Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 07:16
Ivry-sur-Seine, ce lundi soir. Fabien Guillaud-Bataille, secrétaire départemental du PCF 94 a révélé dans son discours de vœux les menaces subies par le parti et des membres du MJCF 94 (Le Parisien)

Ivry-sur-Seine, ce lundi soir. Fabien Guillaud-Bataille, secrétaire départemental du PCF 94 a révélé dans son discours de vœux les menaces subies par le parti et des membres du MJCF 94 (Le Parisien)

«Rien ne nous fera dévier d’un centimètre sur nos engagements, nos convictions, nos solidarités avec le peuple palestinien ». Le ton était grave ce lundi soir aux vœux du PCF du Val-de-Marne. Le secrétaire départemental Fabien Guillaud-Bataille a révélé devant plusieurs dizaines d’élus et de militants réunis dans l’espace Robespierre à Ivry-sur-Seine, « les menaces de mort de la part de hackers et fanatiques » dont ont été victimes le parti et des membres du Mouvement Jeunes Communistes français (MJCF) du Val-de-Marne en décembre. Une plainte contre X a été déposée. Une enquête a été ouverte.

« Nous avons reçu des appels de menace au standard de la fédération, jusqu’à voir débarquer en pleine nuit une entreprise de pompes funèbres pour lever un corps dans nos locaux, corps qui n’existait pas », raconte au micro Fabien Guillaud-Bataille. Cette nuit-là à la mi-décembre, vers 1 heure du matin, un corbillard attendait Mehdi Belmecheri-Rosental, responsable national des questions internationales chez les Jeunes Communistes. Une sorte de canular appelé « swatting » dont s’était rendu célèbre le hacker franco-israëlien Ulcan. En 2015, Jean-Claude Lefort, ancien député communiste du Val-de-Marne, ex-président de l’association France-Palestine Solidarité en avait été victime lui aussi. Des policiers avaient débarqué chez lui, alertés pour un soi-disant délit. Il était absent à ce moment-là.

 

Les premiers appels menaçants démarrent au tout début décembre. « Juste après notre action BDS, Boycott désinvestissement sanction, au Leclerc de Vitry le 3 décembre », constate Mehdi. BDS est une campagne propalestinienne, qui se réfère aux campagnes de boycott conduites contre le régime d’apartheid d’Afrique du Sud, pour appeler à des pressions sur Israël, avec notamment le boycott des produits issus des colonies israéliennes. Le MJCF 94 avait filmé en direct son action. Une vidéo qui déclenche les hostilités.

Pendant deux semaines, tous les jours, le jeune homme reçoit des appels sur son portable. Une trentaine au total. « On menaçait de me tuer, de me violer, de faire du swatting chez mon père », confie la victime. Le harcèlement va durer jusqu’à Noël. « Je dormais mal, j’étais tendu », avoue le jeune communiste. Parallèlement, piratage de boîtes mail, tentative sur le compte Facebook, les attaques se multiplient. Le MJCF 94 est pris à partie par un groupe extrémiste pro israélien qui a repris la vidéo de l’action BDS. « Des membres ont été insultés sur notre Facebook, sur leurs profils, ou directement dans les commentaires sur le site de ces extrémistes », poursuit Mehdi. Ainsi, parmi l’avalanche de messages, peut-on lire encore « un bon communiste est un communiste mort ».

Depuis décembre, les jeunes communistes n’ont plus rien reçu. Mais les responsables du parti voudraient bien mettre un nom sur ces hackers. « L’enquête doit avoir lieu et les auteurs de ces menaces retrouvés et jugés », insiste Fabien Guillaud-Bataille. A sa connaissance, les investigations n’ont toujours pas abouti.

  leparisien.fr

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 06:53

Jeudi 26 janvier 2017 : vœux du directeur du CHRU de BREST

 

La situation au CHRU à Brest est toujours aussi catastrophique, le « plan de retour à l'équilibre » n'a fait que l'aggraver, l'expertise mandatée par les membres du Comité d'hygiène et de sécurité au travail qui va être présenté à la direction prochainement est éloquente. L'heure ne devrait pas être à l'autosatisfaction pour la Direction. C'est pourtant ce qu'elle s'apprête à faire ce jeudi à 18h Salle Richelieu de la mairie, pour des vœux. Le personnel veut des emplois, on lui propose … des p'tits fours !

