Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2019 3 18 /12 /décembre /2019 14:12
Conseil Communautaire du 16 décembre 2019 - photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont (+ Revue de presse)
Conseil Communautaire du 16 décembre 2019 - photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont (+ Revue de presse)
Conseil Communautaire du 16 décembre 2019 - photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont (+ Revue de presse)
Conseil Communautaire du 16 décembre 2019 - photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont (+ Revue de presse)
Conseil Communautaire du 16 décembre 2019 - photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont (+ Revue de presse)
Conseil Communautaire du 16 décembre 2019 - photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont (+ Revue de presse)
Conseil Communautaire du 16 décembre 2019 - photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont (+ Revue de presse)
Conseil Communautaire du 16 décembre 2019 - photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont (+ Revue de presse)
Conseil Communautaire du 16 décembre 2019 - photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont (+ Revue de presse)

photos de Pierre-Yvon Boisnard et compte rendu partiel d'Ismaël Dupont

Ce fut un conseil communautaire marathon hier, 16 décembre, entre 17h30 et 23h , avec une pause casse-croûte.

Je suis intervenu

- pour que soit mis en ligne sur le site internet de la communauté les rapports de dsp transports, aéroport, auberge de jeunesse, centre aquatique, etc. Et pour que le site doit actualisé avec les bonnes dates de conseil communautaire, et les ordres du jour.

- Sur le débat d'orientation budgétaire, il y a eu une intervention assez (d)étonnante d'Agnès Le Brun, pourtant vice-présidente de la communauté d'agglomération (à l'enseignement) et impliquée dans les décisions, pour charger, avec une longue énumeration de récriminations, les nombreuses "erreurs", "fautes", "manquements", "insuffisances" de la communauté selon elle.

"Liste de courses pré-électorale" a rétorqué Thierry Piriou qui n'a pas masqué son exaspération face à un propos qu'il jugeait politicien et de mauvaise foi.

Pour ma part, je suis intervenu après Agnès Le Brun pour souligner au contraire, que, même si pendant 6 ans je n'avais pas été en accord avec certaines des orientations, il était indeniable que le poids et la hauteur de l'investissement communautaire pour Morlaix dans le mandat et pour l'avenir étaient considérables: maison du tourisme, chantier SEW a la Manu, Espace des sciences, rénovation de l'habitat social morlaisien, investissement économique... Ce sont des dizaines de millions d'euros qui ont été injectés pour renforcer l'attractivité de Morlaix, considérée comme la locomotive du territoire, dans un contexte difficile ou Morlaix communauté a perdu 1200 habitants en 6 ans (et la ville de Morlaix 2000 habitants en 12 ans), cette hémorragie se concentrant sur le pôle urbain, ceci lié en particulier a des dynamiques territoriales et politiques nationales qui renforcent les espaces métropolitains et l'est breton, sur l'axe Rennes Nantes.

Un signe qui ne trompe pas, cette année, près de moins 300 000 euros de produit de la contribution sur la valeur ajoutée des entreprises (moins dix pour cent), signe de morosité économique. J'ai aussi demandé dans mon intervention sur le débat d'orientation budgétaire que soit mise en place rapidement un projet de financement et d'installation d'une nécessaire école intercommunale de musique et de danse et que soient titularisés les contractuels du service environnement - collecte des déchets (20 salariés en CDD ou remplaçants) et que l'on ne sacrifie pas les dépenses de fonctionnement du quotidien, celles liées à l'emploi public et aux services publics, au soutien au monde associatif, au profit du seul investissement.

Le débat sur le DOB a été très polarisé dans une opposition très rentre dedans de la droite morlaisienne venant au secours d'Agnès Le Brun qui s'est pris les pieds dans le tapis d'une intervention excessive, face à l'exécutif de Morlaix-Communauté et à son président, alors même que les faits montrent que toute l'assemblée communautaire a pris conscience de l'intérêt à soutenir le pôle urbain (50 millions d'euros d'investissement sur les 6 ans passés a rappelé Yves Moisan).

- Dans la suite du conseil communautaire, je suis intervenu pour demander des précisions sur la nature et la destination précise de la subvention de fonctionnement à l'espace des sciences, équipement culturel qui ne sera mis en route qu'au printemps 2020 ( mais qui reçoit 300 000 euros cette année pour les dépenses de personnels liées a la préparation du projet scientifique et muséal, des médiations scolaires, et 500 000 euros en vitesse de croisière).

