Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 octobre 2018 1 15 /10 /octobre /2018 18:41
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)
500 manifestants à Crozon pour l'interdiction des armes nucléaires ce dimanche 14 octobre (compte rendu Yvonne Rainero - photos Yvonne Rainero et Anne-Véronique Roudaut)

Ce dimanche, malgré les intempéries, la paix et le désarmement nucléaire ont fait converger au port du Fret dans la presqu'île de Crozon, en face de la base de sous-marins nucléaires de l'Ile Longue, plusieurs centaines de personnes (500 selon la télé régionale) venues du Finistère et de Bretagne, mais aussi de plus loin (Cholet) et parfois de très très loin, comme le journaliste d'Akahata, le grand journal du parti communiste japonais, en pointe dans le combat pacifiste. 
Manifestation pluvieuse et ventée, les rafales provoquant quelques coiffures spectaculaires, avec cirés, capes de pluie, parapluies...La météo bouscula un peu le déroulement du programme, mais les artistes présents et notamment la fanfare "A bout de souffle" de Douarnenez, habituée des mobilisations progressistes, s'employèrent à réchauffer l'atmosphère. 
Et la manifestation de l'après-midi se déroula sous de meilleurs auspices en direction de la base de sous-marins, dont un barrage de police interdisait l'accès, et retour.
Les participants répondaient à l'appel du collectif national "en marche pour la paix", large regroupement de mouvements politiques, associatifs, syndicaux, qui organisait 9 rassemblements dans toute la France, celui du Fret ayant évidemment une portée symbolique en raison de la proximité des sous-marins nucléaires et de leurs missiles. Roland Nivet, dirigeant national du Mouvement de la Paix et animateur du collectif, était présent au Fret.
Le sujet principal de cette mobilisation pacifiste était la ratification par la France du traité d'interdiction des armes nucléaires adopté par l'ONU en juillet 2017, qui faisait l'objet de l'un des 2 débats, l'autre portant sur la dénucléarisation du Moyen-Orient. 
Le PCF, fortement impliqué dans les combats pour la paix, était notamment représenté par Christine Prunaud, sénatrice communiste des Côtes d'Armor et membre de la commission sénatoriale des affaires étrangères et de la défense.
Parmi les mouvements présents, la CGT, avec son secrétaire régional Thierry Gourlay, sa secrétaire départementale, Anne-Véronique Roudaut, et Sandrine Allain, secrétaire de l'UL de Quimper, l'AFPS, avec Yves Jardin, l'ARAC, l'Université européenne de la Paix, ATTAC, ATD Quart Monde...
Des citoyen-nes pacifistes, solidaires des migrants, écologistes...
Deux interventions particulièrement émouvantes: celle de Michel Cibot, au nom de l'Association des maires pour la paix, qui nous lut un message de son président, le maire d'Hiroshima, et celle d'une pacifiste japonaise qui transmit une lettre d'une survivante des irradiés d'Hiroshima.
En l'écoutant, je pensais à ces deux survivants d'Hiroshima qui étaient venus à l'initiative du Mouvement de la Paix témoigner à Quimper en 2015, 70 ans après le lâcher des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki.
Ces Hibakusha, très âgés aujourd'hui, disparaissent les uns après les autres. Écoutons-les tant qu'il est encore temps!

Yvonne Rainero, secrétaire de section du PCF Quimper 

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2018 5 12 /10 /octobre /2018 16:51
Des news du PCF Finistère - 12 Octobre 2018
Site Internet: http://pcf29.org/
 
Page Facebook: Parti Communiste Français du Finistère: 
 
 
Lettre d'information du PCF 29 - 12 octobre 2018 
 
 
Par une lettre d'actualité, nous informons des activités de et dans la Fédération du PCF Finistère, sans épuiser évidemment la riche activité des sections.  
 
Présents nombreux dans la manifestation inter-professionnelle et intersyndicale du mardi 9 octobre, nos militants le seront encore dans la manifestation intersyndicale du 18 octobre . Notre présence dans les luttes, cela a été aussi la participation aux manifestations de solidarité pour l'Aquarius et l'accueil des migrants le samedi 6 octobre, notre participation à la Marche pour le climat le 13 octobre et à la journée d'action contre l'armement nucléaire et pour l'interdiction des armes atomiques le dimanche 14 octobre à Crozon devant l'Ie Longue. 
 
