Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2021 3 19 /05 /mai /2021 05:51
Gladys Grelaud -38 ans Urbaniste à Brest Métropole, Syndicaliste, en 10e position sur la liste finistérienne, qui devrait être la présidente du groupe communiste à la Région Bretagne. Gladys Grelaud habite Landerneau.

Gladys Grelaud -38 ans Urbaniste à Brest Métropole, Syndicaliste, en 10e position sur la liste finistérienne, qui devrait être la présidente du groupe communiste à la Région Bretagne. Gladys Grelaud habite Landerneau.

Isabelle Mazelin, en 18e position sur la liste finistérienne,  56 ans, professeur d'histoire en collège à Landivisiau, adjointe à la culture au Relecq-Kerhuon depuis plusieurs mandats

Isabelle Mazelin, en 18e position sur la liste finistérienne, 56 ans, professeur d'histoire en collège à Landivisiau, adjointe à la culture au Relecq-Kerhuon depuis plusieurs mandats

Enzo de Gregorio, en 23e position sur la liste finistérienne,  18 ans, étudiant à Brest, Carantec, secrétaire du MJCF 29

Enzo de Gregorio, en 23e position sur la liste finistérienne, 18 ans, étudiant à Brest, Carantec, secrétaire du MJCF 29

Les 20 et 27 juin prochains nous serons appelés-es à voter pour les élections régionales et départementales.
 
 En Bretagne, à la suite d’une consultation de l’ensemble des adhérents du PCF, nous avons décidé de faire alliance avec le président sortant Loïg Chesnais-Girard. Malgré un contexte sanitaire contraignant notre vie militante et démocratique, 75% des adhérents communistes bretons se sont exprimés pour cette orientation.
 
Nous encourageons les camarades et sympathisants qui le souhaitent à rejoindre le comité de soutien de la liste d'union de la gauche aux Régionales conduite par Loïg Chesnais-Girard : https://www.loig2021.bzh/comite-de-soutien/.

Les candidats communistes sur cette liste en Bretagne seront au nombre de 11, dont 5 en position éligible:

Pour le Finistère, trois camarades représentent les communistes sur la liste finistérienne menée par le socialiste Michaël Quernez:
 
 - Gladys Grelaud 38 ans Urbaniste à Brest Métropole, Syndicaliste, en 10e position sur la liste finistérienne. Gladys Grelaud habite Landerneau. 

"Je me suis engagée en 2016 au parti communiste à la section de Brest pour lutter contre les injustices croissantes et criantes autour de moi, m’investir pour défendre une société plus solidaire était devenu nécessaire.  Être communiste, c’est mettre en place des rapports de forces qui permettent à tout.e.s d’avoir sa place dans la société et d’avoir les moyens de vivre dignement : un toit, pouvoir se nourrir, se soigner, apprendre, se cultiver : s’émanciper ! Ces objectifs, il faut les faire vivre, les défendre. Les communistes finistériens le font, chaque jour, en tant que militant.e.s, en tant qu’élu.e.s de terrain. (...). Dans leur quotidien, aujourd’hui, les deux sujets qui préoccupent et coûtent aux ménages bretons sont les moyens de transports et les dépenses d’énergie : pour leur trajet domicile travail, pour chauffer leur logement. Conforter, développer le rail, les transports publics, réduire la consommation de l’énergie dans l’habitat en réalisant des travaux, deux axes à travailler afin de faire évoluer substantiellement la vie des bretons".  

 
- Isabelle Mazelin, 56 ans, professeur d'histoire en collège à Landivisiau, adjointe à la culture au Relecq-Kerhuon depuis plusieurs mandats
 
- Enzo De Gregorio 18 ans, étudiant à Brest, Carantec, secrétaire du MJCF 29

"Ma principale motivation pour m’engager dans cette campagne est de porter la voix de la jeunesse qui au cœur de la crise sanitaire et économique, une jeunesse qui se retrouve une nouvelle fois méprisée et sacrifiée par le gouvernement. Il y a trois principaux sujets qui devront être traités par la future majorité. Un soutien à la jeunesse qui, à la sortie de cette crise, va imploser, avec la crainte des dépressions frappant de nombreux jeunes, en passant par différentes mesures dans les compétences régionales. La région peut activer des leviers pour lutter contre les effets de la précarité des jeunes, permettre plus d'égalité. Pour moi, ce qui est important, c'est aussi le soutien à la culture et aux festivals: nous allons sans doute vivre une seconde année sans nos festivals. Or, sans soutien, beaucoup d’entre eux risquent de ne pas se relever et pourtant, ils font partie de notre patrimoine breton".

 
L’objectif de notre présence sur la liste de Loïg Chesnais-Girard :
Conserver la région Bretagne à gauche, avoir des élus communistes ayant accès à l'information, à la discussion, à la décision, à l'expression publique, pour impulser une politique la plus à gauche possible en lien avec le programme communiste construit, discuté et voté par l’ensemble des militants bretonn.e.s. 

Le Positionnement des candidats du PCF en Bretagne sur la liste de Loïg Chesnais-Girard:

En 22 03: Gaby Cadiou 10: Bruno Beuzit 16: Gérard Lahellec

En 29: 10: Gladys Grelaud 18: Isabelle Mazelin 23: Enzo De Gregorio

En 35: 08: Katja Krüger 17: Michel Demolder 27: Eric Berroche

En 56: 07: Delphine Alexandre 14: Philippe Jumeau

 

BRETAGNE – ÉLECTIONS RÉGIONALES 2021 En Bretagne, l’Humain et la Planète d’abord ! -Programme régional des communistes bretons

 

Lire aussi:

5 questions à Enzo de Grégorio, candidat présenté par le PCF aux élections régionales en Bretagne et dans le Finistère

6 questions à Gladys Grelaud, candidate présentée aux régionales par le Parti communiste dans le Finistère

 
 

