Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 21:01

Communiqué du collectif citoyen du Front de Gauche de la circonscription de Morlaix:

 

La cuisante défaite annoncée de la droite est une bonne nouvelle et traduit le rejet massif de la politique de l'UMP, un rejet qu'il faudra confirmer le 17 juin.

Malgré le mode de scrutin favorisant le bipartisme, le Front de Gauche est la troisième force politique de la circonscription.

Nos électeurs, par leur vote, ont exprimé leur refus de l'austérité, d'une politique d'accompagnement du libéralisme et leur désir d'une transformation profonde de la vie politique.

Dans un contexte de mise en crise des sociétés par un capitalisme qui provoque des régressions sociales sans précédent en Europe et dans le monde, notre but sera de renforcer le Front de Gauche en rassemblant toutes celles et ceux qui veulent se battre pour une société plus humaine libérée de la dictature de la finance.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 20:56

 Bilan du 1er tour des résultats des législatives sur la circonscription de Morlaix pour le Front de Gauche:

 

Du fait principalement des 20% d'abstentionnistes en plus par rapport aux présidentielles, mais aussi sans doute d'un vote Lebranchu chez une partie des électeurs de Mélenchon, nous avons perdu près de 60% des voix qui s'étaient portées sur Jean-Luc Mélenchon le 22 avril dernier.

C'est une réalité cruelle pour nous.

Nous ne sommes pas récompensés dans l'immédiat de la très belle et opiniâtre campagne que nous avons menée.

Ce résultat montre que beaucoup d'électeurs de gauche ont boudé le vote pensant que tout était joué. Cela confirme malheureusement l'ampleur de la crise démocratique et le verrouillage du système. Celui-ci est sclérosé par un bipartisme qu'ont renforcé l'inversion du calendrier électoral entre présidentielles et législatives, les législatives n'étant plus perçus que comme un troisième tour de confirmation des présidentielles sans grand enjeu. Le mode de scrutin de circonscription uninominal à deux tours favorise mécaniquement les partis ayant une vocation majoritaire et l'on va voir encore une Assemblée bicolore PS/ UMP où nos 15 à 20 députés du Front de Gauche ne pèseront pas lourd, ce dont se félicitaient Martine Aubry et Pierre Moscovici hier avec beaucoup de gratitude pour la victoire que nous leur avons permis d'enregistrer aux présidentielles.

Grâce à une excellente campagne individuelle et collective lors des présidentielles, Mélenchon a conquis en avril dernier un électorat qui n'était pas traditionnellement acquis pour le PCF ou plus largement pour la gauche de la gauche. Cet électorat Front de Gauche des présidentielles, dans ses composantes jeunes et peu politisées probablement, s'est sans doute démobilisé et une partie des électeurs de Jean-Luc Mélenchon, dans le Trégor, la région morlaisienne, et dans une plus large mesure encore dans le Léon, où nous revenons presque aux scores très bas réalisés par le PCF en 2007, 2002, et antérieurement, a voté directement pour Marylise Lebranchu, se situant d'emblée dans une logique de deuxième tour.

Là où nous avons le plus de militants et où nous avons été les plus actifs en termes de militantisme et de présence sur le terrain, à Morlaix et dans le Trégor, nous faisons des résultats tout à fait convenables qui feront que nous serons respectés comme force politique à l'avenir:

8,62 % à Morlaix (3e), 9,7% à Lanmeur (3e), 14,9% à Plouegat-Guerand (3e), 7,3% à Plougasnou (3e), 7,2 à Plouigneau (3e), 10,8% à Guimaec (3e), 10,35% à Saint Jean du Doigt (3e), 10,8% à Botsorhel (3e), 8,18% à Plouégat-Moysan (3e),10% à Locquirec (3e). Une exception, à Guerlesquin, nous sommes loin derrière le FN (7,53%) avec 4,81% alors que Mélenchon avait réalisé 13% aux présidentielles.

 

Même si ces scores constituent un progrès par rapport aux seuls scores du PCF en 2002 et 2007 et à l'ensemble des scores de la gauche de gauche lors de ces législatives, ils sont en moyenne 40% en dessous des scores de Mélenchon aux présidentielles.

 

Dans les communes à majorité municipale socialiste de la périphérie morlaisienne, il y a eu également une abstention importante chez nos électeurs du 1er tour des présidentielles et un phénomène de vote légitimiste pour Lebranchu prononcé dont on peut se demander s'il est un vote d'adhésion ou de rejet massif de Le Brun et de l'UMP: nous faisons 6,88% à Saint Martin (contre 12,5% aux présidentielles), 4,79% à Garlan (contre 14,3% aux présidentielles), 6,69% à Sainte Sève (contre 12,1% pour Mélenchon aux présidentielles), 6,66% à Plourin (contre 14% aux présidentielles), 6,61% à Plouezoch, 7% à Locquenolé, 5,72% à Pleyber-Christ (contre 13,36% aux présidentielles) où nous arrivons derrière le FN. Ce sont pourtant des communes où nous avons été présents sur la durée en terme de militantisme.

 

Dans les Monts d'Arrés, le score du Front de Gauche a également fondu entre présidentielles et législatives même s'il reste honorable: 9% à Plounéour Menez, 9,25% à Commana.

 

C'est dans le Léon que notre recul par rapport aux présidentielles d'avril dernier où la gauche de gauche avec Mélenchon avait fait un score totalement inédit (autour de 8% en moyenne pour le seul Front de Gauche) est le plus impressionnant et brutal, signalant au passage qu'il y a un écart entre l'adhésion à une personne permise par le jeu médiatique et la place prépondérante des présidentielles et l'adhésion durable à un courant politique.

