Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 août 2016 5 19 /08 /août /2016 19:12

Vente de fruits et légumes au juste prix organisée par le PCF et le MODEF

Interview d'Olivier Dartigolles - Porte parole du PCF

---

Le jeudi 18 août, le PCF organisait, avec le MODEF (syndicat agricole), des ventes solidaires de fruits et légumes. Nectarines, prunes rouges, poires, melons, tomates, pommes de terre, haricots verts, salades... étaient vendus dans plus de 50 points de vente dans toute l'Île-de- France et à Paris place de la Bastille.

Une initiative solidaire, du vivre ensemble en ces temps difficiles, de soutien aux producteurs, mais aussi de résistance et d’alternative.

Les communistes proposent une alimentation saine, de qualité, relocalisée et accessible à tous. L'agriculture doit redevenir stratégique pour la France.

► Une agriculture qui garantisse la souveraineté et la sécurité alimentaire. Une alimentation qui réponde au besoins humains et non aux spéculateurs.

► Vivre dignement de son travail est légitime. Augmenter les salaires, revaloriser les pensions et porter le SMIC à 1700 euros c'est retrouver du pouvoir d'achat. Une juste rémunération du travail paysan et des salariés agricoles est la condition du développement de l'emploi agricole.

► L'agriculture paysanne permettrait de garantir une alimentation de qualité, nutritive et gustative à tous. D'engager la transition écologique de l'agriculture.

Des mesures concrètes

► Blocage des prix des denrées alimentaires de base (lait viandes, pain, fruits et légumes) sur le ticket de caisse.

► Taxer les importations abusives qui pillent les productions locales et détruisent l'environnement.

► Soutenir des Politiques Publiques Agricoles. Planifier la production, réguler les marchés (calendrier d'importation), préserver le foncier, soutenir les exploitations et filières les plus fragiles.

Un pacte d'engagement législatif

► Obligation d'indication d'origine des produits agricoles et de la mer, transformés ou non.

► Encadrer les marges de la grande distribution par la mise en place d'un coefficient multiplicateur.

► Une conférence annuelle sur les prix agricoles et alimentaires.

Vente de fruits et légumes du PCF au juste prix - interview d'Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF, place de la Bastille
Partager cet article
Repost0
19 août 2016 5 19 /08 /août /2016 09:15
Pas de vacances pour les militants du PCF!
Pas de vacances pour les militants du PCF!
Pas de vacances pour les militants du PCF!
Pas de vacances pour les militants du PCF!

Montage photo de camarades du PCF partis ensemble en Grèce.

Et qui donne un bon coup de fraîcheur à la com' estivale des communistes.

Vu sur la page Facebook d'Anne Sabourin.

Partager cet article
Repost0
19 août 2016 5 19 /08 /août /2016 05:33
Bagnolet: les consommateurs séduits par la vente solidaire de fruits et légumes du PCF (Le Parisien, 19 août 2016)

Bagnolet, ce jeudi. Les tomates en vente directe étaient proposées à 1,50 € le kg. Une initiative solidaire du parti communiste et du syndicat agricole Modef, proposée dans une quinzaine de communes du département.

Ils se sont échappés quelques instants du travail pour avoir des fruits et légumes à prix cassé : 1,50 € le kg de tomates et moins de 2 € pour les pêches. « Parce que ce n’est pas cher mais aussi parce que ça vient de producteurs locaux. Au supermarché on trouve des patates d’Allemagne et des tomates d’Espagne, toutes en piteux état », explique Régis, qui a ramené ses collègues de travail ce jeudi matin dans le quartier Sud de Bagnolet.

Comme eux, ils sont une quarantaine à se presser devant des caisses débordantes de fruits et légumes. « On fait ça depuis vingt ans, le bouche-à-oreille fonctionne et les gens sont au rendez-vous », décrit Nordine qui est bénévole.