- Je suis intervenu aussi sur le renouvellement de la DSP avec Veolia sur la gestion de l'eau et de l'assainissement a Morlaix et Saint-Martin des champs, pour un contrat de 4 ans, avec un meilleur contrôle public des engagements, qui devrait si la volonté politique est présente (cela ne m'a pas été confirmé explicitement) être suivi par un passage engestion publique directe, qui pourrait néanmoins avoir recours toujours à des prestations privées pour des questions de compétence et de personnels qualifiés. Je me suis abstenu sur cette délibération en rappelant mon attachement à la régie publique directe.... Seul parmi les conseillers communautaires: les autres élus ont voté pour.

- Je suis intervenu pour me féliciter de la subvention à l'association de la Maison du Peuple de Morlaix (aide à l'investissement de 9998€ financée à 50% par le département et à 50% par Morlaix Communauté) pour une pré-étude architecturale pour rénover la salle des fêtes, le jardin en terrasse, la tour et le monte-charge. J'ai évoqué la haute valeur patrimoniale et historique de la Maison du Peuple de Morlaix: maison noble, puis coopérative de distribution, épicerie sociale, siège de la CGT, puis de la CGT et CGTU, accueil de congrès de partis politiques de gauche, solidarité avec les réfugiés républicains espagnols. J'ai aussi souligné les évènements d'éducation populaire, culturels et artistiques de grande qualité qu'organisait la Maison du Peuple.

- Je suis aussi intervenu sur le personnel, demandant si les dispositions expérimentales en faveur du télétravail étaient de l'ordre du volontariat. Ce qu'on m'a confirmé.

- Sur le parcours culturel de l'élève et le financement de transports pour l'accès des scolaires de Morlaix communauté aux équipements culturels du territoire, suite à une intervention de Jean-Guy Guéguen, maire de Carantec, réclamant une aide équivalente pour les écoles privées, j'ai pris la parole en rappelant que les modalités voulues par Blanquer et le gouvernement pour la scolarité obligatoire à 3 ans avaient contraint les mairies à augmenter fortement leurs aides publiques à l'enseignement privé et que la situation d'une concurrence entre public et privé vivant de fonds publics, sans la totalité des obligations de service public ni les contraintes équivalentes, sans la même mixité sociale bien souvent, posait question et se faisait bien souvent au détriment de l'école de la République, à laquelle je préférais qu'aille de préférence les soutiens communaux et intercommunaux.

Les élus privilégient la prudence à l’ambition
 

Il y a eu débat au Conseil communautaire, lundi 16 décembre, sur l’orientation budgétaire en 2020. Agnès Le Brun a pointé un manque d’ambitions contre une salle favorable à des choix prudents.

C’était la dernière réunion de l’année pour les élus de Morlaix communauté. Le débat d’orientation budgétaire (DOB) a été avancé afin de se tenir deux mois avant le vote du budget primitif de 2020, en février prochain, et pour ne pas être gêné par les élections municipales à venir. De fait, les chiffres énoncés par Jean-Michel Parcheminal, vice-président de la commission finances administration générale, étaient un peu biaisés, s’arrêtant au début du mois de décembre 2019.

Les recettes sont en baisse. La faute à la perte de 420 763 € provenant du fonds de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC). Avec plus d’un million d’euros de diminution dans les dotations et participations, le total des recettes devrait rester sous la barre de 40 millions d’euros, alors que les prévisions semblaient plus optimistes.

"Le sujet n’est pas de faire une liste préélectorale."

Du côté des dépenses, la maire de Morlaix Agnès Le Brun reste perplexe : « Il me semble qu’il y a un flou artistique. Étant donné notre capacité de désendettement, c’est dommage de ne pas être allé plus loin. Sur la compétence transport, l’ambition locale n’est pas suffisante. Comment imaginer que le dimanche, dans le cadre du développement durable, il n’y ait pas de navettes dans les collines. Il n’y a pas de réponses adaptées aux habitants ».

Une longue prise de parole durant laquelle l’édile prend soin de détailler plusieurs points. Le ton monte. Thierry Piriou, président de Morlaix communauté, réagit du tac au tac : « Nous sommes là pour débattre. Le sujet n’est pas de faire une liste préélectorale. C’est affligeant. Vous avez abordé un tel nombre de points que j’en ai oublié la moitié ». « Ça s’appelle de l’agressivité mal maîtrisée, lance Agnès Le Brun. Il n’y a qu’une seule façon de ne pas être contredit, c’est de parler entre-soi ».

