Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 15:10
Au pied des panneaux - billet d'Alain David, 4 juin 2017

AU PIED DES PANNEAUX

 

Cela fait bien longtemps qu’on ne voit plus sur les panneaux électoraux (et en dehors) ces affiches-programme sur lesquelles le badaud pouvait lire l’essentiel des propositions des candidats ou des partis.

Les temps ont changé et les affiches se regardent le plus souvent du siège d’une voiture que du pied d’un panneau. Elles se voient donc plus qu’elles ne se lisent.

Par ailleurs la personnalisation galopante de la vie politique fait que l’on donne la priorité au candidat ou à la candidate plutôt qu’aux idées ou au programme défendus. La démocratie y gagne-t-elle ?  Poser la question c’est y répondre.

L’examen des affiches officielles de la 4ème circonscription n’est cependant pas sans intérêt :

Passons sur celle de la France Insoumise où l’omniprésence de Mélenchon (texte et photo) laisse à penser à celui qui l’aurait « vue» de loin qu’il n’y a pas de candidat « local » que le piéton découvre cependant en petit au bas de l’affiche.

Maël de Calan, « Union de la Droite et du Centre » en tête, en haut de l’affiche, annonce en bien plus grand qu’il s’agit d’ « une droite ouverte pour réformer avec Macron ». Bonjour les offres de service.


Sandrine Le Feur, pour En Marche, se donne comme objectif « Donnons une majorité légitime à Emmanuel Macron » Comme si les contenus et les orientations n’avaient pas d’importance. La proximité avec l’affiche de de Calan faisant dire à une citoyenne de passage « Tiens, il y a deux candidats soutenus par Macron ? » C’est vrai qu’entre ceux qui ont obtenu l’imprimatur officiel, celles et ceux qui se sont autoproclamés « majorité présidentielle », ceux à qui, comme Manuel Valls, le camp macroniste a fait le cadeau de ne pas présenter de candidat contre eux… il y a de quoi perdre son latin. Bonjour l’ambiguïté !

Ce n’est pas le cas de Gwenegan Bui, candidat de « rassemblement des forces de gauche et de progrès » dont le sigle du P.S. social écologie figure sur les documents électoraux…mais qui déclare « je ne serai ni dans la majorité, ni dans l’opposition systématique ». Comprenne qui pourra. A noter qu’il se présente pour la première fois en son nom propre, sans la présence de Marylise Lebranchu. Est-ce cela qui explique la disproportion frappante entre la taille du nom du candidat et celui de la suppléante ?

Ismaël DUPONT , lui annonce clairement la couleur. Le sigle PCF/Front de Gauche est bien visible. Les objectifs aussi «un député vraiment pour vous défendre » et le mot d’ordre « L’Humain au cœur » illustre sa volonté, avec sa suppléante, de poursuivre la pratique d’écoute et de défense de la population qu’il met en œuvre dans ses mandats de conseiller municipal de Morlaix comme de conseiller communautaire.


Finalement donc, le choix n’est pas si difficile que ça!

 Alain David   le 05-05-2017

Partager cet article
Repost0
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 13:18

Les amnésies électorales!

De nombreux candidats aux élections législatives sont atteints d’un mystérieux syndrome : ils « oublient », face à leurs électeurs quels ont été leurs votes, leurs positions passées, voire quelles sont les propositions des partis ou des leaders dont ils se réclament.


Les exemples pullulent, ne prenons que celui des collectivités locales que tous se proposent de soigner avec attention compte tenu de la cure d’austérité qui leur a été imposée pendant les dix années de présidence de Sarkozy et de Hollande. Et de développer à l’envi sur le rôle majeur des communes, des départements et des régions.

En oubliant …

Comme Gwénégan Bui , qu’en tant que député ,il a voté tous les budgets qui ont plongé les collectivités locales dans des situations financières de plus en plus critiques…ce qui ne l’empêche pas d’affirmer avec force qu’il votera contre la baisse des dotations aux collectivités locales.