Nous avons vécu auparavant une très belle fête de l'Humanité où 75 personnes sont montés à Paris pour s'occuper du stand du Finistère. 500 000 personnes ont participé à cette fête de l'Humanité extraordinaire. La recette du stand a permis d'équilibrer pour la première fois depuis 2012 notre présence sur la fête!    
 
Le 1er et 2 décembre, nous préparons la fête de l'Humanité Bretagne à Lorient où le PCF Finistère aura aussi un stand et organise un débat sur la situation des Kurdes en Syrie et en Turquie, avec Hazal Karakus et Sengul Karaka du mouvement international des Femmes Kurdes, et probablement Christine Prunaud, sénatrice communiste emprisonnée en Turquie, et Pascal Torre, responsable PCF en charge du suivi du secteur Moyen-Orient. 
 
Le lundi 22 octobre à la fac de Brest, nous faisons venir le sénateur communiste Pierre Ouzoulias, le porte-parole de la FSU Bretagne Jean-Marc Clery, Olivier Cuzon de Sud éducation, Marie Dagnaud de la CGT Educ'action et Lucien Reichard de la JC pour un débat sur Parcoursup et les inégalités d'accès à l'enseignement supérieur, débat organisé par le PCF et la JC. 
 
Le mercredi 24 octobre, au local du PCF du Relecq-Kerhuon, réunion de la fête de l'Huma Bretagne à 14h30, réunion-bilan de la fête de l'Huma Paris à 17h, et repas fraternel des bénévoles de la fête de l'Huma à 19h
 
Plusieurs de nos sections organisent aussi des sessions d'éducation populaire durables et régulières 
 
Comme les Mardis de l'éducation populaire à Morlaix: 
 
Le 13 novembre avec l'écrivain Valère Staraselki sur Aragon, le 11 décembre avec l'écrivaine Anne Guillou sur la guerre d'Algérie, le 5 février avec l'historien Pierre Outteryck sur la militante Martha Desrumaux, dirigeante du Front Populaire, résistante, déportée, Jean-Paul Sénéchal sur le Front Populaire, Pierre Barbancey sur Israël-Palestine, les Kurdes. 
 
Valère Staraselski sera l'invité de la section PCF de Brest le 14 novembre à 18h pour nous parler de la thématique de son dernier livre, Le Parlement des Cigognes (Prix Licra): l'antisémitisme.  
 
Comme les Jeudis Rouge à Quimperlé 
 
Les communistes de la 8e circonscription organisent à partir de la rentrée 2018 des conférences-débat d'éducation populaire à la salle Coat Kaer les jeudi:  
 
Le Jeudi 25 octobre:  Pierre Crépel: "les mots glissants, vocabulaire et politique"
Conférence Suivie de deux soirées avec Bernard Vasseur professeur de philosophie, ancien directeur du Centre de recherche et de création Elsa Triolet, Louis Aragon. autour de "Avec Marx, penser et agir aujourd'hui". (à paraitre pour la Fête de l'Huma editions PCF 93.)
 
Jeudi 29 novembre: "Penser et agir en matérialiste". Jeudi 20 décembre: "Penser et agir en dialecticien".
 
Nous distribuons aussi en ce moment notre journal Rouge Finistère, notre trimestriel gratuit tiré à 30 000 exemplaires, dans tout le département. 
 
Et distribuons 15 000 tracts pour des plans d'urgence dans les hôpitaux et les EHPAD avec une signature d'une pétition régionale. 
 
Pour la préparation des élections municipales, notre cap est l'unité de la gauche sur la base de contenus programmatiques qui servent l'intérêt de la population, d'un refus des politiques libérales et d'austérité qui fragilisent les communes, les services publics, les solidarités, et de l'expérimentation de nouvelles politiques d'égalité et de transition écologique.
 
Nous nous donnons pour objectif de gagner des élus (35 élus communistes ou sympathisants actuellement dans le département) et des communes à gauche, de conserver la majorité dans les municipalités de gauche où nous sommes présents.  
 
Notre parti sur le département du Finistère, malgré des résultats difficiles aux élections législatives et régionales dernières, est en dynamique et garde un vrai potentiel d'attraction pour des gens qui veulent apporter leur pierre à une gauche qui lutte et propose contre l'hégémonie capitaliste : depuis janvier 2018, nous avons fait 40 adhésions, dont pas mal mal de jeunes.  
 
