Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 08:47
Campagne d'affichage communiste - janvier 2017 (nationalisations des banques, égalité homme-femme, du fric pour les services publics, sécurité emploi-formation, le peuple à l'Assemblée Nationale)
Campagne d'affichage communiste - janvier 2017 (nationalisations des banques, égalité homme-femme, du fric pour les services publics, sécurité emploi-formation, le peuple à l'Assemblée Nationale)
Campagne d'affichage communiste - janvier 2017 (nationalisations des banques, égalité homme-femme, du fric pour les services publics, sécurité emploi-formation, le peuple à l'Assemblée Nationale)
Campagne d'affichage communiste - janvier 2017 (nationalisations des banques, égalité homme-femme, du fric pour les services publics, sécurité emploi-formation, le peuple à l'Assemblée Nationale)
Campagne d'affichage communiste - janvier 2017 (nationalisations des banques, égalité homme-femme, du fric pour les services publics, sécurité emploi-formation, le peuple à l'Assemblée Nationale)
Campagne d'affichage communiste - janvier 2017 (nationalisations des banques, égalité homme-femme, du fric pour les services publics, sécurité emploi-formation, le peuple à l'Assemblée Nationale)
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 08:16
photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

photo Pierre-Yvon Boisnard

Patrick, Jean-Rolland, Mariette et Serge, étaient présents sur le marché de Morlaix hier matin pour vendre notre programme à 2 euros, "La France en commun", pour les présidentielles et les législatives, et pour distribuer le tract "Le pouvoir de l'espoir" appelant à voter Jean-Luc Mélenchon et présentant les axes de propositions communistes pour 2017.  

Ce week-end était partout en France et dans le Finistère un grand week-end de lancement de la vente du programme "La France en commun". 

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 16:02
Palmyre, Alep: l'UNESCO dénonce la destruction du patrimoine historique syrien par l'Etat Islamique et le régime de Bachar-al-Assad (L'Humanité, 20 janvier)
Palmyre. l'Unesco dénonce les nouvelles destructions de l'EI, "un crime de guerre"
VENDREDI, 20 JANVIER, 2017
HUMANITE
L'Unesco a dénoncé vendredi les nouvelles destructions de trésors archéologiques à Palmyre par les jihadistes du groupe Etat islamique (EI).
Des informations et des images satellitaires ont confirmé vendredi la destruction de plusieurs monuments dans la cité antique de Palmyre, dans le centre de la Syrie, dont l'EI s'était à nouveau emparé en décembre. "Cette destruction délibérée est un nouveau crime de guerre. C'est une immense perte pour le peuple syrien et pour toute l'humanité", a réagi La directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova.
"Ce nouveau coup porté au patrimoine culturel, quelques heures après que l'Unesco ait été informée d'une exécution massive dans l'ancien théâtre de Palmyre, montre combien le nettoyage culturel conduit par des extrémistes vise à la fois les vies humaines et les monuments historiques, afin de priver le peuple syrien de son passé et de son avenir", a-t-elle ajouté. Elle a rappelé que "la protection du patrimoine est indissociable de la protection des vies".
Début décembre, l'EI avait créé la surprise en s'emparant de nouveau de Palmyre, cité vieille de plus de 2.000 ans, qui fut l'un des plus importants foyers culturels du monde antique, classée au patrimoine mondial de l'Humanité. L'EI avait pris le contrôle de Palmyre en mai 2015, provoquant au nom de sa vision de l'islam, qui considère les statues humaines ou animales comme de l'idolâtrie, d'énormes dommages aux vestiges antiques du site, ce qui avait soulevé l'indignation de la communauté internationale. Il en avait été chassé en mars 2016 par l'armée syrienne appuyée par la Russie.
Vendredi, le directeur des Antiquités et musées syriens Maamoun Abdelkarim a déclaré à l'AFP que les jihadistes avaient notamment détruit le tétrapyle, un monument carré comportant quatre colonnes à chaque coin, érigé à l'époque de Dioclétien, à la fin du IIIe siècle, période durant laquelle la reine Zenobie atteint l'apogée de son pouvoir à Palmyre. Le théâtre romain, qui compte neuf rangées de gradins, est daté du deuxième siècle de notre ère. Lors de sa première occupation de la ville, de mai 2015 à mars 2016, l'EI l'avait utilisé pour des exécutions publiques.
L'Unesco a également dévoilé vendredi les résultats d'une mission à Alep, du 16 au 19 janvier, visant à évaluer les dommages infligés à la vieille ville inscrite sur la Liste du patrimoine mondial et du patrimoine mondial en péril. "Selon une première estimation, environ 60% de la vieille ville d'Alep a été gravement endommagée, et 30% totalement détruite", a indiqué l'organisation dans un communiqué distinct.
L'Unesco, qui envisage de déclarer la vieille ville d'Alep "zone d'urgence", fait part de "dégâts considérables causés à la Grande Mosquée des Omeyyades, à la Citadelle, aux mosquées, églises, souks, khans, madrassas, hammams, musées" d'Alep, ainsi que de "l'ampleur des destructions des établissements d'enseignement", dans l'est de la ville.
"Les très rares écoles encore en activité sont dans une situation dramatique. Dangereuses pour l'apprentissage, elles sont généralement privées d'électricité ou d'eau, jonchées de portes et de verres cassés, ainsi que de fragments d'éclats d'obus", ajoute l'Unesco.
Le régime syrien a repris en décembre le contrôle total d'Alep, après plus de quatre ans de combats acharnés et l'évacuation de dizaines de milliers de combattants et de civils qui habitaient les derniers quartiers rebelles de la deuxième ville du pays.
Partager cet article
Repost0
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 15:45
La CGT cheminots appelle à la grève le 2 février et élit un nouveau secrétaire général, Laurent Brun, à la place de Gilbert Garrel

