Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2017 5 14 /07 /juillet /2017 11:49
Les militants communistes du Finistère présents aux Vieilles Charrues, Au Bout du Monde, aux Jeudis du Port, à la Fête du Bruit

La fête de l'Humanité, le grand rendez-vous de la rentrée sociale et politique, de la jeunesse et de la gauche, c'est du 15 au 17 septembre. 

D'ici là, il faut faire monter la résistance populaire à Macron et à ses lois et ordonnances de destruction du droit du travail. 

Des militants communistes du Finistère seront présents pour rencontre les festivaliers, notamment aux Vieilles Charrues à Carhaix (du 13 au 16 juillet), au Festival du Bout du Monde à Crozon (du 4 au 6 août), aux Jeudis du Port à Brest (27 juillet, 3, 10 et 17 août) , et à la Fête du Bruit à Landerneau (du 11 au 13 août).  

Nous vendrons à cette occasion la vignette de soutien pour la fête de l'Huma (25€, ouvrant droit à l'entrée sur 3 jours de fête).  

En Bretagne comme ailleurs, pour la jeunesse et les salariés, l'été et les vacances sont là pour faire la fête, se reposer et se détendre, mais surtout pas pour casser le code du travail.  

Les militants communistes du Finistère présents aux Vieilles Charrues, Au Bout du Monde, aux Jeudis du Port, à la Fête du Bruit

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 10:23
PCF Finistère: décès de Jeannine Le Dréau, la doyenne de la section de Douarnenez

La section de Douarnenez a perdu la semaine dernière  en la personne de notre camarade Jeannine Le Dréau sa plus ancienne adhérente et une infatigable militante syndicale et de la solidarité populaire.

Jeannine, femme de marin pêcheur, a connu la dure vie de ces douarnenistes souvent seules à la barre avec leurs enfants (Jeannine en a eu quatre). 

Elle aimait rappelé les années difficiles d'après guerre, "jours heureux" malgré tout de la jeunesse communiste d'alors ( Union de la Jeunesse Républicaine de France).

Depuis le décès de son époux on ne la voyait plus à nos réunions qu'elle a longtemps illuminé de son sourire. 

Ses cendres ont été dispersées comme celle de son mari à Ste Anne la Palud, site qu'ils affectionnaient et où comme d'autres douarnenistes ils avaient leur "résidence secondaire" au camping de la plage.

 

Jean-Pierre Demaimay, de la section PCF de Douarnenez

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 10:16
PCF Finistère: décès de la doyenne de la section de Quimper, Marcelle Guillou, veuve de Christophe Guillou, résistant, engagé du côté des Républicains pendant la guerre d'Espagne et pour l'indépendance algérienne

Nous avons la tristesse de vous faire part du décès de Marcelle Guillou, doyenne de la section de Quimper.
Marcelle était la veuve de Christophe Guillou, communiste dès sa jeunesse, qui avait participé avec la compagnie France Navigation au convoyage d'armes pour les républicains espagnols, puis s'était engagé dans la Résistance, et, pendant la guerre d'Algérie avait pris part à des actions de soutien aux camarades du parti communiste algérien, notamment Maurice Audin.

Une délégation de la section de Quimper et de la fédération du Parti Communiste du Finistère sera présente à l'hommage qui sera rendu à Marcelle samedi à 9h30 au crématorium de Quimper.

 

 

QUIMPER - BÉNODET.

