Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 13:52

Infos cuisine centrale: qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

Mardi dernier, une réunion informative sur l'avenir de la cuisine centrale a eue lieu avec l'encadrement, la direction et les agents.

Le projet de fusion avec les genets d'or est tombé à l'eau pour raisons financières (problème de récupération de TVA), la direction de la DALT soumet 3 hypothèses :

- reprise de concertation avec d'autres partenaires

- le groupement hospitalier de territoire (GHT)

- externalisation

Certes il existe 3 possibilités, mais personne n'est dupe sur l'issue finale de la direction, à savoir la solution

GHT.

A terme, les hôpitaux publics seront dépossédés de leur mission de proximité et de leur autonomie, avec un établissement support qui aura la main sur toutes les activités et les budgets. Le but étant de mutualiser les moyens au sein d'un même GHT entraînant fermeture de structure, suppressions de poste et mobilité forcée pour le personnel restant. (exemple : aller travailler sur Brest sans compensation financière), ceci pourrait être envisageable aussi pour le laboratoire, la pharmacie, les ateliers et certains services de l’hôpital qui feraient doublons au sein du GHT.

 

Partager cet article
Repost0
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 06:51
Législatives: Débat-Santé de Lanmeur le mardi 16 mai avec Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, Fabien Cohen, Martine Carn, Yves Jardin et Christiane Caro (photos Michel Tudo et Jean-Luc Le Calvez)
photo JL Le Calvez

photo JL Le Calvez

photo JL Le Calvez: de gauche à droite, Fabien Cohen, Christiane Caro, Yves Jardin, Martine Carn, Ismaël Dupont

photo JL Le Calvez: de gauche à droite, Fabien Cohen, Christiane Caro, Yves Jardin, Martine Carn, Ismaël Dupont

Martine Carn, Ismaël Dupont, Muriel Grimardias (photo Jean-Luc Le Calvez)

Martine Carn, Ismaël Dupont, Muriel Grimardias (photo Jean-Luc Le Calvez)

Yves Jardin, Martine Carn, Ismaël Dupont (photo JL Le Calvez)

Yves Jardin, Martine Carn, Ismaël Dupont (photo JL Le Calvez)

Le docteur Fabien Cohen à côté de Christiane Caro (photo JL Le Calvez)

Le docteur Fabien Cohen à côté de Christiane Caro (photo JL Le Calvez)

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

photo Michel Tudo

45 à 50 personnes à notre réunion publique sur la santé à Lanmeur le mardi 17 mai, de 18h30 à 20h30, avant un buffet chaleureux offert par la section PCF de Lanmeur, et des interventions et un débat de grande qualité portant sur l'analyse de la transformation progressive de l'hôpital en entreprise, la privatisation des services rentables, et l'imposition de la norme envahissante et inhumaine de la rentabilité, la situation de plus en plus difficile des personnels de santé, les logiques de privatisation et de financiarisation de la protection sociale construites patiemment depuis 30 ans par les libéraux et le patronat qui n'ont jamais digéré la construction de la Sécurité Sociale, l'accès au droit à l'autonomie et aux soins des personnes âgées, des jeunes, les fermetures d'activité dans les hôpitaux du Finistère, les regroupements et concentrations, le manque de démocratie dans la "gouvernance" des hôpitaux, l'intérêt d'un maillage en centres de santé, le contrôle public du médicament et la nécessité de lutter contre les lobbies de l'industrie pharmaceutique et contre la prédation sur l'utilisation des brevets contre l'accès aux droits aux soins, la nécessité de supprimer le numerus clausus pour les médecins et de contrôler socialement l'installation pour garantir l'égalité de tous les citoyens et de tous les territoires dans l'accès à la santé, la situation de la santé sur la circonscription de Morlaix et dans le Finistère, le travail du PCF pour construire des analyses et des propositions partagées avec les usagers, les professionnels et les spécialistes du monde de la santé.  

Tous ces points ont été développés successivement par: 

- Martine Carn, militante PCF-Front de Gauche, ancienne adjointe à Plougonven et élue Front de Gauche à Morlaix-Communauté, engagée dans le collectif de défense de l'hôpital public de Morlaix

- Yves Jardin, représentant la coordination nationale des hôpitaux de proximité, un pilier de la lutte pour la défense de l'hôpital de Douarnenez et des hôpitaux finistériens eh général

- Christiane Caro, responsable de l'atelier régional santé du PCF Bretagne

- Le docteur Fabien Cohen, dentiste, président d'association dentaire et d'une association pour le développement des centres de santé, responsable du pôle santé-protection sociale du PCF, secrétaire de section PCF à Gentilly (Val-de-Marne)

Muriel Grimardias avait introduit la réunion 

Ismaël Dupont a lui développé les enjeux politiques et de vie quotidienne, dans le domaine de la santé, de la prise en charge des personnes âgées, de ces élections législatives et l'ambition que nous portions avec Muriel Grimardias pour donner un député vraiment de gauche à cette circonscription, afin de mettre l'humain au coeur des choix et pratiques politiques. 

 

Un compte rendu plus détaillé suivra...  

