Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2019 1 20 /05 /mai /2019 19:52
Photo Ronan Larvor - Le Télégramme, 18 mai 2019

Photo Ronan Larvor - Le Télégramme, 18 mai 2019

Lassana Bathily ressort de l'ombre pour le PCF - Le Télégramme, page Bretagne, 19 mai 2019
Partager cet article
Repost0
20 mai 2019 1 20 /05 /mai /2019 19:46
Européennes: porte-à-porte des 300 000 rencontres des communistes du 20 mai, participation aux rencontres des militants communistes morlaisiens dans le quartier de la Boissière
Européennes: porte-à-porte des 300 000 rencontres des communistes du 20 mai, participation aux rencontres des militants communistes morlaisiens dans le quartier de la Boissière
Européennes: porte-à-porte des 300 000 rencontres des communistes du 20 mai, participation aux rencontres des militants communistes morlaisiens dans le quartier de la Boissière
Européennes: porte-à-porte des 300 000 rencontres des communistes du 20 mai, participation aux rencontres des militants communistes morlaisiens dans le quartier de la Boissière

Les communistes morlaisiens mobilisés pour parler de la liste de Ian Brossat, de notre candidat morlaisien Glenn le Saout et du programme de la liste L'Europe des gens contre l'Europe de l'argent. C'était cet après-midi a la Boissière, au moins 120 porte-à-portes et de très belles rencontres. Tous soudés, enthousiastes et déterminés pour atteindre les 5% afin de faire élire 4 députés qui défendront les travailleurs et l'intérêt général contre le monde de l'argent au Parlement Européen.

Partager cet article
Repost0
20 mai 2019 1 20 /05 /mai /2019 19:39
Partager cet article
Repost0
20 mai 2019 1 20 /05 /mai /2019 19:32
Partager cet article
Repost0
20 mai 2019 1 20 /05 /mai /2019 19:05
Renouveler profondément l'Europe avec Ian Brossat - Article du philosophe Yvon Quiniou sur son blog Médiapart
Renouveler profondément l'Europe avec Ian Brossat
Les élections européennes vont décider du type de société que nous voulons en Europe: niant les souverainetés nationales, capitaliste, productiviste et anti-écologique comme la souhaite Macron ? Ou démocratique, donnant la priorité aux intérêts des peuples et se souciant de la nature pour préserver l'homme? C'est ce choix qu'a fait la liste de Brossat, qu'il faut soutenir.

Renouveler profondément l’Europe avec Ian Brossat

L’Union européenne actuelle, pourtant refusée par les français lors du référendum de 2005 mais rétablie ensuite par des hommes politiques cyniques, n’est pas supportable pour les progressistes. D’abord sur le plan démocratique car son Parlement est une chambre d’enregistrement de décisions  émanant d’une commission qui n’a pas été élue mais nommée par les gouvernements, même si son président doit être accepté par ce même parlement. Du coup, sa politique est au service du capitalisme européen, lui-même « cheval de Troie » du capitalisme mondial. S’ensuit une perte de souveraineté politique pour ses peuples et surtout, du fait des traités qui la régissent et d’une vision strictement financière de l’économie, une politique libérale qui porte atteinte aux classes populaires et même moyennes, parfois d’une manière dramatique, avec une paupérisation inédite de l’ensemble de celles-ci, cependant que la grande bourgeoisie, elle, s’enrichit à un degré moralement insupportable. Le mouvement des « gilets jaunes », quelles que soient ses ambiguïtés ou ses contradictions politiques, a été le révélateur spectaculaire autant qu’inédit d’une pareille politique totalement injuste socialement. On la voit se développer en France où l’obsession de la dette à réduire pousse Macron à démanteler peu à peu notre modèle social issu du Conseil national de la Résistance, animé à l’époque par des communistes et sous l’autorité du président de Gaulle, en s’en prenant en particulier aux services publics porteurs de l’intérêt général et qui sont tellement utiles aux plus démunis. Enfin, les insuffisances de la prise en compte de la crise écologique dans laquelle nous nous enfonçons, sont criantes dans toute une série de domaines… comme si  notre président avait oublié que nous sommes d’abord des êtres vivants, ayant fondamentalement besoin d’une nature non dégradée!

