Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2021 3 31 /03 /mars /2021 16:40
Bernard Bloyet, délégué retraite à la CGT, a pris la parole devant la maison des syndicats pour dénoncer « une dégradation importante du pouvoir d’achat des retraités ». (Le Télégramme/Jean-Noël Potin)

Bernard Bloyet, délégué retraite à la CGT, a pris la parole devant la maison des syndicats pour dénoncer « une dégradation importante du pouvoir d’achat des retraités ». (Le Télégramme/Jean-Noël Potin)

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées, ce mercredi 31 mars 2021, devant la maison des syndicats à Carhaix, pour réclamer une revalorisation des

Ce n’était sans doute pas la mobilisation de l’année à Carhaix. Il n’empêche. Près d’une cinquantaine de personnes se sont réunies, face à la maison des syndicats, pour dénoncer la paupérisation croissante de nombreux retraités. « Depuis de nombreuses années, les retraités subissent une dégradation importante de leur pouvoir d’achat », a ainsi souligné Bernard Bloyet, délégué retraites à la CGT, dans le message qu’il a lu aux personnes présentes. Selon lui, « beaucoup ont pu constater une baisse de leur niveau de pension : en dix ans, les pensions nettes n’ont augmenté que de 6,26 %, pendant que l’indice des prix Insee évoluait de plus de 12 % ».

Cette manifestation à laquelle appelaient neuf organisations syndicales, n’était pas seulement relayée localement par la CGT. Le PCF et le NPA étaient en effet également mobilisés. Michel Carrio, porte-parole du NPA, ne cachait pas son amertume : « En 2018, le gouvernement a augmenté la CSG d’1,7 %, en principe pour aider les jeunes, et voilà qu’ils viennent de refuser l’ouverture au Revenu de solidarité active aux moins de 25 ans. Autre exemple, en 2013, ils ont instauré l’aide à l’autonomie, en le prenant à ceux qui sont en Ehpad. Ce qu’on donne d’un côté, on le reprend de l’autre », déplore-t-il.
Partager cet article
Repost0
29 mars 2021 1 29 /03 /mars /2021 15:40
Manifestation Retraités  - Mercredi 31 MARS – MORLAIX (10 h 30 – Place des Otages)

Manifestation Retraités

Mercredi 31 MARS – MORLAIX (10 h 30 – Place des Otages)

La manifestation se dirigera, après la rassemblement, vers la Sous-Préfecture

Compte-rendu de la Conférence de presse tenue par les organisations présentes sur le territoire de Morlaix

Neuf organisations syndicales et associations nationales de retraités (CGT, FO, FSU, Solidaires, CFTC, CFE-CGC, Ensemble et Solidaires, FGR-FP, LSR) appellent à une journée nationale de rassemblements, d’actions et de manifestations en faveur des retraités dans tous les territoires le 31 mars 2021. 

« Depuis de nombreuses années, les retraités, par le blocage des pensions accompagné d’une augmentation de la fiscalité et d’une explosion des prix, subissent une érosion de leur pouvoir d’achat les emmenant de plus en plus vers la précarité. » Déclarent les représentants de ces syndicats dans un manifeste commun. Les motifs de mécontentements sont nombreux : insuffisante revalorisation des retraites, dégradation du régime des pensions de réversion, baisse continue du niveau de vie…

« Nous appelons les retraités de la région morlaisienne à faire entendre leur voix et à participer nombreux à cette journée d’action, évidemment dans le respect des gestes barrières et des protections sanitaires. » Concluent les représentants locaux.

À Morlaix, rassemblement mercredi 31 mars à partir de 10 h 30, devant le kiosque, Place des Otages.

 

Le Parti Communiste apporte, bien évidemment, son soutien à cette action et aux revendications qui y seront portées.

Soyons présents nombreux, et avec nos couleurs.

