Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juin 2018 4 28 /06 /juin /2018 16:46
Henry Moore à Landerneau (photo Ouest-France)

Henry Moore à Landerneau (photo Ouest-France)

la Fédération du Parti communiste vous propose de découvrir à Landerneau, Fonds Hélène et Edouard Leclerc pour la culture,

le SAMEDI  30 JUIN 10 heures,

l'exposition consacrée à Henry Moore (1898-1986)

peintre et sculpteur

et à la conférence débat animée par Renaud Faroux historien d'art, journaliste et critique qui suivra la visite à la Salle des Mille Club de Landerneau à 14h (entrée libre)  

Un lunch  loturera la cérémonie. Chacun amène sa contribution... salade, quiche, tarte, harengs-pommes de terre, boeuf mironton...

inscriptions à l'adresse courriel suivante : Dominique-gontier5829@orange.fr. 

Utile précision. Penser à communique l'adresse courriel où l'on peut vous joindre ou l'on peut joindre les gens que vous avez inscrits. Beaucoup plus commode pour faire circuler les informations.

ATTENTION: NOUS AVONS RETENU 25 PLACES POUR l'INSTANT (POSSIBILITE DE FAIRE UN DEUXIEME GROUPE), ne tardez pas à vous manifester. tarif groupe 6€/personnes

Henry Moore l’un des sculpteurs les plus influents du XXe siècle et le premier artiste britannique à devenir une star mondiale de son vivant. Incarnation du modernisme de l’après-guerre, son art amorce le renouveau de la sculpture en Grande-Bretagne, un mouvement qui se poursuit encore aujourd’hui. Les sculptures d’Henry Moore sont exposées dans de nombreuses villes et musées du monde entier ; leurs formes organiques continuent d’attirer un public toujours plus large et d’inspirer de nouvelles générations d'artistes L'exposition retrace la vie et la carrière extraordinaires d’Henry Moore à travers un choix d’œuvres emblématiques, en très grande partie issues des collections de la Henry Moore Foundation de Perry Green, où il a vécu et travaillé.

La figure humaine a toujours été au centre de l’art d’Henry Moore et ce depuis le début de sa carrière. Comme il le déclare en 1961, « la figure humaine est à la fois le sujet le plus exigeant que l’on puisse s’imposer, et celui que l’on connaît le mieux ». Sa structure, ses divers points d’équilibre, ses dimensions et son rythme offrent d’innombrables possibilités en matière de formes, que Moore a développées tout au long de sa carrière tout en se concentrant sur trois thèmes majeurs : la figure couchée, la mère et l’enfant, et les rapports de formes intérieure/extérieure.

L’exposition suit le développement de ces thèmes clés durant toute la carrière d’Henry Moore. Elle illustre comment le style de l’artiste a évolué en rapport aux nombreuses idées et inspirations datant d’avant la Seconde Guerre mondiale, vers un langage original, reconnu par le public du monde entier, fondé sur l’exploration de la figure humaine à travers le mélange de formes organiques et abstraites, d’une actualité toujours renouvelée.

On découvrira ainsi parmi un ensemble qui réunit plus de 100 sculptures (plâtres, bronzes, bois, pierres) et 80 dessins, des œuvres réalisées dès les années 1920-1930, ses Shelter drawings réalisés pendant la Seconde Guerre mondiale, une importante sélection de maquettes provenant de son atelier, ses grands projets d’architecture, dont le mur de Rotterdam, les séries dédiées à Stonehenge, et de nombreuses sculptures qui ont fait sa renommée internationale : parmi lesquelles l’exceptionnelle maquette en plâtre peint par Moore de la Reclining figure: Festival qu’il réalise en 1951 pour le Festival of Britain, le Family Group (1948-49) qui synthétise ses recherches d’après-guerre, ou des oeuvres monumentales commeLocking Piece (1962-63), jusqu’à l’une des plus remarquables sculptures de la dernière période, la Reclining Figure: Holes (1967-78), réalisée en bois d’orme, qui viendra clôturer l’exposition.

