Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 21:15
Ismaël Dupont et Muriel Grimardias

Ismaël Dupont et Muriel Grimardias

Elle se présente aux législatives aux côtés d’Ismaël Dupont, dans la 4e circonscription du Finistère. Une des priorités est la défense des services publics.

Muriel Grimardias est la suppléante d’Ismaël Dupont pour le parti communiste aux législatives. « J’habite à Lanmeur et je suis comptable retraitée, » raconte la sexagénaire. La Lanmeurienne a déjà participé à une campagne, lors des cantonales de 2011. « J’étais alors suppléante de Jérémy Lainé dans le canton de Lanmeur, explique Muriel Grimardias. Je suis aussi bénévole dans une association, à Plestin-les-Grèves. »

Son engagement ? « Défendre le social et les droits du travail. » Les deux priorités du PCF dans la circonscription de Morlaix sont « la défense des services publics et le droit à l’autonomie des personnes âgées ». Le parti compte 130 adhérents dans le pays de Moraux et 140 personnes font partie du comité de soutien. « Muriel Grimardias et Ismaël Dupont ne cherchent pas à faire une carrière politique mais s’engagent pour se mettre au service de la population pour que tout le monde puisse vivre dignement, ils sont présents dans les luttes locales », a commenté l’un de leur soutien. Le comité comprend aussi des élus, des anciens élus, des syndicalistes, des militants associatifs ou encore des artistes.

La campagne s’avère plus compliquée sans union de la gauche sociale : « A dix jours du dépôt de candidature, la France insoumise a refusé l’alliance. Le risque c’est de transformer l’or en plomb, a regretté Ismaël Dupont, le candidat. Le PC a soutenu Jean-Luc Mélenchon par des parrainages et en distribuant des tracts. Il a ouvert un espoir de résistance, on se demande quel est réellement son projet, une nouvelle force hégémonique ou agir dans l’intérêt de la population ? »

 
La liste des soutiens publics

Jean-Louis Abgrall salarié dans la santé militant PCF et CGT Roscoff

Bernard Abraham retraité Plouigneau

Catherine André retraitée adhérente PCF Morlaix

Patrick Asselbourg adjoint au maire à Plourin-les-Morlaix

Manu Audigou agent territorial Morlaix-Communauté syndicaliste CGT adhérent PCF

Marie-Laure Audigou adhérente PCF Morlaix

Mariano Bahno médecin à la retraite

Serge Bazin retraité militant PCF

Patrick Béguivin militant PCF Plouigneau

Christiane Bercot employée de mairie dans les écoles retraitée

Annie Bergot Le Calvez retraitée des Finances Publiques militante PCF- Front de Gauche ancienne élue de Morlaix

Odette Berric retraitée de la Poste Saint-Jean-du-Doigt

Jean-Pierre Beuzit cuisinier militant PCF Morlaix

Sylvie Bevout Le Coz citoyenne Plougoulm

Cécile Blanchet infirmière Guimaec

Marie Pierre Blois artisan peintre décorateur Plouigneau

Sylvie Bothorel enseignante Locquirec

Christophe Boudrot Infirmier secrétaire CGT hôpital de Morlaix Plouigneau

Jules Bouedec retraité adhérent PCF Lanmeur ancien élu

André Bouget, élu communiste à Lanmeur

Zelinda Bouget serveuse en restaurant Lanmeur

François Bourven syndicaliste CGT à la SNCF Plougonven

Guillaume Bourven adhérent PCF Plougonven

Michèle Bourven retraitée syndiquée CGT et adhérente PCF Morlaix

Michel Buriens Plouigneau

Jean-Luc Capelle salarié Finances Publiques, syndicaliste, non encarté

Jean-René Carn retraité de la fonction publique hospitalière

Martine Carn infirmière retraitée ancienne adjointe à Plougonven et conseillère communautaire Plougonven

