Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 05:50
Partager cet article
Repost0
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 05:32
photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

En feuilletant les circulaires

Les circulaires électorales viennent d’arriver dans les boites à lettres. A quelques jours de l’élection il n’est pas certain qu’elles soient « épluchées » dans le détail. Pourtant, par ce qu’on y trouve et par ce qui n’y est pas, leur lecture est instructive.

Ismaël DUPONT et Muriel GRIMARDIAS (PCF/Front de Gauche)

 annoncent clairement la couleur. Dès la 1ère page ils affirment que « les jeux ne sont pas faits », rappellent comment leurs efforts pour aboutir à l’union ont été rejetés sans le moindre examen. Combien aussi l’action d’Ismaël à Morlaix  comme à la communauté d’agglo est une garantie pour l’avenir. Au verso ils développent leurs engagements et leurs priorités :

  • Combattre le pouvoir de la Finance et grand patronat
  • Stopper la casse de notre système de santé public et prendre en charge le défi du vieillissement
  • Lutter contre le chômage en cessant de précariser toujours plus les salariés et les jeunes
  • Respect de la terre, la démocratie et la paix

Bref le contraire de ce que Macron, porte-parole du grand capital, veut mettre en place à coups d’ordonnances.

 

Maël de CALAN (Union de la droite et du centre)

 maintient sa ligne conduite depuis le début.

1 – les offres de serviceà Macron : « une droite ouverte pour reformer avec Macron » et engagement à voter les lois qui « iront dans le bon sens » (baisse des charges et des normes, recrutement de policiers et de gendarmes, RSI, …)

2 – une posture de défenseur de la circonscription « le jour où il faudra se battre pour défendre notre territoire, qui voulez-vous comme député ? »

Bien sûr pas un mot sur la démolition du code du travail, sur les 120 000 suppressions d’emplois publics, sur la décision de court-circuiter les élus en gouvernant par ordonnance, sur la soumission à l’Europe, …

Sandrine LE FEUR (La République en marche)

Candidate officielle du camp macroniste sur les terres de laquelle Maël de CALAN braconne allègrement. Sur la 1ère page un seul message « Ensemble, donnons une majorité légitime à Emmanuel MACRON ». Cet objectif est décliné sur la 2ème page avec la revendication d’être seule légitime. Le reste étant une longue liste de considérations personnelles. Là aussi, comme chez de CALAN, aucune référence aux questions qui fâchent.

Aurait-on oublié de lui dire que le rôle principal des députés est d’élaborer, de voter les lois, le budget et de contrôler le gouvernement. D’être des élus libres de leurs choix.

Gwénégan BUI (Rassemblement des forces de gauche et de progrès).

« Je ne serai ni dans la majorité présidentielle ni dans l’opposition systématique » car le « quinquennat ne peut se résumer à un chèque en blanc ou un affrontement stérile avec le Président et le gouvernement ». Une resucée de la déclaration de Maël de CALAN « je voterai les lois d’Emmanuel MACRON quand elles iront dans le « bon sens ». Bien sûr le bon sens n’est pas le même chez les 2 candidats. Mais la liste de ce que BUI est prêt à voter laisse entendre que MACRON est prêt à les proposer. Ce qui ne cesse d’étonner lorsqu’on connait son programme.

La page 2 liste un bon nombre de propositions avec lesquelles on pourrait être d’accord si, pour beaucoup d’entre elles, elles n’étaient pas à l’opposé des politiques menées par les gouvernements qu’il a soutenus.

En encadré, une liste de propositions contre lesquelles il s’engage à voter (réforme de l’ISF, ordonnance, baisse du nombre de fonctionnaires, augmentation de la CSG). A noter que le refus de la baisse des dotations aux collectivités locales qui figurait sur ses documents de campagne a disparu. Souvenir de tous les budgets qu’il a votés,

Enfin la circulaire MELENCHON avec en page 1 une omniprésence du leader de la France Insoumise (photo et appel) les candidats locaux cantonnés en fin de page avec une mise en page plus que neutre. La seule qualité de J. KERGUILLEC étant « est engagé à mes côtés avec courage. Il a ma confiance ». Formulation sans doute reprise à l’envie dans bon nombre de circonscriptions.

En page 2 une longue lettre du même Mélenchon pour développer sur la nécessité de renforcer la France Insoumise. En bas de page une petite liste de propositions.

Ainsi J. KERGUILLEC, sa suppléante D. Chevais, son groupe local n’auront pu ni composer leur affiche, ni rédiger leur circulaire électorale. Bizarre, dans un mouvement où chacun est censé compter pour un !

 

La lecture de ces circulaires est en fin de compte significative sur l’absence d’une information précise sur les objectifs et les programmes, sur la subordination imposée ou acceptée vis-à-vis du président, du gouvernement ou des leaders des mouvements politiques. Significative aussi du peu de considérations de la population et des électeurs.

Je n’étonnerai donc personne en disant que ma lecture n’a fait que renforcer ma volonté de voter pour Ismaël qui m’a semblé le seul à être à la fois porteur de mes valeurs et de la volonté farouche de s’opposer à l’entreprise de démolition de MACRON.

Alain DAVID 08.06.2017

Partager cet article
Repost0
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 05:29
Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, candidats PCF-Front de Gauche, "L'humain au coeur" dans la circonscription de Morlaix (photo Jean-Marc Nayet)

Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, candidats PCF-Front de Gauche, "L'humain au coeur" dans la circonscription de Morlaix (photo Jean-Marc Nayet)

Pourquoi voter pour Ismaël Dupont et Muriel Grimardias? 

Parce qu'Ismaël Dupont a fait la preuve depuis six ans en tant que porte-parole du Front de Gauche, puis en tant qu'élu Front de Gauche à Morlaix et Morlaix-Communauté de sa volonté et de sa capacité de travail, d'écoute, de proposition, d'opposition opiniâtre aux politiques libérales et d'austérité, de soutien aux salariés, aux luttes citoyennes, sociales et écologiques.  A l'Assemblée, il sera un député qui saura se battre pour résister aux politiques de régression sociale et pro-finance de Macron. Ce sera un député de proximité, humble et proche des gens, vivant dans la circonscription. 

Parce que les élus communistes sont d'abord pour défendre les salariés et les gens du peuple. Ils les respectent et les écoutent pour de vrai. Et quand les communistes sont moins forts, quand ils ont moins d'élus, les gens sont moins bien défendus. Et face à l'équipe Macron, il va falloir se défendre!  

Parce que les 8 députés communistes, sur les 10 députés Front de Gauche (les deux autres étant à Ensemble), comme nos sénateurs, ont fait malgré leur petit nombre un travail remarquable pour organiser une opposition de gauche au Parlement à la politique de Hollande et Valls, tout en ne cessant de proposer une autre politique, de progrès social, démocratique et écologique. La résistance des députés communistes a été ferme et constante quand les politiques imposées par l'exécutif et le clan présidentiel, avec l'appui d'une majorité de parlementaires PS, allaient contre les intérêts du plus grand nombre, des collectivités, des services publics, du droit des salariés. 

Parce que la France, celle qu'on aime, la France chantée par Jean Ferrat, doit beaucoup aux communistes: de la participation au Front Populaire à la Résistance, de la Sécu au statut des fonctionnaires et aux grands services publics à la libération, des logements HLM aux colonies de vacances, du théâtre populaire aux pratiques de démocratie participative, de la culture pour tous au tourisme social et au secours populaire... l'héritage communiste donne beaucoup de sa personnalité à notre pays et à notre peuple. Cet héritage, s'il n'est pas bradé, va s'enrichir et se réinventer autour des idéaux d'égalité, d'un monde en commun et de solidarité, avec les nouvelles générations qui ont soif d'un monde meilleur et plus juste, ne supportent plus la domination du capitalisme envahissant tous les aspects de la vie sociale et humaine, avec ses aliénations et son lot d'inégalités. 

Parce que lorsque les premiers visés par le grand chamboule-tout à la mode sont ceux qui luttent au quotidien sur le terrain contre les injustices et les inégalités, pour les services publics, il y a de quoi s'inquiéter pour la démocratie. Les étoiles filantes de la "com" disent renverser la table, mais sitôt le succès engrangé ou parvenus aux affaires, se dévoilent des personnalités réelles: jeunes loups aux dents longues et vieilles badernes carriéristes de la politique se disputent les postes. A peine en place, ils s'attaquent aux acquis sociaux et sont pris les doigts dans le pot de confiture. 