Comme Maël de Calan « candidat de l’union de la droite et du centre, aujourd’hui tenté par Macron que son ancien poulain aux présidentielles ne prévoyait pas moins de 500 000 emplois à supprimer dans la fonction publique dont bon nombre de fonctionnaires territoriaux.

Comme Sandrine Le Feur, candidate d’En Marche, que le programme de Macron prévoit lui aussi de sabrer 120 000 emplois publics dont 70 000 dans les collectivités locales.

Comme ces conseillers municipaux-candidats que ni leur vote, ni leur voix, ni leur plume  ne s’est élevé contre la situation que le gouvernement imposait à leur commune et les conséquences pour les services à la population.

A contrario, dans ce domaine, comme dans beaucoup d’autres, la position d’Ismaël  DUPONT a toujours été claire et constante : au conseil municipal de Morlaix comme à Morlaix Communauté il n’a eu de cesse de se prononcer contre ce traitement et, en cohérence, de voter contre ces budgets d’austérité. Combat qu’il a aussi sans cesse mené contre les menaces que la politique de la ministre (PS) Touraine en continuation de celle de Bachelot (Droite) fait peser sur le centre hospitalier de Morlaix.

Au-delà des promesses sur papier glacé », ce sont les actes et les choix qui comptent. En plaçant « l’humain au cœur » de ses propositions, Ismaël DUPONT est dans la droite ligne de ses combats pour et avec la population.

C’est pourquoi c’est à lui que vous pouvez faire confiance.

                                                                                                                   Alain DAVID le 03.06.2017

Les amnésies électorales - billet d'Alain David, 3 juin 2017
Partager cet article
Repost0
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 11:41
Calendrier de campagne du 4 au 11 juin du comité de soutien à la candidature d'Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, "L'humain au coeur" (PCF - Front de Gauche)

 

 

"L'Humain au coeur - Un député vraiment de gauche pour la circonscription"

Campagne législative d'Ismaël Dupont et Muriel Grimardias (PCF-FRONT DE GAUCHE)

 

Après nos interventions et réunions publiques dans le cadre de la campagne législatives à l'île de Batz et Plougonven (initiatives agriculture), à Morlaix pour la fête du Viaduc avec la sénatrice communiste Laurence Cohen le 1er mai, à Roscoff pour la venue d'un dirigeant du Sinn Féin le 13 mai, à Lanmeur avec le docteur Fabien Cohen le 16 mai, puis à Sizun, Plouigneau, Locquénolé, les prochaines rencontres et réunions publiques sont prévues:   

 

Mardi 6 juin (10h): présence de militants sur le marché de Saint-Pol de Léon 

Mardi 6 juin (18 h 30 – Saint Pol de Léon – salle de la Voute - Manoir de Keroulas) : Réunion publique avec Ismaël Dupont et Muriel Grimardias

Mercredi 7 juin (10h): présence d'Ismaël Dupont et de militants sur le marché de Roscoff

Mercredi 7 juin (18 h 30 – Morlaix – salle de la Mairie) : Réunion publique avec Ismaël Dupont, Muriel Grimardias, et des interventions de membre du comité de soutien

Jeudi 8 juin (18h30): à Plougoulm, réunion publique au bar du bourg le Amzer Zo 

 

Calendrier de campagne du 4 au 11 juin du comité de soutien à la candidature d'Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, "L'humain au coeur" (PCF - Front de Gauche)
Calendrier de campagne du 4 au 11 juin du comité de soutien à la candidature d'Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, "L'humain au coeur" (PCF - Front de Gauche)
Partager cet article
Repost0
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 11:14
Ouest-France
Brasparts. Un rassemblement contre les manœuvres de l’Otan mardi 6 juin
Lors de la manifestation contre les manoeuvres de l'Otan, dimanche 28 mai dernier à Carhaix (Finistère).
Lors de la manifestation contre les manoeuvres de l'Otan, dimanche 28 mai dernier à Carhaix (Finistère). | Archives Ouest-France

À l’appel du Mouvement de la Paix et des organisations pacifistes du Collectif « Non à l’Otan », dont l’Association pour la renaissance communiste (ARC) et le Pôle de reconnaissance communiste (PRC), un rassemblement pacifiste contre les manœuvres militaires de l’Otan à la pointe bretonne est organisé ce mardi 6 juin. Rendez-vous à la Chapelle de Saint-Michel de Brasparts (Finistère).