Notre Collectif s'associe donc au rassemblement et sera présent à 17h30 Place de la Liberté, devant la Mairie. Soyons nombreux. Nous invitons le Collectif de Morlaix (qui est dans le même GHT) à se joindre à nous.

Jeudi 26 janvier 2017, place de la mairie à Brest: rassemblement de citoyens et personnels qui veulent défendre le système de santé à l'occasion des "voeux" de la direction de du Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 21:09

Chiffres du chômage décembre 2016

Une baisse du chômage incertaine… Une hausse évidente de la précarité
mardi 24 janvier 2017

La fragile « baisse du chômage » enregistrée sur la catégorie A (chômage total) est certes une moins mauvaise nouvelle que les précédentes hausses depuis 2012, sous Hollande, ou depuis 2008, sous Sarkozy : elle est cependant très en demi-teinte avec + 0.8% sur un mois, - 0.5% sur trois mois et -3% sur un an.
Il est bien difficile de mesurer la réalité de la baisse au regard du nombre de radiations enregistrées cette année.
Pourtant, dans tous les cas, la progression de 5.5% sur un an des catégories B et C (personnes ayant travaillé plus ou moins de 78 heures) traduit une utilisation accrue des contrats courts et donc de la précarité de l’emploi. Une situation que la CGT ne cesse de dénoncer, en phase avec la revendication exprimée lors des manifestations contre la loi Travail, pour le droit à l’emploi stable ! 
De même, si on note une légère embellie concernant le chômage des jeunes (-3.2 % sur 3 mois, - 6.2 % sur un an, - 5% depuis 2012), la situation des plus de 50 ans n’a cessé de se dégrader (+ 2.2% sur 3 mois, + 4.9 % sur un an, soit +40% depuis 2012), de même que le chômage de longue durée s’allonge encore et en continu depuis 2009.
Le bond de 24.6 % enregistré dans la catégorie D (personnes en formation) en un an est, bien entendu, le résultat du plan 500 000 formations. Si, comme le montre la dernière étude menée par Pôle Emploi, seulement 17 % des bénéficiaires des formations prescrites par Pôle Emploi obtiennent un emploi de plus de 6 mois, 85 000 personnes quitteront peut-être « durablement » les chiffres du chômage. Par contre, ce sont 415 000 qui reviendront à la case départ. Le besoin de formation est grand. Encore faut-il un plan dans la durée et pas de circonstance électorale, avec des formations contrôlées, réellement qualifiantes et qui débouchent sur de l’emploi. 
À cela s’ajoute la baisse importante du montant brut de l’allocation chômage qui dure depuis le 4ème trimestre 2014, pour s’établir à 1159 euros de moyenne, selon les dernières publications de Pôle emploi. 
La CGT revendique une stratégie pour l’emploi durable : elle propose un plan pour l’industrie et les services publics, une réduction du temps de travail à 32 heures et la fin des aides aux entreprises sans aucun contrôle, ni évaluation.

Montreuil, le 24 janvier 2017

Chiffres du chômage décembre 2016: Une baisse du chômage incertaine... Une hausse évidente de la précarité (mardi 24 janvier 2017)
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 20:18
Israël/Palestine: "L'alliance Trump-Netanyahou met en péril toute perspective de paix"

Israël/Palestine : « L'alliance Trump-Netanyahou met en péril toute perspective de paix » (PCF)

Donald Trump a pris ses fonctions le 20 janvier et trois jours plus tard, fort du soutien proclamé du nouveau président américain, le gouvernement israélien annonçait la construction de 566 logements à Jérusalem-Est ; ceci au mépris de la résolution 2334 condamnant la colonisation adoptée par le Conseil de sécurité de l’ONU le 26 décembre.

