Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juillet 2016 7 24 /07 /juillet /2016 06:28
Contre le nucléaire militaire, en mémoire d'Hiroshima et de Nagasaki, jeûne de l'île Longue: du 6 août 8h au 9 août 2016 11h: demandez le programme

Jeûne de l'Ile Longue 2016 du 6 août 8h15 au 9 août 11h

Nous les jeûneurs et jeûneuses...!

Du 6 au 9 août nous avons décidé de ne nous alimenter que d'eau pendant 4 jours pour montrer notre opposition catégorique aux armes nucléaires!

Devant la base de l'Ile Longue nous exprimons notre refus des sous marins lanceurs d'engins qui patrouillent en mission permanente avec 96 bombes nucléaires, chacune de 10 fois la puissance de celle lâchée sur Hiroshima le 6août 1945 à 8h15.

Ce jeûne action est en lien avec d'autres jeûnes en France et à ailleurs: Angleterre, Allemagne, USA, Afrique. et tous se font dans le cadre de la campagne internationale del'ICAN (http://icanfrance.org/)

Plus de 100 pays travaillent en 2016 pour proposer à l'ONU un traité d'interdiction des armes nucléaires. Nous demandons à notre nation d'apporter son soutien pour engager le monde vers un désarment nucléaire général. Encore actuellement notre gouvernement refuse une telle perspective et s'accroche à la dissuasion nucléaire.L'essai du M51 ne date que de quelques jours.

16 000 bombes nucléaires sont en service , dont 2000 en état d'alerte, à plusieurs reprises nous avons frôlé l'apocalypse, n'attendons pas n'attendez pas il est urgent de débattre des orientations de la défense nationale.

Notre jeûne action appelle tous les citoyens à participer à ce débat.

contact: 06 82 91 25 89 / 06 37 63 88 95

Programme:

Sam 6 août / BREST

8h /Au monument aux morts place de la Liberté début du jeûne - ensuite sur le port distribution de tracts (Grand Large) jusqu'à 12h30 - traversée par la navette jusqu'au Fret ou départ en voiture jusqu'aux abords du Festival du Bout du Monde rencontre avec les festivaliers jusqu'à 19h.

Dim 7 août / SAINTE MARIE DU MENEZ HOM

Appel à participer à la marche annuelle pour la PAIX organisée par le MOUVEMENT DE LA PAIX .Départ 10h30 depuis l'air de covoiturage de Saint Marie Du Menez Hom.

Rassemblement au sommet du Menez Hom à 12h L'accès est possible au sommet pour ceux qui ne peuvent faire la marche.

Pique nique pour les marcheurs à proximité de la chapelle à partir de 13h

15h à 19 h Animations autour des jeûneuses et jeuneurs: Lectures contre l'oubli - Expo - cahier de témoignages - musique .................

Lundi 8 août :

A partir de 10h animation et à 15h : le désarmement nucléaire en question table ronde /échanges.

Mardi 9 août:

10h 11h Musique - lectures

11h rupture du jeûne : une soupe sera servie aux jeûneuses(eurs) pour les aider à commencer à se réalimenter. Toutes les personnes présentes seront invitées à partager la soupe.

Pour l'élimination des armes nucléaires qui mettent en péril l'existence même de l'humanité, pour une civilisation de justice et de paix, nous vous invitons à soutenir les jeûnes actions et à y participer pour 1, 2 ,3 , 3 1/2 jours

Le Jeûne de l'Ile Longue 06/82/91/25/89 - 06/37/63/88/95

jeuneuses-jeuneurs.delilelongue@orange.fr

Rassemblement au sommet du Menez Hom pour la paix à l'été 2015

Rassemblement au sommet du Menez Hom pour la paix à l'été 2015

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2016 7 24 /07 /juillet /2016 06:17
Un hommage national sera rendu à Rennes le lundi 25 juillet à 15h30, place du Parlement de Bretagne, à Raymonde Tillon

Un hommage national à Raymonde Tillon sera rendu à Rennes le lundi 25 juillet , à 15h30, Place du Parlement de Bretagne .

