Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 07:34

Communiqué du Collectif Front de Gauche du Pays de Morlaix

L'état de droit cède devant l’état d’exception

Depuis les attentats terroristes, qui ont endeuillé l'année 2015, le gouvernement ne cesse d’en rajouter dans la surenchère sécuritaire : Etat d'urgence en vigueur jusqu'au 26 février, réforme constitutionnelle à venir intégrant la déchéance de nationalité et l'état d'urgence, réforme de la procédure pénale présentée au conseil constitutionnel…
Personne ne nie qu'il faille prendre des mesures efficaces pour lutter contre le terrorisme. Mais les mesures proposées sont inefficaces et dangereuses pour notre démocratie. L'Etat d'urgence permet à la police d'intervenir sans mandat judiciaire, mais avec le seul contrôle du ministre de l'intérieur. C'est un état policier.
A quoi a servi l'instauration de l'état d'urgence si ce n'est à empêcher les mobilisations citoyennes ? A quoi servira la déchéance de nationalité si ce n'est à stigmatiser les binationaux et plus globalement les musulmans ou supposés tels ?
Le gouvernement veut maintenant avec la réforme de la procédure pénale mettre en place un état d'urgence permanent. L'Etat de droit cède à L'Etat d'exception
Pour le Front de Gauche du Pays de Morlaix, il est impératif que soit mener une intense campagne d'explication et de mobilisation unitaire pour convaincre la majorité de la population qu'on ne combat pas le terrorisme en restreignant nos libertés démocratiques.

Il est tout aussi impératif que s'exprime dans l’unité la plus large le refus des mesures que le gouvernement veut imposer. C’est pourquoi nous appelons les citoyen-nes à rejoindre massivement les rassemblements prévus samedi 30 janvier à Brest et Quimper pour la défense de l'Etat de droit et des libertés démocratiques.

A Brest : A l'appel de la Ligue des droits de l'Homme, du MRAP, l'Université européenne de la Paix, l'Association France Palestine Solidarité, la Ligue de l'enseignement FOL, Attac, Parti Communiste Français, Mouvement des Jeunes Socialistes, Ensemble, CGT, FSU, Solidaires... Rassemblement à 15h place de la liberté pour "Sortir de l'état d'urgence"

A Quimper : 14h30 place de la Tourbie, rassemblement contre la déchéance de nationalité devant la permanence du député et nouveau garde des sceaux Jean-Jacques Urvoas!

Appel à manifester contre la prolongation de l'état d'urgence: communiqué du Front de Gauche pays de Morlaix

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 08:40

Le Front de Gauche du Pays de Morlaix avec les personnels des services publics

Comme pour les personnels de l’hôpital de Morlaix qui défendent à la fois leurs conditions de travail et l’idée d’un service public réellement au service des usagers, le Front de Gauche du Pays de Morlaix apporte tout son soutien aux agents du centre de courrier postal qui ont décidé de faire la grève des heures supplémentaires. C’est la même politique d’austérité généralisée qui aggrave les conditions de travail des agents et qui empêche que les services publics répondent correctement aux besoins des usagers. C’est encore cette politique d’austérité qui sera dénoncée le 26 janvier prochain à l’occasion de la journée de grève et de manifestation organisée par l’intersyndicale de la Fonction Publique (CGT, FO, FSU et Solidaires).

Le Front de Gauche du Pays de Morlaix s’associera à ce mouvement pour dénoncer : les réformes régressives (territoriales, santé, collèges) imposées par le gouvernement de Manuel Valls, le refus des revalorisations salariales, le sous-effectif en personnels aggravé de manière dramatique dans de nombreux services publics et les attaques incessantes contre les 35 heures. Parce qu’il considère que l’heure est à la convergence des luttes pour la défense des services publics entre personnels et usagers, Il appelle ses adhérent-es et plus largement l’ensemble des citoyen-nes à participer massivement aux rassemblements et manifestations prévus ce jour-là.

A Morlaix, le 21 janvier 2016.

Le front de gauche du pays de Morlaix avec les personnels des services publics

Partager cet article

Repost0
19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 08:37

Lettre d’Infos N°27 du 18 décembre 2015 - éditorial

Surtout, ne changeons rien !