 

Renaud Faroux conférence sur l'exposition Picasso à Landerneau

Renaud Faroux conférence sur l'exposition Picasso à Landerneau

Renaud Faroux conférence sur l'exposition Libres Figurations à Landerneau

Renaud Faroux conférence sur l'exposition Libres Figurations à Landerneau

30 juin 2018, 10h-14h: Samedi de l'éducation populaire - la fédération du PCF du Finistère vous convie à visiter l'exposition Henry Moore (1898-1986) à Landerneau et à participer à la conférence du critique et historien d'art Renaud Faroux
Partager cet article
Repost0
27 juin 2018 3 27 /06 /juin /2018 12:36
Partager cet article
Repost0
25 juin 2018 1 25 /06 /juin /2018 14:49
Christine Prunaud

Christine Prunaud

La sénatrice de Côtes d'Armor Christine Prunaud et les deux militants communistes français arrêtés dimanche à Agri (est de la Turquie), où ils étaient venus observer les élections à l'invitation d'un parti pro-kurde, ont été relâchés à la fermeture des bureaux de vote.

"Nous avons été arrêtés à 10h30 et retenus à la gendarmerie jusque 17h, à la fin des opérations de vote. On nous a dit qu'il n'y aurait pas de poursuites contre nous car notre présence n'était pas délictuelle", a expliqué Hulliya Turan, secrétaire départementale du Bas-Rhin. La délégation, composée également de Christine Prunaud, sénatrice des Côtes-d'Armor, et Pascal Torre, membre du secteur des Relations Internationales au PCF, s'était rendue dans deux bureaux de vote et revenait en ville quand elle a été interpellée. "On nous a emmenés à la gendarmerie pour vérifier nos identités puis on nous a demandé ce qu'on faisait là, pour quelle organisation on travaillait", a raconté Mme Turan. "Ils avaient du mal à admettre qu'on était juste là pour observer les élections", a-t-elle ajouté.
 

Appel du HDP, principal parti pro-kurde

La délégation, qui avait répondu à un appel du HDP, le principal parti pro-kurde, a été laissée libre de poursuivre son séjour en Turquie, a-t-elle précisé. Le Parti communiste a dénoncé plus tôt dans un communiqué une volonté du pouvoir turc "d'étouffer toutes les voix qui dénoncent les fraudes massives à l'oeuvre". C'était "une mission d'observation de nature citoyenne comme cela se fait dans d'autres pays", pour s'assurer qu'aucune fraude n'était commise car "il y a eu des doutes lors des précédentes élections", et "on n'a pas du tout caché la raison pour laquelle ils se rendaient sur place", a déclaré à Franceinfo le numéro un du PCF et sénateur, Pierre Laurent. "Cette attitude des autorités turques montre leur grande fébrilité", selon lui.

Partager cet article
Repost0
25 juin 2018 1 25 /06 /juin /2018 05:34
Elections en Turquie: la sénatrice PCF des Côtes d'Armor Christine Prunaud arrêtée (Le Télégramme)

 

Christine Prunaud, sénatrice communiste des Côtes-d’Armor, a été arrêtée en Turquie samedi. Elle était venue observer les élections avec une délégation du PCF. La délégation a été relâchée un peu avant 17 h ce dimanche et est attendue à Paris, lundi, en fin de journée.

 

Une délégation du Parti communiste français (PCF) a été arrêtée samedi, en Turquie. Cette délégation, qui était venue observer le déroulement des élections présidentielles et législatives, compte parmi ses membres Christine Prunaud, sénatrice communiste des Côtes-d’Armor. L’élue bretonne est membre de la commission permanente des Affaires étrangères, défense et forces armées au Sénat.

 

« La délégation du PCF qui séjourne en Turquie à Agri comme observateur des élections présidentielles et législatives a été arrêtée et ses membres ont comparu ce matin, devant le procureur de la république », avait affirmé le PCF dans un communiqué publié dimanche. Outre Christine Prunaud, la délégation est composée de Hulliya Turan, secrétaire départementale du Bas-Rhin, et Pascal Torre, membre du secteur des Relations Internationales au PCF.

 

Retour en France prévu lundi en fin de journée

 

Jointe sur son téléphone portable, dimanche peu après 16 h, par Le Télégramme, la sénatrice avait indiqué « être dans une situation compliquée et ne pas savoir quand elle pourra rentrer en France. Mais je vais bien et je suis bien traitée ». La délégation du PCF a été relâchée vers 17 h.