Daniel RAVASIO, secrétaire de section du PCF Pays de Morlaix

9 organisations syndicales et associations des retraité-e-s Cgt, FSU, FO, Solidaires, CFTC, CFE-CGC, ensembles et solidaires, FGR-FR, LSR appellent à une journée nationale de rassemblements, d’actions et de manifestations :
- Pour l’augmentation des pensions
- Pour la prise en charge de l’autonomie par une approche globale de la santé
- Pour une vaccination de T
OUTES et TOUS avec un vaccin gratuit et produit massivement -
Contre l’incitation à opposer les générations qui souffrent toutes de l’austérité -
Pour des services publics de proximité avec des effectifs suffisants
   
Les retraités, dont une majorité, ont des pensions inférieures ou égales à 1200€ subissent une dégradation importante de leur pouvoir d’achat et leur niveau de pension ne cesse de se détériorer.
Aucune pension ne devrait être inférieure à 1800€ bruts par mois !
L’évolution du coût de la vie entraîne une explosion de la pauvreté intergénérationnelle. Le gouvernement, à grands renforts médiatiques, tente de diviser les générations en stigmatisant les retraités.
 
Manifestation retraités du 31 Mars :
 
Brest 10H30 parvis FAC SEGALEN Avenue Clémenceau,
Carhaix 11H00 Maison des syndicats,
Morlaix 10H30 Place des otages devant la Mairie,
Quimper 10H30 place de Résistance, Quimperlé 10H30 Place des écoles devant Union Locale   
Partager cet article
Repost0
28 mars 2021 7 28 /03 /mars /2021 10:26
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!

Photos Ismaël Dupont et Lucienne Nayet

Un beau rassemblement pour le climat et une vraie prise en compte des enjeux du dérèglement climatique à Morlaix ce matin.

Les communistes et de nombreux élus de gauche étaient présents.

Une vingtaine de camarades étaient présents dont plusieurs élus communistes: Martine Carn (Plougonven), Roger Héré et Patrick Beguivin (Plouigneau), Corentin Derrien (Saint Thégonnec-Loc Eguiner), Ismaël Dupont (Morlaix).

Martine Carn, Patrick Beguivin et Lucienne Nayet ont distribué l'appel du PCF pour une vraie loi climat.

Et nous avons fait deux nouvelles adhésions pour la section de Morlaix dans le rassemblement, deux musiciens et chanteurs engagés aussi à la CGT du spectacle et des intermittents, ce qui porte à 6 le nombre de nouveaux adhérents dans la section de Morlaix en 15 jours et à 95-96 le nombre d'adhérents de la section PCF pays de Morlaix !!!!

Encore un petit effort et on atteindra les 100 adhérents dans la section de Morlaix, du jamais vu depuis des décennies!!!

 

***

Le lundi 29 mars, le gouvernement présentera son projet de loi « climat et résilience », à l’Assemblée nationale, censé reprendre une partie des travaux de la Convention citoyenne pour le climat.Ce texte de loi est bien en deçà des objectifs fixés par l’assemblée citoyenne. En l’état, il ne permettra pas d’atteindre la baisse de 40 % des émissions de gaz à effet de serre.
 
Les mesures les plus structurantes proposées par la Convention concernant la rénovation globale des bâtiments, la réduction de l’empreinte carbone des grandes entreprises, la régulation du trafic aérien ou de la publicité, l’abandon du CETA et le renforcement du droit environnemental sont repoussées à plus tard ou vidées de leur substance.
 
Alors que certains pays ont revu à la hausse leurs ambitions de réduction des émissions de gaz à effet de serre, la France laisse le peloton des nations les plus vertueuses s’échapper en n’étant pas capable d’accélérer, elle aussi, le mouvement !
 
Au début du mois de février, la justice a condamné l’État pour inaction climatique. Le tribunal de Paris a reconnu la responsabilité de l’État français dans la crise climatique, et jugé illégal le non respect de ses engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre et le juge responsable de préjudice Écologique.
Le PCF tient l'exigence d’une politique volontariste pour lutter contre le réchauffement climatique, d’un changement de braquet, de mesures transformatrices : c’est le système qu’il faut changer, pas le climat !
La Fédération du Finistère du PCF et la section de Morlaix appelaient à participer aux marches  pour une vraie loi climat dans le Finistère.
 
