Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 16:12
Decès de Jean Nedelec, vieux camarade communiste brestois, combattant infatigable de la Laïcité

C’est avec tristesse que nous faisons part du décès de notre camarade du PCF Jean Nédélec qui fut un combattant infatigable de la Laïcité en tant que responsable de la Fédération des Oeuvres Laïques. 

 

 Jean Paul CAM, secrétaire de section à Brest, et Ismaël Dupont, secrétaire départemental du PCF Finistère

 

Nous avons la tristesse de vous faire part du décès de

 

Jean NEDELEC

 

à l’âge de 97 ans.

 

Un dernier hommage lui sera rendu le mercredi 5 avril à 14h30

à la salle de cérémonie du Vern à Brest.

 

Jean repose à l’Ehpad de Kérampéré 15 rue Guillaume Kéraudy Brest chambre 217.

 

La famille

Partager cet article

Repost0
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 15:44

VENUE DE L'AMBASSADRICE D'ISRAEL A L'IEP DE RENNES:  Aliza Bin Noun

Les étudiant.e.s de l'IEP de Rennes se sont mobilisés hier (30 mars 2017), avec notamment l'action des Jeunesses Communistes de Rennes, pour soutenir la Palestine et affirmer leur refus de voir s'exprimer Mme Aliza Bin Noun, ambassadrice d'Israël et représentante du gouvernement d'extrême-droite de Benyamin Netanayahou. 

Leur déclaration: 

Nous, étudiants de Sciences Po Rennes, déclarons que nous sommes fermement opposés à la tenue de cette conférence. Aliza Bin Noun s’est invitée au sein de notre établissement pour représenter l’Etat d’Israël, un état colonisateur gouverné par l’extrême droite. Israël, la soi-disant seule démocratie du Moyen-Orient, viole depuis des décennies le droit international et continue d’imposer un régime d’apartheid violent aux Palestiniens en dépit de l’indignation internationale. L’apartheid, nous le rappelons, désigne un régime où une partie de la population subit des discriminations et une exclusion fondée sur des critères de races, d'ethnies ou de religions. Ce mois-ci, l’Etat d’Israël ainsi que les Etat-Unis ont fait pression sur l’ONU pour supprimer un de ses rapports rédigé par deux américains spécialistes du droit international, Richard Falk et Virginia Tilley, concluant qu’« Israël est coupable de politique et de pratiques constitutives du crime d’apartheid ». Cela a conduit, en signe de protestation, à la démission de la secrétaire générale adjointe des Nations unies, Rima Khalaf.

Quotidiennement, en Israël et dans les territoires palestiniens occupés, les autorités israéliennes procèdent à des expulsions forcées ainsi qu’à des démolitions d’habitations palestiniennes en Cisjordanie alors qu’elles continuent d’y promouvoir ses colonies illégales. En 1974, on recensait 2019 colons israéliens en Cisjordanie. En 2013, ils étaient 500 000. L’extension incessante des colonies israéliennes ne cesse de faire reculer la possibilité pour les Palestiniens d’avoir leur propre Etat puisqu’elles induisent un morcellement de leur territoire, morcellement voulu par Israël. Cette dernière impose aussi des restrictions sévères à la liberté de circulation des Palestiniens et maintient depuis 10 ans un blocus militaire sur la bande de Gaza, imposant à 1,9 million d’habitants des conditions de vie inhumaines. Depuis de nombreuses années, l’armée israélienne assassinent des civils, y compris des enfants, et jettent en prison celles et ceux qui osent défier leur occupation. Elle use de la torture en toute impunité sur ses détenus. Fréquemment, Israël exerce des attaques massives à l’encontre des palestiniens sous couvert de légitime défense : en 2009, avec l’opération Plomb Durci à Gaza, 1300 palestiniens sont morts, 5000 ont été blessés, pour 13 morts du côté israéliens. En 2014, 1460 palestiniens à Gaza ont périt sous les bombardements israéliens. D’après le gouvernement israélien, 47% de ces morts étaient des terroristes. Le peuple palestinien est totalement démuni face à l’Etat israélien qui possède l’une des armées les plus puissantes du monde. Le budget annuel de l'armée israélienne en 2015 était de 18,6 milliards de dollars et il ne cesse d’augmenter.