Jean-Yves Caroff retraité Plougasnou

Rolande Caroff infirmière retraitée Plougasnou

Nadine Chatelain salariée Pôle Emploi syndicaliste CGT Saint-Martin des Champs

Raymonde Coat Morlaix

Kristell Coïc assistante maternelle Morlaix

Daniel Corbel ancien élu à Morlaix

Marc Corbel agent territorial Morlaix Communauté syndicaliste CGT Lanmeur adhérent PCF

Marie-Louise Corre aide-soignante à l’hôpital de Morlaix

Paul Dagorn retraité de l’enseignement Morlaix

Jean-Yves Daniel électricien en retraite Lanmeur

Alain David retraité de l’enseignement ancien adjoint au maire PCF de Morlaix

Jean-Claude David retraité conseiller municipal Plourin les Morlaix

Monique David retraitée militante syndicale

Christian Delannee retraité économiste de la construction Morlaix

Liliane Derout retraitée Lanmeur

Michel Derrien enseignant à la retraite ancien élu de Morlaix

Jean-Philippe Deunf travailleur agricole Lanmeur

Michel Dizes Primel-Tregastel retraité fonction publique

Mireille Dizes éducatrice retraitée

Monique Doré retraitée Lannéanou

Jean Dréan militant CGT et PCF Plouigneau

Anne-Marie Dubois syndicaliste adhérente PCF Saint-Pol de Léon

Jean-Louis Eliès Cléder

Marie-France Faujour, retraitée de la Manu, syndicaliste, Penzé

Guy Figuier, enseignant, Locquirec

Camille Glidic Le Calvez éducatrice spécialisée Ile-de-Batz

Mado Glidic agricultrice île de Batz

Yvonne Goulm retraitée de l’enseignement Morlaix

Jean-Victor Gruat Plougasnou fonctionnaire international ancien maire de Brennilis

Annie Guivarch retraitée du secteur santé Pleyber-Christ

Jacques Guivarch, artisan marbrier retraité Pleyber-Christ

Stephane Hébréard graphiste Morlaix

Joël Hélary conseiller prud’homme Plourin les Morlaix

Florence Héré fonctionnaire Plouigneau

Roger Héré conseiller municipal PCF-Front de Gauche à Plouigneau

Pol Huellou artiste musicien militant CGT Plougasnou

Elise Kerebel éducatrice spécialisée Genêts d’Or Morlaix

Christelle Kerboriou AMP aux Genêts d’Or Plougonven

Pascal Kerboriou ancien adjoint au maire de Plougonven élu au CAPL CGT du Centre Hospitalier Pays de Morlaix

Jean-Yves Kervoillard, retraité SNCF, Plouégat-Moysan

Nicole Kervoillard, retraitée, Plouégat-Moysan

Jean-Rolland Labrousse syndicaliste retraité Air France Carantec

Mariette Labrousse syndicaliste retraitée Air France Carantec

Elisabeth Lainé horticultrice Lanmeur

Jean-Yves Lainé horticulteur Lanmeur ancien 1er adjoint

Jeremy Lainé élu à Guimaëc militant PCF Guimaëc

Jean-Jacques Labous retraité Cgt ul St Pol de Léon

Yvette Le Bars retraitée de l’enseignement militante PCF Roscoff

Marceline Le Bihan UL CGT Saint-Pol de Léon

Amélie Le Calvez prof de français FLE Lanneanou

Jean-Luc Le Calvez retraité de la Manufacture de Tabac militant PCF Front de Gauche ancien élu de Morlaix

Jean Le Corre Roscoff

Serge Le Doyen, pompier retraité, Plouégat-Moysan

Georges Le Duff retraité militant PCF Lanmeur

Suzanne Le Duff enseignante retraitée Lanmeur

Léon Le Gall retraité agriculteur Saint Jean du Doigt

Jean-Claude Le Fer cheminot retraitégérant de maison d’hôte PCF Plouigneau

Gabriel Le Gall Artisan Ebéniste à la retraite adhérent PCF conseiller municipal de 2001 à 2014 Roscoff

