Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2019 3 16 /01 /janvier /2019 06:35
Brexit: réaction de Ian Brossat (15 janvier 2019)
COMMUNIQUE DE PRESSE
 
Brexit : Réaction de Ian Brossat (PCF)
 
Les députés britanniques ont massivement rejeté l'accord de divorce avec l'Union européenne conclu par Theresa May.
Ce vote est un épisode de plus dans la longue série de difficultés rencontrées par la Grande-Bretagne depuis son vote en faveur du Brexit.
Au vu de ces turpitudes, on se dit que l'idée d'une sortie de l'UE serait une folie pour la France.
La preuve : alors que la Grande-Bretagne était moins intégrée que la France au sein de l'Union européenne, elle rencontre les plus grandes difficultés à en sortir.
Il n'y a pas donc pas d'autre choix qu'une transformation profonde de l'Union européenne, en rupture franche avec les logiques libérales et les traités qui les soutiennent.
C'est le message que les communistes entendent porter dans la campagne des élections européennes qui s'engage.
 
Ian Brossat, tête de liste aux Européennes et porte-parole du PCF,
 
Paris, le 15 janvier 2019.
Partager cet article
Repost0
15 janvier 2019 2 15 /01 /janvier /2019 09:17
Cécile Cukierman, co-porte-parole du PCF avec Ian Brossat

Cécile Cukierman, co-porte-parole du PCF avec Ian Brossat

 

Lariboisière : "La crise de l’hôpital public doit être au cœur du grand débat national" (Cécile Cukierman - PCF)

 

Selon l’enquête interne, le décès survenu à l’hôpital Lariboisière à Paris en décembre dernier résulte du manque de moyens humains et financiers.

Ce drame nous montre, s’il le fallait encore, les conséquences et la dangerosité des politiques d’austérité appliquées depuis des années à l’hôpital public. En 2018, Emmanuel Macron exigeait près d’un milliard d’euros d’économies pour les hôpitaux publics (960 millions d’euros). Dans le budget 2019, ce sont désormais 650 millions d’euros supplémentaires.

Depuis des mois, personnels soignants, patient-es et élu-es ne cessent d’interpeller Emmanuel Macron sur la détérioration du service public de santé.

Pourtant les fermetures se succèdent. C’est le cas de la Maternité du Blanc (Indre), ou encore de celle de Creil (Oise), occasionnant protestations et démissions comme celle de Loïc Pen, chef des urgences de Creil, fin décembre.

Combien de décès, de démissions et de coups de gueules faudra-t-il encore pour que le gouvernement rompe avec cette politique mortifère ?

Pour que ce drame de Lariboisière n’en appelle pas d’autres, nous formulons trois propositions :

- L’arrêt pur et simple des fermetures d’hôpitaux et de maternité,

- Un plan d’investissement d'1 milliard d’euros pour répondre aux besoins d’urgence,

- Une hausse immédiate des salaires des personnels soignants, et le paiement des heures supplémentaires qui leur sont dues.

Enfin, dans le cadre du grand débat national qui s’ouvre cette semaine, nous invitons tous les Français à défendre leur système public de santé à travers les cahiers de doléances.

 

Cécile Cukierman, porte-parole du PCF, sénatrice de la Loire,

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2019 1 14 /01 /janvier /2019 16:01
Maternité de Creil: une mise en danger de la vie d'autrui (PCF, 14 janvier 2019)

 

Fermeture de la maternité de Creil : "Une mise en danger de la vie d'autrui" (PCF)

 

L'ARS a confirmé la fermeture de la maternité de Creil fin janvier en vue d'un transfert vers le site de Senlis.

Malgré l'opposition des personnels concernés, de la population, des élu-es, malgré la démission le 26 décembre dernier du chef des urgence Loic Pen, la décision est tombée : la maternité de niveau 3 va fermer.

Cette décision est scandaleuse. La fermeture de cette maternité réalisant plus de 1500 accouchements par an est un cap franchi dans les attaques contre le système public de santé.

Cette décision ne prend pas en compte la spécificité d'un bassin de vie très populaire où près de 40% de la population ne possède pas de véhicule ce qui compromet l'accès aux soins.

