Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2018 4 26 /04 /avril /2018 05:35

Vidéo mise sur You Tube par Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard: Thierry Piriou, le président de Morlaix-Co, en discussion avec les personnels

photo Pierre-Yvon Boisnard: Thierry Piriou, le président de Morlaix-Co, en discussion avec les personnels

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard: Jean-Michel Parcheminal, Yvon Le Cousse, et Alain David

photo Pierre-Yvon Boisnard: Jean-Michel Parcheminal, Yvon Le Cousse, et Alain David

Martine Carn et Marc Madec (photo Pierre-Yvon Boisnard)

Martine Carn et Marc Madec (photo Pierre-Yvon Boisnard)

photo Pierre-Yvon Boisnard: Pascal Kerboriou de la CGT, ancien adjoint au maire sympathisant PCF de Plougonven, et Yvon Le Cousse, maire de Plougonven

photo Pierre-Yvon Boisnard: Pascal Kerboriou de la CGT, ancien adjoint au maire sympathisant PCF de Plougonven, et Yvon Le Cousse, maire de Plougonven

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

Très grosse affluence au début du conseil de communauté lundi soir avec une forte mobilisation du comité de défense de l'hôpital, des personnels et de la CGT hôpital, dans la foulée du rassemblement à l'hôpital de ce matin, réunissant 200 personnes. Du jamais vu au Conseil Communautaire de Morlaix depuis au moins 7 ans d'avoir autant de monde ( pas loin de 70 personnes) à l'ouverture pour alerter sur une cause, en l'occurrence celle de tout le monde: avoir un hôpital complet avec des services qui permettent de sauver des vies en urgence, et donc de la réanimation cardiaque.   

Martine Carn a prononcé un discours d'alerte très fort à l'ouverture du conseil, pour le Comité de défense de l'hôpital, à l'invitation du président de la Communauté, Thierry Piriou:  

 

Intervention au conseil de Morlaix Communauté du 23 avril 2018 

L'annonce de la fermeture de l'unité de soins intensifs de cardiologie du centre hospitalier de Morlaix n'est pas acceptable. 

Depuis plusieurs semaines nous craignions cette décision de la direction de l'hôpital, qui est malheureusement la conséquence d'une situation qui n'a cessé de se dégrader au cours de ces derniers mois. 

Ce matin à 11h, une délégation du comité de défense de l'hôpital public en Pays de morlaix a été reçue par Mme Bénard, directrice de l'hôpital, et deux de ses adjoints. 

Celle-ci a indiqué que la fermeture de l'unité de soins intensifs, pour une durée minimale de six mois, avait été rendue nécessaire en raison du manque de cardiologues, un seul cardiologue demeurant désormais en activité, après la confirmation du départ, mercredi dernier, de deux praticiens. 

Elle a indiqué que quatre lits de ce service seraient transférés en UHCD, sous la forme de lits de soins critiques, patients monitorés de surveillance continue. 

Quelle équipe paramédicale prendra ces patients en chargez? 

Dans cette situation, l'hôpital ne disposera plus que d'un cardiologue, à raison d'une demi-journée par jour, du lundi au vendredi seulement.

Qui prendra en charge les patients qui arriveront aux urgences le week-end pour une pathologie cardiaque?

Elle a ajouté que le service était en difficulté depuis un an, mais qu'elle n'avait pas de perspective d'ouverture de lits d'USIC et pas de calendrier de retour à la normale. Elle a précisé qu'un turn-over important de médecins existait depuis longtemps et que le recrutement peinait en raison d'un plateau technique peu attractif.

Nous lui avons indiqué que la situation était catastrophique, et que faute de relancer la cardiologie dans un court délai, des réactions en chaîne étaient à craindre: 

- Les réanimateurs, déjà à flux tendu, ne pourront pas continuer à ce rythme, et l'espoir de recruter de nouveaux médecins en renfort cette année a été douché par la perspective de la fermeture de la cardiologie. Les nouveaux médecins n'ont pas donné suite. 