Faisons plutôt confiance aux communistes, le plus souvent des élus honnêtes, généreux, animés par un idéal plus que par un souci de carrière et de gloriole, et qui ont fait leurs preuves. 

Enfin, il faut voter communiste et Front de Gauche, voter pour Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, car si on nous avait écouté, si tous les dirigeants de gauche avaient fait les mêmes efforts pour l'union aux présidentielles que Pierre Laurent et les communistes, on n'en serait pas là. L'union nous aurait sans doute fait gagner. Nous avons été 7 millions à voter pour Jean-Luc Mélenchon et un véritable changement de gauche au premier tour des présidentielles. C'est une grande force et un immense espoir. Cette force et cet espoir ont été réduits dans un terrible gâchis par la volonté isolationniste et hégémonique de France Insoumise, et le manque de respect de Mélenchon pour la diversité de ses électeurs, et de ses soutiens. Il faut continuer à donner nos voix à ceux qui veulent rassembler, à ceux qui veulent construire une nouvelle force progressiste et anti-libérale à gauche sans arrogance et sans sectarisme, en additionnant plutôt qu'en excluant. 

Notre gauche à nous, c'est celle de 1936, celle de la Commune de Paris, celle de Jaurès défendant le capitaine Dreyfus comme les ouvriers et la révolution sociale face à l'égoïsme de la grande bourgeoisie. Notre gauche à nous, c'est celle du refus de la misère et de l'exploitation, d'une volonté de dignité pour toutes et tous, à tout âge. C'est celle pour qui la politique n'est pas une affaire de places, de pouvoir ou de privilèges, mais un moyen d'améliorer la vie des gens. 

   

Tant de bonnes raisons de se donner un député PCF-Front de Gauche en votant Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, l'humain au coeur !
Tant de bonnes raisons de se donner un député PCF-Front de Gauche en votant Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, l'humain au coeur !
Tant de bonnes raisons de se donner un député PCF-Front de Gauche en votant Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, l'humain au coeur !
Tant de bonnes raisons de se donner un député PCF-Front de Gauche en votant Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, l'humain au coeur !
Tant de bonnes raisons de se donner un député PCF-Front de Gauche en votant Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, l'humain au coeur !
Tant de bonnes raisons de se donner un député PCF-Front de Gauche en votant Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, l'humain au coeur !
Tant de bonnes raisons de se donner un député PCF-Front de Gauche en votant Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, l'humain au coeur !
Tant de bonnes raisons de se donner un député PCF-Front de Gauche en votant Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, l'humain au coeur !
Tant de bonnes raisons de se donner un député PCF-Front de Gauche en votant Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, l'humain au coeur !
Tant de bonnes raisons de se donner un député PCF-Front de Gauche en votant Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, l'humain au coeur !
Tant de bonnes raisons de se donner un député PCF-Front de Gauche en votant Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, l'humain au coeur !
Tant de bonnes raisons de se donner un député PCF-Front de Gauche en votant Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, l'humain au coeur !
Tant de bonnes raisons de se donner un député PCF-Front de Gauche en votant Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, l'humain au coeur !
Tant de bonnes raisons de se donner un député PCF-Front de Gauche en votant Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, l'humain au coeur !
Tant de bonnes raisons de se donner un député PCF-Front de Gauche en votant Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, l'humain au coeur !
Tant de bonnes raisons de se donner un député PCF-Front de Gauche en votant Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, l'humain au coeur !
Tant de bonnes raisons de se donner un député PCF-Front de Gauche en votant Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, l'humain au coeur !
Fiers de nos députés qui ont été dans le Faire, et pas que dans le Dire, qui ont représenté, souvent trop seuls, les intérêts populaires et la gauche authentique à l'Assemblée. Ils étaient dix, dont 8 communistes. Et entre 2017 et 2022 pour résister à la politique de Macron, combien de députés communistes et Front de Gauche? Il faudra qu'ils soient plus nombreux. Dans la circonscription de Morlaix, vous pouvez vous donner un député vraiment à gauche en votant ISMAEL DUPONT et MURIEL GRIMARDIAS!

Fiers de nos députés qui ont été dans le Faire, et pas que dans le Dire, qui ont représenté, souvent trop seuls, les intérêts populaires et la gauche authentique à l'Assemblée. Ils étaient dix, dont 8 communistes. Et entre 2017 et 2022 pour résister à la politique de Macron, combien de députés communistes et Front de Gauche? Il faudra qu'ils soient plus nombreux. Dans la circonscription de Morlaix, vous pouvez vous donner un député vraiment à gauche en votant ISMAEL DUPONT et MURIEL GRIMARDIAS!

Partager cet article
Repost0
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 05:25

Présentation d'Ismaël Dupont, candidat aux législatives du 11 et 18 juin dans la circonscription de Morlaix

 

J'ai 37 ans,  2 enfants de 15 et 11 ans.

Je travaille comme documentaliste à temps plein en collège. 

Je suis né à Vannes. J'ai grandi entre Vannes et Plougoulm, la commune de mon père, François Le Coz dont les parents étaient de Saint-Pol-de-Léon, et de ma belle-mère, Sylvie Bévout.

Je ne viens pas d'une famille communiste.

Mes grands-parents étaient des catholiques très fervents avec des grandes valeurs humaines et morales, et progressistes. Mon père, François Le Coz, était un sympathisant écologiste de gauche, engagé contre la centrale de Plogoff, les marées noires, pour le tiers-monde, et ma mère, Babeth Dupont, vannetaise, était engagée dans le mouvement féministe, pour la non-violence, dans le mouvement anti-raciste et pour l'amitié entre les peuples. J'ai été orphelin très jeune, à sept ans, mais élevé par la sœur de ma mère et mon oncle à Vannes et ma belle-mère à Plougoulm, avec mon cousin et ma cousine, mes demi-frères.

Je me suis engagé tôt en politique, au lycée, au moment du mouvement social de 1995 contre les réformes Juppé des retraites et de la Sécurité Sociale, et des réformes Bayrou de l'Université.

Entre mes 15 ans et mes 21 ans, j'ai milité au MJS (Mouvement des Jeunes Socialistes) à Vannes et ai été pendant 3 ans adhérent du PS, de 1997 à 2001, avant de le quitter, déçu par la pratique du pouvoir libérale du Parti Socialiste sous le gouvernement Jospin (privatisations, etc.) et certaines pratiques internes.

J'ai fait des études de Lettres Supérieures puis de Philosophie à Quimper, Nantes et Rennes.

J'ai été professeur de philosophie de 2003 à 2009 avant de faire le choix de devenir professeur documentaliste, en lycée d'abord à Tristan Corbière, puis en collège à Mendès France (Morlaix), puis Guerlesquin (Roz Avel), puis Mendès France.

J'ai été adhérent d'ATTAC, mouvement altermondialiste, pendant 6 ans.

Je me suis engagé au Parti Communiste en 2006 pour faire la campagne de Marie-George Buffet que j'admirais beaucoup et me rendre utile dans la reconstruction sur des bases unitaires d'une gauche égalitaire, sociale et écologiste, qui s'attaque au libéralisme et aux pouvoirs financiers, et propose un projet de transformation de la société au service d'une vie digne et belle pour tous. Je n'ai jamais regretté ce choix car j'ai découvert au PCF des militants extraordinaires, avec une vraie analyse politique, un dévouement au service d'un idéal, et une histoire très riche et fondamentale pour comprendre la société française. 

J'ai milité d'abord dans le Sud-Manche où j'ai été candidat aux Départementales avec une suppléante PS en 2008  à Mortain, la ville où je travaillais comme professeur de philosophie.

Ma compagne, Julia, et moi avons fait le choix de nous installer à Morlaix, ville où vivaient mes grands-parents et une partie de ma famille, en 2009, et nous n'avons n'avons eu qu'à nous réjouir de ce choix tant cette ville est belle, passionnante, et dynamique d'un point de vue social, associatif, culturel.

J'ai participé à la création du Front de Gauche sur Morlaix, j'ai été candidat Front de Gauche aux élections législatives de 2012 et nous sommes arrivés en 3 ème position.