Par où l’on retrouve la préoccupation écologique comprise en profondeur. Car c’est bien cette logique libérale qui est à la source de cette situation catastrophique que nous connaissons – avec son productivisme aveugle guidé par la recherche du profit, l’épuisement des ressources naturelles, l’agriculture intensive et la dégradation de l’alimentation humaine qui s’ensuivent – et non seulement des comportements de consommation individuels comme une certaine écologie, apolitique, voudrait nous le faire croire un peu naïvement, innocentant alors le capitalisme lui-même. Bref le rouge et le vert devraient aller ensemble, car le social et l’écologique sont liés, en interaction permanente.

A quoi il faut ajouter cette remarque importante dans la conjoncture politique actuelle d’une gauche défaite sous toutes ses formes et alors que l’extrême-droite, issue du Front national, séduit démagogiquement une partie de plus en plus importante d’un peuple désemparé, en faisant appel à ses intérêts égoïstes : le mouvement social récent, d’une importance considérable et inédite, sans conteste, aura cependant souffert d’un manque de culture politique grave. Il s’en est pris essentiellement, sauf dans la dernière période, au gouvernement, oubliant qu’il n’est que le représentant d’un capitalisme non seulement français mais européens et transnational, dont il sert les intérêts à sa manière, sans compter, évidemment, le patronat de notre pays qui lui est intégré. C’est pourquoi les élections européennes devraient être l’occasion de démasquer, dans le champ politique français, la politique hypocrite du président Macron, qui s’inscrit totalement dans le cadre du libéralisme dominant, de déjouer le danger de la démagogie nationaliste de l’extrême-droite et de ramener la gauche dans son ensemble à ses options de gauche, précisément, c’est-à-dire anti-libérales. En ce sens, ces élections européennes devraient avoir aussi une portée française si ceux qui se sont mobilisés récemment ou les ont soutenus en décident, c’est-à-dire décident de prendre leurs responsabilités politiques au  niveau de ces élections.

C’est animée par une pareille réflexion critique et par une pareille ambition progressiste, clairement anti-capitaliste,  que se présente la liste communiste, emmenée avec talent et rigueur par Ian Brossat, entouré au surplus de représentants du monde du travail comme aucune autre liste ne le fait. Car ses objectifs sont clairs, généreux, ambitieux et réalistes. Il ne s’agit pas de quitter l’Europe comme on peut le proposer un peu vite, sinon naïvement  (quoique cela reste une hypothèse envisageable, si les choses empirent), mais de la transformer en profondeur au profit des classes populaires. Politiquement en redonnant au Parlement un rôle législatif véritable, socialement en relançant une dynamique non de la seule croissance aveugle mais du partage des richesses telles qu’elles existent déjà dans nombre de pays, donc une dynamique de réduction drastique des inégalités. Mais aussi en arrêtant le démantèlement des services publics, voire en renationalisant des secteurs de l’économie que l’on tend à privatiser, dès lors que les gouvernements élus en décideront démocratiquement et qu’une Europe respectant les nations ne pourra plus s’y opposer. On voit alors la nouvelle orientation économique qui doit s’imposer, fondée sur un diagnostic incontestable : il nous faut refuser une Europe de plus en plus capitaliste, qui nie la dimension collective que doit avoir le pouvoir économique et qui doit donc réinjecter une espérance disons authentiquement socialiste de dépassement de ce type d’économie qui nous conduit à l’abîme, y compris en termes de civilisation et de modes de vie dominés par le règne de la marchandise et de la croissance à tout prix.

C’est pourquoi il faut voter et faire voter pour la liste de Ian Brossat. 

                                                       Yvon Quiniou, philosophe.

 
Partager cet article
Repost0
20 mai 2019 1 20 /05 /mai /2019 14:53
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard

La dernière reunion publique de Glenn le Saout pour les européennes avec Lassana Bathily et Cinderella Bernard.
Juste énorme, à l'image de la magnifique campagne de Ian Brossat et de sa liste avec les camarades du PCF!

70 personnes à la salle du Cheval Blanc de Plourin-les-Morlaix pour participer à la dernière réunion publique d'importance de Glenn le Saout et du PCF pour les européennes dans le Finistère et une ambiance pleine d'espoir et de joie.

Révélation de la campagne européenne saluée par une grande partie des médias et beaucoup de citoyens avec qui nous en parlons, Ian Brossat est en bonne position pour obtenir les 5% avec les candidats de la liste "L'Europe des gens contre l'Europe de l'argent" afin de faire élire 4 députés européens.

