Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 14:36

Parceque ce sujet ne peut laisser indifférent, un Appel au rassemblement en soutien aux migrants à été organisé le dimanche 20 mars 2016, sur la plage de Beg Léguer près de Lannion par des militants et bénévoles qui aident les migrants.

Une mobilisation importante aura lieu place de la Liberté à Brest, le samedi 29 avril à midi, pour remettre en cause le règlement Dublin qui amène à expulser les réfugiés vers leur premier pays d'arrivée ou d'identification en Europe où leurs conditions de vie sont souvent dégradées: plats à partager, témoignages, informations, concerts....
Partager cet article
Repost0
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 11:04

Quimper Mercredi 19 avril 2017

Rassemblement de soutien à Héléne DERRIEN

 

-----------------------------------------------

Le Télégramme

Évasion fiscale. « Nous ne nous laisserons pas impressionner »
Publié le 20 avril 2017

 

 Une cinquantaine de personnes en solidarité et en soutien à la lutte contre l'évasion fiscale.

Une cinquantaine de personnes ont répondu à l'appel du Collectif de défense des services publics hier matin. Les militants se sont rassemblés devant le commissariat où était entendue Hélène Derrien, suite à une précédente manifestation contre l'évasion fiscale devant la BNP.

« Nous sommes dans notre bon droit. Les mesures d'intimidation ne marcheront pas, commentait hier matin devant le commissariat, Henri Guillou, militant altermondialiste bien connu à Quimper. Dès que l'audition d'Hélène sera achevée nous retournerons d'ailleurs devant la BNP pour une distribution de tracts ». 

Une cinquantaine de soutiens


Une cinquantaine de personnes était rassemblée ce mercredi peu avant 9 h, devant le commissariat où Hélène Derrien, était la seule convoquée. Le 1e r avril dernier, la Concarnoise n'était pourtant pas seule à participer à une mise en scène de l'évasion fiscale, lors de laquelle des slogans avaient été peints sur les vitrines de la BNP. « Mais avec du blanc de Meudon, un produit facilement lavable à l'eau et non polluant », souligne un participant. Quelques jours plus tard, Hélène Derrien, présidente de la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et membre du Collectif de défense des services publics en Cornouaille, était appelée pour être entendue au commissariat suite à une plainte de la BNP. La citation lui reproche « d'avoir commis ou tenté de commettre des dégradations en réunion ».
 
 

« Rien à déclarer »


« J'ai indiqué au policier que je n'avais rien à déclarer, a expliqué Hélène Derrien à sa sortie. Il a alors appelé le procureur et cela s'est terminé par un rappel à la loi que je n'ai d'ailleurs pas signé. C'est beaucoup de temps perdu pour des paperasses ». Les soutiens se sont ensuite dirigés en manifestation « non déclarée » jusqu'à la BNP par les rues du centre-ville. « En pleine période électorale, alors que les candidats promettent de diminuer le nombre de fonctionnaires, de couper les vivres aux collectivités locales ou de reculer encore l'âge de la retraite parce que les "caisses de l'État sont vides", nous voulons démontrer que l'argent, il y en a beaucoup accumulé, dissimulé, évadé par les plus riches et les multinationales » expliquent les militants. Ils ajoutent que selon les révélations des Panama Papers, la BNP est, avec 2,4 milliards d'euros, la banque française qui réalise le plus gros volume de bénéfices dans les paradis fiscaux. « L'évasion fiscale c'est autant d'argent qui ne rentre pas dans les caisses de l'État, ce qui impacte ensuite les services publics », constate Hélène Derrien. Pendant le rassemblement devant la banque qui s'est achevé vers 10 h 30, les rideaux de fer de celles-ci sont restés fermés.

 
Partager cet article
Repost0
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 05:27
Mercredi 19 avril: intervention Stop Dublin 3 à Brest à 17h au café "Au coin de la rue" rue de Saint Malo: contre les reconduites dans les premiers pays d'arrivées en Europe des demandeurs d'asile
Mercredi 19 avril à 17h : Intervention "Stop Dublin 3 !"
 
 Quand la France utilise un rouage de l'Europe-Forteresse pour bafouer le droit d'asile.
 