Régionales des 20 et 27 juin en Bretagne - soutenons les candidats communistes sur la liste du président de région Loïg Chesnais-Girard
Partager cet article
Repost0
19 mai 2021 3 19 /05 /mai /2021 05:31
Le plus fort taux de gréviste chez les postiers le 18 mai, dans le Finistère! La mobilisation à Quimper pour le Finistère Sud
Le plus fort taux de gréviste chez les postiers le 18 mai, dans le Finistère! La mobilisation à Quimper pour le Finistère Sud
Le plus fort taux de gréviste chez les postiers le 18 mai, dans le Finistère! La mobilisation à Quimper pour le Finistère Sud
Le plus fort taux de gréviste chez les postiers le 18 mai, dans le Finistère! La mobilisation à Quimper pour le Finistère Sud
Le plus fort taux de gréviste chez les postiers le 18 mai, dans le Finistère! La mobilisation à Quimper pour le Finistère Sud
Le plus fort taux de gréviste chez les postiers le 18 mai, dans le Finistère! La mobilisation à Quimper pour le Finistère Sud
Le plus fort taux de gréviste chez les postiers le 18 mai, dans le Finistère! La mobilisation à Quimper pour le Finistère Sud
Le plus fort taux de gréviste chez les postiers le 18 mai, dans le Finistère! La mobilisation à Quimper pour le Finistère Sud
Le plus fort taux de gréviste chez les postiers le 18 mai, dans le Finistère! La mobilisation à Quimper pour le Finistère Sud
Le plus fort taux de gréviste chez les postiers le 18 mai, dans le Finistère! La mobilisation à Quimper pour le Finistère Sud
Le plus fort taux de gréviste chez les postiers le 18 mai, dans le Finistère! La mobilisation à Quimper pour le Finistère Sud

Journée de grève et de manifestation des postiers du Finistère Sud et Nord ce mardi 18 mai à l'appel de tous les syndicats. Plus de 150 participants au rassemblement de Quimper devant la poste principale. Lecture à plusieurs voix de la motion de l'intersyndicale lancée par Isabelle Le Guillou secrétaire de la FAPT CGT du Sud Finistère. Présence des élus communistes de Quimper et Briec en soutien aux postiers et pour la défense du service public postal bien maltraité par la direction de la Poste.

Plus de 110 postiers mobilisés hier à Quimper, avec le soutien des camarades du PCF.

Photos Yvonne Rainero et Jean-Claude Perrot

Partager cet article
Repost0
16 mai 2021 7 16 /05 /mai /2021 11:21
Mardi 18 mai - Soutien aux personnels de la poste. Mobilisons-nous pour le maintien d'activités postales de proximité et de qualité sur notre territoire finistérien.

En 2020, La Poste a dégagé un bénéfice de 2,1 milliards d’euros, contre 800 millions en 2019. Une politique de rentabilité pour l'actionnaire qui a pour contrepartie des suppressions d'emplois chaque année (100 000 depuis 10 ans pour le groupe la poste), la transformation de contrats protecteurs de fonctionnaires en contrats de droit privé, en CDD, missions d'interim (il n'y a plus que 30% de fonctionnaires à la Poste, à Morlaix sur 50 facteurs, il n'y a plus que 5 fonctionnaires), l'intensification du travail, et la réduction du service postal de proximité. Les postiers dénoncent une dégradation de leurs conditions de travail et demandent une plus grande reconnaissance. Pour la première fois depuis très longtemps, ils vont se mobiliser en intersyndicale unitaire dans le Finistère le mardi 18 mai (CGT FAPT 29 Nord et Sud, CFDT 29, SUD PTT 29, FOCOM 29, UNSA Postes 29): ce sera un mardi noir à la Poste avec un grève qui s'annonce massivement suivie et des rassemblements à 10h à la PPDC de Brest (Guipavas, 1 rue Victor Grignard) et à 10h à la Poste Centrale de Quimper Centre-ville.

Le PCF Finistère soutient cette mobilisation des postiers. Au niveau départemental, le groupe La Poste, dont l'état et la caisse des dépôts et consignation sont les actionnaires principaux, mais qui est géré comme une entreprise à qui l'on demande des niveaux de retour d'investissement et de rentabilité ponctionnés essentiellement sur le personnel et la réduction du service public, continue ses réorganisations à marche forcée, au détriment de ses missions de service public, et du personnel, avec une intensification du travail, et souvent une perte de sens.

Pour l'ensemble de la Bretagne, il n'y a eut que 15 embauches en CDI depuis le début de la crise sanitaire, et 5 dans le Finistère, et cela malgré le nombre de départs en retraite et l'augmentation spectaculaire de l'activité colis.

Nous avons eu des contacts dernièrement la responsable de la CGT FAPT 29 Nord, Elsa Naudet.
 
Dans le pays de Morlaix, cela se traduira par:
 
- des réorganisation de tournées pour les facteurs qui sont déjà sous pression. Pour Morlaix, il y aura une tournée en moins.
 
- 15 heures d'ouverture de moins sur tout le secteur de Morlaix, 3 plein temps de postiers en moins. Concrètement, cela se traduit par la volonté de supprimer l'agence postale de Taulé pour la transformer en agence postale communale, de faire passer des bureaux postaux en statut de facteurs-guichetiers a Plourin-les-Morlaix et Plouigneau (-7h d'ouverture), nouvelles réductions d'ouvertures à la Poste centre-ville de la rue de Brest (ouverture à 9h30 plutôt qu'à 9h) à Morlaix et au Géant de Saint Martin des Champs (ouverture à 10h30 plutôt qu'à 10h), après la surpression du bureau de poste de la Boissière, et avant cela, celui de la rue de Paris. Le bureau de Plougasnou ouvrirait aussi plus tard, à 9h30 plutôt qu'à 9h.  Le bureau de Lanmeur serait fermé le mercredi après-midi aussi bien que le lundi. Manière de justifier la disparition progressive du bureau avec la réduction des horaires.
Il n'y a plus que 4 bureaux de poste véritables sur le secteur de Morlaix: Morlaix-centre, Saint-Martin, Plougasnou, Lanmeur. Celui de Plougonven n'a pas réouvert depuis son cambriolage.
 