Décès de Raymonde Tillon : « symbole de tout un pan de l'histoire populaire de notre pays » (Pierre Laurent)

C'est avec émotion que j'ai appris le décès de Raymonde Tillon. Résistante communiste, députée de Marseille, elle était l'une des premières femmes élues en 1945.

Épouse de Charles Nédélec dirigeant historique du Front populaire, elle vint s’établir avec lui à Marseille où elle participa aux diverses actions menées par le PCF. Résistante pendant la seconde guerre mondiale, elle fut déportée en 1944 de Sarrebrück, puis à celui de Ravensbrück dont elle s’évada avant l'arrivée des alliés.

Raymonde se fit élire députée de la 1ere circonscription des Bouches-du-Rhône, ce qui fit d'elle une des premières femmes élues à l'Assemblée nationale dès 1945.

En 1951, après avoir épousé Charles Tillon, elle le soutint dans l’épreuve, quand il fut accusé avec André Marty, d’activité fractionnelle. Son exclusion du parti en 1970 pour protestation contre l'intervention soviétique en Tchécoslovaquie, fut déclarée conne nulle et non avenue en 1997 par nos instances, quand le PCF décide de mettre un terme à cette pratique de l'exclusion politique.

Avec elle, disparaît la dernière survivante des 33 femmes élues à la première Assemblée Constituante de la 4e République. Raymonde Tillon symbolise tout un pan de l'histoire populaire de notre pays, mais aussi de l'histoire des droits des femmes, de la démocratie.

Au nom de mes camarades, je m'incline devant la mémoire de Raymonde Tillon, son parcours, son engagement militant.

Pierre Laurent

Elle soutient son mari Charles dans l'épreuve , quand il est exclu du PCF en 1970 pour "activité fractionnelle" avec André Marty . Cette exclusion sera déclarée "nulle et non avenue" par les instances nationales de son parti en 1997 .

En savoir plus avec le lien ci-dessous de l'article mis sur le "Chiffon Rouge" hier.

1978: Charles Tillon revient sur sa traversée du siècle et ses engagements avec Michel Kerninon dans la revue "Bretagnes" n°8 : "Désenchaîner l'espérance"

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 19:05
Après le Guilvinec, souper marin au Port de Lesconil le samedi 23 juillet: grande fête du Travailleur de la Mer

Après le succès et l’ambiance chaleureuse du Guilvinec, malgré les circonstances particulièrement tragiques des évènements de Nice, une nouvelle fête de section du PCF du pays bigouden se tiendra le Samedi 23 juillet à partir de 19h à Lesconil la grande Fête du Travailleur de la Mer

Au menu soupe de poissons, paella, moules, saucisses, merguez, frites, kouign et far breton…
L’animation pendant le repas sera assurée par le groupe « Ar Vaskoden » et ses chants de marins et le groupe « Shoes Daim » nous fera rocker toute la nuit…
Si vous avez aimé l’ambiance de samedi dernier lors de la fête du Guilvinec alors vous apprécierez la soirée de Lesconil.
N’hésitez pas à partager l’info autour de vous
À samedi !!!

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 17:27

Veuillez trouver ci-joint un communiqué du PCF Finistère envoyé à l'instant au Ouest-France et au Télégramme par rapport à la prolongation de 6 mois de l'état d'urgence contre laquelle ont voté nos sénateurs et nos députés.

Fédération du Parti Communiste du Finistère/ 5 rue Henri Moreau / 29 200 Brest

Communiqué du PCF Finistère.

A Brest, le 21 juillet 2016

Nous nous ne devons pas sombrer dans l'Etat sécuritaire et l'état d'exception permanent: il faut une stratégie globale contre le terrorisme qui préserve les libertés fondamentales.

Une semaine après la terrible tuerie de Nice, qui a vu les vies de 84 femmes, hommes et enfants fauchées et des centaines d'autres blessées ou marquées pour toujours, notre nation reste endeuillée et profondément choquée. Cette folie terroriste aveugle a plongé le pays dans un angoissant questionnement sur les motivations du meurtrier Mohamed Lahouij-Bouhlel et sur les moyens de faire face à la terreur que cherchent à imposer de tels actes.