 A Brest, 3 personnes sont en ce moment menacées d'expulsion vers le Soudan en Guerre via l'Italie.
 
Dans la région de Morlaix aussi, plusieurs réfugiés demandeurs d'asile, afghans ou soudanais, étaient sous le coup d'une procédure Dublin. 
 
 Présentation + Témoignages + Echange + Musique...
 
 Au Café "Au coin de la rue" - rue St Malo
 
Un covoiturage est organisé  par Morlaix-Libertés à 16h devant l'ancien lycée de Kernéguès à Morlaix
Partager cet article
Repost0
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 08:27
Pierre-Yves Thomas, 64 ans, autrefois conseiller municipal en région parisienne, a toujours milité pour le Parti communiste français. Désormais établi à Carhaix, c’est sur le terrain qu’il agit. | Ouest-France

Pierre-Yves Thomas, 64 ans, autrefois conseiller municipal en région parisienne, a toujours milité pour le Parti communiste français. Désormais établi à Carhaix, c’est sur le terrain qu’il agit. | Ouest-France

Ouest-France

 

Carhaix. Pierre-Yves Thomas, communiste depuis 50 ans
Carhaix. Pierre-Yves Thomas, communiste depuis 50 ans

Alexandre HOGUIN.

ILS MILITENT. Dernier volet de notre série avec Pierre-Yves Thomas, 64 ans, autrefois conseiller municipal en région parisienne, il a toujours milité pour le Parti communiste français. Désormais établi à Carhaix, c’est sur le terrain qu’il agit.

Des débats du conseil municipal en région parisienne aux tracts distribués à la pelle dans la commune carhaisienne, il n’y a qu’un pas. Ce pas, voilà maintenant cinq ans que Pierre-Yves Thomas l’a effectué.

Né de parents bretons, il déménage à Fontenay-le-Fleury, dans les Yvelines, pour y passer toute son enfance. C’est d’ailleurs là-bas que va débuter sa « carrière politique ».

Issu d’une famille ouvrière, et en partie communiste – son père et ses deux frères, en l’occurrence – Pierre-Yves Thomas s’investit dès l’âge de 16 ans. « À l’époque, je ne faisais encore que coller des affichettes et distribuer des tracts », se souvient-il.

Mai 68, un tournant

Et puis arrive mai 68. Comme un tournant. « J’ai intégré les Jeunesses Communistes », indique celui qui, déjà, « appréciait parler des événements, de politique, et regarder les débats avec Giscard ou Duclos ».

Au fil des années, la politique prend de plus en plus dans le parcours de Pierre-Yves Thomas. Embauché en 1970 comme fraiseur dans les ateliers d’aviation Louis Breguet, rachetés deux ans plus tard par la société Avions Marcel Dassault, il s’engage la même année en tant que représentant syndical de la CGT.

Le benjamin

En 1969, il prend sa carte au Parti communiste, auquel il adhère depuis bientôt cinquante ans.

Les engagements politiques se multiplient et se concrétisent quelques années après par un poste d’élu au conseil municipal de Fontenay-le-Fleury.

« À 24 ans, j’étais le benjamin. À ce moment-là, la commune penchait à gauche », se rappelle-t-il. Tellement que le Parti communiste est majoritaire. Pierre-Yves Thomas y est chargé de présider le comité des fêtes, jusqu’en 1983.

Beynes

L’année suivante, il change d’air et s’installe à Beynes, toujours dans les Yvelines. Et là encore, la politique reprend le dessus. « Un ami que j’avais connu à Fontenay m’a fait part de la défection d’un conseiller municipal de droite », confie le sexagénaire. Ni une, ni deux, le voilà reparti briguer un mandat d’élu, qui s’achèvera en 1988.

Retour difficile

Puis dix ans plus tard, il effectue son retour à Fontenay-le-Fleury. Et là surprise : lors des élections municipales, Pierre-Yves Thomas se présente sur la liste de… l’opposition. « Ça a changé pas mal de choses. Par exemple, on recevait les dossiers au dernier moment avant les conseils municipaux », glisse-t-il.

Les actions se mènent alors sur le terrain, par la distribution de tracts. « Fontenay était une ville-dortoir, où les gens aisés vivaient souvent dans des résidences dont ils ne sortaient presque jamais. »Un constat difficilement encaissé par Pierre-Yves Thomas.