« Des choix à faire »

Thierry Piriou reçoit par ailleurs le soutien de plusieurs conseillers communautaires. « Je ne pense pas que la Ville soit délaissée par l’agglo, souligne Ismaël Dupont. Entre le projet du SEW, le désenvasement du port, l’aéroport… Il y a un nombre d’investissements pour le territoire avec la volonté de faire rebondir Morlaix ». « C’est conforme à ce que nous avons présenté il y a quelques années », ajoute Joëlle Huon. « C’est un DOB prudent qui permet de préparer l’avenir, conclut Marc Madec, vice-président du PLUIH. Après, des choix seront à faire selon les orientations ».

Morlaix communauté prévoit d’investir plus de 11 M€ en 2020. Ce qui permettra d’accroître la marge sur l’objectif initial de 60 M€ sur le mandat 2014-2020. « Nous sommes déjà à 70 M€ d’investissements au bout de six ans », confirme Jean-Michel Parcheminal.

Ouest-France
 
Morlaix. L’Espace des sciences ouvrira finalement en 2021

Publié le 18/12/2019

À cause de retards pris sur le chantier, l’ouverture de l’Espace des sciences dans l’ancienne Manufacture des tabacs de Morlaix (Finistère) n’aura lieu qu’au printemps 2021.

L’Espace des sciences investira notamment la salle des moulins de l’ancienne Manufacture des tabacs.

 

L’Espace des sciences investira notamment la salle des moulins de l’ancienne Manufacture des tabacs. | DR

Le vote d’une subvention de 305 300 € à l’Espace des sciences, pour 2020, a suscité un débat lors du conseil communautaire du lundi 16 décembre. Ismaël Dupont s’est interrogé sur cette somme « qui sert à payer du personnel alors que l’Espace des sciences ne fonctionnera pas encore ».

Le chantier a en effet pris du retard à cause d’aléas techniques et de lots infructueux. Cet équipement, installé dans l’ancienne Manufacture des tabacs de Morlaix (Finistère) ne sera pas opérationnel l’année prochaine, comme prévu, mais au printemps 2021.

Pour justifier la subvention, Françoise Raoult, vice-présidente à la culture, a expliqué qu’à Morlaix communauté, « trois personnes travaillaient actuellement à la future ouverture du lieu. Il y a aussi du personnel à Rennes qui nous aide ».

https://www.ouest-france.fr/bretagne/morlaix-29600/morlaix-l-espace-des-sciences-ouvrira-finalement-en-2021-6659998

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2019 3 18 /12 /décembre /2019 13:54
Défense de l'hôpital de Morlaix - Contradiction...

Contradiction...

Un billet que je reprends partiellement de mon collègue de l'opposition Hervé Gouédard.

Hier soir , mardi 17 décembre, le maire de Morlaix Agnès Le Brun, a mis au vote en fin de Conseil Municipal une motion de soutien à l'Hôpital Public assez générale et incontestable même si elle aurait pu être plus précise sur les responsabilités de sa mise en tension et de sa dégradation.

Dans cette motion, elle s'élève contre le sous-financement notoire du secteur hospitalier public à l'origine de la précarisation des soins et de la souffrance des personnels médicaux et non médicaux.

Comment ne pas être d'accord? Toute les élus municipaux de Morlaix ont voté pour.

Mais avant de voter, Hervé Gouédard lui a tout de même demandé quelle avait été sa position comme présidente du Conseil de surveillance lorsqu'il avait fallu valider le prochain projet d'établissement de l'Hôpital de Morlaix qui prévoit la suppression de postes de personnels non soignants (30 apparemment) et la mise sous la direction du CHU de Brest pour l'hôpital de Morlaix.

Elle a voté pour (comme Mme Mingam, élue de la majorité municipale)...

Renseignement pris, tous les autres élus politiques présents au Conseil de surveillance ont montré leur désaccord par une abstention- gauche (JP Vermot et Solange Creignou du PS) et droite léonarde ( dont le maire de Saint Pol de Léon).

Cela rappelle l'opération com' de la ville avec les cœurs à accrocher à la poitrine lors de la grande manif pour le maintien de la cardio alors que Mme Le Brun et Mme Bénard n'étaient pas étrangères au départ du cardiologue obligeant la fermeture du service. 

Ismaël Dupont

Défense de l'hôpital de Morlaix - Contradiction...
Partager cet article
Repost0
18 décembre 2019 3 18 /12 /décembre /2019 12:47
Quelques enseignants syndiqués se sont réunis dans l’ancien lycée de Morlaix pour échanger sur les actions à mettre en place contre la réforme des retraites. (Le Télégramme/Yann Clochard)

Quelques enseignants syndiqués se sont réunis dans l’ancien lycée de Morlaix pour échanger sur les actions à mettre en place contre la réforme des retraites. (Le Télégramme/Yann Clochard)

 

Réunis en assemblée générale, mardi 17 décembre, des enseignants du Pays de Morlaix ont réfléchi aux actions à mettre en place pour lutter contre la réforme des retraites.