L’alliance Trump-Netanyahou bafoue le droit international. Elle est porteuse de grands dangers pour les peuples du Proche-Orient et la paix dans le monde.

Donald Trump a annoncé de surcroît son intention de déplacer l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem, rompant ainsi avec la politique historique de son pays et au mépris de l’ONU pour laquelle le statut de Jérusalem, occupée par Israël depuis 1967 et annexée depuis 1980, doit se régler par la négociation. La portée symbolique d’une telle décision aura de lourdes conséquences.

Le Parti communiste français réitère l’urgence d’une reconnaissance complète par la France de l'Etat de Palestine dans les frontières de 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale et le respect du droit au retour des réfugiés de 1947 et 1967 selon les termes de la résolution 194 de l'ONU.
Des moyens de pression existent pour contraindre Netanyahou à choisir la voie du dialogue et de la paix : la France peut agir en faveur de la suspension immédiate de l'Accord d’association Union européenne - Israël pour violation de son article 2 sur le respect des droits humains.

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 16:05
Ouest-France, 24 janvier 2017

Ouest-France, 24 janvier 2017

Le Télégramme, 24 janvier 2017

Le Télégramme, 24 janvier 2017

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 12:11
Des délégations du Parti Communiste et d'Ensemble! se sont rencontrées au plan départemental pour faire le point de la situation politique. L'année qui vient sera marquée par une séquence électorale majeure qui survient au terme d'un quinquennat Hollande/Valls désastreux pour la situation des couches populaires avec son autoritarisme et sa politique de soumission aux intérêts du patronat et de la finance.
Nos deux organisations rappellent qu'elles ont majoritairement décidé au plan national de s’engager dans le soutien à la candidature de Jean Luc Mélenchon à l'élection présidentielle. Cette candidature est aujourd'hui la plus à même d'engager une dynamique de rupture avec les politiques antisociales défendues par la gauche libérale de Macron et Valls comme avec le projet de contre-révolution conservatrice d'un Fillon mais aussi de contrecarrer les dangereuses ambitions d'une extrême droite en embuscade 
Elles considèrent que cette dynamique doit se poursuivre dans notre département pour les élections législatives et s'élargir à toutes celles et ceux qui veulent voir triompher une véritable politique de gauche et envoyer à l'Assemblée Nationale une majorité de député-e-s porteurs de cette politique. Elles sont convaincues que la désunion de la gauche de transformation serait incompréhensible pour l'électorat populaire et conduirait à un échec démobilisateur pour les luttes à venir.
C'est pourquoi dans le Finistère, les deux organisations, qui se reconnaissent dans l'expérience d'ouverture et de construction commune du Front de Gauche, expriment leur volonté de s’engager auprès des citoyens et citoyennes engagées, syndicalistes, militant-e-s associatifs  et de participer avec eux à la construction de candidatures communes de la gauche anti-libérale et progressiste, porteuses d'une véritable alternative sociale, écologique, et démocratique aux élections législatives. 
Déclaration commune d'Ensemble Finistère et du PCF Finistère pour le rassemblement de la gauche de transformation (15 janvier 2017)
Déclaration commune d'Ensemble Finistère et du PCF Finistère pour le rassemblement de la gauche de transformation (15 janvier 2017)
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 12:10
Prochaine AG du comité de défense de l'Hôpital Public en Pays de Morlaix le mardi 24 janvier à 18h

Lors de notre dernière réunion du CA, en décembre, nous avons décidé de tenir en ce début d'année une assemblée de tous les adhérents du comité de défense de l'hôpital public en Pays de Morlaix (CDHPPM).

Vous êtes donc, toutes et tous, invités à participer à cette première assemblée de l'année 2017 qui aura lieu

Le mardi 24 janvier à 18 h 00

grande salle du centre Gallouédec, 26, rue de la mairie,


à Saint Martin des Champs.

