Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2019 4 09 /05 /mai /2019 17:43
Manif pour la fonction publique à Morlaix ce jeudi 9 mai: 500 personnes ont manifesté - Photos Jean-Luc Le Calvez
Manif pour la fonction publique à Morlaix ce jeudi 9 mai: 500 personnes ont manifesté - Photos Jean-Luc Le Calvez
Manif pour la fonction publique à Morlaix ce jeudi 9 mai: 500 personnes ont manifesté - Photos Jean-Luc Le Calvez
Manif pour la fonction publique à Morlaix ce jeudi 9 mai: 500 personnes ont manifesté - Photos Jean-Luc Le Calvez
Manif pour la fonction publique à Morlaix ce jeudi 9 mai: 500 personnes ont manifesté - Photos Jean-Luc Le Calvez
Manif pour la fonction publique à Morlaix ce jeudi 9 mai: 500 personnes ont manifesté - Photos Jean-Luc Le Calvez
Manif pour la fonction publique à Morlaix ce jeudi 9 mai: 500 personnes ont manifesté - Photos Jean-Luc Le Calvez
Manif pour la fonction publique à Morlaix ce jeudi 9 mai: 500 personnes ont manifesté - Photos Jean-Luc Le Calvez
Manif pour la fonction publique à Morlaix ce jeudi 9 mai: 500 personnes ont manifesté - Photos Jean-Luc Le Calvez
Manif pour la fonction publique à Morlaix ce jeudi 9 mai: 500 personnes ont manifesté - Photos Jean-Luc Le Calvez
Manif pour la fonction publique à Morlaix ce jeudi 9 mai: 500 personnes ont manifesté - Photos Jean-Luc Le Calvez
Manif pour la fonction publique à Morlaix ce jeudi 9 mai: 500 personnes ont manifesté - Photos Jean-Luc Le Calvez
Manif pour la fonction publique à Morlaix ce jeudi 9 mai: 500 personnes ont manifesté - Photos Jean-Luc Le Calvez
Manif pour la fonction publique à Morlaix ce jeudi 9 mai: 500 personnes ont manifesté - Photos Jean-Luc Le Calvez
Manif pour la fonction publique à Morlaix ce jeudi 9 mai: 500 personnes ont manifesté - Photos Jean-Luc Le Calvez
Manif pour la fonction publique à Morlaix ce jeudi 9 mai: 500 personnes ont manifesté - Photos Jean-Luc Le Calvez
Manif pour la fonction publique à Morlaix ce jeudi 9 mai: 500 personnes ont manifesté - Photos Jean-Luc Le Calvez
Manif pour la fonction publique à Morlaix ce jeudi 9 mai: 500 personnes ont manifesté - Photos Jean-Luc Le Calvez

9 mai à Morlaix: manif pour la fonction publique et la défense des services publics contre la politique de Macron. Les belles photos de notre ami Jean-Luc Le Calvez: 500 personnes à Morlaix ce jeudi 9 mai au matin!!!

Partager cet article
Repost0
27 avril 2019 6 27 /04 /avril /2019 17:36
700 personnes à la marche de soutien au Centre Hospitalier du Pays de Morlaix à l'appel de l'intersyndicale (photos et vidéo par Pierre-Yvon Boisnard)
700 personnes à la marche de soutien au Centre Hospitalier du Pays de Morlaix à l'appel de l'intersyndicale (photos et vidéo par Pierre-Yvon Boisnard)
700 personnes à la marche de soutien au Centre Hospitalier du Pays de Morlaix à l'appel de l'intersyndicale (photos et vidéo par Pierre-Yvon Boisnard)
700 personnes à la marche de soutien au Centre Hospitalier du Pays de Morlaix à l'appel de l'intersyndicale (photos et vidéo par Pierre-Yvon Boisnard)
700 personnes à la marche de soutien au Centre Hospitalier du Pays de Morlaix à l'appel de l'intersyndicale (photos et vidéo par Pierre-Yvon Boisnard)
700 personnes à la marche de soutien au Centre Hospitalier du Pays de Morlaix à l'appel de l'intersyndicale (photos et vidéo par Pierre-Yvon Boisnard)
Photos manif Morlaix
 
Vidéo manif Morlaix
 
Partager cet article
Repost0
19 avril 2019 5 19 /04 /avril /2019 07:26
Marché de de Châteaulin hier au bord de l'Aulne, trois camarades ont distribué rouge Finistère et le tract de campagne de Ian Brossat et Marie-Helene Bourlard: Gilbert Sinquin, Catherine Flageul, Christian Beaumanoir. Les communistes finisteriens déterminés pour faire élire des députés européens qui défendront le peuple et les travailleurs.