Au chagrin s'est mêlée depuis la colère devant les polémiques et les surenchères indécentes auxquelles se sont livrés sans recul nombre de responsables politiques.

C'est dans ce contexte que, dans une précipitation extrême et sans faire de vrai bilan de l'expérience de l'état d'urgence des mois passés, le gouvernement a décidé, sans débat, de prolonger de 6 mois l'état d'urgence, sous la pression de la droite et de l'extrême droite qui veulent durcir encore le régime d'exception.

Or, force est de constater que l'état d'urgence n'a pas permis d'éviter le carnage de Nice, dans une ville que les élus de droite ont faite laboratoire de leurs expérimentations sécuritaires et qu'il a pu servir en revanche à lutter contre des mobilisations sociales et des militants qui n'avaient rien à voir avec le terrorisme.

Avant d'annoncer précipitamment sa prolongation, le président de la République venait de la déclarer inutile en indiquant que les lois récemment votées après son déclenchement permettaient de prendre le relais. Le risque s’accroît donc d'une dérive répressive sans efficacité pour la sécurité de nos concitoyen-ne-s, et d'une atteinte à nos libertés publiques fondamentales.

Les parlementaires du PCF à l'Assemblée Nationale et au Sénat ont voté contre cette prolongation de l'état d'urgence qui ne nous semble pas répondre au légitime besoin de sécurité de nos concitoyens.

Il faut avoir le courage de mettre un terme à cette procédure d’exception en ouvrant le débat sur les moyens politiques, économiques et sociaux pour faire face sur le long terme à la menace, pour limiter au maximum le risque.

Cette mobilisation pour assurer la sécurité de nos concitoyens exige tout d’abord des moyens : il faut renforcer les moyens humains et matériels des renseignements et autorités judiciaires spécialisées, accroître les effectifs de police et des douanes.

La justice doit être redressée. Quels sont aujourd’hui les moyens en suivi psychologique ? Où en est la protection judiciaire de la jeunesse ?

Derrière l’affichage contre la radicalisation, l’affaiblissement de notre appareil judiciaire, pénitentiaire et policier est patent.

L’école, nos collectivités et le mouvement associatif sont bien sûr aux premières loges de cette bataille. C’est un grand effort financier qui doit être engagé pour mobiliser tous ces acteurs. Le projet de loi de finances pour 2017 devrait en être la traduction.

La riposte sécuritaire ne peut être le cœur de l’action politique, il faut, a-t-il dit, étudier, comprendre et concevoir des réponses globales dans une démarche de prévention du terrorisme.

De la même manière, riposter à la violence terroriste et au projet politique meurtrier et dictatorial de Daesh, par la seule voie militaire, par l'engagement de notre pays dans une logique de guerre aveugle, sans stratégie politique visant le retour de la paix et de la sécurité internationale est une grave erreur. Il y a beaucoup à faire dans la recherche de solutions de sortie de guerre au Proche-Orient et dans la lutte contre les réseaux de financement du terrorisme, qui s'appuient sur des paradis fiscaux et des réseaux capitalistes internationaux.

Nous ne devons pas sombrer dans l'Etat sécuritaire et l'état d'exception permanent: il faut une stratégie globale contre le terrorisme qui préserve les libertés fondamentales ( Fédération PCF du Finistère, communiqué du 21 juillet 2016)
Partager cet article
Repost0
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 06:37

[Brest] Le maire de Brest et ses proches pris la main dans le sac, omerta de la presse locale
https://brest.mediaslibres.org/spip.php?article484

Pour assurer la promo des fêtes maritimes, l’événement phare de l’été brestois, la municipalité bretonne a fait appel à son agence de com préférée. Un marché public qui fait des vagues...

Article de Jacques Duplessy et Arnaud Bouillin, publié dans Marianne du 8 au 14 juillet 2016.

A Brest, les fêtes maritimes ressemblent un peu aux jeux Olympiques. Organisée tous les quatre ans dans la cité du Finistère, cette parade de ketchs, goélettes et vieux gréements venus du monde entier attire des centaines de milliers de spectateurs. La septième édition, du 13 au 19 juillet prochains, promet un joli ballet dans la rade. Mais, en coulisse, ça gîte et ça s’agite depuis l’éviction, il y a quelques mois, du maître de cérémonie, François Arbellot.