Nous avons la douleur de vous faire part du décès, à l'âge de 93 ans, de
Mme Marcelle GUILLOU
née REDOT
veuve de M. Christophe GUILLOU
De la part de 
ses enfants et leurs conjoints ;
ses petits-enfants,
ses arrière-petits-enfants
et toute la famille.
Un dernier hommage lui sera rendu samedi 15 juillet, à 9 h 30, au crématorium de Quimper, 15, allée de Meil-Stang-Vihan.
Marcelle repose à la chambre mortuaire de l'hôpital Laennec, à Quimper. Visites ce mercredi, de 16 h à 18 h, et jeudi, de 13h30 à 15h30.
Cet avis tient lieu de faire-part et de remerciements.
PF Donval, Quimper
tél. 02.98.90.20.05

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2017 7 09 /07 /juillet /2017 07:19
Mot d'accueil de Jacques Rannou, maire délégué communiste de Kernevel, membre de la section de Rosporden - photo Philippe Hernot

Mot d'accueil de Jacques Rannou, maire délégué communiste de Kernevel, membre de la section de Rosporden - photo Philippe Hernot

Discours d'introduction de Xavier Compain - photo Philippe Hernot

Discours d'introduction de Xavier Compain - photo Philippe Hernot

photo Philippe Hernot

photo Philippe Hernot

photo Philippe Hernot

photo Philippe Hernot

Photos de l'Assemblée générale des communistes finistériens à Kernevel le samedi 8 juillet en présence de Xavier Compain
Photos de l'Assemblée générale des communistes finistériens à Kernevel le samedi 8 juillet en présence de Xavier Compain

75 adhérents des sections des 4 coins du Finistère présents à cette belle AG des Communistes Finistériens à Kernevel, sur la commune de Rosporden, avec pour ordre du jour les débats sur la situation politique nationale, le bilan de la séquence des présidentielles et des législatives, la préparation d'un Congrès Extraordinaire pour le PCF en 2018 et les questions à instruire pour relancer un Parti Communiste à l'offensive au service de la population. Une belle fraternité, des débats de qualité et respectueux, un plaisir de se retrouver, ont marqué cette journée. 

Xavier Compain a fait le discours d'introduction en reprenant les points saillants des décisions et débats du Conseil National des 23 et 24 juin et en développant aussi sur les initiatives régionales et les chantiers des mois à venir: fêtes de l'Humanité Paris et Bretagne, résistance aux lois de destruction du droit du travail et des services publics de Macron... 

 

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2017 7 09 /07 /juillet /2017 06:25

LETTRE AUX ELUS DU FINISTERE

Dans la perspective du massacre du service public de proximité que la direction locale envisage en 2018, la CGT Finances Publiques Finistère a alerté TOUS les élus du département . vous trouverez en PJ cette lettre.

Les élus locaux garants des droits, de la cohésion sociale et territoriale auront à s’inscrire dans une démarche de sauvegarde ou pas...

en tout état de cause, alertés, lls auront à justifier leurs positions auprès de leurs administrés

Cgt Finances Publiques du Finistère cgt.ddfip29@dgfip.finances.gouv.fr

http://www.dgfip.cgt.fr/29/spip.php?article1653

 

 

L'administration fiscale outrepasse son devoir de neutralité auprès des élus locaux.

L'Etat abandonne les collectivités locales

Depuis des années, sous pretexte d'une obéissance sans faille aux gouvernements qui se sont succédé la DGFIP, par l'intermédiaire de ses directions départementales, a mis en oeuvre une politique de destruction massive du réseau de proximité.

Les directions locales sont devenues lesserviteurs zélés de ces politiques désastreuses dont le projet social va à l'encontre des intérêts de vos administrés. Ces politiques n'ont qu'un objectif, faire des économies sur le dos des usagers et en particulier des plus fragiles.

Les trésoreries de proximité ferment une à une: Lanmeur-Plouigneau, Pont Aven, Plogastel St germain, Ploudalmezeau...

Des services tel que l 'enregistrement , la fiscalité immobilière, les services de publicité foncière seront à terme présents sur deux sites du département: Brest et Quimper.

A ce là il faut ajouter une volonté irraisonnée et insatiable de ne pas répondre aux attentes des usagers. Cette année, ce sont des fermetures hebdomadaires et quasi quotidiennes au public qui ont été autoritairement décidées par la directrice en place.

