Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2022 7 27 /02 /février /2022 08:31
Assemblée des communistes de la 6e circonscription à Pont-de-Buis le 5 février (photos Daniel Laporte)
Assemblée des communistes de la 6e circonscription à Pont-de-Buis le 5 février (photos Daniel Laporte)
Assemblée des communistes de la 6e circonscription à Pont-de-Buis le 5 février (photos Daniel Laporte)
Assemblée des communistes de la 6e circonscription à Pont-de-Buis le 5 février (photos Daniel Laporte)
Assemblée des communistes de la 6e circonscription à Pont-de-Buis le 5 février (photos Daniel Laporte)
Assemblée des communistes de la 6e circonscription à Pont-de-Buis le 5 février (photos Daniel Laporte)
Assemblée des communistes de la 6e circonscription à Pont-de-Buis le 5 février (photos Daniel Laporte)
Assemblée des communistes de la 6e circonscription à Pont-de-Buis le 5 février (photos Daniel Laporte)
Assemblée des communistes de la 6e circonscription à Pont-de-Buis le 5 février (photos Daniel Laporte)
Assemblée des communistes de la 6e circonscription à Pont-de-Buis le 5 février (photos Daniel Laporte)

Le PCF, c'est la force du collectif et du partage. Les camarades du comité des jours heureux de la 6e circonscription du Finistère étaient réunis le 5 février dernier a Pont-de-Buis pour construire la campagne de Fabien Roussel sur la circonscription et la campagne législative de Pierre-Yves Thomas et Isabelle Maugeais, en présence de notre conseillère régionale Gladys Grelaud et de notre trésorier départemental Ronan Tanguy, et de Maxime Paul et Catherine Flageul, candidats aux législatives du PCF en 2017 - Photos de Daniel Laporte.

Partager cet article
Repost0
26 février 2022 6 26 /02 /février /2022 07:41
Samedi 12 mars 16 h 30 – Le Relecq-Kerhuon – Débat Climat Énergie quels défis politiques?  avec Amar Bellal.

Samedi 12 mars 16 h 30 – Le Relecq- Kerhuon – Débat Climat Énergie quels défis politiques?

avec Amar Bellal. 

Local section PCF du Relecq-Kerhuon  5 boulevard Gambetta 29480 Le Relecq-Kerhuon 

Partager cet article
Repost0
26 février 2022 6 26 /02 /février /2022 07:31
Jacques Rannou, candidat du PCF. Ouest-France, 25 février.

Jacques Rannou, candidat du PCF. Ouest-France, 25 février.

Partager cet article
Repost0
26 février 2022 6 26 /02 /février /2022 07:12
Quimper - le comité des jours heureux soutient le candidat des Jours Heureux Fabien Roussel et présente la candidature aux législatives de Yann Foucher

+ 100 inscrits au Comité des Jours Heureux de Quimper, au comité de soutien à Fabien Roussel sur le pays de Quimper!

Le comité des jours heureux de Quimper présente sa dynamique pour le soutien à Fabien Roussel et la candidature aux législatives de Yann Foucher, directeur d'école, instituteur bilingue, ancien responsable syndical, présenté par le PCF sur la circonscription de Quimper.

Ouest-France, 25 février 2022.

Partager cet article
Repost0
26 février 2022 6 26 /02 /février /2022 07:01
Rassemblement de solidarité avec le peuple ukrainien et contre la guerre en Ukraine à Brest ce samedi 26 février à 14h30

UKRAINE : NON À LA GUERRE 🕊

À l'appel du CIAN 29 et de plusieurs organisations associatives, syndicales, politiques, soyons nombreux·ses à nous mobiliser ce samedi 26 février pour :
- Un retrait immédiat des troupes russes entrées en Ukraine
- Le respect de la souveraineté de l'Ukraine dans ses frontières reconnues par la communauté internationale
- Un retour des parties prenantes au conflit à la table des négociations sous l'égide de l'ONU

RDV demain à 14h30 Place de la Liberté (https://fb.me/e/2ZmKbW7Pg) ! Tous les peuples aspirent à la paix, à bas les impérialismes qui les poussent à la guerre !