Le PCF soutient la décision de certains élu-es de porter plainte pour mise en danger de la vie d'autrui, tel que vient de le faire pas exemple Jean-Pierre Bosino, maire de Montataire.

Le PCF sera de toutes les batailles et de toutes les mobilisations pour sauvegarder la maternité de Creil et ainsi permettre l'accès aux soins des populations.

A l'heure où le Président de la République engage un grand débat avec des questions sur l'avenir des services publics, le gouvernement s'honorerait de mettre en place un moratoire sur les projets de fermeture de services publics et en premier lieu sur celle de la maternité de Creil.

Parti communiste français,

Paris, le 14 janvier 2019.

 

Lire aussi:

Le chef des Urgences de Creil (Oise, Hauts-de-France), Loïc Pen, démissionne pour dénoncer la fermeture de la maternité par l'ARS

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2019 1 14 /01 /janvier /2019 15:58
Turquie: la députée Leyla Güven (HDP) entre la vie et la mort - Communiqué du PCF, 14 janvier 2019

Dans toute l’Europe et en Turquie, des grèves de la faim se multiplient pour dénoncer l’odieux régime d’isolement dont fait l’objet le leader kurde Abdullah Ocalan.

La députée Leyla Güven (HDP), incarcérée à Diyarbakir, est désormais entre la vie et la mort. Le PCF appelle les gouvernements français et des pays membres de l’Union européenne à interpeller la Turquie sur le sort de Leyla Güven et d’Abdullah Ocalan. Les violations des droits humains sont devenues la règle dans la Turquie du président Recep Tayyip Erdogan.

Défendre les prisonniers politiques de Turquie, dénoncer les conditions dans lesquelles elles et ils sont maintenu-e-s en détention, c’est affirmer sa pleine solidarité avec tou-te-s les partisan-e-s de la paix et de la démocratie avec les peuples de Turquie.

Le PCF réitère son soutien aux grévistes de la faim de Strasbourg, et avec Leyla Güven qui doit être libérée immédiatement.

Parti communiste français,

Paris, le 14 janvier 2019.

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2019 1 14 /01 /janvier /2019 06:19
Dominique Noguères (photo L'Humanité)

Dominique Noguères (photo L'Humanité)

Dominique Noguères

sera la prochaine invitée des Mardi de l'éducation populaire du PCF Pays de Morlaix

le mardi 15 janvier

au local du PCF, 2 petite rue de Callac à Morlaix

sur le thème:

la justice et les droits de l'homme en question

un parcours personnel au service de la justice

un bilan des évolutions du système de justice en France.

Dominique Noguères est avocate, vice-présidente de la Ligue des Droits de l'Homme.

Elle a participé à plusieurs missions d'observation et de témoignage sur les violations des droits de l'Homme (en Tchétchénie, au Liban, etc. ). Et est actuellement une observatrice internationale du procès politique intenté par l’État espagnol contre les leaders indépendantistes catalans. 

Dominique Noguères est aussi la fille d'Henri Noguères, président de la Ligue des Droits de l'Homme de 1974 à 1984, avocat, résistant, dirigeant socialiste puis PSU, homme de médias (rédacteur en chef du "Populaire", collaborant pour la radio), et la petite-fille de Louis Noguères, avocat, député, conseiller général des Pyrénées Orientales, résistant, qui jouera un rôle important dans le jugement des collaborateurs à la Libération.   

Dominique Noguères est le deuxième avocat invité pour les conférences du PCF Morlaix en 4 ans après Roland Weyl le 28 octobre 2014, avocat spécialiste du droit international, militant anti-colonialiste, membre du barreau depuis 1939, membre du PCF depuis 1946, membre du Conseil National du Mouvement de la Paix.

Dominique Noguères a contribué au "Manifeste pour une France hospitalière et fraternelle, une Europe solidaire", feuille de route du PCF en matière de politique migratoire et d'accueil des Migrants et Réfugiés. 

Les Mardis de l'éducation populaire du PCF Morlaix depuis novembre 2018 ont déjà permis d'écouter et l'écrivain Valère Staraselski sur la vie, l’œuvre et l'engagement communiste Aragon, et l'écrivaine Anne Guillou sur la guerre d'Algérie.