Vos administrés vont trouver porte close et exprimeront une colère bien légitime...dans certaines trésoreries, l'ouverture au public deviendra une exception avant une fermeture prochaine.

Quand certains de vos concitoyens auront la chance d'être accueillis dans une trésorerie ouverte, ils pourront s'entendre dire que nous ne répondons plus à certaines de leurs questions et seront renvoyés vers un autre centre des finances publiques plus éloigné. ..en particulier tout ce qui a trait à la fiscalité et à l'impôt... C'est déjà le cas à Lanmeur, par exemple.

En d'autres termes, un fonctionnaire de la DGFIP aura la réponse à un questionnement de votre administré, mais DEVRA lui demander d'aller voir ailleurs!!!

Le réseau de la DGFIP est pourtant toujours un incontournable des services publics de proximité. Nombre de personnes agées viennent à la rencontre des fonctionnaires pour directement régler leurs dettes et ainsi se rassurer, d'autres plus fragiles viennent demand er de s délais, d'autre s, plus nombreux encore viennent interroger l'administration fiscale au moment des déclarations d'impôts, par peur de l'erreur qui ne pardonne pas.

Où iront ces administrés lorsque le service public de proximité aura disparu?

Pourquoi devraient ils se déplacer très loin ? N'ont ils pas droit au même traitement que les contribuables habitant les métropoles? La ruralité est souvent vantée, pourtant toutes ces décisions politiques vont à l'encontre du projet de cohésion sociale et territoriale dessiné par nos aînés.

Au delà de ce dédain vis à vis de la ruralité, la DGFIP, avec malice et autorité, oblige les collectivités locales à investir pour aller dans ce sens. Vous avez dû, ces dernières années, dépenser à de multiples reprises pour mettre à jour vos logiciels et autres matériels informatiques...simplement pour obéir aux désidérata de l'Etat...dématérialisation, paiment en ligne, centre d'encaissement, Télédéclarations etc.. l'Etat exige!

Vos administrés règlent la note! La direction locale vous incite à ne pas réinternaliser..(circulaire d'avril 2017)...en d'autres termes de continuer à utiliser des entreprises privées pour des missions de service public (eau, transports, aide sociale..etc) pourtant, nombre d'entre vous le souhaiteraient! Cette fois encore, Bercy vous intime à continuer de régler l'addition se désengageant de sa mission initiale: le recouvrement des produits locaux.

Dans cet esprit de désengagement, très vite, la Direction Locale tentera de vous imposer de nombreuses créations de régies et continuera de vous demander d'investir dans le paiement par voie dématérialisée.. C'est donc dans ce contexte qui voit les collectivités locales invitées à toujours dépenser plus, et subissant simultanément des baisses drastiques de personnel et de Dotation Globale de Fonctionnement, que la CGT Finances publiques du Finistère vous alerte et en appelle à un sursaut.

Vous êtes et demeurerez un rempart à cette désintégration du réseau des services publics de proximité, vous avez proposé à vos administrés votre intervention politique en vous proposant à la législature, ces derniers vous ont, à raison, fait confiance. La défense de la ruralité par la cohésion territoriale est un des enjeux du moment et fait partie des préoccupations de vos administrés...

Bercy n'a que faire de ces préoccupations, soyez en persuadés! Très vite, vous constaterez que le service de l'administration fiscale est moins bien rendu, que cette même administration abandonnera votre territoire et tentera encore de vous inviter à dépenser plus pour qu'elle même, se débarrasse des missions qui étaient siennes et qui devraient encore l'être.

Mesdames, messieurs les élu(es), vous avez le pouvoir de dire NON.

Lettre de la CGT des Finances Publiques aux élus du Finistère: dégradation du service public des impôts et finances publiques, fermeture des trésoreries, perte de disponibilité humaine pour le conseil

Le Parti Communiste dans la région de Morlaix a été très mobilisé quant à lui par la défense de la perception de Plouigneau en 2013-2014, faisant signer des centaines de pétitions, organisant et s'associant à des rassemblements, alertant et informant la population quand l'administration, conformément aux consignes de réduction du service public local du gouvernement Hollande, voulait la fermer. 