    

Roger Héré, président du comité de soutien aux législatives, élu d'opposition PCF-Front de Gauche à Plouigneau, ici avec Manu Audigou au premier plan (photo JL Le Calvez)

Roger Héré, président du comité de soutien aux législatives, élu d'opposition PCF-Front de Gauche à Plouigneau, ici avec Manu Audigou au premier plan (photo JL Le Calvez)

Marc Corbel, de Lanmeur, responsable syndical CGT, un des piliers du comité de soutien aux législatives, avec qui nous avons créé un comité de défense des services publics locaux et mené la bataille pour la défense des déchetteries communautaires (photo Jean-Luc Le Calvez)

Marc Corbel, de Lanmeur, responsable syndical CGT, un des piliers du comité de soutien aux législatives, avec qui nous avons créé un comité de défense des services publics locaux et mené la bataille pour la défense des déchetteries communautaires (photo Jean-Luc Le Calvez)

photo Jean-Luc Le Calvez (Lanmeur, atelier législatif sur la santé et la protection sociale, mardi 16 mai 2017)

photo Jean-Luc Le Calvez (Lanmeur, atelier législatif sur la santé et la protection sociale, mardi 16 mai 2017)

Catherine André - photo Jean-Luc Le Calvez (Lanmeur, atelier législatif sur la santé et la protection sociale, mardi 16 mai 2017)

Catherine André - photo Jean-Luc Le Calvez (Lanmeur, atelier législatif sur la santé et la protection sociale, mardi 16 mai 2017)

Partager cet article
Repost0
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 06:38
photo JL Le Calvez - réunion publique du 13 mai à Roscoff avec Raymond Mc Cartney, Claude Léostic, Xavier Compain, Ismaël Dupont

photo JL Le Calvez - réunion publique du 13 mai à Roscoff avec Raymond Mc Cartney, Claude Léostic, Xavier Compain, Ismaël Dupont

Réunion publique avec Raymond Mc Cartney du Sinn Féin, Claude Léostic de la plateforme des ONG pour la Palestine, Ismaël Dupont et Xavier Compain à Roscoff (photos Jean-Luc Le Calvez)
Réunion publique avec Raymond Mc Cartney du Sinn Féin, Claude Léostic de la plateforme des ONG pour la Palestine, Ismaël Dupont et Xavier Compain à Roscoff (photos Jean-Luc Le Calvez)
Réunion publique avec Raymond Mc Cartney du Sinn Féin, Claude Léostic de la plateforme des ONG pour la Palestine, Ismaël Dupont et Xavier Compain à Roscoff (photos Jean-Luc Le Calvez)
Raymond Mc Cartney et Claude Léostic

Raymond Mc Cartney et Claude Léostic

Réunion publique avec Raymond Mc Cartney du Sinn Féin, Claude Léostic de la plateforme des ONG pour la Palestine, Ismaël Dupont et Xavier Compain à Roscoff (photos Jean-Luc Le Calvez)
Réunion publique avec Raymond Mc Cartney du Sinn Féin, Claude Léostic de la plateforme des ONG pour la Palestine, Ismaël Dupont et Xavier Compain à Roscoff (photos Jean-Luc Le Calvez)
Réunion publique avec Raymond Mc Cartney du Sinn Féin, Claude Léostic de la plateforme des ONG pour la Palestine, Ismaël Dupont et Xavier Compain à Roscoff (photos Jean-Luc Le Calvez)
Dominique Gontier évoque son émotion à écouter Raymond Mc Cartney, son engagement pour Bobby Sands et les centaines de grévistes de la faim irlandais en 1980-1981, les souvenirs de sa visite de Belfast à guerre

Dominique Gontier évoque son émotion à écouter Raymond Mc Cartney, son engagement pour Bobby Sands et les centaines de grévistes de la faim irlandais en 1980-1981, les souvenirs de sa visite de Belfast à guerre

Jean-Louis Abgrall évoque la destinée des soldats perdus de l'IRA et du camp orangiste, et le positionnement de la soeur de Bobby Sands par rapport au processus de paix

Jean-Louis Abgrall évoque la destinée des soldats perdus de l'IRA et du camp orangiste, et le positionnement de la soeur de Bobby Sands par rapport au processus de paix

Paul Dagorn a évoqué son expérience de l'Irlande

Paul Dagorn a évoqué son expérience de l'Irlande

Réunion publique avec Raymond Mc Cartney du Sinn Féin, Claude Léostic de la plateforme des ONG pour la Palestine, Ismaël Dupont et Xavier Compain à Roscoff (photos Jean-Luc Le Calvez)
François Rippe représentait l'AFPS Morlaix et est intervenu sur la question des prisonniers palestiniens

François Rippe représentait l'AFPS Morlaix et est intervenu sur la question des prisonniers palestiniens

Réunion publique avec Raymond Mc Cartney du Sinn Féin, Claude Léostic de la plateforme des ONG pour la Palestine, Ismaël Dupont et Xavier Compain à Roscoff (photos Jean-Luc Le Calvez)
Xavier Compain et Raymond Mc Cartney

Xavier Compain et Raymond Mc Cartney

Réunion publique avec Raymond Mc Cartney du Sinn Féin, Claude Léostic de la plateforme des ONG pour la Palestine, Ismaël Dupont et Xavier Compain à Roscoff (photos Jean-Luc Le Calvez)
Xavier Compain, Raymond Mc Cartney, Claude Léostic, et Ismaël Dupont