 

Ci-joint, l'appel du Cian (dont le PCF est membre ) à manifester demain à 14 h 30 place de la Liberté et la déclaration du comité national exécutif du PCF.

Non à la guerre en Ukraine !

Fort de sa quinzaine d'associations et d'organisations politiques et syndicales, le collectif finistérien pour l'interdiction des armes nucléaires (CIAN29) appelle la population de Brest et de ses environs à venir exprimer sa volonté de voir mettre un terme à cette guerre.

Tous les peuples aspirent à la paix, à bas les impérialismes qui les poussent à la guerre !

Pour un retrait immédiat des troupes russes entrées en Ukraine, pour le respect de la souveraineté de l'Ukraine dans ses frontières reconnues par la communauté internationale, pour un retour des parties prenantes au conflit à la table de négociation sous l'égide de l'ONU.

Rendez-vous à 14h30 samedi 26 février, place de la Liberté à Brest.

 

La France doit agir pour arrêter la guerre, pour la paix et la sécurité collective
Déclaration du comité exécutif national du PCF — 25 février 2022
La décision prise par le gouvernement russe d’envahir l’Ukraine déclenche l’une des crises les plus
graves essuyées par le continent européen depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Alors
que de nombreuses victimes sont déjà à déplorer en Ukraine, et que l’action de l’armée russe va en
causer beaucoup d’autres, la violation du droit international crée une situation extrêmement
dangereuse pour l’avenir des relations internationales.
Le Parti communiste français condamne sans réserve le choix de la guerre fait par Vladimir
Poutine. Si l’on ne peut taire les surenchères des États-Unis et de l’Otan, qui n’ont eu de cesse de
vouloir implanter de nouvelles bases aux frontières de la Russie, rien ne saurait justifier la
politique de force ouverte pratiquée par le pouvoir de Moscou. Loin de défendre les intérêts de
son peuple, son autoritarisme, son nationalisme et ses proximités avec l’extrême droite
européenne ne servent que les intérêts des puissants oligarques et du capital financier et rentier
qui ont plongé une grande partie de la Russie dans la pauvreté et creusé en son sein les inégalités.
Le risque de dérive vers un conflit mondial entre intérêts capitalistes rivaux est désormais très
élevé. Tout doit être fait pour stopper cette spirale. Les peuples européens, jusqu’au peuple russe,
n’ont pas besoin d’une nouvelle guerre. La menace du recours à l’arme nucléaire n’est plus un
tabou. Les grandes puissances s’engagent dans une folle course aux armements les plus
sophistiqués et les plus meurtriers. C’est extrêmement grave pour l’avenir de l’humanité. Gardons
à l’esprit les millions de morts des derniers conflits et la jeunesse sacrifiée.
Un cessez-le-feu immédiat et le retrait des troupes russes s’impose. Il faut de toute urgence
arrêter une guerre dont les premières victimes sont les populations civiles, qui se retrouvent au
milieu des combats ou sont contraintes à la fuite. Le Parti communiste français exprime toute sa
solidarité avec le peuple d’Ukraine, qui est la première victime du conflit. Une aide humanitaire
doit lui être apportée. La France et l’Union européenne doivent prendre toutes les initiatives
nécessaires pour assurer l’accueil des réfugiés.
Du fait de son histoire, la France a une voix singulière à faire entendre, en faveur de la sécurité
humaine et de la paix, du droit international et de la coopération solidaire des nations et des
peuples. En toute souveraineté, elle doit jouer un rôle moteur et actif dans la sortie rapide du
conflit.
Elle doit tout mettre en œuvre pour s’opposer aux surenchères guerrières, qui s’expriment du côté
du pouvoir russe comme dans le cadre de l’Otan, et dont le peuple d’Ukraine paierait le tribut le
plus lourd.
La communauté internationale doit isoler politiquement, diplomatiquement et économiquement
le régime de Poutine, afin de le contraindre à renoncer à sa politique de force ouverte. La livraison
d’armes à l’Ukraine, loin de préserver la souveraineté de ce pays, n’aboutirait qu’à ajouter de la
guerre à la guerre, au risque de conduire le continent européen tout entier au bord d’un
engrenage fatal.
Le rôle de notre pays est d’agir par la voie politique et diplomatique en faveur de la désescalade.En utilisant son siège au Conseil de sécurité, il doit proposer à l’ONU, de prendre l’initiative de convoquer une conférence pan-européenne extraordinaire de paix et de sécurité collective,réunissant l’ensemble des États européens, avec l’Ukraine et la Russie.cette conférence serait chargée d’aboutir un règlement négocié global, permettant de traiter les causes du conflit, de rétablir l’indépendance d’une Ukraine non alignée, et d’ouvrir une perspective de paix et de sécurité durable en Europe, sur les bases des principes de l’acte final de la conférence d’Helsinki et de la charte de Paris de 1990.Pour faire prévaloir une logique de paix contre le bellicisme des puissances capitalistes, les peuples doivent faire de toute urgence entendre leur voix.