Yvan Le Gall syndicaliste CGT agent municipal Morlaix

Marie-Hélène Le Guen syndicaliste retraitée de la La Poste adhérente PCF Morlaix

Christiane Le Jeune retraitée adhérente PCF Plougonven

Eliane Lejeune Morlaix

Yvon Le Jeune retraité militant PCF Plougonven

Fanch Le Marrec artiste chanteur Plougasnou

Paul Le Moal retraité de la fonction publique hospitalière Plouézoc’h

Yvette Le Moal retraitée de la fonction publique hospitalière Plouézoc’h

Michel Lespagnol retraité de France Télécom adhérent PCF Morlaix

Anne L’Hénaff retraitée militante associative

Robert Le Sech retraité de la fonction publique hospitalière

Anne-Claire Le Vaillant architecte féministe CNDF/FDFA Morlaix

Vinko Markov biologiste adhérent PCF Morlaix

Jean-Pierre Menez retraité Plouigneau

Gisèle Moal ancienne adjointe PCF à Plourin-les-Morlaix

Marie-Claude Moal retraitée de la fonction publique hospitalière

Denise Montuelle Plougasnou militante associative Morlaix

Eliane MORVAN active F A T P U l C G T St POL

Jean-Marc Nayet retraité de l’aéronautique Locquénolé

Lucienne Nayet retraitée, ancienne élue, militante pour la mémoire de la Résistance et la Déportation ainsi que l’appel à la citoyenneté face à l’histoire Locquénolé

André Nuiaouet retraité des PTT Morlaix

Jean-Yvon Ollivier retraité militant syndical et associatif Saint-Martin des Champs

Dominique Ollivier engagement associatif Saint Martin des Champs

Marie-Noëlle Plassart Morlaix

Nicolas Plassart 24 ans Ingénieur en Génie Civil Morlaix

Sharon Pollitt assistante administrative Plounéour Ménez

Françoise Porcher retraitée enseignement Saint-Martin des Champs

Amandine Postic commerçante Morlaix

Jean-Claude Postic retraité militant PCF Lanmeur

Jeannine Postollec employée de mairie dans les écoles retraitée Morlaix

Myriam Plusquellec, infirmière à l’hôpital Lannéanou

Michel Prigent retraité militant PCF Plouigneau

Marie-Claude Prigent retraitée de la métallurgie syndicaliste Saint-Martin des Champs

Yvette Prigent retraitée adhérente PCF Plouigneau

Jean-Paul Primet, retraité de l’enseignement, militant PCF - Roscoff

Serge Puil militant PCF, militant syndical Morlaix

Daniel Ravasio retraité militant syndical secrétaire de section PCF pays de Morlaix Saint Thégonnec

Pierre Saint Jalme cuisinier adhérent PCF Morlaix

Jean-Yves Salaün retraité Roscoff

Françoise Salaün retraitée Roscoff

René Saout syndicaliste Carantec

Amélie Salzenstein Plougonven

Paskal Scattolin Salarié Hop Morlaix

Valérie Scattolin 51 ans syndicaliste à Hop élue Front de Gauche à Morlaix.

Mikaël Seillé Pleyber-Christ

Serge Senant retraité logistique camion Plougasnou

William Serrano travailleur de l’Etat Plounéour Ménez

Pierre Siohan chercheur indépendant Plougoulm

Jannine Sorholus, syndicaliste, militante associative

Guy Tandé retraité hospitalier syndicaliste Saint-Martin des Champs

Julia Thatje enseignante documentaliste Morlaix

Michel Tudo Deler 63 ans retraité SNCF CGT Cheminots Setion PCF Canton de Lanmeur

Jean-Noël URIEN Retraité F A T P UL C G T St POL

Jean-François Vérant Plougasnou

Muriel Grimardias, candidate communiste dans la 4ème circonscription du Finistère (Anaïg Dantec, Ouest-France, 24 mai 2017)
Partager cet article
Repost0
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 21:14
Parti communiste. Muriel Grimardias suppléante d'Ismaël Dupont (Sophie Prévost, Le Télégramme, 24 mai 2017)

Muriel Grimardias, 62 ans, de Lanmeur, est la suppléante d'Ismaël Dupont, candidat du Parti communiste français et du Front de gauche pour les législatives sur la 4e circonscription. Comptable à la retraite, elle est très investie comme bénévole dans le milieu associatif local.