J'ai été co-président de l'association du Front de Gauche Morlaix pendant plus de 3 ans, ayant fortement contribué à son dynamisme et à sa reconnaissance par la population par mon travail.

Puis j'ai conduit la liste Front de gauche au premier tour des élections municipales à Morlaix en 2014, à l'occasion duquel nous avons réuni 15,6 % des suffrages avant de nous rassembler avec l'autre liste de gauche.

A l'issue du second tour, j'ai été élu conseiller municipal (d'opposition) et conseiller communautaire.

J'ai conduit la liste Front de Gauche finistérienne aux Elections sénatoriales de septembre 2014.

Je suis devenu secrétaire départemental du Parti Communiste dans le Finistère en avril 2015, réélu au Congrès du printemps 2016.

J'ai été candidat aux Départementales du Front de Gauche dans le nouveau canton de Morlaix en 2015  (9,6% au premier tour).

Je suis animé par les valeurs d'humanité, la pratique de la bienveillance et de la gentillesse, le souci des autres, l'exigence morale et intellectuelle, et je me bats depuis des années pour un monde, une société meilleurs.

En dehors de mes engagements politiques, je suis adhérent du syndicat enseignant SNES-FSU, de l'AFPS (Association France Palestine Solidarité), de l'association culturelle bretonne Ar Falz Skol-Vreizh, basée à Morlaix, du collectif morlaisien de défense des migrants et de Morlaix-Libertés.

Politiquement, je me suis beaucoup formé par la pratique militante depuis mes quinze ans, dans des collectifs qui m'ont énormément appris et apporté, et aussi par ma passion et mon travail de maîtrise de philosophie sur Jean Jaurès, la fréquentation assidue des œuvres de Marx.

En dehors de l'engagement politique, mes autres passions dominantes sont la littérature, l'histoire, l'ethnologie, la philosophie (avec Montaigne comme guide de sagesse!) les voyages, et la découverte de l'autre en général.

Avec moi, si vous votez pour moi, vous aurez un député sur lequel vous pouvez compter et qui ne lâchera rien, qui travaillera dans la proximité et avec des valeurs de gauche fortement enracinées sur lesquelles je ne ferai pas de concessions opportunistes, qui écoutera et respectera tout à chacun, indépendamment des opinions différentes.

Présentation d'Ismaël Dupont, candidat aux législatives du 11 et 18 juin dans la circonscription de Morlaix
Partager cet article
Repost0
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 05:20
Photos de la réunion publique d'Ismaël Dupont et de Muriel Grimardias et du comité de soutien "L'humain au coeur" en mairie de Morlaix le mercredi 7 juin (photos Jean-Luc Le Calvez)
Photos de la réunion publique d'Ismaël Dupont et de Muriel Grimardias et du comité de soutien "L'humain au coeur" en mairie de Morlaix le mercredi 7 juin (photos Jean-Luc Le Calvez)
Photos de la réunion publique d'Ismaël Dupont et de Muriel Grimardias et du comité de soutien "L'humain au coeur" en mairie de Morlaix le mercredi 7 juin (photos Jean-Luc Le Calvez)
Photos de la réunion publique d'Ismaël Dupont et de Muriel Grimardias et du comité de soutien "L'humain au coeur" en mairie de Morlaix le mercredi 7 juin (photos Jean-Luc Le Calvez)
Photos de la réunion publique d'Ismaël Dupont et de Muriel Grimardias et du comité de soutien "L'humain au coeur" en mairie de Morlaix le mercredi 7 juin (photos Jean-Luc Le Calvez)
Photos de la réunion publique d'Ismaël Dupont et de Muriel Grimardias et du comité de soutien "L'humain au coeur" en mairie de Morlaix le mercredi 7 juin (photos Jean-Luc Le Calvez)
Photos de la réunion publique d'Ismaël Dupont et de Muriel Grimardias et du comité de soutien "L'humain au coeur" en mairie de Morlaix le mercredi 7 juin (photos Jean-Luc Le Calvez)
Photos de la réunion publique d'Ismaël Dupont et de Muriel Grimardias et du comité de soutien "L'humain au coeur" en mairie de Morlaix le mercredi 7 juin (photos Jean-Luc Le Calvez)
Photos de la réunion publique d'Ismaël Dupont et de Muriel Grimardias et du comité de soutien "L'humain au coeur" en mairie de Morlaix le mercredi 7 juin (photos Jean-Luc Le Calvez)

50 personnes, une belle ambiance, fraternelle et chaleureuse.

Des interventions de Ismaël Dupont, Muriel Grimardias, Martine Carn, Alain David, Roger Héré, Lucienne Nayet pour dire en quoi il était important de se donner un député vraiment à gauche, battant, sérieux, à l'écoute, soucieux de défendre les intérêts de la population, en la personne d'Ismaël Dupont.

Dernière réunion publique ce jeudi soir à Plougoulm, à l'Amzer Zo, le bar du bourg, à 18h30. 

Partager cet article
Repost0
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 05:00
Dynamitage du droit du travail, loi travail: c'est toujours non! 100% des députés communistes et Front de Gauche ont défendu les salariés et leurs droits!

Le gouvernement vient de dévoiler les contenus du projet de loi d'habilitation des ordonnances qui sera présenté le 28 juin au conseil des ministres . 

Monsieur Macron a de la suite dans les idées, il est un dangereux  récidiviste :  il a  imposé hier, en dégainant le 49-3,  une loi, portant son nom, qui  imposait  le travail du dimanche…. Il  veut aujourd'hui remettre sur la table toutes les dispositions initialement envisagées par la loi de sa complice El Khomri  que les salariés ont pu faire  retirer par leur mobilisation lors du précédent quinquennat .

Et bien, que Monsieur Macron  se le tienne pour dit : s'il a de la suite dans les idées, nous aussi !

Le combat contre son projet  nous l'avons mené dans la rue en 2016 avec les salariés, avec nos députés PCF et Front de Gauche à l'Assemblée Nationale ;  nous le menons aujourd'hui aux élections législatives qui doivent contribuer à résister à ces projets de régression sociale; nous le mènerons demain, dans l'Hémicycle avec nos députés et dans tout le pays!

Nous le mènerons de façon spectaculaire, visible et durable, pour gagner un débat aujourd'hui urgent et nécessaire: notre pays , les travailleurs, les salariés n'ont pas besoin de droits qui se réduisent comme peau de chagrin, au gré des désirs de rentabilité des actionnaires et du MEDEF, mais d'un code du travail du XXIeme siècle , qui étende au contraire leurs droits, leur pouvoir d'intervention dans les entreprises , qui leur assure un nouveau droit à la mobilité et à la sécurité professionnelle.

Ce que nous voulons, c'est  un débat démocratique , citoyen, à l'échelle de toute la société , avec tous les salariés et leurs représentants, pas un débat assassiné  à coups d'ordonnances en période estivale !

C'est cela pour nous la modernité et le renouvellement  en politique ! 

Et nous ne nous laisserons pas abuser par les mots : la simplification ce n'est pas   mettre fin aux conventions collectives nationales, pour favoriser une négociation truquée par entreprise, avec des droits adaptables et sans arrêt remis en cause pour que la concurrence libre et non faussée entre entreprises se fasse sans arrêt sur le dos de salariés toujours plus taillables et corvéables à merci !

Ce n'est pas  plafonner, donc tirer vers le bas, les indemnités prud’homales pour permettre aux chefs d'entreprises de licencier plus facilement !

La  démocratie et le dialogue social, ce n'est pas  instaurer, le pistolet sur la tempe, des référendum d'entreprises, où les salariés ne pourront répondre qu'aux questions que les chefs d'entreprises et leurs actionnaires auront décidé de leur poser !

Simplifier , démocratiser c'est au contraire instaurer un service public de l'emploi profondément transformé avec pour missions l'appui aux salariés, leur sécurisation et leur formation.

Simplifier , démocratiser, c'est au contraire donner aux salariés de véritables pouvoirs de contre propositions face aux plans de licenciements , moyens financiers à l'appui, pour baisser le coût du capital , pas du travail.

C'est le sens du projet de loi que les parlementaires communistes ont déposé à l'assemblée nationale pour une « sécurité de l'emploi et de la formation ».