Le Parti communiste français (PCF) est à l’origine de l’événement. Les militants se sont tournés vers le Modef (Mouvement de défense des exploitants familiaux), un syndicat d’agriculteurs, et proposent de vendre directement aux consommateurs. « Il n’y a aucune marge, c’est de la vente directe, reprend Nordine, comme ça les gens voient qu’en circuit court le prix des produits n’est pas excessif. Ce sont les grandes surfaces qui font de la marge. »

Cette distribution arrange bien Liliane. Appuyée sur sa canne, l’octogénaire ne peut plus se déplacer ailleurs que dans la petite supérette de quartier : « Je suis bien contente qu’ils soient venus au cœur de la cité ». Une cinquantaine de stands (le principal était à Bastille) ont été mis en place ce jeudi en Ile-de-France, dont une quinzaine en Seine-Saint-Denis.

leparisien.fr

Et même dans le Figaro:

Le Mouvement de défense des exploitants familiaux (Modef) organise ce jeudi une vente de fruits place de la Bastille et en banlieue. Cette année, le syndicat paysan dénonce aussi l'importation de produits traités avec des pesticides.

Douze tonnes de fruits et légumes à bas prix pour Paris, 50 tonnes en comptant aussi les points de vente installés en banlieue. Le Mouvement de défenses des exploitants familiaux (Modef) organise son marché éphémère annuel. Nectarines, melons, ou encore pommes de terre venant du Lot-et-Garonne, sont vendus ce jeudi place de la Bastille à Paris «au juste prix». En fait, il s'agit d'un tarif qui ne comprend pas la marge du distributeur mais seulement les coûts de production, de conditionnement et de transport. Le Modef veut ainsi sensibiliser les Franciliens sur la situation des producteurs de fruits et légumes.

«Laxisme consenti»

Mais, cette année, autant que sur les prix, le syndicat met l'accent sur le «laxisme consenti» des autorités françaises qui fermeraient les yeux sur certains produits importés. Pour le Modef, l'État doit «interdire les importations de fruits et légumes touchés par des produits phytosanitaires proscrits en France». Outre la situation financière des exploitants agricoles, la santé des consommateurs serait également menacée par ces fruits et légumes cultivés en utilisant des pesticides. Le Modef appelle l'État à «prendre ses responsabilités pour informer le consommateur» en affichant «en plus de l'origine, le nom des produits interdits en France qui ont été utilisés dans les pays exportateurs».

Lors de l'opération de l'année dernière, le Modef dénonçait déjà la concurrence déloyale des pays où le coût de production est plus faible, et les marges «abusives» de la grande distribution.

Bagnolet: les consommateurs séduits par la vente solidaire de fruits et légumes du PCF (Le Parisien, 19 août 2016)
Partager cet article
Repost0
16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 06:46

On lâche rien ! Rendez-vous à la Fête de l'Huma

De « mon ennemi la finance » à la loi El-Khomri, de renoncements en trahisons,la politique du gouvernement Hollande/Valls a produit des gâchis et des dégâts considérables.

Ce qu'une loi a fait, le peuple peut le défaire ; la lutte contre la loi Travail continue, avec un rendez-vous national le 15 septembre.

Sur la loi Travail comme sur notre avenir, il est urgent que le peuple se fasse entendre. Le PCF a lancé La grande consultation citoyenne pour recueillir et faire émerger vos exigences et les rendre incontournables.

La Fête de l'Humanité, les 9, 10 et 11 septembre, sera l'occasion de vous faire entendre et de débattre.

On lâche rien! Rendez-vous à la fête de l'Huma!
Reconstruire l'espoir

A un an des échéances présidentielle et législatives, la politique menée par François Hollande a plus que déçu ; le pays la rejette.De « mon ennemi la finance » à la loi El-Khomri, de renoncements en trahisons, la vie de nos concitoyen-ne-s s'est encore dégradée, les gâchis et les dégâts sont considérables. L’entêtement de Manuel Valls et François Hollande montre qu’ils sont lâchés par celles et ceux qui les ont portés au pouvoir. Mais la droite et l’extrême-droite sont en embuscade,pour profiter du désarroi, avec des programmes libéraux radicalisés, extrêmement dangereux pour le pays. Il faut que surgisse une autre voie, celle de la parole populaire, de ses exigences et de ses propositions. Et la rendre incontournable.

Contre la Loi travail, on lâche rien

Cette parole populaire, elle s'est faite entendre, par pétition, dans les rues, sur les places ou par sondage contre la loi El-Khomri. Cette loi, c'est la destruction du Code du travail, la fragilisation des salarié-e-s, la généralisation de la précarité et du dumping social. Dans un pays qui crée plus de richesses que jamais.