Marché de de Châteaulin hier au bord de l'Aulne, trois camarades ont distribué rouge Finistère et le tract de campagne de Ian Brossat et Marie-Helene Bourlard: Gilbert Sinquin, Catherine Flageul, Christian Beaumanoir. Les communistes finisteriens déterminés pour faire élire des députés européens qui défendront le peuple et les travailleurs.

Marché de Scaër, 13 avril: les communistes, avec notamment Christian Carduner et Jeannine Daniel, font signer pour le comité de soutien a la liste conduite par Ian Brossat, pour l Europe des gens contre l Europe de l argent.

Marché de Scaër, 13 avril: les communistes, avec notamment Christian Carduner et Jeannine Daniel, font signer pour le comité de soutien a la liste conduite par Ian Brossat, pour l Europe des gens contre l Europe de l argent.

Marché de Landivisiau, 17 avril avec Glenn Le Saoût, Roger Héré, Marie-Hélène Le Guen, Ismaël Dupont

Marché de Landivisiau, 17 avril avec Glenn Le Saoût, Roger Héré, Marie-Hélène Le Guen, Ismaël Dupont

Photos Jean-François Vérant et Mariette Labrousse par Pierre-Yvon Boisnard, 13 avril 2019, Marché de Morlaix: les camarades du PCF distribuent le Viaduc, le journal du PCF annonçant le programme de la fête du 1er mai, cette année largement consacré aux européennes avec les interventions de deux candidats sur la liste de Ian brossat: Cinderella Bernard et Glenn le Saout

Photos Jean-François Vérant et Mariette Labrousse par Pierre-Yvon Boisnard, 13 avril 2019, Marché de Morlaix: les camarades du PCF distribuent le Viaduc, le journal du PCF annonçant le programme de la fête du 1er mai, cette année largement consacré aux européennes avec les interventions de deux candidats sur la liste de Ian brossat: Cinderella Bernard et Glenn le Saout

Européennes: présence des militants communistes sur les marchés du Finistère
 
Plusieurs distributions de tracts collectives ont déjà eu lieu ces derniers jours pour les Européennes : à Scaër, Châteaulin, Landivisiau, Morlaix, Audierne, Quimper, Brest 
 
Ce vendredi 19 avril au matin, Glenn Le Saoût est au marché de Lambé à Brest avec les camarades normalement. Il sera à Carhaix le samedi 27 avril.

Européennes - Présence des militants du PCF sur les marchés (non exhaustif):

Mercredi 24 avril 10h Marché de Crozon

Jeudi 25 avril 10h Marché de Rosporden

Samedi 27 avril 10h Marché de Tréboul et de Morlaix

Samedi 18 mai 10h Marché de Tréboul.

Partager cet article
Repost0
18 avril 2019 4 18 /04 /avril /2019 14:55
Européennes: les militants communistes avec Glenn Le Saoût, candidat finistérien sur la liste de Ian Brossat, sur le marché de Landivisiau le mercredi 17 avril
Européennes: les militants communistes avec Glenn Le Saoût, candidat finistérien sur la liste de Ian Brossat, sur le marché de Landivisiau le mercredi 17 avril
Européennes: les militants communistes avec Glenn Le Saoût, candidat finistérien sur la liste de Ian Brossat, sur le marché de Landivisiau le mercredi 17 avril

Marché de Landivisiau ce mercredi matin, 17 avril: Glenn Le Saoût , Roger Héré, Marie-Hélène Le Guen et Ismael Dupont distribuent le programme de nos candidats aux européennes sur la liste de Ian Brossat.