Tous les autres ont été détruits, se sont transformés en agence communale, avec la suppression de nombreux emplois de postiers, des frais de service public national qui reviennent désormais aux communes, des restrictions d'accès au service alors que la Poste est un service public essentiel, notamment pour sa banque qui est celle des classes populaires, et ses services courrier, colis, importants pour tous, et notamment les personnes âgées.
 
Les restrictions d'horaires et de jours d'ouverture dans les bureaux de poste visent peu à peu à justifier leur suppression, on l'a vu pour la Poste du centre commercial de la Boissière à Morlaix.
 
Au centre-ville, l'ouverture de ferait à 9h30 au lieu de 9h, à Géant à 10h au lieu de 9h30.
 
" Sur Brest, la Poste projette de passer la distribution du courrier en tournées sacoches et de supprimer 17 tournées sur Brest, passant ainsi de 96 tournées à 79. La Poste a également prévu de supprimer le bureau de Poste de Locmaria Plouzané et le bureau du Dourjacq, qui a un guichet professionnel. Trois ilots seront ainsi créés, avec des facteurs. La tournée sacoche, c’est une tournée organisée à l’avance par d’autres et, dans laquelle le facteur, à qui l’on remet à un point donné la sacoche, est réduit à l’état de manutentionnaire porteur de plis. Une découpe des tâches, propre à l’industrie, qui déshumanise la tâche, isole le travailleur, et lui demande toujours plus de rendement en toujours moins de temps (18 % des tournées ayant été supprimées à Brest). 6 à 7 heures de distribution par jour d’une tournée qu'ils n'ont pas préparé, qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige ou qu’il fasse 40°. La qualité de service se dégrade, les préparateurs ne connaissent pas les usagers, les distributeurs ne connaissent pas les réexpéditions, ni le courrier qu’ils auront à distribuer pour la journée. Alors que depuis des années les médecins du travail préconisent un équilibre entre les travaux intérieurs et extérieurs, La Poste fait l’inverse. 
 
Au plan national, les syndicats de la Poste et les usagers expriment de nombreuses inquiétudes sur le service universel postal : La France pourrait ramener la distribution du courrier de six à cinq jours par semaine et abandonner le J + 1. La Poste risque de ne plus assurer ses missions de service public , faute d’une compensation financière de l’État. Le service universel postal qui oblige La Poste à distribuer le courrier six jours sur sept sur l’ensemble du territoire est en péril. Tout comme l’obligation de maintenir au moins 17 000 points de contact partout en France, malgré la fréquentation en baisse de 20 % en 2020 dans les bureaux de poste.

Le PDG de La Poste, Philippe Walh, veut renégocier avec les maires le contrat de présence postale territoriale 2020-2022 avant son échéance. La proposition de Philippe Wahl d’y inclure « les conditions de distribution du courrier et des colis », inquiète les élus locaux. « Ce ne sont pas aux collectivités de compenser les missions confiées à La Poste par l’État », prévient Xavier Cadoret, qui représente l’Association des maires de France (AMF) au sein de l’Observatoire national de présence postale. La Poste qui prépare son plan stratégique 2030 étudie plusieurs scénarios. Première piste évoquée par Philippe Wahl: l’abandon du timbre rouge à J + 1. La fin de la distribution du courrier le samedi est une autre piste, même si elle ne ferait économiser que 100 millions d’euros par an. 

A Brest, nos camarades élus du PCF ont porté avec le groupe majoritaire de gauche tout récemment un vœu pour le maintien du service public postal de proximité et de qualité sur la métropole brestoise au Conseil de Brest Métropole il y a 15 jours, le 29 mars dernier. Ci-après la vidéo de l’intervention de Jacqueline Héré, élue communiste, qui a rapporté le vœu avec sa collègue Nathalie Chaline :

 http://eluscommunistes-brestmetropole.fr/conseil-metropole-29-mars-2021-voeu-relatif-au-developpement-dun-service-public-postal-de-qualite-et-de-proximite-sur-la-metropole-brestoise-jacqueline-here-et-nathalie-ch/

 https://www.facebook.com/eluscommunistesbrest/

Au dernier conseil communautaire du 10 mai, les élus de Morlaix-Communauté ont également voté à l'unanimité un voeu où ils regrettent une réorganisation des activités de La Poste qui induit une diminution des horaires d’ouverture des bureaux à Plouigneau, Plourin, Lanmeur, Plougasnou, Pleyber-Christ, Carantec, Plougonven… Morlaix-Communauté, « soucieuse du service public comme pilier de l’égalité républicaine », réaffirmait dans son vœu « son soutien au développement d’un service public postal de qualité et de proximité » sur son territoire, et « demandait à la direction de La Poste d’abandonner d’urgence son projet de diminution des horaires d’ouverture des bureaux de poste dans l’agglomération. »
 
Dans ce contexte, on ne peut que regretter la prise de position publique de la députée LREM Sandrine Le Feur pour justifier le projet de réorganisation de La Poste dans la région de Morlaix et les réductions d'ouverture des bureaux de poste pour les usagers, ou l'externalisation vers les communes ou des commerces privés des services postaux. Cette communication, parue dans la presse le 1er mai dernier, témoigne d'un drôle d'attachement au service public et à l'aménagement du territoire de la députée macroniste de la circonscription de Morlaix.
 