Une campagne énorme des communistes qu'a salué Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher en 2015 en même temps que les valeurs et l'humanisme que portent Ian Brossat et les communistes.

Cinderella Bernard et Glenn le Saout ont exprimé les arguments décisifs pour voter pour la liste de la gauche sociale, anti libérale, sincère, authentique et porteuse de rassemblement.

Glenn Le Saoût nous a fait découvrir les vidéos de soutiens a notre campagne finisteriens et de Arthur Hay, Maryam Madjidi, Marie-Pierre Vieu et Loïc Penn.

Celle de Ian Brossat sera diffusée dans la semaine ainsi que l'album photo de la campagne projeté sur la chanson des Motivés.

Photos Jean-Luc Le Calvez, Ismaël Dupont, Cindérella Bernard

Lassana Bathily a Morlaix, juste un homme simple, gentil, sage, qui soutient Ian Brossat et les communistes parce qu'ils incarnent les valeurs de l'humain d'abord!Notre amie Martine Carn militante infatigable de la défense du service public de santé et de l'hôpital, incarnation de ce que signifie l'humain d'abord, avec Lassana Bathily président du comité de soutien de Ian Brossat, homme sage et courageux, sans papier paria devenu héros dans le drame de l'hyper cacher le 9 janvier 2019.

Lassana Bathily a Morlaix, juste un homme simple, gentil, sage, qui soutient Ian Brossat et les communistes parce qu'ils incarnent les valeurs de l'humain d'abord!Notre amie Martine Carn militante infatigable de la défense du service public de santé et de l'hôpital, incarnation de ce que signifie l'humain d'abord, avec Lassana Bathily président du comité de soutien de Ian Brossat, homme sage et courageux, sans papier paria devenu héros dans le drame de l'hyper cacher le 9 janvier 2019.

Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Notre amie et camarade Lucienne Nayet, présidente du réseau des musées de la résistance nationale avec Lassana Bathily, héros de l'hyper cacher président du comité de soutien a la candidature de Ian Brossat. La France du cœur et du progrès! La France bleu blanc rouge comme liberté, égalité, fraternité, diversité, respect !

Notre amie et camarade Lucienne Nayet, présidente du réseau des musées de la résistance nationale avec Lassana Bathily, héros de l'hyper cacher président du comité de soutien a la candidature de Ian Brossat. La France du cœur et du progrès! La France bleu blanc rouge comme liberté, égalité, fraternité, diversité, respect !

Photos de la magnifique dernière réunion publique de campagne de Glenn Le Saoût avec Lassana Bathily le héros de l'hyper cacher et président du comité de soutien de Ian Brossat et Cindérella Bernard
Partager cet article
Repost0
19 mai 2019 7 19 /05 /mai /2019 21:36
Le philosophe Henri Pena-Ruiz apporte son soutien à Ian Brossat dans une très belle lettre

Ci-dessous, le beau texte du philosophe Henri Pena-Ruiz, spécialiste de la notion de laïcité, appelant à voter Ian Brossat le 26 mai.

Ian Brossat fait honneur à la politique et au communisme. Il mène brillamment campagne en faisant le pari de l'intelligence et de la culture. Dans "communisme" il y a commun. Commun à tous les êtres humains. Au-delà des amalgames injustes qui ont tenté de disqualifier l'idéal communiste, il est grand temps de rappeler ce sens du bien commun, de l'intérêt général, et de la solidarité qu'implique la notion de communisme. Souvenons-nous du Front Populaire, puis dans la résistance au nazisme, puis de la Libération, avec l'oeuvre inoubliable d'Ambroise Croizat, ministre communiste qui créa la Sécurité Sociale. Oui, le Parti Communiste Français a joué un rôle décisif pour promouvoir le progrès social. Aujourd'hui, face à la morgue de classe de M. Macron, et à sa politique dévastatrice pour les plus démunis, il nous faut un Parti communiste fier de son histoire, et décidé à jouer un rôle moteur dans le rassemblement des forces de progrès.
Karl Marx disait que la classe ouvrière est une classe universelle, en ce sens qu'en se libérant de l'exploitation capitaliste elle libère l'humanité tout entière. Transposé à l'âge de la mondialisation capitaliste, et appliquée à tous ceux qui ont à lutter contre l'injustice sociale, ce propos est d'une vive actualité. Y compris à l'échelle de l'Europe, enchainée naguère par Jean Monnet au capitalisme et à l'atlantisme pro-américain, et qui n'est qu'une caricature de la belle idée européenne telle que l'a rêvée Victor Hugo. Le poète voulait une Europe du progrès culturel et humain, non une Europe de la concurrence libre et non faussée, qui fait du social un résidu facultatif. Le sens de la justice sociale ne doit pas se réduire au supplément d'âme d'un monde sans âme.
Au parlement européen les élus communistes ne manqueront pas de combattre une économie dévoyée par des financiers indifférents au sort des laissés pour compte. Il est temps de refonder l'Europe sur la justice sociale et la responsabilité écologique, sans oublier la laïcité, idéal d'émancipation plus actuel que jamais. Je souhaite un beau succès à Ian Brossat et à sa liste, pour que la France de notre regretté Jean Ferrat parle haut et fort à Bruxelles.