C’est ce que semblent penser les dirigeants PS et Républicains depuis le résultat des élections régionales. Pour eux, la progression du F Haine est pain béni. Ils en usent et en abusent à

grands coups de front républicain pour mieux imposer le front du libéralisme avancé. Ainsi, apprenait-on dès lundi matin, la suppression de 1400 postes à la SNCF, mais aussi que le Smic

horaire ne serait pas revalorisé en janvier prochain et que legouvernement entendait poursuivre sa politique anti sociale et sécuritaire. Ne changeons rien, on vous dit !

Les ronds de jambes de Valls et Hollande à l’égard de la droite se multiplient. Au point que le premier ministre se déclare plus proche de Jean-Pierre Raffarin que de Clémentine Autain : il a

au moins le mérite de la franchise…

Il en deviendrait presque risible si le F Haine ne cumulait pas 6,8 millions de voix lors de ce second tour, soit 28,21% des suffrages exprimés et 15,73% des inscrits. C'est davantage que le

nombre de voix récoltées au premier tour de l'élection présidentielle de 2012 quand Marine Le Pen avait alors recueilli 13,95% des voix des inscrits, soit 6 421 426 voix. Et même si sa progression est plutôt limitée ici qu’ailleurs, le F Haine se renforce aussi en Bretagne avec un score final de 18,9% des voix.

Les thèmes de l'extrême-droite dominent aujourd'hui la vie politique française. Les repères entre la droite et l’extrême-droite sont aussi brouillés que la politique du PS l’est avec celle de la droite classique.

Aujourd’hui, le PS et certains Républicains sont tentés de nous faire le coup du « pacte républicain pour l’emploi » pour contrer les hausses du chômage et ainsi battre ce F Haine que leur politique a tellement favorisé.

C’est comme pour l’état d’urgence, c’est pour notre bien et notre sécurité à tous ! Sauf que, comme pour l’état d’urgence qui met de côté nos libertés, cette alliance se fera sur le dos des

chômeurs, des retraités et de tous ceux qui resteront dans la galère et la précarité.

Pour la vraie gauche, la situation est encore plus difficile. Les repères sont tellement brouillés que nous n’avons pas puéchapper au désastre électoral. Nous y avons une part de responsabilités évidente et il va nous falloir tirer le bilan d’un tel échec. Mais en attendant, il y a urgence à remobiliser et à reconstruire un vrai mouvement social qui puisse rabattre les cartes de ce jeu politicien qui ne nous représente plus depuis longtemps.

François Rippe (Front de Gauche pays de Morlaix)

Partager cet article

Repost0
17 octobre 2015 6 17 /10 /octobre /2015 15:22

Réfugiés de guerre, migrants économiques ou climatiques, travailleurs pauvres exploités ou chômeurs, peuples européens sous la coupe de l'austérité... tous victimes, un seul ennemi: la finance !

Ce système fou du capitalisme financier ne recule devant rien pour accumuler toujours plus de profits : guerres, déséquilibres économiques mondiaux, dettes.

Et une aubaine que cette « crise des migrants » pour les xénophobes et les libéraux qui y voient une occasion d'activer la machine à diviser les plus démunis, d'attiser la haine de l'étranger !

REFUGIES, DES DOMMAGES COLLATERAUX DE GUERRES QUI RAPPORTENT

Toutes les guerres menées au Moyen-Orient sous couvert de défense de la démocratie, de lutte contre les tyrans … l’ont été en réalité pour préserver des intérêts économiques (interventions successives en Afghanistan, Guerre en Irak, « sauvetage » en Libye).

Seuls résultats évidents : confusion et chaos, épanouissement des Al Qaïda et Daech, massacres et misère pour la population. Comble de cynisme, on soutient et on vend des armes à des dictatures comme l’Arabie Saoudite et le Qatar, premiers pourvoyeurs de fonds des groupements terroristes que l’on prétend combattre. La France est l’un des principaux fournisseurs d’armes des émirats et dictatures du Moyen Orient.

LES MIGRANTS, CA RAPPORTE AUSSI !

La mondialisation de l’économie, la circulation libre des biens et des capitaux (mais en aucun cas des personnes) ont été la porte ouverte au pillage des matières premières, des terres ou de toute autre source de profit, à la mise en concurrence des peuples, la mise en danger de l’écosystème. Conséquences : des économies locales détruites et des populations contraintes de migrer pour survivre. Mais ces mouvements migratoires sont aussi une source de revenus non négligeable pour le business qui s’organise autour du contrôle des frontières.