- Il est à craindre que certains réanimateurs quittent le CHPM dans les mois à venir en l'absence de relance de la cardiologie, le CHPM, en tant qu'hôpital périphérique, étant moins attractif.

- La fermeture de la cardiologie va avoir obligatoirement des retentissements sur l'activité de tous les services, la sécurité étant moins assurée: médecine interne, SSR, Urgences, Chirurgie, Maternité, Réanimation.

- Des risques aussi, en conséquence, pour la santé voire pour la vie des patients.  

En l'absence de cardiologue, les patients qui arrivent aux urgences avec un problème cardiaque doivent attendre un transfert au CHU via le SAMU. Cela a pu prendre des heures ces dernières semaines. Le temps d'attente de la disponibilité du SAMU pour un transfert de Morlaix à Brest constitue une perte de chance réelle pour les patients. 

Lorsqu'un patient est victime d'un infarctus, il faut qu'il parvienne dans un centre de thrombolyse dans les 30 minutes, pour qu'il ait toutes les chances de bien s'en sortir. Passé ce délai, aucune thrombolyse ne peut être effectuée, et il y a une perte de chance indénianle. 

De plus, le service de cardiologie de Brest est saturé, car rempli à 110%, d'où de réelles difficultés pour accueillir les patients de Morlaix dans des conditions normales. 

Les solutions alternatives présentées semblent incertaines, voire dangereuses pour les patients. 

La directrice évoque une plate-forme de télémédecine, mais celle-ci est loin d'être en place, alors que la cardiologie ferme dans quelques jours, et cela ne constitue de toute façon pas une bonne réponse globale. 

Les médecins de SSR et de médecine prendraient en charge les lits anciennement "cardiologie" qui seront réduits à 17 lits au lieu de 25 précédemment, mais cela ne concerne pas les mêmes patients. Par contre cela constituera sans nul doute une charge de travail supplémentaire pour ces services, en même temps qu'un risque pour les patients qui y seront hébergés. 

Cette fermeture de l'USIC et du service de suivi cardiologique correspond à une fermeture de 12 lits sur l'hôpital.

Quant aux réanimateurs, ils ne peuvent pas prendre en charge des personnes qui ont des problèmes cardiaques en l'absence de cardiologue sur site. C'est une autre spécialité, et l'on ne peut pas prendre de risques pour les patients. 

Pour l'ensemble de ces raisons, il est clair qu'il faut un hôpital de plein exercice, doté de toutes les compétences nécessaires, dont une unité de soins intensifs de cardiologie solide et pérenne. 

Il faut une structure hospitalière à la hauteur des besoins des usagers et de leurs familles, et de la population du pays de Morlaix. C'est aussi un enjeu pour le territoire. 

C'est pour cette raison que nous appelons à une intervention commune et massive des usagers, des personnels de santé et de leurs organisations syndicales, des équipes médicales et des élus. 

Nous proposons à cet effet une initiative commune, à définir, samedi prochain, 28 avril, en matinée à Morlaix. 

Martine Carn

 

Conseil de communauté du 23 avril 2018 à Morlaix-Co: le comité de défense de l'hôpital du pays de Morlaix et les salariés de l'hôpital s'invitent au Conseil pour alerter sur les dangers de la suppression du service de soins intensifs en réanimation cardiaque: photos PY Boisnard et I Dupont, discours de Martine Carn
Partager cet article
Repost0
22 avril 2018 7 22 /04 /avril /2018 07:45
photo Le Télégramme

photo Le Télégramme

À l’appel de quatorze organisations, une centaine de personnes se sont rassemblées ce samedi 21 avril, place des Droits de l’Homme, en soutien au peuple palestinien.

Une centaine de personnes se sont rassemblées, ce samedi 21 avril, à 11 h, place des Droits de l’Homme, en soutien au peuple palestinien. Elles répondaient à l’appel d’associations comme France Palestine Solidarité, l’Acat (Chrétiens contre la torture), le Mouvement de la Paix, Glenmor an Distro, Amnesty International, de partis politiques tels que le Parti communiste, le Parti socialiste, le Nouveau parti anticapitaliste, le Mouvement Bretagne Progrès, la section locale du Parti breton, ou encore l’Union démocratique bretonne, de syndicats (les Unions locales CGT et CFDT) ainsi que de la municipalité de Carhaix.