Xavier Compain, Raymond Mc Cartney, Claude Léostic, et Ismaël Dupont

Réunion publique avec Raymond Mc Cartney du Sinn Féin, Claude Léostic de la plateforme des ONG pour la Palestine, Ismaël Dupont et Xavier Compain à Roscoff (photos Jean-Luc Le Calvez)
Réunion publique avec Raymond Mc Cartney du Sinn Féin, Claude Léostic de la plateforme des ONG pour la Palestine, Ismaël Dupont et Xavier Compain à Roscoff (photos Jean-Luc Le Calvez)

80 personnes à cette réunion publique émouvante et passionnante avec Raymond Mc Cartney, Claude Léostic, Xavier Compain, Ismaël Dupont où il a été question de solidarité internationale, de combat pour la décolonisation et la Paix, pour le droit à l'auto-détermination, de l'Irlande et de l'Irlande du Nord aujourd'hui et hier, des combats communs du Parti Communiste et du Sinn Féin dans leurs sociétés respectives et en Europe, engagés pour une Europe des peuples plus démocratique et sociale, de la Palestine et de la grève de la faim des prisonniers. 

Compte rendu à suivre: 

Ismaël Dupont a introduit la réunion, pour expliquer qu'est-ce qui nous avait intéressé dans l'invitation du Sinn Féin et de la représentante de la plateforme des ONG pour la Palestine, en plein mouvement de grève de la faim des prisonniers politiques palestiniens (28e jour). Il a expliqué quels étaient les liens entre le Sinn Féin et le PCF au sein du Parlement Européen et du Parti de la Gauche Européenne, quel avait été le soutien du PCF à Bobby Sands et aux prisonniers politiques irlandais en 1980-1981, et aujourd'hui comment le PCF s'engageait pour la réunification irlandaise au côté du Sinn Féin, après le Brexit. 

Raymond Mc Cartney est revenu sur l'histoire du mouvement insurrectionnel républicain en Irlande du Nord. Suite à la guerre d'indépendance, six contés du nord de l'Irlande ont été rattachés au Royaume-Uni avec un découpage visant à assurer une majorité protestante et un régime politique visant à nier les droits élémentaires de citoyens des catholiques, dont beaucoup dans les années 60-70 étaient au chômage. Sous l'inspiration du mouvement pour les droits civiques américains, la jeunesse catholique républicaine a commencé à revendiquer ses droits à l'égalité et à la citoyenneté de plein exercice, et un seul Etat irlandais. Le gouvernement de Belfast était basé sur la domination. Beaucoup de gens étaient arrêtés, les manifs étaient déclarées illégales et réprimées. La police d'état armée chassait les manifestants. Une nouvelle génération a décidé de se battre. Au début des années 70, c'était le conflit ouvert dans les rues. L'Etat emprisonnait les gens sans procès. A Derry, la ville de Raymond Mc Cartney, le 31 janvier 1972, ce fut le Bloody Sunday. 14 manifestants ont été tués par balle. Raymond Mc Cartney avait 16 ans. Le conflit ouvert et la guerre sont devenus le quotidien. Raymond s'est engagé dans l'IRA, le mouvement de résistance armé. Il a été arrêté en octobre 1972, libéré quelques années plus tard, puis arrêté à nouveau en 1977. A ce moment là, le gouvernement britannique a décidé de ne plus les considérer comme des prisonniers politiques. Pour protester, les prisonniers irlandais ont refusé de porter le vêtement des droits communs et sont restés quatre ans sans vêtement dans leurs cellules. En 1980 et 1981, il y a eu deux grèves de la faim. Raymond a fait quant à lui 33 jours de grève de la faim. Au final, l'administration pénitentiaire a refusé de mettre en oeuvre l'accord conclu avec les médiateurs britanniques. En 1981, 10 prisonniers sont morts pendant leur grève de la faim, victimes de l'intransigeance de Thatcher, dont Bobby Sands. La communauté internationale s'est ralliée à la cause irlandaise grâce à ce mouvement des prisonniers. Un des aspects des conséquences de cette grève de la faim a été pour les chefs de l'IRA de constater que le conflit armé n'apporterait pas de réponse politique. Sous la direction de Gerry Adams et Martin Mc Guiness, l'IRA et le Sinn Féin ont commencé à définir un cadre de représentation politique unie devant la communauté internationale. Au milieu des années 90, des négociations de paix ont débuté grâce à l'arrivée au pouvoir d'hommes nouveaux aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, Bill Clinton et Tony Blair, les conservateurs étant enfoncés dans des politiques répressives vis-à-vis des républicains irlandais. Raymond a été libéré en 1994 et il a rejoint l'équipe des négociateurs du Sinn Féin. Un cessez-le-feu a été demandé par l'IRA pour faire avancer le processus politique de négociation. Le Sinn Féin est devenu progressivement le parti politique le plus important en Irlande-du-Nord, était au départ une plateforme démocratique plurielle et ouverte, avec des socialistes, progressistes, des éléments plus conservateurs. Au fil du temps les positions se sont rapprochés et le Sinn Féin défend aujourd'hui par exemple le droit à l'avortement, alors que l'Irlande, surtout l'Eire, est très conservatrice au niveau social, au moins les politiques qui sont en retard sur la société. Le Sinn Féin défend l'égalité des droits, la justice sociale, la rupture avec l'austérité et le néo-libéralisme, mais aussi l'appartenance à l'Europe qui a permis de faire reconnaître des droits humains bafoués par les britanniques, même si on ne peut pas dire qu'elle fonctionne aujourd'hui de manière démocratique. Le retour d'une frontière entre l'Irlande du Nord et l'Irlande du Sud est intolérable pour beaucoup d'Irlandais du Nord, qui voient leur vie économique et quotidienne affectée en profondeur.  Raymond a expliqué ensuite combien il comprenait le mouvement de résistance palestinien et la grève de la faim des prisonniers, conséquence de l'oppression.L'oppression crée mécaniquement la résistance, y compris armée. L'obstacle à la paix, c'est bien souvent l'arrogance des gouvernements centraux, au Kurdistan, en Palestine, au Pays Basque. Il faut vous imaginer que dans les années 70 il y avait 30 000 soldats britanniques, 15 000 prisonniers, et 5 000 personnes emprisonnées pour des raisons politiques en Irlande-du-Nord.  La situation d'aujourd'hui, même si le processus de paix n'a pas été parfait, est bien meilleure pour la minorité catholique. Le Sinn Féin veut et peut atteindre désormais ses objectifs politiques par des voies démocratiques: égalité, respect, intégrité.   