Le PCF appelle à des rassemblements unitaires, dès ce week-end et dans les jours qui suivront, en
faveur d’un cessez-le-feu immédiat, du retrait d’Ukraine des troupes russes, et d’une initiative
diplomatique de la France pour la paix et la sécurité collective.

 

Déclaration de la section PCF du pays de Quimper

 

La France doit agir pour arrêter la guerre, pour la paix et la sécurité collective!

La décision du gouvernement russe d’envahir l’Ukraine a déclenché l’une des crises les plus graves sur le continent européen depuis la seconde guerre mondiale.

Alors que de nombreuses victimes sont déjà à déplorer en Ukraine, et que l’action de l’armée russe va en causer beaucoup d’autres, la violation du droit international crée une situation extrêmement dangereuse pour l’avenir des relations internationales.

Le Parti communiste français condamne sans réserve le choix de la guerre fait par Vladimir Poutine.

Si l’on ne peut ignorer les surenchères des États-Unis et de l’Otan, qui n’ont eu de cesse de vouloir implanter de nouvelles bases aux frontières de la Russie, rien ne saurait justifier la politique de force pratiquée par le pouvoir de Moscou.

Loin de défendre les intérêts du peuple russe, Poutine, avec son autoritarisme, son nationalisme et ses proximités avec l’extrême droite européenne, notamment française, ne sert que les intérêts des puissants oligarques qui ont plongé une grande partie de la Russie dans la pauvreté et creusé en son sein les inégalités.

 

Le risque de dérive vers un conflit mondial entre intérêts capitalistes rivaux est désormais très élevé.

Les grandes puissances s’engagent dans une folle course aux armements les plus sophistiqués et les plus meurtriers, et la menace du recours à l’arme nucléaire n’est plus un tabou.

Tout doit être fait pour stopper cette spirale qui met en danger l’humanité toute entière.

Gardons à l’esprit les millions de morts des derniers conflits mondiaux.

Un cessez-le-feu immédiat et le retrait des troupes russes s’imposent.

De toute urgence il faut arrêter cette guerre dont les premières victimes sont les populations civiles, prises en otages au milieu des combats ou contraintes à la fuite.

Le Parti communiste français exprime toute sa solidarité avec le peuple d’Ukraine, qui est la première victime du conflit.

Une aide humanitaire doit lui être apportée. La France et l’Union européenne doivent prendre toutes les initiatives nécessaires pour assurer l’accueil des réfugiés.