Le mardi 5 février 2019, à 18h, ce sera l'historien Pierre Outteryck qui sera l'invité des Mardis de l'éducation populaire pour nous parler du destin extraordinaire de Martha Desrumaux, orpheline, ouvrière dès l'enfance, militante socialiste, puis communiste après le Congrès de Tours, animatrice des grandes grèves du Nord, dirigeante du Front Populaire, organisatrice de la grande grève des Mineurs du Nord en 1940, résistance, déportée, responsable de la résistance clandestine au camp de Ravensbruck, dirigeante cégétiste et militante du Secours Populaire.

Le mardi 15 mai 2019, à 18h, ce sera l'historien Jean-Paul Sénéchal qui nous parlera du Front Populaire dans le Finistère. 

 

Le lendemain:    

Dominique Noguères,

Vice-présidente de la Ligue des Droits de l’Homme

animera une conférence débat le mercredi 16 janvier à 20h30

au Centre Culturel « Ti an Oll » à Plourin-lès-Morlaix

 

« Les 120 ans de la LDH à travers le regard d’une femme »

  • Depuis la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 : comment les femmes s’y sont-elles reconnues ?
  • Etre femme, engagée, militante des Droits aujourd’hui …
Partager cet article
Repost0
14 janvier 2019 1 14 /01 /janvier /2019 06:17
Lettre d'Emmanuel Macron : Faire grandir des propositions permettant d’augmenter le pouvoir d’achat (Fabien Roussel - PCF)
Lettre d'Emmanuel Macron : Faire grandir des propositions permettant d’augmenter le pouvoir d’achat (Fabien Roussel - PCF)
 
 
Le Président de la République annonce dans la presse les contours de son grand débat national. Comme nous l’avons dit ces dernières semaines, nous ne voulons pas que ce débat soit l’occasion d’éviter de répondre
aux questions de justice fiscale et de justice sociale que posent les français depuis des mois.
Il doit encore moins servir à cautionner des politiques d’austérité encore plus sévères. Il n'est à aucun moment question de « pouvoir d’achat » dans ce courrier aux français. Le mot « salaire » n’apparaît qu’une fois et encore, il n’est pas au cœur des questions posées aux français. Rien non plus sur l’évasion fiscale et les moyens de lutter
contre la financiarisation de l’économie. En revanche, à nouveau, le Président ne peux pas s’empêcher de fermer la porte au retour de l’ISF ou encore de proposer de " réduire la dépense publique », voire de «
supprimer des services publics ».
 
Les communistes proposent à l’inverse d’ouvrir la discussion sur tous les sujets et de faire grandir des propositions permettant d’augmenter le pouvoir d’achat des français, de restaurer nos services publics, de
mieux répartir les richesses et d’ouvrir la voie à une VIème République qui ne peut pas se réduire au simple fait de réduire le nombre d'élu-es.
Il est urgent de répondre à la soif de justice sociale et de justice fiscale qu’exprime les français.
 
 
Fabien Roussel, secrétaire national du PCF et député du Nord,
 
Paris, le 13 janvier 2019.
Partager cet article
Repost0
13 janvier 2019 7 13 /01 /janvier /2019 10:18
Faites partie du Comité de soutien finistérien à la liste conduite par Ian Brossat aux élections européennes du 26 mai 2019!

Pour faire partie du comité de soutien finistérien à la liste aux Européennes du 26 mai 2019 du PCF conduite par Ian Brossat, envoyez-moi un mail ou un SMS en m'indiquant vos noms prénoms, situation professionnelle (ou étudiant ou retraité), engagement (associatif, syndical, commune), commune.

Rendez-vous à tous les Finistériens qui veulent que les idées humanistes de progrès, anti-austéritaires, anti-libérales, soient représentées au sein du Parlement européen à la

Rencontre-débat avec Ian Brossat et d'autres candidats communistes aux Elections Européennes au Relecq-Kerhuon

Le Vendredi 1er février

à la maison municipale des Associations Germain Bournot à 20h.

Auparavant, à partir de 17h30 ce vendredi 1er février, Ian Brossat rencontrera des acteurs de l'économie maritime, de la pêche et de la construction navale.