Dans l'opinion et même à l'Assemblée, le gouvernement n'a pas eu de majorité. Le rôle d'un gouvernement, c'est pourtant d'entendre ce que veut le peuple. Ce qu'une loi a fait, le peuple peut le défaire. La mobilisation continue. Le Parti communiste la soutient et appelle à l'amplifier. Le gouvernement doit savoir qu'on ne lâchera rien et qu'en 2017 personne n'oubliera cette bataille. Une nouvelle journée de mobilisation nationale est prévue le 15 septembre, à l'appel de toutes les organisations syndicales et de jeunesse mobilisées.

Le peuple doit se faire entendre

Concernant la Loi Travail comme l'ensemble des autres domaines, vous en avez assez d'entendre toujours les mêmes qui parlent pour vous, sans vous écouter. En France comme en Europe, les décisions sont prises par eux, sans vous, contre vous. Pourtant, cela fait des années que les peuples sont fatigués des politiques d'austérité. Tout se passerait mieux si les gouvernants pensaient aux besoins populaires et à l'intérêt des nations plutôt qu'au respect du dogme libéral, écoutaient les citoyen-ne-s plutôt que les financiers.

Car, nous sommes des millions. Au fond, nous sommes les 99%. Ceux qui font tourner les machines, qui fabriquent notre pain, font rouler les trains ou pousser le blé, ceux qui éduquent nos enfants, soignent, protègent, construisent....

Le Parti communiste a pris une décision : construire avec vous les solutions et l'issue. Convaincu que chacun-e a un bout de la solution, il engage une Grande consultation citoyenne pour recueillir les avis de plus de 500 000 personnes et élaborer à partir de ces avis un pacte d'engagements communs pour 2017, soumis en octobre à une votation citoyenne. Participez-y dans vos villes et villages, dans votre entreprise, sur internet et à la Fête de l'Humanité

On lâche rien! Rendez-vous à la fête de l'Huma!

Le PCF organise depuis le printemps dernier une grande consultation nationale "Que demande le peuple".

Le questionnaire, proposé à 500 000 personnes dans le pays est un point de départ.

Comme nous, vous en avez assez de voir la parole populaire méprisée, ignorée, trahie.

Le Parti communiste lance une grande consultation citoyenne dans le pays pour débloquer la situation. Pour avoir un grand débat public, faire émerger les exigences populaires, ouvrir des solutions face à la crise. Un grand débat pour donner votre avis sur la France, l’Europe, le monde.

Vos exigences, exprimées et rassemblées doivent former un mandat populaire à rendre incontournable. Donc, à vous d’écrire la politique, à vous la parole !

Nous avons déjà fait remplir plus de 200 exemplaires au niveau de la section.

Si vous n'avez pas eu d'exemplaire papier à remplir, il est possible de remplir ce questionnaire en cliquant sur le lien suivant :

http://srv4.cawi.fr/cgi-bin/cawi/Q/p1604via0072/p1604via0072.pl/

N'hésitez pas à diffuser ce lien autour de vous en incitant vos proches et contacts à remplir ce questionnaire.

Un bon mois d'août à tous.

Partager cet article
Repost0
15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 05:55
Grande consultation nationale du PCF "Que demande le peuple?": si vous voulez remplir la consultation en ligne, cela prend 15 à 20 minutes...

Bonjour

Le PCF organise depuis le printemps dernier une grande consultation nationale "Que demande le peuple".

Le questionnaire, proposé à 500 000 personnes dans le pays est un point de départ.

Vous voulez être entendus

Comme nous, vous en avez assez de voir la parole populaire méprisée, ignorée, trahie.

Le Parti communiste lance une grande consultation citoyenne dans le pays pour débloquer la situation. Pour avoir un grand débat public, faire émerger les exigences populaires, ouvrir des solutions face à la crise. Un grand débat pour donner votre avis sur la France, l’Europe, le monde.

Nous avons tous un bout de la solution

Vos exigences, exprimées et rassemblées doivent former un mandat populaire à rendre incontournable. Donc, à vous d’écrire la politique, à vous la parole !

Nous avons déjà fait remplir plus de 200 exemplaires au niveau de la section.

Si vous n'avez pas eu d'exemplaire papier à remplir, il est possible de remplir ce questionnaire en cliquant sur le lien suivant :

http://srv4.cawi.fr/cgi-bin/cawi/Q/p1604via0072/p1604via0072.pl/

N'hésitez pas à diffuser ce lien autour de vous en incitant vos proches et contacts à remplir ce questionnaire.