VENDREDI, 20 JANVIER, 2017 HUMANITE

La CGT-Cheminots a élu vendredi un nouveau secrétaire général et appelle à la grève le 2 février, notamment contre le forfait jours.

Laurent Brun, un trentenaire venu de la région lyonnaise, Fils et petit-fils de cheminots, remplace Gilbert Garrel qui part en retraite après six années à la tête de la fédération CGT, première organisation syndicale à la SNCF. Il a été élu ce vendredi secrétaire général lors du congrès de la fédération qui se tenait depuis mardi à Saint-Malo.
Il prend la tête de la fédération centenaire, en plein bras de fer avec la direction de la SNCF sur le régime de travail des cadres, et après une année 2016 marquée par plus d'une vingtaine de jours de grèves, de mars à juin. A Saint-Malo, le nouveau secrétaire général a dénoncé les "dysfonctionnements du réseau ferroviaire" et le "sur-travail des maîtrises et des cadres" en appelant à revenir sur le forfait jours.
La question de ce nouveau régime pour les cadres de l'entreprise ferroviaire cristallise la contestation syndicale depuis plusieurs mois. En décembre, la direction a décidé d'imposer un forfait à la place du décompte horaire, en s'appuyant sur la convention de branche, faute d'accord avec les syndicats. Le consentement individuel des salariés est cependant requis.
Contre ce "passage en force", la CGT-Cheminots appelle à une grève "massive" le 2 février. Le syndicat, qui a déposé vendredi un préavis, entend également protester contre les suppressions de postes prévues en 2017 (-1.200) et "le gel des salaires depuis trois ans".
Le mouvement ne sera suivi ni par l'Unsa (2e), ni par Sud-Rail (3e), ont indiqué ces organisations qui avaient également eu recours à la procédure interne d'alarme sociale.
Laurent Brun, entré à la SNCF en 2000 comme agent d'exploitation, aura également sur son bureau les dossiers de l'ouverture à la concurrence et de la sous-traitance.
Nouveau secrétaire général de la fédération CGT des cheminots, qui célèbre son centième anniversaire, Laurent Brun, 37 ans, veut renforcer la présence du syndicat auprès des entreprises privées et des jeunes.