Nous comptons sur vous pour défendre vos intérêts au Parlement Européen, contre l'Europe du capital et de l'évasion fiscale et de la politique inféodée aux intérêts des multinationales, pour la défense des services publics et des solidarités!
 

Pour faire partie du comité de soutien (la liste des soutiens finistériens sera rendue publique), mon contact: dupont.ismael@yahoo.fr / 06 20 90 10 52

Ismaël Dupont

Faites partie du Comité de soutien finistérien à la liste conduite par Ian Brossat aux élections européennes du 26 mai 2019!
Faites partie du Comité de soutien finistérien à la liste conduite par Ian Brossat aux élections européennes du 26 mai 2019!
Partager cet article
Repost0
12 janvier 2019 6 12 /01 /janvier /2019 07:23
UN ATOUT MAJEUR DE LA LISTE DU PCF CONDUITE PAR IAN BROSSAT (Francis Wurtz, Communiste.S, supplément à l'Humanité, 9 janvier 2019)

UN ATOUT MAJEUR DE LA LISTE DU PCF CONDUITE PAR IAN BROSSAT

Comment, dans le contexte politique actuel, nos concitoyennes et concitoyens distingueront-ils, entre les différentes listes de gauche en présence, celle qui sera la plus apte à porter, lors du scrutin du 26 mai prochain -et, durablement, après les élections- les exigences légitimes que le mouvement des "gilets jaunes" a imposées
dans le débat public ? Car, soyons-en sûrs, chaque parti affichera une grande ambition sociale contre la dérive libérale et un parti-pris résolu en faveur de la démocratie citoyenne contre l'hyper-centralisation des pouvoirs !

Tous affirmeront enfin vouloir faire leur la stratégie gagnante de l'exceptionnel mouvement social que nous venons de vivre : la recherche permanente de convergences d'intérêts et le rassemblement le plus large dans l'action.
Sera-ce à celui qui criera le plus fort ? À celui qui caressera les électeurs dans le sens anti-européen du poil ? À celui à qui les sondages promettront le plus de voix ? Toute l'expérience des grands moments d'effervescence politique nous met en garde contre ces pièges à désillusions. Mieux vaut évaluer la portée des engagements
affichées par les uns et les autres à partir de leur action effective dans la durée.

Or, sans chercher à "tirer la couverture" à nous -le pluralisme à gauche est une réalité dans notre société- , nous pouvons montrer que sur tous les terrains évoqués plus haut, la légitimité du Parti communiste est particulièrement forte. Et si l'on se place sur le plan de la bataille européenne proprement dite, on peut même
aller plus loin : aucune force de gauche en France n'a , autant que lui, fait ses preuves à cet égard. Il est, par exemple, le seul parmi toutes les grandes formations politiques de gauche, à n'avoir jamais voté en faveur d'un traité européen; et s'il existe un groupe clairement orienté sur les priorités sociales et solidaires au Parlement européen -où, rappelons-le, se votent les directives- ou si nous disposons, pour envisager des actions communes, d'un "Parti de la Gauche européenne" réunissant plus de 30 partis progressistes européens, le PCF y est pour beaucoup.

Mais, la référence incontournable en matière d'ADN des communistes sur les enjeux européens, est en France-même : c'est la campagne de 2005 pour le "NON de gauche" au projet de traité constitutionnel -qui est, à ce jour, l'expérience de démocratie citoyenne la plus achevée qu'ait connue notre pays et même l'Union européenne dans son ensemble. En effet, si -fort heureusement !- cette mobilisation nationale "pour l'Europe sociale, contre l'Europe libérale" a peu à peu attiré des forces progressistes de plus en plus variées (jusqu'à des dirigeants socialistes se découvrant subitement une âme de contestataires invétérés de "l'Europe" officielle),
l'initiateur -dès septembre 2003 !- et le principal animateur de cette gigantesque manifestation sociale et politique pour "changer l'Europe" fut le PCF. Si la victoire alors remportée nous fut scandaleusement volée, les leçons de cette page d'histoire de la France -"la belle, la rebelle"- demeurent. Et, dans la bataille européenne de 2019, c'est la liste du PCF conduite par Ian Brossat
qui en est l'héritière