Claude Léostic est intervenu ensuite pour appeler à la solidarité vis-à-vis des 1500 prisonniers palestiniens en grève de la faim dans les geôles israéliennes depuis le 17 avril, emmenés par Marwan Barghouti, la figure de la résistance la plus rassembleuse et respectée. 1500 grévistes de la faim sur 6000 prisonniers (ce qui représenterait l'équivalent de 90 000 si on devait les rapporter à la population française en proportion) qui demandent simplement l'accès aux droits les plus élémentaires: 

- le droit de voir leur famille

- le droit de voir leur avocat

- de ne pas être traités comme du bétail

- le droit à l'éducation, à la santé (beaucoup ne sont pas soignés)

- le droit d'être protégés des violations des droits de l'homme

C'est une grève de la faim illimitée. Marwan Barghouti a réussi à fédérer presque tous les prisonniers et organisations de la résistance autour de lui. Ils en sont à leur 27e jour de grève. Leur santé est désormais réellement en danger. La plupart d'entre eux ne peuvent plus tenir debout. On leur a enlevé tous leurs objets personnels. On leur a enlevé le sel qui leur permettait de trouver des minéraux, consommé avec de l'eau. Nombre d'entre eux ont été menacés de l'alimentation forcée mais l'ordre des médecins israéliens a refusé ce qui est qualifié de torture par les conventions internationales. Israël pourrait embaucher des médecins étrangers pour faire le sale boulot. La solidarité internationale est indispensable, on craint pour la vie des prisonniers et celle de Marwan Barghouti en particulier. S'il venait à mourir, ce serait l'explosion de violence en Palestine. Les autorités pénitentiaires voulaient commencer à négocier mais le gouvernement d'extrême-droite en Israël prend modèle sur l'inhumanité de Thatcher. Avec la transition politique en France, nous n'avons pas beaucoup de marges de manoeuvre, d'autant que Macron est plutôt pro-israélien. Mais chacun individuellement peut faire pression sur ses élus, envoyer des lettres, faire référence à la convention de Genève, consommer du sel dilué avec de l'eau en guise de symbole de solidarité et le faire savoir, participer à des rassemblements. 

François Rippe pour l'AFPS Morlaix a annoncé un rassemblement jeudi prochain au kiosque, le 18 mai, à 18h.                

Claude Léostic a aussi rappelé la force du symbole de la grève de la faim irlandaise et du combat de libération en Irlande-du-Nord pour les peuples opprimés. En Palestine, Barghouti a fait une grève de la faim en même temps que Bobby Sands par solidarité en 81. 

Xavier Compain, après un premier échange de questions-réponses avec le public, est intervenu au nom des communistes bretons pour remercier le Sinn Féin, Raymond Mc Cartney, et Claude Léostic, et son combat, notre combat pour les droits du peuple palestinien. Il a présenté les positions communes du PCF et du Sinn Féin sur l'Europe et les questions sociales et annoncé une campagne du PCF Bretagne et de ses élus pour appeler à l'unité de l'Irlande et soutenir les revendications du Sinn Féin.      

 

Pol Huellou, militant syndical, passionné de l'Irlande, membre du Comité de soutien à la candidature d'Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, une magnifique voix et de très beaux textes de sa composition, a animé avec Gilles Le Bigot, un grand musicien breton, la soirée repas et musicale

Pol Huellou, militant syndical, passionné de l'Irlande, membre du Comité de soutien à la candidature d'Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, une magnifique voix et de très beaux textes de sa composition, a animé avec Gilles Le Bigot, un grand musicien breton, la soirée repas et musicale

Pol Huellou (photo Jean-Luc Le Calvez)

Pol Huellou (photo Jean-Luc Le Calvez)

les musiciens morlaisiens de Coverfield, toujours aussi bons et entraînants, qu'ils chantent des ballades de Pop britannique et irlandaise, ou interprètent les Clash: Kévin Le Saint, Yvan Le Saint, Gaël Abaléo

les musiciens morlaisiens de Coverfield, toujours aussi bons et entraînants, qu'ils chantent des ballades de Pop britannique et irlandaise, ou interprètent les Clash: Kévin Le Saint, Yvan Le Saint, Gaël Abaléo

Coverfield (photo Jean-Luc Le Calvez)

Coverfield (photo Jean-Luc Le Calvez)

Partager cet article
Repost0
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 05:39
Patrick Béguivin, Ismaël Dupont et Raymond Mc Cartney