C'est sa seconde candidature comme suppléante pour le PC, après les cantonales de 2011, sur l'ancien canton de Lanmeur. 

« En nous choisissant, les électeurs éliront un député vraiment à gauche pour défendre les services publics et l'hôpital, l'emploi, le droit à l'autonomie des personnes âgées, une agriculture rémunératrice ou encore la jeunesse. Il faudra des députés communistes à l'Assemblée Nationale pour faire contrepoids à la politique ultralibérale d'Emmanuel Macron », insiste le duo.

Le comité de soutien des deux candidats PCF-Front de gauche comprend 140 personnes, dont des militants syndicaux, des retraités, des artisans, des enseignants ou des personnels soignants. « Nous ne sommes pas des candidats éphémérides, poursuivent les candidats.

Nous sommes présents au quotidien dans les luttes et représentons une gauche de progrès social». 

Pratique Courriel : dupont.ismael@yahoo.fr

Sur Facebook : ismaëldupont

Tél. 06.20.90.10.52

 

Un député vraiment à gauche pour la circonscription de Morlaix - Comité de soutien à la candidature d'Ismaël Dupont et Muriel Grimardias - Législatives 2017: L'Humain au coeur !


 

Partager cet article
Repost0
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 21:12
Censure du service public: France 3 Bretagne exclut du débat des législatives les candidats PCF Front de Gauche

Ce week-end avait lieu un débat des législatives sur la circonscription de Morlaix où étaient invités: 

- Maël de Calan (Les Républicains)

- Sandrine Le Feur (En Marche)

- Corinne Nicole (Oui la Bretagne)

- Gwenegan Bui (PS)

- Julien Kerguillec (France Insoumise)

En tant que candidat PCF-Front de Gauche aux élections législatives de 2017, qui suis arrivé en 3me position aux dernières législatives de 2012 dans la circonscription de Morlaix avec le Front de Gauche, et qui ai réalisé en tant que tête de liste 15,6% aux dernières municipales à Morlaix en 2014 et près de 10% aux départementales de 2015, je m'insurge contre cette mise à l'écart dont j'ai été victime, et avec moi les centaines de citoyens, syndicalistes, militants associatifs, sympathisants et militants communistes et Front de Gauche qui se reconnaissent dans ma candidature et celle de Muriel Grimardias et qui apprécient mes engagements en tant qu'élu du Front de gauche à Morlaix et Morlaix-Communauté?  

Sur quel sondage local se base cette mise à l'écart? Il n'y en a pas... 

Quelle légitimité supérieure ont Sandrine Le Feur, inconnue en politique, qui vit son premier engagement, Corinne Nicole, qui avec son suppléant n'habite pas la circonscription et déserte un débat soi-disant squatté par des "jacobins" selon le mot d'ordre de Christian Troadec, son leader régionaliste, Julien Kerguillec, qui, s'il soutenait la candidature de Mélenchon avec France Insoumise, tout comme moi avec le PCF et le Front de Gauche, n'est presque pas intervenu politiquement sur des dossiers locaux depuis 7 ans et a beaucoup moins d'expérience politique que moi? Je suis le seul candidat présent dans une communauté d'agglo de la circonscription avec Maël de Calan, et par ailleurs secrétaire départemental du PCF, qui compte des centaines d'adhérents en Finistère (650 exactement, à jour de cotisation). Et "Oui la Bretagne", et "En marche", mouvements construits autour de personnalités à prétention providentielle, combien de militants?   

France 3 déciderait-il de l'ordre d'arrivée des candidats pour les électeurs? 

Il faut savoir que les candidats soutenus par le PCF et le Front de Gauche dans d'autres circonscriptions de Bretagne n'ont pas non plus eu voix au chapitre et se sont aussi plaint à France 3 de ce traitement peu respectueux des missions du service public.  