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2017 7 09 /07 /juillet /2017 05:41
Lannion: une centaine de manifestants pour les sans-papiers (Ouest-France, 9 juillet 2017)

Cent personnes se sont rassemblées et ont défilé ce samedi matin dans le centre-ville de Lannion, à l’appel du CSSP, collectif de soutien aux sans-papiers. Elles dénoncent un durcissement dans le traitement des dossiers. Une famille algérienne et une jeune Congolaise, installées depuis 4 ans, risquent notamment d’être expulsées.

« Dans le Trégor, face à des situations pareilles concernant les sans-papiers, ça réagit. On voulait le rappeler à ceux qui nous dirigent ! » Une centaine de personnes ont donc participé au rassemblement et au défilé organisé en fin de matinée, à Lannion, par le CSSP (collectif de soutien aux sans-papiers).

Tous s’inquiètent de voir que depuis des mois, « dans les Côtes-d’Armor, des dossiers sont bloqués bien plus longtemps qu’avant. La situation se durcit, » souligne Philippe Vital, porte-parole.

À Lannion, une famille algérienne de 5 personnes (dont 3 enfants de 7 ans, 3 ans et 10 mois) et une jeune femme de 20 ans, originaire de la République Démocratique Du Congo, risquent d’être expulsées alors qu’elles vivent ici et sont intégrées depuis 2013.

« Mon fils est ami avec Mohammed à l’école. On espère qu’il va rester » témoigne d’ailleurs une mère d’élève. Deux pétitions ont été lancées pour soutenir cette famille et la jeune Congolaise. Cette dernière a obtenu son bac "service aux personnes" avec mention… Mais ne peut poursuivre en formation d’aide-soignante comme elle le voudrait, faute de papiers.

Dans les deux cas, la menace d’une expulsion vient des actes de naissance qui font tiquer les services de l’État. Celui d’Algérie serait faux "alors que c’est ma commune de naissance en Algérie qui me l’a envoyé" souligne Youcef. Celui de RDC semble "incohérent" parce que la mère de la jeune femme étant décédée à la naissance, ce sont son oncle et sa tante qui figurent sur la paperasse…

Des dossiers qui coincent, le CSSP en suit pas mal d’autres : « une femme qui s’est mariée en France mais qui, ensuite, s’est fait taper dessus par son mari. En rompant son mariage, elle a perdu son titre de séjour, puis son emploi ». Des gens de Mongolie n’arrivent pas à faire reconnaître qu’ils étaient mariés dans leur pays d’origine. « Et même un refus de Visa pour une dame du Cameroun qui voulait juste venir voir son petit-fils ici puis repartir travailler au pays ! »

Partager cet article

Repost0
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 07:04



 

 
 
Fédération du Parti Communiste Français du Finistère/ 5 rue Henri Moreau/ 29 200 BREST
 
Le 29 juin 2017,
 
Cher-e camarade,
 
Tu es cordialement invité-e à une :
 
Assemblée Générale des communistes finistériens
samedi 8 juillet à Rosporden de 10h à 13h
 
(salle du complexe sportif de la Boissière au bourg de Kernevel)
 
en présence de Xavier Compain, membre de la direction nationale du PCF, et secrétaire du comité régional PCF Bretagne.
 
Cette assemblée sera suivie d'un apéritif et d'un pique-nique/barbecue.
 
La fédé et les camarades du sud-Finistère s'occuperont de la base du pique-nique (chips, fromage, merguez, boissons) mais si tu veux préparer une tarte sucrée ou salée, un gâteau, une salade à partager, cela permettra de mettre encore plus les palais à la fête. Merci d'annoncer ta présence pour les préparatifs  à : dominique-gontier5829@orange.fr / 06 74 44 04 90
 
 
Il est important de se retrouver pour partager et construire ensemble notre réflexion à partir d'un débat où tous les points de vue seront écoutés et respectés afin de relancer l'activité du Parti Communiste après les moments politiquement difficiles que nous venons de traverser.
 