 

C’est depuis son hôtel, à Agri, où elle est actuellement consignée avec les deux autres membres de la délégation PCF, que la sénatrice bretonne vient de nous indiquer qu’elle et ses deux camarades doivent prendre l’avion demain à Istanbul, direction Paris où ils sont attendus en fin de journée. « Pour éviter une nouvelle arrestation, le consul de France en Turquie nous a demandé de rester très discrets jusqu’à notre départ. »

 

Stéphane de Sallier Dupin, conseiller régional et élu de l’opposition lamballaise

 

« Je salue le courage de Christine Prunaud. Je souhaite que le gouvernement français fasse le nécessaire pour organiser son retour rapidement. La réaction du gouvernement turque est la preuve définitive que ce pays n’a rien à faire dans l’union européenne ».

 

Yannick Le Cam, élu communiste de Saint-Brieuc.

 

« Christine Prunaud conduisait une délégation comme observateur d’un scrutin dont on sait qu’il y a des doutes sur l’organisation. Je viens d’apprendre qu’elle a été arrêtée, ainsi que le reste de la délégation. C’est choquant mais ça montre surtout une grande faiblesse du président Erdogan. Ce n’est pas trois personnes qui allaient mettre en péril la démocratie turque ».

 

Loïc Cauret, maire de Lamballe et proche de Christine Prunaud.

 

« Christine Prunaud est une élue lamballaise et sa situation nous touche forcément. On sait toute la fougue et la passion qu’elle met dans ces sujets qui lui tiennent à cœur. Je présume qu’il n’y aura pas de conséquences graves mais on constate que le régime autoritaire du président Erdogan ne souffre pas de ce genre de choses. »

LIBEREZ NOS CAMARADES !
J'apprends à l'instant l'arrestation de la délégation du PCF en Turquie venue à l'occasion de l'élection présidentielle composée de Christine Prunaud, Hülliya Turan et Pascal Torre . La France doit immédiatement intervenir pour leur liberation. Ce nouvel acte autoritaire du président Erdogan montre la fuite en avant du pouvoir turc. L'annexion du canton d'Afrin, les atteintes aux droits et libertés, la menace de condamnation à mort qui pèse sur Selahattin Demirtaş ont montré la violence dont était capable le régime d'Erdogan. Amplifions la bataille pour exiger que la France et l’Union européenne agissent à la hauteur des enjeux et isolent Erdogan sur le plan international. Liberté pour nos camarades !

Igor Zamichéi, secrétaire départemental PCF Paris

Pascal Torre

Pascal Torre

Hulliya Türan

Hulliya Türan

Partager cet article
Repost0
23 juin 2018 6 23 /06 /juin /2018 07:45
Cathy Apourceau Poly

Cathy Apourceau Poly

CATHY APOURCEAU-POLY. UNE NOUVELLE « SÉNATRICE MILITANTE »
Vendredi, 22 Juin, 2018

La femme du jour. 

Née dans le bassin minier du Pas-de-Calais, elle en porte les combats depuis de nombreuses années comme militante et élue du PCF. Bientôt, Cathy Apourceau-Poly les fera entendre à Paris, au palais du Luxembourg. Elle s’apprête en effet à prendre le relais du sénateur communiste Dominique Watrin, qui avait annoncé, à l’automne dernier, que sa 65e bougie soufflée il passerait le témoin. C’est chose faite en ce mois de juin, sa suivante de liste fera donc son entrée au Sénat dès le 1er juillet. « Comme mon prédécesseur, je veux être une sénatrice militante. On ne peut pas se contenter de l’institution, il faut être au contact des élus locaux, des gens, des combats », explique-t-elle, se relevant d’ores et déjà les manches. « Avec Macron qui tape tous azimuts, je vais immédiatement être jetée dans le grand bain. » Forte de ses douze ans comme conseillère régionale en charge de la formation et de l’apprentissage, mais aussi comme présidente de la « mission bassin minier », elle entend porter les aspirations et les espoirs d’un territoire « rongé par la souffrance, les difficultés sociales ».