À l’appel du Mouvement de la Paix et des organisations pacifistes du Collectif « Non à l’Otan », dont l’Association pour la renaissance communiste (ARC) et le Pôle de reconnaissance communiste (PRC), un rassemblement pacifiste contre les manœuvres militaires de l’Otan à la pointe bretonne est organisé ce mardi 6 juin, à la Chapelle de Saint-Michel de Brasparts (Finistère) . 200 personnes se sont rassemblées à Carhaix le dimanche 28 mai dernier pour exiger la sortie de l’Otan.

Des manoeuvres militaires prévues en juin

« Du 6 au 16 juin vont se dérouler à la pointe de Bretagne des manœuvres militaires de l’Otan, écrivent les organisateurs dans un communiqué. Les forces aéronavales de 12 états membres participeront à cet événement baptisé « Nato Tiger Meet 2017 ». Plus de 60 avions seront mobilisés, pour effectuer 1 500 heures de vol. Rappelons que le coût d’une heure de vol d’un avion Rafale est évalué à 40 000 euros. »

Infos pratiques

Mardi 6 juin, à 12 h à la Chapelle de Saint-Michel de Brasparts (Finistère).

Partager cet article
Repost0
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 07:47
Manoir de Keroulas, rue du petit collège, à Saint-Pol-de-Léon

Manoir de Keroulas, rue du petit collège, à Saint-Pol-de-Léon

L'HUMAIN D'ABORD! 

UN DEPUTE VRAIMENT A GAUCHE POUR LA CIRCONSCRIPTION DE MORLAIX, C'EST POSSIBLE! 

Demain, mardi 6 juin, nous vous attendons nombreux à notre réunion publique à Saint-Pol-de-Léon, à 18h30 au manoir de Keroulas (salle de la voûte), près de l'Union Locale CGT. 

avec ISMAËL DUPONT ET MURIEL GRIMARDIAS, candidats PCF-FRONT DE GAUCHE "L'humain au coeur" aux élections législatives des 11 et 18 juin, et des membres du Comité de soutien du pays de Saint-Pol-de-Léon et Roscoff, notamment.  

Nous développerons notre vision des enjeux des législatives, du travail de député, et de la nécessaire opposition à la politique de régression sociale et démocratique d'Emmanuel Macron et de son gouvernement. 

Tous les avis, questions, commentaires, thématiques et réflexions seront les bienvenus pendant l'échange. 

Législatives, mardi 6 juin: Réunion publique d'Ismaël Dupont et Muriel Grimardias à Saint-Pol-de-Léon (salle de la Voûte, Manoir de Keroulas)
Partager cet article
Repost0
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 05:46
Drôles de pratiques politiques chez les Insoumis...

Depuis la campagne des élections présidentielles, les Insoumis à Morlaix donnent dans la suractivité (certains diraient l'hystérie) au niveau des collages et affichages et la volonté d'envahir l'espace public, de ne garder de visibilité que pour soi, signe d'une drôle de conception de la démocratie et du débat public. 

Combien d'affiches de Hamon ont été déchirées pendant la campagne des Présidentielles?  

Avec souvent les lambeaux qu'ils laissent traîner par terre de manière manifeste, témoignant ainsi de leur souci profond de l'écologie et de leur respect des concurrents. 