Ces dernières semaines, les institutions de la Vème République ont joué à fond et ont profité à deux formations politiques nouvelles (La République EMarche et France Insoumise). L’Assemblée Nationale sera presque univoque (80% des sièges pour En Marche qui n’a réalisé que 15% des inscrits à la présidentielle et aux législatives), au service d'un président qui représente essentiellement les intérêts du grand capital.
 
A gauche le PS est laminé et les scores de la FI et des candidats de Macron sont impressionnants, peu importe la qualité des candidat.e.s présenté.e.s, leur implantation locale et leur campagne.
 
Le refus de France Insoumise de s'allier au PCF sur une base de respect mutuel alors que nous avons soutenu la campagne de Jean-Luc Mélenchon et lui avons permis d'être candidat par les parrainages de nos élus nous a coûté cher, en même temps qu'à la gauche de transformation en général. Nous n'avons pas eu la même exposition médiatique que FI et la même dynamique pendant l'élection présidentielle et les médias nationaux nous ont assez systématiquement ignorés.
 
A l'origine d'une déroute et marginalisation de la gauche, la responsabilité de Hollande ces cinq dernières années et du PS est écrasante : renoncements tous azimuts, politique anti-sociale qui a nourri colère et désarroi.
 
En Finistère les scores du PCF sont très bas (dans les 7 circonscriptions, entre un peu moins de 1% et un peu plus de 3% pour les candidats que le PCF présentait seul, sans rassemblement possible malgré nos efforts et nos propositions). Même là où nous avons mené des campagnes dynamiques sur la durée, avec toujours une ouverture au rassemblement à gauche, cela n'a pas changé grand chose. La candidature suppléante au candidat FI dans la 7e circonscription permet un score de 14% mais sans se qualifier au 2nd tour.
 
Ces scores très décevants et préoccupants pour l'avenir sont à l’image du score national (2,70% en moyenne nationale, mais 3,5 % en moyenne là où nous étions présentset régional (3 circonscriptions en Bretagne où le PCF fait plus de 5%), à part quelques circonscriptions où le Parti est bien implanté et/ou a des sortants.
 
Petit baume au cœur, mais c'est surtout important politiquement pour la suite : nous réussissons à faire élire 4 députés supplémentaires par rapport à 2012 et pouvons constituer un groupe avec 11 députés communistes et 5 députés ultra-marins. Si nous avons perdu deux sièges de députés sortants (Sansu et Carvalho), aucun de nos sortants n'a subi de défaite cinglante comme d'autres députés de gauche. 9 nouveaux députés communistes siégeront à l'Assemblée Nationale, avec de très belles victoires en Seine-Maritime, dans les Bouches-du-Rhône, dans le Nord.
 
 
Plus globalement, la situation issue des campagnes et élections présidentielles et législatives 2017 ne constitue pas seulement un nouveau et profond séisme de la vie politique française, elle en accélère le remodelage de façon inédite.
 
Les deux principales formations politiques qui ont dirigé le pays n'ont pu accéder au second tour de l'élection présidentielle. Et l'abstention a atteint, aux élections législatives de juin, un niveau historique dramatique qu'il faut comprendre comme une forme de rejet des pratiques et des institutions politiques confisquées et sclérosées.
 
La nature même du régime est en plein bouleversement, et les libertés et droits démocratiques, humains et sociaux de notre peuple sont menacés.
 
Le président Emmanuel Macron sort conforté d'une majorité absolue à l'Assemblée nationale pour mettre en œuvre sans plus tarder ses projets de destruction du modèle social français.
 