Partager cet article
Repost0
22 juin 2018 5 22 /06 /juin /2018 05:00
Dans une lettre au maire de Quimper Piero Rainero Conseiller municipal PCF explique pourquoi il a refusé de rencontrer Macron à Quimper et de participer à la célébration du Président réactionnaire au service des milieux financiers

Monsieur le Maire,

Je viens de recevoir le courrier m'invitant à venir demain matin poser pour une photo avec le conseil municipal aux côtés du Président de la République, avant d'écouter son discours sous le chapiteau installé à cet effet devant la mairie.

J'ai l'honneur de vous informer que je ne participerai pas à ces cérémonies parce que je suis solidaire de celles et ceux qui subissent aujourd'hui, à Quimper comme dans tout notre pays, les conséquences de la politique du Président Macron et de son Premier Ministre qui gouvernent dans l'intérêt des plus riches et de la finance, au détriment de la grande majorité de la population.

Élu communiste, je suis solidaire des cheminots qui défendent le service public ferroviaire indispensable à l'accessibilité de la pointe bretonne et à l'égalité territoriale, comme à la préservation du climat.

Je suis solidaire des personnels et des usagers de notre hôpital public, des salariés et des résidents de nos Ehpad qui, faute des moyens humains et financiers indispensables, sont en grande souffrance.

Je suis solidaire des salariés de l'énergie qui agissent pour le retour au service public et le droit à l'énergie pour tous. Je suis solidaire des personnels de la Poste mobilisés contre les fermetures de bureaux dans nos communes et quartiers. Je suis solidaire des avocats et des magistrats qui veulent garder à Quimper une justice de qualité et de proximité.

Je suis solidaire des personnels du CIO de Quimper qui veulent le maintien dans l'intérêt des jeunes et de leurs familles d'un service public gratuit et ouvert à tous d'information et d'orientation, et plus généralement de tous ceux qui travaillent pour un enseignement public de qualité. Je suis solidaire des salarié-es du grand commerce qui subissent précarité et bas salaires et à qui on retire les rares garanties qui les protégeaient.

Je suis solidaire des retraité-es si malmenés par les décisions gouvernementales avec notamment la hausse de la CSG. Je suis solidaire des jeunes laissés pour compte par le dispositif Parcoursup et qui passent en ce moment leur bac dans l'inquiétude . Je suis solidaire de ces femmes, de ces hommes, de ces enfants qui espéraient trouver refuge dans notre pays contre la guerre et la misère, et sont sous la menace d'une expulsion brutale de nos communes.

Je suis solidaire de celles et ceux qui subissent chômage, précarité, privations, difficultés à se soigner, à se loger, alors que les riches sont toujours plus riches et que les dividendes versés aux actionnaires explosent dans notre pays, grâce aux cadeaux fiscaux, tels que la suppression de l'impôt sur les grandes fortunes, baisses de cotisations patronales, et autres avantages consentis par le président et sa majorité.

Voilà quelques-unes des raisons pour lesquelles je ne serai pas présent aux côtés du président Macron, de ses ministres, et du préfet qui vient d'interdire le « petit déjeuner » convivial et solidaire proposé par la LDH et de mettre Quimper en état de siège, comme jamais encore cela ne s'était fait à l'occasion de la venue d'un président.

Mon refus d'être présent aux cérémonies de demain est un geste républicain de protestation contre une politique rétrograde qui creuse les inégalités et affaiblit la France. Je serai demain matin devant la gare SNCF de Quimper aux côtés des salariés, des syndicats et des partis politiques, des citoyen-nes qui exprimeront avec dignité et détermination leur colère et leur volonté de vivre dans une société de progrès, solidaire et juste.

Veuillez agréer Monsieur le Maire l'expression de ma considération distinguée.

Piero Rainero.

Piero Rainero

Piero Rainero

Partager cet article
Repost0
20 juin 2018 3 20 /06 /juin /2018 12:15

A l’heure où le Sénat examine la loi asile immigration qui durcit les conditions d’accueil des migrants et que les passagers de l’Aquarius viennent d’accoster en Espagne, il est plus que nécessaire de se mobiliser pour que la France reste un pays hospitalier et solidaire.