Henri Pena-Ruiz
Philosophe, écrivain, maître de conférences à Sciences-Po Paris.

Partager cet article
Repost0
19 mai 2019 7 19 /05 /mai /2019 21:29
Ada Colau (photo de sa page Facebook)

Ada Colau (photo de sa page Facebook)

Ada Colau va affronter Manuel Valls, soutenu par la droite anti-indépendantiste ou autonomiste et la grande bourgeoisie, aux municipales de Barcelone. Nous lui souhaitons de triompher du petit coq opportuniste et brutal et de regagner un mandat de maire à Barcelone car l'Europe a besoin de grands élus comme elle. 

Ada Colau, maire de Barcelone, apporte son soutien à Ian Brossat
Samedi, 18 Mai, 2019

Figure de la gauche indignée et écologiste en Europe, la Maire de Barcelone Ada Colau apporte ce soir son soutien à Ian Brossat à l'occasion des élections européennes du 26 mai prochain.

« Tout mon soutien à Ian Brossat, adjoint au logement de Paris et candidat aux européennes. Grâce à lui, cela fait 4 ans que Barcelone et Paris partagent une stratégie pour lutter contre la spéculation immobilière et encadrer les loyers. J'espère le voir à Bruxelles ».

« Ce soutien augure de belles convergences en Europe », a pour sa part réagi Ian Brossat, qui souligne qu'Ada Colau est une militante de longue  date contre le mal-logement, Airbnb et l'ubérisation de nos villes.

L'Humanité, 18 mai 2019

 

COMMUNIQUE DE PRESSE du PCF

Ada Colau, maire de Barcelone, apporte son soutien à Ian Brossat

Figure de la gauche indignée et écologiste en Europe, la Maire de Barcelone Ada Colau apporte ce soir son soutien à Ian Brossat à l'occasion des élections européennes du 26 mai prochain.

« Tout mon soutien à Ian Brossat, adjoint au logement de Paris et candidat aux européennes. Grâce à lui, cela fait 4 ans que Barcelone et Paris partagent une stratégie pour lutter contre la spéculation immobilière et encadrer les loyers. J'espère le voir à Bruxelles ».

« Ce soutien augure de belles convergences en Europe », a pour sa part réagi Ian Brossat, qui souligne qu'Ada Colau est une militante de longue date contre le mal-logement, Airbnb et l'ubérisation de nos villes.

Bureau de presse du PCF,

Paris, le 17 mai 2019.

Partager cet article
Repost0
19 mai 2019 7 19 /05 /mai /2019 20:40
Gauche. Ian Brossat engrange de multiples soutiens (L'Humanité, lundi 20 mai, Julia Hamlaoui)
Gauche. Ian Brossat engrange de multiples soutiens
Lundi, 20 Mai, 2019

La maire de Barcelone, Ada Colau, le philosophe Henri Pena-Ruiz… les appels à voter PCF dimanche prochain arrivent de divers horizons de la gauche.