Ces dernières semaines, l'ambassade d’Israël, que Madame Aliza Bin Noun dirige, a multiplié les pressions sur plusieurs universités dans le but d'empêcher la tenue des événements de l'International Apartheid Week qui devaient se tenir partout en France. Certains militants de l'Association France Palestine Solidarité à Rennes ont été par la suite menacés de mort et de viol par des militants d'extrême droites pro-Israël. Nous ne comprenons pas comment une représentante du gouvernement israélien peut s'octroyer le droit de parler au sein des universités françaises tout en niant celui des militants contre l’occupation israélienne à exprimer leur solidarité envers les Palestiniens.

C’est la campagne de boycott international qui a réussit à venir à bout du régime d’apartheid en Afrique du Sud. Ainsi, nous exigeons l’abrogation de la circulaire interdisant la campagne BDS en France et nous revendiquons la nécessité d’un boycott total envers l’Etat d’Israël afin que les palestiniens et les palestiniennes puisse enfin accéder à la liberté et à la dignité. Comme l’a dit Mandela « Notre liberté est incomplète sans la liberté du peuple palestinien ». Ainsi, pour protester contre la politique d’Israël, nous vous demandons à tous de bien vouloir quitter la salle pour faire en sorte que cette conférence n’ait pas lieu. Si vous hésitez encore, sachez que madame Aliza Bin Noun, ici présente, nie l’existence des colonies israélienne en Cisjordanie et a été la cheffe du Bureau politique du ministre israélien des Affaires étrangères Liberman en 2012 qui a de magnifiques citations dont celle-ci au sujet des prisonniers palestiniens « Je propose de les transporter en autocars jusqu’à la mer morte pour les noyer ».

Rennes. Des étudiants manifestent contre l’ambassadrice d’Israël (Ouest-France)

Rennes. Des étudiants manifestent contre l’ambassadrice d’Israël (Ouest-France)

30 mars: Liberté pour la Palestine: Contre la venue de l'ambassadrice d'Israël à l'Institut d'Etude Politique de Rennes: manifestation de protestation des Etudiants à Sciences-Po
30 mars: Liberté pour la Palestine: Contre la venue de l'ambassadrice d'Israël à l'Institut d'Etude Politique de Rennes: manifestation de protestation des Etudiants à Sciences-Po

Des étudiants de Sciences Po Rennes ont protesté, ce jeudi , contre la venue de l’ambassadrice d’Israël dans le cadre d’une rencontre avec les élèves de l’établissement.

« On manifeste contre la venue de l’ambassadrice d’Israël », explique Kevin, membre de l’association France Palestine solidarité. La venue, ce jeudi matin, de la diplomate israélienne d’Aliza Bin-Noun dans les locaux de l’Institut d’études politiques (IEP) de Rennes a déclenché une vague de protestations aux abords et à l’intérieur des locaux de l’IEP breton.

Arrivée dans le cours de la matinée à Sciences Po, l’ambassadrice devait rencontrer les étudiants puis se prêter à un exercice de questions-réponses. Toutefois, cette première visite de la diplomate à Sciences Po Rennes a rapidement été perturbée.

Des manifestants pro palestiniens présents

À l’extérieur, une vingtaine de manifestants se sont postés devant l’entrée de l’établissement avec des drapeaux palestiniens et des pancartes dénonçant la politique israélienne dans les territoires occupés. Les protestations ont ensuite continué à l’intérieur de l’amphithéâtre Érasme, où Aliza Bin-Noun devait prendre la parole.

Peu de temps après le début du discours de l’ambassadrice, une partie des étudiants se sont fermement opposés à la venue de la diplomate car selon ces étudiants « l’État d’Israël viole depuis des décennies le droit international. »

Une rencontre écourtée

Par la suite, plusieurs dizaines d’élèves ont quitté les lieux avant de déclencher l’alarme incendie en signe de protestation.