Patrick Béguivin, Ismaël Dupont et Raymond Mc Cartney

Patrick Béguivin, Ismaël Dupont et Raymond Mc Cartney

Patrick Béguivin, Ismaël Dupont et Raymond Mc Cartney

Ismaël Dupont et Raymond Mc Cartney

Ismaël Dupont et Raymond Mc Cartney

Patrick Béguivin, Ismaël Dupont et Raymond Mc Cartney

Patrick Béguivin, Ismaël Dupont et Raymond Mc Cartney

Marché de Morlaix, 13 mai 2017: Ismaël Dupont et les militants communistes avec Raymond Mc Cartney député du Sinn Féin, ancien prisonnier républicain irlandais et gréviste de la faim
Marché de Morlaix, 13 mai 2017: Ismaël Dupont et les militants communistes avec Raymond Mc Cartney député du Sinn Féin, ancien prisonnier républicain irlandais et gréviste de la faim
Ismaël Dupont et Raymond Mc Cartney

Ismaël Dupont et Raymond Mc Cartney

Avec Nicole Moulu, élue à Plouézoc'h

Avec Nicole Moulu, élue à Plouézoc'h

photo JL Le Calvez

photo JL Le Calvez

Photos Jean-Luc Le Calvez sur le marché de Morlaix, samedi 13 mai 2017 

Raymond Mc Cartney, député du Sinn Féin à Derry, artisan de la paix avec Martin Mc Guiness et Gerry Adams dans les années 90 (il fit partie des négociateurs du camp républicain avec le gouvernement de Tony Blair), ancien militant de l'IRA, prisonnier de 1972 à 1974, puis 1977 à 1994, ancien gréviste de la faim pendant 36 jours, est venu dans le cadre de sa tournée finistérienne de fraternité européenne et de solidarité avec l'Irlande à l'invitation du Parti Communiste, à la rencontre des morlaisiens sur le marché où les militants communistes distribuaient des tracts pour les législatives, la journée de solidarité avec l'Irlande à Roscoff le jour même, et la réunion publique de Lanmeur sur la Santé et la Protection Sociale le mardi 16 mai à 18h salle Steredenn avec Fabien Cohen.    

C'était juste avant notre conférence-débat à Roscoff avec Claude Léostic, Raymond Mc Cartney, Ismaël Dupont et Xavier Compain, qui a réuni 80 personnes au débat, une cinquantaine pour le film de Ken Loach, et une soixantaine pour la soirée conviviale et les concerts. 

L'occasion aussi d'avoir une pensée de soutien pour les 1500 prisonniers politiques palestiniens qui, avec Marwan Barhouti, sont en grève de la faim depuis 28 jours, dans l'indifférence générale des médias et des diplomaties en "Occident", simplement pour être traités comme des humains, et non comme du bétail, pouvoir voir leurs familles, avoir accès à leurs avocats, ne plus connaître de détention administrative. 

1981- 2017: Irlande-Palestine, même combat contre l'occupation, le colonialisme, l'apartheid d'une puissance occupante qui s'arroge tous les droits! Raymond Mc Cartney, qui soutient la cause palestinienne et a rencontré plusieurs résistants à l'occupation, a souligné fortement le parallèle à Roscoff et à Brest.  

Marché de Morlaix, 13 mai 2017: Ismaël Dupont et les militants communistes avec Raymond Mc Cartney député du Sinn Féin, ancien prisonnier républicain irlandais et gréviste de la faim
Partager cet article
Repost0
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 05:31
Lettre ouverte de Jacques Lèbre à Jean-Luc Mélenchon: "Je fais des choses comparables à Emmanuel Macron en voulant casser les anciens partis"...
Lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon
JEUDI, 18 MAI, 2017
HUMANITE.FR
Par Jacques Lèbre.

Je fais des choses comparables avec Emmanuel Macron en voulant casser les anciens partis. Ce que l’on peut d’abord dire, c’est que vous avez de drôles de références, pour ne pas dire : modèles. Mais vous croyez vraiment que c’est vous qui avez cassé le parti socialiste ? Comme on casse un jouet ? Vous pensez vraiment avoir cette puissance-là ? Mais non, ce n’est pas vous, Jean-Luc Mélenchon, qui avez cassé le parti socialiste. C’est d’abord le quinquennat de François Hollande qui l’a fracturé. Ensuite c’est la primaire avec la victoire de Benoît Hamon, c’est la trahison de Manuel Valls et l’inertie du premier secrétaire (une marionnette sans fils) qui ont accéléré un processus de délitement. C’est parce que ce parti était aussi divisé, c’est parce qu’il ne sait plus où il habite (idéologiquement) que beaucoup de ses électeurs ont pré-féré voter pour vous au premier tour de la dernière présidentielle. Mais êtes-vous bien certain qu’ils recommenceront aux législatives où le local compte au moins autant, si ce n’est plus, que le national ? Mais non, Jean-Luc Mélenchon, ce n’est pas vous qui avez cassé le parti socialiste de l’extérieur, ce sont ses divisions internes qui l’ont mené là où il en est aujourd’hui. Normalement, cela devrait vous amener à réfléchir, et vous ramener à de meilleures considérations envers un parti communiste qui vous a soutenu sans faille. 