 

Ainsi, si à l'île de Batz nous résistons bien avec 6,75% (3e), nous ne faisons que 4,16% à Roscoff (4e) malgré une bonne campagne et une forte présence militante, 2,93% à Saint Pol de Léon (5e), 3,13% à Plougoulm (5e), 3,4% à Santec (5e), 3,38% à Sibiril (5e), 1,56% à Cléder (6e), 3% à Carantec (5e), 1,46% à Plouvorn (6e), 3,81% à Taulé (4e), 4,82% à Henvic (4e), 3% à Saint Thégonnec (5e), 2,26% à Plouzévédé(5e), 3,22% à Ploudiry (6e). La plupart du temps, dans ces communes, le FN fait un meilleur résultat que le Front de Gauche, parfois plus de deux fois plus élévé (Ploudiry, Cléder, Plouzévédé...). Force est de constater que le phénomène Mélenchon passé, même si celui-ci peut nous donner des espoirs, il y a encore ce qu'on pourrait appeler des "déserts électoraux" pour la gauche de transformation sociale dans le Léon.

 

Ismaël Dupont.

 

 

Partager cet article

Repost0
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 19:23

constance-Adigard-Marche-de-Plougasnou-29-mai.jpg

                    Constance Adigard couvre avec sa maman le marché de Plougasnou le 29 mai (photo Pierre-Yvon Boisnard)

 

30 mai 2012   

30 mai 2012:  Distribution de tract à Gianonni-Sermetta France (plus grosse entreprise de la région de Morlaix avec l'hôpital, leader européen des échangeurs à condensation en inox pour chaudières à gaz) dont un fonds d'investissement américain Carlyle a pris le contrôle. (photos de Jean-Luc Le Calvez)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

30 mai 2012

30 mai 201230 mai 201230 mai 201230 mai 201230 mai 2012

30 mai 2012 

Nous sommes interrogés par une équipe de France Inter dans le cadre de l'émission "Les Jeunes dans la Présidentielle" (l'émission sera diffusée le samedi 2 juin à 8h39).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

30 mai 201230 mai 2012

Partager cet article

Repost0
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 16:39
On sait que sous les gouvernements précédents les réformes de l'Etat et des collectivités territoriales ont été, au nom de la rationalisation , des leviers importants de la réduction du volume et du rôle des services publics. C'est cette logique que les Français ont rejetée lors de l'élection présidentielle en même temps que la politique de rigueur et d'austérité aggravée qu'on voulait leur imposer. Il appartient à l'exécutif de respecter cette volonté populaire.
C'est pourquoi nous demandons d'ores et déjà à Mme Lebranchu de s'engager à réduire la précarité dans la fonction publique en allant vers une titularisation des 800 000 précaires de la fonction publique et des augmentations de salaire. L'autre urgence est d'abroger la réforme des collectivités territoriales mise en place par la droite et contre laquelle les socialistes ont voté au Parlement il y a un an et demi, reforme de recentralisation, d'approfondissement du fossé entre les élus et les citoyens et de la casse des services publics. Il s'agira ensuite d'engager un débat national pour penser les moyens de démocratiser les collectivités territoriales et de renforcer les services publics de proximité.
 
Ismaël Dupont et Marie Huon, candidats du Front de Gauche dans la IVème circonscription du Finistère

Partager cet article

Repost0
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 05:45

 Elections Législatives des 10 et 17 juin 2012

 

248

 

Pour « L'humain d'abord » osons le changement!

 

Le peuple de France a justement sanctionné Sarkozy pour sa politique au service des privilégiés et ses propositions haineuses récupérées de l'extrême droite. Mais maintenant, que faire?

Ça ne peut plus continuer comme cela... 5 millions de chômeurs, 8 millions de pauvres, 3,6 millions de mal logés. Et combien de concitoyens qui ne peuvent plus se soigner correctement, avoir une alimentation suffisante et de qualité, mettre du carburant dans leurs voitures, financer la perte d'autonomie de leurs parents ou de leurs grands-parents, les études de leurs enfants?

La campagne de Jean-Luc Mélenchon à l'élection présidentielle a renforcé la volonté de changer un système dominé par la finance, au profit des capitaux et des actionnaires.

Cette campagne a redonné l'espoir à gauche. Elle a mis au centre des débats les problèmes essentiels des Français: salaires, précarité, partage des richesses, services publics, emploi, démocratie, écologie....

 

Maintenant, nous le savons, il faut changer de logique: la simple gestion d'un système à bout de souffle ne suffit pas.

 

En votant pour Ismaël Dupont et Marie Huon aux élections législatives le 10 juin prochain:

 

- vous construirez un nouveau rapport de force à gauche, afin de museler les pouvoirs financiers et de réorienter l'Europe.

-avec un Parlement vraiment à gauche, vous obligerez les forces de gouvernement, le PS, à répondre aux revendications des syndicats, des salariés, des précaires. Vous obligerez le futur gouvernement à renoncer aux politiques d'austérité nuisibles à la relance de l'activité économique, à l'emploi et à la résorption des inégalités

- parce que la France est riche, son PIB étant deux fois plus élevé qu'au début des années 1980, nous n'aurons pas à choisir entre nos droits fondamentaux: éducation, santé, emploi, logement, culture, retraite, etc

- vous ferez le pari de candidats jeunes pour un renouveau de la gauche dans la région morlaisienne!  

 

- vous choisirez une véritable alternative à gauche qui passe par une maîtrise publique de l'argent et un vrai partage des richesses.  

 

120312 front de gauche aff l500h700 01 hd-copie-1

 

 

 Ismaël Dupont: membre du PCF, 32 ans, père de deux enfants, documentaliste en collège à Morlaix. J'ai grandi entre Vannes et la région morlaisienne.

Marie Huon: citoyenne engagée, 23 ans, native de Plouigneau, d'une famille d'agriculteurs. Après des études de sociologie à Brest, je suis partie deux ans en Argentine pour travailler auprès des enfants des quartiers pauvres. Assistante d'éducation au collège de Lanmeur, je me prépare à l'école d'éducateur spécialisé. Citoyenne engagée.

 

DESIGNES ET SOUTENUS PAR LE COLLECTIF CITOYEN DU FRONT DE GAUCHE

qui par ce choix a voulu proposer des candidats jeunes, non professionnels de la politique, mais qui réunissent des qualités et compétences pour revitaliser la gauche. Citoyens engagés, actifs dans les actions associatives et syndicales, ayant le goût de l'action pour améliorer concrètement la vie des gens.