Lutte des classes

« La lutte des classes n’est pas terminée malgré ce qui se dit. Il faut faire en sorte que notre société soit plus juste et plus libre. Il n’y a jamais eu autant de riches, le CAC 40 a battu des records », s’indigne un homme choqué par la misère, et qui manifestait, le 30 mars à Quimper, pour exprimer sa colère quant aux pensions perçues par les retraités.

Animateur de la section du PCF à Carhaix depuis deux ans, Pierre-Yves Thomas espère une alliance prochaine entre tous les partis de gauche. « C’est la solution si elle ne veut pas disparaître pendant plusieurs années et conserver un espoir d’un avenir meilleur. »

Vers les législatives

Quant aux élections à venir, il souhaite que « tout soit fait pour que Mélenchon aille au second tour ». Puis viendront les législatives lors desquelles il se battra pour faire élire Maxime Paul, « candidat du rassemblement de la gauche ».

 

http://www.ouest-france.fr/bretagne/carhaix-plouguer-29270/carhaix-pierre-yves-thomas-communiste-depuis-50-ans-4929007

Partager cet article
Repost0
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 08:15

Collectif de défense des services publics de Cornouaille (Finistère)

Communiqué de presse

 

Samedi 1er avril, à Quimper comme dans de nombreuses villes, dans le cadre de la semaine mondiale d’action contre l’évasion fiscale, une initiative humoristique et non-violente s’est déroulée devant le siège de la BNP, banque française qui réalise le plus de profits dans les paradis fiscaux.


Cette action, à l’appel du collectif de défense des services publics de Cornouaille, visait à dénoncer l’évasion fiscale massive, qui entraîne une perte estimée à 80 milliards d’euros pour le budget de notre pays, et le déficit de financement qui en résulte pour nos services publics, en particulier l’hôpital.


Suite à cette initiative, Hélène, membre du collectif d’organisation, a été convoquée pour audition mercredi 19 avril à 9h au commissariat de Quimper.


Nous n’acceptons pas qu’elle soit mise en cause pour une action préparée et réalisée collectivement et solidairement par les organisations participantes.


Nous n’acceptons pas que l’on criminalise des actions citoyennes ou syndicales au service de l’intérêt général.


Ceux qui violent la loi, ce ne sont pas ceux qui s’engagent pour le bien public, ce sont ceux qui spolient la collectivité en pratiquant l’évasion fiscale.


Nous appelons en conséquence toutes celles et tous ceux qui ont à cœur les libertés à un rassemblement de solidarité et de soutien

mercredi 19 avril 2017 à 8h45

devant le commissariat de Quimper.

 

Quimper 15 avril 2017


Collectif de défense des services publics de Cornouaille

 

Partager cet article
Repost0
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 08:56

Le site ultranationaliste breton Breiz Atao, animé par le blogueur Boris Le Lay, est déréférencé depuis quelques jours par le moteur de recherche Google. Conséquence d'un procès qui a eu lieu à Brest, le 15 décembre.

Le 15 décembre, le blogueur ultranationaliste Boris Le Lay a une nouvelle fois été condamné par le tribunal de Brest pour avoir accusé, sur son site Breiz Atao, le responsable d'une chaîne de magasins d'origine algérienne, d'avoir financé d'une manière occulte la mosquée Sunna de Brest, dirigée par Rachid Aboud Houdeyfa. Imam qui avait défrayé la chronique ces derniers mois en déclarant qu'écouter de la musique était un péché.

Ce jour-là, à l'audience, l'avocat de la défense avait demandé que le site Breiz Atao soit fermé. Le tribunal l'avait suivi dans ses réquisitions. Mais difficile d'appliquer cette décision quand on sait que ce site est hébergé à Houston, au Texas. Et que, dans cet État américain, comme dans les autres, une totale liberté d'expression est garantie par le premier amendement de la constitution américaine. Quant à l'auteur de ces propos diffamatoires, difficile de l'appréhender. Originaire de Rosporden (29), il vit depuis de longues années au Japon, hors de portée de la justice française.