 

« Le droit international bafoué »

 

Tour à tour, les différentes organisations ont pris la parole pour demander que « cessent les massacres à Gaza », la reconnaissance des droits fondamentaux des Palestiniens, la libération des prisonniers politiques et le respect du droit international. Parmi les manifestants, Pierre et Anne, militants de longue date des droits de l’Homme, venus « dénoncer le silence de la France ». « Ce qui me frappe, c’est l’absence d’intervention à la hauteur de la France. Paris doit jouer son rôle. Il ne s’agit pas d’un combat périphérique mais international pour la justice et la liberté », martèle Pierre.

 

« Nous ne pouvons pas accepter ces silences et cette complaisance de la France », renchérit son épouse.
« C’est très important de montrer à nos dirigeants que le droit international ne peut pas être à géographie variable. On s’est battu à juste titre pour la libération de Loup Bureau en Turquie. On ne peut pas abandonner Salah Hamouri », explique Jean-Pierre Jeudy, le président de l’association France Palestine Solidarité.

 

Salah Hamouri, citoyen d’honneur de la ville ?

 

Les manifestants ont réclamé « la fin de l’emprisonnement arbitraire » de l’avocat franco-palestinien, placé en détention administrative. Un Salah Hamouri qui devrait être fait citoyen d’honneur de la ville de Carhaix. Le conseil municipal doit en effet examiner, mardi 24 avril, la proposition de la municipalité. « Un acte fort » pour Claude Léostic, de l’association France Palestine, qui avant de revenir longuement sur la situation en Palestine, a remercié Christian Troadec, présent lors de ce rassemblement. La ville de Carhaix, jumelée avec le camp d’El-Arroub en Palestine, a développé, au fil des ans, des actions de solidarité avec ses habitants. En novembre dernier, suite à un vote du conseil municipal, le maire avait écrit au Président de la République pour  demander la libération de l’avocat franco-palestinien.

Le Télégramme, 22 avril 2018

Partager cet article
Repost0
21 avril 2018 6 21 /04 /avril /2018 11:59
photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

Sur le marché de Morlaix, ce matin, distribution de "Rouge Finistère n°2" (avril 2018), le journal du PCF, et beaucoup de discussions sous un soleil rayonnant.

Photos de Pierre-Yvon Boisnard.

Les militants communistes sur le marché de Morlaix ce 21 avril pour la distribution de Rouge Finistère, le journal départemental du PCF
Les militants communistes sur le marché de Morlaix ce 21 avril pour la distribution de Rouge Finistère, le journal départemental du PCF
Les militants communistes sur le marché de Morlaix ce 21 avril pour la distribution de Rouge Finistère, le journal départemental du PCF
Partager cet article
Repost0
20 avril 2018 5 20 /04 /avril /2018 05:29
Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photos de la manifestation du 19 avril 2018 à Morlaix (Jean-Luc Le Calvez et Pierre-Yvon Boisnard)
Photos de la manifestation du 19 avril 2018 à Morlaix (Jean-Luc Le Calvez et Pierre-Yvon Boisnard)
photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Jean-Luc le Calvez

photo Jean-Luc le Calvez

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Jean-Luc Le Calvez

photo Jean-Luc Le Calvez

Partager cet article
Repost0
18 avril 2018 3 18 /04 /avril /2018 11:48
photos I Dupont

photos I Dupont

Rouge Finistère distribué au lycée, en manif et au marché - fête du Viaduc: les militants du PCF Morlaix sur le pont!
Rouge Finistère distribué au lycée, en manif et au marché - fête du Viaduc: les militants du PCF Morlaix sur le pont!
Rouge Finistère distribué au lycée, en manif et au marché - fête du Viaduc: les militants du PCF Morlaix sur le pont!

Distribution de journaux Rouge Finistère (journal départemental du PCF) chaleureuse ce midi, Lucienne et moi, sous un soleil rayonnant devant le lycée Tristan Corbière.