Nouveau secrétaire général de la fédération CGT des cheminots, qui célèbre son centième anniversaire, Laurent Brun, 37 ans, veut renforcer la présence du syndicat auprès des entreprises privées et des jeunes.

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 15:40
Pierre-Yves Liziar est professeur des écoles et élu au Relecq-Kerhuon

Pierre-Yves Liziar est professeur des écoles et élu au Relecq-Kerhuon

Les communistes appellent à voter pour Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle et pour des candidatures de large rassemblement à gauche soutenues par le PCF aux législatives.

Il nous faut absolument lier les deux campagnes et nous engager maintenant.

Pour le PCF, ma candidature a été retenue dans la 5ème circonscription du Finistère.

Nous cherchons toujours le rassemblement et la porte reste ouverte aux Insoumis, à Ensemble, EELV et aux militants associatifs et syndicaux..., pour ouvrir la voie d'une nouvelle majorité populaire à gauche.

Chacun d'entre nous peut être l'acteur de ce changement en s'engageant.

Nous vous invitons à en discuter lors d’une réunion publique prévue

le vendredi 3 février 2017 à 18h30 à la MMA Germain Bournot rue Gay Lussac au Relecq-Kerhuon.

 

Pierre-Yves Liziar 

Un article publié dans le Télégramme :
 

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 14:55
Alain Guérin

Alain Guérin

Alain Guérin, ancien journaliste de l’Humanité est mort
JOSÉ FORT
SAMEDI, 21 JANVIER, 2017
HUMANITE.FR

Alain Guérin est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi à Paris à l’âge de 85 ans. Journaliste, historien, écrivain, poète, Alain était un personnage atypique

Alain Guérin avait été « repéré » par Louis Aragon et avait démarré sa carrière journalistique à « Ce Soir », à l’âge de 18 ans, parcourant un peu toutes les rubriques du sport à la rubrique des faits divers. A « l’Humanité », deux ans plus tard, il débutera au service judiciaire.

Très rapidement, à la demande de la direction  du journal, en pleine guerre colonialiste française en Algérie, il avait été chargé d’enquêtes délicates puis avait consacré reportages et analyses à l’OAS, l’organisation terroriste responsable de nombreux attentats des deux côtés de la Méditerranée.

Plus tard, il consacrera des articles et des livres au monde de l’espionnage comme «  Camarade Sorge » (avec Nicole Chatel), «  Qu’est-ce que la CIA », « Les commandos de la guerre froide » ou encore «  Le diable est-il bulgare ». Pendant des années, Alain a travaillé sur le thème de la Résistance avec pour résultat six volumes vendus à des milliers d’exemplaires. Une œuvre magistrale. Il a publié plusieurs recueils de poésie obtenant en 2003 le Prix Paul Verlaine de l’Académie française. Son premier poème a été publié dans « Les Lettres Françaises ». Il avait 16 ans.

J’ai bien connu Alain Guerin lorsque je dirigeais la rubrique internationale de « l’Humanité ». Il était rigoureux avec lui-même. Il demandait le même comportement à ceux avec qui il travaillait. Mais combien il était difficile de lui arracher une coupe dans un « papier ». Il fallait négocier dur avant de finir autour d’un verre. J’ai eu le plaisir aussi de partager sa table dans son appartement des Lilas où on rencontrait avocats, écrivains, poètes, journalistes et responsables politiques. Les débats étaient toujours vifs mais combien enrichissants. Une grande signature de « l’Humanité » vient de disparaître et toute notre affection va à Monique, sa femme.

Une cérémonie aura lieu mercredi 25 janvier à 14h au funérarium de Montreuil (Seine-Saint-Denis).

José Fort est un internationaliste passionné du monde, journaliste, ancien chef du service monde de l’Humanité.
Partager cet article
Repost0
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 06:49
Les militants de la section PCF de Morlaix sur le marché le samedi 21 janvier pour la vente du programme "La France en commun" (2€) et la distribution d'un tract

Parti Communiste Français

Membre du Front de Gauche

Section de Morlaix

2 Petite Rue Callac 29600 MORLAIX – tel : 02 98 88 30 35

Mel : pcf-morlaix@wanadoo.fr 

Blog : http://le-chiffon-rouge-pcf-morlaix.over-blog.com/                          

 

 

Le Samedi 21 Janvier, de 10h à 12h, une distribution d’un tract PCF est programmée. 