Francis Wurtz, Communiste.S , supplément à L'Humanité, 9 janvier 2019

 

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2019 5 11 /01 /janvier /2019 16:35
 La section du Pays de Brest du PCF  se félicite des mobilisations prévues ce samedi  : marche pour le climat , action des gilets jaunes pour la justice sociale. Qu’elle s’exprime en gilets jaunes, en stylos rouges , en robes noires, en blouses blanches, dans les entreprises ou sur les ronds-points, la colère qui s’exprime est aussi la nôtre et nous avons été, tout au long de l’année 2018, aux côtés des retraités, des blouses blanches de la santé, des cheminots, des lycéens, des agriculteurs, des robes noires de la justice, des salarié·es qui défendent leur emploi, de ceux et celles qui se battent pour le service public de l’énergie, des transports, de la santé... Pour le capitalisme, mondialisé et financiarisé, la nature à un prix dont il doit tirer un bénéfice immédiat. Avec son productivisme allié au consumérisme il accélère la crise climatique à laquelle il confronte les peuples.
 
57,4 milliards d’euros ont été dépensés en dividendes et rachats d’actions, l’année dernière, par les 40 plus grandes sociétés cotées en Bourse en France, établissant un nouveau record absolu. Les salariés et l’investissement sont les grands perdants de ces choix financiers.
 
5 milliards d’euros de CICE versés aux grandes entreprises françaises, dont celles du CAC 40 qui affichent des dividendes records. C’est un gâchis immense d’argent public !
 
Depuis 2012, le PDG de Renault Carlos Ghosn n'est plus résident fiscal en France mais à Amsterdam. Il serait intéressant de savoir où résident fiscalement les PDG des entreprises du CAC40 et celles dont l’état est actionnaire ! Le gouvernement est en train de taxer à la source les ménages, pourquoi ce ne serait pas possible pour ces multinationales?
 
Face à ces scandales le PCF  appelle le gouvernement et le Président de la République à changer le cap de leur politique. Il appelle nos concitoyen.ne.s à manifester pacifiquement en ce sens. Il condamne la volonté de vouloir   casser un mouvement en criminalisant celles et ceux qui résistent.  Les élu.e.s et militant.e.s communistes seront mobilisé.e.s pour faire valoir la nécessité de vraies mesures en faveur du pouvoir d'achat. 
 
Aux côtés des citoyen.ne.s mobilisé.e.s, les communistes sont déterminé.e.s à faire progresser les mesures suivantes :
 
- Hausse du Smic de 200€ net et augmentation des pensions de retraites
 
- Ouverture des négociations salariales dans le public comme dans le privé
 
- Rétablissement de l'impôt sur la fortune
 
- L'application de l'égalité salariale femmes/hommes 
 
Aujourd'hui, les gilets jaunes, stylos rouges,robes noires, blouses blanches, cols bleus, marcheurs pour le climat portent un espoir pour le pays. Leur mouvement est celui de la dignité.
 
 
 
PCF Section du Pays de Brest
5 rue Henri Moreau 29200 Brest
Tramway : station St Martin
Tel 02 98 43 47 78
@ : pcf_brest@yahoo.fr
Communiqué de la section PCF de BREST: Qu’elle s’exprime en gilets jaunes, en stylos rouges , en robes noires, en blouses blanches, dans les entreprises ou sur les ronds-points, la colère qui s’exprime est aussi la nôtre
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2019 5 11 /01 /janvier /2019 16:29
A propos de la revendication de référendum d'initiative populaire - par Fabien Roussel, 11 janvier 2019