Près de 350 journaux partagés avec les lycéens et leurs professeurs à la sortie des cours. 

La prochaine distribution sur le marché de Morlaix sera le samedi 21 avril, de 10h à 12h, et bien sûr dans la manif à Morlaix demain, 19 avril.  

Bien sûr, c'est le moment d'agir, partout ça craque!

En revenant petite séance collage des belles affiches de la fête du 1er mai du PCF à Morlaix (merci Anne et Chris!) au dessus du travail d'embellissement de la ville de Morlaix réalisé par Glenn.

Le PCF Morlaix, c'est une équipe de choc, toujours sur la brèche!

I Dupont

Rouge Finistère distribué au lycée, en manif et au marché - fête du Viaduc: les militants du PCF Morlaix sur le pont!
Rouge Finistère distribué au lycée, en manif et au marché - fête du Viaduc: les militants du PCF Morlaix sur le pont!
Partager cet article
Repost0
18 avril 2018 3 18 /04 /avril /2018 06:19
Le 22 mars, 1200 personnes étaient dans la rue pour défendre la fonction publique. | Archives photo Ouest-France

Le 22 mars, 1200 personnes étaient dans la rue pour défendre la fonction publique. | Archives photo Ouest-France

Ouest-France
Morlaix. Jeudi, c’est « convergence des luttes », place des Otages

Publié le 17 avril 2018

 

Les syndicats appellent à une journée de mobilisation regroupant tous corps de métiers et statuts. Ils dénoncent les réformes du gouvernement.

Les organisations syndicales morlaisiennes CGT, FSU, Solidaires et FO appellent « à une journée de convergences revendicatives et de luttes interprofessionnelles », jeudi 19 avril, à partir de 11 h, place des Otages.

Citant les deux dernières manifestations en ville (qui ont réuni plus d’un millier de personnes chacune), elles soulignent : « Toutes ces actions montrent que les salariés, les retraités, les jeunes ne s’en laissent pas conter. Ils exigent une autre action politique du gouvernement et que le patronat réponde à leurs revendications dans les entreprises. »

Le PCF, qui dénonce « une grande violence » à l’égard de ces personnes, avec notamment « la hausse de la CSG et la baisse des APL, la casse de l’hôpital public, du code du travail », ou encore le « tri social des étudiants à l’entrée de l’université », appelle également à la mobilisation.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/morlaix-29600/morlaix-jeudi-c-est-convergence-des-luttes-place-des-otages-5702398

Communiqué de presse de la section PCF du pays de Morlaix

 

Face à la casse sociale et au mépris, unissons-nous !

Toutes et tous jeudi 19 avril à 11h place des Otages à Morlaix à l’appel des syndicats.

 

La politique d’Emmanuel Macron, c’est toujours plus de cadeaux aux très riches et aux multinationales, et une grande violence à l’égard des salariés, des retraités, des précaires, des jeunes comme des anciens, des familles, des personnels et usagers des services publics : hausse de la CSG et baisse des APL, casse du logement social, de l’hôpital public, du code du travail, privatisation de la SNCF et casse du statut de ses personnels, tri social des étudiants à l’entrée de l’Université, suppression du service d’information et d’orientation de l’Éducation Nationale, amputation des budgets publics et du nombre d’agents au service de la population, braderie au privé de ce qui est notre propriété commune.

Et à la casse sociale s’ajoutent le mépris et la surdité vis-à-vis des souffrances et des colères.

Ces choix creusent les inégalités sociales, territoriales, augmentent la pauvreté et la précarité, piétinent les valeurs qui fondent notre vie commune, tournent le dos au progrès social comme aux engagements pris sur le climat, fracturent notre société, rabaissent notre pays.

À l’opposé, les luttes actuelles des cheminots, des personnels des hôpitaux et des Ehpad, des postiers, et de tous les personnels et usagers des services publics, celles des salariés mobilisés pour leur emploi, leurs conditions de travail, leurs salaires, celles des étudiants, des citoyens engagés pour les droits humains et la solidarité, portent l’intérêt général.

