Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2022 1 07 /11 /novembre /2022 18:17
Une nouvelle gare à Rennes, pour quoi faire? - Résumé de l'intervention de Yannick Tizon - Débat Transport-Mobilités en Bretagne initié par le PCF à Morlaix le 8 octobre
Une nouvelle gare à Rennes, pour quoi faire? - Résumé de l'intervention de Yannick Tizon - Débat Transport-Mobilités en Bretagne initié par le PCF à Morlaix le 8 octobre

Résumé d’intervention Y. Tizon, Morlaix, le 8 octobre 2022

Une nouvelle gare à Rennes, pourquoi faire ?

En premier lieu, il est important de préciser que le projet d’une deuxième gare Rennes ne peut être analysé ni compris comme un sujet nouveau en réponse à un engouement ferroviaire de plus en plus tendance alors que les actes doivent prendre le pas des paroles et annonces bienfaisantes.

Ainsi, cette idée ferroviaire n’est pas réfléchie pour faire plaisir et se faire plaisir mais construit sur des réalités de tout ordre pour les enjeux convergents de demain.

C’est un projet qui date de plus de dix ans avec une base qui a muri depuis au grès de réflexions, renforcée dans le temps par les évidences de mobilité qui s’imposent en Bretagne.

Celles-ci sont de deux ordres, le transport des voyageurs et celui des matières.

Pour construire un plan ferroviaire dans notre région comme ailleurs, la situation exige de l’entreprendre non pas à partir d’ambitions légitimes parsemées dans les territoires et agglomérations puisque nous avons trouvé depuis longtemps les meilleures solutions à partir d’un système ferroviaire dont l’optimum s’atteint que si l’on admette et comprends qu’il doit être intégré.

Le rail n’est rien sans la roue et inversement.

Quand on réfléchit circulation ferroviaire, il faut parler « infrastructure » et penser un réseau qui ne doit jamais être saturé pour amortir les évolutions de transports qualitativement et quantitativement.

L’indépendance d’un réseau limite les ambitions de son utilisation, la concurrence le vide.

A partir de ces données essentielles, la limite d’une stratégie de développement ferroviaire que celle de son financement et d’un équilibre de satisfaction.

Il faut accompagner les dépenses et les entreprendre avec des objectifs clairs pour arriver au résultat escompté par une efficacité qui n’est pas uniquement observer budgétairement.

C’est pourquoi, pour ne pas brider le débat et s’enfermer dans un rapport financier afin de rester concentré sur l’obligation de réfléchir à d’autres infrastructures et gares ferroviaire, il est important dans ce temps le débat d’aujourd’hui de réfléchir à revoir et réviser l’organisation de la mobilité puisque l’avenir de planète nous y contraint.

Commençons par un état rapide de la situation.

Pour peu que l’on s’y intéresse vraiment, la marque péninsulaire de la Bretagne réduit considérablement les solutions ferroviaires d’aujourd’hui. La gare de Rennes est le point principal d’entrée et de sortie de notre région, un point obligé.

Mais le temps et les décisions ont rajouté à cette contrainte une nouvelle notion et organisation de ce territoire au grès d’une régionalisation du transport collectif de masse.

A l’expansion des trains du quotidiens, c’est greffé l’arrivée du TGV à pleine vitesse sur une étoile ferroviaire de plus en plus sollicité par la mise en œuvre d’une Nouvelle Economie Géographique, la NEG, idée de Paul Krugman qui a obtenu le prix Nobel économique en 2008.

Idée reprise par Balladur et Attali dans leurs rapports sur la gestion de l’administration et la rationalisation économique, la carte des régions a été révisée par ces prismes politiques pour déplacer le rôle de l’Etat et centraliser les activités et décisions au sein d’agglomérations démesurées.

Ainsi, Rennes est devenue métropole et sa gare multimodale et toutes les deux sont aujourd’hui en recherche de solutions contre la saturation quand bien même l’envie d’expansion persiste.

De la sorte , plus le ferroviaire bloque la mobilité au sein de la métropole, plus il freine le débit des trains pour le reste de la région sans oublier celles de nos voisins.