Aujourd'hui, les cibles principales de leur hargne sont les affiches PCF-Front de Gauche et PS de Gwenegan Bui et de sa suppléante, dont les militants sont les seuls à coller sur les panneaux non officiels en dehors des militants France Insoumise. 

Mes affiches sont souvent déchirées, les restes laissés par terre. Cela est même arrivé avec des affiches officielles sur Morlaix, et c'était signé... 

Quand nous collons des affiches, elles sont souvent recouvertes 10 mn ou 15 mn après sur Morlaix, St Martin, car un ou deux militants qui font des tours et des tours tous les jours pour ne laisser l'espace à personne d'autres.

Souvent, on nous colle dessus, au travers de la figure de nos candidats, une affichette "Nucléaire, ça suffit" (ça c'est pour le PCF: un de seuls clivages nets qu'il perçoive et qu'ils veulent mettre en avant pour justifier la division et nous faire passer pour des pro-nucléaires, ce qui est loin d'être le cas de tous les communistes, ni mon cas d'ailleurs, et de toute façon, c'est un débat qui mérite d'être menée avec des arguments sérieux, pas avec des procès d'intention), ou "retraite à 66 ans, ça suffit" (ça c'est pour le PS), et bien sûr le Phi grec. 

Le Phi de la philosophie, un symbole bien usurpé et je parle en connaissance de cause, en tant qu'ancien professeur de philosophie, quand on sait que la philosophie a été réinventée par Socrate qui était tout sauf un sectaire bardé de certitudes et de zèle prosélyte: "la seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien" était sa maxime. 

Un symbole bien prétentieux, surtout quand on voit la manière dont Mélenchon se conduit avec les gens qui ne sont pas de son "parti", de son avis, ou face à la diversité des points de vue qui le conduit presque systématiquement à caricaturer ceux qui ne pensent pas comme lui et à vouloir les salir, ou encore quand on déplore la manière dont il a réagi  face à la qualification de l'extrême-droite au second tour (ou en dépit de son triangle rouge sur sa veste, il s'est conduit de manière bien légère).  

La philosophie, c'est l'intérêt général, la raison, l'universalité certes, mais aussi la discussion, le respect des arguments et des raisons, la démocratie, le refus des postures d'autorité et d'invective.  

Parfois, on est effrayé de la virulence de certains militants et cadres de France Insoumise, de leur sectarisme, et on se demande si on voudrait voir notre pays et nos collectivités dirigés par eux.

Et pourtant, j'ai voté pour le soutien à Mélenchon dans le scrutin interne du PCF, en 2011 et en 2016, et j'ai voté pour lui, avec enthousiasme en 2012, par choix rationnel et vote utile pour qualifier une gauche de progrès, quoique avec beaucoup de réserves, en 2017.  

La philosophie, ce n'est pas mettre des drapeaux avec les candidats aux primaires du PS (dont Hamon et Montebourg) dans des crottes de chien un peu partout à Morlaix. Ou alors, ce n'est que l'humour scatologique et irrévérencieux des Cyniques.

Mais, admettons qu'on en fasse de même avec l'effigie de Mélenchon, quelle réaction?

Déjà, tu le critiques, ils sortent les couteaux sur internet... Et tu as des dizaines, des centaines de messages pour te descendre en flèche.  

Mieux vaut s'épargner ces blagues potache et de mauvais goût qui ont tendance à hystériser les débats plus qu'à les détendre.   

La philosophie, cela n'est pas coller ses Phi, devenus signes du VRAI, du BON, du BIEN, et ses photos de candidats sur le moindre mètre carré d'espace disponible et visible (sur les murs de la route de la corniche, sur tous les ponts, panneaux d'indication, abris bus, magasins et entrepôts fermés, palissades, ronds-points) afin d'être sûr que le citoyen se dira: ce sont les plus Actifs, les plus Puissants, les plus Forts, les plus Déterminés. Alors votons pour eux: ça c'est la philosophie du muscle, l'argument de Calliclès, de la loi de la force, non celui de Socrate, de la règle de la raison et de la discussion admettant a priori le pluralisme des points de vue.   