Je paie une redevance pour le service public de l'audiovisuel, nos milliers d'adhérents bretons du Parti Communiste aussi. J'aurais aimé une plus grande équité de notre chaîne d'information régionale que par ailleurs j'apprécie. 

Pour autant je n'appellerai pas au boycott de France 3 ou de quelque média. 

Faisons-nous respecter, mais respectons aussi la diversité.  

Ismaël Dupont, candidat PCF-Front de Gauche aux élections législatives.    

"L'humain au coeur"

24 mai 2017 

Partager cet article
Repost0
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 20:48
L'été n'est pas fait pour casser le code du travail: contre la politique de Macron, écrivons de nouvelles pages du Maitron
Partager cet article
Repost0
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 20:15
28 janvier, présentation des candidats communistes à Paris

28 janvier, présentation des candidats communistes à Paris

Intervention d'Ismaël Dupont pour Tébéo, la chaîne du Télégramme, le lundi 22 mai (un spot d'1 minute 30 qui sera diffusé du 2 au 9 juin dans le cadre de la campagne officielle, chaque candidat ayant le même temps)
Intervention d'Ismaël Dupont pour Tébéo, la chaîne du Télégramme, le lundi 22 mai (un spot d'1 minute 30 qui sera diffusé du 2 au 9 juin dans le cadre de la campagne officielle, chaque candidat ayant le même temps)

Ismaël Dupont, militant communiste, élu du Front de Gauche à Morlaix-Communauté et à Morlaix, présent depuis huit ans dans toutes les luttes pour les salariés, les services publics, l'écologie, les droits humains.

Je me présente avec Muriel Grimardias, bénévole dans une association de solidarité avec les précaires, pour donner un député vraiment de gauche à la circonscription afin de résister à la politique de Macron.

Une politique lourde de dangers au service du Medef et de la finance.

Les jeux ne sont pas faits, c'est au Parlement que se votera la politique mise en œuvre. D'où la nécessité d'avoir des élus sur lesquels vous pouvez compter à l'Assemblée.

Électeurs de gauche, vous aurez besoin d'un élu sérieux et combatif, qui ne lâche rien pour combattre leurs politiques libérales et inégalitaires.

Je porte les valeurs de la gauche de progrès, qui veut remettre les intérêts populaires et l'égalité au centre des choix politiques. Notre mot d'ordre est l'Humain au cœur.

Mes priorités sont de me battre pour des services publics de santé de qualité sur le territoire.

Lutter contre la casse de l'hôpital public sous l'effet des politiques d'austérité, des objectifs de rentabilité et de privatisation. Construire le projet de deux ou trois centres de santé sur le territoire, afin de lutter contre la désertification médicale et d'assurer une médecine accessible à tous. 

Je souhaite aussi m'engager pour les personnes âgées et leur droit à l'autonomie, afin de proposer des solutions solidaires, dans le cadre d'un nouveau service public à construire, financé par la Sécurité Sociale et un plan d'investissement ambitieux, pour nos aînés.

Il manque trop de places et de personnels dans les maisons de retraite (2000 dans le Finistère, alors que notre département est vieillissant). Trop de maisons de retraite ne sont pas à la portée des petites pensions des personnes âgées. Beaucoup est à construire dans l'accès à la mobilité, à l'éducation continue et à la culture, au lien social et à la santé des personnes âgées. Il faut soutenir davantage les associations d'aide à domicile et qui luttent pour le bien-être des personnes âgées.