Jeudi 19 avril une première journée de convergence des luttes est organisée par les syndicats.

Les communistes lui apportent tout leur soutien et appellent toutes et tous à se joindre au rassemblement prévu jeudi à 11h à Morlaix place des Otages 

Unissons-nous contre la politique de Macron et pour des propositions alternatives progressistes, pour une société d’égalité, de solidarité, d’émancipation humaine, pour la sécurisation de l’emploi et de la formation, le développement des services publics et de la protection sociale, l’accès de chacun-e aux droits fondamentaux et aux biens communs.

Morlaix, le 16 avril 2018

Partager cet article
Repost0
17 avril 2018 2 17 /04 /avril /2018 05:35
Manif du 22 mars à Morlaix (photo Pierre-Yvon Boisnard)

Manif du 22 mars à Morlaix (photo Pierre-Yvon Boisnard)

Manif du 22 mars à Morlaix (photo Pierre-Yvon Boisnard)

Manif du 22 mars à Morlaix (photo Pierre-Yvon Boisnard)

Communiqué de presse de la section PCF du pays de Morlaix

 

Face à la casse sociale et au mépris, unissons-nous !

Toutes et tous jeudi 19 avril à 11h place des Otages à Morlaix à l’appel des syndicats.

 

La politique d’Emmanuel Macron, c’est toujours plus de cadeaux aux très riches et aux multinationales, et une grande violence à l’égard des salariés, des retraités, des précaires, des jeunes comme des anciens, des familles, des personnels et usagers des services publics : hausse de la CSG et baisse des APL, casse du logement social, de l’hôpital public, du code du travail, privatisation de la SNCF et casse du statut de ses personnels, tri social des étudiants à l’entrée de l’Université, suppression du service d’information et d’orientation de l’Éducation Nationale, amputation des budgets publics et du nombre d’agents au service de la population, braderie au privé de ce qui est notre propriété commune.

Et à la casse sociale s’ajoutent le mépris et la surdité vis-à-vis des souffrances et des colères.

Ces choix creusent les inégalités sociales, territoriales, augmentent la pauvreté et la précarité, piétinent les valeurs qui fondent notre vie commune, tournent le dos au progrès social comme aux engagements pris sur le climat, fracturent notre société, rabaissent notre pays.

À l’opposé, les luttes actuelles des cheminots, des personnels des hôpitaux et des Ehpad, des postiers, et de tous les personnels et usagers des services publics, celles des salariés mobilisés pour leur emploi, leurs conditions de travail, leurs salaires, celles des étudiants, des citoyens engagés pour les droits humains et la solidarité, portent l’intérêt général.

Jeudi 19 avril une première journée de convergence des luttes est organisée par les syndicats.

Les communistes lui apportent tout leur soutien et appellent toutes et tous à se joindre au rassemblement prévu jeudi à 11h à Morlaix place des Otages 

Unissons-nous contre la politique de Macron et pour des propositions alternatives progressistes, pour une société d’égalité, de solidarité, d’émancipation humaine, pour la sécurisation de l’emploi et de la formation, le développement des services publics et de la protection sociale, l’accès de chacun-e aux droits fondamentaux et aux biens communs.

Morlaix, le 16 avril 2018

Le PCF pays de Morlaix appelle à participer nombreux à la manifestation du jeudi 19 avril à 11h: Face à la casse sociale et au mépris, unissons-nous!
Le PCF pays de Morlaix appelle à participer nombreux à la manifestation du jeudi 19 avril à 11h: Face à la casse sociale et au mépris, unissons-nous!
Le PCF pays de Morlaix appelle à participer nombreux à la manifestation du jeudi 19 avril à 11h: Face à la casse sociale et au mépris, unissons-nous!
Partager cet article
Repost0
15 avril 2018 7 15 /04 /avril /2018 09:16
photo Pierre-Yvon Boisnard: à la tribune pour animer le débat, Claude Léostic, François Rippe, Jean-François Chevallier

photo Pierre-Yvon Boisnard: à la tribune pour animer le débat, Claude Léostic, François Rippe, Jean-François Chevallier

photo Pierre-Yvon Boisnard: la chorale militante a interprété des chansons energisantes pour la Palestine

photo Pierre-Yvon Boisnard: la chorale militante a interprété des chansons energisantes pour la Palestine