Les communistes appellent à agir pour une relocalisation de nos productions pour réduire les besoins de transport longue distance des marchandises
Ils se prononcent pour un service public ferroviaire, fret et passager, en réduisant notamment le prix du billet SNCF pour les usagers , la gratuité des transports en commun, un plan de rénovation des bâtiments  de 10 milliards d’euros/an ,l'arrêt du projet HERCULE visant à privatiser la production d’énergie, le rejet des accords de libre-échange type CETA et MERCOSUR et l'adoption d’une loi favorisant les circuits-courts ,la création d’un pôle public de l’énergie.
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!
Photos de la manifestation pour le Climat à Morlaix ce dimanche 28 mars de 10h30 à midi: une belle mobilisation!
Partager cet article
Repost0
24 mars 2021 3 24 /03 /mars /2021 21:19
Théâtre de Morlaix, 24 mars

Théâtre de Morlaix, 24 mars

On fait le choix du plaisir, de l'imaginaire, du rêve, du dire, de la beauté.

Le théâtre donne à penser, il montre l'invisible et aussi le réel, le visible qu'on ne voit pas car pas le temps (pris par la vie quotidienne). Le théâtre est un lieu d'amitié. 

Quand la culture est confinée, n'est-ce pas par définition la mort de la création humaine?

La culture et l'art sont au cœur des rapports sociaux.

Les traditions françaises ont toujours fait de la culture une question importante du mouvement du progrès social. 

La culture, c'est tout ce qui vous sort de votre village, qui vous ouvre l'esprit à la dimension du monde.

Le PCF a une politique culturelle, il ne suffit pas d'avoir des artistes autour de nous.

La culture qui nous rend et nous fait humain est comme une antidote à la haine.

La culture et les arts ont une résonance symbolique, consciente et inconsciente.

Utopie et espoir trouvent inspiration dans l’œuvre des artistes.

Actuellement, l'art est sacrifié sur l'autel du consumérisme.

La culture, c'est refonder le monde autrement, s'outiller pour devenir des êtres libres, des citoyens conscients.

Elle sert à penser ensemble, à éprouver ensemble.

Lucienne Nayet et Corentin Derrien,

Messages laissés dans la boîte à cris du Théâtre de Morlaix - 24 mars 2021

 

Partager cet article
Repost0
24 mars 2021 3 24 /03 /mars /2021 12:23
Mardi de l'éducation populaire, 15 octobre 2019 - Main basse sur l'énergie: le film de Gilles Ballastre (2018) et Bernard Jasserand exposent la grande arnaque du démantèlement, de la privatisation, et de la mise en concurrence du service public de l'énergie

Mardi de l'éducation populaire, 15 octobre 2019 - Main basse sur l'énergie: le film de Gilles Ballastre (2018) et Bernard Jasserand exposent la grande arnaque du démantèlement, de la privatisation, et de la mise en concurrence du service public de l'énergie

Voici l'intervention de Bernard Jasserand, militant communiste, maire-adjoint de Quimper et conseiller communautaire, le 18 mars dernier au conseil communautaire de QBO (Quimper agglomération) au sujet de la fermeture des agences Enedis de Douarnenez, Pont L'Abbé et Quimperlé.

Le jeudi 28 janvier dernier, les élus communistes de Quimper, Bernard Jasserand, Ronan Sinquin, Yvonne Rainero étaient au rassemblement de Douarnenez à l'appel de la CGT pour protester contre ces fermetures et dénoncer les projets Hercule et Clamadieu. Arnaud Derit y avait pris la parole pour la CGT.

 

Intervention au Conseil Communautaire de QBO du 18 mars 2021.

Fermeture des 3 agences Enédis.

 

Je souhaite poursuivre l’information de notre assemblée sur les évolutions du projet de fermeture des 3 agences d’exploitation Enédis de Douarnenez, Pont L’Abbé et Quimperlé.

Qu’est-ce qu’une agence d’exploitation aujourd’hui ?

C’est 4 ou 5 agents qui montent l’astreinte dont un manager de proximité.

