Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2019 7 15 /12 /décembre /2019 19:52
Les militants du collectif unitaire pour un référendum contre la privatisation d'ADP Pays de Morlaix présents sur le marché de Saint Martin des Champs ce dimanche 15 décembre
Les militants du collectif unitaire pour un référendum contre la privatisation d'ADP Pays de Morlaix présents sur le marché de Saint Martin des Champs ce dimanche 15 décembre
Les militants du collectif unitaire pour un référendum contre la privatisation d'ADP Pays de Morlaix présents sur le marché de Saint Martin des Champs ce dimanche 15 décembre
Les militants du collectif unitaire pour un référendum contre la privatisation d'ADP Pays de Morlaix présents sur le marché de Saint Martin des Champs ce dimanche 15 décembre

Collecte de signatures pour le référendum ADP pays de Morlaix au nom du collectif unitaire ADP ce matin, 15 décembre, au marché Saint Martin des Champs avec Babeth et Ali de FI, Lucienne, Jan, Patrick et Ismaël du PCF, et Jean-Pierre du NPA. Une quinzaine de signatures ont été récoltées sur ordinateur et le site du ministère de l'intérieur. On continue en janvier!!! Il y a toujours nécessité d'informer, de sensibiliser, pour arriver aux 2 millions de signatures maintenant que le seuil du million a été franchi il y a dix jours. Les Aéroports de Paris ne doivent pas être privatisés! C'est notre patrimoine national qui ne doit pas être cédé à des multinationales comme Vinci ou à un groupe d'investissement chinois comme à Toulouse.

Des collectes de signature sont d'ores et déjà prévues à Saint-Thégonnec et Plourin-les-Morlaix mi-janvier dans les mairies. 

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2019 4 12 /12 /décembre /2019 12:50
Sous une pluie battante, la manif du 12 décembre à Morlaix réunit plusieurs centaines de personnes (300 à 350) - Photos Jean-Luc Le Calvez
Sous une pluie battante, la manif du 12 décembre à Morlaix réunit plusieurs centaines de personnes (300 à 350) - Photos Jean-Luc Le Calvez
Sous une pluie battante, la manif du 12 décembre à Morlaix réunit plusieurs centaines de personnes (300 à 350) - Photos Jean-Luc Le Calvez
Sous une pluie battante, la manif du 12 décembre à Morlaix réunit plusieurs centaines de personnes (300 à 350) - Photos Jean-Luc Le Calvez
Sous une pluie battante, la manif du 12 décembre à Morlaix réunit plusieurs centaines de personnes (300 à 350) - Photos Jean-Luc Le Calvez
Sous une pluie battante, la manif du 12 décembre à Morlaix réunit plusieurs centaines de personnes (300 à 350) - Photos Jean-Luc Le Calvez
Sous une pluie battante, la manif du 12 décembre à Morlaix réunit plusieurs centaines de personnes (300 à 350) - Photos Jean-Luc Le Calvez
Sous une pluie battante, la manif du 12 décembre à Morlaix réunit plusieurs centaines de personnes (300 à 350) - Photos Jean-Luc Le Calvez
Sous une pluie battante, la manif du 12 décembre à Morlaix réunit plusieurs centaines de personnes (300 à 350) - Photos Jean-Luc Le Calvez
Sous une pluie battante, la manif du 12 décembre à Morlaix réunit plusieurs centaines de personnes (300 à 350) - Photos Jean-Luc Le Calvez
Sous une pluie battante, la manif du 12 décembre à Morlaix réunit plusieurs centaines de personnes (300 à 350) - Photos Jean-Luc Le Calvez

  Aujourd'hui encore, après les énormes manifs du 5 décembre et la mobilisation du 10 décembre, des centaines de milliers de manifestant-e-s ont défilé avec les syndicats et les organisations politiques de gauche.
Après les déclarations d'Édouard Philippe, nous appelons à continuer la lutte contre les attaques du gouvernement 🔥

300 à 350 manifestants à Morlaix

3000 à 3500 à Rennes

1000 à Lorient

5000 manifestants à Grenoble

5000 à Toulouse

etc...

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2019 3 11 /12 /décembre /2019 14:39
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron
mardi 10 décembre: plus de 1000 manifestants à Morlaix contre la réforme des retraites Macron

Plus d'un millier de personnes mobilisés contre la réforme des retraites ce matin, 10 décembre, a Morlaix. On lâche rien contre ce projet qui va faire voler en éclat le système de retraite par répartition et approfondir les inégalités. Prochain rendez vous de grève et de mobilisation, jeudi 11h au kiosque.

Dans le Finistère:  8000 à Brest, 5000 à Quimper, 1000 à Morlaix, 750 à Quimperlé, 500 à Carhaix.

Photos Ismaël Dupont et Jean-Luc Le Calvez

Mardi 12 décembre  (11 h – Place des Otages : derrière le kiosque) :

Manifestation dans le cadre de la nouvelle journée nationale d’actions contre la réforme des Retraites Macron

 

La lutte contre la réforme des retraites programmée par macron continue : un nouvel appel est lancé pour le jeudi 12 décembre.