Après avoir laissé passer la bronca, l’ambassadrice d’Israël a remercié les élèves restés l’écouter.« On peut s’exprimer à l’université même si, parfois, c’est difficile. Merci à ceux qui sont toujours présents. »

Partager cet article

Repost0
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 14:29

Fédération du Parti Communiste du Finistère – 5 rue Henri Moreau – 29 200 BREST – 06 20 90 10 52

Brest, le 27 mars,

COMMUNIQUE de SOUTIEN DE LA MANIFESTATION DES RETRAITES A QUIMPER DU 30 MARS

Le PCF Finistère soutient le rassemblement à l'appel des syndicats et associations de retraités (CGT, FSU, Solidaires, FGRLP et associations de retraités LSR) le jeudi 30 mars à 10h30 place de la Résistance à Quimper et appelle les citoyens et retraités à y participer en grand nombre pour défendre une autre politique économique et sociale au service des besoins sociaux et de l'égalité.

Pour les retraités, les salariés, les privés d’emploi les mesures d’austérité qui nous sont imposées par le gouvernement, le patronat, deviennent insupportables. Les pensions sont bloquées depuis quatre ans, à part le 0,1 % du 1er octobre. Nous demandons une revalorisation par un rattrapage de 300 € et que l'évolution des pensions soit indexée sur celle des salaires et non des prix. Le niveau des retraites baisse de 1 % par an en moyenne depuis 20 ans. Des écarts très importants de pensions existent entre les hommes et les femmes : 1200€ en moyenne pour les premiers, 800€ pour les secondes.

Beaucoup de retraités sont en difficulté pour accéder aux soins. L'accord qui a généralisé les complémentaires santé privées a laissé de côté beaucoup de retraités, comme les chômeurs ou les fonctionnaires. Pour les retraités, une mutuelle ça peut monter jusqu'à 150 € par mois. Aujourd'hui, la prise en charge de la Sécu, c'est en moyenne 62 %. Le PCF veut revenir progressivement vers la prise en charge des soins à 100 % par la Sécurité Sociale, avec un premier palier immédiat à 80 %. L'argent existe, à condition de mener une vraie politique de lutte contre le chômage, d'en finir avec la fraude fiscale et sociale et les milliards d'exonérations de cotisations sociales aux entreprises qui favorisent les profits financiers plus que l'embauche. Il faut aussi mettre en place un pôle public du médicament

L'accompagnement public et solidaire de la perte d'autonomie des personnes âgées est très insuffisant. Le reste à charge dans les EHPAD grimpe et beaucoup de retraités n'ont pas les moyens de l'assumer. Le nombre de places en maison de retraite dans le Finistère, un département qui est plus vieillissant que la moyenne, est largement inadapté aux besoins. Les personnels des maisons de retraite et de l'aide à domicile, faute d'une politique volontariste de financement solidaire dans le cadre de la Sécurité Sociale, travaillent dans des conditions de plus en plus dures (sous-effectifs, manque de temps pour les personnes âgées, rémunérations basses, précarité de certaines structures d'aide à domicile et de beaucoup de personnels). Chaque semaine, les personnels des maisons de retraite du département alertent sur la dégradation de leurs conditions de travail et de l'accueil des résidents. Il est plus que temps de construire des dispositifs publics et solidaires adaptés à la prise en compte du vieillissement et de ne plus considérer les personnes âgées dépendantes comme des citoyens de seconde zone.

 

 

Communiqué de soutien du PCF Finistère à la manifestation des retraités à Quimper le jeudi 30 mars à 10h30

Partager cet article

Repost0
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 11:18
Pouvoir d'achat des retraités. Mobilisation le jeudi 30 mars à Quimper (10h30, place de la résistance) pour le défendre

Pouvoir d'achat des retraités. Mobilisation jeudi 30 mars pour le défendre

 

Le Télégramme / 28 mars 2017

Plusieurs organisations syndicales et associatives de retraités appellent à manifester, jeudi, à 10 h 30, depuis la place de la Résistance, à Quimper. Elles revendiquent notamment une revalorisation des pensions.