La France doit faire entendre sa voix, en faveur de la sécurité humaine et de la paix, du droit international et de la coopération solidaire des nations et des peuples.

En toute souveraineté, elle doit jouer un rôle moteur et actif dans la sortie rapide du conflit.

Elle doit s’opposer aux surenchères guerrières, d’où qu’elles viennent , et dont le peuple d’Ukraine paierait le tribut le plus lourd.

La communauté internationale doit isoler politiquement, diplomatiquement et économiquement le régime de Poutine, afin de le contraindre à renoncer à sa politique de force.

La livraison d’armes à l’Ukraine, loin de préserver la souveraineté de ce pays, n’aboutirait qu’à ajouter la guerre à la guerre, au risque de conduire le continent européen tout entier au bord d’un engrenage fatal.

 

Le rôle de notre pays est d’agir par la voie politique et diplomatique en faveur de la désescalade.

En utilisant son siège au Conseil de sécurité, la France doit proposer à l’ONU de prendre l’initiative d’une conférence de paix et de sécurité collective réunissant l’ensemble des États européens, avec l’Ukraine et la Russie.

Cette conférence serait chargée d’aboutir à un règlement négocié global, permettant de traiter les causes du conflit, de rétablir l’indépendance d’une Ukraine non alignée, et d’ouvrir une perspective de paix et de sécurité durable en Europe, sur les bases des principes de l’acte final de la conférence d’Helsinki et de la charte de Paris de 1990.

Les communistes appellent à un cessez-le-feu immédiat, au retrait d’Ukraine des troupes russes, à une initiative diplomatique forte de la France pour la paix et la sécurité collective.

Aux logiques de guerre et de haine, opposons les logiques de paix et de coopération !

Yvonne Rainero, le 25 février 2022

 

Partager cet article
Repost0
22 février 2022 2 22 /02 /février /2022 06:35
Campagne de Fabien Roussel - Comité des Jours Heureux du Pays de Morlaix
Campagne de Fabien Roussel - Comité des Jours Heureux du Pays de Morlaix

Nous nous sommes retrouvés le vendredi 11 février dernier en réunion du Comité des Jours Heureux du Pays de Morlaix, au 2, petite rue de Callac, un comité de soutien à Fabien Roussel, qui compte aujourd'hui 155 membres appelant publiquement à voter Fabien Roussel dans le Pays de Morlaix. 30 personnes étaient présentes à cette réunion, à cette occasion, nous avons d'ores et déjà programmé un certain nombre d'initiatives pour la campagne de Fabien Roussel sur le Pays de Morlaix.

 

  • Mardi 22 Février : distribution du tract programme sur le marché de Saint Pol de Léon (rendez-vous à 9 h 30)

 

  • Mercredi 23 Février : distribution du tract programme sur le marché de Roscoff (rendez-vous à 10 h)

 

  • Mercredi 2 Mars : réunion publique à Plounéour-Menez (18 h – Restaurant Roc’h Tredudon au 11 Place de la Mairie). réunion publique sur le projet de Fabien Roussel et de la campagne de la France des Jours Heureux à Locquénolé

 

  • Vendredi 4 Mars : Assemblée Générale du « Comité des Jours Heureux – Pays de Morlaix » (18 h – local PCF Morlaix : 2 Petite Rue Callac 29600 Morlaix).

 

  • Mercredi 7 Mars : distribution du tract programme sur Taulé (rendez-vous 10 h à la Mairie)

 

  • Mercredi 9 Mars : réunion publique sur le projet de Fabien Roussel et de la campagne de la France des Jours Heureux à Locquénolé (18 h 30 – Salle Kerbrat, sous réserve de confirmation de l'accord du Conseil Municipal)

Pour les élections législatives, qui suivront les présidentielles, ce seront Valérie SCATTOLIN et Enzo DE GREGORIO qui défendront les couleurs du PCF et du projet de La France des Jours Heureux.