A Morlaix, une nouvelle manifestation intersyndicale (CGT – FO – FSU – SOLIDAIRES) est programmée à 11 h Place des Otages (derrière le kiosque)

– Le parcours sera identique à celui de la manifestation du 10 mardi décembre. Néanmoins un sit-in est prévu, jusqu’à 13 h 30, sur la Place Charles De Gaulle.

 

Réforme des retraites : Le Premier ministre était attendu, il a finalement confirmé le pire (PCF, 11 décembre 2019)

 

Travailler plus longtemps, pensions calculées avec des points et non plus des trimestres, âge pivot à 64 ans avec malus pour un départ avant cet âge… et donc recul de l’âge de départ à la retraite.

Et il ne dit pas un mot sur le blocage des ressources financières à 14% du PIB, confirmant que le coeur de la réforme vise bien à satisfaire des intérêts financiers et le monde des assurances.

La réforme Macron est en fait conçue pour démanteler totalement le système solidaire issu du programme du CNR, pilier de notre système social.

L’universalité est un leurre quand les annonces consistent à opposer les générations entre elles et à sacrifier les nouvelles générations. Si cette réforme était réellement vertueuse, pourquoi le décalage de sa mise en œuvre pour les générations nées après 1975 est-il présenté comme une bonne nouvelle pour celles  nées avant 1975 ?

Aujourd’hui, le pays n’a eu aucune réponse sur sa principale attente : à l’âge de la retraite, quel sera le niveau de ma pension par rapport à mon salaire de fin de carrière ? 

Le pays voit bien que l’objectif de Macron consiste à nous faire travailler toujours plus longtemps pour une pension toujours plus faible. Les rustines proposées, qui additionnent le pas grand chose au trois fois rien, visent à masquer la baisse de 27 % du niveau de pensions qui se profile pour les deux prochaines décennies.

Face au mouvement social et populaire qui s’installe avec force dans le pays et qui s’élargit, une autre réforme des retraites est possible pour répondre aux attentes et aux besoins. Le PCF mettra toutes ses forces dans son élargissement, jusqu’au retrait du projet Macron, et appelle à ce titre la jeunesse, particulièrement visée par les annonces du Premier ministre, à s’engager dans cette bataille.

 

Parti communiste français,

 

Paris, le 11 décembre 2019.

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2019 1 09 /12 /décembre /2019 15:19
Prise de parole de Christophe Boudrot pour la CGT

Prise de parole de Christophe Boudrot pour la CGT

Prise de parole de Antoine Gauchard pour la FSU

Prise de parole de Antoine Gauchard pour la FSU

Prise de parole de Sébastien Ménès pour Solidaires

Prise de parole de Sébastien Ménès pour Solidaires

Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Reportage photo sur la manif du 5 décembre 2019 pour nos retraites à Morlaix par Jean-Luc Le Calvez
Partager cet article
Repost0
7 décembre 2019 6 07 /12 /décembre /2019 19:10
Samedi 7 décembre: Manifestation contre la réforme des Retraites à Brest - 2000 manifestants maintiennent la pression après le raz-de-marée du 5 décembre et avant la nouvelle journée de grève et de mobilisation du 10
Samedi 7 décembre: Manifestation contre la réforme des Retraites à Brest - 2000 manifestants maintiennent la pression après le raz-de-marée du 5 décembre et avant la nouvelle journée de grève et de mobilisation du 10
Samedi 7 décembre: Manifestation contre la réforme des Retraites à Brest - 2000 manifestants maintiennent la pression après le raz-de-marée du 5 décembre et avant la nouvelle journée de grève et de mobilisation du 10
Samedi 7 décembre: Manifestation contre la réforme des Retraites à Brest - 2000 manifestants maintiennent la pression après le raz-de-marée du 5 décembre et avant la nouvelle journée de grève et de mobilisation du 10
Samedi 7 décembre: Manifestation contre la réforme des Retraites à Brest - 2000 manifestants maintiennent la pression après le raz-de-marée du 5 décembre et avant la nouvelle journée de grève et de mobilisation du 10
Samedi 7 décembre: Manifestation contre la réforme des Retraites à Brest - 2000 manifestants maintiennent la pression après le raz-de-marée du 5 décembre et avant la nouvelle journée de grève et de mobilisation du 10

Photos Ismaël Dupont, 7 décembre 2019

"Le cortège était majoritairement composé de syndicats (Sud, CGT, FO, FSU…) ou de partis politiques (PCF, Insoumis) mais aussi de Gilets jaunes et d’anarchistes,...

Rendez-vous mardi

Partis de la place de la Liberté, les manifestants ont descendu la rue de Siam avant de remonter, en empruntant notamment la rue Pasteur, puis de nouveau la rue de Siam.