Le 22 mai 2017

Intervention d'Ismaël Dupont pour Tébéo, la chaîne du Télégramme, le lundi 22 mai (un spot d'1 minute 30 qui sera diffusé du 2 au 9 juin dans le cadre de la campagne officielle, chaque candidat ayant le même temps)
Intervention d'Ismaël Dupont pour Tébéo, la chaîne du Télégramme, le lundi 22 mai (un spot d'1 minute 30 qui sera diffusé du 2 au 9 juin dans le cadre de la campagne officielle, chaque candidat ayant le même temps)
Partager cet article
Repost0
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 12:43
Ce mercredi 24 mai: réunion publique des candidats aux législatives  PCF-Front de Gauche "L'humain au coeur", Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, à Sizun (18h30 -salle de Saint Ildut)

PCF/Front de Gauche . L’humain d’abord

Campagne électorale des législatives

Ismael DUPONT et Muriel GRIMARDIAS , candidats dans la 4ème circonscription du Finistère , animeront une rencontre publique avec la population du canton le Mercredi 24 MAI à Sizun (salle Saint - Ildut à 18h30) 

 

La prochaine réunion publique aura lieu 

Espace Coatanlem à Plouigneau.

Le mardi 30 mai à 18h30 

Ils y présenteront leur programme et seront à l’écoute de toutes les questions, de tous les avis et de toutes les propositions. 

Ce mercredi 24 mai: réunion publique des candidats aux législatives  PCF-Front de Gauche "L'humain au coeur", Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, à Sizun (18h30 -salle de Saint Ildut)
Ce mercredi 24 mai: réunion publique des candidats aux législatives  PCF-Front de Gauche "L'humain au coeur", Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, à Sizun (18h30 -salle de Saint Ildut)
Partager cet article
Repost0
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 11:23
Qassam Barghouti : « Mon père n’a jamais vu sa petite-fille »

Qassam Barghouti, qui a été lui-même prisonnier durant trois ans, est le fils de Marwan Barghouti, dirigeant du Fatah emprisonné depuis 15 ans, condamné à la perpétuité. Il témoigne de l’état de santé de Marwan Barghouti et de la lutte des prisonniers politiques palestiniens, par la grève de la faim.

L’Humanité, mardi 23 mai 2017

Nous entrons dans la sixième semaine de combat pour la dignité des prisonniers palestiniens. Au bout de ces 36 jours, notre père Marwan Barghouti n’a pu recevoir la visite de son avocat qu’à une seule reprise. Il est en isolement complet depuis le début du mouvement le 17 avril. Ils l’ont changé de prison sans nous avertir initialement. Il est actuellement dans une prison toujours près de Haïfa.

Il a déjà perdu une vingtaine de kilos. Et sa décision récente de ne plus boire nous inquiète. Malgré les énormes risques, il s’agit d’une étape supplémentaire dans la lutte. Nous avons pleinement confiance en son combat et pour arriver à amener les autorités israéliennes à négocier. Ce n’est ni la première grève de la faim des prisonniers ni de mon père, mais c’est certainement la plus importante. 1 600 détenus qui réclament ensemble le respect de leurs droits : visites, téléphones, accès aux soins. Ce sont juste des revendications humanitaires, qui font partie de toutes les conventions internationales concernant les prisonniers. Comment comprendre aujourd’hui qu’un enfant de 12 ans soit en prison et qu’on lui interdise de parler au téléphone avec ses parents ? Comment comprendre que l’on empêche un père de voir ses enfants ou ses petits-enfants ? Mon père n’a jamais vu sa petite-fille de 4 ans. Et je n’ai pas revu mon père depuis trois ans.

Ces restrictions et l’intransigeance du gouvernement israélien provoquent une forte colère dans la population. Et cela pourrait rapidement dégénérer si aucune négociation ne s’ouvre et si un prisonnier décède. Les actions à l’extérieur des prisons pourraient rapidement se durcir. Nous devons nous servir de la visite de Donald Trump et de ses déclarations de vouloir relancer le processus de paix pour déjà régler la situation des prisonniers palestiniens. Car il s’agit de droits élémentaires et humanitaires. Même l’ONU a publié deux communiqués pour condamner l’attitude du gouvernement de Benyamin Netanyahou.

Qassam Barghouti: "Mon père n'a jamais vu sa petite-fille" (L'Humanité, 23 mai 2017)
Partager cet article
Repost0
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 11:20
Grève générale en Palestine, pour soutenir les prisonniers en grève de la faim

Largement suivie dans les Territoires palestiniens et émaillée d’affrontements, la grève générale a été lancée le jour de l’arrivée de Donald Trump en Israël.