Au jeu de la redistribution des cartes à gauche, le PCF marque des points. La liste conduite par Ian Brossat pour les européennes de dimanche prochain engrange, depuis quelques jours, les soutiens venus de différents horizons. L’un d’eux est arrivé d’Espagne en fin de semaine. La maire de gauche de Barcelone, Ada Colau, « espère voir à Bruxelles » l’élu parisien : « Grâce à lui, cela fait quatre ans que ­Barcelone et Paris partagent une stratégie pour lutter contre la spéculation immobilière et encadrer les loyers », rappelle-t-elle. « Ce soutien donne de la ­crédibilité à notre conviction qu’il est possible de transformer l’Union européenne à la condition que les forces progressistes s’unissent », se félicite la tête de liste PCF.

En France, alors que son appel aux rassemblements des formations de gauche avait fait chou blanc, différentes personnalités ont décidé de franchir le pas dans la dernière ligne droite. Jusque-là engagé auprès de la France insoumise, le philosophe Henri Pena-Ruiz, a adressé son soutien par courrier. « Face à la morgue de classe de M. Macron, et à sa politique dévastatrice pour les plus démunis, il nous faut un Parti communiste fier de son histoire, et décidé à jouer un rôle moteur dans le rassemblement des forces de progrès », écrit-il dans une lettre lue lors du meeting parisien du PCF au gymnase Japy, qui a réuni 2 000 participants.

« L’idée communiste

est une belle idée »

« Mon soutien à la liste du Parti communiste n’est pas un acte négatif à l’égard de la France insoumise. Ce n’est pas un désaveu, tient à préciser le maître de conférences à Sciences Po. C’est inspiré par une motivation ­positive : j’ai décidé en toute conscience de soutenir la liste de Ian Brossat parce qu’il me paraît fondamental pour l’avenir de la gauche authentique que le Parti Communiste soit représenté au parlement européen. En même temps, ceci repose sur une conviction de longue date que l’idée communiste est une belle idée ».

Un autre historique du Parti de gauche s’est aussi manifesté : « Dans un contexte de grande confusion politique, nous avons besoin d’une gauche fidèle à ses valeurs et qui tend la main », estime Marc Dolez, l’un des fondateurs avec Jean-Luc Mélenchon du PG, que lui a quitté en 2012. Patrice Prat, ancien député PS, proche d’Arnaud Montebourg, utilisera le même bulletin ­dimanche. « J’ai choisi la clarté à gauche pour contrer ce vent néolibéral dont on connaît les résultats. Cette candidature apporte, en plus, de la fraîcheur et du renouvellement », assure-t-il. Les divisions en cours ont aussi joué : « un PCF fort, c’est une gauche plus forte pour réussir l’étape vitale du rassemblement en 2022 ».

Militante socialiste pour le non au référendum de 2005, Françoise Castex fait de son côté valoir son expérience d’eurodéputée : « J’ai vu les élus du PCF travailler au Parlement européen. Ils y sont assidus et y tiennent une ligne politique claire, solide et imperméable aux lobbyistes et aux “petits arrangements”. » Le sénateur RDSE Jean-Pierre Corbisez a, lui, joint sa signature à l’appel de plus de 2 000 élus, publié la semaine dernière ; tandis que la députée européenne sortante des Radicaux de gauche Virginie Rozière a fait une apparition à un meeting du PCF à Montpellier, sans aller plus loin.

« Nous pouvons réaliser un beau résultat »

« Le rassemblement s’élargit de jour en jour, se réjouit Ian Brossat. Tout cela montre qu’il n’y a pas besoin d’être communiste pour voter communiste le 26 mai et que nous pouvons réaliser un beau résultat. » La « dynamique » de sa campagne, saluée par les médias, et le premier sondage à 4 % tombé en fin de semaine commencent à lever des inquiétudes dans le reste de la gauche. « La force doit aller à la force. (…) On ne parle pas, comme M. Brossat, l’adjoint de Mme Hidalgo, de passer de 2 % à 3,5 % : nous parlons de prendre le pouvoir », a taclé hier Jean-Luc Mélenchon (entre 7,5 et 10 %, selon les ­sondages) après avoir annulé son meeting parisien pour cause d’orage.