Un bon mois d'août à tous.

Daniel RAVASIO, secrétaire de section du PCF Morlaix

Partager cet article
Repost0
15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 05:00
Manifestation anti-précarité des Jeunes Communistes (MJCF) en avril 2015

Manifestation anti-précarité des Jeunes Communistes (MJCF) en avril 2015

Agression d’un Jeune Communiste à Orléans

VENDREDI, 12 AOÛT, 2016

HUMANITE

communiqué du PCF et de la JC du Loiret.

Dans la nuit du samedi 6 au dimanche 7 août, un militant du Mouvement des Jeunes Communistes s’est fait agressé avec l’un de ses amis en centre ville d’Orléans.
Alors qu’ils jouaient de la musique dans une rue adjacente à la rue de Bourgogne, ils se sont retrouvés encerclés par un groupe de 8 à 9 individus. Après s’être amusés à leur jeter des pièces à la figure, les individus composant ce groupe ont sorti une matraque et menacé notre camarade et son ami de leur « casser la gueule » s’ils ne donnaient pas immédiatement leur veste. Puis, toujours sous la menace, les agresseurs ont ensuite exigé que notre camarade et son ami leur remettent leurs lacets (il s’agissait de lacets rouges) et les keffiehs qu’ils portaient.
Une plainte a été déposée.
Pour le Mouvement des Jeunes Communistes du Loiret, le caractère politique de cette agression ne fait pas de doute. Les agresseurs n’ont en effet pas cherché à obtenir des objets de valeurs mais ont préféré cibler des vêtements marqués politiquement : des vestes couvertes de badges et de patchs (reprenant de visuels militants, notamment sur les thèmes de l’antifascisme et de la Palestine), des lacets rouges (symbole de l’antifascisme et du communisme dans la culture punk) et des keffiehs (symbole du soutien au peuple palestinien). Les agresseurs ont d’ailleurs fait circuler une photographie où ils piétinent les objets dérobés, preuve manifeste qu’il s’agissait pour eux de capturer des « trophés » pris à des adversaires politiques. Ces méthodes sont typiquement celles de l’extrême droite radicale qui a fait des agressions de rue une spécialité dans plusieurs villes de France.
Le Mouvement des Jeunes Communistes du Loiret et la Fédération du Loiret du Parti Communiste apportent tout leur soutien aux victimes de cette lâche agression qui intervient dans un contexte déjà tendu et la condamnent très fermement. En effet, ces derniers mois, l’extrême droite a multiplié les agressions contre les Jeunes Communistes dans plusieurs villes de France (Marseille, Paris, Rouen…). Dans le Loiret, plusieurs actes de vandalisme contre les locaux du PCF à Beaugency et à Gien, mais aussi contre les locaux de syndicats, d’associations, de journaux ont eu lieu ces deux dernières années pour ce qu’ils représentent : la liberté, la solidarité entre les femmes et les hommes de notre pays quelques soient leurs origines, la construction d’un monde libéré du capitalisme à l’opposé des orientations réelles de l’extrême-droite et de ses composantes.
Nous réaffirmons ici que notre détermination à mener notre combat politique, antifasciste et pour la solidarité entre les peuples, est intacte et nous ne laisserons pas intimider par ces actes dont les auteurs doivent être retrouvés et condamnés.
Nous demandons de nouveau à Monsieur le Préfet du Loiret et de la Région Centre d’agir en ce sens.
Face aux agressions fascistes, la solidarité est notre arme.

Partager cet article
Repost0
15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 04:58
Programme de l'Université d'été du PCF du 26 au 28 août à Angers

Cher(e) camarade,

Cette année, notre université d’été se tiendra les 26, 27 et 28 août sur le campus universitaire de la faculté de lettres d'Angers.

Du vendredi 14 heures au dimanche 13h30, nous nous retrouverons, dirigeants, élus , militants et jeunes adhérents de toute la France, ensemble, pour prendre un peu de recul sur notre activité militante au quotidien.

Nous prendrons le temps de débattre des mouvements en cours dans notre société, du terrorisme, des suites de la loi travail comme des réponses à apporter, de nos campagnes: la grande consultation, la campagne emploi… de tout ce qui nous conduit à renouveler notre engagement militant et que nous devons prendre en compte pour être plus efficace dans notre activité.