Un camion poids lourd nacelle.

Des véhicules d’astreinte de type Master.

2 ou 3 véhicules légers.

Des bureaux et des vestiaires.

Un magasin qui n’est pas seulement utilisé par le personnel de l’agence mais aussi par les agents de passage.

Ces 3 agences sont des points d’appui de proximité pour intervenir au plus vite dans notre péninsule bretonne où nous faisons souvent face à des périodes climatiques très dégradées. Mettre en sécurité, réparer rapidement, rénover et développer les réseaux …nécessite d’avoir une grande proximité et une bonne connaissance du terrain. Assurer l’astreinte en dehors des heures ouvrables implique aussi que l’on habite à proximité de sa zone de travail. Or qu’en sera-t-il lorsque les agents seront basés demain à Quimper ou à Caudan, quand les titulaires d’aujourd’hui auront quitté leur poste et qu’ils seront remplacés par des agents qui pour des raisons de qualité de vie bien compréhensibles souhaiteront habiter près de leur lieu de travail ? Ils seront alors loin des communes de Penmarch, Guilvinec ou Treffiagat... et bien loin de Plogoff, Audierne ou Plouhinec. Quand aux communes de Bannalec, Riec sur Belon, Saint Thurien et Le Trévoux aujourd’hui très proches de Quimperlé elles vont se retrouver demain avec ce projet de fermeture très éloignées de leur nouveau rattachement à Quimper.

104 000 usagers sont concernés par ces 3 fermetures.

Elles auront aussi des incidences négatives sur l’organisation de la base Enedis de Quimper d’où devront partir des interventions lointaines.

Quimper qui gère aujourd’hui 42 communes devra en gérer 81 demain.

N’oublions pas non plus le bilan carbone de tous ces allongements de déplacement qui seront accentués durant la période touristique.

Alors comment justifier ces fermetures qui vont forcément éloigner les agents et les matériels des zones d’action ?

La crise sanitaire, le télétravail, les visioconférences, les liens familiaux par internet, renforcent la nécessité d’une excellente continuité de service. Les familles ne peuvent plus rester plusieurs jours sans électricité. Les défaillances du réseau seront très mal vécues.

Élus, citoyens, organisations syndicales, nous sommes plusieurs à être inquiets par ce projet. J’ai alerté le SDEF 29 sur la situation, son président a immédiatement organisé une rencontre avec Enédis m’invitant à y participer avec les maires et les Vices Présidents concernés. Elle devait avoir lieu ce matin elle a été reportée à la demande d’Enédis. Tout comme celle demandée il y a quelques jours par la communauté de commune du pays du Cap Sizun Enédis renvoyée à la rencontre de ce matin ?. Cette attitude d’évitement devant les élus ne présage rien de bon.

Fermetures des bureaux de poste, les fermetures de classes, des structures hospitalières, des centres des impôts… et maintenant fermetures des agences rurales d’exploitation Enédis. Il faut que cela cesse !

J’invite tous les élus a intervenir auprès d’Enédis pour qu’elle renonce à ces 3 fermetures d’agences d’exploitation et qu’elle engage les améliorations du service public attendues par les usagers.

                                                                                                                                                                                                   Bernard JASSERAND

                                                                                                                                                             Conseiller communautaire de QBO (PCF)

 

Voir aussi:

Mardi de l'éducation populaire, 15 octobre 2019 - Main basse sur l'énergie: le film de Gilles Ballastre (2018) et Bernard Jasserand exposent la grande arnaque du démantèlement, de la privatisation, et de la mise en concurrence du service public de l'énergie

Partager cet article
Repost0
23 mars 2021 2 23 /03 /mars /2021 19:21
Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan
Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan
Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan
Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan
Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan
Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan
Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan
Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan

Photos Patrick Le Pichon, Philippe Jumeau, Dominique Gontier, Enzo de Gregorio, Marion Frances - Caudan, 23 mars 2021

Avec les Renault à la fonderie de Bretagne. En 2013, la direction leur a demandé de travailler plus pour sauver les emplois. Ils ont perdu des jours de RTT, des temps de pause et aujourd’hui, les actionnaires décident... de les vendre !! En vrai, Renault délocalise à l’étranger. C’est une trahison. Tous unis avez les Renault pour re localiser nos productions !