 

bandeau Front De Gauche

 NOTRE ENGAGEMENT: METTRE EN APPLICATION LE PROGRAMME « L'HUMAIN D'ABORD » VALIDE PAR L'ENTHOUSIASME DES RASSEMBLEMENTS POPULAIRES QUI ONT MASSIVEMENT PORTE LA CANDIDATURE DE JEAN-LUC MELENCHON.

 

4 millions de voix pour le Front de Gauche et Jean-Luc Mélenchon. C'est le début d'une reconquête, le fruit de la volonté de rassemblement. C'est une force décidée à contrecarrer en toute indépendance le pouvoir de la finance et les glissements des forces politiques vers la droite. Nos rassemblements l'ont démontré: le Front de Gauche fait revivre le souffle du peuple.

Le Front de Gauche devient aujourd'hui la boussole d'une alternative de gauche. Il faut pour cela de nombreux députés du Front de Gauche afin que la gauche réponde à l'urgence sociale et ne déçoive pas à nouveau.

 

Dans notre circonscription, au 1er tour de la présidentielle, le Front de Gauche a réalisé des scores en progression partout. Avec 12,14% le 22 avril, le Front de Gauche est la troisième force politique de la circonscription avec notamment des scores significatifs de 14,5% dans le canton de Morlaix, de 15,11% dans celui de Lanmeur, de 14,87% dans le canton de Plouigneau, de 13,19% dans le canton de Saint Thégonnec, de 12,24% dans le canton de Sizun.

 

Les résultats du Front de Gauche ne sont pas le fruit du hasard. Première force militante de la région, riche de sa diversité et de son enthousiasme, le Front de Gauche existe depuis 2 ans et fédère les apports de ses différentes composantes (Parti Communiste, Parti de Gauche, Gauche Unitaire, FASE, citoyens engagés de sensibilités diverses venus de la mouvance associative, altermondialiste, écologiste, socialiste, de la gauche de gauche...). Un collectif citoyen du Front de Gauche a été créé en octobre 2011 qui compte maintenant 120 personnes, dont plus de la moitié sans engagement dans un parti. Ce collectif citoyen continuera son travail au-delà des échéances électorales.

 

Nos propositions pour la France, la Bretagne et le Finistère:   

 

Une lutte résolue contre la précarité et les inégalités: SMIC à 1700 euros brut. Limitation des écarts de revenu sur une échelle de 1 à 20. Augmentation des pensions et des minima sociaux (aucun revenu en dessous de 800€/mois par personne). Retraite à 60 ans pour tous à taux plein. Titularisation des 800 000 précaires de la fonction publique; le CDI doit revenir la norme du contrat de travail; mesures pour combattre le temps partiel imposé. Aider les jeunes à accéder à l'autonomie. Construction de 200 000 logements sociaux par an et plafonnement des loyers, lutte contre la spéculation immobilière. Tarification progressive permettant un accès pour tous à l'eau, à l'électricité, au gaz.

 

La défense des services publics et de la protection sociale: Mettre fin aux fermetures et démantèlements d'hôpitaux. Investir massivement pour redonner des moyens à l'hôpital. En finir avec les déremboursements de médicaments, les franchises médicales, le forfait hospitalier. Revenir sur la réforme néo-libérale de l'école , de l'université, de la poste, des transports, de l'énergie. Rétablir (contrairement aux propositions de François Hollande) les postes de fonctionnaires supprimés par la droite tant les services publics sont au bord de l'asphyxie.

 

Le combat pour imposer un vrai partage des richesses et reprendre la maîtrise de l'argent: augmenter la progressivité de l'impôt, l'impôt sur les successions, les revenus du patrimoine et du capital, les grandes entreprises cotées au CAC 40; suppression des niches fiscales injustifiées. Interdire les licenciements boursiers. Développer la démocratie sociale dans l'entreprise avec de nouveaux pouvoirs d'intervention pour les salariés. Créer un pôle financier public développant un crédit facilité et sélectif aux entreprises.

 

Réorienter l'Europe et la mondialisation: sortir du Traité de Lisbonne et du pacte de discipline budgétaire imposant la règle d'or de l'austérité à tout crin. Permettre à une BCE enfin sous contrôle démocratique de prendre en charge la dette des États afin qu'ils ne soient plus pris en otage par les marchés et les agences de notation. Programmer le retrait de la France de l'OTAN, la reconnaissance effective des droits des Palestiniens, le désarmement nucléaire, la revalorisation du rôle de l'ONU et une réelle politique de co-développement entre les peuples.

 

Planification écologique

 

VIe République

 

 NOS ENGAGEMENTS POUR LA CIRCONSCRIPTION DE MORLAIX: METTRE EN OEUVRE LES PROPOSITIONS EMANANT DES ASSEMBLEES CITOYENNES!

 

 

Nous avons échangé avec des milliers de personnes dans des porte-à-portes, distributions de tracts sur les marchés.. 15 assemblées citoyennes entre octobre et mai nous ont permis de bâtir des solutions avec des centaines de citoyens. Les temps forts ont été la venue de Marie-George Buffet à Morlaix, de Gérard Aschieri (ancien responsable de la FSU) sur l'éducation et de Yves Dimicoli sur la dette à Saint Martin des Champs, Christiane Caro à Plouigneau sur la perte d''autonomie des personnes âgées, de Nicolas Béniès à Pleyber-Christ sur le partage des richesses et de Xavier Compain à Saint Pol sur l'agriculture.

 

Proposer des comptes-rendus de mandats réguliers et travailler les propositions défendues à l'Assemblée dans des ateliers législatifs locaux réunis régulièrement.

Être toujours du côté des salariés en lutte pour leurs emplois et leurs conditions de travail et des usagers qui défendent les services publics (bureaux de poste, services hospitaliers, classes et postes dans les écoles...).