Ce projet porte la nécessité de repenser le travail, le temps de travail, le sécurisation de l'emploi tout au long de la vie :  c'est indispensable aujourd'hui pour pouvoir évoluer, s’adapter, élever ses connaissances et qualifications pour le plus grand bien du développement des entreprises et du pays, et dans une totale sécurité.

A travers la question du code du travail, c'est un véritable enjeu de société, pour nous comme pour les générations à venir qui est posé !

  Le  nouveau président de la République a annoncé son intention de régler le problème en ayant recours  aux ordonnances ! 

Les ordonnances, c'est ce qui autorise à dessaisir le Parlement de l'écriture précise de la loi au profit du seul gouvernement.

Rien de plus anti-démocratique. Et Il veut le faire pendant l'été.

Bonjour le coup de force !

Les élections législatives doivent donc  être l'acte premier de la mobilisation pour s'opposer à ce coup de force , et imposer un large débat public, projet contre projet . 

Le Président n'a pas en effet le pouvoir à lui seul de déclencher les ordonnances.

Le Parlement doit voter une loi d'habilitation des ordonnances.

Si le Président Macron et son premier ministre issu des républicains font de l'existence d'une majorité absolue, soumise et obéissante,  à l'assemblée un enjeu décisif pour eux, nous  savons  pourquoi maintenant !

D'où l'importance des élections législatives ; car si nous élisons  assez de députés qui le refuse, il n'y aura pas de recours aux ordonnances.

C'est pour cette raison que nous menons cette semaine d'action à la veille d'un scrutin qui sur ce sujet, comme sur beaucoup d'autres, sera décisif pour l'avenir du pays et des salariés .

C'est pour cette raison que nous voulons mettre cette question au cœur de notre campagne des élections législatives.

Les candidates et candidats que nous présentons ou soutenons ont été des acteurs et actrices résolus dans les mobilisations contre la loi El Khomri . Ils portent partout dans leur campagne l'exigence de nouveaux droits pour les salariés , et celle de faire reculer la main mise de la finance et des actionnaires sur les choix économiques et des entreprises . Ils seront présents dans chacune de leur circonscription dans les jours qui viennent pour donner de la résonance à cette semaine d'action.

Les salariés peuvent compter sur elles et eux pour refuser demain, à l'assemblée , le recours aux ordonnances.

Voter pour elles et eux ce dimanche 11 juin , c'est dire non à la casse du Code du Travail.

Et vous pouvez compter sur elles et eux, tout au long de la mandature pour défendre et faire progresser vos droits .

Les faits parlent d'eux mêmes :

Entre 2014 et 2016, Les députés communistes FDG ont déposé plus de 2 400 amendements à la loi Macron, puis El Khomri

Nuits et jours, pied-à-pied, ils n'ont rien lâché !  Ils ont travaillé avec les syndicats, avec « Nuit Debout », et tous les parlementaires opposés à cette loi : ils ont été nos porte-voix ….

Ils continueront à l'être au sein de l'Hémicycle !

En appui sur les députés communistes et Front de Gauche , nous poursuivrons ce combat tout au long de l'été, à la rentrée de septembre, à  la Fête de l'Humanité qui résonnera de cette mobilisation et de cette exigence, et dans les semaines qui suivront !

Mr Macron veut  passer en force pour casser le droit du travail, il  nous trouvera face à lui, il  trouvera sur sa  route  des députés qui exigeront l'abrogation de la loi El Khomri ; qui   engageront  un grand dialogue politique et citoyen pour de nouveaux droits au travail, pour construire  une grande loi de démocratisation sociale, qui mettra en son cœur de nouveaux droits sociaux et de droits d'intervention dans la gestion des entreprises !

Voilà ce qui manque tant  dans notre République !

Voilà l'enjeu des élections législatives des 11 et 18 juin !

 

Ismaël Dupont, candidat PCF-Front de Gauche aux élections législatives: "L'humain au coeur"

Ismaël Dupont (photo Pierre-Yvon Boisnard)

Ismaël Dupont (photo Pierre-Yvon Boisnard)

Dynamitage du droit du travail, loi travail: c'est toujours non! 100% des députés communistes et Front de Gauche ont défendu les salariés et leurs droits!
Partager cet article
Repost0
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 04:42
Ismaël Dupont, son comité de soutien (Le Télégramme, Morlaix - 9 juin 2017)
Partager cet article
Repost0
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 20:24
Un député vraiment à gauche pour la circonscription de Morlaix - Comité de soutien à la candidature d'Ismaël Dupont et Muriel Grimardias - Législatives 2017: L'Humain au coeur !
L'Humain au Coeur!  
Un député vraiment à gauche pour la circonscription! 
 
Notre comité de soutien compte 50% de personnes qui ne sont pas adhérentes au PCF, sympathisantes du Front de Gauche et de la gauche authentique. 
 
Il compte plusieurs élus actuels de la circonscription de Morlaix: 
 
Roger Héré, élu d'opposition PCF-Front de gauche à Plouigneau 
Jeremy Lainé, adjoint au maire PCF-Front de gauche à Guimaec
Patrick Asseblourg, adjoint au maire PCF-Front de gauche à Plourin-les-Morlaix
Jean-Claude David, conseiller municipal à Plourin-les-Morlaix
Valérie Scattolin, élue d'opposition Front de gauche à Morlaix
André Bouget, conseiller municipal PCF-Front de gauche à Lanmeur
Alain Olivier, conseiller municipal à Saint-Martin des Champs
 
Et des anciens élus: 
 
Martine Carn, ancienne élue PCF-Front de gauche à Plougouven et Morlaix-Communauté
Pascal Kerboriou, ancien adjoint PCF-Front de gauche à Plougonven 
Gabriel Le Gall, ancien élu PCF à Roscoff
Gisèle Moal, ancienne adjointe PCF à Plourin-les-Morlaix
Annie Bergot Le Calvez, ancienne adjointe PCF à Morlaix
Alain David, ancien adjoint PCF à Morlaix
Michel Derrien, ancien adjoint PCF à Morlaix
Jules Bouédec, ancien adjoint PCF à Lanmeur
Jean-Yves Lainé, ancien premier adjoint à Lanmeur
Jean-Victor Gruat, ancien maire PCF-Front de gauche de Brennilis
Lucienne Nayet, ancienne adjointe au maire de Champigny
 
De nombreux syndicalistes: 
 
De la santé: Christophe Boudrot, Pascal Kerboriou, Jean-Jacques Labous, Jean-Louis Abgrall
Des agents territoriaux: Marc Corbel, René Saout, Yvan Le Gall, Manu Audigou
De la poste: Marie-Hélène Le Guen        
De l'enseignement: Daniel Ravasio, Julia Thatje
De la SNCF: Jean-Yvon Ollivier, François Bourven, Jean Dréan, Jean-Claude Le Fer, Michel Tudo  
De Pôle Emploi: Nadine Chatelain
Des Finances Publiques: Florence Héré, Jean-Luc Capelle, Roger Héré
De l'agro-alimentaire: Joël Hélary
De l'aéronautique: Jean-Rolland et Mariette Labrousse, Valérie Scattolin
 
Et des responsables syndicaux:  Philippe Mora, Guy Tandé, etc.
 
Des militants associatifs de la solidarité: Lucienne Nayet, Jean-Marc Nayet, Anne L'Hénaff, Jannine Sorholus, etc. 
 
Des artistes: les chanteurs Pol Huellou et Fanch Le Marrec, etc. 
 
Des chercheurs scientifiques, des personnels de santé (médecin, infirmière, aide-soignante), des ouvriers, des artisans, des agriculteurs, des commerçants, des enseignants, des retraités, des éducateurs, ... 
 
Ensemble, animés par un esprit de résistance, de combativité sociale, de rassemblement pour que la gauche authentique gagne, ils décident de soutenir la candidature d'Ismaël Dupont et Muriel Grimardias. 
 