Ismaël Dupont, 16 mai 2021
Mardi 18 mai - Soutien aux personnels de la poste. Mobilisons-nous pour le maintien d'activités postales de proximité et de qualité sur notre territoire finistérien.
Mouvement de grève à la Poste le 18 mai - Le Télégramme, 14 mai 2021

Mouvement de grève à la Poste le 18 mai - Le Télégramme, 14 mai 2021

Mouvement de grève à la Poste le 18 mai - Ouest-France, 14 mai 2021

Mouvement de grève à la Poste le 18 mai - Ouest-France, 14 mai 2021

Partager cet article
Repost0
16 mai 2021 7 16 /05 /mai /2021 05:27
Brest - 15 mai 2021: les communistes au coeur de la manifestation de soutien au peuple palestinien qui a rassemblé plus de 500 personnes
Brest - 15 mai 2021: les communistes au coeur de la manifestation de soutien au peuple palestinien qui a rassemblé plus de 500 personnes
Brest - 15 mai 2021: les communistes au coeur de la manifestation de soutien au peuple palestinien qui a rassemblé plus de 500 personnes

Comme partout en France, l’exigence que la France agisse pour faire respecter le droit et pour protéger les populations palestiniennes , nous étions nombreux·ses à nous rassembler cet après-midi à Brest pour manifester notre soutien au peuple palestinien 🇵🇸 Il est urgent de recréer les conditions d'un processus de paix durable entre les deux États 🕊

Si vous souhaitez suivre l'activité de la section PCF du Pays de Brest sur les réseaux sociaux nous vous donnons désormais RDV sur notre page Facebook PCF Brest 💻
Vous pouvez également nous retrouver sur Twitter : @pcfbrest29 📌
Sorofrat',
La section PCF du Pays de Brest ✊
Brest - 15 mai 2021: les communistes au coeur de la manifestation de soutien au peuple palestinien qui a rassemblé plus de 500 personnes
Partager cet article
Repost0
13 mai 2021 4 13 /05 /mai /2021 10:07
Opposition à la réforme de l'assurance chômage - La non-réponse de Sandrine Le Feur, députée LREM, au courrier du PCF Pays de Morlaix et à notre demande de rencontre
Opposition à la réforme de l'assurance chômage.
 
Le lundi 26 avril, nous écrivions à la députée LREM de la circonscription de Morlaix Sandrine Le Feur, en même temps que nous envoyions au Télégramme et au Ouest-France un communiqué contre la réforme de l'assurance chômage paru partiellement dans ces deux journaux à la fin avril:
 
" Bonjour Madame Le Feur, députée de la circonscription de Morlaix,
 
Voici un communiqué de la section du PCF pays de Morlaix que nous souhaitons vous adresser car il interpelle aussi vos responsabilités de députée du canton de Morlaix et de la majorité LREM par rapport aux conséquences sociales qui risquent d'être désastreuses, particulièrement dans ce contexte de pandémie et de crise économique et sociale, de la réforme de l'assurance chômage, une disposition d'autant plus déplacée qu'à l'autre bout de la chaîne sociale, les "premiers de cordée" n'ont jamais été aussi bien servis.  Nous espérons que vous pourrez porter attention à nos arguments et plaider pour un retrait de cette réforme de l'assurance chômage. Nous sommes bien évidemment disposés à échanger avec vous sur ce sujet.Bien cordialement,
 
Ismaël Dupont, élu communiste à Morlaix
 
Et Daniel Ravasio, secrétaire de section du PCF Pays de Morlaix
 
 
***
 
POUR L’EMPLOI, LA PROTECTION SOCIALE ET LE RETRAIT DE LA RÉFORME DE L’ASSURANCE CHÔMAGE
 
Le 1er Juillet prochain, victimes de la faillite de leur entreprise ou d’un licenciement, les sans emplois n’auront pas d’emploi à retourner exercer.
 
Avec la réforme de l’assurance chômage du président des riches, nombre d’entre eux n’auront plus droit à aucune indemnisation ou la verront diminuer drastiquement. Une réforme d'autant plus indécente au moment où 40 milliardaires français se partagent 510 milliards de dollars contre 277 milliards en 2020 et où, en pleine crise sociale, la bourse de Paris s'est envolée de 60% en un an. Plutôt que de s'attaquer à la racine de cet enrichissement vertigineux des puissants - l'évasion fiscale, qui coûte chaque année 80 milliards à l’État et aux caisses de solidarité - Macron tape sur les plus modestes. 
 
Cela concernera d’abord les travailleuses et travailleurs les plus fragiles, celles et ceux qui avant la crise occupaient un emploi précaire (contrats courts, temps partiels, travailleurs saisonniers, etc.). Cela touchera également les salarié.e.s des secteurs les plus sévèrement touchés par la crise sanitaire (hôtellerie, restauration, culture, tourisme, évènementiel, restauration…).
 
Face à la crise, si cette réforme devait être appliquée, elle privera les nouveaux inscrits de 27 % de leur indemnisation en moyenne – parfois même jusqu’à 50 % - selon l’étude d’impact de l’Unedic. Elle doit être définitivement abandonnée.
 
Parce que nous avons plus que jamais besoin de solidarité et de justice sociale.
 
Parce que c’est la sécurisation des parcours professionnels qui permettra aux travailleurs de conserver leur savoir-faire.
 
Parce que les entrepreneurs auront besoin de personnels avec des compétences préservées pour relancer leur activité avec efficacité et sérénité.
 
Parce qu’il ne faut pas ajouter à la crise sanitaire un carnage économique et social, nous demandons d’étendre la période d’indemnisation pour les chômeurs en fin de droit, de permettre aux intermittents d’être rémunérés et d’abroger l’intégralité de la réforme de l’assurance chômage.
 
Nous interpellons solennellement la députée LREM de Morlaix Sandrine Le Feur: elle doit intervenir auprès de son "gouvernement" et ne pas se rendre complice d'une réforme de l'assurance chômage qui matraque les chômeurs. Cette réforme doit être définitivement abandonnée.
 