« Nous avons fait le choix d'une seule manifestation départementale car il faut que l'on se montre et que l'on se fasse entendre. Le mot "retraités" n'apparaît pas beaucoup dans le discours des candidats en campagne pour l'élection présidentielle », estime Gilbert Phelep, le secrétaire de l'Union syndicale des retraités CGT du Finistère. Neuf organisations syndicales et associatives appellent une mobilisation nationale jeudi. À l'échelle du Finistère, la FSU, la Fédération générale des retraités de la fonction publique, Solidaires et Loisirs solidarité retraités ont préparé la manifestation quimpéroise avec la CGT. « Les pensions sont bloquées depuis quatre ans, à part le 0,1 % du 1er octobre. Nous demandons une revalorisation par un rattrapage de 300 € et que l'évolution des pensions soit indexée sur celle des salaires et non des prix », revendique Gilbert Phelep. « Depuis vingt ans qu'elles sont indexées sur les prix, le niveau des retraites a baissé de 1 % par an », pointe Paul Abily, pour la FSU. « La pension, c'est un droit des salariés et pas une allocation sociale comme certains voudraient nous le faire croire. Notre problème, c'est que la place des retraités n'est pas organisée.

Il n'existe aucune instance qui nous permettrait de discuter des conditions de notre niveau de vie », regrette Michelle Lollier, de la Fédération générale des retraités de la fonction publique.

Renoncement aux soins

Derrière l'érosion du pouvoir d'achat se cache la question de l'accès aux soins. « De plus en plus de retraités nous disent y renoncer à cause du coût. L'accord qui a généralisé les complémentaires santé privées a laissé de côté beaucoup de retraités, comme les chômeurs ou les fonctionnaires », insiste Paul Abily. « Pour les retraités, une mutuelle ça peut monter jusqu'à 150 € par mois. Aujourd'hui, la prise en charge de la Sécu, c'est en moyenne 62 %, on va tout droit vers 50 % », redoute Daniel Édelin, de l'USR CGT. Son camarade Gilbert Phelep fait aussi référence au handicap, à l'accompagnement des personnes âgées dont le reste à charge dans les Ehpad a tendance à grimper, mais aussi à « la différence inacceptable des écarts de pension entre les hommes et les femmes, 1.200 € moyenne pour les premiers, 800 € pour les secondes ». Jeudi, les organisations impliquées projettent d'interpeller le préfet et la présidente du conseil départemental du Finistère. Des cars de manifestants devraient partir de Brest, Morlaix et Quimperlé et converger vers Quimper.

Photo Le Télégramme : Michelle Lollier (FGRFP), Gilbert Phelep et Daniel Edelin (USR CGT) et Paul Abily (Retraités FSU).

Partager cet article

Repost0
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 04:50

Retraités

JEUDI 30 MARS À 10H30 QUIMPER : PLACE DE LA RESISTANCE

 

BLOCAGE DES PENSIONS.SE FAIRE ENTENDRE
 

POUR IMPOSER D’AUTRES CHOIX
 

Pour la CGT , les retraités, les salariés, les privés d’emploi les mesures d’austérité qui nous sont imposées par le gouvernement, le patronat, deviennent insupportables.
Pour de nombreux retraités, le fait du blocage des pensions depuis 4 ans, est synonyme de galère au quotidien et pour d’autres d’inquiétude face à la paupérisation croissante.
Pour sortir de l’impasse, il faut réorienter la répartition des richesses produites pour plus d’égalité. Les moyens existent.
Pour imposer d’autres choix, il faut se faire entendre, se mobiliser en montrant son mécontentement. Alors, oui j’y vais à la manifestation !

 

SANS VOUS RIEN N’EST POSSIBLE C’EST AVEC VOUS QUE TOUT LE DEVIENT !

Rassemblement des retraités jeudi 30 mars à 10h30 à Quimper contre le blocage des pensions de retraite

Partager cet article

Repost0
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 06:01
Le Télégramme, 25 mars 2017

Le Télégramme, 25 mars 2017

Partager cet article

Repost0
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 21:08
Marche de soutien à Perharidy le samedi 25 mars: communiqué du comité de défense du centre hospitalier du pays de Morlaix

Comité de défense de l'hôpital public en Pays de Morlaix

Communiqué

Le Comité de défense de l'hôpital public en Pays de Morlaix soutient pleinement l'initiative des personnels du centre de Perharidy de Roscoff, qui dénoncent les conséquences de la réforme du financement des activités des soins de suite et de réadaptation qui font craindre la disparition du centre de Perharidy, malgré des spécificités largement reconnues.