LES DETTES ET L’AUSTERITE, UN PLACEMENT SÛR

Les dettes sont bien utiles : après avoir fait éponger leurs pertes par les pouvoirs publics, les financiers y trouvent des sources de placements rémunérateurs. Et on en profite pour assécher les services publics qui ne rapportent rien, diminuer les salaires d’une main d’œuvre toujours trop chère, détruire les acquis sociaux pour des salariés que l’on préfère soumis et corvéables.

LA SOLUTION : SEULS LES PEUPLES PEUVENT L’IMPOSER

Instauration d’une paix durable au Moyen-Orient : protection des populations, embargo sur les armes, sanctions envers les états qui soutiennent les forces djihadistes, retrait des troupes israéliennes de Palestine … Créer les conditions d’un monde économiquement juste et solidaire: Régulation de la finance, fin des accords de libre-échange, du mode de production capitaliste … Il faut en finir avec la tyrannie des marchés financiers qui jette le monde entier dans la tourmente, réclamant aux peuples des sacrifices toujours plus grands, semant la misère et la mort, la haine et le chaos.

Quelques chiffres qui disent combien l’austérité imposée aux budgets sociaux ne semble pas concerner le lobby militaro-industriel.

De l’argent pour la guerre, le gouvernement en trouve, en même temps qu’il impose des restrictions budgétaires qui mettent en péril les services publics !

La France, bonne élève de l’Europe libérale, participe de la misère du monde !

Budget de la santé : Baisse de 3,5 Milliards d'euros

Modernisation des armes atomiques françaises : 4 Milliards d’euros

Septembre 2015 : Nouvel essai du missile M51 par la France. Ce missile d’une portée de 8000 kilomètres peut être porteur de 6 a 8 bombes atomiques ayant chacune sa trajectoire propre et une puissance individuelle de plus de 100 fois la puissance d’Hiroshima.

20 Milliards d'économies budgétaires prévues par le gouvernement socialiste sur les prestations sociales d'ici 2017

2014 : vente d'armes françaises : plus de 8,2 Milliards d'euros de chiffre d'affaires

2014 : Dépenses militaires dans le Monde : 1800 Milliards de dollars

Opérations de paix de l’ONU : 8,4 Milliards de dollars.

La France envisage l'accueil de 31750 réfugiés, d'ici 2 ans, soit 0,048 % de la population française, ce n’est pas vraiment l’ « invasion » dont parlent certain-es ?

Par contre les mises en rétention et les reconduites aux frontières deviennent une importante source de profit pour les sociétés privées chargées de la construction et de la gestion des lieux de rétention. L’Europe « forteresse », qui se dresse contre les flux migratoires, c’est la militarisation des frontières, la surveillance satellitaire, les drones maritimes, les systèmes de détection olfactive...

Un juteux marché que se partagent : Thales, Finmeccanica, Airbus, Eads, Ericsson, Gdf-Suez, Vinci...

Une certaine conception du monde que nous combattrons toujours Plus que jamais : La FINANCE DEHORS ! L'HUMAIN d'ABORD !

( Tract du Front de Gauche pays de Morlaix distribué la semaine du 10 au 17 octobre).

Réfugiés de guerre, migrants économiques ou climatiques, travailleurs pauvres, exploités ou chômeurs, peuples européens sous la coupe de l'austérité... tous victimes, un seul ennemi: la Finance!

Partager cet article

Repost0
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 19:50

Encore une nouvelle réforme ! Une réforme « au service des élèves » dit la ministre laissant penser que tous ceux qui marquent leur désaccord sont rétrogrades ou élitistes.

En réalité, cette réforme, contrairement aux dires du gouvernement ne réglera pas les problèmes dont souffrent le collège et l’éducation aujourd’hui.

Sans permettre aux élèves de tous les milieux de trouver un collège les accueillant à égalité, elle risque de se traduire par la mise en péril du service public d’éducation.

En effet, ce décret confirme la volonté de faire éclater l’égalité républicaine au sein des établissements en instaurant une différence entre des enseignements « communs » et d’autres « complémentaires » dont le contenu est « défini dans chaque établissement »

Sous la houlette du chef d’établissement, au nom de l’autonomie, les parcours scolaires seront donc différents d’un collège à l’autre et au sein d’un même collège. Ainsi, l’école sera de plus en plus à la carte avec une mise en concurrence des établissements aggravée par la politique de réduction des dépenses publiques.