Campagne de Fabien Roussel - Comité des Jours Heureux du Pays de Morlaix
Partager cet article
Repost0
21 février 2022 1 21 /02 /février /2022 13:19
21 février - Les communistes du Pays de Morlaix sur Guerlesquin pour faire connaître le programme de Fabien Roussel et échanger avec les habitants
21 février - Les communistes du Pays de Morlaix sur Guerlesquin pour faire connaître le programme de Fabien Roussel et échanger avec les habitants

Guerlesquin, 21 février – avec Marie-Francoise Madec, Marie-Helene Le Guen, Pascal Poulliet, Serge Bazin, Ismaël Dupont et nos candidats aux législatives de juin 2022 Valérie Scattolin et Enzo De Gregorio, distribution de programmes de Roussel ce matin au marché et dans les boîtes aux lettres des habitations.

De très bons échanges avec les habitants dont plusieurs apprécient beaucoup Fabien Roussel.

Partager cet article
Repost0
21 février 2022 1 21 /02 /février /2022 07:59
Rassemblement pour la relance de la ligne Morlaix-Roscoff, à l'initiative de l'UDB, mais avec une très forte participation des communistes - le 22 janvier avec un formidable discours de la conseillère régionale communiste finistérienne Gladys Grelaud, qui avait un collectif de travail communiste sur le ferroviaire travaillant en contact avec les syndicats de cheminots et les collectifs d'usagers est à l'origine de cette contribution des communistes bretons sur le transport ferroviaire régional.

Rassemblement pour la relance de la ligne Morlaix-Roscoff, à l'initiative de l'UDB, mais avec une très forte participation des communistes - le 22 janvier avec un formidable discours de la conseillère régionale communiste finistérienne Gladys Grelaud, qui avait un collectif de travail communiste sur le ferroviaire travaillant en contact avec les syndicats de cheminots et les collectifs d'usagers est à l'origine de cette contribution des communistes bretons sur le transport ferroviaire régional.

Transport ferroviaire - PCF – Bretagne.  Des milliards pour des portions de LGV avec la LNOBPL et  Des millions pour le TER ?
Transport ferroviaire - PCF – Bretagne.  Des milliards pour des portions de LGV avec la LNOBPL et  Des millions pour le TER ?
Rassemblement pour la relance de la ligne Morlaix-Roscoff, à l'initiative de l'UDB, mais avec une très forte participation des communistes - le 22 janvier avec un formidable discours de la conseillère régionale communiste finistérienne Gladys Grelaud, qui avait un collectif de travail communiste sur le ferroviaire travaillant en contact avec les syndicats de cheminots et les collectifs d'usagers est à l'origine de cette contribution des communistes bretons sur le transport ferroviaire régional.

Rassemblement pour la relance de la ligne Morlaix-Roscoff, à l'initiative de l'UDB, mais avec une très forte participation des communistes - le 22 janvier avec un formidable discours de la conseillère régionale communiste finistérienne Gladys Grelaud, qui avait un collectif de travail communiste sur le ferroviaire travaillant en contact avec les syndicats de cheminots et les collectifs d'usagers est à l'origine de cette contribution des communistes bretons sur le transport ferroviaire régional.

PCF – Bretagne.

Des milliards pour des portions de LGV avec la LNOBPL et

Des millions pour le TER ?

Jusqu’au 28 février 2022 se mène le débat sur le grand projet de Ligne Nouvelle Ouest Bretagne Pays de Loire (LNOBPL) avec la possibilité de s’exprimer, via le site Internet (www.lnobpl.fr), sur les besoins de mobilité des personnes et des biens, et les réponses à y apporter, pour les 25 à 30 ans à venir. Ce projet à l’étude depuis 2009, au vu de la lettre de cadrage du Gouvernement et de la présentation de SNCF Réseau, semble ficelé d’avance avec deux scénarios ferroviaires se dessinant graduellement:

  • 1er étape de Nantes à Rennes, (calendrier non précisé) avec la création d’un tronçon de ligne nouvelle (LGV) entre Rennes et Redon (contournant l’ancien tracé et les gares intermédiaires comme Guipry-Messac) et amélioration de la ligne existante de Nantes/Savenay/Redon.