Le succès de la mobilisation syndicale du samedi premier mai, à 14h place Puyo à Morlaix, sera un bon indicateur du refus de cette politique de régression sociale et les communistes y prendront toute leur place.
 
Section du Pays de Morlaix du Parti communiste - 26 avril 2021 "
 
 
Le 10 mai 2021, j'ai reçu par courriel une non-réponse assez sidérante mais aussi éloquente malgré tout de la députée de Morlaix Sandrine Le Feur disant son refus de rentrer en dialogue avec le PCF pays de Morlaix et de nous opposer ses arguments en faveur de la réforme de l'assurance-chômage(si elle en a) à ceux que nous lui avons fait valoir dans notre courrier sous prétexte que je suis candidat aux départementales.
 
Est-ce que les mauvais coups du gouvernement cessent à l'approche des élections?
Est-ce que Madame le Feur qui justifiait le 1er mai les suppressions d'horaires d'ouverture dans les bureaux de poste et les suppressions d'agences postales contre la colère des mairies et élus locaux impactés du pays de Morlaix se met en vacances de ses fonctions de députée sous prétexte de départementales et régionales à venir?
Depuis quand l'assurance-chômage est une compétence du département?
 
Voici la non-réponse de Madame Le Feur.
 
En dehors de la politesse élémentaire d'apporter une réponse de forme, j'y vois une drôle de conception du rôle d'une députée de l'ensemble des habitants d'une circonscription, y compris ceux qui ne partagent pas l'ultra-libéralisme économique de la LREM et du président Macron soutenu par Madame Le Feur et l'ensemble des députés du Finistère (horreur!!!).
 
Ismaël Dupont
 
"Monsieur Dupont,
J’ai attentivement pris connaissance du communiqué de presse de la section morlaisienne du Parti Communiste Français. Je vous remercie de m’avoir fait part de vos arguments en faveur d’un retrait de la réforme de l’assurance chômage.
J’ai pour principe de toujours apporter une réponse à tous ceux qui m’écrivent.
Toutefois, venant d’un candidat officiellement en campagne, je doute que cet échange soit simplement dédié à la réflexion de votre collectif. Il m’apparaît qu’il vous est impossible de me garantir que votre démarche n’est pas liée aux échéances électorales prochaines et qu’il ne sera pas fait publicité de ma réponse au profit de votre campagne.
Aussi, je vous apporterai une réponse argumentée à l’issue de processus électoral.
Vous en souhaitant bonne réception,
Bien cordialement,
Sandrine LE FEUR
Députée du Finistère,
Quatrième circonscription."
Partager cet article
Repost0
13 mai 2021 4 13 /05 /mai /2021 08:38
Résultats du vote des communistes dans le Finistère pour la stratégie des présidentielles et le candidat proposé par le PCF - 7, 8, 9 mai 2021

Résultats du scrutin interne des communistes dans la fédération du Finistère: 

Nous sommes la 20 ème fédération de France en nombre de votants (après dans l'ordre du nombre de votants: le Nord, les Bouches-du-Rhône, le Val-de-Marne, la Seine Saint-Denis, le Pas-de-Calais, Paris, les Hauts-de-Seine, la Seine-Maritime, le Rhône, la Haute-Garonne, la Gironde, l'Essonne, l'Hérault, la Dordogne, , l'Isère, les Alpes Maritimes, les Pyrénées Orientales) et la 23e fédération de France en nombre d'adhérents à jour de cotisation.  

525 cotisants à jour (sur 860 adhérents): 379 votants (72 % de participation).

70,58 % pour option 1 (264 voix) défendue par la conférence nationale - Une candidature communiste aux Présidentielles

25 % pour option 2 alternative (94 voix)

4 % d'abstentions.

Sur le choix du candidat 308 voix pour Fabien Roussel (82,7 %), 1 voix pour Dang Tran, et 63 abstentions (16%).

On ne peut que se féliciter du niveau de participation.

Le PCF présente donc Fabien Roussel pour 2022 !

Maintenant, nous sommes prêts à relever le défi de la campagne présidentielle pour Fabien Roussel.

Félicitations à tous nos camarades pour cette démonstration démocratique sans aucun équivalent dans la vie politique française!

Lien vers le site de campagne de Fabien Roussel

Merci à tous les adhérents qui ont voté, aux sections qui ont bien organisé ce vote, à Jean-Paul Cam, secrétaire à l'organisation, qui a rassemblé les résultats pour le bureau exécutif du PCF 29.

Les votes dans les sections du Finistère:

Audierne Cap Sizun - 7 votants (sur 7) / 5 voix Option 1 - 2 voix Option 2 / 5 voix Fabien Roussel - 2 abstentions sur le candidat

Pays Bigouden - 50 votants (sur 66) / 30 voix Option 1/ 14 voix Option 2/ 6 abstentions / 37 voix pour Fabien Roussel / 3 abstentions sur le candidat

Brest - 72 votants (sur 136)/ 44 voix Option 1/ 23 voix Option 2/ 5 abstentions/ 55 voix Fabien Roussel / 17 abstentions sur le candidat

Carhaix-Huelgoat - 20 votants (sur 23) / 14 voix Option 1 - 6 voix Option 2/ 14 voix Fabien Roussel

Concarneau - 15 votants (sur 18)/ 14 voix Option 1 - 1 voix Option 2/ 15 voix Fabien Roussel (100%)

Crozon-Châteaulin - 13 votants / 10 voix Option 1 - 3 voix Option 2/ 10 voix pour Fabien Roussel/ 3 abstentions sur le candidat

Douarnenez - 7 votants (sur 10) / 7 voix Option 2/ 1 voix Fabien Roussel/ 6 abstentions

Fouesnant - 8 votants / 4 voix Option 1/ 4 voix Option 2/ 4 voix pour Fabien Roussel / 4 abstentions