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard: intervention d'Alain David

photo Pierre-Yvon Boisnard: intervention d'Alain David

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

Organisé par le collectif Liberté pour Salah Hamouri de Morlaix, avec un soutien tout particulier d'Amnesty International, avec son porte-parole du jour, Jean-François Chevallier, de l'AFPS, et de la Plateforme des ONG pour la Palestine et de sa présidente, Claude Léostic, cette réunion-débat suivie d'un repas chaleureux sur fond de musique irlandaise (trio Blended) et de chorale militante a été un franc succès par sa participation et la qualité des interventions et des débats, la mobilisation de plusieurs associations (LDH, Association de jumelage Morlaix-Wavel, Amnesty International, AFPS...), partis politiques (PCF, France Insoumise, Ensemble, NPA, Générations, PS avec la présence du maire Guy Pennec), présents dans le collectif Liberté pour Salah Hamouri Morlaix. 

Un bravo tout spécial à François Rippe, responsable de l'AFPS pays de Morlaix, pour la coordination et l'animation de cette journée, et à Loïc Digaire, le cuisinier militant des Utopistes en action pour son délicieux couscous! 

Photos Pierre-Yvon Boisnard et Ismaël Dupont

 

Partager cet article
Repost0
11 avril 2018 3 11 /04 /avril /2018 11:42
Photos Yvonne Rainero

Photos Yvonne Rainero

Lancée samedi 7 avril à l'aéroport de Guipavas, la marche de solidarité avec les migrants a traversé le Finistère et s'est achevée ce lundi 9 avril par une déambulation dans Quimper de 300 personnes (Yvonne Rainero)
Lancée samedi 7 avril à l'aéroport de Guipavas, la marche de solidarité avec les migrants a traversé le Finistère et s'est achevée ce lundi 9 avril par une déambulation dans Quimper de 300 personnes (Yvonne Rainero)
Lancée samedi 7 avril à l'aéroport de Guipavas, la marche de solidarité avec les migrants a traversé le Finistère et s'est achevée ce lundi 9 avril par une déambulation dans Quimper de 300 personnes (Yvonne Rainero)
Lancée samedi 7 avril à l'aéroport de Guipavas, la marche de solidarité avec les migrants a traversé le Finistère et s'est achevée ce lundi 9 avril par une déambulation dans Quimper de 300 personnes (Yvonne Rainero)
Lancée samedi 7 avril à l'aéroport de Guipavas, la marche de solidarité avec les migrants a traversé le Finistère et s'est achevée ce lundi 9 avril par une déambulation dans Quimper de 300 personnes (Yvonne Rainero)

Lire aussi: 

100 personnes à la Marche entre Guipavas et Daoulas pour le droit d'asile et la fin du règlement Dublin

Lancée samedi 7 avril à l'aéroport de Guipavas, la marche de solidarité avec les migrants a traversé le Finistère et s'est achevée ce lundi 9 avril par une déambulation dans Quimper de 300 personnes pendant plus de 2 h de la cathédrale à la place de la Résistance en passant par la préfecture.
Marche colorée, bon enfant, réunissant toutes les générations.
Femmes et hommes engagés dans des associations de solidarité, militants de diverses organisations, simples citoyens ont marché et chanté ensemble contre l'expulsion des migrants, pour l'abrogation des procédures de Dublin, et pour interpeller le préfet du Finistère à ce sujet.
Pas un représentant des forces de l'ordre au long du trajet, pas même en faction devant la préfecture! Ils étaient sans doute occupés ailleurs...Cas unique de mémoire de militant...
Arrivés quai Dupleix, les "marcheurs" de la solidarité (ne pas confondre avec d'autres !) ont pacifiquement bombardé les abords de la préfecture de petits avions en papier réclamant l'ouverture des frontières, l'arrêt des procédures de Dublin...La porte de la préfecture en fut elle-même décorée.
Après le rassemblement organisé pour protester contre les expulsions de jeunes scolarisés, cette manifestation réussie marque une nouvelle fois le fort attachement qu'il y a dans notre ville et notre région à la solidarité et aux droits humains.
Nous ne lâcherons pas !