Cela génère une véritable opposition de fond entre la régionalisation et la métropolisation jusqu’à transformer cette dernière dans un rôle confiscatoire par un mécanisme monopolisant le développement de toute une région, au moins sur le plan des mobilités.

Pendant que certains réfléchissent à une deuxième rocade routière, du côté de la SNCF, la modernisation de la gare de Rennes a été pensée pour améliorer la gestion des circulations sur ce point dur. Limitée par l’empreinte dans un espace remodelé, aux deux récents quais il est prévu de mettre en œuvre une nouvelle technologie d’exploitation pour recevoir deux trains sur une même voie (2TVM).

Quand dans le même temps la nouvelle ligne de métro augmente l’offre de transport collectif, indéniablement de nouveaux flux de voyageurs vont pouvoir lâcher leur volant pour une carte Korrigo par l’attrait de ce point de connexion de transport collectif.

Au-delà de se féliciter d’avance de ce succès pour l’environnement, le potentiel de gonflement du flux dans l’espace multimodal de la gare de Rennes annonce déjà une nouvelle étape de saturation d’autant plus que le besoin de mobilité par habitant va croitre au grès d’une augmentation de la population en Bretagne elle aussi attendue. Une liaison ferroviaire nouvelle entre la Métropole de Nantes et celle de Rennes achève le besoin de repenser l’étoile ferrée de Rennes.

L’ancrage d’une saturation de la gare de Rennes ne peut persister en un point d’étranglement pour toute une région qui est irriguée de matières majoritairement par la route.

Comment croire d’ailleurs à la faisabilité du plan du Président Farrandou en Bretagne d’un « fois deux » de trains fret dans ces conditions ? Depuis l’ouverture de la Ligne Nouvelle entre Le Mans et Rennes, la ligne dite classique a été rendu libre de sillons TGV, offrant un véritable corridor ferroviaire fret, pour autant, aucune augmentation de trafic n’a été mesurée par cette énième particularité bretonne. 

Si au passage, une des caractéristiques bretonnes appelle plutôt à « diviser par deux » le nombre de camion, le besoin d’augmenter les solutions ferroviaires de l’étoile de Rennes est une réelle évidence à tel point que l’étude géographique du réseau définit la possibilité d’un contournement. Vue d’avion, les voies dessinent un cercle qui ne demandent qu’à être achevé puisqu’entre la ligne de Saint Malo et celle vers Vitré, 10 kilomètres séparent ses deux axes.

Contourner Rennes permet des solutions de soulagement de trafic et offre la place pour une deuxième gare et pourquoi pas d’en faire nouveau point multimodal, relier au métro dans le périmètre du projet ViaSilva.

Mais cela permet aussi de donner des ambitions aux autres projets de développement d’une région où les ports ne sont pas reliés aux rails. Il ne faut pas avoir la faiblesse de penser qu’en faisant sauter le bouchon de Rennes, la réouverture de la ligne Morlaix Roscoff par exemple rend possible la relation directe avec le Marché d’Intérêt National de Rungis. L’étoile ferroviaire de Rennes et son contournement c’est aussi une réponse qui permet la construction d’une nouvelle ligne vers Fougères puis la Normandie tout comme que l’embranchement ferroviaire de plusieurs usines en bretagne, au centre pour seul exemple.

Mieux embrancher les villes, c’est se doter de moyens ferroviaires pour les activités industrielle et plus largement toutes les activités économiques bretonnes et d’échange commerciaux d’aujourd’hui et de demain.

Par des déplacements durables ou tout au moins plus respectueux de l’environnement c’est aussi limiter les impacts négatifs de la métropolisation en combattant la désertification de nos territoires.

C’est une réponse à un aménagement du territoire qui participe à mieux vivre et mieux travailler au pays, ce qui nous concerne toutes et tous.

C’est pourquoi, pour une véritable efficacité et partage du processus cela doit se décider collectivement avec tous les acteurs économiques et politiques pour construire un nouveau plan ferroviaire breton. Et pourquoi pas commencer le travail par une conférence régionale. Celui-ci doit être ordonné pour que chaque projet ait la lisibilité de sa faisabilité et de sa mise en œuvre.

Chacun doit y trouver son compte et avoir la vision du temps à venir.

L’avenir nous appartient collectivement.