 

Nous ne sommes pas face à une crise migratoire mais à une crise de l’accueil des réfugié.e.s. Seuls 12 % des migrations se font des pays du sud vers les pays du nord. La plupart des personnes que les guerres, les catastrophes climatiques ou économiques poussent à fuir leur pays trouve en effet refuge dans les pays voisins. Nous sommes à un moment où doivent se mettre en place en France, en Europe et dans le monde, des politiques qui puissent assure un accueil digne des migrant.e.s en élargissant notamment le droit d’asile.

 

Inscrire en urgence la question des migrants au prochain Conseil européen

 

Par son inaction, l’Union Européenne met en danger des vies humaines. Elle tourne le dos à son histoire et à son identité. En demeurant passifs, Bruxelles laisse les populistes et les xénophobes régner sur la politique migratoire européenne.

De façon incompréhensible, Emmanuel Macron aura mis 48h à réagir face au drame de l'Aquarius, finissant par dénoncer le « cynisme et l’irresponsabilité » du gouvernement italien. Mais plutôt que des belles paroles, nous avons besoin que la France prenne l’initiative. Elle doit exiger l’inscription en urgence de la question de l’accueil des réfugiés et de la réforme du règlement de Dublin au prochain Conseil européen des 28 et 29 juin.

 

Il est nécessaire de réformer en urgence le règlement de Dublin qui impute au premier pays d’entrée au sein de l’UE la charge d’examiner les demandes d’asile. Du fait de cette disposition, les populations de l’Europe du Sud assument seules l’accueil des réfugiés dans des conditions humaines dramatiques.

 

Les propositions du Parti communiste français

 

 En France

Abrogation de la loi Asile et immigration

Simplification du dépôt des demandes d’asile

Raccourcissement de la durée du maintien en rétention

Création de 50 000 place d’accueil en centre d’hébergement

des demandeurs d’asile (CADA)

Interdiction de l’enfermement de mineurs en centre de rétention

 

En Europe

Partage de la responsabilité des demandeurs d’asile entre tous les pays de l’UE

Réorientation de Frontex vers le sauvetage

Création d’un couloir humanitaire en méditerranée

Migrants : une France fraternelle et hospitalière, c’est possible ! L'Humain d'abord! (PCF)
Partager cet article
Repost0
20 juin 2018 3 20 /06 /juin /2018 11:23
Eliane Assassi, présidente communiste du groupe CRCE au Sénat

Eliane Assassi, présidente communiste du groupe CRCE au Sénat

Asile et immigration : le Sénat rejette la motion du groupe CRCE

mercredi 20 juin 2018

Le 19 juin, lors de la discussion sur le projet de loi pour une immigration maîtrisée, un droit d’asile effectif et une intégration réussie, Éliane Assassi présidente du groupe CRCE, a présenté une motion tendant à opposer l’exception d’irrecevabilité, rappelant que « le Conseil constitutionnel a qualifié le droit d’asile d’exigence constitutionnelle ». « C’est un élément constitutif de la Révolution française et du siècle des lumières » insiste la sénatrice.

Pour elle, le texte du gouvernement porte atteinte au droit d’asile dans la partie « administrative de la demande » et « dans la phase contentieuse ». Le délai de recours, en cas de rejet d’une demande d’asile, passe d’un mois à 15 jours dans le projet de loi gouvernemental.

La sénatrice de Seine-Saint-Denis a rappelé l’épisode des « 629 femmes et hommes repêchés en mer par l’Aquarius, qui n’ont trouvé accueil ni en Italie, ni en France. 629 femmes et hommes qui ne sont rien ». Elle s’oppose en particulier au placement de mineurs en centre de rétention.