La réforme des retraites, une nouvelle fois, était sur toutes les lèvres. Olivier Le Pichon, de la CGT, s’en prend directement au président Emmanuel Macron : « Qu’il retire son projet et qu’on entame des négociations ! » Du côté du PCF, on voit, dans cette manifestation, « l’expression d’une colère sociale diverse et profonde. »

Les manifestants ne comptent pas en rester là. Ils appellent à de nouveaux rassemblements. Les prochains sont fixés mardi et jeudi. "

Mickaël Louedec, Ouest-France

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2019 5 06 /12 /décembre /2019 19:40
Photo Jeremy Lainé

Photo Jeremy Lainé

Photo Ismaël Dupont

Photo Ismaël Dupont

Photo Fréderic L'aminot

Photo Fréderic L'aminot

Photo Pascal Kerboriou

Photo Pascal Kerboriou

Discours de Christophe Boudrot de la CGT (photo Ismaël Dupont)

Discours de Christophe Boudrot de la CGT (photo Ismaël Dupont)

Très bon discours de notre camarade Christophe Boudrot pour la CGT  (photo Ismaël Dupont)

Très bon discours de notre camarade Christophe Boudrot pour la CGT (photo Ismaël Dupont)

 (photo Ismaël Dupont)

(photo Ismaël Dupont)

Photo Ismaël Dupont

Photo Ismaël Dupont

Photo Ismaël Dupont

Photo Ismaël Dupont

Photo Ismaël Dupont

Photo Ismaël Dupont

Photo Ismaël Dupont

Photo Ismaël Dupont

 (photo Ismaël Dupont)

(photo Ismaël Dupont)

 (photo Ismaël Dupont)

(photo Ismaël Dupont)

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

 (photo Ismaël Dupont)

(photo Ismaël Dupont)

Photo Ismaël Dupont

Photo Ismaël Dupont

Photo Ismaël Dupont

Photo Ismaël Dupont

Photo Ismaël Dupont

Photo Ismaël Dupont

Photo Ismaël Dupont

Photo Ismaël Dupont

Photo Ismaël Dupont

Photo Ismaël Dupont

3200 personnes à la manifestation de Morlaix ce 5 décembre contre la réforme de remise en cause de nos retraites du président des riches Emmanuel Macron
Photo Ismaël Dupont

Photo Ismaël Dupont

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Victor Gruat

Photo Jean-Victor Gruat

Photo JV Gruat

Photo JV Gruat

Photo JV Gruat

Photo JV Gruat

Photo JV Gruat

Photo JV Gruat

3200 personnes à la manifestation de Morlaix ce 5 décembre contre la réforme de remise en cause de nos retraites du président des riches Emmanuel Macron
3200 personnes à la manifestation de Morlaix ce 5 décembre contre la réforme de remise en cause de nos retraites du président des riches Emmanuel Macron
3200 personnes à la manifestation de Morlaix ce 5 décembre contre la réforme de remise en cause de nos retraites du président des riches Emmanuel Macron
3200 personnes à la manifestation de Morlaix ce 5 décembre contre la réforme de remise en cause de nos retraites du président des riches Emmanuel Macron
3200 personnes à la manifestation de Morlaix ce 5 décembre contre la réforme de remise en cause de nos retraites du président des riches Emmanuel Macron
3200 personnes à la manifestation de Morlaix ce 5 décembre contre la réforme de remise en cause de nos retraites du président des riches Emmanuel Macron
Photo Jean-Luc Le Calvez

Photo Jean-Luc Le Calvez

Au moins 30 000 manifestants dans le Finistère: 3200 à 3500 personnes à Morlaix, 15 000 à Brest, 10 000 à Quimper, 1000 à Carhaix, 500 à Landerneau. Cela faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu autant de manifestants.

20 000 à Rennes, 10 000 à Lorient, 10 000 à Saint-Nazaire.

Dans le Finistère, prochains rassemblements à Brest samedi 7 décembre à 15h (place de la Liberté) Quimper 14h place Saint Corentin.

Et pour la journée de grève et de mobilisation du mardi 10 décembre: à Brest, Quimper, Quimperlé, Morlaix, Carhaix à 11 heures. L’intersyndicale du Finistère se réunira le 10 décembre à 17 heures et appelle les travailleuses et les travailleurs à envisager les suites rapides à donner au mouvement.

3200 personnes à la manifestation de Morlaix ce 5 décembre contre la réforme de remise en cause de nos retraites du président des riches Emmanuel Macron
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2019 6 23 /11 /novembre /2019 13:52
Samedi 23 novembre: Morlaix Ensemble avait rendez-vous avec les quartiers de la Vierge Noire et Bakounine à La Boissière pour faire des diagnostics de quartier
Samedi 23 novembre: Morlaix Ensemble avait rendez-vous avec les quartiers de la Vierge Noire et Bakounine à La Boissière pour faire des diagnostics de quartier
Samedi 23 novembre: Morlaix Ensemble avait rendez-vous avec les quartiers de la Vierge Noire et Bakounine à La Boissière pour faire des diagnostics de quartier

https://www.facebook.com/morlaixensemblebzh/

Plusieurs colistiers et soutiens de la liste de rassemblement de gauche Morlaix Ensemble, conduite par Jean-Paul Vermot sur la base d'une alliance entre Génération.s, le PCF, et le PS, étaient présents à la rencontre des habitants ce matin dans les quartiers de la Vierge Noire, devant Zoé Puyo, de 10h à 11h, puis des tours Bakounine à la Boissière de 11h à 12h.