Développer avec un souci d'égalité territoriale les dispositifs publics et associatifs visant à lutter contre la précarité, les inégalités d'accès aux loisirs, à la culture, et à réduire les effets de l'inégalité sociale (centres sociaux, éducation populaire...).

Promouvoir les solidarités entre territoires urbains, péri-urbains, ruraux, côtiers et intérieurs. Ne pas délaisser des zones rurales ou urbaines en voie de paupérisation au profit d'une attention exclusive aux pôles d'activité économique les plus importants et les plus attractifs.

Veiller à une stricte conditionnalité des aides à l'installation des entreprises et veiller au respect des engagements. Nous surveillerons particulièrement les évolutions des gestions d'entreprise à GAD, BRIT'AIR, TILLY, GIANONI- SERMETTA, etc.

Soutenir et développer l'économie sociale et solidaire, les formes décentralisée de propriété sociale, les sociétés coopératives.

Agir pour la petite enfance et la prise en charge de la perte d'autonomie des personnes âgées en privilégiant des solutions d'accueil et d'accompagnement publiques. Il faut renforcer le réseau des maisons de retraites à coût accessible, mieux former les professionnels et augmenter leur nombre. Les équipements publics de santé doivent prendre toute leur place. Le financement des compensations doit relever à 100% d'une Sécurité Sociale solidaire.

Encourager l'isolation des logements, la mixité sociale de l'habitat et la construction de nombreux logements sociaux tout en préservant la bio-diversité, les réserves foncières de l'agriculture.

Soutenir partout le passage en régie publique de la gestion de l'eau en organisant un grand service public de l'eau au niveau national.

Développer l'accessibilité des transports en commun de proximité pour réduire la facture transports des familles, limiter les émissions de C02 et offrir une solution aux jeunes et aux plus âgés.

 

La planification écologique, c'est aussi soutenir une agriculture moins concentrée, moins intensive, moins utilisatrice de pesticides et productrice d'algues vertes. Faciliter l'installation des jeunes agriculteurs par une réforme des Safer et le développement des filières biologiques et labellisées, par la promotion des circuits courts et des commandes publiques préférentielles. Nous défendrons l'instauration de prix minimum garantis aux producteurs, une limitation des marges de la grande distribution à travers les coefficients multiplicateurs.

 

Notre attachement à la participation directe des citoyens aux choix qui engagent leur avenir, notre refus de la culture de la délégation de pouvoir, nous fera réclamer un moratoire suspensif, un débat contradictoire et une consultation de la population sur le projet de centrale à gaz de Landivisiau.

Nous réclamons aussi une consultation des citoyens sur le port du Diben. L'utilité de ce projet ne nous apparaît pas prouvée ni en mesure de compenser la lourdeur de l'investissement. En orientant le développement économique du pays de Morlaix vers le tourisme de luxe et la spéculation immobilière, ce projet conduit à sacrifier des soutiens financiers au monde associatif, culturel, aux projets sociaux et d'aménagement harmonieux du territoire entre centre et zones rurales.

 

 Nono--Front-de-Gauche-legislatives-copie-1.jpg

 

UNE NOUVELLE MANIERE CITOYENNE ET DEMOCRATIQUE DE PRATIQUER LA VIE POLITIQUE

 

Vite, la VIe République!  

 

libérer l'information et assurer l'indépendance des médias par rapport aux puissances d'argent.  

une Constituante pour en finir avec la monarchie présidentielle, restaurer les pouvoirs du Parlement, sa représentativité à travers la mise en place de la proportionnelle aux législatives comme aux élections locales.

une nouvelle Constitution qui affirme des droits sociaux inconditionnels, rend possible l'égalité réelle entre les hommes et les femmes, reconnaît la citoyenneté d'entreprise et la démocratie participative.

amplifier la souveraineté directe du peuple: budgets participatifs dans les collectivités territoriales, référendums d'initiative populaire, consultations systématiques sur les choix européens, énergétiques, participation effective du citoyen-usager à la gestion des services publics.

lutter contre la professionnalisation de la vie politique à travers le statut de l'élu, l'interdiction du cumul des mandats. Abroger la réforme des collectivités territoriales telle qu'elle est préparée aujourd'hui: recentralisant les instances de décisions et réduisant drastiquement les services publics. Nous voulons au contraire responsabiliser les citoyens à chaque niveau sur leurs territoires. Nous voulons, au contraire, proposer une revitalisation des services publics.

Instaurer le droit de vote des étrangers aux élections locales et garantir l'effectivité du droit d'asile et du droit au regroupement familial. Abroger les lois anti-immigrés de la droite.  

 

 

POURSUIVRE LES ASSEMBLEES CITOYENNES

 

Mercredi 16 mai, 20h: assemblée citoyenne-réunion publique à Taulé

Jeudi 17 mai, 20h: assemblée citoyenne – réunion publique à Cléder

Mardi 22 mai, 20h: Réunion publique sur le projet du Front de Gauche et l'égalité homme-femme avec Laurence Cohen (sénatrice communiste) à Plougonven (salle des associations de Saint Eutrope)

Vendredi 25 mai, 20h: assemblée-citoyenne- réunion publique à Commana

Samedi 26 mai, 11h30: Apéro / pique-nique citoyen du Front de Gauche à Roscoff, place de la République

Mardi 29 mai, 20h: assemblée citoyenne- réunion publique à Ploudiry

Jeudi 31 mai, 20h: Réunion publique sur l'écologie avec François Longérinas (Parti de Gauche et ancien élu Vert) salle Steredenn de Lanmeur.

Vendredi 1er juin, 20h: Meeting avec Pierre Zarka (FASE), ancien directeur de l'Humanité, à Morlaix

Mardi 5 juin, 20h: Assemblée citoyenne-réunion publique à Saint Thégonnec (salle des associations)

Mercredi 6 juin, 20h: assemblée citoyenne- réunion publique à Saint Pol de Léon

Vendredi 8 juin, 20h: assemblée citoyenne -réunion publique à Plouégat-Guerrand

 

POURSUIVRE AVEC DETERMINATION LA DYNAMIQUE ENGAGEE PAR LE FRONT DE GAUCHE

 

Construire une grande force politique vraiment de gauche, libre et indépendante du social-libéralisme, pour bâtir une société au service de l'humain.