Les postes supprimé par la droite, dont les cris d’orfraie sont plutôt malvenus, n’ont toujours pas été recréés, les élèves arrivent plus nombreux au collège, les classes sont surchargées, les professeurs absents ne sont plus remplacés.

Comme dans tous les services publics, la politique d’austérité accroit les inégalités. Le gouvernement répond par un déni de démocratie en publiant au JO le décret sur la réforme des collèges au lendemain de la mobilisation des enseignants. L’autoritarisme et le mépris ne la rendront pas meilleure.

Aujourd’hui, il faut au contraire rattraper les inégalités face à la scolarité dont souffrent de nombreux élèves.

Une autre réforme est nécessaire et possible qui passe par une véritable écoute des personnels et qui en se dégageant des politiques d’austérité donnent les moyens à tous et toutes de réussir.

Collèges: une réforme oui, mais pas celle là! Communiqué du Front de Gauche pays de Morlaix

Partager cet article

Repost0
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 13:40

ELECTIONS DEPARTEMENTALES

Personnes âgées – autonomie

Le Finistère, comme l’ensemble de la Bretagne, se caractérise pour un maillage de moyennes et petites villes qui, à côté des centres plus importants, assurent à la population de nombreux services de proximité. Dans ce domaine les établissements de santé et d’accueil des personnes âgées jouent un rôle primordial. Les approches comptable de la santé qu’ont développées les gouvernements successifs de droite comme socialistes mettent sévèrement en cause leur efficacité quant elles ne menacent pas leur existence par la fermeture successive de services et leur regroupement dans les centres plus importants. Il est de la responsabilité du département de jouer tout son rôle dans le maintien et le renforcement de ce maillage. Comme dans la prise en compte des capacités d’accueil notoirement insuffisantes en ce qui concerne les personnes âgées et la perte d’autonomie.

PERSONNES AGEES, AUTONOMIE

 

Il s’agit cette fois de compétences très largement affectées au département…et qui le resteront certainement.

Quelques points de départ :

Une société civilisée se doit d’assurer à chacun de ses membres de la naissance  à la fin de vie des conditions garantissant son intégrité et sa dignité. C’est d’autant plus obligatoire dans un pays riche comme la France .

 

  • le vieillissement de la population continue depuis des décennies est un progrès et non pas un problème comme le soulignent trop souvent les comptables qui nous gouvernent
  • si l’âge moyen augmente, il n’en est pas de même pour l’âge en bonne santé
  • les problèmes liés au vieillissement et à la dégradation d’autonomie sont des problèmes de santé et, à ce titre, doivent être pris en charge par la sécurité sociale.
  • L’augmentation de la productivité fait que jamais le travail des femmes et des hommes de ce pays n’a produit autant de richesses. Il n’y a donc pas un problème de moyens mais de choix de leur utilisation.

 

PERSONNES AGEES

 

L’hébergement des personnes âgées

 

L’éclatement des familles, l’éloignement géographique entre parents et enfants, les nouveaux mode de vie posent d’une façon totalement différente ce problème.

 

Le maintien à domicile

C’est le souhait très majoritaire des anciens tant que cela est possible.

Il implique de le permettre physiquement et d’en créer les conditions

  • adaptation des logements à une mobilité réduite
  • lutte contre l’isolement (transport, lotissements intergénérationnel, activités physiques, culturelles, mise en place de services à la personne,…)

 

Hébergement en établissement

 

De passage dans le Trégor le président du Conseil général indiquait qu’il allait manquer 2 000 places d’accueil des personnes âgées dans le Finistère. Au rythme actuel d’ouverture, combien d’années devront attendre les intéressé-e-s et leur famille ?

 

AUTONOMIE

 

La perte d’autonomie est un état de santé qui évolue et qui résulte de causes physiques, psychologiques, intellectuelles mais aussi matérielles, sociales, familiales …

Elle peut être totale ou partielle

Elle survient le plus souvent progressivement… mais peut aussi être brutale

Elle relève schématiquement de 3 situations : le grand âge, le handicap et l’invalidité.

 

Il n’y a donc pas une mais des réponses qui prennent en compte l’état de la personne, l’évolution prévisible, l’environnement familial.   