Jean-Paul Vermot, Ismaël Dupont, Valérie Scattolin, André Laurent, Yvon Laurans, Juliette Mannevy, Merlin Gaba Engaba, Marie-Françoise Madec, Ahamada Zoubeiri, Hervé Gouédard, Claire Thomas, Jean-Luc Le Calvez, Dominique Musslin, , Françoise Abalain, ont pu ainsi rencontrer un certain nombre d'habitants des deux quartiers pour évoquer les questions du quotidien dans leurs quartiers: accès aux transports en commun, collecte des encombrants, rénovation des bâtiments, jeux pour enfants, parkings, loisirs, maisons de quartier.   

Plusieurs nouveaux soutiens à notre liste d'union de la gauche ont été collectés à l'occasion de cette nouvelle matinée.

Cette expérience très riche sera reconduite dans chaque quartier morlaisien toutes les deux semaines dans un premier temps.

Photos Dominique Musslin, Ismaël Dupont, 23 novembre 2019

Prochains rendez-vous:

Jeudi 28 novembre, 19h - Réunion publique Forum: : "Une ville active, centre-ville et commerce", à l'auberge de Jeunesse, voie d'accès au port

Samedi 7 décembre, 10h: la parole au quartier de Kernéguès

Mercredi 11 décembre, 18h30 - Réunion publique Forum: Morlaix et ses associations, à l'Auberge de Jeunesse, voie d'accès au port

Samedi 21 décembre, 10h: Penlan, Orée du Bois, Kerfraval: la parole aux quartiers

 

 

Samedi 23 novembre: Morlaix Ensemble avait rendez-vous avec les quartiers de la Vierge Noire et Bakounine à La Boissière pour faire des diagnostics de quartier
Samedi 23 novembre: Morlaix Ensemble avait rendez-vous avec les quartiers de la Vierge Noire et Bakounine à La Boissière pour faire des diagnostics de quartier
Samedi 23 novembre: Morlaix Ensemble avait rendez-vous avec les quartiers de la Vierge Noire et Bakounine à La Boissière pour faire des diagnostics de quartier
Samedi 23 novembre: Morlaix Ensemble avait rendez-vous avec les quartiers de la Vierge Noire et Bakounine à La Boissière pour faire des diagnostics de quartier
Samedi 23 novembre: Morlaix Ensemble avait rendez-vous avec les quartiers de la Vierge Noire et Bakounine à La Boissière pour faire des diagnostics de quartier
Samedi 23 novembre: Morlaix Ensemble avait rendez-vous avec les quartiers de la Vierge Noire et Bakounine à La Boissière pour faire des diagnostics de quartier
Partager cet article
Repost0
16 novembre 2019 6 16 /11 /novembre /2019 15:15
Collecte de signature pour un référendum sur ADP le 16 novembre à Morlaix - en piste pour le million de signatures contre la privatisation d'Aéroport de Paris! (photos Pierre-Yvon Boisnard)!
Collecte de signature pour un référendum sur ADP le 16 novembre à Morlaix - en piste pour le million de signatures contre la privatisation d'Aéroport de Paris! (photos Pierre-Yvon Boisnard)!
Collecte de signature pour un référendum sur ADP le 16 novembre à Morlaix - en piste pour le million de signatures contre la privatisation d'Aéroport de Paris! (photos Pierre-Yvon Boisnard)!
Collecte de signature pour un référendum sur ADP le 16 novembre à Morlaix - en piste pour le million de signatures contre la privatisation d'Aéroport de Paris! (photos Pierre-Yvon Boisnard)!

Photos Pierre-Yvon Boisnard, marché de Morlaix, 16 novembre 2019

Ce matin, 16 novembre, sur le marché de Morlaix, une dizaine de militants du Parti communiste, de France Insoumise, d'Ensemble!, du Nouveau Parti Anticapitaliste, et d'Attac ont distribué le tract unitaire départemental contre la privatisation d'ADP et récolté des signatures avec deux points de collecte par ordinateur pour un référendum d'initiative partagée sur le projet de la LREM de privatisation des Aéroports de Paris. 

 

Un  « collectif Pays de Morlaix pour un référendum sur la privatisation d'ADP » est en cours de constitution (PCF – FI – Ensemble ! - NPA - ATTAC ….). Une délégation PCF-FI du collectif a rencontré l'Assemblée des Gilets Jaunes à Morlaix mercredi pour leur demander s'ils souhaitaient participer à la dynamisation de la collecte de signature sur le territoire du pays de Morlaix, comme ça se fait dans le pays de Quimperlé. Des courriers sont envoyés aux organisations de gauche, et bientôt à tous les maires du pays de Morlaix.

 

Une première initiative s'est donc tenu le samedi 16 novembre sur le marché de Morlaix.