Ils sont sept ou huit autour de la table. Des personnels syndiqués de l’Éducation Nationale avaient donné rendez-vous dans l’ancien lycée de Morlaix pour une assemblée générale, à 9 h. Au bout de quelques minutes, le groupe commence à échanger sur la réforme des retraites. Tous se désolent de ne pas voir leurs camarades présents. Même si certains étaient bien à la manifestation prévue deux heures plus tard.

Les enseignants se mobilisent car ils sentent la difficulté de maintenir la lutte active, à une semaine de Noël. Les chiffres d’Ismaël Dupont, adhérent au Snes-FSU et documentaliste au collège Pierre-Mendès-France, le confirment : « Nous sommes 63 % de grévistes alors que nous étions 90 % le 5 décembre ». « Chaque jour de grève, c’est 1/30e du salaire qui est retiré. Ça explique peut-être que ce matin, nous soyons moins nombreux », ajoute Yann Le Ninan, secrétaire général du Snes-FSU Pays de Morlaix.

Une première depuis 2003

Pourtant, ils comptent bien poursuivre le combat. Le tout est de savoir comment. Ils ont prévu de se réunir samedi 21 décembre, à 14 h 30, devant la mairie. Une page Facebook devrait être créée afin de faciliter les échanges et l’organisation de mouvements dans le Pays de Morlaix. « Beaucoup savent qu’à la retraite, ils vont perdre jusqu’à 1 000 €, souligne Sébastien Ménès, du syndicat Sud Éducation 29. Si Emmanuel Macron gagne, cela laissera le champ libre pour casser le statut de fonctionnaire ». « Avec cette réforme, les enseignants, notamment les femmes, seront perdants. Le gouvernement promet des revalorisations mais cela entraînera une hausse du temps de travail », précise Yann Le Ninan.

Ismaël Dupont dénonce par ailleurs la défiance du gouvernement face à un mouvement massif. « Il y avait 75 % de grévistes dans l’Éducation Nationale le 5 décembre. Les profs n’avaient jamais été autant déterminés depuis 2003 ». Où, déjà, les retraites étaient la cible du gouvernement, avec le projet de loi Fillon.

Bac +5 et 1 400 € net

« Cette réforme, c’est la goutte d’eau qui fait déborder la vase », lance Yann Le Ninan. « C’est plus qu’une goutte d’eau, surenchérit Julia Thatje, du Snes-FSU. Nous allons perdre 800 € par mois jusqu’à notre mort ! ». Au point que des enseignants se disent prêts à démissionner. « Les jeunes y songent de plus en plus, affirme Yann Le Ninan. On nous demande comment faire pour quitter l’Éducation Nationale ».

L’envoi massif de démissions simultanées est évoqué. Mais partir, c’est aussi abandonner un statut. Même si celui-ci s’avère plus précaire que par le passé. « Le salaire de départ est à 1 400 € net pour un niveau Master. Il faut souvent aller en région parisienne pour commencer. Et à aucun moment il y a consultation du personnel. On s’adapte à un nouveau dispositif et il faut changer un ou deux ans après… ».

Étudiants et enseignants dans la rue ?

« Face à un gouvernement qui, depuis un an, ne trouve comme seule réponse les lacrymogènes et des balles de défense, cela rend les échanges compliqués », confie Sébastien Ménès. S’ils aimeraient que la grève se généralise, que les étudiants aillent dans la rue, les enseignants ne veulent pas être accusés de « manipulateurs » vis-à-vis des jeunes. « Le niveau de répression lors de mouvements de lycéens est assez inédit, s’indigne Ismaël Dupont. Si des étudiants occupent leur fac, on fait venir les CRS. C’est stratégique. Les universitaires savent aussi que leurs parents se saignent pour leurs études ». Et ils n’ont pas envie de se faire saigner par les forces de l’ordre.

https://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/les-enseignants-ne-lacheront-pas-leurs-retraites-18-12-2019-12461438.php

Les enseignants ne lâcheront pas leurs retraites/ L'intersyndicale veut poursuivre le mouvement - Le Télégramme et Ouest-France Morlaix, 18 décembre 2019
Partager cet article
Repost0
18 décembre 2019 3 18 /12 /décembre /2019 12:29
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)
Manif de Morlaix ce 17 décembre - Une foule compacte de 3000 manifestants toujours aussi déterminés, avec le même niveau de mobilisation que le 5 décembre ( Photos Jean-Luc Le Calvez, Pierre-Yvon Boisnard et I Dupont)

Photos de Jean-Luc Le Calvez dans la manif de Morlaix ce jour.
Belle mobilisation!