Le 6 octobre dernier, nous avons dépouillé le vote des adhérents du PCF pour la base commune de discussion du congrès dans la fédération, vote des adhérents cotisants à jour sur 3 jours dans nos 18 sections, précédés de semaines de débat. 
 
Voici les résultats:  
 
63% de participation 
 
Projet de base commune présenté par le Conseil national du PCF: « Le communisme est la question du XXIe siècle » (texte soutenu par Pierre Laurent) : 56,3%
Texte alternatif n°1: « Se réinventer ou disparaître! Pour un printemps du communisme »: (7,5%)
Texte alternatif n°2 (texte soutenu par André Chassaigne) « Pour un manifeste du parti communiste du XXIe siècle »:  (29,6%)
Texte alternatif n°3: « Reconstruire le parti de classe. Priorité au rassemblement dans les luttes »: (6,5%)
 
Désormais nos 850 adhérents (dont 520 à jours de cotisation depuis au moins 3 mois, ce qui fait de nous la 26e fédération de France du PCF en nombre de cotisants et la première de Bretagne) vont avoir jusqu'au 10 novembre pour travailler et amender dans les réunions de section le texte choisi comme base commune au niveau national. Avec une exigence: celle de l'unité et de l'efficacité du PCF, au service des luttes, des citoyens et de la mise en mouvement populaire.  
 
La base commune de discussion retenue pour le Congrès national du PCF à Ivry-sur-Seine le 23,24,25 novembre: "Pour un manifeste du parti communiste du XXIe siècle" (42% sur le plan national contre 38% au texte soutenu par le Conseil National:  « Le communisme est la question du XXIe siècle »)
 
Les 4, 5 et 6 octobre, 49 218 communistes à jour de leurs cotisations et ayant adhéré au PCF il y a plus de trois mois, devaient choisir le texte de base commune de discussion pour le 38e congrès. 

30 833 de ces électrices et électeurs inscrit·e·s ont voté, soit 62,65 % des inscrit·e·s. Cette participation montre la vitalité militante et démocratique du PCF. 
 
Notre congrès départemental aura lieu le samedi 10 novembre à Plonéour-Lanvern près de Pont L'Abbé dans le pays Bigouden, toute la journée, avec débat sur notre congrès national, sur notre activité départementale, et élection de la direction départementale. Entre 70 et 80 adhérents communistes du Finistère devraient y participer.   
 
Le dimanche 11 novembre, nous organiserons dans plusieurs localités des commémorations communistes et pacifistes du centenaire de la fin de la Grande Guerre avec notamment une représentation du spectacle du Théâtre de la Corniche, "Bonsoir m'amour" à St Martin des Champs (Salle Gallouedec).   
 
Il est aussi prévu au mois de novembre probablement une venue de Ian Brossat, notre chef de file des Européennes, dans le Finistère. Notre campagne des Européennes commence dès maintenant.  
 
Le samedi 8 décembre à la MPT de Logonna Quimerc'h le PCF Finistère organise une AG départementale avec un repas de réflexion sur les Municipales dans le département et les Européennes, avec Anne Sabourin, dirigeante nationale en charge du secteur Europe et du PGE.  
 
 
Ismaël Dupont 
 
Secrétaire départemental du PCF Finistère. 
Des news du PCF Finistère - 12 Octobre 2018
Anne Sabourin, représente du PCF sur les questions européennes au sein du PGE

Anne Sabourin, représente du PCF sur les questions européennes au sein du PGE

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2018 3 10 /10 /octobre /2018 19:39
Un plan d'urgence pour les EHPAD - le PCF lance une campagne nationale
Un plan d'urgence pour les EHPAD - le PCF lance une campagne nationale

Des milliers de tracts serviront de supports aux rencontres avec les patients, familles, personnels dans les semaines à venir dans le Finistère, en appui d'une pétition régionale et nationale. 