 

https://framadate.org/LfzxAQiNYuhlQb9K

 

D’autres initiatives ont été actées

Communiqué de presse

-   Adresse aux mairies pour voter un vœu en Conseil Municipal et organiser la collecte de signatures sachant qu'un voeu pour le réferendum et contre la privatisation d'ADP a été adopté au conseil municipal de Morlaix, présenté par Ismaël Dupont pour l'opposition (avec l'abstention d'une grande partie de la majorité de droite et les votes pour de l'opposition de gauche), ainsi, toujours présenté par I Dupont, à une très large majorité et suite à un débat gauche-droite intéressant en Conseil Communautaire de Morlaix-Communauté en juin et juillet dernier.

Conférence de presse le samedi 23 novembre pour la constitution du collectif ADP (11 h 30 -  Café L’Europe)

Collecte de signatures sur le marché de Roscoff le mercredi 20 novembre (10 h – 12)

Collecte de signatures sur le marché de St Pol de Léon le mardi 19 novembre (10 h – 12)

Prochaine réunion du collectif : jeudi 5 décembre (18 h – local PCF Morlaix)

 

Pour les collectes de signatures sur Roscoff et Saint Pol de Léon, il faut trouver à chaque 4 fois au moins 4 personnes venant des différentes organisations du collectif.

Des initiatives sont à concrétiser :

Collecte de signature devant ou dans la mairie de Pleyber-Christ

Collecte de signature devant ou dans la mairie de Plourin les Morlaix (accord du maire Guy Pennec)

Collecte de signature devant ou dans la mairie de Saint Thégonnec

Collecte de signature devant ou dans la mairie de Plouigneau

Collecte de signature devant ou dans la mairie de Plougonven

 

Communiqué de presse : referendum sur la privatisation d’Aéroports de Paris. En piste pour le 1er million de signatures

 Malgré le silence des grands médias et du gouvernement, malgré l’absence de campagne officielle, la campagne pour obtenir un referendum concernant la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP) bat son plein.

Lors des semaines passées, des dizaines de collectifs unitaires se sont créés dans toute la France, mobilisant des centaines de militant-e-s de terrain. Car ce referendum d’initiative partagée est un enjeu de société crucial : soit abandonner la gestion des richesses nationales et des biens communs aux entreprises privées pour le plus grand bonheur de leurs actionnaires; soit préserver ces biens, afin de réorienter leur usage, pour la justice sociale et la défense de l’environnement.

L’expérience récente des privatisations des autoroutes illustre bien le projet actuel du gouvernement : vendre des infrastructures publiques pour enrichir quelques-uns, tandis que la privatisation ne bénéficie pas à la majorité qui doit payer pour les profits des actionnaires.

La campagne pour le référendum sur la privatisation d’ADP doit prendre une nouvelle dimension en ce mois de novembre, pour atteindre le million de demandes du référendum et accélérer le rythme des signatures. 
A ce titre, la coordination nationale contre la privatisation d’ADP et toutes les organisations qui soutiennent la campagne pour le référendum appellent : 

-          A faire de la 2ème quinzaine de novembre une grande séquence de mobilisations pour le référendum ; à Paris cette mobilisation culminera par un rassemblement sur la place de la République le samedi 30 novembre à partir de 14H

-          Les maires de toutes les communes françaises à exercer leur droit à l’information auprès de leurs administrés, et à faire des mairies des lieux vivants de la démocratie ;

-          A être présents lors des manifestations qui vont se dérouler en novembre et décembre, notamment les mobilisations pour la santé du 14 novembre, féministes du 23 novembre et pour la défense des retraites du 5 décembre.

-          Les personnes qui ont déjà signer à convaincre 4 personnes de leur entourage à faire de même ; tous ensemble, on peut y arriver.

 32 organisations regroupées au sein de la coordination nationale contre la privatisation d’Aéroports de Paris ont lancé un outil commun afin de mobiliser pour exiger un référendum contre la privatisation d'ADP : le site commun privatisercestvoler.fr recense les différents documents et outils de mobilisations. 

 Une conférence de presse sera organisée le jeudi 28 novembre à 11 H au café Le Fluctuat Nec Mergitur sur la place de la République pour informer sur l’état des lieux de cette campagne et sur les actions à venir.

 Coordination nationale contre la privatisation d’Aéroports de Paris

Contacts : 

bonjour@privatisercestvoler.fr

Collecte de signature pour un référendum sur ADP le 16 novembre à Morlaix - en piste pour le million de signatures contre la privatisation d'Aéroport de Paris! (photos Pierre-Yvon Boisnard)!
Collecte de signature pour un référendum sur ADP le 16 novembre à Morlaix - en piste pour le million de signatures contre la privatisation d'Aéroport de Paris! (photos Pierre-Yvon Boisnard)!
Vœu pour un référendum contre la privatisation d'ADP - Aéroports de Paris
 
Conseil Municipal de Morlaix du 25 juin 2019
 
Rapporteur :  Ismaël Dupont
 
Le  Président de la République et le Gouvernement ont pour objectif de privatiser complément  les Aéroports de Paris (ADP) – qui gèrent Roissy Charles de Gaule, Orly, Le Bourget – un groupe  dont l’État reste actionnaire à 50,6 %. La privatisation d'ADP (aujourd'hui l’État est actionnaire à hauteur de 50,6%) a été votée par la loi Pacte au printemps 2019. Outre ADP, elle prévoit aussi la vente de ENGIE et de la Française des Jeux. Ils rapportent à eux trois 800 millions d'euros par an à l’État : 173 millions de dividendes pour l’État l'an passé pour ADP. ADP est la deuxième valeur boursière détenue par l’État après EDF.
 