Partager cet article
Repost0
12 avril 2019 5 12 /04 /avril /2019 15:26
Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Jean-Luc Le Calvez

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Jean-Luc Le Calvez

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Jean-Luc Le Calvez

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Jean-Luc Le Calvez

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Jean-Luc Le Calvez

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Jean-Luc Le Calvez

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Jean-Luc Le Calvez

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Jean-Luc Le Calvez

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Jean-Luc Le Calvez

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Jean-Luc Le Calvez

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Manif des retraités - 11 avril 2019 Morlaix photo Pierre-Yvon Boisnard

Partager cet article
Repost0
9 avril 2019 2 09 /04 /avril /2019 09:40

Appel de la Ligue des Droits de l'Homme de Quimper (LDH) qui s’associe avec 18 organisations locales (associations, organisations syndicales et politiques) pour le droit à manifester.

 

Rendez-vous le samedi 13 avril  2019 pour une abrogation de la loi anti-manifestation "Tous unis pour nos libertés publiques et notre droit à manifester".

 

Si la loi est votée par le Parlement au nom du peuple français, elle ne peut et elle ne doit pas porter atteinte à la libre expression du peuple. La loi adoptée par l’Assemblée nationale qui prétend encadrer le droit de manifester reste, malgré la censure partielle du Conseil constitutionnel, une atteinte grave aux libertés publiques et à l’équilibre des pouvoirs.

 

Les violences contre les personnes, les biens, les institutions qui ont eu lieu ne peuvent justifier qu’un exécutif s’arroge des pouvoirs exorbitants. Participer à  une manifestation ne saurait signifier le risque pour chacun et chacune d’entre nous d’être poursuivi, fiché et condamné pénalement comme financièrement.

 

Soumettre les participants et les participantes à une manifestation à une fouille systématique, faire d’un visage en partie couvert un délit, persister dans l’usage d’armes qui mutilent, voici l’esprit et la lettre de mesures qui sont autant d’empêchements à l’exercice d’un droit essentiel en démocratie : celui de manifester publiquement, collectivement et pacifiquement son opinion.

 

Cette loi de circonstance porte un lourd risque d’arbitraire des gouvernements d’aujourd’hui comme de demain, nous en demandons l’abrogation. C’est pourquoi la LDH section de Quimper (et de nombreuses organisations syndicales, politique et  associatives), s'associe à l'appel national à manifester le samedi 13 avril 2019.

 

Le rendez-vous est fixé le samedi 13 avril 2019 à 10h30 à la place Terre au Duc à Quimper.

 

Le point de rassemblement de la marche est prévue à la Place Terre au Duc de Quimper (10h30) puis le circuit sera le suivant : René Madec, pont Max Jacob, place la Résistance, Boulevard Dupleix, pont de la Poste, rue de Juniville, rue du Frout, place Corentin, rue Kéréon, pont Médard, place Terre au Duc.

 

Faite circuler l'information et venez nombreux.

 

Pour les 18 organisations syndicales politiques et associatives : Libre Pensée, LDH Quimper, ATTAC Quimper, Pour Ensemble, NPA, CNT 29, SOLIDAIRES 29, FSU 29, RESISTONS, CGT Quimper, ACTES, UL CGT, AFPS, GILETS JAUNES, EELV, Comité bigouden de soutien à la ZAD, PCF.

 

LDH section de Quimper

Président, David Torondel

Partager cet article
Repost0
2 avril 2019 2 02 /04 /avril /2019 18:13
Le Conseil de surveillance de l’hôpital de Morlaix a été ajourné après l’intervention de l’intersyndicale et du comité d’usagers. (Le Télégramme/Sophie Guillerm)

Le Conseil de surveillance de l’hôpital de Morlaix a été ajourné après l’intervention de l’intersyndicale et du comité d’usagers. (Le Télégramme/Sophie Guillerm)

Ils sont inquiets et l’ont fait savoir. Comité d’usager, personnel des urgences et syndicats ont investi, hier, le conseil de surveillance de l’hôpital et ont provoqué son ajournement.
Les usagers ont d’abord déploré « le refus de leur accorder un espace au sein de l’hôpital pour être au plus près des familles, et le refus de leur permettre de siéger à titre consultatif au conseil de surveillance ». Rappelant « la fermeture de la cardiologie, les risques sur la psychiatrie », ils se désolent que « La direction vide le CHPM de sa substance alors qu’il y a du matériel de pointe et des soignants performants ». D’une même voix, les syndicats ont ensuite dénoncé « un projet médical qui se plie à un projet architectural concernant l’avenir de la psychiatrie », alors même que le territoire est étendu à 106 communes.