Recruté en février 2015 pour diriger Brest événements nautiques, l’association qui chapeaute la manifestation, ce professionnel reconnu du nautisme a été brutalement débarqué en mars dernier. Un licenciement pour faute grave, qu’il conteste aujourd’hui devant les prud’hommes et dont l’un des motifs, dûment notifié, laisse perplexe.

Cet ancien dirigeant d’une association loi 1901 présidée par le maire socialiste de Brest, François Cuillandre, contrôlée par des collectivités publiques (la ville de Brest, Brest Métropole, le conseil départe-mental, le conseil régional), subventionnée à coups de millions d’euros d’argent public et soumise, à ce titre, à l’ordonnance du 6 juin 2005 relative aux marchés publics, cet homme, donc, qui baignait dans le public, a eu le tort de réclamer des comptes à Rivacom, l’un des prestataires privés de l’événement « L’agence Rivacom, qui est en charge de la communication des fêtes maritimes, à fait savoir que vos interventions directes et vos demandes de validation pour tout le travail de cette société ralentissaient le process prévu au marché passé avec elle et la décrédibilisait en parallèle, en sa qualité de partenaire extérieur », écrit François Cuillandre dans la lettre de licenciement adressée le 29 mars à François Arbellot. Sous la plume du maire de Brest, l’agence, dirigée par son ami Régis Rassouli, n’est pas un prestataire - redevable à son donneur d’ordres - mais un « partenaire ».

Étonnante formule de la part d’un docteur en droit. Il est vrai que l’édile PS, aux commandes de la ville depuis 2001, et le communicant, installé depuis 1997, ont tissé des liens qui dépassent largement le cadre client-fournisseur. Laure, la fille de François Cuillandre, a fait ses classes d’attachée de presse à Rivacom. Laurence, l’épouse de Régis Rassouli, a bouclé récemment une longue mission chez Brest’Aim, une grosse société d’économie mixte présidée - elle aussi - par François Cuillandre. Quant à la compagne de Régis Lerat, l’adjoint de Rassouli, elle s’occupe des relations publiques et de l’événementiel au cabinet du maire. La solidarité des gens de mer, sans doute.

« Légalité douteuse »

En 2008 puis en 2012, Rivacom avait déjà décroché la médiatisation des fêtes maritimes. Pour cette nouvelle édition, la reconduction de l’agence faisait si peu débat que de simples « contrats de collaboration », sans appel d’offres ni publicité, ont été établis en décembre 2014. Le premier attribuait au seul Régis Rassouli une mission de « conseil et coordination » jusqu’en octobre 2016, facturée 154 000 € HT, assistante comprise. Le second détaillait les différentes tâches de l’agence - suivi des journalistes, relais de l’événement sur les réseaux sociaux... -, moyennant le paiement par l’association de 287 600 € HT. Total du package : plus de 440 000 €. Un deal que François Arbellot a découvert en prenant ses fonctions et qu’il a refusé de tamponner, vu les sommes en jeu, l’absence de consultation et les risques encourus. Au-delà de 25 000 €, un contrat passé sans mise en concurrence peut en effet valoir à son signataire public d’être poursuivi pour favoritisme : un délit.

Dès son arrivée, le nouveau directeur de Brest événements nautiques exige donc un appel d’offres. Furax, Régis Rassouli lui adresse un mail le 19 février 2015, avec en copie le directeur de cabinet du maire, Marc Mathieu, pour lui dire qu’il annule illico ses rendez-vous concernant les fêtes, dans l’attente de ce fameux appel d’offres. « Je ne te cache pas que vous mettez l’agence dans une situation très délicate tant au niveau financier qu’au niveau de sa crédibilité, tance le communicant. J’espère que des solutions seront trouvées. » La solution ? Elle s’échafaude un mois après, en comité restreint. Le 19 mars, Laurent Bonnaterre, le responsable des relations presse à la mairie de Brest, envoie un mail à François Arbellot : « J’ai proposé ce matin à Régis Rassouli (que j’ai eu en ligne sur autre chose) de passer un temps tous les trois demain après-midi. Il était prêt à se rendre dispo pour un examen commun du CC (cahier des charges). » Le jour de la réunion, nouveau mail du même Bonnaterre à 12 h 22 : « On se retrouve chez Rivacom et je sors trois exemplaires. » En pièce jointe. un fichier intitulé « CC Com Brest 2016 ». La mairie, l’association et l’agence se sont-elles coordonnées pour rédiger le cahier des charges ?