La question de l'avenir de notre combat posée. De la redéfinition et de la mise en question de notre projet, de notre stratégie, de nos modes d'organisation et d'action.
 
Dans un contexte de profondes divisions de la gauche de transformation sociale, divisions que le PCF, malgré ses initiatives, n'a pas été en mesure de résorber, le Parti communiste essuie un véritable échec électoral et rencontre un problème d'identification et de reconnaissance de son utilité et de son avenir dans l'électorat.
 
Le Conseil National du PCF des 23 et 24 juin a ouvert un processus de débats et d'actions vers un congrès extraordinaire en 2018 (en juin ou à l'automne). Le PCF est appelé à se réinventer.
 
Le PCF se doit de remettre en chantier une stratégie et des pratiques de conquêtes et de victoires durables pour la transformation sociale.
 
Le Conseil national du PCF invite les communistes à ouvrir dès à présent un processus de débats, d'actions et d'élaboration collective qui verrait son aboutissement en 2018 par la tenue d'un congrès national extraordinaire dont les thèmes et questions à trancher seront élaborés par les adhérents du Parti eux-mêmes.
 
Un bilan doit être fait collectivement qui permette de faire, clairement et lucidement, la part des problèmes politiques présents et de l'expérience de ces 15 derniers mois, de celle des problèmes structurels et stratégiques qui sont les nôtres depuis des années.
 
L'Université d'été du PCF (Angers, 25-27 août) et la Fête de l'Humanité 2017 (La Courneuve, 15-17 septembre) constitueront deux rendez-vous nationaux importants dans ce processus général. 
 
La fédération du Parti Communiste Français du Finistère se fixe pour objectif d'envoyer au moins 10 militants à l'Université d'été d'Angers, mais plus si possible. Le coût des inscriptions sera pris en charge au moins pour moitié par la fédération (75€ sur les 150€ de forfait d'inscription). Renseignements et inscriptions : dupont.ismael@yahoo.fr/ 06 20 90 10 52.
 
La fédération aura un stand à la fête de l'Huma les 15, 16, 17 septembre. Un appel est fait à toutes les bonnes volontés pour participer au montage, à la tenue et à l'animation du stand. Pour s'inscrire comme bénévole, contactez Jean-Louis Pascal : pascaljeanlouis0432@orange.fr/ 06 75 86 25 76. Des fiches d'inscription seront envoyées prochainement, ainsi que des invitations à d'autres réunions de préparation.
 
La fédération du Finistère se donne aussi pour objectif de vendre 400 vignettes de bons de soutien à l'Humanité. Les vignettes sont à acheter et commander auprès des sections.
 
Dans cette situation délicate pour nous, pour notre peuple et nos acquis démocratiques et sociaux, mais où nous n'avons pas pour autant à rougir de nos efforts de rassemblement pour qualifier une gauche servant les intérêts de la population et pour lutter contre l'extrême-droite, les communistes ont besoin de se rencontrer, de s'entraider, d'échanger, et de faire entendre leur parole originale et unique, notamment aux cinq fêtes organisés par les sections du PCF Pays Bigouden, de Scaër, et de Fouesnant cet été :
 
- le lundi 14 août à la Forêt-Fouesnant (soirée crèpes)
 
- aux fêtes et repas du pêcheur du Pays Bigouden: samedi 15 juillet au port du Guilvinec (en présence du secrétaire départemental), samedi 22 juillet au port de Lesconil, samedi 19 août au port de Loctudy (en présence de Xavier Compain)
 
- à la fête de l'Isole à Scaër: 19 et 20 août.
 
Nous faisons aussi un appel solennel à tous les camarades qui le peuvent et ne l'ont pas déjà fait pour verser à la souscription à l'ADF PCF 29 pour nous aider à financer nos campagnes législatives (même si beaucoup de dons ont déjà été effectués qui permettent de financer déjà nos campagnes dans plusieurs circonscriptions), à défaut de remboursement d’État, et nous aider à faire face aux avances de dépenses pour la fête de l'Humanité.
 