Toutes et tous uni.e.s dans la lutte!

3000 personnes à  Morlaix ce 17 décembre, sensiblement autant que le 5 décembre.

On lâche rien!

Avec hier  plus de 1,8 millions de manifestant.e.s en France, soit 300 000 de plus que le 5 décembre et 30000 sur le Finistère la réplique a été massive. La puissante déferlante populaire dans les rues de France, les grèves reconductibles, les assemblées générales, le soutien grandissant de nos concitoyens montrent le net refus de sacrifier ses vieux jours et, avec eux, la solidarité nationale. Le pouvoir doit l’entendre et retirer son projet rétrograde.

 Le capital financier a décidé, dans le prolongement de l'élection d'Emmanuel Macron en 2017, d'engager toutes ses forces pour imposer une immense régression. Non seulement le projet gouvernemental de réforme des retraites conduira à « fabriquer des pauvres » dans le prolongement de la réforme de l'Assurance chômage, selon le mot du député André Chassaigne. Mais au-delà, c'est le principe même de solidarité, sur lequel repose la Sécurité sociale, qui est mis à mal.

Communiqué national du PCF, 17 décembre:

La mobilisation de ce 17 décembre contre le projet de réforme Macron a dépassé celle du 5 décembre dernier et atteint un niveau historique, exceptionnel. Les salariés qui ont fait le choix de manifester, malgré les entreprises de division conduites par le Premier ministre et son gouvernement, sont toujours plus nombreux: personnels de la santé, de l'éducation nationale, pompiers, salariés des transports, des ports, énergéticiens, de la chimie, du commerce, de la fonction publique, étudiants.... la liste est longue et dépasse largement celle des régimes spéciaux !!

A l'évidence, après sa présentation par le Premier ministre, les Français-e-s ont parfaitement compris les conséquences d'un tel projet de retraites à points : moins de pensions, un nouveau recul de l'âge de départ à la retraite,... et toujours plus de sacrifices pour le monde du travail dans son ensemble. Ils et elles ont perçu que la retraite selon E. Macron et E. Philippe, c'était d'abord un formidable marché pour le monde de la finance et de l'assurance (320 milliards d'euros), si cher à l'ex Haut-Commissaire aux retraites.

Le Premier ministre n'a pas d'autre choix que de retirer son projet et d'ouvrir des véritables négociations avec les organisations syndicales et un débat politique dans tout le pays, sous peine d'aggraver la crise qui traverse notre pays juste avant les fêtes de fin d'années.


Le PCF, pour sa part, entend poursuivre et amplifier la mobilisation partout dans le pays, pour continuer à mettre à jour les effets néfastes de la réforme Macron et pour montrer qu'une bonne réforme de notre système de retraites solidaire est possible et nécessaire, sans allonger le temps de travail des salariés.


C'est le sens de la proposition des communistes adressés au Premier Ministre et aux forces syndicales ( accessible sur le site Pcf.fr ):

Faire cotiser les revenus financiers des entreprises au même niveaux que les salariés (31 Mds), assurer une stricte égalité salariales Femmes-hommes (Près de 9 Mds), augmenter le SMIC de 20 % (3 Mds) permettrait de corriger les insuffisances du système actuel et d'offrir de nouveaux droits à tous les salariés : partir à 60 ans avec une pension calculée sur les 10 meilleures années (et les 6 derniers mois pour les enseignants), garantir à chacun qu'aucune pension ne soit inférieure à un SMIC,...

Partout dans le pays, les communistes vont amplifier leurs efforts pour mettre ces propositions dans le débat public avec nos concitoyen-ne-s. Ils seront également aux côtés de tous les salariés en lutte, dans les formes qu'ils décident démocratiquement.


Ils prendront aussi toutes les initiatives pour travailler avec les autres forces de gauche et écologiste sur des propositions communes, en lien avec les organisations syndicales, pour montrer que d'autres choix, porteurs de progrès, sont possible.