Lire les interventions des sénateurs communistes  :

 La logique de pénalisation des demandeurs d’asile enfreint la tradition française
exception d’irrecevabilité - Par Éliane Assassi

 Il aurait fallu porter un jugement plus sévère sur votre action passée !
Par Éliane Assassi

 Ce texte n’a qu’un but : décourager ceux qui cherchent refuge chez nous
Par Esther Benbassa

 La démocratie ne sortira pas grandie de ce texte qui fait prévaloir la suspicion sur l’accueil
Par Eric Bocquet

 Le dossier législatif

Partager cet article
Repost0
20 juin 2018 3 20 /06 /juin /2018 03:24
La fête de l'Huma sur le stand du Finistère: c'est une expérience inoubliable! Réservez vos places pour travailler sur le stand comme bénévole les 14, 15, 16 septembre 2018!
La fête de l'Huma sur le stand du Finistère: c'est une expérience inoubliable! Réservez vos places pour travailler sur le stand comme bénévole les 14, 15, 16 septembre 2018!
La fête de l'Huma sur le stand du Finistère: c'est une expérience inoubliable! Réservez vos places pour travailler sur le stand comme bénévole les 14, 15, 16 septembre 2018!
La fête de l'Huma sur le stand du Finistère: c'est une expérience inoubliable! Réservez vos places pour travailler sur le stand comme bénévole les 14, 15, 16 septembre 2018!
La fête de l'Huma sur le stand du Finistère: c'est une expérience inoubliable! Réservez vos places pour travailler sur le stand comme bénévole les 14, 15, 16 septembre 2018!
La fête de l'Huma sur le stand du Finistère: c'est une expérience inoubliable! Réservez vos places pour travailler sur le stand comme bénévole les 14, 15, 16 septembre 2018!
La fête de l'Huma sur le stand du Finistère: c'est une expérience inoubliable! Réservez vos places pour travailler sur le stand comme bénévole les 14, 15, 16 septembre 2018!
La fête de l'Huma sur le stand du Finistère: c'est une expérience inoubliable! Réservez vos places pour travailler sur le stand comme bénévole les 14, 15, 16 septembre 2018!
La fête de l'Huma sur le stand du Finistère: c'est une expérience inoubliable! Réservez vos places pour travailler sur le stand comme bénévole les 14, 15, 16 septembre 2018!
La fête de l'Huma sur le stand du Finistère: c'est une expérience inoubliable! Réservez vos places pour travailler sur le stand comme bénévole les 14, 15, 16 septembre 2018!

Et oui, c'est déjà presque reparti pour un tour de piste. 

Les vendredi 14 - samedi 15 - dimanche 16 septembre, la belle, la rebelle, la Fête de l'Humanité, 83 ème édition, cette année encore sur le grand parc de la Courneuve, et pour nos camarades et amis qui le désirent, sur le stand du Finistère. 

Connu ou inconnu encore des animateurs du stand du Finistère et des adhérents du PCF, ami-e, si tu entends le vol noir des corbeaux sur la plaine, si tu veux agir et te rendre utile en passant un bon moment avec les cocos et toute la France de gauche, diverse et métissée, réunie à la fête de l'Huma, pour la musique, la fête, la culture, la politique, alors n'hésite pas à t'inscrire comme bénévole sur le stand du Finistère.

Avec la possibilité de dormir derrière le stand en tente à condition de donner sa contribution.   

Et à le fréquenter comme client: 

Bar multi-carte: Bière et cidre à la pression, vins, kir, whisky, ricard, punch, kremmig, carambig, lambig, boissons sans alcool.  

Au menu du restaurant:  

Formule Kig-ha-Farz - Far ou Kouign Amann: 13€

Formule Saucisses de Molène - Far ou Kouign Amann: 11€

Huîtres à la demi douzaine ou à la douzaine

Sandwich pâté Hénaff

L'année 2017, avec ces photos de Michel Tudo, Pierre Saint-Jalme, Serge Le Doyen qui peuvent en témoigner fut un super cru en terme d'ambiance sur la fête (120 000 personnes de plus sur l'ensemble de la fête) et sur le stand.

Mais cette 83e édition de la fête de l'Huma s'annonce excellente aussi avec un beau plateau musical: 

SUPRÊME NTM // FRANZ FERDINAND // BERNARD LAVILLIERS // CATHERINE RINGER // ROMEO ELVIS // JULIEN CLERC // GRAND CORPS MALADE // THE INSPECTOR CLUZO // NAÂMAN // ORCHESTRE SYMPHONIQUE DIVERTIMENTO // ...

Découvrez également Cléa Vincent, Bertrand Burgalat, Palatine et Johnny Montreuil à la Scène Zebrock 

 Sans parler des nombreux débats, meetings et rencontres politiques, des activités culturels et sportives, du Village du Monde. 