Fabien Roussel

 

A l'occasion de la mobilisation des salarié-es de la Fonderie de Bretagne, Fabien Roussel est venu soutenir la lutte.

Conditions de travail, pauses supprimées, RTT retirées... tout ça pour abreuver les actionnaires. C'est la lutte des classes qui est en marche et nous aussi nous la mènerons!

C'est un véritable chantage à l'emploi qu'opère Renault qui a décidé de délocaliser une partie de la production de la Fonte en Turquie, en Slovénie, en Espagne...

Nous devons nous unir pour ne plus y céder et pour maintenir nos savoirs faire, nos compétences, nos emplois et pour garantir un avenir à notre jeunesse.

(...)

Une nouvelle page est en train de s'écrire pour l'usine et pour votre avenir. Les actionnaires en ont écrit les premières lignes. C'est à vous maintenant de reprendre le stylo en main et d'écrire la suite : continuiez à produire ici!

Il faut reprendre la main sur l'outil industriel. Il ne leur appartient pas. Il vous appartient! Et il doit rester ici.

(...)

Renault et l’État actionnaire sont complices de ce qui est en train de se faire ici. Ils ont décidé de délocaliser à tout va. En plus de la Dacia Spring fabriquée en Chine, il y a aujourd'hui 240 000 véhicules Renault et 141 000 véhicules Dacia produits en Roumanie, Slovénie, Turquie, Espagne, puis réimportés en France. C'est une aberration économique, industrielle et écologique. Nous devons nous battre pour relocaliser, réimporter la production de véhicules en France et passer à 1million de véhicules produit en France!

(...)

Vous produisez des richesses. Ce qui est versé aux actionnaires ne tombe pas du ciel, c'est le fruit de votre travail, de votre sueur. Et c'est à vous que ces richesses doivent revenir.

Produire en France, ça veut dire produire à la hauteur de nos besoins! L'industrie c'est la vie et un pays sans industrie est un pays sans avenir. Produire en France c'est bon pour l’État, c'est bon pour le climat et c'est bon pour l’État.

(...)

Quand je dis que l'industrie c'est bon pour l’État, c'est parce qu'une entreprise qui fonctionne apporte des recettes, elle paye des impôts, elle rapporte des recettes à la région, au département, aux communes. C'est donc de l'argent utile pour nos hôpitaux, nos écoles, nos services publics...

Nous pouvons porter ce combat. Nous pouvons mener une lutte qui est belle, noble et juste. Nous la porterons à l'Assemblée nationale, et nous placerons cette usine sous la protection de la République!

 

Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan
Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan
Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan
Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan
Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan
Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan
Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan
Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan
Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan
Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan
Fabien Roussel et les communistes avec les Renault de la SBFM à la Fonderie de Bretagne à Caudan
Marion Francès et Fabien Roussel

Marion Francès et Fabien Roussel

Enzo de Gregorio et Fabien Roussel

Enzo de Gregorio et Fabien Roussel

Partager cet article
Repost0
21 mars 2021 7 21 /03 /mars /2021 14:12
PCF Pays de Quimperlé

PCF Pays de Quimperlé

Nous serons aux cotés des salariés de la Fonderie de Bretagne.

Après s'être gavé d'aides publiques en tout genre, du Crédit Impôt Compétitivité Emploi (CICE) en passant par les niches fiscales et les procédures d'exonération ou les aides diverses des collectivités locales, après avoir largement émargé au tout récent plan de relance de l'automobile estimé à 5 millards d'euros, Renault laisse tomber l'entreprise « Fonderie de Bretagne » installée à Caudan.

Renault décide de se tourner, pour acquérir les pièces indispensables à sa production, vers des pays à faibles coûts pour, de fait, augmenter ses marges dans une logique de rentabilité systématiques laissant aux pouvoir publics le soins de réparer les dégâts sociaux.