  • 2ème étape de Rennes à Brest (après les travaux de Nantes à Rennes), avec des options de portion de ligne nouvelle (LGV) entre Rennes et Montauban de Bretagne ou Lamballe, et entre Morlaix et Brest, afin de mettre Brest à 3h00 de Paris.

Ce projet LNOBPL, d’un budget prévisionnel de 6 milliards d’euros, prétend s'inscrire dans la continuité de Bretagne Grande Vitesse (BGV) pour mettre Brest et Quimper à 3 heures de Paris. Il dessert d’abord la politique de métropolisation du territoire breton en privilégiant Nantes, Rennes et Brest au détriment de la Bretagne rurale et littorale, des lignes ferroviaires du quotidien et de proximité de la majorité des bretonnes et des bretons qui ont de plus en plus de difficultés à se loger en raison de la très forte inflation des prix des logements dans la métropole de Rennes et les territoires directement desservis par le TGV. La Bretagne des 20 minutes pour tout.e.s (être à 20 minutes des services, 20 minutes de son emploi) n’est pas un vain objectif et ce n’est pas avec des voies routières embolies que les trajets domicile travail se réduiront pour les plus éloignés de leurs emplois, emplois toujours plus métropolisés, eux-aussi.

Et demain, selon les projections démographiques attendues, si l’on tient compte de l’arrivée d’environ 500 000 habitants en plus en Bretagne d’ici 30 ans et de la rareté du foncier avec le zéro artificialisation, ces difficultés vont s’accentuer et les besoins de mobilité s’accroîtrent. A cela s’ajoutent des flux de circulations sur des routes et des voies express surchargées, un prix de plus en plus exorbitant des carburants, une nécessité vitale de réduire les pollutions.

La mise en service de la Ligne Grande Vitesse Le Mans/Rennes en 2017 a bouleversé le plan de transport ferroviaire breton et obligé à redéfinir les dessertes TER. Une nouvelle convention TER signée entre la Région Bretagne et la SNCF pour les dix prochaines années en fixe les contours. Après d’âpres discussions et toute la ténacité des élus communistes bretons il n’y aura pas d’ouverture à la concurrence mais un vaste plan d’investissements pour poursuivre le développement du TER en Bretagne engagé depuis plusieurs décennies. Pour autant de forts mécontentements, des insatisfactions, des critiques se font jour et s’expriment tels que des horaires inadaptés aux besoins du quotidien, des correspondances impossibles entre TER et TGV, une baisse des dessertes TER. Aussi priorité doit être donnée aux investissements utiles à la mise en œuvre de cette nouvelle convention.

Si aujourd’hui, grâce à l’action des élus communistes bretons, la desserte TGV de la quasi totalité des gares Grandes Lignes bretonnes par la SNCF est acquise, avec ces nouveaux tronçons de lignes nouvelles, depuis la réforme du transport ferroviaire votée en 2018 libéralisant le transport de voyageurs, rien ne dit que les opérateurs privés continueront à les desservir.

En Bretagne, le TGV a permis de réduire les distances et les temps de trajets, pour parti d’intégrer les villes bretonnes dans le réseau ferré national et européen en toute sécurité au bénéfice de l’économie, de l‘emploi et des populations. Les communistes bretons n’opposent pas le TGV au TER mais conditionnent le soutien à la LNOBPL à l’engagement de projets TER/FRET ambitieux et qui répondent aux besoins des bretonnes et des bretons dans leurs vies quotidiennes, comme les usagers les portent et plus généralement dans une logique d’aménagement de territoire équilibré pour toute.e.s. Le développement de l’un et de l’autre, conjointement mené par un seul opérateur de service public ferroviaire, la SNCF, fait du transport ferroviaire, économe en énergie, à l’impact carbone et environnemental réduit, un atout indéniable de développement durable et écologique. Le TGV et le TER doivent participer à un aménagement équilibré du territoire avec des moyens de rabattements organisés et des correspondances compatibles.