Il y a pire encore que ces collages et décollages intempestifs, c'est l'injure sur internet, le ressentiment et la haine dans les têtes et les propos, la volonté de discréditer les concurrents. 

Certains (pas tous) militants insoumis empruntent à Mélenchon sa violence verbale et se croient tout autorisé à partir du moment où ils travaillent pour le salut du peuple, de l'humanité et de la planète. 

Le manque de culture politique, souvent, ou la culture gauchiste, joint à une réelle conviction dans la valeur émancipatrice d'un discours politique porté par un grand tribun dont on récite les paroles et les écrits comme des mantras et considéré comme ayant une valeur absolue, font que certains se croient autorisés à tous les raccourcis et les accusations pour ceux qui ne sont pas dans le "grand mouvement populaire et révolutionnaire" France Insoumise, même quand ils se battent depuis des années, des décennies, pour le progrès social, démocratique, écologique, et l'égalité des droits. 

Non, même si nous avons beaucoup d'idées et d'objectifs politiques en commun avec France Insoumise, nous ne pouvons partager certaines manières de faire de la politique et de concevoir l'engagement politique, et nous sommes de plus en plus excédés et révoltés aussi par la brutalité et la grossièreté des attaques de Mélenchon, de ses cadres, et de beaucoup de ses militants, vis-à-vis du parti communiste, alors que nous avons soutenu deux fois sa candidature aux présidentielles et lui avons permis de s'affirmer comme un leader politique de gauche de tout premier ordre, grâce à notre esprit de rassemblement et à notre soutien. 

Aujourd'hui, Mélenchon et ses amis voudraient bien achever le Parti Communiste, l'organisation d'émancipation sociale et politique qui est la plus ancienne (97 ans) et qui compte encore le plus d'adhérents à gauche et des milliers d'élus malgré sa perte d'influence électorale. Il est vrai qu'ils ont une longue habitude à nous combattre en dehors de la parenthèse du front de gauche, qu'ils viennent de l'OCI, du Parti Socialiste, de ses tendances rocardiennes ou gauche socialiste, ou de l'extrême-gauche. Beaucoup de ces militants nous font la leçon alors que leur engagement est plus que récent, qu'ils ne votaient pas avant ou votaient social-démocrate, ou que beaucoup de nos militants communistes sont dans la lutte depuis 50, 40, 30 ans, et sont restés fidèles au poste, à leurs idées et à leur ambition de transformer la société. 

Tout cela au profit de la création et de la volonté hégémonique d'un nouveau mouvement politique de type nouveau centré sur la personnalité charismatique d'un leader et une volonté de bouleverser tout l'espace politique, en dépassant les repères idéologiques et symboliques traditionnels, en mettant en crise les structures démocratiques établies, jugées à bout de souffle, comme En Marche de Macron.  

Nous ne trouvons pas de garantie pour la défense des intérêts de la population ni dans le discours, ni dans les pratiques de Mélenchon et des chefs de la France Insoumise, encore moins dans un nouveau stade de marginalisation du Parti Communiste, Mélenchon entendant terminer avec une ingratitude complète le travail de destruction de son mentor Mitterrand. 

Il n'y arrivera pas, car les communistes sont attachés à leur histoire, à leur parti, convaincus de leur rôle et de leur utilité. Car ils travaillent sur la durée, car ils ont de nombreux jeunes à les rejoindre, car ils tiennent un discours de rassemblement sur des bases vraiment à gauche et de défense des classes populaires que nul autre ne tient. 

Alors, c'est maintenant à chacun de se déterminer. 

Je ne vais pas me faire que des amis en écrivant ce que j'ai en tête et sur le coeur au sujet des pratiques de France Insoumise, mais je me suis toujours donné une règle en politique: la franchise, dire les choses telles que je les vois, sans prudence excessive, même si évidemment je suis engagé et passionné et peux ne voir qu'une partie d'une réalité plus complexe, en fonction de mon point de vue.     