Ce sera l’occasion de débattre sur comment lier l'actualité aux choix stratégique que nous avons adoptée à l'occasion de notre congrès avec 2 moments forts

  • une conférence présenté par Pierre Laurent qui se tiendra Samedi 27 aout de 9h à 10h. Cette conférence sera l'occasion de faire le point sur la préparation des élections présidentielles et législatives, de nos rapports avec les différents partenaires de gauche...
  • Pierre Laurent prononcera également un discours de rentrée politique Samedi 27 aout à 12h

Ce sera, enfin, l’occasion de confronter nos expériences militantes, nos pratiques politiques autour d’un verre au bar ou en participant à certaines conférences/débat, plus axés sur l’action.

Chaque année, les 800 participants à cette expérience unique en sortent enrichis, avec l’envie de faire partager plus largement autour d’eux les sujets de réflexion abordés, et de poursuivre les échanges qu’ils ont eus avec des camarades rencontrés à cette occasion. Des camarades avec qui ils auront aussi découvert le musée de Jean-Lurçat ou l'avant première de "La sociale", nouveau film de Gilles Perret, comme ce qu’entrouvrent comme possibilités nouvelles la révolution numérique.

Tu trouveras en pièce jointe le pré-programme de l'université d'été qui évoluera pour prendre en compte l'actualité, notamment nationale et internationale.

Tu peux d'ores et déjà t'inscrire en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://universite-ete.pcf.fr/

Tu peux prendre contact avec ta fédération pour organiser éventuellement un co-voiturage, ou prendre un billet de train pour Angers.

Nous espérons beaucoup que tu pourras te joindre à nous,

Fraternellement,

Emilie Lecroq Responsable à la vie du Parti

Guillaume Roubaud-Quashie Responsable de l'université d'été

Isabelle De Almeida Présidente du Conseil National du PCF

Partager cet article
Repost0
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 05:24
Non à la garde nationale, oui à une vraie politique de lutte contre Daesh (PCF)

Non à la garde nationale, oui à une vraie politique de lutte contre Daesh

Après l’échec patent de l’opération Sentinelle, en annonçant la mise en place d’une garde nationale, le gouvernement poursuit sa fuite en avant dans la communication sécuritaire, plutôt que de mettre en œuvre des mesures efficaces pour lutter contre le terrorisme de Daesh.

Inspiré par les propositions avancées en décembre 2015 par Robert Ménard, le gouvernement entend transformer la réserve militaire et policière en Garde nationale, en l’ouvrant au volontariat des jeunes et des sans-emploi. Or la réserve est aujourd’hui un échec total en raison à la fois de la suspension de la conscription et de la situation économique et sociale du pays.

Ainsi, il ne s’agit pas de recréer la garde nationale de la Commune de Paris, mais plutôt de copier le modèle de la garde nationale des Etats-Unis. Or force est de constater que les exemples historiques abondent, en particulier aux Etats-Unis, de l’usage de la garde nationale à des fins de répression dans le sang des mouvements sociaux et démocratiques.

Cette décision de création d’une garde nationale est en fait un nouveau pas vers la privatisation des fonctions régaliennes de sécurité de l’État.

Plutôt que de créer un ersatz de police et d’armée, moins bien formé, moins bien entraîné, moins bien équipé, moins bien soldé, le gouvernement, s’il veut lutter contre les menées criminelles de Daesh et affidés, devrait renforcer les moyens et les effectifs de tous les services de l’État et prendre les mesure politiques et financières nécessaires en s’attaquant aux protecteurs de Daesh et à ce qui fait le terreau social et géopolitique de son action criminelle.

Partager cet article
Repost0
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 05:22
Patrick Drahi

Patrick Drahi

SFR : Patrick Drahi doit rendre des comptes sur l'utilisation des millions d'euros touchés au titre du CICE (Olivier Dartigolles)

Alors que SFR prépare une "réorganisation", dès cet automne, menaçant directement 5000 postes, soit 1/3 des effectifs, le gouvernement vient de rappeler à Patrick Drahi ses engagements en termes d'emploi et d'investissement. On n'a pas attendu les dernières annonces pour avoir une idée très claire sur la "valeur" de la parole et des engagements de P. Drahi. En 2014, lors du rachat de SFR par Altice, l'emploi devait être maintenu. Depuis, 1200 postes ont été supprimés. Dans le même temps, le groupe Altice a réalisé un chiffre d'affaire de 17,4 milliards d'euros en 2015.