Les communistes bretons privilégient la modernisation de voies existantes, pour favoriser le train du quotidien pour toutes et tous. Ils demandent que soient engagés sur les emprises déjà existantes de SNCF Réseau des travaux d’optimisation par des rectifications de courbes, de voies, des suppressions de passages à niveaux, des créations de doubles voies, de voies d’évitements en gare (permettant à un TER ou à un train FRET de laisser passer un TGV plus rapide). Ils demandent aussi à électrifier toutes les lignes et moderniser la signalisation en généralisant le système ERTMS qui permet de cadencer, augmenter le nombre et la fréquence des trains en circulation tout en augmentant les vitesses en toute sécurité.

Selon les chiffres LNOBPL, le km de création d’une ligne nouvelle se chiffre entre 25 à 30 millions d’euros contre 2 à 3 millions d’euros le km pour moderniser la signalisation d’une ligne existante. Pour un même coût, la modernisation permet de faire 10 fois plus de Kms de travaux que la création de portions de LGV, dans des délais beaucoup plus rapides (pas d’achats de terrains et d’aléas inhérents notamment environnementaux).


Avec de la volonté politique, au regard de la nécessité de décarboner très rapidement les moyens de transports voyageurs et marchandises, il est possible de mobiliser les différents financeurs et partenaires via les fonds dédiés ( Contrat de plan État – Région, Pacte d’accessibilité et de mobilité pour la Bretagne, Contrat d’avenir des Pays de Loire, LNOBPL, Fonds européens…) pour lancer dès aujourd’hui ces travaux de modernisation du réseau ferré existant et répondre à tous les besoins, y compris FRET.

Parmi les investissements et les travaux à réaliser avec la modernisation ERTMS et l’électrification complète du réseau existant, les communistes demandent :

  • La réouverture à tous trafics de la ligne Morlaix/Roscoff avec l’intégration les ports de Brest et Roscoff dans le réseau Trans-Européen ;

  • La rénovation de la ligne Quiberon/Auray et un TER à l’année ;

  • Le doublement de la voie unique Landerneau/Quimper dont les ouvrages d’art sont construits depuis l’origine pour cela, permettant des liaisons Brest – Nantes sans passer par la gare de Rennes saturée ;

  • La création d’une 2ème gare à Rennes avec contournement par le nord- est, permettant de fluidifier les trafics et de rapprocher la pointe Bretagne de Paris à 3h00.

  • La création d’une ligne TER Rennes – Fougères ;

  • La rénovation et la réouverture au service voyageur de Saint Brieuc/Pontivy/ Auray.

  • La réouverture complète au service voyageur TER de Rennes/Nantes par Châteaubriant en supprimant le butoir coupant la ligne en 2.

  • La création d’une liaison rapide Rennes/Nantes par la LGV via la virgule de Sablé.

Parallèlement, la nécessité de maintenir et développer le service public avec du personnel dans les gares, aux guichets, sur les quais et dans les trains ainsi que, desservir toutes les gares TER existantes et anciennes à rouvrir lorsque la demande existe.