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2019 2 17 /12 /décembre /2019 15:18
Commune de Saint Thégonnec - Le Télégramme a titré dimanche « La dentiste ne s’installera pas en début d’année » - Il faut s'engager dans une autre voie pour mettre en place des services publics de santé (Roger HERE)

Le Télégramme a titré dimanche « La dentiste ne s’installera pas en début d’année »

 

Une fois les travaux faits par la commune pour l’installation d’un cabinet dentaire, la dentiste décide finalement de ne pas venir car elle en veut davantage (six mois de loyer gratuits et la prise en charge par la collectivité de frais d’acquisition de matériels).

 

Hélas ! Ce n’est pas la première fois qu’une municipalité se retrouve « gros Jean comme devant » après avoir fait des travaux pour accueillir un praticien, lequel se montre finalement un peu plus gourmand que prévu ; le-dit praticien misant sans doute sur l’absence de solutions de repli à court terme de la part de la commune pour tenter de  l’obliger à satisfaire ses exigences financières.

 

Nous voyons là l’un des aspects de la logique libérale dans laquelle se trouve placé notre système de santé. Car, depuis plus d’un siècle, notre médecine de ville s’exerce quasi exclusivement de façon libérale.

 

Force est de constater que ce modèle est aujourd’hui insuffisant, et qu’il faut désormais explorer d’autres solutions et ressources qui permettront d’enrichir et d’optimiser l’organisation des soins de ville.

 

Parallèlement, constatons que des changements notables se sont opérés chez les jeunes praticiens. En effet beaucoup d’entre eux ne voient plus leurs fonctions comme celles de leurs aînés, notamment le caractère sacerdotal de la fonction de médecin de famille aux horaires interminables. Ils souhaitent une autre façon de travailler.

 

Par ailleurs, nombreux sont les études et rapports qui alertent sur les difficultés d’accès à un professionnel de santé, qu’il soit médecin généraliste, spécialiste ou chirurgien-dentiste. Ces difficultés ne sont pas seulement géographiques, elles sont aussi économiques.

 

C’est précisément pour répondre à ces questions que les communistes pensent qu’il est nécessaire de s’engager dans une autre voie, pour mettre en place des services publics de médecine de ville sous la forme de centres de santé pluridisciplinaires, avec une organisation administrative commune, où les praticiens salariés, trouvent la réponse aux aspirations grandissantes de plus jeunes, en même temps que ces structures pérennes garantissent l’accès aux soins des populations y compris dans les territoires en difficulté.

 

Au-delà de la réponse aux besoins en termes de soins ces centres représentent pour ces territoires des éléments économiquement très structurants.

 

Les centres de santé sont des structures sanitaires de proximité dispensant des soins de premiers recours, en complémentarité avec l’hôpital public. Ils élaborent aussi des projets de santé et mettent en place des actions d’éducation thérapeutique du patient, ainsi que des actions  de prévention et de santé publique. Par ailleurs ils constituent aussi des lieux de stage pour les professionnels de santé.

 

D’autre part, en appliquant les tarifs conventionnés de l’assurance maladie et en pratiquant le tiers-payant, ils participent aussi à la réduction des inégalités dans le domaine sanitaire.

 

 Déjà de nombreux élus (communes, Communauté de communes ou d’agglomération) confrontés à ce scénario ont fait le choix d’être les chefs d’orchestre d’une politique de santé volontariste sur leur territoire. Ils se sont lancés dans la création de centres de santé, structures qui répondent en de multiples points à la nécessaire nouvelle organisation de l’offre de soins, offrant un ensemble de services publics de santé de premier recours, en complémentarité avec l’hôpital public.

 

La période des élections municipales qui s’est ouverte est l’occasion pour les militants communistes de poursuivre leur action dans cette direction.

 

Depuis un certain temps nous voyons fleurir des appels d’offre à praticiens, faits par les communes, sur les bords des voies de circulation, et lancées parfois comme autant de bouteilles à la mer. Au lieu d’actions au coup par coup et commune par commune, le temps est venu d’organiser collectivement et sérieusement le maillage de la médecine de ville, en secteur public, dans nos territoires.

 

En ce qui concerne le Pays de Morlaix les communistes pensent que cette question doit être posée en grand et constituer l’un des axes de direction des futures directions municipales et des communautés d’agglomération ou de communes.

 

Il faut s’engager dans la construction de réponses durables aux besoins des patients. C’est l’intérêt de la population dans son ensemble, mais aussi du territoire lui-même.