Aujourd’hui le paysage politique est (momentanément) bouleversé, le résultat des prochaines législatives bien indécis. Mais au premier tour nous pouvons penser que les candidats d’En marche, des Républicains et du Front national feront aux alentours de 20 %, résultat conforme en cela aux résultats du premier tour de la présidentielle. Ce que nous pouvons encore penser, c’est que ces trois candidats se maintiendront au deuxième tour et que nous aurons donc, au moins, de très nombreuses triangulaires. Nous ne pouvons extrapoler ce que sera le score d’un candidat socialiste. Par contre, si d’un côté nous avons un candidat de la France insoumise et de l’autre un candidat du parti communiste, aucun des deux ne sera en mesure d’atteindre les 20 %. Les chances de succès au deuxième tour seront lourdement hypothéquées. Croyez-vous vraiment que la France insoumise pourra retrouver son score de la présidentielle sans le parti communiste ? Vous vous trompez, Jean-Luc Mélenchon. Ce n’est pas en laissant des électeurs orphelins d’une dynamique que l’on peut les fidéliser. Des électeurs orphelins retournent sou-vent à leurs premières amours. Mais pourquoi (Front de gauche hier, législatives demain) cas-sez vous toujours une dynamique lorsqu’elle se met en place ? Est-ce psychologique ?
Un dernier point : dans le cadre d’une sixième république les mandats électoraux devraient être limités dans le temps ; un candidat ne devrait pouvoir se présenter que là où il habite et paie ses impôts. Dans le cadre d’une sixième république, un élu en cours de mandat ne devrait pas pouvoir se présenter à une autre élection afin de respecter jusqu’au bout le mandat qui lui a été confié par les électeurs. Vous allez vous présenter à Marseille où vous n’avez aucune attache. En cela vous reproduisez les vieilles pratiques d’une vieille classe politique. Depuis quand êtes-vous un élu, Jean-Luc Mélenchon ?
Laissez la place, la gauche et ses électeurs ne s’en porteront que mieux !
Partager cet article
Repost0
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 05:14

Mélenchon menteur sur France 2 "des candidats de la France insoumise soutenus par le Parti communiste il n'y en a pas"! Jusqu'où ira-t-il?

Un exemple parmi plusieurs dizaines d'autres: dans la 7e circonscription du Finistère, à Douarnenez-Pays Bigouden, une suppléante PCF, Martine Le Nozerh, se présente à côté d'un titulaire France Insoumise, Roland Jaouen. Dans le Morbihan, dans deux circonscriptions, des candidats France Insoumise sont soutenus par le PCF, sans réciproque. A Marseille et dans les Bouches-du-Rhône, plusieurs candidats PCF se désistent pour France Insoumise, sans réciproque.  

Cela aurait été possible partout ailleurs dans le Finistère. C'est la seule circonscription du département où France Insoumise a fait une proposition et a répondu à nos offres de rassemblement, certes par une proposition à leur avantage, et sans réciprocité, que nous avons acceptée pour des raisons locales et pour montrer qu'unis, nous aurions été plus forts.  

Ce que cherche à faire Mélenchon et France Insoumise, c'est à privatiser les votes qui se sont exprimés pour la candidature de Jean-Luc Mélenchon, et qui ont des motivations diverses, qui viennent d'horizons et de sensibilités diverses, alors que le PCF, le journal L'Humanité, les élus et militants communistes, ont mis beaucoup de force dans la bataille pour tenter de faire élire Mélenchon aux présidentielles. 

Nous ne supportons plus cette déloyauté, cette ingratitude, ces mensonges et calomnies, et cette volonté de liquider notre formation politique, et tout ce qu'elle peut représenter de potentiel de résistance pour les valeurs sociales et démocratiques, contre le capitalisme, au service d'un nouveau projet hégémonique.   

Ils ne nous passeront pas dessus! Il ne parviendra pas à faire main basse à détruire ce que les patrons et la droite n'ont pas réussi à détruire au service de la constitution d'un nouveau mouvement populiste de gauche "attrape tout" aux repères idéologiques flottants et centré sur le pouvoir charismatique et les intérêts d'un homme seul.   

Mélenchon menteur sur France 2: "Des candidats de France Insoumise soutenus par le PCF, il n'y en a pas!"
Partager cet article
Repost0
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 17:14
Décès d'Eva Golgevit, résistante du groupe FTP-MOI, à 105 ans (Le Télégramme)
 
Une grande Dame s'est éteinte la semaine dernière à l'âge de 105 ans. Elle a milité dans la Résistance de la MOI (Main-d'oeuvre immigrée) et elle rejoint dans nos cœurs les héros de l'Affiche rouge désignés comme des terroristes par les allemands.
 
Partager cet article
Repost0
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 06:39
Jeudi 18 mai à Pleyber-Christ, 20h à la salle du Rouallou: Réunion publique avec Ismaël Dupont et Muriel Grimardias, candidats PCF-Front de Gauche aux élections législatives

PCF/Front de Gauche . L’humain d’abord

Campagne électorale des législatives

Ismael DUPONT et Muriel GRIMARDIAS , candidats dans la 4ème circonscription du Finistère , animeront une rencontre publique avec la population du canton le jeudi 18 mai à 20 heures salle du Rouallou .