Le 20 février 2022

Partager cet article
Repost0
20 février 2022 7 20 /02 /février /2022 06:53
Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022
Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022
Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022
Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022
Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022
Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022

Le PCF dans le Finistère est animée d'une dynamique d'adhésions impressionnante depuis quelques années, accélérée encore avec la campagne présidentielle de Fabien Roussel qui fait venir vers nous de nombreux jeunes : 57 nouveaux adhérents ont adhéré en 2019, 28 nouveaux adhérents ont adhéré en 2020, 37 nouveaux adhérents ont adhéré en 2021, et en moins de deux mois, janvier et février 2022, 17 nouveaux adhérents ont adhéré en 2022, dont 10 jeunes de moins de 20 ans. Soit un total de 139 nouveaux adhérents en trois ans et deux mois. De 17h à 21h30, hier, samedi 19 février à Brest, dans nos locaux de la rue André Berger et de la rue Henri Moreau ( deux résistants communistes brestois exécutés au Mont Valérien le 17 septembre 43 après avoir été arrêtés et torturés par la police de Vichy), nous avons organisé un très bon temps d'échange avec les nouveaux adhérents disponibles, notamment 3 lycéens et 2 étudiants. Des jeunes, d'autres avec plus d'expérience, mais de solides motivations politiques et sociales pour toutes et tous, avec une première motivation qui ressort, la nécessité de faire remonter une gauche forte et authentique face aux progrès indécents des inégalités et de la misère et à la menace fasciste de l'extrême-droite. Des camarades de l’exécutif et du Conseil Départemental, de la section de Brest, le secrétaire du MJCF 29 Enzo De Gregorio, et notre conseillère régionale Gladys Grelaud, étaient là pour accueillir nos nouveaux adhérents et échanger avec eux sur leurs motivations pour militer. Et chacun bien sûr est reparti avec des tracts de Fabien Roussel! 

Rencontre avec les nouveaux adhérents du PCF au local de la fédération PCF Finistère ce samedi 19 février 2022
Partager cet article
Repost0
20 février 2022 7 20 /02 /février /2022 06:20
Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix ce 19 février - Photo Ismaël Dupont

Les militants communistes sur le marché de Morlaix ce 19 février - Photo Ismaël Dupont

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Samedi 19 février, marché de Morlaix - campagne de Fabien Roussel, militants du PCF et du Comité des Jours Heureux à la rencontre des habitants avec le programme de "La France des Jours Heureux"
Samedi 19 février, marché de Morlaix - campagne de Fabien Roussel, militants du PCF et du Comité des Jours Heureux à la rencontre des habitants avec le programme de "La France des Jours Heureux"
Samedi 19 février, marché de Morlaix - campagne de Fabien Roussel, militants du PCF et du Comité des Jours Heureux à la rencontre des habitants avec le programme de "La France des Jours Heureux"
Samedi 19 février, marché de Morlaix - campagne de Fabien Roussel, militants du PCF et du Comité des Jours Heureux à la rencontre des habitants avec le programme de "La France des Jours Heureux"
Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo Pierre-Yvon Boisnard

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour Fabien Roussel ce samedi 19 février - Photo JL Le Calvez

Marché de Morlaix, samedi 19 février- nous étions une vingtaine d'adhérents du PCF Pays de Morlaix (100 adhérents rien que pour la section de Morlaix, en dehors de celle de Roscoff et Lanmeur) et du Comité des Jours Heureux du Pays de Morlaix, dont nos deux candidats aux législatives Valérie Scattolin et Enzo De Gregorio, pour distribuer le programme de Fabien Roussel et rencontrer les habitants.

De très bons échanges, avec des remarques très positives pour notre candidat qui est apprécié par la population, et par beaucoup qui envisagent de voter pour lui car ils trouvent que c'est le meilleur candidat à gauche, le plus clair et le plus sympathique, celui qui incarne mieux ce que devrait être la gauche.

Nous avons vendu plusieurs programmes de La France des Jours Heureux (2€), le programme de la gauche populaire, sociale, anti-raciste et universaliste.

Une présence d'autant plus nécessaire que le car d'extrême-droite des zélateurs de Marine Le Pen avec ses militants venus d'ailleurs et jamais vus d'habitude dans notre ville (fort heureusement!!!) était là pour diffuser sa propagande xénophobe.

Photos de Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011