Ce projet soulève une très forte opposition dans tout le pays, à l'Assemblée Nationale et au Sénat..
 
En effet, la maîtrise publique de nos plus grands aéroports nationaux est un enjeu d'intérêt national avec une forte dimension stratégique, économique et sécuritaire.  86 % des aéroports dans le monde sont sous contrôle public, dont 100 % aux États-Unis.
Si ADP est privatisé, quel impact sur l'aménagement du grand Paris ? Sur une augmentation des coûts des prestations pour les compagnies aériennes et les usagers ?
 
Pour privatiser l’État devra payer les actuels actionnaires minoritaires d'ADP à hauteur de 1 milliard. Parmi eux, le groupe Vinci, qui est candidat au rachat !ADP est le principal hub d’Air France, le privatiser c’est faire courir des risques à la compagnie nationale. La privatisation d'ADP fait peser de lourdes menaces sur les conditions de travail des salariés de l'entreprise.
 
Un exemple devrait inciter le président de la République à plus de prudence : le précédent de la vente de l'aéroport de Toulouse : Vendu pour 308 millions d'euros à un groupe chinois sans aucune expérience en matière aéroportuaire et composé à 51% d''une entreprise publique chinoise et à 49% d'un fonds d'investissement Hong Kongais domicilié dans un paradis fiscal (les îles vierges britanniques). Il a été revendu 200 millions d'euros plus cher après que les actionnaires en aient vidé les caisse. Cette privatisation a été épinglée par la Cour des comptes.
 
Les compagnies aériennes se sont déclarées défavorables à la privatisation car elles craignent une augmentation des coûts pour eux et donc une répercussion sur les prix des billets. L'association internationale du transport aérien a en effet mené une étude sur  près de 90 aéroports internationaux qui confirme que les aéroports privatisés sont plus chers que ceux restés dans le giron public
 
A l’initiative des parlementaires PCF, FI, PS et LR, la représentation nationale a réussi à imposer un Référendum d’Initiative Partagée (RIP) sur la reconnaissance du caractère de « service public national » des aérodromes parisiens, proposition d'un RIP validé le 9 mai dernier par le Conseil Constitutionnel.
 
Il faudra réunir avant le 12 mars 2020 4,7 millions soutiens à la loi cosignée par 248 parlementaires de gauche et de droite qui consacre ADP comme un service public national donc non cessible au privé. Si ces 4,7 millions de signatures sont recueillies, le gouvernement se trouvera l'obligation de consulter les français sur ce projet. Il va être possible de s'opposer à une nouvelle privatisation et au bradage du patrimoine public au profit exclusif des intérêts privés.
 
En tant qu'élus de Morlaix, nous nous sentons concernés par la possibilité que puisse se tenir ce Référendum d'initiative partagée et appelons un maximum de Morlaisiens à le demander en s'exprimant en mairie où sur le site internet du ministère de l'intérieur.
C'est un enjeu de maîtrise publique d'un secteur stratégique pour notre pays, un enjeu de démocratie, et aussi un enjeu financier pour l’État car ADP est rentable et permet d'investir des millions chaque année dans le service public.
En tant qu'élus de Morlaix, nous sommes pour un abaissement du seuil de 4,7 millions de soutiens à la loi pour le Référendum d'initiative partagée sur ADP. En tant qu'élus de Morlaix, nous exprimons notre refus de la privatisation complète d'ADP.
 
 

Vœu pour un référendum contre la privatisation d'ADP - Aéroports de Paris

Conseil Communautaire de Morlaix-Communauté du 1er Juillet 2019

Présenté par :  Ismaël Dupont

(35 voix pour, 8 abstentions, 2 oppositions)

Le  Président de la République et le Gouvernement ont pour objectif de privatiser complément  les Aéroports de Paris (ADP) – qui gèrent Roissy Charles de Gaule, Orly, Le Bourget – un groupe dont l’État est actuellement actionnaire à 50,6 %. La privatisation d'ADP a été votée par la loi Pacte au printemps 2019. Outre ADP, elle prévoit aussi la vente de ENGIE et de la Française des Jeux. Ils rapportent à eux trois 800 millions d'euros par an à l’État : 173 millions de dividendes pour l’État l'an passé pour ADP. ADP est la deuxième valeur boursière détenue par l’État après EDF.

Ce projet soulève une très forte opposition dans tout le pays, à l'Assemblée Nationale et au Sénat..