Contacté par Marianne, Régis Rassouli dit ne retrouver aucune trace de cette réunion dans son agenda. Quant à François Cuillandre, il récuse toute entente. « Je respecte à la lettre le code des marchés publics » nous a-t-il assuré. Toujours est-il que l’appel d’offres, publié le 25 mars 2015 au Bulletin officiel, est remporté haut la main par Rivacom. Et pour cause : l’agence de Régis Rassouli est la seule à avoir concouru...

Fin de l’histoire ? Pas tout à fait. Le dossier mis au point par Brest événements nautiques plafonnait à 200000 € HT « le budget maximal des prestations attachées à cette consultation ». Mais il laissait aussi aux candidats la possibilité de présenter des « variantes ou propositions complémentaires, par rapport aux besoins définis par le donneur d’ordres ». Une aubaine pour Rivacom : en sus de son offre, parfaitement calibrée à 195 500 €, l’agence a suggéré divers services annexes comme la « production de contenus rédactionnels » (pour 36 400 € HT), la « production de vidéos » (36 4OO €) ou « le suivi éditorial Brest 2016 » (31200 €).

Miracle ! Tous ces zakouskis - il y en a, au total, pour plus de 150000€ - ont été acceptés par l’association et payés, pour partie, dès le mois de septembre 2015, comme l’atteste un document comptable. Ce quasi doublement de l’enveloppe prévue dans l’appel d’offres ne manque pas de poser question. car les « variantes » sont censées se substituer à l’offre de base, pas se rajouter.

Les trois experts que Marianne a interrogés - avocate spécialisée, responsable de la commande publique dans un conseil général et un juriste à l’Union des groupements d’achats publics (Ugap) - se sont montrés plus que circonspects sur la manœuvre, deux d’entre eux pointant même une « légalité douteuse ». Régis Rassouli renvoie la balle à François Arbellot « Rien ne l’obligeait à passer et à signer ces bons de commande. » Quant au maire de Brest, il a cette formule lapidaire au sujet de l’ancien directeur des fêtes : « Arbellot est un incompétent. » Pour le remplacer, l’édile a nommé Marc Mathieu, son propre directeur de cabinet. C’est plus sûr...

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 06:05
Rennes: la communauté kurde manifeste en ville le 20 juillet (Ouest-France)

Rennes. La communauté kurde manifeste en ville
http://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/rennes-la-communaute-kurde-manifeste-en-ville-4377943

150 personnes ont défilé dans le centre de Rennes, entre le Colombier et la place de la mairie, ce mercredi en début de soirée. Des Kurdes qui réclament la libération du leader du PKK, Abdullah Öcalan, fustigent Daech et s'inquiètent de la situation en Turquie.

Le cortège a surpris les Rennais et les touristes qui patientaient place de la mairie entre deux concerts du festival Transat en ville.

Partis du Colombier, peu avant 20 h, environ 150 membres de la communauté kurde ont défilé jusqu'à l'hôtel de ville de Rennes, ce mercredi soir.

Des slogans hostiles à Erdogan et Daech

Réclamant une « solution politique pour le Kurdistan » et scandant des slogans hostiles au président turc Recep Tayyip Erdoğan et à Daech, les Kurdes ont aussi réclamé la libération du leader du PKK (le Parti des travailleurs du Kurdistan), Abdullah Öcalan, emprisonné sur l'île d'Imrali.

Inquiétude

Les manifestants, issus de plusieurs associations, dont le Centre démocratique kurde de Rennes, ont fait part de leur inquiétude quant au sort de leur leader et face à la situation en Turquie, quelques jours après un coup d'état avorté.