Ils présenteront leur programme et seront à l’écoutede toutes les questions , de tous les avis et de toutes les propositions

Partager cet article
Repost0
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 06:00
Appel pour un rassemblement le jeudi 18 mai à 18h au kiosque de Morlaix et à Quimper pour la solidarité avec les prisonniers grévistes de la faim palestiniens
ALERTE... URGENCE... VOTRE PRESENCE SOLIDAIRE DEVIENT INDISPENSABLE...
SVP... FAITES CIRCULER... MERCI...
 
APPEL POUR UN RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ
AVEC LES PRISONNIERS PALESTINIENS EN GREVE DE LA FAIM ILLIMITÉE
 
JEUDI 18 MAI À 18 H
AU KIOSQUE EN FACE DE LA MAIRIE
 
 
Une fois de plus l’Afps du Pays de Morlaix souhaite informer la population sur le sort réserver par le gouvernement israélien, aux 1500 prisonniers politiques palestiniens qui ont entamé une grève de la faim illimitée depuis le 17 avril dernier.
 
À l’appel de Marwan Barghouti, ils ont choisi le mode de protestation le plus pacifique qui soit afin d’obtenir des conditions de détention conformes au droit international. Victimes de traitements dégradants, et inhumains, de négligence médicale, ils se battent pour leur dignité, pour le respect du droit international bafoué par l’État israélien.
 
Alors que la santé des grévistes de la faim se dégrade lourdement, les dirigeants du mouvement sont placés en isolement, les organisations internationales comme la Croix-Rouge, leurs avocats et leurs familles sont interdits de visite ! Ils sont maintenant menacés par la loi israélienne qui autorise l’alimentation forcée, bien que les médecins refusent pour le moment cet acte assimilé à de la torture par le droit humanitaire international.
 
Des manifestations de soutien ont lieu dans toute la Palestine et aussi par solidarité à l’international.
 
Il est devenu urgent que le mouvement de solidarité s’élargisse afin que soit rompu le silence médiatique qui entoure ce mouvement de protestation exceptionnel. Pour que le gouvernement israélien sache que l’information sur son attitude criminelle à l’encontre des prisonniers sera connue et dénoncée partout dans le monde.
 
Pour que les revendications légitimes de Marwan Barghouti et de tous ses camarades soient acceptées et mises en place sous contrôle international, nous devons continuer à les faire connaître, à les soutenir et bien sûr, dans le même temps, poursuivre la mobilisation internationale pour la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens.
 
C’est pourquoi, l’Afps du Pays de Morlaix appelle toutes les personnes, associations, partis ou syndicats qui se sentent impliqué-e-s dans la solidarité avec le peuple palestinien à un rassemblement JEUDI 18 MAI à 18 h au kiosque en face de la mairie. A l’occasion de ce rassemblement, nous proposons de discuter ensemble des modalités d’une solidarité unitaire encore plus active en Pays de Morlaix.
 
Retrouvez les derniers nouvelles des grévistes de la faim
sur notre page Facebook : @afpspaysdemorlaix
 
 
AFPS du Pays de Morlaix
19, rue Waldeck Rousseau
29600-Morlaix
Appel pour un rassemblement le jeudi 18 mai à 18h au kiosque de Morlaix et à Quimper pour la solidarité avec les prisonniers grévistes de la faim palestiniens

Avec l'Association France Palestine Solidarité et d'autres mouvements, le PCF appelle à une manifestation de solidarité avec les prisonniers politiques palestiniens en grève de la faim :
                                               

jeudi 18 mai à 18h 

 place de la Résistance à Quimper


Cela fait un mois aujourd'hui jour pour jour que ce mouvement a commencé à l'initiative de Marwan Barghouti, le Mandela palestinien, lui-même prisonnier depuis 2002 et cumulant 5 condamnations à perpétuité.
Ils veulent tout simplement le respect de leurs droits humains et des conventions internationales.

Certains d'entre eux comme Marwan Barghouti sont tenus à l'isolement.

Leur vie est en danger, 

   
Ne les laissons pas mourir!


Voici ce qu'écrivait Pierre Barbancey il y a quelques jours dans l'Humanité :

 

Tel-Aviv ne recule devant rien pour tenter de faire plier ces détenus, de briser leur courage. Les grévistes de la faim réclament de meilleures conditions de détention et davantage de visites familiales et médicales. Les rares témoignages qui nous parviennent – les avocats ne sont pratiquement pas autorisés à les rencontrer et, en tout cas, les prisonniers les plus connus comme Marwan Barghouti et Ahmed Saadat, ont été placés à l’isolement – sont dramatiques. « Nous entrons dans une période extrêmement critique » pour les grévistes de la faim, confirme le président du Club des prisonniers, Qaddoura Farès. « Un grand nombre de prisonniers ne peuvent même plus bouger de leur lit ou satisfaire leurs besoins fondamentaux », a-t-il ajouté.

Le gouvernement Netanyahou, qui a plusieurs fois dit qu’il était prêt à laisser mourir ces prisonniers à l’exemple de Margaret Thatcher vis-à-vis de Bobby Sands et de ses camarades irlandais de l’IRA, au début des années 1980, utilise son bras supplétif dans les prisons, le Service des prisons d’Israël (IPS). Les grévistes de la faim sont aspergés d’eau, le sel leur est refusé et certains ont même dû boire de l’eau chaude ; on ne les autorise plus à se changer et, à l’isolement, les prisonniers n’ont jamais le droit de se retrouver à la lumière du jour, dans la cour, et les fenêtres des cellules ont été obstruées. Pis, l’IPS a fait diffuser une vidéo sur laquelle on verrait Marwan Barghouti en train de manger dans sa cellule. Une fausse vidéo dont on voit l’utilisation. Une attitude des autorités pénitentiaires digne des pires tortionnaires. Ce qui n’a pas empêché la franchise israélienne de Pizza Hut de s’en servir à des fins politico-publicitaires. Face au mécontentement, elle l’a retirée de son site.