En effet, la maîtrise publique de nos plus grands aéroports nationaux est un enjeu d'intérêt national avec une forte dimension stratégique, économique et sécuritaire.  86 % des aéroports dans le monde sont sous contrôle public, dont 100 % aux États-Unis.

Si ADP est privatisé, quel impact sur l'aménagement du grand Paris ? Sur une augmentation des coûts des prestations pour les compagnies aériennes et les usagers ?

Pour privatiser, l’État devra payer les actuels actionnaires minoritaires d'ADP à hauteur de 1 milliard. Parmi eux, le groupe Vinci, qui est candidat au rachat ! ADP est le principal hub d’Air France, le privatiser c’est faire courir des risques à la compagnie nationale. La privatisation d'ADP fait peser de lourdes menaces sur les conditions de travail des salariés de l'entreprise.

Un exemple devrait inciter le président de la République à plus de prudence : le précédent de la vente de l'aéroport de Toulouse. Vendu pour 308 millions d'euros à un groupe chinois sans aucune expérience en matière aéroportuaire et composé à 51% d''une entreprise publique chinoise et à 49% d'un fonds d'investissement Hong Kongais domicilié dans un paradis fiscal - les îles vierges britanniques - il a été revendu 200 millions d'euros plus cher après que les actionnaires en aient vidé les caisses. Cette privatisation a été épinglée par la Cour des comptes.

Les compagnies aériennes se sont déclarées défavorables à la privatisation car elles craignent une augmentation des coûts pour elles et donc une répercussion sur les prix des billets. L'association internationale du transport aérien a en effet mené une étude sur près de 90 aéroports internationaux qui confirme que les aéroports privatisés sont plus chers que ceux restés dans le giron public

A l’initiative des parlementaires PCF, FI, PS et LR, la représentation nationale a réussi à imposer un Référendum d’Initiative Partagée (RIP) sur la reconnaissance du caractère de « service public national » des aérodromes parisiens, proposition d'un RIP validé le 9 mai dernier par le Conseil Constitutionnel. Il faudra réunir avant le 12 mars 2020 4,7 millions soutiens à la loi cosignée par 248 parlementaires de gauche et de droite qui consacre ADP comme un service public national, donc non cessible au privé.

Si ces 4,7 millions de signatures sont recueillies, le gouvernement se trouvera l'obligation de consulter les Français sur ce projet. Il va être possible de s'opposer à une nouvelle privatisation et au bradage du patrimoine public au profit exclusif des intérêts privés.

C'est un enjeu de maîtrise publique d'un secteur stratégique pour notre pays, un enjeu de démocratie, et aussi un enjeu financier pour l’État car ADP est rentable et permet d'investir des millions chaque année dans le service public.

En tant qu'élus de Morlaix-Communauté, nous nous sentons concernés par la possibilité que puisse se tenir ce Référendum d'initiative partagée et souhaitons que les habitants de la communauté d'agglomération puissent s'exprimer sur ce sujet.

En tant qu'élus de Morlaix-Communauté, nous exprimons notre refus de la vente et de la privatisation complète d'ADP, une question qui nous concerne tous.

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2019 1 21 /10 /octobre /2019 10:29
Campagne contre la privatisation d'Aéroports de Paris - Stand pour un référendum sur ADP à Brest le samedi 19 octobre
Campagne contre la privatisation d'Aéroports de Paris - Stand pour un référendum sur ADP à Brest le samedi 19 octobre
Campagne contre la privatisation d'Aéroports de Paris - Stand pour un référendum sur ADP à Brest le samedi 19 octobre
Campagne contre la privatisation d'Aéroports de Paris - Stand pour un référendum sur ADP à Brest le samedi 19 octobre
Notre Collectif ADP a tenu un stand Place de la Liberté à Brest samedi 19 octobre de 14h à 17h avec un barnum, 2 ordinateurs ..., plus d'une vingtaine de personnes ont pu remplir sur place leur demande de référendum sur le site gouvernemental. Plusieurs centaines de tracts ont été diffusés, beaucoup de discutions et une visibilité indispensable vu le silence assourdissant des médias sur ce référendum.
 
Dimanche matin aux Marché de St Louis, de nombreux.ses camarades ont distribué le tract ADP de 9h30 à 13h, là encore beaucoup de discussions et un bon accueil.
 
Merci aux organisations qui ont envoyé du monde à ces deux initiatives, à reproduire. 4 camarades du PCF ont été présents toute l'après-midi sur le stand unitaire.
 
Photos Jean-Yves Cabon du PS

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2019 7 20 /10 /octobre /2019 13:17
Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Photo Pierre-Yvon Boisnard

Ce samedi midi, à l'appel du collectif Rojava du Pays de Morlaix une trentaine de personnes se sont rassemblées sur le kiosque place des Otages. A Brest, 150 personnes ont manifesté place de la Liberté samedi après-midi.

Pour que vive le Rojava: Stop Erdogan!

La situation du Rojava est catastrophique. Les combats ont atteint un niveau de brutalité exceptionnel comme en témoignent le nombre de victimes civils et militaires et l'exode des 160 000 déplacés dont 70 000 enfants annoncés par l'ONU. Le Rojava pacifiste, féministe, démocratique et progressiste agonise entraînant dans sa chute une nouvelle phase de violence en Syrie, au Moyen-Orient mais aussi dans le monde.