Lanmeur - 13 votants (sur 17)/ 11 voix Option 1/ 2 voix Option 2/ 13 voix Fabien Roussel (100%)

Le Relecq-Kerhuon - 22 votants (sur 30) / 14 Option 1/ 7 Option 2/ 1 abstention/ 21 voix Fabien Roussel / 1 voix Emmanuel Dan Drang

Morlaix - 70 votants (sur 85)/ 58 voix option 1 / 8 voix Option 2/ 65 voix Fabien Roussel/ 4 abstentions

Quimper - 27 votants (sur 29)/ 25 voix option 1/ 2 voix Option 2/ 26 voix Fabien Roussel / 1 abstention

Quimperlé - 21 votants / 14 voix Option 1/ 6 voix Option 2 / 1 abstention/ 17 voix Fabien Roussel / 4 abstentions sur le candidat

Roscoff - 7 votants / 7 voix Option 1/ 6 voix Fabien Roussel/ 1 abstention sur le candidat

Rosporden - 17 votants / 11 voix Option 1/ 5 voix Option 2/ 1 abstention/ 14 voix Fabien Roussel/ 3 absentions sur le candidat

Scaër - 10 votants (sur 13) / 3 voix Option 1 / 4 voix Option 2 / 3 abstentions / 5 voix Fabien Roussel/ 5 abstentions sur le candidat

Résultats du vote des communistes dans le Finistère pour la stratégie des présidentielles et le candidat proposé par le PCF - 7, 8, 9 mai 2021
Vote des communistes des 7, 8 et 9 mai 2021 sur les choix du PCF pour les élections de 2022

Les 7, 8 et 9 mai 2021, 43 888 communistes à jour de leurs cotisations et ayant adhéré au PCF il y a plus de trois mois, étaient appelé·e·s à se prononcer sur les choix du PCF pour les échéances électorales de 2022.

30 217 de ces électrices et électeurs inscrit·e·s ont voté, soit 68,85 % des inscrit·e·s. Il y a eu 428 bulletins blancs ou nuls, et 29 789 suffrages exprimés.

Cette participation montre la vitalité militante et démocratique du PCF.

Concernant le choix stratégique pour ces échéances, deux options étaient soumises au vote :
l’option 1 qui propose de présenter une candidature communiste à la présidentielle et de travailler à construire un pacte d’engagements communs pour les élections législatives ;
l’option 2 qui propose de travailler un processus commun avec les autres forces de gauche et de réunir une nouvelle conférence nationale au second semestre pour se prononcer sur les résultats de cette démarche.

Sur le choix stratégique, il y a eu 29468 exprimés. L’option 1 est majoritaire dans le vote en recueillant 21 356 voix (72,47 %). L’option 2 obtient quant à elle 6 822 voix (23,15 %). 1 290 votant·e·s se sont abstenu·e·s (4,38 %).

Concernant le choix du candidat à l’élection présidentielle, trois candidatures étaient soumises au vote :
Fabien Roussel, secrétaire national du PCF
Emmanuel Dang Tran
Grégoire Munck

Sur le choix de la candidature, il y a eu 28238 exprimés. La candidature de Fabien Roussel est majoritaire avec 23 245 voix (82,32 %). Celle d’Emmanuel Dang Tran recueille 514 voix (1,82 %). Et celle de Grégoire Munck recueille 46 voix (0,16 %). 4 433 votant·e·s se sont abstenu·e·s (15,70 %).

En application de ses statuts, le PCF propose donc la candidature de Fabien Roussel à l’élection présidentielle de 2022 et travaillera à construire un pacte d’engagements communs pour les élections législatives.

Après la conférence nationale du PCF dont les choix sont aujourd’hui confirmés par les adhérent·e·s, une nouvelle étape de l’engagement des communistes pour les échéances de 2022 est franchie. Il revient désormais au conseil national du PCF, ainsi qu’aux conseils départementaux, de travailler à la mise en œuvre de ces choix avec les adhérent·e·s.

Paris, le 9 mai 2021.

Commission nationale du vote
Parti communiste français

Partager cet article
Repost0
8 mai 2021 6 08 /05 /mai /2021 08:06
La fédération du Finistère du PCF apporte son soutien aux agent.e.s des Finances publiques en grève le 10 mai
Communiqué de la fédération du Finistère du PCF, 8 mai 2021
 
La fédération du Finistère du PCF apporte son soutien aux agent.e.s des Finances publiques en grève le 10 mai et appelle les usagers à participer aux rassemblements qui auront lieu devant les centres des Finances Publiques de Brest rue Duquesne et de Quimper à Ty Nay
 
Les Finances Publiques supportent un tiers des suppressions d’emplois de la Fonction Publique d’État. En dix ans, elle a subi 21 906 suppressions (effectifs 2021 : 96 800). La loi de finances 2021 a provoqué 1 800 suppressions supplémentaires et 1 600 suppressions sont programmées pour 2022.
 
Le recours à des contractuels à la place de fonctionnaires ouvre à une privatisation des emplois, comme à France Télécom. L’accueil du public ne faiblit pas. Avec la crise sanitaire, les services se sont mobilisés sur des dispositifs particuliers et des transferts de taxes sont organisés à tort de la Douane vers la DGFIP
 
La complexification et la masse financière des montages juridiques s’accentue. Un soutien accru et un meilleur contrôle auprès des collectivités territoriales est nécessaire.
 
Ainsi à l'horizon 2022 , 4900 emplois et plus de 1000 centres des finances publiques devraient être supprimés.
 