Une nouvelle fois, la question posée est celle d'une certaine morale, d'une éthique, du respect des engagements pris. De Gattaz à Bolloré, de Ghons à Drahi, la même cupidité et le même cynisme suivi des sempiternels "rappels" du gouvernement sur lesquels le patronat s’essuie les pieds. Le "compromis historique" proposé par Hollande au patronat au cours de ce quinquennat est un gigantesque fiasco. Ça ne va pas mieux. Cela ira mieux quand ça ira bien pour les salariés.

Et il faudrait que cela n'aille pas aussi tranquillement pour P. Drahi qui doit aujourd'hui rendre des comptes sur l'utilisation des aides versées via le CICE. Nous demandons par ailleurs à l'Ėtat de communiquer le montant total de CICE dont SFR a bénéficié.

Olivier Dartigolles, porte parole du PCF

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 19:39
Campagnes Boycott, désinvestissement, sanctions sur Israël: déclaration du PCF

Campagnes BDS (boycott, désinvestissement, sanctions) : Déclaration du PCF

Parti communiste français - vendredi 22 juillet 2016

Suite à un texte diffusé par le Crif faisant état de l’audition par sa commission « Relations avec les élus » d’une conseillère communiste de Paris, des affirmations sans fondement ont circulé sur les réseaux sociaux quant à la position du Parti communiste français sur les campagnes BDS et à la nature et les objectifs de ces campagnes.

Le PCF tient à rappeler et réaffirmer son soutien sans équivoque depuis son origine à la campagne BDS International et à l’Appel de 2005 lancé par les partis politiques, syndicats, associations, coalitions et organisations palestinien(ne)s représentant les trois parties intégrantes du peuple de la Palestine : réfugiés palestiniens, Palestiniens sous occupation et citoyens palestiniens d’Israël.

Encore le 4 juin dernier, le PCF a publié une vidéo appelant à la mobilisation populaire pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens ->https://www.youtube.com/watch?v=HbiW3xJUNOg)] et rappelant le sens de son engagement aux côtés des démocrates et progressistes israéliens et palestiniens pour le respect du droit international, l’arrêt de la colonisation et de l’occupation israéliennes, la reconnaissance de l’Etat palestinien dans les frontières de 1967 et avec Jérusalem-Est pour capitale, la libération de Marwan Barghouthi et de tous les prisonniers politiques palestiniens, la levée du blocus de Gaza, la destruction du Mur, le retour des réfugiés palestiniens et la coexistence pacifique entre Palestiniens et Israéliens.

Les forces progressistes et démocratiques israéliennes telles que le Parti communiste israélien, Breaking the Silence, La Paix maintenant, de nombreuses personnalités, y compris de droite et des membres de l’Etat-Major, appellent en Israël à mettre fin à l’occupation et la colonisation des territoires palestiniens, au respect des accords internationaux et à un règlement diplomatique pacifique d’une situation dont les gouvernements successifs israéliens, mais particulièrement celui de Benjamin Netanyahu, portent la responsabilité.

De nombreux militants communistes français participent aux actions pacifiques de BDS France, dont le PCF n’est pas signataire, et sont poursuivis en vertu des circulaires Mercier et Alliot-Marie qui criminalisent l’action militante pacifiste et insultent les militants de la paix les accusant d’antisémitisme. Ce sont ces circulaires et l’interdiction du boycott citoyen qui sont illégales, pas l’action non violente des militants de la paix engagés pour la solution à deux Etats. Engagé à leurs côtés pour leur relaxe, le PCF milite pour l’abrogation de ces circulaires adoptées sous la présidence Sarkozy.

Ces dernières années, l’Union européenne qui, elle-même, au regard du droit et des conventions internationales, « ne reconnaît pas la souveraineté d’Israël sur les territoires occupés par le pays depuis juin 1967 qui sont le plateau du Golan, la bande de Gaza et la Cisjordanie y compris Jérusalem-Est », a exclu les produits issus des colonies illégales israéliennes de l’accès aux financements européens.

Cette position est la seule et unique position du PCF, elle est au coeur de son engagement pour la paix, la fraternité entre les peuples et la solidarité internationale.

Parti communiste français

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011