Les chèques sont à libeller à l'ADF PCF 29 (déductible de 66 % sur vos impôts) et à envoyer à : Fédération PCF du Finistère/ 5 rue Henri Moreau/ 29 200 BREST.
 
En souhaitant vous retrouver bientôt dans nos réunions et dans nos combats communs, je vous souhaite un bel été, qui résonne fortement avec nos valeurs d'humanité, de fraternité, de convivialité, de ténacité et de combativité. La fédération compte 15 nouveaux adhérents depuis le début 2017, signe que les valeurs, le discours et les pratiques du PCF ont un sens pour beaucoup de personnes encore.
 
 
Fraternellement,
 
 
Ismaël Dupont, secrétaire départemental.    
Assemblée Générale des communistes finistériens le samedi 8 juillet à Kernevel (sur la commune de Rosporden) de 10h à 13h en présence de Xavier Compain

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2017 7 02 /07 /juillet /2017 20:21
Selahattin Demirtas, le leader du HDP emprisonné par la dictature d'Erdogan, comme Figen Yuksedag

Selahattin Demirtas, le leader du HDP emprisonné par la dictature d'Erdogan, comme Figen Yuksedag

 Figen Yuksedag, co-présidente du HDP

Figen Yuksedag, co-présidente du HDP

La section du Pays de Brest du PCF apporte son soutien au rassemblement  qui aura lieu ce mardi 4 juillet à 19 heures place de la Liberté à Brest contre les atteintes aux libertés effectuées en Turquie.
 
La  deuxième audience du procès de Figen Yuksedag, co-présidente du HDP, parti de la gauche turque, aura lieu  le 4 juillet à Ankara. Symbole de la résistance des femmes contre le pouvoir islamo-conservateur de RT Erdogan, la dirigeante politique, élue avec 6 millions de voix, risque la peine maximale.
 
Le PCF, engagé de façon active dans le soutien aux député-e-s et maires emprisonné-e-s du HDP, sera cette fois représenté par la présidente du Conseil national du PCF, Isabelle De Almeida, et Méline Le Gourriérec, Commission des relations internationales.
 
La France et l’Union européenne doivent faire clairement entendre à la Turquie, membre du Conseil de l’Europe, qu’elle ne pourra impunément violer les droits humains.
 
  

_____________________________________________

Le 30/06/17, à 23:22, LDH BMO a écrit :
 
 
 
Communiqué de presse
basın bildirisi  
 
Les droits de l’homme et l’indépendance de la justice sont régulièrement  mis à mal, ces derniers temps, en Turquie mais également un peu partout  dans le monde. C’est pour  dire non à cette  dérive dangereuse qu’une marche civile et démocratique a lieu, depuis 16 jours, d’Ankara vers Istanbul.
 
Nous souhaitons soutenir cette initiative pacifique par un rassemblement :
 
Place  de la bien nommée Liberté, à Brest,
mardi 4 juillet à 19 heures,
 
et  demandons à tous les  amoureux  de la Turquie ou des droits  de l’homme de nous rejoindre et porter l’une des pancartes «  JUSTICE » traduites dans  les langues du monde  entier.
 
Organisé par : 
 
l’association Langues du Bosphore, 
le Collectif des amis de la Turquie, 
l’Université Européenne  de la Paix, 
la Ligue des Droits de l’Homme et le collectif Pinar Selek.
Le PCF Brest appelle à manifester pour le retour des libertés en Turquie et la fin de la répression de l'opposition démocratique, de gauche, et kurde: mardi 4 juillet à 19h place de la Liberté

Partager cet article

Repost0
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 18:47
Rassemblement au sommet du Menez Hom le dimanche 2 juillet à 11h30 avant la venue de Macron et pendant la session de l'ONU sur le désarmement nucléaire

Macron vient à l’Ile longue
Rassemblement le Dimanche 2 juillet 2017 à 11H30
au sommet du Menez Hom pour exiger que la France s’engage en faveur du Traité d’interdiction des armes nucléaires élaboré par l’ONU.