Il y a mille bonnes raisons de réserver son week-end pour la fête de l'Huma, le plus grand festival de France, la plus grande fête populaire, à commencer par le prix: 26€ le bon de soutien militant ouvrant l'entrée pour 3 jours de concerts et de fête!  

Ismaël Dupont

 

  

 

  

La fête de l'Huma sur le stand du Finistère: c'est une expérience inoubliable! Réservez vos places pour travailler sur le stand comme bénévole les 14, 15, 16 septembre 2018!
Partager cet article
Repost0
19 juin 2018 2 19 /06 /juin /2018 14:22
photo Jacqueline Héré - AG départementale des communistes du Finistère - 16 juin 2018 au PL Sanquer

photo Jacqueline Héré - AG départementale des communistes du Finistère - 16 juin 2018 au PL Sanquer

Photo Dominique Gontier - AG départementale des communistes du Finistère - 16 juin 2018 au PL Sanquer

Photo Dominique Gontier - AG départementale des communistes du Finistère - 16 juin 2018 au PL Sanquer

Photo Jacqueline Héré - AG départementale des communistes du Finistère - 16 juin 2018 au PL Sanquer

Photo Jacqueline Héré - AG départementale des communistes du Finistère - 16 juin 2018 au PL Sanquer

photo Michel Moysan - AG départementale des communistes du Finistère - 16 juin 2018 au PL Sanquer

photo Michel Moysan - AG départementale des communistes du Finistère - 16 juin 2018 au PL Sanquer

Photos I Dupont - AG départementale des communistes du Finistère - 16 juin 2018 au PL Sanquer

Photos I Dupont - AG départementale des communistes du Finistère - 16 juin 2018 au PL Sanquer

AG des communistes finistériens le samedi 16 juin 2018 à Brest avec Yann Le Pollotec - Débat sur le congrès, la situation politique actuelle, le travail et l'évolution du Parti Communiste dans le Finistère
AG des communistes finistériens le samedi 16 juin 2018 à Brest avec Yann Le Pollotec - Débat sur le congrès, la situation politique actuelle, le travail et l'évolution du Parti Communiste dans le Finistère
AG des communistes finistériens le samedi 16 juin 2018 à Brest avec Yann Le Pollotec - Débat sur le congrès, la situation politique actuelle, le travail et l'évolution du Parti Communiste dans le Finistère

C'était hier l'AG départementale du PCF  à Brest, au patronage laïque Sanquer, de 9h30 à 17h, en présence de Yann Le Pollotec, notre camarade de la direction nationale (Animateur commission Industrie-Economie numérique), qui nous a présenté la proposition de base commune de discussion pour le Congrès du PCF votée par le CN du 3 juin et soumise à la discussion des communistes.

Yann Le Pollotec qui a aussi fait état des débats sur cette proposition de base commune au Conseil National (écommunisme, laïcité et racisme, propositions économiques, bilan de l'expérience du Front de Gauche, rapport avec FI). 


Les débats ont été très intéressants et fraternels. 

 

On a parlé du Glyphosate, de la situation des personnes âgées isolées ou dans les EHPAD, de la casse des hôpitaux publics et de la désertification médicale, des solidarités concrètes initiées par le PCF, de l'état du rapport de force politique et social dans le pays, de la volonté de Macron de démanteler la République (Parlement, communes) pour l'adapter complètement au modèle de la "démocratie limitée" et aux besoins des puissances d'argent, des nouvelles ambitions et besoins d'évolution du PCF, restant plus que jamais attaché à son ambition de combattre et dépasser le capitalisme qui conduit l'humanité au désastre sur bien des plans, en travaillant au rassemblement de classe contre les 1% qui dominent la planète. 


J'ai présenté avant l'introduction de Yann Le Pollotec la situation de la fédé du Finistère et de ses 20 sections: 850 adhérents, dont 600 à jour de cotisations, 27 adhésions depuis le 1er janvier, dont de nombreux jeunes, plusieurs responsables syndicaux et associatifs qui nous ont rejoint, beaucoup d'initiatives en matière de communication (journal gratuit tiré à 40 000 exemplaires), de formation, d'éducation populaire, de culture, des prises de position départementales fortes, mais en même temps des fragilités et beaucoup à travailler pour revitaliser le Parti sur certains secteurs.   