 

Nos propositions

 

Une réponse à la hauteur de la situation : le pôle public de l’autonomie :

 

Les difficultés financières croissantes du service public et son engagement insuffisant dans le domaine de l’autonomie ont conduit à des situations très diverses sur le territoire mettant ainsi à mal l’égalité des citoyens.

 

*le monde associatif avec sa générosité a contribué à apporter des réponses aux besoins dans un contexte qui génère souvent de la précarité pour les associations et pour leurs salariés

*le secteur privé ayant mesuré le potentiel s’est engouffré dans la brèche désireux de dégager le profit maximum de cet « or gris » dont font état les magazines.

De cet état de choses est née la proposition d’un pôle public de l’autonomie dans chaque département et d’un service public à la personne.

 

Des exigences fortes

 

Compte-tenu de l’importance des besoins et de leur évolution il ne peut pas être question de se contenter d’aménager l’existant. Il faut donc répondre en même temps à différentes exigences.

1 – une possibilité d’accès à tous

* ce qui pose la question de l’existence des solutions en terme  d’hébergement et de maintien à domicile (dans les 2 cantons : 30% de la population a plus de 60 ans. 40 % en 2040)

* prise en charge à 100 % par la sécurité sociale pour tous les frais médicaux (y compris appareillage optique, dentaire, auditif)

* hébergement pris en charge par la solidarité nationale sans récupération sur les familles

2 – une qualité égale de la prise en charge

* personnel qualifié en nombre suffisant (la situation actuelle entraînant , par manque de moyens, une forme de maltraitance institutionnelle pour les malades et une grande souffrance pour les soignants

* un plan de formation qualifiante pour toutes les personnes intervenant quel que soit le secteur (public, associatif ou privé)

* des conditions de travail et de salaire revalorisées

* un calcul de l’APA revalorisé avec un réel financement par l’état

* la prise en compte de la situation des aidant-e-s familiaux en leur permettant des « répits »

* mener des campagnes de prévention

*respecter les choix de vie

 

 

Bien entendu cela nécessite une action forte de la population contre la politique d’austérité menée actuellement par le gouvernement et par la mise en œuvre du titre de notre programme « L’humain d’abord »      

 

front de Gauche Morlaix

Partager cet article

Repost0
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 08:09

Elections départementales 2015

 

                                              Propositions environnementales

 

  Lutte contre les inondations :

 

-Accélération de la réfection des talus et plantations de haies bocagères.

 

-Arrêté préfectoral contre l'abatage des bois surplomblant une vallée ou bordant une rivière.

 

-Mise en place de bassins de rétention et de biefs en amont des rivières pour éviter les crues au maximum.

 

-Interdiction de la destruction de talus déjà en place et condamnation de ces actes pour les propriétaires ne respectant pas ces règles.

 

-Retour aux cultures fourragères et céréalières et diminuer celle du maïs.

 

  Participation Citoyenne :

 

-Rapprochement des citoyens et implication publique vers un mode de consommation alternatif (ESS, SEL, SCOP, AMAP, Economie Circulaire, lutte contre l'obsolescence programmée etc).

 

-Sensibilisation à l'environnement dans l'enseignement public et privé.

 

-Soutien au maraîchage et à l'agriculture écologique, équitable, garante d'un rendement à taille humaine et ne pratiquant pas de monoculture.

 

-Sensibilisation aux conséquences de nos comportements sur la qualité environnementale.

 

Loïc Digaire, pour le groupe de travail Environnement, agriculture

femme front de gauche morlaix

 

 

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 07:10
Communiqué du Front de Gauche pays de Morlaix: rassemblons-nous devant la mairie de Plouigneau jeudi pour dire non à la banalisation de l'islamophobie et des théories néo-conservatrices du choc des civilisations