Aussi le comité de défense de l’hôpital public en Pays de Morlaix appelle les usagers et la population à participer massivement à la marche de soutien dont le départ aura lieu samedi à 10 h 30 à la gare SNCF de Roscoff.

Le 23 mars 2017

Partager cet article

Repost0
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 20:37
Mélenchon-Hamon. L'appel d'acteurs bretons pour une candidature unique (Jean-Luc Le Padellec, Le Télégramme - 23 mars 2017)

Vous trouverez l'appel intégral en PJ ou sur le lien de la pétition qui vient d'être créée:

 

https://www.change.org/p/pour-gagner-une-candidature-unique-de-la-gauche 

 

Mélenchon-Hamon. L'appel d'acteurs bretons pour une candidature unique

Publié le 23 mars 2017

 

 Photos EPA / Collage réalisé avec PicMonkey

"Pour gagner, une candidature unique de la Gauche !" C'est l'intitulé du courrier que viennent d'adresser vingt acteurs bretons associatifs, syndicaux, de la jeunesse, de la culture, de l'économie sociale, aux deux candidats à la présidentielle Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon.

"Faîtes preuve de réalisme ! Faîtes preuve de courage ! Faîtes preuve de grandeur ! " A un mois du premier tour de la présidentielle, et alors que la perspective d'une victoire de Hamon ou Mélenchon paraît hautement compromise, des acteurs bretons de la vie civile exhortent les deux candidats qui se disputent l'électorat de gauche à s'entendre sur une candidature unique. 

Dans leur esprit, "il n’est ici nullement question de délégitimer l’une ou l’autre de vos candidatures. La question n’est plus là. Nous ne demandons ni retrait unilatéral, ni soutien de l’un à l’autre", écrivent-ils. 

Electro-choc 

A eux de s'entendre, donc, "afin de créer l’électro-choc et le sursaut pour le peuple de Gauche. Face aux périls que court à son tour la France, après les USA et nombre de pays européens, il ne peut être question de se fixer comme objectif d’avoir eu raison le premier. Il ne peut être question de se fixer comme but, fût-ce au nom de l’Histoire, la disparition de l’autre ou la pole position pour une improbable reconstruction dans l’après 2017." 

Les deux candidats sont placés en face de leurs responsabilités, pour conduire à la victoire de la Gauche de transformation sociale et écologique. 

L'un président, l'autre 1er ministre 

Pour y parvenir, ils invitent les deux duettistes à former un ticket, en se partageant les rôles : "l'un président, l'autre premier ministre, ou l'un Président et l'autre, futur Initiateur de la Constituante de la VIe République". 

 

A défaut, ils préviennent : "vous avez, hélas, également entre les mains les données pour que chacun de vos noms soit associé à la pire défaite des progressistes et des républicains depuis les années 30 en Europe, pour que chacun de vos noms, malgré les grandes qualités et les valeurs fondamentales que vous représentez, soit synonyme, dans les manuels d’Histoire, d’inconséquence et d’irresponsabilité face à cette Histoire (...). Sachez que pour les acteurs investis au quotidien dans la culture, dans les associations, dans les syndicats, dans l’économie sociale ou dans les organisations de jeunesse, ce serait impardonnable". 

Les 20 signataires sont : Thierry Abaléa, militant associatif, Véronique Blanchet, militante de l’éducation, Flavie Boukhenoufa, responsable associative jeunesse éducation populaire, Louisa Bouraya, responsable associative en quartier populaire, François Caharel, militant associatif en milieu rural, Michel Carré, acteur de la transition écologique et sociétale, Olivier Cuzon, élu syndical, Yannick Hervé, responsable associatif, Anne-Claire Le Vaillant, militante féministe et des nouvelles ruralités, David Levaufre, acteur de l’innovation et de l’insertion, Tangi Louarn, militant des droits culturels et linguistiques, Céline Mandon, militante associative, Annick Monot, engagée dans l’accompagnement des personnes, Monique Prévost, militante féministe, Fransez Poisson, responsable associatif jeunesse, Patrick Quelaudren, militant éducation populaire,Colette Rodet, actrice de l’économie sociale et solidaire, Rodolphe Rohart, acteur culturel, Aline Tassin, responsable associative droits humains, Josyane Wirkel, responsable associative, élue syndicale. 


© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/presidentielle-2017/melenchon-hamon-l-appel-d-acteurs-bretons-pour-une-candidature-unique-23-03-2017-11446579.php#SpHLhSDAkyrbVkaQ.99

Partager cet article

Repost0
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 16:45
Rassemblement de la gauche: urgence!

Rassemblement de la gauche: urgence!

« Pour gagner, une candidature unique de la Gauche ! »

Adresse aux candidats de Gauche à l’élection présidentielle,

 par la Force des Acteurs Rassemblés - FAR -  de Bretagne 

 

Chers Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon,

Messieurs les candidats de Gauche à l’élection présidentielle,

 

Citoyens de Gauche, acteur.trice.s associatifs, syndicaux, de la jeunesse, de la culture, de l’économie sociale, nous vous avons reçus en Bretagne il y a maintenant 3 semaines.

Nous vous demandons de nous recevoir pour un échange sur une question essentielle à un mois de l’élection présidentielle.

 

En effet, nous avons participé au succès de vos 2 meetings bretons à 24h d’intervalle en début de mois.

Nous avons, parfois depuis, contribué à vos campagnes et notamment au succès des temps forts des 18 et 19 mars qu’ont constitué la marche pour la 6e République et le meeting de Paris-Bercy. Nous, électeurs de Gauche, nous citoyens engagés dans la société civile nous  mobilisons en nombre avec beaucoup d’autres pour vos candidatures.

Pour autant, nous devons rester lucides. De nombreux acteurs de la société civile, amis, collègues, proches…profondément de Gauche s’apprêtent à rester chez eux le 23 avril ou à voter par sécurité, à voter « moins pire » pour empêcher un choix final entre l’extrême-droite et la Droite dure.

Victimes d’une pression médiatique ou simplement conscients que, malgré vos efforts respectifs, aucun d’entre vous ne sera présent au 2nd tour, ils s’apprêtent, pour faire barrage à l’extrême-droite, à voter pour un candidat du système, pour un candidat de l’Argent.

Chacun d’entre vous, chacun.e d’entre nous est aujourd’hui persuadé que l’élection du candidat du Cac 40, du candidat du libéralisme effréné, le candidat de la dérégulation, de la concurrence libre et non faussée, du nucléaire civil et militaire, et de la poursuite de la « construction européenne » qui fait monter la colère des peuples mais nourrit les populismes, cette élection fera demain, plus encore, le lit de l’extrême-droite et ouvrira au FN les portes de l’Elysée en 2022.

 

Vos 2 candidatures sont légitimes. Elles sont différentes. Elles sont, chacune, le fruit de parcours collectifs, de stratégies gagnantes. Il n’est ici nullement question de délégitimer l’une ou l’autre de vos candidatures. La question n’est plus là. Nous ne demandons ni retrait unilatéral, ni soutien de l’un à l’autre.

Vous avez le droit, légitime, total et absolu de maintenir vos 2 candidatures.

 

Dans la pré-campagne puis la campagne, très atypiques où les affaires à Droite et à l’extrême-Droite décrédibilisent le politique et focalisent l’intérêt des media au détriment des programmes, vous avez cependant la responsabilité de créer l’électro-choc et le sursaut pour le peuple de Gauche.

Face aux périls que court à son tour la France, après les Usa et nombre de pays européens, il ne peut être question de se fixer comme objectif d’avoir eu raison le premier. Il ne peut être question de se fixer comme but, fût-ce au nom de l’Histoire,  la disparition de l’autre ou la pole position pour une improbable reconstruction dans l’après 2017.

Vous le savez, vous avez entre les mains les ingrédients d’une nouvelle victoire collective –après le non de Gauche de 2005 au Traité constitutionnel européen-. Il y a urgence à créer immédiatement un projet majoritaire porté à l’élection présidentielle du 23 avril, ensemble, par un futur Président et son 1er Ministre ou par un Président et le futur Initiateur de la Constituante de la VIe République…

 

Vous avez, hélas, également entre les mains les données pour que chacun de vos noms soit associé à la pire défaite des progressistes et des républicains depuis les années 30 en Europe, pour que chacun de vos noms, malgré les grandes qualités et les valeurs fondamentales que vous représentez, soit synonyme, dans les manuels d’Histoire, d’inconséquence et d’irresponsabilité face à cette Histoire.