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2018 2 09 /10 /octobre /2018 13:23
photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo d'un militant CGT hôpital de Morlaix

photo d'un militant CGT hôpital de Morlaix

photo d'un militant CGT hôpital de Morlaix

photo d'un militant CGT hôpital de Morlaix

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

Marie-Hélène Le Guen a prononcé le discours de l'intersyndicale des retraités - photo Ismaël Dupont

Marie-Hélène Le Guen a prononcé le discours de l'intersyndicale des retraités - photo Ismaël Dupont

600 manifestants pour résister à la politique de Macron et promouvoir une politique d'égalité et de progrès, de défense des retraités et salariés, un mardi 9 octobre de combat à Morlaix, dans tout le Finistère et en France
600 manifestants pour résister à la politique de Macron et promouvoir une politique d'égalité et de progrès, de défense des retraités et salariés, un mardi 9 octobre de combat à Morlaix, dans tout le Finistère et en France
600 manifestants pour résister à la politique de Macron et promouvoir une politique d'égalité et de progrès, de défense des retraités et salariés, un mardi 9 octobre de combat à Morlaix, dans tout le Finistère et en France
photo Johan Laurent militant CGT

photo Johan Laurent militant CGT

photo Johan Laurent militant CGT

photo Johan Laurent militant CGT

photo Johan Laurent militant CGT

photo Johan Laurent militant CGT

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

600 manifestants pour résister à la politique de Macron et promouvoir une politique d'égalité et de progrès, de défense des retraités et salariés, un mardi 9 octobre de combat à Morlaix, dans tout le Finistère et en France
600 manifestants pour résister à la politique de Macron et promouvoir une politique d'égalité et de progrès, de défense des retraités et salariés, un mardi 9 octobre de combat à Morlaix, dans tout le Finistère et en France
photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

photo Ismaël Dupont

600 manifestants pour résister à la politique de Macron et promouvoir une politique d'égalité et de progrès, de défense des retraités et salariés, un mardi 9 octobre de combat à Morlaix, dans tout le Finistère et en France
photo Marc Corbel

photo Marc Corbel

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

Un peu plus de 600 personnes ce matin à la manifestation à l'appel des organisations syndicales de salariés CGT, FO, SOLIDAIRES et retraités CGT, FO, FSU et de partis politiques comme le PCF, FI, Générations, EELV, NPA (..., etc) présents dans la manif, pour de nouvelles politiques sociales, contre la politique profondément inégalitaire et pro-finance de Macron qui s'attaque au pouvoir d'achat des retraités et salariés, aux services publics, à la protection sociale et aux Retraites.    

Le PCF était bien visible avec sa table, la vente des numéros spéciaux de l'Humanité, des livres d'Olivier Dartigolles (Macron, entreprise de démolition), Patrick Le Hyaric, Gérard Le Puill, nos autocollants et notre journal départemental Rouge Finistère de l'automne. Une soixantaine de camarades étaient présents dans le cortège. On ne lâche rien!

Une mobilisation réussie, même s'il y aurait pu et dû y avoir plus d'actifs grévistes. 

Et 2000 à Brest. 1500 à Quimper. 350 à Quimperlé. 80 à Douarnenez. 

En Bretagne: 1500 à Lorient. 1000 à Saint-Brieuc. 2500 personnes ont manifesté à Rennes. 600 à Vannes.

En France: 3000 à Nice. 50 000 à Paris. 40 000 à Marseille. 

Rendez-vous pour la prochaine mobilisation le 18 octobre! 

Morlaix. 600 personnes dans la rue contre la politique de Macron

 

Brest. 2 000 manifestants contre la politique sociale du gouvernement
Brest, photo Anne-Véronique Roudaut (CGT)

Brest, photo Anne-Véronique Roudaut (CGT)

Brest, photo Anne-Véronique Roudaut (CGT)

Brest, photo Anne-Véronique Roudaut (CGT)

Mobilisation du 9 octobre à Quimper - photo Roberte Saint Jalme

Mobilisation du 9 octobre à Quimper - photo Roberte Saint Jalme

9 octobre à Quimper. Retour de la permanence de la députée. Photo Roberte Saint Jalme

9 octobre à Quimper. Retour de la permanence de la députée. Photo Roberte Saint Jalme

Quimper. 9 octobre. Photo Roberte Saint Jalme

Quimper. 9 octobre. Photo Roberte Saint Jalme

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2018 2 09 /10 /octobre /2018 06:14
Le 9 octobre, mobilisons-nous! Une réforme des retraites pour vivre dignement, c'est possible! (PCF)
Le 9 octobre, mobilisons-nous! Une réforme des retraites pour vivre dignement, c'est possible! (PCF)
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2018 7 07 /10 /octobre /2018 09:53
photos Ismaël Dupont

photos Ismaël Dupont

Pour les écoles publiques morlaisiennes, pour l'école Gambetta, mobilisés le vendredi 5 octobre pour le rassemblement de soutien devant l'école
Pour les écoles publiques morlaisiennes, pour l'école Gambetta, mobilisés le vendredi 5 octobre pour le rassemblement de soutien devant l'école
Pour les écoles publiques morlaisiennes, pour l'école Gambetta, mobilisés le vendredi 5 octobre pour le rassemblement de soutien devant l'école
Pour les écoles publiques morlaisiennes, pour l'école Gambetta, mobilisés le vendredi 5 octobre pour le rassemblement de soutien devant l'école