Avant de se disperser, le cortège a observé une minute de silence, en mémoire des victimes de la répression au Kurdistan et de celles de l'attentat de Nice.

Un temps de recueillement partagé par les spectateurs de Transat en ville. Le festival a repris, comme prévu, à 20 h 30.

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 05:33
Fête du PCF du Guilvinec - 16 juillet 2016

Fête du PCF du Guilvinec - 16 juillet 2016

Fête du PCF à Guilvinec - 16 juillet 2016 - Dominique Gontier faisait remplir le questionnaire "Que demande le peuple?" pour la fédération

Fête du PCF à Guilvinec - 16 juillet 2016 - Dominique Gontier faisait remplir le questionnaire "Que demande le peuple?" pour la fédération

Fête du PCF à Guilvinec - Yves Jardin représentait l'AFPS

Fête du PCF à Guilvinec - Yves Jardin représentait l'AFPS

Fête du PCF à Guilvinec le 16 juillet - le groupe Manec

Fête du PCF à Guilvinec le 16 juillet - le groupe Manec

Voici le commentaire de notre camarade Dominique Gontier, membre du bureau départemental du PCF, sur cette fête du PCF au Guilvinec samedi dernier:

" Très belle soirée au Guilvinec. Des centaines de personnes ... plus rien à manger sur les coups de 21h30, c'est dire.

Le discours d'Etienne Le Bellec était parfait et uniquement consacré à la tragédie de Nice, les questions internationales, l'état du monde et notre solidarité avec les victimes et les familles endeuillées.

Il a terminé par une minute de silence.

Applaudissements nourris et Internationale spontanée.

23 questionnaires "Que demande le peuple?" ont été remplis et une bonne centaine distribués. Les gens ont tous apprécié la méthode et l'obligation de fixer des priorités par choix restreints. Ils ont été attentifs aussi aussi à la volonté du Parti de consulter la population à travers sa grande consultation citoyenne. Sinon, on ressent beaucoup d'inquiétudes, de colère contre le PS de rejet de la droite. Et surtout "comment on va s'en sortir"?"

Et les photos et commentaires de Karo Berardan, du Cap Sizun, sur la page Facebook du PCF Finistère:

https://www.facebook.com/Parti-Communiste-Fran%C3%A7ais-du-Finist%C3%A8re-1732388910361176/photos/?tab=album&album_id=1740336492899751

Voici le texte lu par Etienne Le Bellec, responsable de section du Pays Bigouden, à la fête du Guilvinec:

"Bonsoir

Dans la nuit du 14 juillet un crime a été perpétué à Nice.

On l’appellera comme on veut, l’œuvre d’un fou, ou le massacre des innocents ?

Nous nous sommes interrogés hier matin si nous devions annuler cette fête, mais n’était-ce pas abonder au désir profond des tueurs ?

Nous l’avons donc maintenue !!!

Certes la part de responsabilité des puissances occidentales, par leurs interventionnismes, en Afrique, au Moyen Orient, rappelant les pires moments du colonialisme n’est pas étrangère à la montée du terrorisme.

Et n’est il pas vrai que les mêmes que nous armons en un endroit, nous les combattons ailleurs ?

Car derrière les religions mortifères se cache les intérêts économiques des puissants, ici un gazoduc, là un combinat là encore l’appropriation de l’eau.

Les multiples guerres que la France mène au delà de ses frontières, ne peuvent cependant servir d’excuses aux assassins.

Le massacre de Nice touchant des enfants, des femmes et des hommes qui ne demandaient qu’à vivre, marque la dégénérescence des idées de ce siècle et cette violence aveugle qui ne repose sur aucune légitimité nous devons l’éteindre car « Le ventre est encore fécond d’où surgit la bête immonde. »

La liberté est un combat, elle ne trouve sa place dans aucun compromis, dans aucun arrangement, dans aucun pacte avec Dieu ou le Diable.