Yannick Tizon

 

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2022 6 05 /11 /novembre /2022 06:28

 

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2022 5 04 /11 /novembre /2022 17:50
Manif en gare de Roscoff pour la relance de la ligne Morlaix-Roscoff, à l'initiative de l'UDB mais avec de très nombreux élus, citoyens et organisations, le 22 janvier 2022 à Roscoff

Manif en gare de Roscoff pour la relance de la ligne Morlaix-Roscoff, à l'initiative de l'UDB mais avec de très nombreux élus, citoyens et organisations, le 22 janvier 2022 à Roscoff

Lors d'une réunion d'informations, de réflexion et de débat sur les transports et les mobilités en Bretagne, organisée le samedi 8 octobre par le PCF à l'Agora Café à Morlaix, plusieurs participants et représentants d'organisations représentées ont fait part de leur volonté de créer très rapidement un collectif unitaire et ouvert pour la réouverture de la ligne Morlaix-Roscoff.

Un collectif qui permette de partager l'information et la réflexion, de se coordonner, de construire des mobilisations communes efficaces sans se substituer ni concurrencer les actions et initiatives propres de chaque organisation pour atteindre cet objectif. 

Ce collectif a vocation à rassembler largement  des organisations (associations, syndicats, partis politiques) et des citoyens mobilisés sur ce sujet, pour plaider publiquement la cause du bien fondé des investissements nécessaires pour rouvrir cette ligne ferroviaire de transport de voyageurs et de fret ferroviaire.

Il s’agira, d’une part de mobiliser la population sur cette question et ses enjeux sociaux et écologiques, et d’autre part d’être un interlocuteur pour l’État, la Région Bretagne, au moment du lancement d'une nouvelle étude, et de la finalisation du contrat de plan État/région.

Déjà, lors du rassemblement initié par l'UDB le le 22 janvier 2022 à la gare Roscoff, une expression de soutien très large à la réouverture de la ligne Morlaix-Roscoff s'était fait entendre, mais cette bataille est loin d'être déjà gagnée car il reste beaucoup de monde à convaincre, en particulier les décideurs politiques, les acteurs économiques, les financeurs, et l’État.

Dans une réponse ministérielle au Sénat, publiée le 20 octobre, M. Clément Beaune, ministre délégué chargé des transports a indiqué que la Commission européenne n’avait pas retenu le port de Roscoff dans le réseau central transeuropéen de transport au motif qu’il n’en satisferait pas tous les critères.

Mais, parce que les choses se décident maintenant, qu'il y a urgence, pour concrétiser cet objectif du 8 octobre entre les personnes et organisations volontaires pour créer ce collectif unitaire, et qu’il faut réfléchir aux nouvelles formes d'actions, d'interpellation et d’expression publiques et communes sur ce sujet,  une réunion de lancement de ce collectif unitaire pour la réouverture de la ligne Morlaix-Roscoff aura lieu le mercredi 9 novembre à 19h au local du PCF pays de Morlaix, 2 petite rue de Callac, à Morlaix.
 
 
Partager cet article
Repost0
4 novembre 2022 5 04 /11 /novembre /2022 17:05
Mobilisons-nous, jeudi 10 novembre 2022  - Appel de Fabien Roussel
Mobilisons-nous, jeudi 10 novembre 2022
 