 

Roger HERE

 

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2019 2 17 /12 /décembre /2019 14:51
Campagne contre la privatisation d'ADP: Jeremy Lainé, adjoint au maire PCF de Guimaëc, fait voter un voeu dans sa commune pour le référendum sur ADP et contre la privatisation
Campagne contre la privatisation d'ADP: Jeremy Lainé, adjoint au maire PCF de Guimaëc, fait voter un voeu dans sa commune pour le référendum sur ADP et contre la privatisation

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2019 2 17 /12 /décembre /2019 13:57
Photo Le Télégramme

Photo Le Télégramme

Voici l'ordre du jour du Conseil Municipal du mardi 17 décembre 2019 à Morlaix:

- Décision modificative n°1 du budget du lotissement de Kermaria et n°2 du budget du lotissement de l'Orée du Bois

- Vote des taux d'imposition 2020

- Approbation des tarifs municipaux 2020

- Vote du budget primitif 2020

- Rededevance d'occupation provisoire du domaine public par GRDF

- Demande de participation pour les travaux dans le cadre de la Dotation d'équipement des territoires ruraux pour 2020

- Animations de la ville de Morlaix - autorisation de signature des conventions pour 2020

- Location des espaces du parc des expositions de Langolvas - autorisation de signature des conventions d'occupation pour 2020

- Dérogations collectives à la règle du repos dominical 2020

- Modalités de sortie de la délégation de service public stationnement (DSP)

- Avenant n°6 - au contrat de DSP pour l'exploitation des parkings horodateur et sous barrière

- Participation aux dépenses de financement des écoles sous contrat d'association 2019-2020

- Participation de la ville de Morlaix aux séjours organisés par les écoles publiques de 1er degré- année 2020

- Contrat enfance jeunesse - convention d'objectifs et de financement 2019-2020

- Association La Recré - Aide aux familles pour l'année 2020 

- Renouvellement de convention multi-partenariale pour l'espace de vie sociale / MAJ

- Renouvellement de convention avec l'association "La courte échelle"

- Renouvellement de convention pour la période 2020-2022 avec l'association Wart

- Renouvellement de convention d'objectifs avec l'association pour la gestion et l'animation du Théâtre du Pays de Morlaix

- Renouvellement de conventions avec l'association La Salamandre

- Renouvellement de convention avec l'association Les Moyens du Bord

- Subventions aux associations et structures conventionnées pour l'année 2020

- Musée de Morlaix - demande de subventions de fonctionnement pour les actions programmées en 2020

- Musée de Morlaix - Demande de subventions au titre du FRAR 2020

- Convention avec l'ART (association recherche travail)

- Lotissement rue de Réo - prix de vente

- Vente de terrains pour un lotissement privé - Secteur de Roch Glas

- Cession à titre gratuit de parcelles à Morlaix Communauté et au département du Finistère - rue Albert Legrand

- Désaffection de terrain - rue l'île aux Dames

- Déclassement de terrain et vente - rue l'île aux Dames

- Le Logis Breton - Avis sur le projet de vente de logements  - Hameau du clos des Futaies

- Demande d'autorisation environnementale - Extension du centre de tri, de transit, et de traitement de déchets zone industrielle de Kerolzec à St Martin des Champs

- Fonds de modernisation des enseignes et façades commerciales - subventions

- Convention de servitude de passage de lignes électriques par la société Enedis - rue Armand Rousseau

- Conventions financières pour la requalification urbaine de la Voie d'accès au Port (RD 219) - Autorisation de signature

- Indemnité de conseil alloué au trésorier municipal

- Transfert d'activité public/ privé stationnement - création d'emplois permanents

- Contrat d'assurance statutaire: nouveaux taux

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2019 7 15 /12 /décembre /2019 20:14
Mardi 17 décembre: tous dans la rue et en grève contre la réforme des retraites Macron! - à Morlaix, Rassemblement place des Otages à 11h

Le gouvernement vient de présenter la pire des réformes, celle de toutes les régressions sociales.

La section du pays de Morlaix du PCF appelle toutes et tous à manifester le mardi 17 décembre à 11 h Place des otages aux côtés des organisations syndicales. Le gouvernement confirme sa volonté de passer d’une retraite calculée sur la base des trimestres travaillés à une retraite par points : la baisse moyenne des pensions au cours des 20 prochaines années est estimée à 27 % pour tous.

La retraite minimum à 1000 euros, c’est le seuil de pauvreté pour celui ou celle qui a travaillé toute sa vie. Nous voulons la pension minimum au SMIC pour la carrière complète.

Le gouvernement veut nous faire travailler plus longtemps : dès 2027, tout le monde sera concerné. Même si vous avez tous vos points, il faudra attendre 64 ans pour liquider votre retraite sans décote.

En concentrant sa réforme sur les générations nées après 1975, le gouvernement sacrifie les droits et l’avenir des jeunes.