Cette décision provoque des protestations unanimes,y compris de la part de mouvements politiques qui se sont toujours opposés aux propositions du PCF visant à faire rendre l'argent public perçu, aux entreprises qui délocalisaient tout ou partie de leur production.

Les salariés de la Fonderie de Bretagne (ex SBFM) défendront becs et ongles leur outil de travail, fleuron industriel.

Ils auront à leur côtés ; comme depuis toujours, le Parti communiste, ses militants et ses élus.

Ils participeront au rassemblement organisé par les salariés et leur syndicat CGT le mardi 23 mars à 10h sur le parking de l'entreprise à Caudan.

Fabien Roussel secrétaire national national du PCF y particpera.

Quimperlé le 21 03 2021

Partager cet article
Repost0
21 mars 2021 7 21 /03 /mars /2021 08:31
Photo Ouest-France - 19 mars

Photo Ouest-France - 19 mars

[« Pour que le second degré ne reste qu’une mauvaise blague »]
« Pour que le second degré ne reste qu’une mauvaise blague » | OUEST-FRANCE
 
Et un, et deux, et trois degrés, c’est un crime contre l’humanité ! »
Slogans, musique et pancartes humoristiques étaient au rendez-vous de la manifestation pour le climat organisée à Carhaix (Finistère), vendredi 19 mars 2021, à l’appel du mouvement Youth for climate (Jeunesse pour le climat).
Le cortège comptait environ 200 personnes selon les gendarmes, comme il y a deux ans, dont une grande majorité de lycéens carhaisiens. À l’image de Milig, 17 ans, scolarisé au lycée Diwan : « L’écologie me préoccupe. On peut tous faire des efforts. Autour de moi, je vois que ça bouge un peu. Mais dans la société, en général, c’est très lent », explique-t-il.
Un « die-in »
La manifestation est partie de l’avenue Victor-Hugo à 10 h 30 pour aller vers le Leclerc, puis revenir direction le centre-ville en passant devant la gare. Au rond-point de la place de la Gare, plusieurs dizaines de participants réalisé un « die-in » (manifestation où les participants s’allongent dans la rue, simulant une mort) accompagné d’une minute de silence « pour les étudiantes et étudiants qui se sont suicidés et tous les autres qui galèrent à cause de la pandémie », lance Maiwenn Kergoat, lycéenne à Diwan, au micro.
Le cortège s’est ensuite arrêté place de la Tour-d’Auvergne, où se sont succédé des prises de parole. Au micro toujours, Maiwenn Kergoat et Blanche Royer, également lycéenne de Diwan, ont dénoncé « les aides superficielles de l’État concernant l’environnement » et se sont positionnées contre « l’installation d’Amazon sur notre territoire ». Elles ont aussi mis en lumière « la souffrance des jeunes et l’angoisse qui grandit ».
Une grève chaque vendredi à Carhaix
Dans le cortège se trouvaient, entre autres, des membres du Parti communiste français, du Nouveau parti anticapitaliste, du Mouvement pour la paix, de la Confédération générale du travail.
À partir de vendredi prochain et « tous les vendredis quand on aura cours », une grève pour le climat sera organisée devant la mairie, annoncent les deux lycéennes. À l’image de ce que faisait la militante Greta Thunberg devant le parlement suédois.
Vendredi 19 mars 2021, dans l’après-midi, une marche verte a été organisée autour du lycée Diwan pour récolter les déchets dans la nature.
 

La section du PCF de Carhaix-Huelgoat appelle à participer à la manifestation organisée ce vendredi 19 mars 2021, à Carhaix, à l’appel de Youth for climate.