Faites partie du comité de soutien: envoyez un mail à Ismaël Dupont: dupont.ismael@yahoo.fr

Personnes ayant apporté leur soutien public à la candidature d'Ismaël Dupont et Muriel Grimardias pour les élections législatives des 11 et 18 juin 2017 dans la circonscription de Morlaix: 

 

Comité de soutien à la candidature d'Ismaël Dupont et Muriel Grimardias 

Aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017

 

(144 soutiens individuels déclarés publiquement au 3 juin 2017)
 

Jean-Louis Abgrall salarié dans la santé militant PCF et CGT Roscoff

Bernard Abraham retraité Plouigneau

Catherine André retraitée adhérente PCF Morlaix

Patrick Asselbourg adjoint au maire à Plourin-les-Morlaix

Manu Audigou agent territorial Morlaix-Communauté syndicaliste CGT adhérent PCF 

Marie-Laure Audigou adhérente PCF Morlaix 

Mariano Bahno médecin à la retraite

Serge Bazin retraité militant PCF

Patrick Béguivin militant PCF Plouigneau

Christiane Bercot employée de mairie dans les écoles retraitée

Annie Bergot Le Calvez retraitée des Finances Publiques militante PCF- Front de Gauche ancienne élue de Morlaix

Odette Berric retraitée de la Poste Saint-Jean-du-Doigt

Jean-Pierre Beuzit cuisinier militant PCF Morlaix

Sylvie Bevout Le Coz citoyenne Plougoulm 

Cécile Blanchet infirmière Guimaec

Marie Pierre Blois artisan peintre décorateur Plouigneau

Sylvie Bothorel enseignante Locquirec

Christophe Boudrot Infirmier secrétaire CGT hôpital de Morlaix Plouigneau

Jules Bouedec retraité adhérent PCF Lanmeur ancien élu

André Bouget, élu communiste à Lanmeur

Zelinda Bouget serveuse en restaurant Lanmeur

François Bourven syndicaliste CGT à la SNCF Plougonven

Guillaume Bourven adhérent PCF Plougonven 

Michèle Bourven retraitée syndiquée CGT et adhérente PCF Morlaix 

Michel Buriens Plouigneau

Jean-Luc Capelle salarié Finances Publiques, syndicaliste, non encarté

Jean-René Carn retraité de la fonction publique hospitalière

Martine Carn infirmière retraitée ancienne adjointe à Plougonven et conseillère communautaire Plougonven

Jean-Yves Caroff retraité Plougasnou

Rolande Caroff infirmière retraitée Plougasnou

Nadine Chatelain salariée Pôle Emploi syndicaliste CGT Saint-Martin des Champs

Raymonde Coat Morlaix

Kristell Coïc assistante maternelle Morlaix

Daniel Corbel ancien élu à Morlaix

Marc Corbel agent territorial Morlaix Communauté syndicaliste CGT Lanmeur adhérent PCF 

Marie-Louise Corre aide-soignante à l'hôpital de Morlaix

Paul Dagorn retraité de l'enseignement Morlaix

Jean-Yves Daniel électricien en retraite Lanmeur

Alain David retraité de l'enseignement ancien adjoint au maire PCF de Morlaix

Jean-Claude David retraité conseiller municipal Plourin les Morlaix

Monique David retraitée militante syndicale

Damien Deiss Plouénan animateur du groupement départemental des agriculteurs bios

Christian Delannee retraité économiste de la construction Morlaix

Liliane Derout retraitée Lanmeur

Michel Derrien enseignant à la retraite ancien élu de Morlaix 

Jean-Philippe Deunf travailleur agricole Lanmeur

Michel Dizes Primel-Tregastel retraité fonction publique

Mireille Dizes éducatrice retraitée

Monique Doré retraitée Lannéanou

Jean Dréan militant CGT et PCF Plouigneau 

Anne-Marie Dubois syndicaliste adhérente PCF Saint-Pol de Léon

Jean-Louis Eliès Cléder

Marie-France Faujour, retraitée de la Manu, syndicaliste, Penzé

Guy Figuier, enseignant, Locquirec

Camille Glidic Le Calvez éducatrice spécialisée Ile-de-Batz

Mado Glidic agricultrice île de Batz 

Yvonne Goulm retraitée de l'enseignement Morlaix  

Jean-Victor Gruat Plougasnou fonctionnaire international ancien maire de Brennilis

Annie Guivarch retraitée du secteur santé Pleyber-Christ

Jacques Guivarch, artisan marbrier retraité Pleyber-Christ

Stephane Hébréard graphiste Morlaix

Joël Hélary conseiller prud'homme Plourin les Morlaix

Florence Héré fonctionnaire Plouigneau

Roger Héré conseiller municipal PCF-Front de Gauche à Plouigneau

Pol Huellou artiste musicien militant CGT Plougasnou

Elise Kerebel éducatrice spécialisée Genêts d'Or Morlaix

Christelle Kerboriou AMP aux Genêts d'Or Plougonven 

Pascal Kerboriou ancien adjoint au maire de Plougonven élu au CAPL CGT du Centre Hospitalier Pays de Morlaix

Jean-Yves Kervoillard, retraité SNCF, Plouégat-Moysan

Nicole Kervoillard, retraitée, Plouégat-Moysan

Jean-Rolland Labrousse syndicaliste retraité Air France Carantec

Mariette Labrousse syndicaliste retraitée Air France Carantec

Elisabeth Lainé horticultrice Lanmeur

Jean-Yves Lainé horticulteur Lanmeur ancien 1er adjoint

Jeremy Lainé élu à Guimaëc militant PCF Guimaëc

Jean-Jacques Labous retraité Cgt ul St Pol de Léon

Yvette Le Bars retraitée de l'enseignement militante PCF Roscoff

Marceline Le Bihan UL CGT Saint-Pol de Léon

 Amélie Le Calvez prof de français FLE Lanneanou

Jean-Luc Le Calvez retraité de la Manufacture de Tabac militant PCF Front de Gauche ancien élu de Morlaix

Jean Le Corre Roscoff

Serge Le Doyen, pompier retraité, Plouégat-Moysan

Georges Le Duff retraité militant PCF Lanmeur

Suzanne Le Duff enseignante retraitée Lanmeur

Léon Le Gall retraité agriculteur Saint Jean du Doigt

Jean-Claude Le Fer cheminot retraité gérant de maison d'hôte PCF Plouigneau

Gabriel Le Gall Artisan Ebéniste à la retraite adhérent PCF conseiller municipal de 2001 à 2014 Roscoff

Yvan Le Gall syndicaliste CGT agent municipal Morlaix

Marie-Hélène Le Guen syndicaliste retraitée de la La Poste adhérente PCF Morlaix

Christiane Le Jeune retraitée adhérente PCF Plougonven

Eliane Lejeune Morlaix

Yvon Le Jeune retraité militant PCF Plougonven 

Fanch Le Marrec artiste chanteur Plougasnou

Paul Le Moal retraité de la fonction publique hospitalière Plouézoc'h

Yvette Le Moal retraitée de la fonction publique hospitalière Plouézoc'h

Michel Lespagnol retraité de France Télécom adhérent PCF Morlaix

Anne L'Hénaff retraitée militante associative

Robert Le Sech retraité de la fonction publique hospitalière

Anne-Claire Le Vaillant architecte féministe CNDF/FDFA Morlaix

Vinko Markov biologiste adhérent PCF Morlaix

Jean-Pierre Menez retraité Plouigneau

Gisèle Moal ancienne adjointe PCF à Plourin-les-Morlaix

Marie-Claude Moal retraitée de la fonction publique hospitalière

Denise Montuelle Plougasnou militante associative Morlaix

Philippe Mora, syndicaliste CGT, Morlaix

Eliane MORVAN active F A T P  U l  C G T  St POL  

Jean-Marc Nayet retraité de l'aéronautique Locquénolé

Lucienne Nayet retraitée, ancienne élue, militante pour la mémoire de la Résistance et la Déportation ainsi que lappel à la citoyenneté face à l’histoire Locquénolé

André Nuiaouet retraité des PTT Morlaix

Alain Olivier, conseiller municipal à Saint-Martin-des-Champs 

Jean-Yvon Ollivier retraité militant syndical et associatif Saint-Martin des Champs

Dominique Ollivier engagement associatif Saint Martin des Champs

Marie-Noëlle Plassart Morlaix 

Nicolas Plassart  24 ans Ingénieur en Génie Civil Morlaix

Sharon Pollitt assistante administrative Plounéour Ménez

Françoise Porcher retraitée enseignement Saint-Martin des Champs

Rolland Porcher retraité enseignement syndicaliste Saint Martin des Champs

Amandine Postic commerçante Morlaix

Jean-Claude Postic retraité militant PCF Lanmeur

Jeannine Postollec employée de mairie dans les écoles retraitée Morlaix

Myriam Plusquellec, infirmière à l'hôpital Lannéanou

Michel Prigent retraité militant PCF Plouigneau

Marie-Claude Prigent retraitée de la métallurgie syndicaliste Saint-Martin des Champs

Yvette Prigent retraitée adhérente PCF Plouigneau 

Jean-Paul Primet, retraité de l'enseignement, militant PCF - Roscoff

Serge Puil militant PCF, militant syndical Morlaix

Daniel Ravasio retraité militant syndical secrétaire de section PCF pays de Morlaix Saint Thégonnec

Pierre Saint Jalme cuisinier adhérent PCF Morlaix

Jean-Yves Salaün retraité Roscoff

Françoise Salaün retraitée Roscoff

René Saout syndicaliste Carantec

Amélie Salzenstein Plougonven

Paskal Scattolin Salarié Hop Morlaix

Valérie Scattolin 51 ans syndicaliste à Hop élue Front de Gauche à Morlaix. 