 

ENSEMBLE AVEC VOUS:

FAIRE ABOUTIR LA GRANDE TRANSFORMATION SOCIALE ET ECOLOGIQUE
INDISPENSABLE A L'EMANCIPATION DE CHACUN

DANS LE RESPECT DE L'INTERET GENERAL!

 

Comité de soutien des candidats du Front de Gauche aux législatives: déjà 200 personnes qui soutiennent Ismaël Dupont et Marie Huon.

Pour apporter votre soutien: frontdegauchemorlaix@ gmail.com/ 02 56 36 03 74

Contacts avec le Front de Gauche Morlaix: http://www.facebook.com/#!/profile.php?id=100003148618170

http://le-chiffon-rouge-pcf-morlaix.over-blog.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 13:49

 

Nono--Front-de-Gauche-legislatives.jpg

Partager cet article

Repost0
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 11:11
Le Front de gauche remercie les 3,9 millions de citoyennes et citoyens qui ont voté Jean-Luc Mélenchon le 22 avril. Il remercie surtout les 8 514 citoyens de la circonscription de Morlaix faisant du Front de Gauche la 3ème force politique avec un score général de 12,14% de très bons résultats à signaler à Morlaix (15,5%), sur le canton de Plouigneau (17%) et de Lanmeur (15%).
Le 6 mai, la réélection de Sarkozy serait castrophique pour tous les gens qui souffrent et pour ce qui reste de services publics, de droits sociaux et de principes républicains dans ce pays. C'est pourquoi, nous appelons à lui infliger une lourde défaite en utilisant le bulletin de vote Hollande.  
Les 10 et 17 juin, votons pour les candidats de la véritable alternative à gauche.
 Ensemble, nous nous sommes retrouvés pour porter une autre ambition à gauche. Pour répondre aux besoins du peuple, il faut changer radicalement de politique. C'est tout le sens du programme du Front de gauche « L’humain d’abord ».  
Le fait d'avoir suscité tant d'attentes et d'être devenu incontestablement la deuxième force politique de gauche nous impose de garder notre unité, notre dynamique citoyenne, notre autonomie et notre ambition d'initier la transition écologique, la VIème République, la reprise de contrôle sur les pouvoirs financiers et un vrai partage des richesses dans ce pays.
Nous en appelons maintenant à ceux qui ont voulu voter "utile" au premier tour des présidentielles en dépit de leur sympathie pour nos idées. Maintenant, il s'agit aux législatives d'être efficace pour orienter des politiques vraiment à gauche.
Un groupe parlementaire FDG important contribuera à :
  • s'opposer à une politique d'austérité,
  • être à l'initiative de propositions de lois étendant les droits des salariés, des précaires, des chômeurs, des retraités, les droits démocratiques des citoyens français et immigrés, l'égalité hommes/femmes...
  • constituer un relais important aux revendications portées par les organisations syndicales et les associations.
Poursuivons et amplifions notre mobilisation, dans les urnes mais aussi dans la rue en étant nombreux à manifester le 1er mai.
 
Osez le vrai changement!
 
Le collectif citoyen du Front de Gauche de la circonscription de Morlaix.
 
bandeau Front De Gauche
 

Partager cet article

Repost0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 05:33

Les résultats nationaux du premier tour des présidentielles hier soir nous ont évidemment déçus, sonnés.

Il y a des cages dans les têtes.

Des cages chez ceux, bien sûr, qui votent Marine Le Pen par colère, ressentiment, absence de réflexion politique sérieuse et bêtise ordinaire. Des cages chez ceux qui malgré leurs valeurs de gauche, leur intérêt pour le discours de Jean-Luc Mélenchon  et leur scepticisme vis à vis des solutions à la crise sociale et économique proposées par François Hollande ont voté "utile" par "peur" d'un nouveau 21 avril. Des cages chez ceux qui croient pouvoir conserver leurs petits avantages et leur mode de vie petit-bourgeois en votant pour le centre alors que toute l'Europe est dans la tourmente et prise dans les rêts de la tyrannie du monde financier. 

Hier soir, nous avons pris une claque: celle infligée par la population elle-même, qui vote à son image et qui ne correspond à ce que l'on aurait aimé qu'elle soit.  

Non, la France n'est pas majoritairement résistante, rebelle, généreuse, ambitieuse, fraternelle, partageuse, intelligente.

La France qui a voté massivement est bien majoritairement à droite.

44% des voix se sont portées sur la droite extrême malgré 5 ans de sarkozysme et 54% des voix sur la droite tout court.

Et pourtant, le scénario de cette campagne était idéal pour donner une force significative à l'alternative que représente le Front de Gauche: un candidat brillant au discours qui touchait le coeur des gens tout en faisant de l'éducation populaire, une dynamique militante et populaire exceptionnelle, une campagne médiatique centrée sur nous et nos propositions plus que sur des thématiques d'extrême-droite et de droite, des sondages peu encourageants pour le FN qui empêchaient les médias dans les deux derniers mois de le mettre sur le devant de la scène pour alimenter le "vote utile" de conservation du système libéral, oligarchique et capitaliste.

Honte, malgré tout, à ces médias qui n'ont eu de cesse ces derniers jours d'agiter le péril rouge comme au temps de la guerre froide, de dénoncer avec fatuité l'irréalisme de nos propositions économiques, de faire passer Mélenchon pour un excité aux amitiés troubles, de l'attaquer par des coups bas plus odieux les uns que les autres.

Honte aux Collomb, Duflos, Joly, Artaud, Pouthou, Cohn-Bendit qui ont utilisé toute une partie de leur temps de parole pour chercher à contrer l'ascension du Front de Gauche en l'accusant d'être pro-centralisateur, stalinien, productiviste, anti-langues régionales, ou de rouler pour le PS et de n'avoir d'autre ambition que de gagner quelques places ministérielles. Toutes ces contre-vérités mobilisées par la seule motivation de sécuriser des scores électoraux qui, au final, sont très faibles pour EELV, le NPA, Lutte ouvrière. Leurs intérêts partisans auraient été mieux défendus s'ils s'étaient occupés de faire une campagne sur leur projet et des valeurs de gauche sans passer autant de temps à de basses attaques politiciennes.  