La section de Carhaix-Huelgoat du Parti communiste français soutient l’appel des étudiants de Youth for climate et invite à se joindre à la manifestation prévue ce vendredi 19 mars, à 10 h 30, au départ du parking Biocoop (côté rocade). Pour Pierre-Yves Thomas, porte-parole de la section, « le nombre et l’ampleur des événements climatiques se multiplient. L’écologie a besoin, au quotidien et dans tous les domaines, de l’intervention solidaire de femmes et d’hommes, toujours plus actifs et déterminés à mettre en cause le système productif dominant planétaire responsable du réchauffement climatique. La France doit aller plus loin que le contenu de la loi climat. Comme l’ont souligné les participants à la convention citoyenne sur le climat, celle-ci a été une mascarade. Sur les 149 propositions préconisées, très peu ont été retenues et dans leur majorité vidées de leur substance. Il faut aller dans le sens d’une réduction forte des transports émetteurs de CO2 : ferroutage prioritaire, plus écologique que les camions, développement des transports en commun, circuits courts agricoles et industriels, etc. Il faut une taxe kilométrique pour dissuader les transports de marchandises évitables… Par ailleurs, il faut réduire la consommation d’énergies carbonées », souligne-t-il.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2021 6 20 /03 /mars /2021 18:11
Pour la réouverture des lieux culturels, les 150 ans de la Commune, contre la loi Sécurité Globale: Brest la rouge, toujours!!! - 20 mars 2021
Pour la réouverture des lieux culturels, les 150 ans de la Commune, contre la loi Sécurité Globale: Brest la rouge, toujours!!! - 20 mars 2021
Pour la réouverture des lieux culturels, les 150 ans de la Commune, contre la loi Sécurité Globale: Brest la rouge, toujours!!! - 20 mars 2021
Pour la réouverture des lieux culturels, les 150 ans de la Commune, contre la loi Sécurité Globale: Brest la rouge, toujours!!! - 20 mars 2021
Pour la réouverture des lieux culturels, les 150 ans de la Commune, contre la loi Sécurité Globale: Brest la rouge, toujours!!! - 20 mars 2021
Pour la réouverture des lieux culturels, les 150 ans de la Commune, contre la loi Sécurité Globale: Brest la rouge, toujours!!! - 20 mars 2021
Pour la réouverture des lieux culturels, les 150 ans de la Commune, contre la loi Sécurité Globale: Brest la rouge, toujours!!! - 20 mars 2021

Brest est toujours Brest la rouge! Photo de Jacqueline Héré,  élue communiste, maire adjointe du quartier de Bellevue, et de Enzo de Gregorio, secrétaire départemental de la JC.

Manifs pour la culture et la Commune de Paris, contre la loi sécurité globale. Samedi 20 mars.

Titre du Ouest-France - dimanche 21 mars

Brest - Carton plein pour les trois manifestations

Le monde de la culture, les Gilets Jaunes et les anti-loi «sécurité globale» étaient près de 4000 à défiler dans les rues de Brest samedi 20 mars 2021. La contestation qui enfle a réuni les manifestants.

Ouest-France, Brest, 21 mars 2021

Ouest-France, Brest, 21 mars 2021

Partager cet article
Repost0
20 mars 2021 6 20 /03 /mars /2021 17:48
Contre la loi sécurité globale, les camarades du PCF présents à Quimper au village des Libertés initié par la LDH - 20 mars
Contre la loi sécurité globale, les camarades du PCF présents à Quimper au village des Libertés initié par la LDH - 20 mars
Contre la loi sécurité globale, les camarades du PCF présents à Quimper au village des Libertés initié par la LDH - 20 mars
Contre la loi sécurité globale, les camarades du PCF présents à Quimper au village des Libertés initié par la LDH - 20 mars
Contre la loi sécurité globale, les camarades du PCF présents à Quimper au village des Libertés initié par la LDH - 20 mars
Contre la loi sécurité globale, les camarades du PCF présents à Quimper au village des Libertés initié par la LDH - 20 mars
Contre la loi sécurité globale, les camarades du PCF présents à Quimper au village des Libertés initié par la LDH - 20 mars

Stand du PCF au village des droits et libertés à Quimper ce samedi 20 mars, 2 adhésions à la moitié de la journée!

Participation au village des Libertés sur la place de la Mairie de Quimper ce samedi 20 mars, à l'initiative de la LDH.
 

Photos Jean-Claude Perrot, Piero Rainero, Yvonne Rainero

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011