12H30 pique-nique à la Chapelle de Saint Marie du Menez Hom et débat avec des animateurs du Collectif en Marche pour la paix Signez la pétition
Signez la petition pour que la France soutienne puis signe ce traité 
https://www.mvtpaix.org/wordpress/petitions/

Partager cet article

Repost0
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 05:00
Dictature de la rentabilité à l'hôpital -  Maternités: inquiétudes à Carhaix et Landerneau (Le Télégramme, 29 juin 2017)

Dans le projet médical réunissant les établissements hospitaliers du Nord-Finistère, l'hypothèse de la fermeture des maternités des deux villes est clairement étudiée.

 

Dans les prochaines années, les futures mamans de Landerneau et Carhaix devront-elles accoucher à Brest et Morlaix faute d'une maternité dans leur ville ? Si l'idée n'en est qu'au stade de l'hypothèse, elle a bien été couchée noir sur blanc dans un dossier de 200 pages qui n'est pas passé inaperçu. Réunis au sein du Groupement hospitalier de territoire (GHT), administratifs et personnels soignants des hôpitaux de Brest, Morlaix, Carhaix et Landerneau viennent de finaliser leur projet médical à l'échelle du territoire, le Nord-Finistère. Principe du document : réfléchir ensemble et poursuivre le travail de collaboration entre les établissements en répondant à des problématiques communes. Parmi celles-ci : les maternités.

Trois scenarii

 

Pour ce volet, trois scenarii ont ainsi été élaborés. Le premier envisage le statu quo, c'est-à-dire le maintien des quatre maternités. Le second prévoit de conserver Brest et Morlaix, et de créer deux centres périnataux à Landerneau et Carhaix. Enfin, le troisième envisage d'en maintenir trois : aux autorités de santé de choisir ensuite entre Landerneau et Carhaix pour la création d'un centre périnatal.

 

Lundi soir, en conseil municipal, Christian Troadec a déjà fait part de son inquiétude face aux deux dernières options envisagées. En tant que maire de Carhaix, celui-ci siège au conseil de surveillance du CHRU de Brest et il a été appelé à donner son avis. « J'aurais souhaité que l'on dissocie la question des maternités du reste du document, qui convenait. Mais ce n'était pas possible, alors j'ai voté contre, comme la CGT. La CFDT s'est abstenue », indique Christian Troadec. Crainte de l'édile : voir disparaître la maternité au profit d'un centre périnatal. Un lieu qui n'assure que les consultations et le suivi.

« Ne pas crier avant d'avoir mal »

 

Patrick Leclerc, président du conseil de surveillance de l'hôpital de Landerneau, se dit, pour sa part, « confiant ». Son établissement a ainsi émis un avis favorable. « En matière de périnatalité et de pédiatrie, c'est une bonne approche de réfléchir en complémentarité et non pas en concurrence, souligne-t-il. Et pour l'instant, aucun scénario n'a été validé ou invalidé. Il ne faut pas crier avant d'avoir mal ». Le président s'appuie sur les bons résultats de sa maternité pour croire au maintien de Landerneau. Avec plus de 600 naissances par an, « on a une démographie qui augmente, un service qui fonctionne bien, avec plutôt une bonne image ». Patrick Leclerc reste toutefois « vigilant » quant à la suite. « En matière d'aménagement du territoire, il faut arrêter de tout concentrer », prévient-il.

Désormais, tous les regards se tournent vers l'Agence régionale de santé (ARS) en Bretagne, qui prendra la décision d'ici à la fin de l'année. Contactée hier, celle-ci ne veut pas faire de commentaires à ce stade. Et pour cause : elle ne recevra le projet que début juillet.

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011