En retour, Ian Brossat s’en est tenu à rappeler sa « ligne de conduite », promue depuis quelques semaines : « On ne se tire pas dans les pattes, la gauche est déjà très divisée, inutile d’ajouter les bisbilles et les ­attaques à la dispersion. »

 
Julia Hamlaoui
Gauche. Ian Brossat engrange de multiples soutiens (L'Humanité, lundi 20 mai, Julia Hamlaoui)
Partager cet article
Repost0
19 mai 2019 7 19 /05 /mai /2019 19:30
Ian Brossat, entretien avec Julia Hamlaoui - L'Humanité, 16 mai: Nous revendiquons d'être la liste repère à gauche
IAN BROSSAT : « NOUS REVENDIQUONS D’ÊTRE LA LISTE REPÈRE À GAUCHE »
 
À une semaine du scrutin européen, Ian Brossat compte bien concrétiser dans les urnes une dynamique de campagne qui « signe le retour du PCF sur la scène nationale ». Dans la dernière ligne droite, la tête de liste communiste appelle à convaincre les abstentionnistes. Entretien.
À dix jours du scrutin, le gouvernement, malgré les mobilisations sociales, continue de détricoter les droits en s’attaquant, cette fois, à la fonction publique. Comment « mettre un carton rouge à Macron », le 26 mai ? Est-il votre principal adversaire dans cette campagne ?
 
Ian Brossat Nous avons deux adversaires dans cette campagne. Les macronistes au pouvoir et leur concurrent favori, l’extrême droite. Emmanuel Macron et Marine Le Pen se livrent à une mise en scène ridicule où l’un prétend faire barrage à l’autre. Ils réduisent cette élection à ce faux duel entre fachos et libéraux dans le but commun d’évincer la gauche. Ce que nous proposons, c’est de faire émerger une gauche claire et offensive sur le devant de la scène, et pour cela d’utiliser notre bulletin rouge, le bulletin du Parti communiste et de la liste que je conduis.
Vous proposez une « clause de non-régression sociale ». Qu’y gagneraient concrètement les européen-nes ?
 
Ian Brossat La clause de non-régression, c’est une assurance-vie contre les réformes libérales imposées par Bruxelles. Les directives de libéralisation nous ont poussés à démanteler nos entreprises publiques, à instaurer la concurrence au détriment des usagers et des salariés. Dans le domaine de l’énergie, ils promettaient que la concurrence ferait baisser les prix, c’est le contraire qui est arrivé. Le prix de l’électricité va augmenter de 6 % la semaine qui suit les élections ! Nous assistons au même triste spectacle dans le domaine du ferroviaire, avec le démantèlement de la SNCF et les tarifs des billets de train qui s’envolent déjà. La clause de non-régression est un outil tout simple : les textes européens ne pourront qu’améliorer les droits des salarié.e.s. Les peuples auront un droit de veto automatique face à toute tentative de faire passer de nouvelles régressions, comme la directive Bolkestein et le travail détaché. Et tant pis pour les lobbyistes des multinationales.
Les traités budgétaires européens sont souvent invoqués pour tenter de discréditer toute alternative en Europe. Ce débat est-il pour vous dépassé ? Quelle méthode préconisez-vous pour s’affranchir des règles austéritaires ?
 
Ian Brossat Il faut rompre avec la logique des traités. Ils ont fait de l’Union européenne l’inverse de ce qu’elle devait être. Au lieu de la paix, de la croissance et de la justice, on a obtenu la concurrence, la crise et la précarité. On nous a vendu Flipper le dauphin et on se retrouve avec le requin des Dents de la mer… S’affranchir des traités, c’est possible. Dans la réalité, les gouvernements français ou allemand l’ont déjà fait à de nombreuses reprises, quand leurs dirigeants jugeaient que c’était utile… Parallèlement, nous pouvons écrire de nouveaux traités pour faire de l’Union européenne un outil de progrès social avec tous les pays membres qui le souhaitent. Aujourd’hui, la Commission européenne lance des procédures de sanction pour déficit excessif. Elle en a lancé 24 depuis 2011. À quand une procédure de sanction pour « pauvreté excessive » face aux gouvernements qui ne font rien pour réduire les inégalités ? Nous comptons 87 millions de pauvres au sein de l’Union européenne, 10 de plus qu’il y a 10 ans. C’est le système de valeur de cette Union européenne libérale qu’il faut revoir de fond en comble. La Commission peut bloquer un budget entier s’il ne correspond pas aux absurdes critères de Maastricht, mais elle ne fait rien quand un gouvernement d’extrême droite comme celui qui est au pouvoir en Italie instaure une amende de 5 500 euros contre les citoyens qui sauvent les migrants de la noyade !
Vous êtes l’une des surprises de cette élection. Vos performances médiatiques et le succès militant de votre campagne sont même salués dans la presse. Comment traduire cette dynamique en votes dans la dernière ligne droite ?
 