Ce combat pour la Liberté, l’Egalité, la Fraternité c’est ensemble que nous devons le mener et sur notre sol, comme sur tous les sols des peuples martyrisés, il se trouvera toujours quelqu’un, quels que soit les circonstances, pour se lever , avec une pierre, ou un pieu à la main, pour crier à la face du monde son droit à l’existence.

En hommage aux victimes fauchées à Nice, permettez-moi de vous lire cet extrait du poème LA NUIT DE JUILLET d'Aragon.

" C’est encore une fois Juillet dont les dents brillent

C’est toujours en Juillet que grillent les Bastilles

Les roses de naguère expliquent leurs reflets

Par cette chienlit des licteurs qui brûlaient

Enfin le feu s’est mis à la fête foraine

Qui soit même consume au milieu de l’arène

Le pitre le jongleur et le danseur de corde

Courent de tous côtés criant miséricorde

Aux grelots de son char pend le faux Phaéton

Et le sable est jonché de masques en carton

L’équilibriste tombe et l’avaleur d’étoupe

Flambe avec l’avaleur de sabre qui se coupe

Et tandis que le peuple éprouve qu’il est grand

A comment dans leur cirque il foule les tyrans

L’étalon Liberté crevant l’écran de toile

Dante sort de l’enfer et revoit les étoiles"

Nous allons maintenant observer une minute de silence."

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 17:17
Consultez la page Facebook et le blog de la Fédération PCF du Finistère

La Fédération du Finistère du Parti Communiste se met à la page pour pouvoir s'exprimer et communiquer sur les réseaux sociaux, vecteurs importants d'une information et d'une communication d'idées qui passent parfois difficilement sur des médias conventionnels.

Une page Facebook a été réactivée le mois dernier après une interruption d'activité en février 2013 sur une nouvelle adresse.

N'hésitez pas à y suivre nos actualités, à réagir, à partager, à liker...

https://www.facebook.com/Parti-Communiste-Fran%C3%A7ais-du-Finist%C3%A8re-1732388910361176/

Le PCF Finistère a désormais aussi son blog: "Rouge Finistère".

Nous y publierons les communiqués du PCF dans le Finistère, nos analyses, nos actions, les remontées de l'activité des sections.

www.pcf29.org

Créons avec les citoyen-ne-s une perspective à gauche

Consultez la page Facebook et le blog de la Fédération PCF du Finistère
Partager cet article
Repost0
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 05:57
Les fêtes des sections du Parti Communiste dans le Finistère cet été 2016
Les fêtes des sections du Parti Communiste dans le Finistère cet été 2016

Venez nombreux aux fêtes du Parti Communiste cet été: l'occasion d'apprécier des moments de convivialité, d'échanges humains et politiques, de découvrir le sud-Finistère, sa gastronomie et sa générosité!

Samedi 16 juillet - Repas de fruits de mer sur le port du Guilvinec (section PCF du Pays Bigouden)

Samedi 23 juillet - Repas de fruits de mer sur le port de Lesconil (section PCF du Pays Bigouden)

Dimanche 7 août - Soirée Cabaret organisée par la section PCF de Fouesnant

Samedi 20 août - Repas de fruits de mer sur le port de Loctudy (section PCF du Pays Bigouden)

Samedi 20-Dimanche 21 août 2016: Fête de l'Isole, organisée par la section PCF de Scaër au Grand Champ à Scaër.

Concours de boule en doublette le samedi 20 et le dimanche 21 août.

Le Dimanche 21 août, A 11h30 - Apéritif et Débat - Banquet 12€ adulte (Crudités- Jambon à l'os rôti - frites - fromage et patisserie - café) 6€ le menu enfant -Inscriptions : 02-98-59-02-36 ou 02-98-57-68-45 Chez Estelle PENCRE’CH ou Denise GUILLOU

Après midi : café, pâtisseries, buvette, loterie, jeux divers

Les fêtes des sections du Parti Communiste dans le Finistère cet été 2016
Partager cet article
Repost0
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 05:52
Décès d'Amélie Kerloc'h, ancienne maire de Plogoff, figure du combat contre la centrale et ... militante communiste jusqu'en 1977 (Ouest-France, 16 juillet)
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011