Appel de Fabien Roussel
 
Pour la 4e fois en deux semaines, le gouvernement vient de sortir l’arme fatale, le 49-3 afin de couper court aux débats au sein de l’Assemblée nationale. Pourtant, ces derniers jours, nous étions parvenus à faire voter des amendements importants pour l’investissement dans le réseau ferroviaire, pour la rénovation énergétique des bâtiments, pour des mesures d’urgence en faveur des habitants des Outre Mer.
Le gouvernement impose ainsi sa politique d'austérité pour les budgets de l’État et de la Sécurité sociale. Et il vient de mettre en débat des propositions dangereuses sur l'immigration qui feront reculer les droits de toute la population, des salarié.es français.es et étranger.es. Nous ne mettrons pas cette politique en échec à coups de motions de censure minoritaires et qui prennent le risque de brouiller les repères idéologiques comme lorsque le Rassemblement national décide de voter celles de La France insoumise.
Les Français attendent des mesures fortes, notamment pour leur pouvoir d’achat par le biais de la hausse des salaires et des pensions de retraites.
Augmenter les salaires en fonction de l’inflation, dans le secteur public comme dans le privé, c’est possible et c’est même urgent ! C’est le sens de la proposition de loi que nous avons déposée à l’Assemblée nationale.
C’est pourquoi j'appelle chacune et chacun à se mobiliser partout dans le pays pour faire pression sur le gouvernement et obtenir avec les salarié.es et leurs organisations syndicales des avancées concernant les salaires et les pensions.
Soyons nombreux.ses à participer à la prochaine manifestation organisée par la CGT, la FSU et les organisations de jeunesse le jeudi 10 novembre prochain.
Un tract est à la disposition de toutes et tous (télécharger le tract). Faisons en sorte de le diffuser largement et d’appeler à manifester sur les réseaux sociaux. Organisons des réunions publiques pour populariser nos propositions sur les salaires, l'emploi et la formation ainsi que sur les retraites alors que le gouvernement persiste à vouloir imposer dans les prochaines semaines un nouveau recul de l'âge de départ.
Les lycéens et les enseignants seront aussi mobilisés contre la réforme de l’enseignement professionnel lors d'une journée de grèves et de mobilisations le 17 novembre.
Et le 19 novembre soyons nombreuses et nombreux à manifester partout en France contre les violences faites aux femmes.
Sache aussi que dès samedi, les élus communistes et républicains se rassembleront pour demander des mesures d’urgence pour les collectivités, face à la hausse des factures d’énergie et des produits alimentaires. Pour celles et ceux qui le souhaitent, venez nombreux ce samedi 5 novembre à 11h45 devant la mairie de Montreuil.
En dehors de ces rendez-vous, nous continuerons d’interpeller le gouvernement, au Sénat et à l’Assemblée nationale, pour défendre des amendements de progrès et de justice sociale. Ensemble, continuons à agir de toutes nos forces pour permettre au monde du travail et à la jeunesse d’arracher une grande victoire sociale et politique.
Et je serai auprès de vous, dans le cadre de mes rencontres sur le terrain dans les prochains jours :
📍 En Mayenne, le lundi 7 novembre avec réunion publique à 19h à l'auditorium de Laval ;
📍 Dans le Loiret, le lundi 14 novembre avec réunion publique à 18h30 à la salle des fêtes de Montargis ;
📍 En Gironde et dans les Landes, le lundi 21 novembre avec réunion publique à 19h à la salle Saint-Maurice de Bègles ;
📍 Dans le Finistère, le lundi 5 décembre avec réunion publique à 19h au Roudour de Saint-Martin-des-champs, la commune limitrophe de Morlaix (Park ar Roudour).
Restons mobilisé.es !
 
Fraternellement
 
Fabien Roussel
Partager cet article
Repost0
4 novembre 2022 5 04 /11 /novembre /2022 10:34
Les militants communistes du pays de Morlaix distribueront un tract sur l'énergie et pour annoncer la venue de Fabien Roussel dans un mois le 5 novembre sur le marché de Morlaix et le 6 novembre sur le marché de Saint-Martin-des-Champs
Les militants communistes du pays de Morlaix distribueront un tract sur l'énergie et pour annoncer la venue de Fabien Roussel dans un mois le 5 novembre sur le marché de Morlaix et le 6 novembre sur le marché de Saint-Martin-des-Champs

Le samedi 5 novembre sur le marché de Morlaix et le dimanche 6 novembre sur le marché de Saint-Martin-des-Champs, les militants communistes du pays de Morlaix distribueront un tract sur l'énergie et pour annoncer la venue de Fabien Roussel dans un mois, le lundi 5 décembre à 19h au Roudour de Saint-Martin-des-Champs.