Suite aux propos islamophobes tenus publiquement en introduction de ses voeux vendredi 23 janvier par le maire de Plouigneau, Rollande Le Houérou, qui nous semblent à l'exact opposé de l'immense élan populaire du 11 janvier où des millions de français étaient dans la rue pour rappeler leur attachement viscéral à la liberté d'expression et au vivre ensemble dans le respect de l'identité de chacun dans une république laïque où les valeurs de liberté, égalité et fraternité ont un sens... 
le Front de Gauche du Pays de Morlaix appelle les citoyens ignaciens et du pays de Morlaix à se rassembler devant la mairie de Plouigneau à 18h45 le jeudi 29 janvier.
Nous ne pouvons pas accepter que l'on recycle les théories du choc des civilisations ou celles, rappelant la sombre époque de la guerre d'Algérie, stigmatisant des populations supposées inassimilables en raison de leur culture d'origine. 
Les musulmans de France, dans leur immense majorité, aiment et partagent les valeurs républicaines et démocratiques. Ils ne sont en rien responsables des actions criminelles commis par des individus fanatisés par une idéologie politico-religieuse qui reste ultra-minoritaire, qu'ils rejettent et combattent.  
Parler du caractère improbable de la coexistence pacifique entre 5 à 6  millions de français d'origine musulmane et le reste des Français, chrétiens ou laïques, comme l'a fait le Maire UMP de Plouigneau, et dire que l'histoire des civilisations s'inscrit en faux contre cette possibilité d'entente entre des concitoyens de tradition culturelle et religieuse différente, c'est méconnaître ou tordre les faits historiques (en particulier ceux qui concernent l'histoire récente de la France, l'histoire de l'Espagne au Moyen-Age, du Maghreb, du Proche et Moyen-Orient, de l'Inde), diaboliser l'Islam, et enfermer les Français d'origine maghrébine, africaine, proche-orientale, dans un déterminisme culturel et religieux minimisant l'influence de la vie sociale partagée en France, de la liberté individuelle, comme si les individus étaient enfermés dans des communautés étanches qui leur donneraient des caractéristiques essentielles intangibles. 
Cette vision de l'homme et de la société est à l'opposé de la culture républicaine, laïque et universaliste qui s'est affirmée en France, dans l'adversité, depuis la révolution de 1789. 

Ensemble, à Plouigneau, nous devons dire à nos concitoyens arabes, aux musulmans de France: vous avez toute votre place dans notre société, nous combattrons avec la dernière énergie la banalisation du racisme en France. 

 

Front de Gauche pays de Morlaix, le 27 janvier 2015

 

front de Gauche Morlaix

 

Le Telegramme 28.01.15 (6)



Partager cet article

Repost0
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 19:57
 
Départementales. NPA et Front de gauche en lice
 
Le Télégramme 13 janvier 2015 / Gwénaëlle Le Ny /

© Le Télégramme - Plus d’information sur
 
 
Le NPA et le Front de gauche ont officellement lancé, hier, leur campagne en vue des élections départementales.
 
Sous le nom « Une vraie gauche pour le Finistère », les deux partis entérinent ainsi leur union. En revanche, aucun nom ne sort du chapeau.
 
« Personne ne s'est déclaré », assurent-ils. Lancer la campagne avant de présenter ses candidats : serait-ce une illustration de « la rupture avec les pratiques électoralistes » annoncée par le NPA et le Front de gauche dans un récent communiqué ?
 
Toujours est-il, qu'hier, lors d'une conférence de presse organisée par les deux partis, le groupe « Une vraie gauche pour le Finistère » est officiellement né.
 
« La campagne débute dès aujourd'hui », annonçait Mathieu Guillemot, le porte-parole du NPA Kreiz Breizh.
 
Présentation le 24 janvier
 
Autour de la table siégeaient également le maire de Berrien Paul Quéméner et sa première adjointe Marie-Pierre Coant, Noëlle Péoc'h (Front de gauche), le maire de Motreff, José Le Guélaff, Henri Guillemot et Marie-France Martin (militants du NPA), Pierre-Yves Thomas et Jean-Louis Dijoux (Front de gauche). « On veut d'abord aller à la rencontre des gens, la désignation des candidats émergera de ces discussions. Dans le groupe, chacun a envie d'oeuvrer, mais personne n'a envie d'être », soutient Marie-Pierre Coant.
 
« C'est le fond qui nous importe en premier lieu », appuie Mathieu Guillemot.
 
De réunions publiques il n'y en aura qu'une, le 24 janvier à Berrien, à l'issue de laquelle les candidats seront présentés.
« On a été un peu pris par le temps, convient Noëlle Péoc'h.
En lieu et place, nous irons à la rencontre des gens sur le terrain ».
Objectif : battre le PS Revenant sur les raisons de leur union, Mathieu Guillemot explique « vouloir une liste indépendante du PS aux 1e r et 2e tours ».
 