Pour la question du Congrès national, principalement à l'ordre du jour des débats du matin, plusieurs camarades ont dit qu'ils souhaitaient que tous les communistes travaillent sur le même texte de base commune, les fenêtres de débat le permettent, sans multiplication des textes alternatives, qui stérilisent le débat et la réflexion collective en posture d'opposition et de courant. Plusieurs camarades, dont moi-même, ont exprimé leur satisfaction par rapport au fond et à la forme de cette proposition de base commune écrite par Guillaume Roubaud-Quashié. Des nouveaux adhérents comme Françoise Guéguen ont expliqué ce qui les avait amené à faire le pas d'adhérer au PCF. Nous avons parlé des élections européennes et tout le monde se félicite de l'élection de Ian Brossat comme chef de file des communistes. 

 

Notre ambition de rassemblement sur un projet de rupture avec l'Europe Libérale et ses institutions qui font émerger en réaction le populisme (parfois xénophobe) dans toute l'Europe, a été réaffirmée pour les élections européennes, face à une gauche qui toutes tendances confondues ne pèse pas plus de 30% actuellement, comme aux élections municipales ou des potentialités sérieuses de reconquête existent à condition de choisir l'unité et la volonté d'avoir des élus pour servir les intérêts des gens: Concarneau, Morlaix, ... Le PCF va travailler au rassemblement de la gauche sur des contenus de gauche partout avec une ligne claire et transparente. 

 

Certains intervenants ont développé l'idée de la centralité de la thématique de la liberté pour discréditer et dénoncer la politique de Macron et de l'égalité comme valeur unificatrice de tous nos combats. 


On a parlé de la présence du Parti dans les médias, quasi inexistante sur le plan national, et des moyens de davantage pouvoir être entendus. 

 

Après un repas Couscous chaleureux servi par un traiteur brestois, la discussion a repris sur le fonctionnement de la fédération, du CD, de l'exécutif, du rapport aux sections, en vue du Congrès Départemental du 10 novembre dans le pays Bigouden, à Plonéour Lanvern.

 

Des débats très intéressants de philosophie politique ont été amorcés dans cette AG sur la question du communisme et de sa nature, des classes sociales, sur les contradictions de la société actuelle, riche d'expérimentations de potentialités nouvelles basées sur le commun et marquée par la crise du politique, sur les moyens de la transformation sociale, notre conception de la révolution, de la rupture, de la continuité dans le mouvement historique d'émancipation.

 

 

Ismaël Dupont 

AG des communistes finistériens le samedi 16 juin 2018 à Brest avec Yann Le Pollotec - Débat sur le congrès, la situation politique actuelle, le travail et l'évolution du Parti Communiste dans le Finistère
AG des communistes finistériens le samedi 16 juin 2018 à Brest avec Yann Le Pollotec - Débat sur le congrès, la situation politique actuelle, le travail et l'évolution du Parti Communiste dans le Finistère
AG des communistes finistériens le samedi 16 juin 2018 à Brest avec Yann Le Pollotec - Débat sur le congrès, la situation politique actuelle, le travail et l'évolution du Parti Communiste dans le Finistère
AG des communistes finistériens le samedi 16 juin 2018 à Brest avec Yann Le Pollotec - Débat sur le congrès, la situation politique actuelle, le travail et l'évolution du Parti Communiste dans le Finistère
AG des communistes finistériens le samedi 16 juin 2018 à Brest avec Yann Le Pollotec - Débat sur le congrès, la situation politique actuelle, le travail et l'évolution du Parti Communiste dans le Finistère
AG des communistes finistériens le samedi 16 juin 2018 à Brest avec Yann Le Pollotec - Débat sur le congrès, la situation politique actuelle, le travail et l'évolution du Parti Communiste dans le Finistère

A lire, la proposition de Base commune pour notre congrès extraordinaire "Le Communisme est la question du 21 ème siècle" adoptée par le Conseil National du Parti Communiste du 3 juin 2018

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011