Une volonté d'étendre l'interdiction

Début mars, Gilles Clavreul, le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme, a informé Google de la décision de justice de Brest. Au vu du jugement, le groupe américain a décidé de déréférencer Breiz Atao de son moteur de recherche. En clair, depuis quelques jours, tout internaute qui tape le nom du site ne peut plus y accéder par ce biais. Un tel déréférencement est assez rare. De telles décisions sont généralement prises à l'encontre de sites pédopornographiques ou terroristes. Mais depuis quelques mois, la délégation interministérielle de lutte contre le racisme a décidé de cibler davantage les discours de haine véhiculés sur le Net.

Ce déréférencement, qui a été validé le 28 mars dernier, pourrait être étendu à d'autres moteurs de recherche.

Boris Le Lay, rappelons-le, a été condamné à plusieurs reprises à Quimper, Paris et Brest pour incitation à la haine raciale et apologie de crime contre l'humanité. La condamnation la plus lourde prise à son encontre est de 2 ans de prison ferme.


© Le Télégrammehttp

Partager cet article
Repost0
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 07:47

Suite à la plainte portée par la BNP de Quimper à la suite de l'action citoyenne contre l'évasion fiscale de samedi dernier, le collectif de défense des services publics Cornouaille (dont le PCF est partie prenante avec des associations et des syndicats) a réalisé ce communiqué.. 

 Nous accusons la BNP Paribas de participer à l’organisation de l'évasion fiscale comme l’ont révélée les Panama Papers. Avec 2,4 milliards d’euros en 2014, la BNP est la banque française qui réalise le plus gros volume de bénéfices dans les paradis fiscaux.
 

Nous accusons la BNP Paribas d’aggraver la crise climatique, en finançant les énergies fossiles ainsi que le nucléaire et autres activités incompatibles avec la transition sociale et écologique. La BNP Paribas continue à financer les entreprises qui développent, extraient et brûlent le charbon, nocif pour le climat et la santé ! La BNP cherche aussi à financer des projets d’énergies fossiles, comme le terminal d’exportation de gaz de schiste Texas LNG, aux Etats-Unis, alors que les gaz de schiste sont interdits en France !
 

Nous accusons la BNP Paribas de bafouer les droits des populations à un environnement sain et à décider par elles-mêmes de leurs conditions de vie, en finançant des entreprises connues pour les exactions menées à l’encontre de ceux qui contestent leurs activités.

Parce que les 5 à 10 prochaines années sont cruciales pour stabiliser le climat, l’argent qui est aujourd’hui dissimulé dans les paradis fiscaux et qui sert à financer les entreprises les plus polluantes doit être réorienté, de façon urgente, vers une transition écologique et sociale qui nous permette de relever le défi climatique.

 Ce ne sont pas les militants contre l'évasion fiscale qu’il faut poursuivre, mais les puissantes multinationales qui organisent le système de l’évasion fiscale, la destruction de l’environnement et des conditions de vie des populations partout dans le monde.
 

Partager cet article
Repost0
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 07:28
STX: la navale ne doit pas passer sous pavillon italien (PCF)

STX : La navale française ne doit pas passer sous pavillon italien

 

Alors même que plusieurs candidats à la présidentielle, dont le candidat socialiste, appelait à la nationalisation, au moins temporaire, des chantiers de Saint-Nazaire, le gouvernement a finalement donné son feu vert à Fincantieri pour racheter le chantier naval de Saint-Nazaire.

Loin de  « l’Airbus de la navale » affiché par le gouvernement les dangers sont grands : les capacités de productions sont concurrentes plus que complémentaires et le recours aux statuts précaires est massif sur les chantiers italiens. Avec 20 chantiers dans le monde l’état italien, actionnaire majoritaire de Fincantieri, vient de se payer la navale française.

 

Quand au montage capitalistique grossier, visant à montrer que le groupe n’aurait qu’une majorité relative de 47% sur le site français, il ne trompera personne : un fond privé italien CR Trieste est également entré au capital à hauteur de 7%. Le capital italien est bien majoritaire face aux 33% de l’Etat français et aux 12% de DCNS. Dès les premières fuites concernant cette vente,  l’action Fincantieri a fait un bond de plus de 10%. 