Bien entendu chacun pourra se regarder dans le miroir et rejeter la responsabilité sur l’autre …alors que les obstacles à l’unité se lèvent d’eux-mêmes chaque jour.

Sachez que pour les acteur.trice.s investi.e.s au quotidien dans la culture, dans les associations, dans les syndicats, dans l’économie sociale ou dans les organisations de jeunesse, ce serait impardonnable.

Ce serait impardonnable par nous tous, par nos enfants qui demain ne comprendront pas plus votre choix que nous n’avons compris celui des Gauches divisées de l’Allemagne confrontée à la montée du nazisme.

Ils le comprendront d’autant moins que cette fois, ainsi que l’a montré le premier débat télévisé de la campagne, vos projets sont compatibles au sein d’un programme majoritaire pour la VI République, pour l’abrogation de la loi Travail, pour des politiques économiques et sociales anti-austéritaires, pour le rejet du Ceta et du Tafta, pour les transitions écologiques, …


Cher Benoît Hamon, cher Jean-Luc Mélenchon,

Nous savons que dans vos entourages, on vous poussera à poursuivre cette division suicidaire au nom du « réalisme» des comptes de campagne, au nom des « résultats prometteurs de la mobilisation qui prend », au nom de l’incompatibilité avec les « traîtres » de l’autre équipe.

Alors que chacun d’entre vous combat pour la fin de la monarchie présidentielle et pour la désindividualisation du pouvoir, vos 2 seules personnes détiennent ce pouvoir de faire basculer l’Histoire.

Faîtes preuve de réalisme !

 Faîtes preuve de courage !

 Faîtes preuve de grandeur !

En Bretagne, en Haut à Gauche, nous sommes prêts à nous engager, sans réserve, à entraîner nos amis, nos camarades, nos adhérents qui oeuvrent au quotidien pour le lien social, pour la justice sociale, pour la solidarité,…dans cette Bretagne, 1èrerégion de France du vivre ensemble, 1ère région du Faire ensemble.

Nul doute que les autres régions nous rejoindront pour faire gagner la Gauche de transformation sociale et écologique.

Les 20 premiers signataires, le 23 mars 2017 :

(10f, 10h)

 

Thierry Abaléa, militant associatif

 

Véronique Blanchet, militante de l’éducation

 

Flavie Boukhenoufa, responsable associative jeunesse éducation populaire

 

Louisa Bouraya, responsable associative en quartier populaire

 

François Caharel, militant associatif  en milieu rural

 

Michel Carré, acteur de la transition écologique et sociétale

 

Olivier Cuzon, élu syndical

 

Yannick Hervé, responsable associatif

 

Anne-Claire Le Vaillant, militante féministe et des nouvelles ruralités

 

David Levaufre, acteur de l’innovation et de l’insertion

 

Tangi Louarn, militant des droits culturels et linguistiques

 

Céline Mandon, militante associative

 

Annick Monot, engagée dans l’accompagnement des personnes

 

Monique Prévost, militante féministe

 

Fransez Poisson, responsable associatif jeunesse

 

Patrick Quelaudren, militant éducation populaire

 

Colette Rodet, actrice de l’économie sociale et solidaire

 

Rodolphe Rohart, acteur culturel

 

Aline Tassin, responsable associative droits humains

 

Josyane Wirkel, responsable associative, élue syndicale

Partager cet article

Repost0
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 13:10
Communiqué de la section PCF de Concarneau après les attentats de Londres qui ont blessé des lycéens de Concarneau
Le terrorisme a encore frappé, et ce qui nous est le plus cher a été atteint, nos enfants.
Nous nous joignons à l'angoisse des parents et à tous ceux qui ont été dans l'anxiété pour les leurs.
Concarneau est frappé pour la deuxième fois par l'action aveugle de fous pour qui, la vie, y compris la leur, n'a aucune valeur..
Aucune foi, aucune idéologie ne doit conduire les hommes (et les femmes) à tuer.
Nous espérons que nos jeunes compatriotes retrouverons la santé le plus vite possible et confiance en l'humanité.
 
La section de Concarneau-Trégunc du Parti Communiste Français, le 23 mars 2017
 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011