La retraite par points affectera durement les fonctionnaires dont la pension est calculée sur les six derniers mois. Idem dans le privé où les pensions seront calculées sur les points accumulés et non plus sur les 25 meilleures années de salaires.

- Augmenter les salaires : Il est temps de mieux répartir les richesses par une augmentation générale des salaires et en favorisant la création de vrais emplois. Nous demandons une hausse du SMIC de 20% dés le 1er janvier 2020 et une augmentation générale des salaires. Dans les années 70, l’écart entre le SMIC et les salaires des grands patrons était de 1 à 12, il est aujourd’hui de 1 à 240 !

- Faire enfin respecter l’égalité salariale entre les femmes et les hommes : +6 milliards d’euros de cotisations

- Mettre fin au régime spécial de la finance : Les revenus financiers perçus par les entreprises sont totalement exonérés de cotisation. Nous proposons de les mettre à contribution comme les autres revenus à hauteur de 10,45 %. Cela rapporterait 30 milliards à notre système de retraites.

-Modulation des cotisations sociales des entreprises (bonus/malus) favorisant l’emploi, la formation, les salaires, le climat, mettant fin aux exonérations sans condition (CICE...).

 

Mardi 17 Décembre 2019

manifestations Finistère

Brest 11h00

Quimper 11h00

Morlaix 11h00

Carhaix 11h00

Quimperlé 10h30

Mardi 17 décembre: tous dans la rue et en grève contre la réforme des retraites Macron! - à Morlaix, Rassemblement place des Otages à 11h
Mardi 17 décembre: tous dans la rue et en grève contre la réforme des retraites Macron! - à Morlaix, Rassemblement place des Otages à 11h
Mardi 17 décembre: tous dans la rue et en grève contre la réforme des retraites Macron! - à Morlaix, Rassemblement place des Otages à 11h
Mardi 17 décembre: tous dans la rue et en grève contre la réforme des retraites Macron! - à Morlaix, Rassemblement place des Otages à 11h
Mardi 17 décembre: tous dans la rue et en grève contre la réforme des retraites Macron! - à Morlaix, Rassemblement place des Otages à 11h
Partager cet article
Repost0
15 décembre 2019 7 15 /12 /décembre /2019 20:08
Photo Pierre-Yvon Boisnard, Conseil de communauté du 14 novembre 2019

Photo Pierre-Yvon Boisnard, Conseil de communauté du 14 novembre 2019

Ordre du jour du Conseil de Communauté de Morlaix-Communauté du lundi 16 décembre 2019, 17h30: débat d'orientation budgétaire, etc...
Ordre du jour du Conseil de Communauté de Morlaix-Communauté du lundi 16 décembre 2019, 17h30: débat d'orientation budgétaire, etc...
Ordre du jour du Conseil de Communauté de Morlaix-Communauté du lundi 16 décembre 2019, 17h30: débat d'orientation budgétaire, etc...

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2019 7 15 /12 /décembre /2019 19:52
Les militants du collectif unitaire pour un référendum contre la privatisation d'ADP Pays de Morlaix présents sur le marché de Saint Martin des Champs ce dimanche 15 décembre
Les militants du collectif unitaire pour un référendum contre la privatisation d'ADP Pays de Morlaix présents sur le marché de Saint Martin des Champs ce dimanche 15 décembre
Les militants du collectif unitaire pour un référendum contre la privatisation d'ADP Pays de Morlaix présents sur le marché de Saint Martin des Champs ce dimanche 15 décembre
Les militants du collectif unitaire pour un référendum contre la privatisation d'ADP Pays de Morlaix présents sur le marché de Saint Martin des Champs ce dimanche 15 décembre

Collecte de signatures pour le référendum ADP pays de Morlaix au nom du collectif unitaire ADP ce matin, 15 décembre, au marché Saint Martin des Champs avec Babeth et Ali de FI, Lucienne, Jan, Patrick et Ismaël du PCF, et Jean-Pierre du NPA. Une quinzaine de signatures ont été récoltées sur ordinateur et le site du ministère de l'intérieur. On continue en janvier!!! Il y a toujours nécessité d'informer, de sensibiliser, pour arriver aux 2 millions de signatures maintenant que le seuil du million a été franchi il y a dix jours. Les Aéroports de Paris ne doivent pas être privatisés! C'est notre patrimoine national qui ne doit pas être cédé à des multinationales comme Vinci ou à un groupe d'investissement chinois comme à Toulouse.

Des collectes de signature sont d'ores et déjà prévues à Saint-Thégonnec et Plourin-les-Morlaix mi-janvier dans les mairies. 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011