Nous étions avec les parents d'élève de l'école Gambetta à Morlaix, une des 4 écoles publiques morlaisiennes qui a vu un poste et une classe supprimés à la rentrée. La mobilisation des parents, ici avec un discours du très dynamique et rassembleur Sébastien Portier, des personnels, des citoyens et des élus (Jean-Paul Vermot conseiller départemental, Agnès Le Brun maire, Gwenegan Bui conseiller régional, Jean-Luc Fichet sénateur, étaient présents, avec moi, élu communiste à la commission Enseignement-Culture, François Plassart, ancien adjoint communiste à l'enseignement à Morlaix, DDEN, Manu Audigou, un camarade ancien responsable de l'APE de J Jaurès, Michèle Bourven, ancien pilier des animations dans l'école Gambetta ... et bien d'autres enseignants d'autres écoles, citoyens, militants FI, parents d'élèves), a payé en partie puisque l'inspection académique a consenti à "abandonner" deux quarts de poste grâce au rapport de force engagé et à la pugnacité des parents. Deux quarts de poste pour faire face à un CE2-CM1-CM2 à 34 élèves qui intègre des ULIS, beaucoup d'enfants d'origine étrangère, et une maternelle qui risque de compter plus de 30 élèves après janvier.

Sébastien Portier pour les parents de l'APE de Gambetta a souligné l'absence de Sandrine Le Feur, députée En Marche, qui a contre-sens total de ses responsabilités de députée et d'élue devant défendre les services publics dans sa circonscription, a justifié avec des propos dignes de la plus parfaite méthode Coué les 4 fermetures de classes dans les écoles publiques morlaisiennes et n'a pas donné suite ni réponse aux sollicitations des parents d'élèves. C'est honteux.

Cette députée, c'est mon avis, est vraiment nulle, quasi inexistante et peu compétente!

Mais Macron et Ferrand ont besoin d'un tel personnel politique pour mener leur petite politique autoritaire et ultra-libérale pépère. 

Auparavant, en Conseil Municipal, conseil municipal de septembre où est intervenu Sébastien Portier pour l'APE de Gambetta après Valérie Scattolin pour l'intersyndicale de Hop! , j'avais fait approuver un vœu à l'unanimité des élus, voeu retravaillé avec Agnès Le Brun pour qu'il soit consensuel et efficace, afin d'exiger la réouverture des classes, notamment à Gambetta et à Emile Cloarec. 

Ismaël Dupont

 

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2018 7 30 /09 /septembre /2018 20:14
Les communistes morlaisiens sur le marché pour distribuer Rouge Finistère, le journal de la fédération du Finistère du Parti Communiste (photos Pierre-Yvon Boisnard)
Les communistes morlaisiens sur le marché pour distribuer Rouge Finistère, le journal de la fédération du Finistère du Parti Communiste (photos Pierre-Yvon Boisnard)
Les communistes morlaisiens sur le marché pour distribuer Rouge Finistère, le journal de la fédération du Finistère du Parti Communiste (photos Pierre-Yvon Boisnard)
Les communistes morlaisiens sur le marché pour distribuer Rouge Finistère, le journal de la fédération du Finistère du Parti Communiste (photos Pierre-Yvon Boisnard)
Les communistes morlaisiens sur le marché pour distribuer Rouge Finistère, le journal de la fédération du Finistère du Parti Communiste (photos Pierre-Yvon Boisnard)
Les communistes morlaisiens sur le marché pour distribuer Rouge Finistère, le journal de la fédération du Finistère du Parti Communiste (photos Pierre-Yvon Boisnard)

Photos de Pierre-Yvon Boisnard ce samedi 29 septembre sur le marché de Morlaix: Guillaume et Yvan, Daniel, Serge et Serge, Jean-Rolland, Mariette et Jean-Claude distribuaient notre journal sur le marché de Morlaix, à la rencontre des habitants. 

