🗣️ Mercredi 16 février à 19h00 : Meeting à Montreuil.

🎙️ Jeudi 17 février à 8h15 : Matinale de Cnews.

Chaque semaine, (re)découvre l'actualité de Fabien Roussel, une proposition mise en avant et des manières d’agir pour la campagne.


Agir pour le pouvoir d'achat en augmentant les salaires

La première mesure que nous mettrons en œuvre sera d’augmenter les salaires, en commençant par le SMIC à 1923 euros brut (1500 euros net).

👉 C’est important de compter en brut. 
Parce que ceux qui prétendent monter les salaires en faisant baisser les cotisations sociales vident les caisses de la Sécurité Sociale et finiront par la mettre à terre. 
Avec nous, ce sera une hausse du salaire brut, du net, et nous accompagnerons les entreprises en baissant les vraies charges qui pèsent sur elles (énergie, assurance, intérêts bancaires, etc.).

(Re)découvre ce moment fort dédié au SMIC, extrait du meeting de Marseille 👇

Fabien Roussel devant un pupitre

En savoir plus sur la proposition d'augmentation des salaires et pensions.


Fabien Roussel en Corse

La Corse est le premier territoire français qui s'est libéré du fascisme grâce à la mobilisation de la population.
Aujourd'hui, la vie y est plus chère que sur le continent.

Fabien Roussel a profité de son séjour en cette terre de résistance pour rencontrer ceux qui agissent pour des jours meilleurs : élus, syndicalistes de l'énergie, de la Poste, de la santé, de l'éducation nationale, les aides à domicile, les dockers, des viticulteurs et salariés de la presse.

Entre deux rencontres, il a également insisté pour se rendre dans un immeuble de 10 étages, (Bâtiment L20 des Salines), habité par plusieurs personnages âgées, et dont l'ascenseur est en panne depuis 6 mois.

Accompagné par plusieurs journalistes, il a promis aux résidents d'interpeller le Préfet.
Dès le lendemain, le Maire d'Ajaccio s'engageait à réparer l'ascenseur d'ici la fin du mois et à réduire les loyers de certains résidents.

(Re)Voir son meeting au palais des congrès d' Ajaccio.

Fabien Roussel 2022 - Suivre son actualité, 11 février 2022
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011