À PROPOS DE LA REVENDICATION DE RÉFÉRENDUM D’INITIATIVE POPULAIRE
L’une des revendications du mouvement des « Gilets jaunes » porte sur la possibilité de
« référendum d’initiative citoyenne ». Elle est devenue l’un des principaux débats politiques
du moment. Il est donc utile de rappeler la position du Parti communiste français sur cette
question.
Le PCF se bat depuis des décennies en faveur d’une « démocratisation permanente de la
République », d’une VI° République permettant de sortir du présidentialisme et des dérives
antidémocratiques que nourrit la V° République.
Il se prononce, dans ce cadre, pour l’élargissement des droits et libertés des citoyens, pour
une démocratisation profonde des mécanismes de représentation, pour de nouveaux droits
d’intervention des salariés à l’entreprise comme dans la vie économique et sociale, pour
donner au plus grand nombre des moyens nouveaux de participer au débat public et de
concourir directement à la formation de la loi.
Dans le programme « La France en commun » de 2017, il était ainsi proposé : « Pour que les
citoyens puissent reprendre la main, il faut en finir avec les pouvoirs exorbitants du président
de la République sur l’ensemble de nos institutions, incompatibles avec la démocratie réelle,
redonner la primauté au Parlement et gagner de nouveaux pouvoirs d’intervention des
citoyens… »
C’est dans ce cadre que le PCF défend la proposition du « référendum d’initiative populaire ».
En juin-juillet 2018 encore, les parlementaires communistes et le PCF, intervenant contre le
projet de révision constitutionnelle d’Emmanuel Macron, ont notamment avancé l’idée que
500 000 électeurs puissent porter, et faire soumettre à référendum, une proposition de loi
traitant de l'organisation des pouvoirs publics, de réformes relatives à la politique
économique, sociale ou environnementale ainsi que des services publics qui y concourent, ou
de la ratification de traités pouvant avoir des incidences graves sur la vie collective.
En clair, la démarche défendue par notre parti vise évidemment à conquérir de nouveaux
droits, non à remettre en cause de grandes conquêtes démocratiques ou acquis sociaux, tels
l’abolition de la peine de mort, le droit à l’interruption volontaire de grossesse, ou l’avancée
que représente le mariage pour tous.
Cette démarche cherche à favoriser la plus ample délibération citoyenne. Celle-ci est le
meilleur moyen de faire progresser la démocratie, et elle est donc la meilleure garantie contre
les régressions réactionnaires. La campagne pour le « non » de gauche au projet de Traité
constitutionnel européen, en 2005, en a fait l’éclatante démonstration, lorsqu’elle a déjoué les
tentatives d’instrumentalisation du référendum par l’extrême droite. Certes, le verdict
populaire a ensuite été bafoué par les pouvoirs en place, qui ont fait passer par le Parlement ce
que les électeurs et électrices avaient rejeté dans les urnes. Cela prouve qu’à elle seule une
mesure comme le référendum d’initiative populaire ne suffit pas à rétablir la souveraineté des
citoyens, un changement global du cadre institutionnel s’impose. La leçon qu’il faut en tirer :
il n’y a pas de grands changements progressistes sans la mise en mouvement du peuple et sans
qu’il s’approprie le débat démocratique.
Dans le débat public, la menace est aujourd’hui brandie, en particulier par les soutiens du
pouvoir ou dans les médias, d’une utilisation de l’arme référendaire pour rétablir la peine de
mort ou revenir sur le mariage pour tous. Outre que ces questions ne sont actuellement
défendues par aucun porte-parole des « Gilets jaunes », le droit au référendum d’initiative
populaire, tel que le revendique notre parti, s’inscrit dans le cadre des grands textes
garantissant les droits humains et sociaux fondamentaux : de la Déclaration des droits de 1789
à la Déclaration universelle de 1948, en passant par les principes républicains énumérés après
la Libération dans le préambule de la Constitution, et par toutes les conventions codifiées par
l’Organisation internationale du travail.
Dans cet esprit, des référendums d’initiative populaire seraient précieux pour renforcer les
protections sociales ou les services publics mis en cause par les traités libéraux européens,
pour battre les accords de libre-échange négociés par les gouvernements dans le dos des
peuples, ou encore pour renforcer les garanties civiques et constitutionnelles des personnes
victimes de campagnes discriminatoires, racistes, sexistes, ou LGBTI-pbobes.
Nous ferons dans les prochaines semaines des propositions plus générales sur le nécessaire
renouvellement de la démocratie dans notre pays, démocratie représentative comme
démocratie directe, que nous n’opposons pas et que nous voulons développer toutes les deux.
Fabien Roussel,
Secrétaire national

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011