« On n’a plus les moyens d’être humains »

Ils ont pointé « leur incompréhension des réductions de services, de perte de compétitivité et de compétences », et des « agents qui n’ont plus les moyens d’être humains avec les humains ». À cela s’ajoutent du côté des agents « un manque d’informations, ainsi qu’une pseudo-concertation qui ne fait que cristalliser les tensions », ajoutent-ils, réclamant de la « bientraitance ».

Alors que la directrice Ariane Benard est restée silencieuse tout le temps des échanges, Agnès Le Brun a pointé du doigt une « communication systématiquement négative. Chaque fois, c’est un potentiel praticien qui risque de ne pas venir ». Elle a demandé aux syndicats « de ne pas se tromper de combat », et a appelé à l‘apaisement. Les syndicats se sont défendus « de faire dans la caricature : on n’a plus que ça, la médiatisation, car il n’y a plus de dialogue social au sein de l’hôpital », citant « quatre demandes d’entrevue » avec Agnès Le Brun qui seraient restées sans suite, là où « d’autres élus inquiets les ont reçus ». À l’issue des échanges, Jean-Paul Vermot, a demandé avec Solange Creignou et Nicolas Floch, « une médiation pour trouver la voie du dialogue, sortir de la situation de blocage et affronter les enjeux du CHPM collectivement et sereinement ».

 

 

 Comité de défense de l’hôpital public en Pays de Morlaix, 2 avril 2019

Aux membres du comité de surveillance de l’hôpital de Morlaix

Créé en mai 2016, le comité de défense est adhérent à la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux publics et maternités de proximité. Celle-ci est une association d’usagers du système de santé agréée par le ministère de la santé.

Lors des quelques entretiens avec la directrice, Mme Bénard, nous lui avons demandé à plusieurs reprises de disposer d’un espace au sein du CHPM pour être au plus près des usagers et de leurs familles.

Si dans un premier temps, Mme Bénard avait donné son accord de principe, elle est revenue par la suite sur sa décision, au motif que le comité avait, selon elle, « des liens forts avec certaines organisations syndicales et partis politiques » et que « tenir une permanence publique nuirait au principe de neutralité du service public » (sic)

En notre qualité de membre d’une association agréée par le ministère de tutelle, nous avons souhaité, également, la présence de deux membres du bureau au conseil de surveillance, même à titre purement consultatif. Sa réponse a été également négative, au motif que deux membres de la commission des usagers étaient déjà présents au conseil de surveillance.

Nous réitérons aujourd’hui, d’une part notre demande de disposer, au moins ponctuellement, d’un espace au sein de l’établissement, comme c’est le cas d’autres associations, d’autre part de disposer d’une présence au conseil de surveillance de l’hôpital.

S’agissant de la situation de l’hôpital de Morlaix, celle-ci nous apparaît, à l’heure actuelle, très préoccupante.

Le service de cardiologie et les soins intensifs de ce même service ont été fermés, le 1er mai 2018.

Cette décision de fermeture a été prise sous prétexte que les patients n’étaient plus en sécurité en raison d’un manque de personnel médical. Certes, le manque de praticiens était devenu, hélas, patent, mais en réalité ce sont des conflits de personnes, avec la direction, qui ont été en partie la cause de cette fuite du personnel.

Cette fermeture a des conséquences dramatiques au sein du service des Urgences qui prennent en charge les usagers présentant des pathologies cardiaques.

Certains de ces patients sont transférés par le SMUR vers Brest à La Cavale Blanche (ou à la clinique de Keraudren sans qu’on leur ait précisé préalablement qu’ils étaient susceptibles d’être pris en charge dans le privé).

Ces transferts impactent la disponibilité sur place à Morlaix du personnel médical et paramédical du service des urgences, le temps du transport, puisqu’il faut compter environ 3 heures pour un transport aller et retour vers Brest.

La population et les usagers sont très inquiets, et le comité de défense a recueilli, durant l’été dernier, près de 12 000 signatures sur le terrain auprès de la population sur ce sujet. Cependant la situation n’est toujours pas réglée.