Ismaël Dupont - le 4 juin 2017 

 

  

  

 

   

Partager cet article
Repost0
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 05:31

Pierre FONTANIER

Cent cinquante personnes environ ont manifesté leur soutien aux migrants, ce samedi matin à Quimper (Finistère). Une trentaine d'associations et de collectifs sont signataires d'une pétition qui a déjà reçu 550 signatures. Tous demandent à Pascal Lelarge, préfet du Finistère, de revenir sur le règlement Dublin III, qui oblige les réfugiés à déposer leur demande d'asile dans le tout premier pays dans lequel ils sont entrés, et de recueillir la demande d'asile de 19 réfugiés finistériens.

"Bienvenue aux migrants, bienvenue aux migrants !" Ils sont environ 150 à chanter en choeur au pied du plateau de la Déesse, ce matin à Quimper (Finistère). Ils, ce sont toutes ces femmes et ces hommes qui font partie d'une trentaine d'associations solidaires, humanitaires, sociales.

À l'initiative de la Ligue des Droits de l'homme

La Ligue des droits de l'homme a fédéré ces associations et organismes pour demander à Pascal Lelarge, préfet du Finistère, de revenir sur le réglement Dublin III, qui oblige les réfugiés à déposer leur demande d'asile dans le tout premier pays dans lequel ils sont entrés, et de recueillir la demande d'asile de 19 réfugiés finistériens.

 

Plusieurs personnes présentes ont signé la pétition qui sera remise au préfet, Pascal Lelarge.
Plusieurs personnes présentes ont signé la pétition qui sera remise au préfet, Pascal Lelarge. | Ouest-France

 

550 signatures

Une pétition en ligne a déjà recueilli 550 signatures. Une autre, sur papier, était proposée ce matin aux manifestants. Les défenseurs des migrants attendent que les élections législatives soient passées et que le devoir de réserve du préfet soit levé pour obtenir une rencontre en préfecture au cours de laquelle ils lui remettront les pétitions. "Notre engagement ne s'arrêtera pas aujourd'hui !" scandent dans le haut-parleur plusieurs responsables associatifs comme Raymond, de Droit d'asile Quimper-Cornouaille.

Partager cet article
Repost0
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 05:18
Hommage aux résistants fusillés au Mont Valérien

Hier, comme chaque année, il y avait une cérémonie d'hommage et de recueillement au Mont Valérien organisée par l’Association pour le souvenir des fusillés. Les Nazis utilisèrent ce lieu pour assassiner essentiellement ceux dont les idées, les origines, les engagements philosophiques, politiques ou militaires désignaient comme les cibles à abattre de l’ordre fasciste du troisième Reich. Plus de mille résistants tombèrent dans la clairière. Ils étaient communistes, juifs, gaullistes, francs-maçons, etc. Leurs morts devaient servir d’exemple, leur sacrifice nous rappelle nos valeurs communes. Leur mort devrait aussi nous retirer toute légèreté et désinvolture face à la montée de l'extrême-droite (et à ses causes, essentiellement la désespérance sociale, l'abandon du peuple par les politiques au pouvoir, et le chômage) et d'autres idéologies totalitaires en Europe et en France. L'humanité et la démocratie sont des acquis fragiles. Ils sont morts pour les faire renaître, et, pour ce qui est des résistants communistes, pour une société du Pain, de la Paix, de la Liberté, de l'Egalité.  Il n'y a qu'à lire les lettres des résistants communistes brestois tués au Mont Valérien le 17 septembre 1943 pour le mesurer. 