Rien n'a manqué dans la campagne du Front de Gauche et nous seuls avons eu la lucidité de faire une campagne offensive contre le Front National. 

Nous avons fait ce que nous avons pu et nous pouvons être fiers d'avoir constitué le Front de Gauche en force politique incontournable, en deuxième force politique de gauche, avec ses 11% de suffrages exprimées aux présidentielles, et surtout le nombre incroyable de forces vives du pays, dans les fractions les plus engagées politiquement de la classe moyenne et populaire, le monde syndical, associatif, intellectuel, qui placent leurs espoirs en lui.

Le Front de Gauche est appelé à grandir dans l'avenir en conservant son indépendance, sa diversité et son unité: il sera là en embuscade si les socialistes déçoivent à nouveau et on peut s'y attendre comme ils ne sont pas décidés pour l'heure à entreprendre les réformes structurelles pour partager les richesses et reprendre le dessus sur les pouvoirs financiers dont nous avons besoin. Nous allons tout faire pour être à l'initiative dans les luttes sociales et peser sur les décisions d'un possible gouvernement de gauche grâce à notre influence dans le salariat et notre poids au Parlement que l'on espère significatif.

Ceci dit, rien de cela ne sera possible si Sarkozy et sa droite dure et anti-sociale reviennent au pouvoir, et c'est un scénario moins improbable qu'on le pensait ces derniers jours avec un score additionné de la gauche à 42% seulement. 

C'est pourquoi nous appelons sans ambiguïté ni négociation à battre la droite, ce qui ne veut pas dire que nous nous allions au PS dont le projet n'est pas compatible avec le nôtre ni que nous lui faisons confiance pour sortir le pays des crises économique, sociale, politique, démocratique, et écologique dans lequel il est plongé comme l'ensemble du monde en proie aux affres d'un capitalisme financier brutal et instable.     

Le PS a besoin de nous pour gagner et, s'il emporte le second tour, Hollande devra bien voir qu'il n'y a pas dans ce pays, loin de là, une majorité pour le libéralisme et une politique d'austérité et de renforcement du fédéralisme européen: ni parmi ses électeurs, ni parmi ceux du Front de Gauche et du Front National. Nous saurons le lui rappeler en temps utile.

Passé le premier écoeurement bien compréhensible au vu de l'énergie que nous avons déployé dans la bataille, de la sympathie grandissante que nous sentions pour le Front de Gauche chez les gens que nous rencontrions dans nos distributions de tracts et nos porte-à-porte, dans notre vie privée et professionnelle, au vu aussi de nos espoirs très forts liés aux succès des meetings, des rassemblements de plein air et aux sondages encourageants, nous avons tout de même pu nous consoler hier soir, réunis à plus de soixante dans une ambiance chaleureuse dans le local du PCF à Morlaix, en apprenant les résultats locaux du Front de Gauche dans la circonscription, et les faibles scores qui font la droite et l'extrême droite.

La fraternité, la diversité et l'enthousiasme qui caractérisent le collectif Front de Gauche de la circonscription de Morlaix, son ouverture à la jeunesse, notre présence très forte sur le terrain avec les assemblées citoyennes, les distributions de tracts dans les marchés, les entreprises, les porte-à-portes, ont payé assurément.

Cela augure de possibilités très intéressantes pour créer la surprise aux législatives afin d'amener au Parlement un député représentant une gauche de transformation sociale et écologique, une gauche anti-libérale décidée à combattre les plans de rigueur et à porter haut des valeurs d'égalité, de fraternité, de liberté, de laïcité.

 

Voici le palmares des résultats du Front de Gauche sur la circonscription.

 

Merci à tous nos électeurs. Nous tâcherons d'être à la hauteur de leur confiance et de leurs espérances mais rien ne se fera sans eux pour construire la gauche dont nous avons besoin.   

 

Plouégat-Guerand (2ème position): 21%

Lanmeur (2ème position): 18,39%

Plougonven (2ème position): 17,48%

Plouegat Moysan (3ème position, derrière le FN et devant Sarkozy): 16,55% 

Lannéanou (3ème position): 16,17%

Commana (3ème position): 15,91%

Saint Jean du Doigt (3ème position): 15,67%

Botsorhel (3ème position mais derrrière Le Pen et devant Sarkozy): 15,54%

Morlaix (3ème position): 15,46%

Plounéour-Ménez (2ème position): 15,28%  

Garlan (3ème position): 14,31%

Guimaec (3ème position): 14,31%

Plourin les Morlaix (3ème position):14,21%

Locquirec (3ème position): 14,13%

Plougasnou (3ème position): 14,10%

Lanneufret (4ème postion): 13,79% 

Guerlesquin (4ème position): 13,41%

Pleyber Christ (3ème position): 13,36%

Le Trehou (3ème position): 13,21% 

Plouigneau (4ème position): 13,07%

Loc Eguiner Saint Thegonnec (4ème position): 12,98%

Sibiril (3ème position): 12,63%

Saint Martin des Champs (3ème position): 12,49%

Saint Vougay (4ème position): 12,35%

Le Ponthou (3ème position): 12,22%

Sainte Sève (4ème position): 12,18%

Saint Sauveur (4ème position): 12,18%

Plouezoc'h (3ème position): 11,65% 

Ile de Batz (3ème position): 11,44%

Trezilidé (4ème position): 11, 05%

Taulé (4ème position): 10,93%

Sizun (5ème position): 10,80%  

Locmelar (4ème position): 10,69% 

La Martyre (4ème position): 10,43%

Plouenan (5ème position): 10,42% 

La Roche Maurice (4ème position): 10,58%

Plouneventer (5ème position): 10,31%

Treflaouenan (5ème position): 10,12%

Saint Pol de Léon (5ème position):9,98%

Locquenolé (3ème position): 9,95%

Henvic (4ème position à égalité avec le FN): 9,71%

Treflenevez (5ème position): 9,55%

Santec (3ème position): 9,48%  

Roscoff (4ème position): 9,27%

Plougoulm (5ème position): 9,12%

Mespaul (5ème position): 8,53%

Guiclan (5ème position): 8,48%  

Guiclan (5ème position): 8,42%

Plouzevede (5ème position): 8,04%

Cléder (5ème position): 7,95%

Cloître Saint Thégonnec (5ème position):7,92%

Plouvorn (5ème position): 7,52% 

Carantec (5ème position): 7%

Loc Eguiner (6ème position): 2,38%

 