Bonne journée,

Pour le CA

Roger Héré

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 12:09

Le collectif "Morlaix Communauté secteur sud" qui réclame depuis septembre "un vrai service de transports collectifs publics" pour la population de son secteur organisera une réunion publique mercredi, de 20h à 22h, dans la salle des fêtes de Plougonven (derrière la mairie). 

Le collectif s'adresse aux habitants de Plougonven, Lannéanou, du Cloître St Thégonnec et de Plourin-les-Morlaix et à ceux des quartiers de Morlaix situés rue Guy-le-Normand et route de Callac. 

(Le Télégramme, 20 janvier) 

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 12:04

Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

La proposition de loi des députés Front de gauche discutée aujourd’hui à l’Assemblée

mardi 24 janvier 2017

La proposition de loi "visant à agir concrètement en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes" déposée le 21 décembre 2016 par Marie-George Buffet est examinée aujourd’hui en commission des affaires sociales.

Cette proposition entend agir sur différents leviers pour rendre pleinement effective l’égalité entre les hommes et les femmes dans le monde du travail et lutter contre la précarité professionnelle des femmes.

En premier lieu, ce texte propose de renforcer les sanctions à l’encontre des entreprises négligentes en matière de négociation sur l’égalité professionnelle.

L’article 1er supprime la réduction générale de cotisations patronales lorsque l’employeur ne s’engage pas à supprimer les écarts de rémunération. Si la législation actuelle oblige l’employeur à ouvrir des négociations sur les salaires et l’égalité professionnelle, elle n’impose pas de les conclure. L’entreprise qui n’est pas couverte par un accord ou un plan d’action sera sanctionnée financièrement, mais les critères et le montant de la sanction ne reste que peu dissuasifs. Cet article vise à imposer aux entreprises une obligation de résultat en matière de négociation. Bénéfique pour les comptes sociaux, cette mesure renforcerait l’action des syndicats pour réduire les écarts salariaux.

L’article 2 propose de sanctionner sur la base de la pénalité existante (1 % de la masse salariale) les entreprises de plus de cinquante salariés qui ont l’obligation de négocier un accord ou de produire un plan d’action, mais qui ne produisent pas les informations sur la situation comparée des femmes et des hommes au sein de l’entreprise. Ces informations, qui ont remplacé le rapport de situation comparé, sont pourtant essentielles pour permettre d’identifier et de résorber les écarts salariaux entre les femmes et les hommes au sein des entreprises.

En outre, la lutte contre les inégalités salariales implique d’encadrer plus fortement le temps partiel imposé qui concerne majoritairement les femmes. À ce titre, la présente proposition de loi prévoit de renchérir le coût du temps partiel.

Alors que le temps partiel subi va souvent de pair avec de faibles rémunérations, l’article 3 propose de sanctionner les employeurs qui recourent de manière abusive au temps partiel en réduisant les allégements généraux de charges sociales sur les bas salaires auxquelles ils peuvent prétendre.

L’article 4 rend pleinement effective la durée hebdomadaire minimale de 24 heures pour les contrats à temps partiel, instaurée par la loi de sécurisation de l’emploi du 14 juin 2013. Du fait de nombreuses dérogations, le principe d’une durée minimale a été vidé de son utilité et ne permet pas de protéger les travailleurs à temps excessivement partiel. Des accords de branche prévoient ainsi des durées minimales dérogatoires dérisoires dans plusieurs secteurs d’activité. Sans empêcher les dérogations à cette durée, cet article prévoit de les encadrer en majorant le paiement des heures à temps partiel effectuées en deçà de 24 heures par semaine.

L’article 5 prévoit que la majoration des heures complémentaires soit de 25 % dès la première heure. Il s’agit par cette mesure de redonner du pouvoir d’achat aux salariés tout en incitant les employeurs à embaucher à temps plein ou sur des temps partiels plus longs.