Albert Rannou: Lettres de prison d'un résistant communiste brestois né à Guimiliau fusillé le 17 septembre 1943 au Mont-Valérien

Dernière lettre de Paul Monot, résistant brestois fusillé au Mont-Valérien le 17 septembre 1943 avec Albert Rannou et 17 autres résistants brestois dont André Berger et Henri Moreau

Dernière lettre à sa femme de Jules Lesven, dirigeant de la résistance communiste brestoise, ouvrier et syndicaliste à l'Arsenal, fusillé le 1er juin 1943,

Résistance et répression des communistes brestois de 1939 à 1943 (à partir des souvenirs et des enquêtes d'Eugène Kerbaul, résistant communiste)

Résistance: les derniers écrits d'un guimilien, Albert Rannou, dévoilés par Jacques Guivarc'h, de Pleyber-Christ (Le Télégramme, 3 mai 2017) - des lettres bouleversantes et une histoire de la résistance communiste de Brest à connaître à lire sur Le Chiffon Rouge

Un appel pour retrouver les photos de quatre résistants FTP brestois fusillés au Mont Valérien le 17 septembre 1943 (Ouest-France, 3 juin 2017)

 

Partager cet article
Repost0
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 08:22
Ismaël Dupont (photo Pierre-Yvon Boisnard)

Ismaël Dupont (photo Pierre-Yvon Boisnard)

Martine Carn, Patrick Béguiven, Roger Héré place des Otages (photo Pierre-Yvon Boisnard)

Martine Carn, Patrick Béguiven, Roger Héré place des Otages (photo Pierre-Yvon Boisnard)

Serge Bazin, Patrick Béguivin, Roger Héré place des otages (photo Pierre-Yvon Boisnard)

Serge Bazin, Patrick Béguivin, Roger Héré place des otages (photo Pierre-Yvon Boisnard)

Dernier marché de Morlaix avant le 1er tour des élections législatives, des rencontres et des discussions chaleureuses avec les habitants du pays de Morlaix.

Encore une semaine pour convaincre d'envoyer un député vraiment à gauche à l'Assemblée Nationale!  

Partager cet article
Repost0
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 07:27

Amères soumissions !

 

4ème circonscription de Marseille

Cruelles découvertes du candidat investi depuis plusieurs mois par les militants locaux de la France Insoumise au vu de son implication constante dans tous les combats politiques et sociaux. C’est par la radio qu’il apprend que Mélenchon a décidé d’atterrir dans sa circonscription. Il découvre ainsi qu’au-delà des grandes déclarations de principe, auxquelles il a adhéré, il y a des pratiques qui ne fleurent pas tout à fait le renouveau.

4ème circonscription du Finistère

Surprise de nombreux Morlaisiens en découvrant l’affiche apposée sur le panneau n° 8. La photo et le nom de Mélenchon occupant la quasi-totalité de la surface. En bas, un peu plus grand qu’un timbre-poste quand même, mais peu lisible à distance, la photo et le nom des « locaux » candidat et suppléante. Un quidam, un peu pressé sans doute, s’exclamait, parlant de Mélenchon, « tiens, je croyais qu’il était candidat à Marseille ».

Dans une discussion sur Facebook un insoumis local répondant à une des nombreuses questions sur le choix de l’affiche : « nous n’avons pas eu notre mot à dire ». Depuis fleurit sur les réseaux sociaux une explication plus orthodoxe : les photos locales, tirées sur des smartphones auraient été de si mauvaise qualité qu’elles étaient inexploitables ! Un peu court comme explication quand on sait que cette situation s’est retrouvée un peu partout en France. Ne serait-ce pas plutôt une suite de la campagne holographique du 1er tour des présidentielles ?

La conséquence de cette embrouille c’est que les insoumis locaux ont dû faire tirer une affiche, de fort belle facture d’ailleurs, où leurs candidats sont enfin visibles. Affiche qu’ils ne peuvent coller qu’en dehors des panneaux électoraux puisque l’affiche « Mélenchon « est l’affiche officielle.

Ainsi vont les  choses dans le monde de la soumission !

 Alain David 02-06-2017

Amères soumissions! - le billet d'Alain David ( 2 juin 2017)
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011