Plus généralement, plusieurs services sont régulièrement restructurés, et à chaque fois, nous constatons des fermetures de lits et des suppressions de postes.

Le service SSR2 a été fermé toute la période estivale (24 lits). Il a rouvert le 5 novembre, mais avec seulement de 10 à 12 lits, en raison de manque de personnel médical (congé de maternité non anticipé par la direction) et une fuite du personnel para-médical vers d'autres structures.

L’hôpital psychiatrique a été frappé de plein fouet, avec la fermeture complète d’un service en l’espace de 6 mois (Ty Dour). Aujourd’hui le service de l’UPEC va également être fermé.

En fin d’année 2018, lors d’une entrevue avec Mme la directrice, nous avions évoqué la question de la psychiatrie de Morlaix, car nous nous avions de réelles craintes pour ce service. Mme Bénard avait tenté de dissiper nos craintes et nous avait donné rendez-vous en début d’année, où l’on y verrait plus clair.

Contrairement à ses propos rassurants, nous apprenons aujourd’hui qu’une importante restructuration est envisagée, qui consisterait à déplacer le service de l’UPEC vers l’ancienne unité de soins de cardiologie sur des lits de l’UHCD.

Les 10 lits de l’UHCD seraient ramenés à 5, les autres étant des lits de psychiatrie.

Ce projet est inacceptable en lui-même, mais de plus la situation créée risque aussi de compromettre les conditions optimales nécessaires pour la réouverture de la cardiologie que la population attend.

Des restructurations sont donc en cours et d’autres encore seraient en projet dans les mois prochains.

Peu à peu, la direction vide ainsi le CHPM de sa substance. Si ce cap politique est maintenu par la direction, l’hôpital de Morlaix risque de répondre de moins en moins aux besoins de la population, et de ne plus constituer l’établissement de santé de plein d’exercice sur un territoire qui en a pourtant, et plus jamais, besoin.

Pourtant ce centre hospitalier a du potentiel avec du matériel de pointe et du personnel performant.

Nous ne pouvons pas nous résoudre à cette situation.

Il faut avoir la volonté de préserver et d’améliorer cet outil de santé essentiel, car il a toute sa place et sa nécessité sur un territoire de 106 communes et de 140 000 habitants.

La santé n’est pas une marchandise ! 

 

Quel avenir pour le centre hospitalier de Morlaix? - Manif à l'appel de l'intersyndicale CGT, CFDT, SUD le 27 avril à Morlaix - Agents et usagers, tous unis pour la sauvegarde de notre hôpital!

 

Morlaix. Conseil de surveillance de l'hôpital: une séance qui cristallise les tensions (Le Télégramme, 2 avril 2019)
Partager cet article
Repost0
31 mars 2019 7 31 /03 /mars /2019 10:00
photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Jean-Marc Nayet

photo Jean-Marc Nayet

photo Jean-Marc Nayet

photo Jean-Marc Nayet

photo Jean-Marc Nayet

photo Jean-Marc Nayet

photo Jean-Marc Nayet

photo Jean-Marc Nayet

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

50 personnes se sont réunis à l'appel de l'AFPS, et de différentes organisations associatives, syndicales et politiques, dont le PCF, ce samedi 30 mars et ont défilé du square de la résistance à Morlaix, jusqu'à la mairie et la place Allende en solidarité avec les Palestiniens opprimés par la politique du gouvernement israélien et de Trump, à Gaza notamment. Plusieurs chants de soutien au peuple palestinien, à la lutte contre la colonisation et pour la paix ont été interprétés.
 
Morlaix samedi 30 mars 2019

Le texte de l'appel

Il y a un an, les Palestiniens de la bande de Gaza commençaient les « marches du retour » pour retrouver leurs terres occupées par Israël. Ils réclament aussi la levée du blocus, aérien, terrestre et maritime qui enferme 2 millions d’habitants dans une véritable prison de 365 km², régulièrement bombardée par l’aviation israélienne. 

Chaque vendredi, face à eux, les snipers israéliens visent les manifestant-es, ciblant plus particulièrement des jeunes, mais aussi des journalistes et des personnels médicaux. L’utilisation de munitions spéciales entraînant de nombreuses amputations prouvent la volonté délibérée de mutiler. Ce que dénoncent régulièrement des associations comme Médecins du Monde ou Amnesty International.