Du travail commun réalisé avec le Front de gauche pour la campagne des municipales à Carhaix, l'élu retient « l'émergence d'un élan positif » auquel il croit.
« On a talonné le PS, on peut faire mieux ! ».
Car s'il annonce que leurs principaux rivaux seront « l'extrême droite, la droite et tous ceux qui s'y apparentent », il dit aussi : « Le seul bulletin de gauche clair et net à poser sur la table en mars, ce sera le nôtre ».
Et ne cache pas vouloir s'adresser à « tous les déçus du PS ».
 
Pour Noëlle Péoc'h, l'union avec le NPA semblait « évidente car on est sur les mêmes bases sur beaucoup de sujets », précisant que leurs différences ne sont pas un problème.
Si l'union des deux partis est difficile au niveau national, elle souligne que « le Front de gauche est différent selon les lieux où il s'est constitué ».
 
José Le Guélaff, quant à lui, un temps prêt à porter les couleurs socialistes à l'appel de la Majorité départementale, dit aujourd'hui se « retrouver complètement dans cette union, en tant qu'homme de gauche ».
 
Pour une « démocratie directe »
 
Sur le fond, le groupe d'union fera front commun contre la politique gouvernementale, et se veut un contre-pouvoir menant une « vraie » politique de gauche « avec et pour les gens ».
Le groupe défend en effet l'idée de « démocratie directe, associant les citoyens aux décisions économiques, sur les services publics et sociaux, sur l'environnement.
Le retour de la politique départementale, informations et décisions, sera effectué pour et avec les citoyens et les élus locaux », insiste Mathieu Guillemot.
« On va aussi mener campagne sur les grands objectifs nationaux » ajoute Noëlle Péoc'h qui annonce, en cas d'élection, la remise en cause de la réforme territoriale.
 
Pratique Réunion publique samedi 24 janvier, à partir de 15 h 30, à Berrien, salle Asphodèle.

Le site internet Le Vent se Lève - Collectif FDG Centre-Finistère 

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 08:21
Troisièmes Rencontres du Front de gauche pays de Morlaix avec Marie-Pierre Vieu: un bon cru 