Pour la bonne compréhension des photos, le panneau "De l'air de l'air, ouvrez les frontières, que les COLLOMBes prennent LELARGE" fait référence au nom du ministre de l'Intérieur et à celui du préfet Lelarge...

Yvonne Rainero, secrétaire de section du PCF Quimper

Partager cet article
Repost0
8 avril 2018 7 08 /04 /avril /2018 06:37
Les collectifs et associations finistériens pour l'accueil des exilés organisent ce week-end une marche revendicative, entre Brest et Quimper. Leur objectif : demander au préfet du Finistère d'arrêter...

Les collectifs et associations finistériens pour l'accueil des exilés organisent ce week-end une marche revendicative, entre Brest et Quimper. Leur objectif : demander au préfet du Finistère d'arrêter...

100 personnes à cette marche tout au long du parcours entre l'aéroport de Guipavas, le magnifique pont piéton du Relecq, Plougastel et Daoulas. Une très belle ambiance et des échanges chaleureux avec nos amis migrants africains qui ont vécu l'enfer en Libye et qui continuent à rencontrer un vrai parcours du combattant en France, beaucoup étant dublinés, certains privés de droits à l'hébergement. Une belle solidarité entre les assos et les collectifs du Finistère. Plusieurs militants du PCF étaient présents dans cette marche que nous soutenions, dont moi-même.
Ismaël Dupont

 

Article du Télégramme: 

Samedi matin, environ 80 personnes ont lancé, depuis l'aéroport, une marche demandant la fin des expulsions de demandeurs d'asile « dublinés ». Le mouvement s'installe à Châteaulin ce dimanche. 

Ils sont plus ou moins jeunes, militent dans des associations ou collectifs, comme la Ligue des Droits de l'homme, Zéro personne à la rue, Solidarité migrants... Ici, pas de bannière politique ou syndicale, mais un seul message, crié haut et fort, devant les portes de l'aéroport Brest-Bretagne : « Stop Dublin », en référence à cette procédure européenne qui veut que les migrants doivent demander l'asile dans le premier pays européen qu'ils ont traversé. « On a décidé de partir symboliquement de l'aéroport pour ces trois jours de marche, car c'est depuis ici que, régulièrement, des personnes sont injustement expulsées vers le pays où leurs empreintes digitales ont été enregistrées », expose Élisabeth Bégard, de Solidarité migrants. « C'est une procédure injuste, qui crée des flux migratoires qui n'ont aucun sens, génère des coûts considérables et, surtout, ne fait pas honneur à la France et à l'Europe ».
 
 

Cap sur Châteaulin puis Quimper lundi


Pendant trois jours, associations, collectifs et citoyens vont porter ce message de Brest à Quimper, en s'arrêtant par Châteaulin, où ils occuperont le juvénat Notre-Dame ce dimanche, pour une journée d'échange et d'information. S'ils n'étaient qu'environ 80 au départ de Brest, le cortège devait enfler à mesures des escales programmées dans la journée, notamment à Plougastel puis Daoulas. Une marche « solidaire et pacifique », qui vise à interpeller le préfet et, à travers lui, l'État, sur des pratiques jugées « inhumaines ». « L'État peut décider d'examiner, par dérogation, une demande de protection internationale qui lui est formulée par des migrants dublinés, en vertu de l'article 17 de ce règlement. Mais, pour des raisons étranges, c'est rarement fait en France », dénonce encore Élisabeth Bégard. Les « marcheurs » demandent donc au préfet d'arrêter les expulsions, pour autoriser les migrants dublinés à déposer une demande d'asile en France. « Ces gens ont dû tout fuir pour sauver leur vie. Ils arrivent en France, où la procédure Dublin en fait des clandestins. C'est ça, le pays des Droits de l'homme ? ».
 

Le Télégramme, 8 avril 2018 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011