Voir aussi :

Partager cet article
Repost0
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 05:59
Non Jean-Luc Mélenchon, le néant et la mort n'éblouissent pas les yeux des Partisans, et le Parti Communiste sera là encore longtemps pour se battre pour et aux côtés des gens
Non Jean-Luc Mélenchon, le néant et la mort n'éblouissent pas les yeux des Partisans, et le Parti Communiste sera là encore longtemps pour se battre pour et aux côtés des gens

Dans un message à Pierre Laurent, M. Mélenchon déclare: "Vous ( les communistes) êtes la mort et le néant." Pas étonnant que quand le leader traite ainsi en ennemi ce qui est censé être un allié politique et prétend, du haut de sa superbe, condamner à mort le Parti qui compte aujourd'hui à gauche le plus adhérents à jour de cotisation (56 000) et cent fois plus d'élus que le sien, cela puisse créer des manières de faire sectaires et hystériques dans ses rangs.   

Cela constitue en tout cas une inquiétante dérive mégalomane, hégémonique et anti-communiste de celui qui a été deux fois le candidat soutenu par le Parti Communiste et ses dizaines de milliers de militants. 

Pour notre part, nous n'avons pas d'inquiétude, le PCF est né en 1921, il a 96 ans d'histoire, il en a vu passer des cadors socialistes ou gauchistes et même si son influence électorale a connu un net déclin, il est un parti démocratique, avec beaucoup de jeunes parmi ses militants et ses cadres, porteur d'une réflexion vivante, profondément impliqué par le devenir de notre République dont il porte une part de l'héritage, en lien très fort avec le monde syndical et la vie quotidienne des gens.

Ses luttes ne se limitent pas aux acnés narcissiques et aux fans zones électorales du présidentialisme. Nous survivrons à la carrière politique de Jean-Luc Mélenchon car notre identité et nos idéaux, puisant dans la longue histoire du mouvement ouvrier et révolutionnaire, le marxisme et une lutte de classes qui est aujourd'hui très violente, ont un sens qui dépassent les agendas personnels et les populismes.    

En même temps, il est profondément désespérant de voir qu'au lieu de construire une risposte organisée et rassembleuse à l'ultra-libéralisme de Macron, Mélenchon se donne pour premier but de faire le ménage à gauche pour tenter de balayer tout ce qui n'est pas à sa botte. Cela s'appelle le caprice tyrannique d'un aventurier qui a sans doute un costume trop grand pour lui et pour ses responsabilités historiques et politiques, comme on l'a vu dans l'entre deux-tour des présidentielles. 

Il est profondément désespérant de constater que Mélenchon et la petite troupe sectaire qui l'accompagne au sommet de France Insoumise préfère jouer au chamboule-tout, compter les voix pour son nouveau parti et l'asseoir économiquement plutôt que de privilégier le gain de sièges de députés pour la gauche de gauche, qui soient au service de la résistance à Macron et à sa politique pro-finance.   

De notre côté, nous avons sans doute eu souvent des torts et fait nombre d'erreurs, mais nous travaillons pour une cause et des intérêts populaires qui nous dépassent, et nous n'avons jamais traité des partenaires, et même des adversaires politiques, comme le fait aujourd'hui Jean-Luc Mélenchon à l'égard de Pierre Laurent et du PCF.  L'insulte et l'hystérisation des rapports politiques, c'est pour nous, non seulement contre-productif, inélégant et grossier moralement, mais aussi dangereux démocratiquement.   

Ismaël Dupont. 

***   

  

 « Déformation et menace », le billet de Gérard Streiff dans l’Humanité de ce jour ! 
 

Jean-Luc Mélenchon a de bonnes lectures. Il lit Communistes. Invité de Bourdin sur BFM, le 10 mai dernier, il a montré notre journal [un numéro de janvier]. Merci. Même si on peut trouver qu’il a lu de travers l’article incriminé, sortant une phrase de son contexte. Pas question de négocier une entrée du PCF dan FI, disait en substance l’article. Jean-Luc Mélenchon nous fait dire que jamais le PCF ne discutera avec FI. Balivernes. En fait, quand il s’agit des communistes, Jean-Luc Mélenchon a une drôle de façon de communiquer. Il déforme. Ou il menace. Ainsi on nous signale qu’il fait circuler dans ses réseaux l’échange de messages personnels qu’il a eu avec Pierre Laurent début mai où l’on peut notamment lire ceci : « Vous[les communistes] êtes la mort et le néant. […] je décide de la rupture ». Bonjour le dialogue. Jean-Luc Mélenchon a du vocabulaire, comme on dit, c’est connu. Pourtant il y a des mots dont il ignore le sens. Il confond par exemple allié et coché.
* Le Canard enchaîné d’aujourd’hui a publié l’intégralité du message auquel fait référence Gérard Streiff.

article du Canard Enchaîné ce mercredi

article du Canard Enchaîné ce mercredi

La réponse de Gérard Streiff à Mélenchon dans le "Communistes", supplément à l'Huma du mercredi, du jour

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011