Le total du Front de Gauche dans la circonscription est de 8 514 voix, ce qui donne un pourcentage de suffrages exprimés de 12,14%.

Nous arrivons ainsi en 3ème position sur l'ensemble de la circonscription: Hollande est à 35,53% (contre 30% pour Royal en 2007), Sarkozy à 24,52% (contre 26,45% en 2007), Bayrou à 10,66% (contre 22,48% en 2007), Le Pen à 10,54% (contre 5,38% en 2007), Eva Joly à 2,73% (contre 1,69% pour Voynet en 2007).

 

Notre score en voix et en pourcentage dépasse largement l'addition des voix de la gauche de la gauche en 2007 (3877 voix pour Besancenot: 5,33% + 1259 voix pour Marie George Buffet: 1,73% + 1172 voix pour José Bové: 1,61%+ 1047 voix pour Arlette Laguiller:1,44%  +197 voix pour Schivari: 1,61% = 10,2%). Nous avons donc clairement rassemblé les électeurs de la gauche de la gauche (Poutou ne fait que 927 voix: 1,32% et Nathalie Artaud 183 voix: 0,26%) mais aussi convaincu un électorat volatile ou abstentionniste sans grignoter sensiblement l'électorat PS (puisque le PS gagne 2654 voix et 5% entre 2007 et 2012).

L'argument du vote utile a malgré tout fonctionné le 22 avril mais rien ne dit qu'il en sera de même aux législatives.

 

Le rapport de force entre la gauche et la droite dans la circonscription de Morlaix est favorable à la gauche: 52% après le premier tour pour tous les candidats de gauche et 47,5% pour la droite.

Sans surprise, ce sont les communes du Tregor, de Morlaix et de sa périphérie, des Monts d'Arrée, qui votent le plus à gauche et à la gauche de la gauche mais les scores du Front de Gauche dans le Léon sont loin d'être ridicules et bien plus haut que l'étiage habituel de la gauche de la gauche et du PCF dans ces secteurs. Nos scores honorables à Saint Pol de Léon (10%), Sibiril (12,63%), l'île de Batz (11,44%), Roscoff ( 9,27%)...etc, en attestent.

 

Le canton de Morlaix, où nous faisons 14,51%, représente 1/4 des voix du Front de Gauche sur la circonscription (2188 voix). Celui de Lanmeur (où nous faisons 15,1%) représente 1/6 des voix du Front de Gauche sur la circonscription (1321 voix), comme le canton de Saint Pol de Léon (où nous faisons tout de même 10,24%: 1288 voix). Viennent ensuite le canton de Plouigneau, où le Front de Gauche fait son meilleur score, 17% (1079 voix), et qui apporte 12% des voix FDG dans la circonscription. Le canton de Saint Thégonnec , où nous faisons un bon score de 12% nous apporte 606 voix . Dans le canton de Taulé, nous faisons un score très moyen de 8,11% (606 voix), dans celui de Ploudiry un score très intéressant de 13,8% (426 voix) et dans le canton de Plouzévédé un score de 8,43% (577 voix).

 

Ces résultats locaux attestent sans conteste, surtout dans les cantons de Morlaix, Plouigneau, Lanmeur, Saint Pol de Léon, Saint Thégonnec, du travail important accompli sur le terrain par les militants du Front de Gauche, qui peuvent aujourd'hui être assez fiers d'eux.  

 

Ils ne se reporteront pas automatiquement, on le sait, pour les législatives mais tout l'enjeu sera précisément d'être présents au maximum un peu partout pour faire participer et voter encore pour le Front de Gauche les électeurs qui se sont reconnus dans notre projet et le discours de Jean-Luc Mélenchon, sachant qu'il n'est plus interdit de rêver au second tour et que beaucoup d'électeurs de gauche qui ont fait le choix de voter Hollande "par raison" peuvent avoir envie d'un changement de génération et de personnel politique, mais surtout de rééquilibrer les forces politiques au Parlement pour que le PS ne dérive pas trop vers le centre, le social-libéralisme et les plans de rigueur commandés par la troïka européenne.        

 

I.D

Partager cet article

Repost0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 07:07

photo-manife-Dede-Le-Gac.jpg

Partager cet article

Repost0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 12:45

Intervention de Alain Rebours au meeting de Brest avec Martine Billard et Pierre Zarka le mercredi 11 avril 

 

 

C’est devenu une banalité de le dire : mais disons-le : Cette campagne est exceptionnelle, grisante et passionnante.

Qui aurait pu dire il y a quelque mois que notre candidat serait aujourd’hui à 15 % dans les sondages, et, sans doute, encore plus au soir du premier tour.

Qui aurait pu dire que le Front de gauche allait rassembler 120 000 personnes à la Bastille, 50 000 à Lille, 70 000 personnes à Toulouse…

Qui aurait pu dire que nos propositions seraient au cœur de cette campagne.

  • Le Smic à 1700 euros ;

  • La taxation des revenus ;

  • La mise au pas des banques et cette économie financière

  • La nécessité des services publics

  • La rupture avec les traités européens

  • La planification écologique

Qui aurait pu dire que l’événement de cette campagne serait notre candidat Jean Luc Mélenchon.

Qui aurait pu dire la ferveur que déclenche cette campagne.