Le samedi 22 novembre, l'association Front de Gauche du Pays de Morlaix, comptant 65 adhérents et une centaine de sympathisants, organisait ses troisièmes Rencontres, journée ponctuée par des débats, un repas festif et des concerts, à la salle de Ploujean, en Morlaix.
100 personnes environ ont participé à l'événement. 
Cela a commencé par une matinée de réflexion sur la place de l'éducation populaire dans notre pratique politique. 
En début d'après-midi, nous avons échangé sur la défense des services publics de proximité et la lutte contre le Grand marché Transatlantique, débat ouvert par une présentation de TAFTA par Julien Kerguillec (PG), et par le rappel de nos combats concrets pour les services publics locaux par Ismaël Dupont, Roger Héré, Marie-Hélène Le Guen (PCF) : emplois de chauffeurs-rippeurs de Morlaix-Communauté, perception de Plouigneau, Poste de Plougonven et de Saint Thégonnec, Hôpital de Morlaix. Les services publics sont attaqués partout sous les coups de boutoir d'une politique d'austérité qui est la contrepartie d'une politique de l'offre se traduisant par des cadeaux de 20 milliards au patronat et une baisse du coût du travail, c'est à dire des recettes publiques et sociales ainsi que des salaires. Nos succès dans la défense des services publics locaux sont des points d'appui, parce qu'on mobilise la population sur des objectifs atteignables et sur son quotidien, pour redonner du sens à la lutte et manifester la logique globale du libéralisme et du système, le besoin de ruptures tout aussi globales.
Mais cette année, l'invitée vedette de la journée était Marie-Pierre Vieu, membre de la direction nationale du PCF, éditrice, présidente du groupe Front de Gauche au Conseil Régional de Midi-Pyrénées. 
Marie-Pierre, arrivée de Tarbes en début d'après-midi, a introduit et animé avec beaucoup d'enthousiasme et d'énergie un débat sur les réponses du Front de Gauche face à la montée de la précarité. Elle est intervenue après l'avocat rémois, Philippe Brun, membre du Parti de Gauche, et son associée, l'avocate quimpéroise Dominique Le Guilloux Rodriguès, tous deux chargés de la défense des salariés de Gad Lampaul Guimiliau aux Prud’hommes.
Philippe Brun, qui a permis la transformation de Sea France en SCOP, défendu les salariés de LVMH, Wolbert, filiale de Michelin à Soissons, où 450 salariés étaient frappés par un licenciement boursier, et qui a permis aux salariés de Marine Harvest d'obtenir des indemnités conséquences plus récemment, nous a parlé du refus par le gouvernement socialiste de Jospin en 2000 de durcir la législation sur les licenciements abusifs en permettant aux juges de statuer sur la pertinence de la cause économique des licenciements et en généralisant les plans sociaux pour toutes les entreprises. Hollande ayant à l'époque relayé la requête de Philippe Brun, le PS avait voté l'amendement Wolbert au Parlement européen : il le refusa quelques mois plus tard alors qu'il était porté par Maxime Gremetz à l'Assemblée Nationale. Philippe Brun nous a précisé que Martine Aubry poussa le vice jusqu'à vouloir interdire aux salariés de Michelin l'accès au débat de l'Assemblée nationale, accompagnant Maxime Gremetz et maître Brun. Comme ils ont refusé d'obtempérer, la séance a été déplacée pendant la nuit.
Et ce sont ces responsables qui, en prenant leurs instructions au Medef, prétendent soustraire le débat parlementaire au regard et au contrôle du peuple. Ceux qui désarment l'Etat pour dire qu' « il ne peut pas tout » et faire en sorte qu'il ne puisse en réalité plus rien contre le patronat et les actionnaires cupides et sans respect humain.
Marie-Pierre Vieu a présenté le caractère multiforme et croissant de la précarité aujourd'hui, laquelle n'est pas qu'un effet de ce système capitaliste de plus en plus dominateur et brutal que nous subissons à l'heure de la mondialisation, de la financiarisation, et du recul des contre-pouvoirs politiques et sociaux, mais qui est aussi une arme aux mains des puissants pour faire peur, opposer les membres des classes populaires les uns aux autres, créer de la résignation et du fatalisme. Face à ces logiques dévastatrices, et au risque présenté par la montée de l'abstention et du Front National, elle a recommandé de continuer à travailler l'ouverture sur le social et les forces opposées à la politique gouvernementale en construisant un rassemblement majoritaire relançant la transformation sociale et l'alternative aux logiques capitalistes. Les mille rencontres à l'initiative du PCF, les assises de la transformation sociale et écologique, la relance du front de Gauche, sont autant d'initiatives qu'il nous faut réussir pour nous donner les moyens d'empêcher le scénario cauchemardesque d'un affrontement droite-extrême-droite aux Présidentielles de 2017. Le temps presse : nous avons moins d'un an et demi pour nous poser en recours crédible à gauche au PS qui a approfondi sa mue libérale et sa distanciation dramatique vis à vis des attentes et des besoins de notre peuple. 

 
 Ploujean samedi 22 novembre 2014
Troisième rencontre du Front de gauche
au micro Julien Kerguillec  au micro Alain David  Marie-Pierre Vieu & Ismaël Dupont au micro Philippe Brun, à sa droite Dominique Guillou Rodrigues et marie-Pierre Vieu et à sa gauche Patrick Le Goas.

Ils étaient encore nombreux ce samedi après-midi, à suivre la troisième rencontre du Front de Gauche dans la salle socioculturelle de Ploujean. Le public et les intervenants étaient au rendez-vous, il manquait juste la presse locale.

Echanges et débats à réécoutez. Enregistrement et mise en lien par Yves Abramovicz: 

Cliquez sur le lien ci-dessous pour récupérer le(s) fichier(s) envoyé(s) par votre correspondant :

59,78 Mo
Objet du mail : Rencontres FdG
SEQUENCE 1 norm.mp3
Fichier(s) disponible(s) jusqu'au 24/02/2015.
L e début de la 2ème partie
Cliquez sur le lien ci-dessous pour récupérer le(s) fichier(s) envoyé(s) par votre correspondant :

61,98 Mo
Objet du mail : Audio suite
SEQUENCE 2 début.mp3
Fichier(s) disponible(s) jusqu'au 24/02/2015.
La fin de la 2ème partie.
Cliquez sur le lien ci-dessous pour récupérer le(s) fichier(s) envoyé(s) par votre correspondant :

71,64 Mo
Objet du mail : Audio suite et fin
SEQUENCE 2 fin.mp3
Fichier(s) disponible(s) jusqu'au 24/02/2015.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011