Cette année , la Direction des Finances publiques du Finistère a décidé de fermer les Trésoreries de Saint Renan, Daoulas, Pont Croix, Saint Pol de Léon celles de Plabennec et Lesneven ont été fermées et de procéder aux restructurations des services impôts des particuliers et des professionnels de Brest et Morlaix ainsi que de de plusieurs services fonciers départementaux:
externalisation du paiement vers les bureaux de tabacs mais aussi vers la poste pour les régisseurs avec le zéro cash qui a débuté ce mois-ci, avec une fin des caisses prévue pour le 31 Août. Ainsi, une grande partie des contribuables du Pays de Brest sera rattachée au service de Morlaix et une autre à Carhaix!.
Ce premier pan d'un démantèlement sur trois ans vise aussi à orienter la population vers une administration numérique, excluant les usagers les plus fragiles.
Pour les communistes il faut adopter immédiatement un moratoire sur la fermeture des structures assurant une mission de service public et donner les moyens au service public fiscal et foncier de lutter contre la fraude mais aussi de soutenir les collectivités locales.
Partager cet article
Repost0
8 mai 2021 6 08 /05 /mai /2021 06:52
Le 9 mai, marchons pour une vraie loi climat! - Communiqué du PCF Finistère
Le 9 mai, MARCHONS pour vraie loi climat !
 
La loi Climat, dernier texte environnemental du quinquennat d’Emmanuel Macron, est en l’état un échec climatique et social. Le gouvernement et la majorité  ont affaibli le projet de loi en empêchant que des mesures de la Convention citoyenne pour le climat soient reprises par les député·e·s.
Ce 9 mai, juste après le vote de la loi à l’Assemblée Nationale, nous marchons pour dénoncer le manque d’ambition du gouvernement qui refuse de faire face à l’urgence écologique, au dérèglement climatique. Nous marchons pour relever ces défis !
Pour sauver le climat, il faut changer ce système. La lutte contre le dérèglement climatique n’est pas compatible avec la recherche de la rentabilité maximale qui pousse aux délocalisations, aux concurrences entre les salarié.e.s et aux gâchis écologiques. Il Faut enfin mettre les richesses créées au service de la révolution écologique et de la réponse à tous les besoins humains.
Les mesures les plus structurantes proposées par la Convention concernant la rénovation globale des bâtiments, la réduction de l’empreinte carbone des grandes entreprises, la régulation du trafic aérien ou de la publicité, l’abandon du CETA et le renforcement du droit environnemental ont été repoussées à plus tard ou vidées de leur substance. Alors que certains pays ont revu à la hausse leurs ambitions de réduction des émissions de gaz à effet de serre, la France laisse le peloton des nations les plus vertueuses s’échapper en n’étant pas capable d’accélérer, elle aussi,
le mouvement !
Au début du mois de février, la justice a condamné l’État pour inaction climatique. Le tribunal de Paris a reconnu la responsabilité de l’État français dans la crise climatique, et jugé illégal le non respect de ses engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre et le juge responsable de préjudice écologique.
Les communistes appellent à agir pour une relocalisation de nos productions pour réduire les besoins de transport longue distance des marchandises
Ils se prononcent pour un service public ferroviaire, fret et passager, en réduisant notamment le prix du billet SNCF pour les usagers , la gratuité des transports en commun, un plan de rénovation des bâtiments de 10 milliards d’euros/an ,l'arrêt du projet HERCULE visant à privatiser la production d’énergie, le rejet des accords de libre-échange type CETA et MERCOSUR et l'adoption d’une loi favorisant les circuits-courts ,la création d’un pôle public de l’énergie.
La fédération du Finistère du PCF appelle à participer nombreux aux marches pour le Climat qui se dérouleront dans le Finistère à Crozon, Concarneau, Morlaix ,Quimper , Quimperlé ...
 
Federation du Finistere du PCF
5 rue Henri Moreau
29 200 BREST
federation@29.pcf.fr
Le 9 mai, marchons pour une vraie loi climat! - Communiqué du PCF Finistère
Partager cet article
Repost0
6 mai 2021 4 06 /05 /mai /2021 16:41

À Landerneau, la CGT et le Parti communiste contre la suppression de poste à la SNCF via @letelegramme

Landerneau. Suppression des guichetiers à la gare : le PCF et la CGT se mobilisent

Le Télégramme, 5 mai 2021

PCF et CGT ont formé un petit groupe, réuni devant le parvis de la gare de Landerneau (Finistère), mardi 4 mai 2021. L’enjeu : la menace de suppression de quatre postes de guichetiers à la gare.
On veut nous enlever nos guichetiers en gare ! Ceux qui nous aident dans les prix, ceux qui emmènent les personnes âgées dans les trains et ça c’est inadmissible ! » avertit Gladys Grelaud, membre du Parti communiste (PCF) à Landerneau (Finistère). En tout, quatre postes de cheminot seraient menacés.

Une action symbolique a donc eu lieu devant le parvis de la gare, mardi 4 mai 2021, en fin d’après-midi, en prévision d’une action plus importante menée à Brest mercredi 5 mai. Des membres du Parti communiste de Landerneau, appuyés par quelques membres de la CGT, se font un point d’honneur à mettre ce sujet sur le devant de la scène.

« On nous parle d’écologie… Mais sans humains ! »

« La subtilité de la SNCF, c’est de transformer des postes fixes en postes mobiles. Ça veut dire que les quatre personnes qui étaient ici présentes à temps plein, ne le seront plus », pour l’une des gares les plus utilisées de Bretagne. En 2019, selon les sources de la SNCF, elle avait accueilli plus de 600 000 voyageurs.

L’antenne landernéenne du PCF a interpellé le président de la Communauté de communes du Pays de Landerneau Daoulas et maire de Landerneau, Patrick Leclerc, mais celui-ci n’a pas encore répondu à leurs sollicitations. « On nous parle d’écologie… Mais sans humains ! Le projet de territoire prétend défendre les mobilités douces. Il faut donc aller contre cette décision. »
Photo Ouest-France, 5 mai 2021

Photo Ouest-France, 5 mai 2021

À Landerneau, la CGT et le Parti communiste contre la suppression de poste à la SNCF
Ouest-France, 5 mai 2021
 
Quelques manifestants étaient regroupés, mardi soir, devant la gare de Landerneau.
 