Qui aurait pu dire la dynamique qui s’est engagée.

Soyons francs : même pas nous.

Et pourtant cela vient de loin, ce mouvement vient de loin.

D’abord, parce le Front de gauche rassemble le meilleur de la tradition socialiste, communiste, troskiste, écologique, alternative, autogestionnaire…

D’abord les organisations qui composent le FDG, ensuite militant après militant, citoyen après citoyen.

Mais aujourd’hui cette dynamique dépasse largement les organisations qui composent le Fdg : Et c’est tant mieux !

Cela veut dire que quelque chose est en train de se passer au sein du peuple lui-même : un peuple qui reprend la main, un peuple qui décide de son avenir : une nouvelle gauche est en construction : enfin !

 

Ensuite, nous avons un programme : il n’est pas simplement une addition des idées des uns et des autres. Non justement, ce programme est un dépassement des divisions stériles qui nous minaient.

Certains privilégiaient l’écologie, regardant de biais le social ;

D’autres pensaient social, dévisageant maladroitement l’écologie ;

D’autres encore cherchaient en bas, se méfiant des solutions d’en haut.

 

Et notre programme, c’est : la planification écologique au service d’un développement bénéfique à tous, à la vie, à la justice sociale, et à une industrialisation repensée et durable, une planification gérée et validée démocratiquement par ceux qui font, par ceux qui travaillent, par ceux d’en bas.

 

Ce programme, c’est une nouvelle synthèse politique pour faire face au capitalisme mondialisé.

 

Et encore : cette campagne par sa dynamique offre un nouvel espoir, une nouvelle donne : elle transforme la façon dont chacun se représente sa propre place dans la société : ceux qui sont précarisés, ceux qui sous payés, méprisés, licenciés retrouvent une place dans cette société qui ne voulaient plus d’eux.

Là où il n’y avait qu’individu, parcellisé, morcelé, déprimé,

nous découvrons la force du collectif, la force d’un « nous »,

la force d’un idéal du nous.

 

Aujourd’hui une parole politique est née et beaucoup peuvent dire : c’est bien de nous dont on parle, c’est bien à nos problèmes qu’on s’adresse et ces propositions, on peut les reprendre. Et nous aussi on écoute : car cela nous revient avec de nouvelles préoccupations, de nouvelles formulations qui nous enrichissent

 

Que de mots oubliés ou d’idées dénigrées avant cette campagne. Les classes – surtout ouvrière – n’existaient plus nous disait-on. Et bien tous les jours, nous prouvons l’inverse. Les communistes, une denrée rare : tous les jours nous disons le commun de ce mot communiste, comme communauté de pensée ! L’horizon indépassable du capitalisme, nous disait-on encore : tous les jours, nos propositions indiquent un autre chemin possible.

 

Oui – et contrairement à ce qu’explique Hollande – nous sommes la gauche du possible car nous mettons l’humain au centre du projet.

Alors oui, ce mouvement vient de très loin. Ce sont des années de colère, de souffrances, de résistances qui aujourd’hui trouvent un moyen d’expression politique.

 

Car, oui, nous avons résisté :

Je ne pourrai nommer ici toutes les grèves, toutes les manifestations, toutes les protestations que nous avons entrepris, ensemble. Il suffit de se rappeler les grèves, les manifestations contre la réforme des retraites – et se rappeler, au passage, ceux qui n’osent pas inscrire le retour à la retraite à 60 ans dans leur programme. Oui, il y en a eu des manifestations et des grèves.

 

Mais là nous réalisons qu’un mouvement social aussi puissant soit-il ne peut gagner complètement sans perspective politique. Il peut combattre, empêcher, défendre, mais il ne peut gagner si le politique reste de côté.

Mais nous réalisons aussi : une dynamique politique ne peut être, ne peut se mettre en mouvement, sans s’appuyer sur les forces vives, sur les idées percutantes du mouvement social.

Il n’y a pas de politique sans le peuple, sans sa capacité de décision, sans son intelligence collective.

Ce que nous réalisons encore : C’est la perspective d’un véritable nouveau Front populaire. Un Front populaire qui s’appuie en permanence sur la mobilisation des travailleurs, seule à même d’assumer la confrontation nécessaire avec les classes possédantes et qui se rassemble autour d’un programme de rupture avec l’ordre établi.

 

Ce qui indique ceci : Le Front de gauche ne saurait s’arrêter au soir du 2e tour des élections législatives.

  • L’enjeu de demain : c’est mettre cette réussite au service d’une grand projet politique : la construction pas à pas d’une force se donnant pour ambition de refonder la gauche.

  • Une force développant la perspective d’une société autre que celle à laquelle nous condamne le capitalisme.

 

Mais une chose est sûre aujourd’hui : on ne fera pas sans le Fdg. On ne fera pas sans les organisations qui le composent, on ne fera pas sans les militants et les citoyens qui ont rejoint les nombreux, très nombreux, collectifs citoyens qui sont au cœur de cette campagne.

 

Nous savons que cela demande encore un travail considérable
puisqu’il faudrait respecter les débats et les évolutions des uns et des autres, inventer des façons de faire qui respectent chacun.

Mais il y a une série de défis qui nous attendent :

Le premier : réussir à intégrer à notre rassemblement la richesse représentée dans les assemblées citoyennes ;

Le second : les moyens de mener de grandes campagnes en dehors des périodes électorales

Le troisième : l’ambition de faire du Front de gauche un acteur de premier plan à gauche.

 

Et enfin il y a une condition à cela : sortir le sortant. Indispensable pour sortir de la spirale de l’échec. Indispensable car ce candidat président a fait le pire, nous prépare encore pire ; et ce pire à un nom lointain : la barbarie. Souvenons-nous de la formule forte de Rosa Luxemburg : « socialisme ou barbarie » : le choix est clair ! Nous avons créé la possibilité de ce choix : à nous d’en être à la hauteur.

 

Alain Rebours.

Responsable de la Gauche Unitaire dans le Finistère.

Membre du collectif citoyen du Front de Gauche de Morlaix

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011