 

Malgré les garanties obtenues, le montage présenté risque d’être ingouvernable et l’avenir n’est pas garanti à moyen terme: Un fleuron industriel aussi important ne peut pas devenir la variable d’ajustement des capacités de productions italiennes. Il est temps d’engager la diversification de la production qui ne peut se limiter aux paquebots de luxe et à quelques navires militaires.

 

Dans la campagne présidentielle les communistes portent une autre ambition répondant aux besoins du pays pour engager un nouvel essor de l’industrie et la transition écologique. Nous demandons que l’Etat français utilise son droit de préemption pour construire enfin le projet garantissant, l’indépendance de la navale française et les garanties sociales et  industrielles nécessaires. 

Partager cet article
Repost0
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 20:19
Fédération du Finistère du Parti Communiste - 5 rue Henri Moreau - 29200 BREST

Fédération du Finistère du Parti Communiste - 5 rue Henri Moreau - 29200 BREST

L'alternative, c'est maintenant! 
Inventons ensemble un autre avenir. 
Il est possible de changer et de construire un nouveau mode de développement, luttant contre la finance et la prédation capitaliste, pour rendre possible l'égalité des droits et des modes de vie préservant la Terre et l'Humain. 
Il est possible de faire gagner une gauche qui ne renie pas ses valeurs.
Il est possible d'éviter le retour de la droite (Fillon, Macron) ou l'accession au pouvoir et aux responsabilités de l'extrême-droite (Le Pen). 
Il est urgent que toutes celles et ceux qui veulent sortir le pays de l'ornière se rassemblent pour construire l'alternative au libéralisme économique et à l'austérité. 
Le peuple de gauche, les femmes et les hommes de progrès, la jeunesse ont tout intérêt à dire Stop à l'austérité.
Ne restons pas au milieu du gué.
Ensemble, ouvrons des perspectives nouvelles, conjurons les dangers de régressions démocratique et sociale extrêmement graves qui nous menacent. Soyons à la hauteur des responsabilités historiques de ce moment charnière.
Une majorité populaire peut se constituer. 
Ensemble, cette force tranquille qui ne renonce jamais peut changer la donne.
Pour les communistes, l'alternative est un projet progressiste pour la France, l'Europe, le Monde.
Ecrivons ensemble ce projet qui se fera dans le mouvement de la vie.
Ce projet a besoin de vous toutes et vous tous.
Il a besoin de l'irruption citoyenne. 
Cela commence par le vote Jean-Luc Mélenchon lors du premier tour de la présidentielle, le 23 avril. 
La fédération du Parti Communiste du Finistère, le 5 avril 2017    
L'alternative, c'est maintenant! (Communiqué de la Fédération du Parti Communiste du Finistère, 5 avril 2017)
Partager cet article
Repost0
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 09:50
L'intervention des frères Bocquet a été suivie par plus d'une centaine de personnes.

L'intervention des frères Bocquet a été suivie par plus d'une centaine de personnes.

Invités par la section quimpéroise du Parti communiste français, les frères Bocquet, deux parlementaires français communistes, ont fait hier après-midi salle comble aux Halles Saint-François où ils donnaient une conférence sur le thème de l'évasion fiscale. Éric Bocquet, sénateur, est l'auteur d'un rapport pour la Commission d'enquête sur l'évasion des capitaux et des actifs hors de France et ses incidences fiscales en 2012. Avec son frère Alain, député, il a rédigé un livre « Sans domicile fisc » publié aux éditions du Cherche Midi en 2016.

60 conférences en trois mois


Hier, à l'occasion de leur 60e réunion organisée en France en l'espace de trois mois, ils ont redit que « l'évasion fiscale fait perdre entre 60 et 100 milliards d'euros au budget de la France ». Un chiffre astronomique qui permettrait de compenser la dette française. Dans la salle, plus d'une centaine de personnes ont écouté attentivement les deux intervenants qui ont dénoncé l'attitude des grands groupes français. Ils leur reprochent de placer les profits réalisés en France dans les paradis fiscaux. Les 50 exemplaires de leur livre « Sans domicile fisc » sont partis comme des petits pains. Hier, il était impossible de s'approvisionner dans les librairies de la ville, elles aussi dévalisées, selon Piero Rainero, conseiller municipal communiste de Quimper.
 
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011