La suppression et le transfert de postes fixes d’agents de la SNCF vers des équipes mobiles ne convainc ni la CGT Cheminots de Brest et Landerneau, ni le Parti communiste de Landerneau. Mardi soir, ils l’ont clairement affiché lors d’une manifestation devant l’entrée de la gare.
« On assiste à une déshumanisation des gares ferroviaires et à une sérieuse détérioration du service. Accueillir les voyageurs en gare, se repérer dans les prix des billets, aider les personnes à mobilité réduite à prendre le train en toute sécurité ne peut se faire sans personnel à quai. À Landerneau, la suppression sera de quatre postes. Nous avons aussi interpellé Patrick Leclerc, maire et président de la communauté de communes, sans réponse. Il devait nous associer dans le projet de territoire pour en discuter… mais rien pour l’heure », explique Gwladys Grelaud du Parti communiste, de la cellule de Landerneau.
Partager cet article
Repost0
6 mai 2021 4 06 /05 /mai /2021 15:45
Dans le canton de Douarnenez, une gauche unie dans la course aux départementales. De gauche à droite : Damien Roffat, Joëlle Moalic, Florence Crom et Camille Gontier. | OUEST-FRANCE

Dans le canton de Douarnenez, une gauche unie dans la course aux départementales. De gauche à droite : Damien Roffat, Joëlle Moalic, Florence Crom et Camille Gontier. | OUEST-FRANCE

Ouest-France

Élections départementales. Une gauche unie dans le canton de Douarnenez

Florence Crom, élue d’opposition à Douarnenez (Finistère) et Damien Roffat, membre d’Europe Écologie Les Verts, sont candidats aux élections départementales. Une union de la gauche (PC, PS, EELV) sur une liste propre au canton de Douarnenez, intitulée Finistère en commun.

Une candidature aussitôt déposée en préfecture, aussitôt dévoilée. Dans le canton de Douarnenez (Finistère), la gauche avance unie et propose un binôme, sur la liste Finistère en commun, choisi sur la base d’un « équilibre territorial ». Florence Crom, élue d’opposition à Douarnenez et vice-présidente à Douarnenez Communauté en charge des déchets, de la propreté et du traitement des algues vertes, repart comme en 2015, « avec enthousiasme et détermination ».

Cette fois, elle n’apparaît plus aux côtés de Gurvan Kerloc’h, mais de Damien Roffat, nouveau dans la compétition. À 39 ans, ce membre d’Europe Écologie Les Verts depuis un an, installé à Plogoff (Finistère), officialise sa première candidature. Il y a onze ans, il a créé une coopérative de design spécialisée dans les services publics (conception de projets de services collectifs de proximité) et basée à Audierne depuis peu.

Une union de la gauche qui ne fait pas l’unanimité dans tous les cantons, mais bien ancrée dans celui de Douarnenez, composé de seize communes. « C’est le projet qui fait le périmètre. Et le projet dans le canton fait l’union », reconnaît Florence Crom. Un avis partagé par son équipier. « On a fait quelque chose d’assez simple et qui devrait être fait plus souvent en politique, on a discuté de ce qu’on avait envie de porter sur notre territoire. » Des projets qui coïncident et des cultures de travail similaires. « Logiquement, on n’allait pas se présenter séparément », atteste Damien Roffat.

À la conquête de la droite

Le binôme de gauche fera face à l’union de la droite, candidate à sa réélection, composée de Jocelyne Poitevin et Didier Guillon. Une équipe déjà affrontée par Florence Crom, lors des précédentes élections départementales en 2015. Mais aucune crainte du côté de la membre du PS. « Il faut aller à la conquête. On y va pour gagner », affirme-t-elle.

De son côté, le junior de la compétition, Damien Roffat, raisonne moins en étiquette politique. « Les clivages entre la droite et la gauche ont beaucoup changé. Sur la ligne écologique, la population se rend compte d’une urgence climatique. » Il indique même avec franchise que les candidats « sortants sont favoris ». Avant de mettre en avant des disparités au niveau des projets. « Quand on regarde l’action du duo Poitevin-Guillon, c’est différent. On est dans un modèle de développement plus ancien, où l’on mise sur un tourisme classique, moins sur un éco-tourisme », enchaîne-t-il.

Une campagne « plus courte »

Avec deux tours fixés aux 20 et 27 juin, la campagne pourrait avoir un goût d’inachevé et sera forcément différente de celle de 2015. « La campagne sera plus courte et le contexte sanitaire la complique », admet Florence Crom. L’élue précise néanmoins que « cette crise sanitaire montre l’importance de la proximité et de la solidarité, qui est notre ADN ». Elle insiste aussi sur le caractère primordial du département du Finistère en tant que « principal financeur de projets publics. Par exemple, il cofinance la plaine des sports à Douarnenez et les travaux sur le port à Audierne. »

Le binôme fera campagne « au contact de la population » sur les marchés et dans les quartiers. Un choix pour remotiver les électeurs et tenter d’affaiblir un éventuel fort taux d’abstention. « Ce contact nous permettra aussi de confronter nos propositions avec les attentes des habitants », glisse l’élue d’opposition.

Le binôme a également désigné ses suppléants. Il s’agit de Joëlle Moalic, adjointe aux affaires sociales à la municipalité d’Audierne-Esquibien et de Camille Gontier, enseignant chercheur à l’Université de Bretagne Occidentale (UBO) en sociologie du sport. Cet animateur du Parti communiste à Douarnenez a déjà participé aux deux dernières campagnes municipales sur la liste citoyenne.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/douarnenez-29100/elections-departementales-une-gauche-unie-dans-le-canton-de-douarnenez-6ba9fc16-acf7-11eb-bcfd-058885220c6f

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011