Les communistes morlaisiens sur le marché pour distribuer Rouge Finistère, le journal de la fédération du Finistère du Parti Communiste (photos Pierre-Yvon Boisnard)
Les communistes morlaisiens sur le marché pour distribuer Rouge Finistère, le journal de la fédération du Finistère du Parti Communiste (photos Pierre-Yvon Boisnard)
Les communistes morlaisiens sur le marché pour distribuer Rouge Finistère, le journal de la fédération du Finistère du Parti Communiste (photos Pierre-Yvon Boisnard)
Les communistes morlaisiens sur le marché pour distribuer Rouge Finistère, le journal de la fédération du Finistère du Parti Communiste (photos Pierre-Yvon Boisnard)
Les communistes morlaisiens sur le marché pour distribuer Rouge Finistère, le journal de la fédération du Finistère du Parti Communiste (photos Pierre-Yvon Boisnard)
Les communistes morlaisiens sur le marché pour distribuer Rouge Finistère, le journal de la fédération du Finistère du Parti Communiste (photos Pierre-Yvon Boisnard)
Les communistes morlaisiens sur le marché pour distribuer Rouge Finistère, le journal de la fédération du Finistère du Parti Communiste (photos Pierre-Yvon Boisnard)
Les communistes morlaisiens sur le marché pour distribuer Rouge Finistère, le journal de la fédération du Finistère du Parti Communiste (photos Pierre-Yvon Boisnard)
Partager cet article
Repost0
30 septembre 2018 7 30 /09 /septembre /2018 19:58
Chantiers du Congrès du PCF: ça travaille sur la communication dans le Finistère

Chantiers du congrès du PCF de novembre 2018. 
Chez les cocos, ça travaille même le dimanche, mais sans se priver des bonnes choses. Réunion de travail informelle sur la communication du PCF 29 avec Gladys, Yann, Gérald, Julia, Dominique, Isabelle, Ismaël. 
Objectifs: 
- Renforcer notre lien vivant aux adhérents (téléphone, prises de contacts plus régulières, lien humain) et particulièrement les nouveaux adhérents et les adhérents isolés. 
- Construire un réseau d'initiatives sur ce sujet. 
- Développer les initiatives de formation pour les adhérents et d'éducation populaire. 
- Expérimenter des initiatives de solidarité concrète step by step dans le Finistère et aider nos camarades d'autres départements pour leurs initiatives.
- Rationaliser et étendre notre communication interne et externe. 
- Organiser une visite guidée et commentée à Fabien, au Père Lachaise et au mur des fédérés en car pour nos nouveaux adhérents finistériens. 
- Poursuivre et systématiser notre présence dans les lieux où les gens vont, et particulièrement dans les contextes festifs: Vieilles Charrues, Festival du Bout du Monde, fête du Bruit, Astropolis, Jeudis du port, Panoramas, Foire St Michel ...

La fédération du PCF, 5 rue Henri Moreau à Brest

La fédération du PCF, 5 rue Henri Moreau à Brest

Chantiers du Congrès du PCF: ça travaille sur la communication dans le Finistère
Chantiers du Congrès du PCF: ça travaille sur la communication dans le Finistère
Chantiers du Congrès du PCF: ça travaille sur la communication dans le Finistère

Tu l'as vu, notre fédé PCF Finistère, partagée entre la rue Henri Moreau et la rue André Berger, du nom de deux jeunes résistants communistes brestois fusillés par les nazis et arrêtés par la police française aux ordres de l'occupant et du régime de collaboration. 
Les communistes mobilisés contre Macron, pour l'éducation populaire, pour le désarment nucléaire! 
Les communistes que beaucoup de médias et nos adversaires enterrent un peu vite ont encore une très forte activité dans de nombreux territoires: dans le Finistère, nous avons fait une quarantaine d'adhésions depuis début 2018, dont pas mal de jeunes. La vie du Parti s'appuie sur 6 locaux dans le Finistère, un journal gratuit régulier tiré à 30 000 exemplaires, comme de nombreux autres journaux locaux, et parmi nos 850 adhérents, une bonne partie sont à pied d'oeuvre toutes les semaines dans le département.  