Aujourd’hui le bilan est terrible avec plus de 250 morts et plus de 23 000 blessés palestiniens !

Selon la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU, la réponse d’Israël à ces manifestations « peut constituer des crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité ». 

Nous n’oublions pas, nous ne nous habituons pas !

 

Gaza Solidarité ! 
Levée immédiate du blocus !

Droit au retour des réfugiés !

- Nous demandons à notre gouvernement qu’il intervienne pour une mise sous protection internationale des Palestiniens de Gaza.

-  Nous demandons que le blocus de Gaza soit levé, que cesse l’impunité totale dont jouit Israël et que la France mette en place des sanctions.

-  Chaque réfugié, chaque exilé doit pouvoir bénéficier du « droit au retour ».

-  Nous exigeons que cesse toute coopération militaire et sécuritaire avec Israël, en particulier la fin de tout commerce de composants servant à fabriquer des armes utilisées contre des civils.

 - Nous demandons la reconnaissance de l’État de Palestine tant par la France que par l’Union Européenne.

C’est pourquoi nous appelons à un rassemblement

De solidarité avec les Palestiniens de Gaza et de toute la Palestine occupée

LE SAMEDI 30 MARS À 10h 30

Square de la Résistance à Morlaix

 

Localement, ce rassemblement a reçu le soutien de : EELV, Génération-s, PCF, NPA, Ensemble ! France Insoumise, la FSU, UL-Solidaires, l’association pour le jumelage Morlaix/Wavel...
Partager cet article
Repost0
30 mars 2019 6 30 /03 /mars /2019 06:55

Finistère : toutes et tous mobilisé-e-s samedi 30 mars contre le projet de loi Blanquer et la politique éducative du gouvernement


+ place de la Résistance à Quimper à 10h30
+ place de la Liberté à Brest à 10h30

 

Liberté, Résistance, deux mots de circonstance !

Déclaration de l'intersyndicale SNUipp-FSU, SNES-FSU, SNUEP-FSU, SNUDI-FO, SNLC-FO, CGT éduc’action et Sud éducation

Les enseignant-es se mobilisent face à la politique éducative, rétrograde et libérale, conduite actuellement à marche forcée au mépris de leur expertise professionnelle et déjà sanctionnée par l’ensemble de la communauté éducative.

Elles et ils rejettent notamment le projet de loi « pour l’école de la confiance », un texte qui ne permettrait en rien d'améliorer la réussite de tous les élèves et bouleverserait radicalement le fonctionnement et la structure de l’école avec notamment la création de regroupements écoles-collège.

Nos organisations syndicales SNUipp-FSU, SNES-FSU, SNUEP-FSU, FNEC-FP-FO, CGT éduc’action et Sud éducation dénoncent les menaces de sanctions et pressions exercées à l’encontre des personnels et défendent leur liberté d’expression.

Nos organisations sont engagées dans ces mobilisations, soutiennent les actions menées localement et appellent à les développer avec tous les personnels.

Lors des manifestations organisées sur tout le territoire samedi 30 mars, les enseignant-es seront rejoints dans leur mobilisation par des parents d’élèves, des élu-es ou simplement des citoyen-nes. Nos organisations appellent à faire de cette journée un moment fort de mobilisation pour le service public d’éducation.

Elles appellent ainsi à faire du jeudi 4 avril un prochain temps fort de mobilisations (grève, rassemblements, manifestations...) pour obtenir l’abandon du projet de loi.

Elles construisent également d’autres actions localement durant la période de vacances par zone.

Elles s'engagent aussi sur le terrain de la fonction publique pour s’opposer à la réforme gouvernementale, qui détruirait le statut de fonctionnaire, et promouvoir également le service public d'éducation.

Elles estiment nécessaire de poursuivre et d’amplifier les mobilisations pour obtenir l’abandon du projet de loi y compris au moment de l’examen de celui-ci par le Sénat.

A cet effet, elles se reverront prochainement dans l’unité la plus large.

Communiqué de presse de la section PCF du pays de Quimper

Non à l’école Blanquer-Macron de l’injustice sociale et de la concurrence

Pour une école de la réussite et de l’émancipation de toutes et tous !