Mikaël Seillé Pleyber-Christ

Serge Senant retraité logistique camion Plougasnou

William Serrano travailleur de l'Etat Plounéour Ménez

Pierre Siohan chercheur indépendant Plougoulm 

Jannine Sorholus, syndicaliste, militante associative

Guy Tandé retraité hospitalier syndicaliste Saint-Martin des Champs

Julia Thatje enseignante documentaliste Morlaix

Michel Tudo Deler 63 ans retraité SNCF CGT Cheminots Setion PCF Canton de Lanmeur

Jean-Noël URIEN Retraité F A T P  UL  C G T  St POL

Jean-François Vérant Plougasnou 


 

 

Nono- 16 mars 2017 - campagne législative d'Ismaël Dupont

Nono- 16 mars 2017 - campagne législative d'Ismaël Dupont

Un député vraiment à gauche pour la circonscription de Morlaix - Comité de soutien à la candidature d'Ismaël Dupont et Muriel Grimardias - Législatives 2017: L'Humain au coeur !
Un député vraiment à gauche pour la circonscription de Morlaix - Comité de soutien à la candidature d'Ismaël Dupont et Muriel Grimardias - Législatives 2017: L'Humain au coeur !
Un député vraiment à gauche pour la circonscription de Morlaix - Comité de soutien à la candidature d'Ismaël Dupont et Muriel Grimardias - Législatives 2017: L'Humain au coeur !
Un député vraiment à gauche pour la circonscription de Morlaix - Comité de soutien à la candidature d'Ismaël Dupont et Muriel Grimardias - Législatives 2017: L'Humain au coeur !
Partager cet article
Repost0
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 14:06
Droit de réponse de Roger Héré, président du Comité de Soutien à Ismaël Dupont et Muriel Grimardias après la publication par le Télégramme du communiqué d'une obscure "association pour la renaissance communiste"
Le communiqué de l'association "Pour la renaissance communiste en Finistère" a été envoyé de Brest par Claude Le Moguen, ancien militant du Parti de Gauche dans le Sud-Finistère, ancien militant du PCF avant cela et membre à l'époque d'un courant orthodoxe, marxiste-léniniste nostalgique, et anti-européen anti-euro du PCF. Cette association n'a aucune existence sur le pays de Morlaix. Quelle est sa légitimité à prétendre arbitrer entre deux candidatures concurrentes?
 
 
COMMUNIQUE DE ROGER HERE, président du COMITE DE SOUTIEN A ISMAEL DUPONT et MURIEL GRIMARDIAS, l'Humain au coeur.
 
 Naissance électorale .
 
A trois jours du 1er tour des législatives une association " Pour la renaissance communiste en Finistère" que personne n'a jamais vue sur le terrain appelle à voter contre le candidat PCF/Front de Gauche dans la 4ème circonscription.
 
La ficelle est un peu grosse et ne trompera pas les électeurs qui, au vu de son action constante, feront confiance à Ismaël DUPONT, candidat vraiment à gauche, qui a fait ses preuves sur le terrain en temps qu'élu combatif et qui ne lâche rien, pour s'opposer à la casse programmée par Macron."  
 
Roger Héré,
 
au nom du 
comité de soutien "L'humain au coeur: un député vraiment à gauche pour la circonscription" regroupant 143 personnes ayant exprimé un soutien public, de nombreux élus, syndicalistes, militants associatifs dont 50% de personnes non communistes, sympathisants du Front de gauche, citoyens de gauche tout simplement.  
 
 
 
L'Humain au Coeur!  
 
Un député vraiment à gauche pour la circonscription! 
 
Notre comité de soutien compte 50% de personnes qui ne sont pas adhérentes au PCF, sympathisantes du Front de Gauche et de la gauche authentique. 
 
Il compte plusieurs élus actuels de la circonscription de Morlaix: 
 
Roger Héré, élu d'opposition PCF-Front de gauche à Plouigneau 
Jeremy Lainé, adjoint au maire PCF-Front de gauche à Guimaec
Patrick Asseblourg, adjoint au maire PCF-Front de gauche à Plourin-les-Morlaix
Jean-Claude David, conseiller municipal à Plourin-les-Morlaix
Valérie Scattolin, élue d'opposition Front de gauche à Morlaix
André Bouget, conseiller municipal PCF-Front de gauche à Lanmeur
Alain Olivier, conseiller municipal à Saint-Martin des Champs
 
Et des anciens élus: 
 
Martine Carn, ancienne élue PCF-Front de gauche à Plougouven et Morlaix-Communauté
Pascal Kerboriou, ancien adjoint PCF-Front de gauche à Plougonven 
Gabriel Le Gall, ancien élu PCF à Roscoff
Gisèle Moal, ancienne adjointe PCF à Plourin-les-Morlaix
Annie Bergot Le Calvez, ancienne adjointe PCF à Morlaix
Alain David, ancien adjoint PCF à Morlaix
Michel Derrien, ancien adjoint PCF à Morlaix
Jules Bouédec, ancien adjoint PCF à Lanmeur
Jean-Yves Lainé, ancien premier adjoint à Lanmeur
Jean-Victor Gruat, ancien maire PCF-Front de gauche de Brennilis
Lucienne Nayet, ancienne adjointe au maire de Champigny
 
De nombreux syndicalistes: 
 
De la santé: Christophe Boudrot, Pascal Kerboriou, Jean-Jacques Labous, Jean-Louis Abgrall
Des agents territoriaux: Marc Corbel, René Saout, Yvan Le Gall, Manu Audigou
De la poste: Marie-Hélène Le Guen        
De l'enseignement: Daniel Ravasio, Julia Thatje
De la SNCF: Jean-Yvon Ollivier, François Bourven, Jean Dréan, Jean-Claude Le Fer, Michel Tudo  
De Pôle Emploi: Nadine Chatelain
Des Finances Publiques: Florence Héré, Jean-Luc Capelle, Roger Héré
De l'agro-alimentaire: Joël Hélary
De l'aéronautique: Jean-Rolland et Mariette Labrousse, Valérie Scattolin
 
Et des responsables syndicaux:  Philippe Mora, Guy Tandé, etc.
 
Des militants associatifs de la solidarité: Lucienne Nayet, Jean-Marc Nayet, Anne L'Hénaff, Jannine Sorholus, etc. 
 
Des artistes: les chanteurs Pol Huellou et Fanch Le Marrec, etc. 
 
Des chercheurs scientifiques, des personnels de santé (médecin, infirmière, aide-soignante), des ouvriers, des artisans, des agriculteurs, des commerçants, des enseignants, des retraités, des éducateurs, ... 
 
Ensemble, animés par un esprit de résistance, de combativité sociale, de rassemblement pour que la gauche authentique gagne, ils décident de soutenir la candidature d'Ismaël Dupont et Muriel Grimardias. 
 