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2018 7 23 /09 /septembre /2018 05:57
Glenn Le Saout et Ismaël Dupont avec Ian Brossat - kiosque de Morlaix, vendredi 21 septembre

Glenn Le Saout et Ismaël Dupont avec Ian Brossat - kiosque de Morlaix, vendredi 21 septembre

Lancement de la campagne européenne des communistes avec Ian Brossat à Morlaix

Qu'il est bon de pouvoir se battre pour une Europe démocratique, sociale, fraternelle, respectueuse des souverainetés populaires, sortant des traités libéraux existants (que les communistes n'ont jamais voté, contrairement à Mélenchon, qui a voté Maastricht, comme pas mal d'ex-socialistes qui constituent sa garde rapprochée à FI) avec un chef de file communiste brillant et énergique comme Ian Brossat, 38 ans. 

Ismaël Dupont et Glenn Le Saout lancent la campagne d'affichage pour Ian Brossat sur Morlaix, au kiosque, place des Otages, sous le Viaduc, en ce vendredi 21 septembre. 

 

" L'Union européenne promeut depuis de nombreuses années des politiques d'austérité. Celles-ci sont à la fois injustes et inefficaces. Au cours des 10 dernières années, les richesses produites ont augmenté, certes. Le PIB des pays de l'UE est passé de 15 000 milliards d'euros à plus de 17 000 milliards d'euros entre 2006 et 2017. 2000 milliards d'euros de plus, c'est l'equivalent du PIB français. Mais dans la même période, la part de travailleurs pauvres est passée de 7% à 10%. Ceux qui ont produit ces richesses n'ont pas été récompensés pour leurs efforts. Pire, ils se sont appauvris. Ce sont les multinationales qui en ont profité et s'en sont mis plein les poches.
Tout cela n'est pas le fruit du hasard. La politique de l'Union européenne y est pour beaucoup. Toute sa logique peut être résumée en 3 lettres : priorité aux marchés. Résultat, c'est jackpot pour les banques et ceinture pour les autres.
Depuis la crise de 2008, la Banque centrale européenne a versé 3000 milliards d'euros aux banques privées sans la moindre contre-partie. Les mêmes banques qui alimentent la spéculation et qui vous infligent des aggios dès lors que vous avez quelques euros de déficit.
Quant aux salariés, la Commission européenne leur inflige la mise en concurrence à tous les étages. Elle organise le dumping social, c'est-à-dire la course aux plus bas salaires et aux pires conditions de travail. Elle ne fait rien d'efficace face au travail détaché, rien face aux délocalisations.
Au dumping social, elle ajoute le dumping fiscal en encourageant les États à baisser les impôts des plus riches et des entreprises.
C'est avec cela qu'il faut rompre. Car cette Europe nous conduit dans le mur. La preuve : les gouvernements ont tellement dégoûté les Européens de l'Europe qu'ils finissent par se jeter dans les bras de l'extrême-droite. Il y a donc urgence à porter la voix d'une autre Europe, qui soit celle du monde du travail, et non celle du fric".
 
(Ian Brossat, Rouge Finistère, septembre 2018) 

 

Lire aussi:

Une interview exclusive de Ian Brossat, chef de file des communistes pour les élections européennes de 2019

Une intervention percutante de Ian Brossat sur les enjeux de l'élection européenne du 26 mai prochain pour inaugurer l'Espace Bretagne de la fête de l'Huma le vendredi 14 septembre à 18h

Ian Brossat répond aux Insoumis : Je suis affligé de voir certains flancher sur la question de l'immigration (JDD, 16 septembre 2018)

Ian Brossat: de la lutte contre la spéculation immobilière et la flambée des prix des loyers et logements à Paris au témoignage sur son grand-père espion soviétique en Israël

 

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2018 7 23 /09 /septembre /2018 05:16
Marche pour la Paix à Morlaix ce samedi 22 septembre 2018  - remise d'un courrier de la plateforme nationale pour la Paix à Mme Le maire et Mme La Députée (photos Pierre-Yvon Boisnard)
Marche pour la Paix à Morlaix ce samedi 22 septembre 2018  - remise d'un courrier de la plateforme nationale pour la Paix à Mme Le maire et Mme La Députée (photos Pierre-Yvon Boisnard)
Marche pour la Paix à Morlaix ce samedi 22 septembre 2018  - remise d'un courrier de la plateforme nationale pour la Paix à Mme Le maire et Mme La Députée (photos Pierre-Yvon Boisnard)
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011