Les Etats-Unis de D. Trump parachèvent depuis le 13 octobre leur désengagement, livrant les populations et les combattants des Forces démocratiques syriennes (FDS) au feu de l'armée turque et à la sauvagerie de ses supplétifs djihadistes. Des villageois sont exécutés froidement alors qu'une dirigeante kurde a subi le martyr avant de succomber. Certains djihadistes sont parvenus à s'enfuir des camps de rétention sous contrôle kurde et s'engagent déjà aux côtés d'Ankara ou rejoignent les cellules de Daesh.

Face à cette situation, les FDS et le commandement des YPG ont dû faire appel, sous les auspices de la Russie, au régime syrien qui a dépêché l'envoi de contingents à la frontière turque.

Pour les Kurdes, contraints et forcés, l'objectif de cet accord est d'empêcher la transformation du Rojava en djihadistan et "de sauver la vie de millions de Kurdes. Il s'agit d'un compromis douloureux mais entre le compromis et le génocide du peuple kurde nous choisissons la vie".

Bachar al-Assad se frotte les mains et capitalise ainsi l'affaiblissement des Kurdes qu'il qualifiait voici peu de "traîtres". Le tyran de son peuple entend briser l'expérience d'autonomie démocratique en rétablissant sa féroce autorité dont les Kurdes ont déjà payé un lourd tribut.

L'engrenage guerrier s'amplifie et peut dégénérer à tout instant.

Si les protestations internationales d'ampleur sont à souligner, elles demeureront inefficaces si elles en restent là. R.T. Erdogan continuera à avoir les mains libres. Il faut donc tout faire pour stopper cette offensive criminelle en tenant compte du rapport de force mouvant pour imposer un cessez-le-feu, l'arrêt des combats et le départ de la Turquie du sol syrien.

Notre mobilisation doit répondre avant tout aux demandes des Kurdes exprimées par Ilham Ahmed, co-présidente du Conseil démocratique syrien. Pour elle "seule l'ONU peut empêcher que notre précieux projet de démocratie ne soit réduit en poussière" (The Independant, 11 octobre 2019).

Les Kurdes exigent l'établissement d'une zone d'exclusion aérienne sachant que, pour l'instant, seuls les Etats-Unis, qui ont les trahis, sont en capacité de l'imposer alors qu'ils sont sur le retrait.

La France et l'Union européenne doivent poursuivre leur aide aux Kurdes mais aussi:

  • retourner devant le Conseil de Sécurité de l'ONU pour faire reconnaître le rôle des Kurdes dans la lutte contre Daesh et entériner l'autonomie démocratique en les plaçant sous protection internationale.
  • établir un dialogue avec la Russie dans la perspective d'une paix durable dans laquelle les droits des Kurdes seront préservés.
  • frapper la Turquie par des sanctions radicales et cela commence par un véritable embargo sur les armes, y compris celles dont les commandes sont déjà enregistrées, et l'inscrire dans la durée. Tous les contrats et accords de coopération doivent être rompus.
  • geler les avoirs personnels d'Erdogan.
  • avec le HCR protéger les réfugiés qui fuient les combats en aidant les pays d'accueil (Liban, Irak) et leur garantir un accueil digne en Europe s'ils le souhaitent.

La situation appelle à une grande responsabilité. La No Fly Zone oui mais en aucun cas un engagement militaire qui ne ferait qu'ajouter la guerre à la guerre. L'urgence est de rassembler les pays qui expriment leur opposition à l'intervention turque mais aussi avec la Russie.

Le désastre actuel réside également dans les capitulations successives de la France et des pays de l'Union européenne face à l'arrogance et à la dictature de R.T. Erdogan. Externaliser et confier le sort des migrants à la Turquie a justifié toutes les bassesses et les turpitudes. Personne n'ignorait la volonté de R.T. Erdogan de "dé-kurdifier" l'est de l'Euphrate et de procéder à un nettoyage ethnique comme cela a été le cas à Afrin. Comment prétendre méconnaître le mépris de la justice, du droit, des institutions et la destruction de la démocratie quand des milliers de démocrates croupissent dans les prisons turques dont le leader kurde S. Demirtas? Comment donner du crédit au président R.T. Erdogan honni par une frange croissante de sa population et sanctionné par les urnes?

Il est temps qu'un vaste débat s'ouvre dans le pays et au Parlement sur la politique internationale et de défense de la France, mais aussi sur son rôle et sa place au sein de l'OTAN. Que fait la France au sein du Commandement intégré de cette organisation?

Le Parti communiste français (PCF) ne ménagera pas ses efforts de solidarité avec le peuple kurde, avec la population de Rojava. Il est à leurs côtés, indéfectiblement, pour mettre un terme à la guerre, épargner les souffrances des populations, imposer leurs droits légitimes, l'intégrité souveraine d'une Syrie démocratisée.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011