L’Express avec AFP, mardi 23 mai 2017

Alors que le président américain Donald Trump est arrivé en Israël ce lundi, une grève générale a été lancée et largement suivie dans les Territoires palestiniens. Le but : soutenir les centaines de prisonniers palestiniens en grève de la faim depuis plus d’un mois dans les prisons israéliennes.

En Cisjordanie occupée, tous les magasins étaient fermés et les rues vides à Ramallah, siège de l’Autorité palestinienne. À Hébron, dans le sud de ce territoire occupé depuis 50 ans par l’armée israélienne, magasins, écoles et bâtiments publics ont également fermé leurs portes. Dans la bande de Gaza, tout était à l’arrêt à l’exception des écoles et des plus importants hôpitaux de cette petite enclave soumise à un sévère blocus israélien depuis plus de dix ans.

Affrontements entre jeunes palestiniens et soldats israéliens

En Cisjordanie, une manifestation est partie à la mi-journée, en direction d’un check-point militaire israélien qui sépare Jérusalem de Ramallah. Certains manifestants brandissaient des pancartes sur lesquelles une empreinte de pied avait été dessinée sur un cliché de Donald Trump, rejetant une visite qui vise à "vendre des illusions et brader les droits des Palestiniens".

Le président américain Donald Trump se recueille devant le mur des Lamentations, à Jérusalem, le 22 mai 2017afp.com/MANDEL NGAN

Des heurts ont ensuite éclaté entre des centaines de jeunes qui jetaient des pierres sur des soldats israéliens qui ont répliqué par de longues salves de grenades lacrymogènes et de balles en caoutchouc, faisant au moins un blessé.

36 jours de grève de la faim

Des centaines de Palestiniens sont en grève de la faim dans les prisons israéliennes depuis 36 jours, pour obtenir des conditions de détention plus dignes. "Leurs proches et leurs avocats sont interdits de visite, Israël cache toutes les informations sur leur état de santé", affirme Fedwa Barghouthi, l’épouse du leader de la grève Marwan Barghouthi, haut cadre du Fatah, le parti du président palestinien Mahmoud Abbas.

Ce dernier doit rencontrer le président américain mardi à Bethléem, en Cisjordanie occupée. Des Palestiniens ont annoncé leur intention de sensibiliser Donald Trump à la cause des prisonniers.

6500 Palestiniens dans les prisons israéliennes

La mobilisation en faveur de ces prisonniers a déjà provoqué plusieurs grèves et de nombreuses manifestations qui ont souvent dégénéré en heurts : deux Palestiniens ont été tués, l’un par des soldats, l’autre par un colon israélien, et des dizaines d’autres blessés.

Actuellement, 6500 Palestiniens sont détenus dans les prisons israéliennes, selon l’ONG le Club des prisonniers palestinien.

Partager cet article
Repost0
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 08:15
Finistère - L'Humanité du mercredi 24 mai 2017, rencontre avec Raymond Mc Cartney, dirigeant du Sinn Féin dans le cadre des campagnes législatives les 12 et 13 mai 2017 à Roscoff, Morlaix et Brest

Finistère - L'Humanité du mercredi 24 mai 2017, rencontre avec Raymond Mc Cartney, dirigeant du Sinn Féin dans le cadre des campagnes législatives les 12 et 13 mai 2017 à Roscoff, Morlaix et Brest

Partager cet article
Repost0
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 07:25
C'est un joli nom camarades! Quelques-uns de nos candidats aux élections législatives dans le Finistère, en Bretagne et en France
C'est un joli nom camarades! Quelques-uns de nos candidats aux élections législatives dans le Finistère, en Bretagne et en France
Eric Guellec et Anne-Catherine Cleuziou, candidats sur la 2e circo du Finistère (Brest Centre), Yasmine Tanguy, Maxime Paul, Claude Bournot et Pierre-Yves Liziar (candidats dans la 5e du Finistère), Catherine Flageul et Jean-Paul Cam: candidats PCF-Front de Gauche sur la 2e, 3e, 5e, 6e circonscription du Finistère