La section du PCF apporte son soutien à la mobilisation des personnels de l’Éducation nationale contre la loi Blanquer et appelle à participer à la manifestation organisée à Quimper le samedi 30 mars à 10h30 place de la Résistance par leurs syndicats unis pour l’école publique.

L’école, ses personnels, ses élèves, leurs familles, sont déjà en souffrance du fait des politiques austéritaires et d’inspiration libérale de ces dernières années qui ont accru les inégalités et l’exclusion.

Avec Blanquer et sa loi, c’est un grand pas qui est fait vers une école qui n’aurait plus comme objectif l’égalité, l’épanouissement et la réussite de tous, le savoir partagé, l‘émancipation, mais le tri social, dès le plus jeune âge jusqu’à l’université, la sélection d’une « élite », et pour les autres, une formation au rabais, une école du moins-disant.

C’est une école de la concurrence, de l’injustice sociale, de la ségrégation territoriale, que Macron et Blanquer visent à mettre en place, et pour cela ils n’hésitent pas à dégrader l’école publique, à lui imposer un autoritarisme grandissant, à précariser ses personnels et à casser leur statut pour mieux les soumettre, à culpabiliser élèves et parents auxquels ils font porter la responsabilité des échecs du système, à faire de l’éducation non plus une ambition nationale mais un marché lucratif pour le privé.

Cette politique ségrégative et concurrentielle conduit à un immense et intolérable gâchis humain, elle accroît les inégalités, elle prive notre pays des compétences, des capacités, d’une grande part de ses enfants.

Comm disait Lincoln, si vous trouvez que l’éducation coûte cher, essayez l’ignorance !

Les communistes s’opposent résolument à ces choix inégalitaires et autoritaires, ils agissent avec toutes et tous pour une école de l’égalité, de l’émancipation, une école commune qui conduise tou-te-s ses élèves, ensemble, au haut niveau de connaissances qui leur sera nécessaire dans leur vie au travail, dans leurs choix de citoyens. Cela exige le déploiement de la démocratie, du respect pour les jeunes, pour leurs parents et leurs enseignants, des investissements à la hauteur des besoins pour développer l’effort éducatif, et notamment pour la formation et le recrutement des enseignants, incluant un prérecrutement sous statut de la Fonction publique.

Quimper, le 27 mars 2019

Communiqué de presse de la section du Pays de Brest  du PCF

Non à l’école Blanquer-Macron de l’injustice sociale et de la concurrence

Pour une école de la réussite et de l’émancipation de toutes et tous !

La section du Pays de Brest du  PCF apporte son soutien à la mobilisation  contre la loi Blanquer et appelle enseignants, parents d’élèves, lycéens et étudiants à participer à la manifestation organisée à Brest  le samedi 30 mars à 10h30 place de la Liberté par l'intersyndicale

L’objectif de  cette loi est de faire le tri social. L’école de Blanquer, c’est une école de la concurrence et de la soumission. Concurrence parce que tous les cadres collectifs sont cassés au profit de parcours individualisés ; chaque jeune est amené à choisir son établissement, ses options, son parcours, et il va être sélectionné de manière de plus en plus précoce, ce qui va l’isoler, le mettre en concurrence avec les autres et produire de plus en plus d’inégalités sociales. Soumission parce que cette loi est extrêmement autoritaire, à la fois dans la manière dont elle a été votée, contre l’avis de l’ensemble de la communauté éducative ; et autoritaire dans ce qu’elle porte, c’est-à-dire une reprise en main autoritaire par le ministre du système éducatif.

Les communistes s’opposent résolument à ces choix inégalitaires et autoritaires, ils agissent  avec toutes et tous pour une école de l’égalité, de l’émancipation, une école commune qui conduise tou-te-s ses élèves, ensemble, au haut niveau de connaissances qui leur sera nécessaire dans leur vie au travail, dans leurs choix de citoyens. Cela exige le déploiement de la démocratie, du respect pour les jeunes, pour leurs parents et leurs enseignants, des investissements à la hauteur des besoins pour développer l’effort éducatif, et notamment pour la formation et le recrutement des enseignants, incluant un pré- recrutement sous statut de la Fonction publique.