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2022 5 04 /11 /novembre /2022 08:16
La candidature du port de Roscoff pour intégrer le réseau transeuropéen de transport n’a pas abouti. Le Parti communiste français demande au ministre des Transports de retourner plaider sa cause auprès de la Commission européenne. | ARCHIVES VINCENT MOUCHEL/ OUEST-FRANCE

La candidature du port de Roscoff pour intégrer le réseau transeuropéen de transport n’a pas abouti. Le Parti communiste français demande au ministre des Transports de retourner plaider sa cause auprès de la Commission européenne. | ARCHIVES VINCENT MOUCHEL/ OUEST-FRANCE

Photo Port de Roscoff -  Ouest-France, 3 novembre 2022

​Le port de Roscoff (Finistère) n’a pas été retenu dans le réseau central européen de transport, le 20 octobre 2022. Le Parti communiste français demande au ministre délégué chargé des Transports, Clément Beaune, aille insister auprès de la Commission européenne pour la faire changer d’avis.

Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, a annoncé que le port de Roscoff n’avait pas été retenu dans le réseau central européen, le 20 octobre 2022. « Il n’en satisferait pas les critères », détaille le Parti communiste français du Finistère, dans un communiqué.

Ce dernier rappelle cependant que le port roscovite a une place de stratégie depuis le Brexit : « Il devient la première porte d’entrée de l’Irlande vers l’Union européenne. »

Une candidature justifiée

Aussi, « l’activité portuaire importante déployée à Roscoff, le potentiel agroéconomique du territoire et l’intensité du transport voyageurs maritimes, dans laquelle elle se situe, justifient son inscription dans le réseau de transport transeuropéen ».

Si Roscoff est maintenu dans le réseau global, cela ne suffit pas pour, le PCF. Le parti demande à Clément Beaune « d’insister auprès de la Commission européenne afin que le port de Roscoff soit associé au port de Brest, et inscrit au réseau central RTE-T ».

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2022 2 01 /11 /novembre /2022 08:58
Bar associatif des Deux Rivières place de la Madeleine à Morlaix - la programmation de novembre 2022
Partager cet article
Repost0
28 octobre 2022 5 28 /10 /octobre /2022 13:43
Communiqué de la CGT Bretagne pour la manifestation du 29 octobre à Morlaix à 14h
Partager cet article
Repost0
28 octobre 2022 5 28 /10 /octobre /2022 06:17
Mobilisation syndicale à Morlaix du 27 octobre 2022 pour de meilleurs salaires et pensions- Photos de Pierre-Yvon Boisnard
Mobilisation syndicale à Morlaix du 27 octobre 2022 pour de meilleurs salaires et pensions- Photos de Pierre-Yvon Boisnard
Mobilisation syndicale à Morlaix du 27 octobre 2022 pour de meilleurs salaires et pensions- Photos de Pierre-Yvon Boisnard
Mobilisation syndicale à Morlaix du 27 octobre 2022 pour de meilleurs salaires et pensions- Photos de Pierre-Yvon Boisnard
Mobilisation syndicale à Morlaix du 27 octobre 2022 pour de meilleurs salaires et pensions- Photos de Pierre-Yvon Boisnard
Mobilisation syndicale à Morlaix du 27 octobre 2022 pour de meilleurs salaires et pensions- Photos de Pierre-Yvon Boisnard
Mobilisation syndicale à Morlaix du 27 octobre 2022 pour de meilleurs salaires et pensions- Photos de Pierre-Yvon Boisnard
Mobilisation syndicale à Morlaix du 27 octobre 2022 pour de meilleurs salaires et pensions- Photos de Pierre-Yvon Boisnard
Mobilisation syndicale à Morlaix du 27 octobre 2022 pour de meilleurs salaires et pensions- Photos de Pierre-Yvon Boisnard
Mobilisation syndicale à Morlaix du 27 octobre 2022 pour de meilleurs salaires et pensions- Photos de Pierre-Yvon Boisnard
Mobilisation syndicale à Morlaix du 27 octobre 2022 pour de meilleurs salaires et pensions- Photos de Pierre-Yvon Boisnard
Mobilisation syndicale à Morlaix du 27 octobre 2022 pour de meilleurs salaires et pensions- Photos de Pierre-Yvon Boisnard
Mobilisation syndicale à Morlaix du 27 octobre 2022 pour de meilleurs salaires et pensions- Photos de Pierre-Yvon Boisnard
Partager cet article
Repost0
28 octobre 2022 5 28 /10 /octobre /2022 06:08
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez
Manifestation syndicale du 27 octobre 2022 à Morlaix - Reportage photo de Jean-Luc Le Calvez

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011