Eric Guellec et Anne-Catherine Cleuziou, candidats sur la 2e circo du Finistère (Brest Centre), Yasmine Tanguy, Maxime Paul, Claude Bournot et Pierre-Yves Liziar (candidats dans la 5e du Finistère), Catherine Flageul et Jean-Paul Cam: candidats PCF-Front de Gauche sur la 2e, 3e, 5e, 6e circonscription du Finistère

C'est un joli nom camarades! Quelques-uns de nos candidats aux élections législatives dans le Finistère, en Bretagne et en France
C'est un joli nom camarades! Quelques-uns de nos candidats aux élections législatives dans le Finistère, en Bretagne et en France
C'est un joli nom camarades! Quelques-uns de nos candidats aux élections législatives dans le Finistère, en Bretagne et en France
C'est un joli nom camarades! Quelques-uns de nos candidats aux élections législatives dans le Finistère, en Bretagne et en France

" Le 19 mai s'est donc clos officiellement le dépôt des candidatures aux élections législatives.

524 candidatures sont présentées ou soutenues par le PCF-Front de gauche en métropole, comprenant 452 candidatures à parité présentées par notre formation et 72 soutiens.

La liste nationale des candidats que nous présentons rassemble des femmes et des hommes issus du peuple et qui vivent et travaillent comme l'immense majorité de celui-ci. Cette liste comporte aussi, comme je l'ai dit, le soutien à 72 candidatures de personnalités engagées dans le mouvement social à des titres divers et d'autres venus de formations politiques telles que France insoumise, Ensemble, République et Socialisme, EELV ou des soutiens de Benoit Hamon.

Parmi ces personnalités, citons Clémentine Autain, François Ruffin, Zara Boudjemaï, Caroline de Haas, Monique Pinçon-Charlot, Marianne Journiac…

Malgré l'absence d'accord national, il n'y aura pas de concurrence avec FI dans 29 circonscriptions. Des communistes en mesure de l'emporter ne se verront pas opposer de candidatures FI dans 11 circonscriptions. Nous en en félicitons et je veux saluer les militants locaux de la FI qui ont permis ces choix. Pour notre part, nous soutenons des candidatures FI dans 18 circonscriptions, dont celle où se présente Jean-Luc Mélenchon. En revanche, je veux dire que nous regrettons très profondément le maintien de candidatures FI dans près d'une vingtaine de circonscriptions où se joue l'élection possible d'un ou d'une député(e) communiste, sans que FI n'ait en revanche une chance de l'emporter. J'invite les électrices et électeurs de Jean-Luc Mélenchon dans ces circonscriptions à réfléchir à cette situation pour éviter d'offrir par la dispersion de leurs voix au premier tour un député supplémentaire à En Marche, la droite ou le FN.

40 % de nos candidats ont moins de 50 ans, 20 % moins de 40 ans. 70 % n'ont jamais exercé de mandat électif.

38 % sont des employés, ouvriers ou techniciens, 14 % des cadres, 20 % des fonctionnaires, 25 % des retraités, d'autres encore sont artisans ou étudiants. Ce sont des candidatures à l'image de la France, pas celle des cabinets ministériels et des conseils d'administration. 40 % des nos candidats ont des responsabilités syndicales dans le cadre de leur activité professionnelle et connaissent parfaitement les conditions de vie des salariés de notre pays.

Ces candidats vont d'ailleurs sans attendre se mettre au service du combat qui s'annonce contre le recours aux ordonnances pour casser encore plus le Code du travail et finir le sale boulot de la loi El Khomri.

Pour cela, j'annonce que nous lançerons le 1er juin dans toute la France une campagne nationale avec ce slogan: «  l'été, ça n'est pas fait pour casser le code du Travail – Non aux ordonnances Macron »." 

PIERRE LAURENT. 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011