Faites partie du comité de soutien: envoyez un mail à Ismaël Dupont: dupont.ismael@yahoo.fr
Personnes ayant apporté leur soutien public à la candidature d'Ismaël Dupont et Muriel Grimardias pour les élections législatives des 11 et 18 juin 2017 dans la circonscription de Morlaix: 
 
 
Comité de soutien à la candidature d'Ismaël Dupont et Muriel Grimardias 
Aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017
 
(143 soutiens individuels déclarés publiquement au 3 juin 2017)
 
Jean-Louis Abgrall salarié dans la santé militant PCF et CGT Roscoff
Bernard Abraham retraité Plouigneau
Catherine André retraitée adhérente PCF Morlaix
Patrick Asselbourg adjoint au maire à Plourin-les-Morlaix
Manu Audigou agent territorial Morlaix-Communauté syndicaliste CGT adhérent PCF 
Marie-Laure Audigou adhérente PCF Morlaix 
Mariano Bahno médecin à la retraite
Serge Bazin retraité militant PCF
Patrick Béguivin militant PCF Plouigneau
Christiane Bercot employée de mairie dans les écoles retraitée
Annie Bergot Le Calvez retraitée des Finances Publiques militante PCF- Front de Gauche ancienne élue de Morlaix
Odette Berric retraitée de la Poste Saint-Jean-du-Doigt
Jean-Pierre Beuzit cuisinier militant PCF Morlaix
Sylvie Bevout Le Coz citoyenne Plougoulm 
Cécile Blanchet infirmière Guimaec
Marie Pierre Blois artisan peintre décorateur Plouigneau
Sylvie Bothorel enseignante Locquirec
Christophe Boudrot Infirmier secrétaire CGT hôpital de Morlaix Plouigneau
Jules Bouedec retraité adhérent PCF Lanmeur ancien élu
André Bouget, élu communiste à Lanmeur
Zelinda Bouget serveuse en restaurant Lanmeur
François Bourven syndicaliste CGT à la SNCF Plougonven
Guillaume Bourven adhérent PCF Plougonven 
Michèle Bourven retraitée syndiquée CGT et adhérente PCF Morlaix 
Michel Buriens Plouigneau
Jean-Luc Capelle salarié Finances Publiques, syndicaliste, non encarté
Jean-René Carn retraité de la fonction publique hospitalière
Martine Carn infirmière retraitée ancienne adjointe à Plougonven et conseillère communautaire Plougonven
Jean-Yves Caroff retraité Plougasnou
Rolande Caroff infirmière retraitée Plougasnou
Nadine Chatelain salariée Pôle Emploi syndicaliste CGT Saint-Martin des Champs
Raymonde Coat Morlaix
Kristell Coïc assistante maternelle Morlaix
Daniel Corbel ancien élu à Morlaix
Marc Corbel agent territorial Morlaix Communauté syndicaliste CGT Lanmeur adhérent PCF 
Marie-Louise Corre aide-soignante à l'hôpital de Morlaix
Paul Dagorn retraité de l'enseignement Morlaix
Jean-Yves Daniel électricien en retraite Lanmeur
Alain David retraité de l'enseignement ancien adjoint au maire PCF de Morlaix
Jean-Claude David retraité conseiller municipal Plourin les Morlaix
Monique David retraitée militante syndicale
Christian Delannee retraité économiste de la construction Morlaix
Liliane Derout retraitée Lanmeur
Michel Derrien enseignant à la retraite ancien élu de Morlaix 
Jean-Philippe Deunf travailleur agricole Lanmeur
Michel Dizes Primel-Tregastel retraité fonction publique
Mireille Dizes éducatrice retraitée
Monique Doré retraitée Lannéanou
Jean Dréan militant CGT et PCF Plouigneau 
Anne-Marie Dubois syndicaliste adhérente PCF Saint-Pol de Léon
Jean-Louis Eliès Cléder
Marie-France Faujour, retraitée de la Manu, syndicaliste, Penzé
Guy Figuier, enseignant, Locquirec
Camille Glidic Le Calvez éducatrice spécialisée Ile-de-Batz
Mado Glidic agricultrice île de Batz 
Yvonne Goulm retraitée de l'enseignement Morlaix  
Jean-Victor Gruat Plougasnou fonctionnaire international ancien maire de Brennilis
Annie Guivarch retraitée du secteur santé Pleyber-Christ
Jacques Guivarch, artisan marbrier retraité Pleyber-Christ
Stephane Hébréard graphiste Morlaix
Joël Hélary conseiller prud'homme Plourin les Morlaix
Florence Héré fonctionnaire Plouigneau
Roger Héré conseiller municipal PCF-Front de Gauche à Plouigneau
Pol Huellou artiste musicien militant CGT Plougasnou
Elise Kerebel éducatrice spécialisée Genêts d'Or Morlaix
Christelle Kerboriou AMP aux Genêts d'Or Plougonven 
Pascal Kerboriou ancien adjoint au maire de Plougonven élu au CAPL CGT du Centre Hospitalier Pays de Morlaix
Jean-Yves Kervoillard, retraité SNCF, Plouégat-Moysan
Nicole Kervoillard, retraitée, Plouégat-Moysan
Jean-Rolland Labrousse syndicaliste retraité Air France Carantec
Mariette Labrousse syndicaliste retraitée Air France Carantec
Elisabeth Lainé horticultrice Lanmeur
Jean-Yves Lainé horticulteur Lanmeur ancien 1er adjoint
Jeremy Lainé élu à Guimaëc militant PCF Guimaëc
Jean-Jacques Labous retraité Cgt ul St Pol de Léon
Yvette Le Bars retraitée de l'enseignement militante PCF Roscoff
Marceline Le Bihan UL CGT Saint-Pol de Léon
 Amélie Le Calvez prof de français FLE Lanneanou
Jean-Luc Le Calvez retraité de la Manufacture de Tabac militant PCF Front de Gauche ancien élu de Morlaix
 
Jean Le Corre Roscoff
Serge Le Doyen, pompier retraité, Plouégat-Moysan
Georges Le Duff retraité militant PCF Lanmeur
Suzanne Le Duff enseignante retraitée Lanmeur
Léon Le Gall retraité agriculteur Saint Jean du Doigt
Jean-Claude Le Fer cheminot retraité gérant de maison d'hôte PCF Plouigneau
Gabriel Le Gall Artisan Ebéniste à la retraite adhérent PCF conseiller municipal de 2001 à 2014 Roscoff
Yvan Le Gall syndicaliste CGT agent municipal Morlaix
Marie-Hélène Le Guen syndicaliste retraitée de la La Poste adhérente PCF Morlaix
Christiane Le Jeune retraitée adhérente PCF Plougonven
Eliane Lejeune Morlaix
Yvon Le Jeune retraité militant PCF Plougonven
Fanch Le Marrec artiste chanteur Plougasnou
Paul Le Moal retraité de la fonction publique hospitalière Plouézoc'h
Yvette Le Moal retraitée de la fonction publique hospitalière Plouézoc'h
Michel Lespagnol retraité de France Télécom adhérent PCF Morlaix
Anne L'Hénaff retraitée militante associative
Robert Le Sech retraité de la fonction publique hospitalière
Anne-Claire Le Vaillant architecte féministe CNDF/FDFA Morlaix
Vinko Markov biologiste adhérent PCF Morlaix
Jean-Pierre Menez retraité Plouigneau
Gisèle Moal ancienne adjointe PCF à Plourin-les-Morlaix
Marie-Claude Moal retraitée de la fonction publique hospitalière
Denise Montuelle Plougasnou militante associative Morlaix
Philippe Mora, syndicaliste CGT, Morlaix
Eliane MORVAN active F A T P U l C G T St POL
Jean-Marc Nayet retraité de l'aéronautique Locquénolé
Lucienne Nayet retraitée, ancienne élue, militante pour la mémoire de la Résistance et la Déportation ainsi que lappel à la citoyenneté face à l’histoire Locquénolé
André Nuiaouet retraité des PTT Morlaix
Alain Olivier, conseiller municipal à Saint-Martin-des-Champs
Jean-Yvon Ollivier retraité militant syndical et associatif Saint-Martin des Champs
Dominique Ollivier engagement associatif Saint Martin des Champs
Marie-Noëlle Plassart Morlaix
Nicolas Plassart 24 ans Ingénieur en Génie Civil Morlaix
Sharon Pollitt assistante administrative Plounéour Ménez
Françoise Porcher retraitée enseignement Saint-Martin des Champs
Rolland Porcher retraité enseignement syndicaliste Saint Martin des Champs
Amandine Postic commerçante Morlaix
Jean-Claude Postic retraité militant PCF Lanmeur
Jeannine Postollec employée de mairie dans les écoles retraitée Morlaix
Myriam Plusquellec, infirmière à l'hôpital Lannéanou
Michel Prigent retraité militant PCF Plouigneau
Marie-Claude Prigent retraitée de la métallurgie syndicaliste Saint-Martin des Champs
Yvette Prigent retraitée adhérente PCF Plouigneau
Jean-Paul Primet, retraité de l'enseignement, militant PCF - Roscoff
Serge Puil militant PCF, militant syndical Morlaix
Daniel Ravasio retraité militant syndical secrétaire de section PCF pays de Morlaix Saint Thégonnec
Pierre Saint Jalme cuisinier adhérent PCF Morlaix
Jean-Yves Salaün retraité Roscoff
Françoise Salaün retraitée Roscoff
René Saout syndicaliste Carantec
Amélie Salzenstein Plougonven
Paskal Scattolin Salarié Hop Morlaix
Valérie Scattolin 51 ans syndicaliste à Hop élue Front de Gauche à Morlaix.
Mikaël Seillé Pleyber-Christ
Serge Senant retraité logistique camion Plougasnou
William Serrano travailleur de l'Etat Plounéour Ménez
Pierre Siohan chercheur indépendant Plougoulm
Jannine Sorholus, syndicaliste, militante associative
Guy Tandé retraité hospitalier syndicaliste Saint-Martin des Champs
Julia Thatje enseignante documentaliste Morlaix
Michel Tudo Deler 63 ans retraité SNCF CGT Cheminots Setion PCF Canton de Lanmeur
Jean-Noël URIEN Retraité F A T P UL C G T St POL
Jean-François Vérant Plougasnou