Non à l’école Blanquer-Macron de l’injustice sociale et de la concurrence  Pour une école de la réussite et de l’émancipation de toutes et tous ! : appels au rassemblement samedi 30 mars des PCF Quimper et Brest
Partager cet article
Repost0
27 mars 2019 3 27 /03 /mars /2019 21:05
Les militants du PCF présents à l'hôpital de Morlaix le lundi 25 mars pour aller à la rencontre des usagers et distribuer le A coeur ouvert Bretagne de mars 2019 (photos Mikaël Seillé)
Les militants du PCF présents à l'hôpital de Morlaix le lundi 25 mars pour aller à la rencontre des usagers et distribuer le A coeur ouvert Bretagne de mars 2019 (photos Mikaël Seillé)
Les militants du PCF présents à l'hôpital de Morlaix le lundi 25 mars pour aller à la rencontre des usagers et distribuer le A coeur ouvert Bretagne de mars 2019 (photos Mikaël Seillé)
Les militants du PCF présents à l'hôpital de Morlaix le lundi 25 mars pour aller à la rencontre des usagers et distribuer le A coeur ouvert Bretagne de mars 2019 (photos Mikaël Seillé)
Les militants du PCF présents à l'hôpital de Morlaix le lundi 25 mars pour aller à la rencontre des usagers et distribuer le A coeur ouvert Bretagne de mars 2019 (photos Mikaël Seillé)
Les militants du PCF présents à l'hôpital de Morlaix le lundi 25 mars pour aller à la rencontre des usagers et distribuer le A coeur ouvert Bretagne de mars 2019 (photos Mikaël Seillé)
Les militants du PCF présents à l'hôpital de Morlaix le lundi 25 mars pour aller à la rencontre des usagers et distribuer le A coeur ouvert Bretagne de mars 2019 (photos Mikaël Seillé)
Les militants du PCF présents à l'hôpital de Morlaix le lundi 25 mars pour aller à la rencontre des usagers et distribuer le A coeur ouvert Bretagne de mars 2019 (photos Mikaël Seillé)
Les militants du PCF présents à l'hôpital de Morlaix le lundi 25 mars pour aller à la rencontre des usagers et distribuer le A coeur ouvert Bretagne de mars 2019 (photos Mikaël Seillé)

PCF Morlaix, Lanmeur.

Lundi 25 mars 2019 :

Distribution du "A cœur ouvert" le journal de la Commission santé protection sociale du PCF, édition bretonne spécial EHPAD avec des articles de nos candidats aux européennes Cindérella Bernard (52) et Christelle Dumont (56) à l'hôpital de Morlaix avec les Camarades de Morlaix, Lanmeur, Plougasnou, Carantec.

Photos prises par Mikaël Seillé.

et

Mardi 26 mars : distribution de Flyers « Elections Européennes » à Pleyber Christ et sur le marché de Plougasnou

 

D'autres distributions sont programmées.

 

- Jeudi 28 mars : distribution sur la commune de Plounéour Menez

Un rendez-vous est fixé à 10 h devant la mairie de la commune.
 

- Mercredi 3 avril : distribution sur la commune de Plourin les Morlaix

Un rendez-vous est fixé à 9 h 30 devant la mairie de la commune.

 

- Jeudi 4 avril : distribution sur la commune du cloître Saint Thégonnec

Un rendez-vous est fixé à 10 h devant la mairie de la commune.

Les militants du PCF présents à l'hôpital de Morlaix le lundi 25 mars pour aller à la rencontre des usagers et distribuer le A coeur ouvert Bretagne de mars 2019 (photos Mikaël Seillé)
Les militants du PCF présents à l'hôpital de Morlaix le lundi 25 mars pour aller à la rencontre des usagers et distribuer le A coeur ouvert Bretagne de mars 2019 (photos Mikaël Seillé)
Les militants du PCF présents à l'hôpital de Morlaix le lundi 25 mars pour aller à la rencontre des usagers et distribuer le A coeur ouvert Bretagne de mars 2019 (photos Mikaël Seillé)
Les militants du PCF présents à l'hôpital de Morlaix le lundi 25 mars pour aller à la rencontre des usagers et distribuer le A coeur ouvert Bretagne de mars 2019 (photos Mikaël Seillé)
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011