Ian Brossat Comme nous n’avons pas eu de candidat à l’élection présidentielle, les sondages ont du mal à nous estimer. Il y a une vraie dynamique de terrain, mais aussi dans les soutiens que nous recevons et qui viennent de toute la gauche. Je suis convaincu que nous pouvons réaliser une belle percée et faire élire des députés européens communistes le 26 mai. Mais beaucoup hésitent encore. Il faut aller chercher les voix une à une. Pour cela, nous avons un outil redoutable : notre téléphone ! Je le demande à celles et ceux qui nous lisent : aidez-nous. Donnez-nous ce petit coup de pouce qui nous permettra de faire événement le 26 mai au soir. Faites l’expérience en appelant vos amis, vos connaissances : nombreux sont ceux qui oublient qu’on vote le dimanche 26 mai. Pour convaincre, nous pouvons revendiquer d’être LA liste repère à gauche. Le PCF est le seul parti de gauche à avoir toujours rejeté les traités européens libéraux. Nous sommes également la seule liste à être composée à 50 % d’ouvrier.e.s et d’employé.e.s. Avec notre bulletin de vote rouge, nous pouvons faire l’Histoire : faire élire Marie-Hélène Bourlard, la première ouvrière au Parlement européen depuis 30 ans. Imaginez une seconde : Marie-Hélène faisant son entrée au Parlement pour porter la voix de ceux qui, si souvent, ne sont pas entendus dans cette instance dominée par les lobbies et les banques. Cela vaut la peine de se battre pour y arriver !
Pensez-vous d’ores et déjà avoir marqué des points en donnant une nouvelle image de votre parti ?
 
Ian Brossat Le Parti communiste change et, comme le dit Fabien Roussel, il est de retour sur la scène nationale. C’est un acquis de notre campagne, mais c’est surtout un jalon pour la suite. Car la gauche a besoin d’un PCF visible, clair, offensif et rassembleur. La gauche est en crise, il lui faut des repères ! Les Français doivent savoir qu’ils ont une force sur laquelle compter pour reconstruire la gauche de demain, dans la clarté et l’unité. J’ajoute un élément : nous traversons une période où beaucoup de gens doutent de la politique. La confusion généralisée y est pour beaucoup. Rendez-vous compte : 20 % des eurodéputés qui se représentent ont changé de parti depuis la dernière élection. Comment voulez-vous que nos concitoyens s’y retrouvent ? Au moins, quand on envoie des communistes au Parlement, on envoie des gens constants, cohérents, qui ne changent pas d’avis comme de chemise.
Vous avez déjà appelé la gauche – dont les scores additionnés risquent de ne pas dépasser les 30 % – à « retrouver le chemin du rassemblement » après les européennes. Pourquoi ce qui serait possible demain ne l’est pas aujourd’hui ?
 
Ian Brossat Les élections européennes sont particulières : à un seul tour, à la proportionnelle. Elles poussent à l’émiettement. Il en sera tout autrement pour les élections municipales de 2020. C’est pourquoi je crois fermement à l’émergence d’une volonté bien plus puissante de rassemblement. Je compte y prendre toute ma place, avec mes camarades.
L’abstention s’annonce à nouveau très élevée, en particulier dans l’électorat de gauche, laissant les mains libres au pouvoir macroniste et à l’extrême droite. Quels sont vos arguments pour les convaincre de se rendre aux urnes et d’y glisser un bulletin PCF ?
 
Ian Brossat Mon argument est simple : 100 % des banquiers, des grands patrons, des actionnaires, des financiers iront voter. Les grands supporters de la droite et de l’extrême droite ne se priveront pas de mettre un bulletin dans l’urne ! Si le peuple de gauche, si les habitants des campagnes et des quartiers populaires restent chez eux, ils laissent la victoire à ceux qui nous écrasent. Et si certains estiment que les enjeux européens ne valent pas la peine de se déplacer dimanche 26 mai, qu’ils réfléchissent : cette fois-ci, ils ont l’opportunité d’envoyer à Bruxelles la première députée ouvrière depuis trois décennies !
 
Entretien réalisé par Julia Hamlaoui - L'Humanité, 16 mai 2019
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011