 
Partager cet article
Repost0
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 13:14
Législatives- Solidarité avec le Peuple Palestinien: réponse au questionnaire du groupe AFPS de Morlaix

Cher François Rippe, président du groupe AFPS Morlaix,

 

Chers camarades du groupe AFPS Morlaix,

 

Objet : Réponse au questionnaire de l'AFPS adressé aux candidats aux Législatives dans la circonscription de Morlaix :

Bonjour à vous,

Merci de m'avoir sollicité pour répondre à vos questions et me positionner par rapport à vos, à nos engagements.

Militant et élu communiste et du Front de Gauche, je m'engage :

comme les autres candidats PCF-Front de Gauche du Finistère (Yvonne Rainero et Jean-Claude Perrot sur la 1ère circonscription ; Eric Guellec et Anne-Catherine Cleuziou sur la 2ème circonscription, Jean-Paul Cam et Yasmine Tanguy sur la 3ème circonscription, Pierre-Yves Liziar et Claude Bournot-Gallou sur la 5ème, Maxime Paul et Catherine Flageul sur la 6ème, Martine Le Nozerh, suppléante sur une liste de rassemblement sur la 7ème, Jacques Rannou et Catherine Belleguic sur la 8ème)

comme nos maires dans les communes gérées par le PCF

comme nos 10 députés Front de Gauche

et nos parlementaires européens PCF et Front de Gauche, Patrick Le Hyaric au premier chef

Contre l'occupation israélienne, la colonisation, l'apartheid et la violence d'Etat dirigés contre les palestiniens, pour la reconnaissance des droits des palestiniens et une paix juste et durable au Proche-Orient et sur la zone Israël-Palestine.

Je suis par ailleurs, comme beaucoup de militants communistes, et certains candidats présentés dans le Finistère à cette élection, membre de l'AFPS et j'ai eu l'occasion d'être en plus sensibilisé à la question des violations des droits à l'existence du peuple palestinien à l'occasion d'un voyage de solidarité internationale organisé par l'AFPS dans les territoires de Cisjordanie et les camps de réfugiés en avril dernier.

Tout en respectant bien évidemment le droit à l'existence de l’État d'Israël et du peuple israélien, et en étant pour l'amitié entre les peuples, contre toute forme de racisme, de nationalisme, de xénophobie, je défends la résistance des palestiniens contre la colonisation des territoires palestiniens d'avant 67 et le respect du territoire international.

Dans ce contexte :

- Je défends la liberté d'expression pour les citoyens et associations solidaires du peuple palestinien, soutiens personnellement la campagne BDS, à laquelle le PCF et le Mouvement des Jeunes Communistes sont d'ailleurs associés, et demande l'abrogation de la circulaire Michèle Alliot-Marie, confirmée par Christiane Taubira et Manuel Valls, et dont un récent vote au parlement européen reprend l'esprit, assimilant de manière tout à fait honteuse et malhonnête pression sur le gouvernement d'extrême-droite israélien et « antisémitisme » alors que de nombreux associations juives progressistes soutiennent la lutte contre la colonisation, pour l'égalité des droits, et le droit à l'existence du peuple palestinien.

- Nous ne voulons pas que l'État Français se considère comme un partenaire politique, économique, militaire, sécuritaire de l’État israélien tant qu'il pratique une politique de guerre, de colonisation, de discrimination vis-vis des Palestiniens. C'est le cas actuellement et nous le dénonçons régulièrement, combattant cette politique contraire par ailleurs à nos votes à l'ONU et au droit international. Nous sommes pour faire pression sur les entreprises françaises afin qu'elles ne se rendent pas complices de l’État colonialiste israélien et ne travaille pas dans les territoires occupées illégalement, les colonies construites par expropriations.

- Nous demandons déjà (engagement dans l'initiative Un Bateau pour Gaza) et continuerons activement à demander à l'avenir la levée du blocus sur Gaza qui fait peser une situation humanitaire infernale pour 2 millions de Gazaoui et qui se justifie du point de vue de la politique israélienne par une volonté de contrôle des populations palestiniennes par la misère, l'enfermement, la répression et la division.

Les parlementaires Front de Gauche et PCF ont tous voté la reconnaissance de l’État Palestinien et ont même été à l'initiative sur cette question. Il est inacceptable que ce vote solennel ne se soit pas traduit encore par des engagements internationaux de l’État Français qui, tout au contraire, a eu tendance à bloquer la reconnaissance internationale de l’État Palestinien.

Comme élu du Front de Gauche à Morlaix et Morlaix-Communauté, j'ai présenté une motion de solidarité avec les prisonniers politiques palestiniens et pour obtenir leur libération en avril 2014, je me suis engagé pour le soutien aux projets humanitaires et de solidarité internationale de l'AFPS avec le camp de réfugié de Jalazone et de Morlaix-Wawel avec le camp palestinien de Liban de Wawel au Conseil Municipal.

Comme secrétaire départemental du PCF, je développe les coopérations avec le mouvement de solidarité avec le peuple palestinien : organisation d'un tournoi de foot à Brest le 24 juin pour le camp de Jalazone co-organisé avec l'AFPS (après deux années en 2014 et 2015 de participation au tournoi un stade pour Gaza organisé par l'AFPS et le MJCF), invitation de Claude Léostic pour parler de la situation des grévistes de la faim palestiniens le 16 mai à Roscoff.

Je suis à ma connaissance le seul candidat aux législatives sur la circonscription de Morlaix qui ait fait état de mon soutien au peuple palestinien et à ses droits bafoués, qui doivent être recouverts pour garantir une paix juste et durable entre israéliens et palestiniens, et dans toute la région, dans ma circulaire électorale et mes documents de campagne.

Je me tiens à disposition pour toute rencontre souhaitée. Je suis disponible le samedi 10 juin, et bien sûr après le 1er tour des législatives.

Ismaël Dupont.

Candidat PCF-Front de Gauche aux Législatives sur la circonscription de Morlaix avec Muriel Grimardias.

 

Réponse au nom de tous les candidats PCF-Front de gauche du Finistère les 11 et 18 juin 2017 : Yvonne Rainero et Jean-Claude Perrot sur la 1ère circonscription ; Eric Guellec et Anne-Catherine Cleuziou sur la 2ème circonscription, Jean-Paul Cam et Yasmine Tanguy sur la 3ème circonscription, Pierre-Yves Liziar et Claude Bournot-Gallou sur la 5ème, Maxime Paul et Catherine Flageul sur la 6ème, Martine Le Nozerh, suppléante sur une liste de rassemblement sur la 7ème, Jacques Rannou et Catherine Belleguic sur la 8ème

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011