L’article 6 encadre la pratique des compléments d’heures permise par la loi de sécurisation de l’emploi du 14 juin 2013. Ce dispositif permet d’augmenter temporairement par avenant la durée du travail prévue au contrat, sous la forme de « compléments d’heures » dès lors qu’ils sont prévus par un accord de branche étendu. Pour limiter ces pratiques dérogatoires de la part des employeurs, il convient que les heures effectuées dans le cadre d’un complément d’heures fassent l’objet d’une majoration salariale qui ne peut être inférieure à 15 %.

Parallèlement, les femmes sont aujourd’hui pénalisées dans le déroulement de leur carrière professionnelle, car elles assument en grande partie l’exercice de la parentalité. À l’inverse, les hommes usent très peu de leur congé paternité en dépit de l’aspiration montante à consacrer du temps à ses enfants. Il importe donc d’améliorer les droits liés à l’exercice de la parentalité et son partage.

L’article 7 étend le congé maternité à 18 semaines, comme le recommandent et l’Organisation internationale du travail (OIT) et la Confédération européenne des syndicats (CES).

De la même manière, l’article 8 allonge le congé paternité, qui est de 11 jours actuellement à 4 semaines, et à 6 semaines en cas de naissances multiples.

Enfin, le combat pour l’égalité professionnelle suppose de lutter contre les discriminations à l’embauche. Dans cet objectif, l’article 9 instaure un registre d’embauche et impose à l’employeur de remettre à chaque candidat une notification des droits.

Marie-George Buffet

Marie-George Buffet

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 12:01
Des craintes pour l'avenir de Perharidy (Delphine Van Hauwert, 24 janvier 2017)

Des craintes pour l'avenir de Perharidy

A Roscoff, le centre spécialisé dans les soins de suite et la réadaptation pourrait perdre un tiers de son budget sur 5 ans.

L'annonce récente de la modification des modalités de financement des établissements des soins de suite et réadaptation (SSR) fait craindre le pire aux personnels et la direction du centre de Perharidy, à Roscoff. Une réforme doit entrer en vigueur au 1er mars, et s'appliquer de manière progressive durant cinq ans.

« On s'attendait à cette réforme car elle est dans la continuité de ce qui avait été déjà entrepris pour d'autres établissements il y a plusieurs années. Mais on ne s'attendait pas à ça », réagit Hélène Blaize, directrice de la fondation Idlys qui gère Ti -Yann et Mathieu-Donnart à Brest. Fin décembre, la fondation a aussi fusionné avec l'EHPAD Saint-Vincent Lannouchen de Landivisiau.

600 salariés à Roscoff

Dans le cadre de Perharidy, « il est prévu une amputation de 33 % de notre budget sur 5 ans, soit 7,5 millions d'euros ». Ce qui fait bien sûr craindre pour l'emploi. A Roscoff, ce sont 600 salariés sur les deux sites de Perharidy et Saint Luc , sans compter les emplois indirects.

Ces deux établissements prodiguent, notamment des soins de suite et réadaptation en neurolie, onco-hématologie, maladies cardio-vasculaires… Ils accueillent aussi des enfants et des adolescents. Certaines de ces spécialités sont accessibles en hospitalisation de jour.

« On nous demande depuis plusieurs années de nous spécialiser et de faire de l'ambulatoire. Cette décision est donc en complète contradiction avec les enjeux de santé publique ! » continue la directrice.

Depuis l'annonce de la décision fin décembre, salariés, direction, et conseil d'administration sont mobilisés. Plusieurs politiques ont été alertés. « Avec la Fehap, Fédération des établissements hospitaliers et d'aide à la personne, nous venons d'être reçus par un représentant du Ministère de la Santé ».

L'issue de la réunion est « plutôt rassurante. Le ministère a reconnu que la Réforme n'était pas tout à fait mature pour les établissements de SSR très spécialisés comme le nôtre ou Kerpape à Lorient. Une nouvelle réflexion sera engagée ».

Pour autant, le centre ne désarme pas. « Nous avons enclenché une cellule de crise. La première réunion aura lieu ce mardi ».

 

Delphine Van Hauwaert – Ouest-France, 24 janvier 2017

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011