Cette distribution sera accompagnée de la vente du programme du PCF (« La France en Commun »).

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 06:48
Voeux de la fédération PCF du Finistère: samedi 21 janvier 2017 à Brest, 11h - 6 rue André Berger

Médias, adhérents du PCF Finistère, organisations de gauche, organisations syndicales et associations engagées dans l'action sociale et solidaire: 

Ismaël Dupont et le conseil départemental vous invitent

aux voeux du PCF 29, le samedi 21 janvier à 11h au

6 rue André Berger à BREST tram ST MARTIN.

En présence de Xavier Compain, porte-parole régional du PCF Bretagne 

2017 ANNEE DECISIVE RASSEMBLONS-NOUS! 

« Quand les blés sont sous la grêle
Fou qui fait le délicat
Fou qui songe à ses querelles
Au coeur du commun combat »

ARAGON

 

 

Voeux de la fédération PCF du Finistère: samedi 21 janvier 2017 à Brest, 11h - 6 rue André Berger
Partager cet article
Repost0
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 16:46
Samedi 21 janvier: journée d'action européenne pour mettre en échec les traités TAFTA et CETA
 
STOP CETA ! journée de mobilisation européenne demain samedi 21 janvier

L’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (CETA) doit être voté au Parlement européen le 2 février prochain.

Un appel est disponible sur le site du collectif stop TAFTA :

"Nous, la société civile, les organisations de base, les mouvements syndicaux, les agriculteurs, les groupes environnementaux et sociaux de toute l’Europe, appelons à une journée européenne d’actions décentralisées contre l’accord de libre-échange entre l’UE et le Canada (le CETA, ou AECG en français) le 21 janvier et à d’autres actions décentralisées et mobilisations avant le vote du Parlement européen le 2 février."

 Voir la liste des évènements

 

Le Télégramme - Morlaix , 20 janvier: 

Le collectif morlaisien opposé au projet de traité de libre-échange entre l'Union Européenne et le Canada organisera une mobilisation contre le Ceta (Comprehensive economic and trade agreement) demain matin dans le centre ville. Elle se déclinera sous forme de sarabande à partir de 9h sur la place Allende. "La signature de ce traité par le Parlement européen, qui doit intervenir le 14 ou le 15 février, impliquera son adoption immédiate. Disons non à ce texte dangereux pour l'environnement, les salariés, nos acquis sociaux, et notre démocratie" lance le collectif qui demande aux parlementaires européens de ne pas valider ce traité qui "ouvre les portes à l'entrée de produits canadiens détaxés (viande bovine, lait, porc) et soumet le secteur des services à la concurrence des multinationales".   

 

A lire aussi: 

Traités commerciaux: le double jeu de la France

Ceta: lettre ouverte de soutiens de parlementaires européens aux parlements de Wallonie et de Wallonie-Bruxelles

Libre-échange: la tentation autoritaire ( Martine Orange, Médiapart - 29 octobre 2016)

 

Morlaix -Communauté, sur une première motion présentée par Ismaël Dupont (Front de Gauche), a demandé un moratoire sur TAFTA dont la philosophie a été déclarée inquiétante, n'allant pas jusqu'à se déclarer zone hors TAFTA, ce qui était présentée dans la première motion présentée par Ismaël Dupont.

Voir le compte rendu du conseil communautaire en juin 2014:

Bref retour factuel sur le conseil communautaire du 16 juin 2014, par Ismaël Dupont

 

 

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 07:21

 

Priorité à l’industrie !


Ce chiffre là glace d’effroi. Et même en pleine campagne électorale, où les discours doivent donner de l’élan, il faut bien le citer. Peut-être même le crier : depuis 2001, l’industrie française a perdu chaque jour, en moyenne, 165 emplois.

Une ville comme Lourdes ou Fontainebleau « rayée » chaque trimestre, et cela pendant quinze ans. Au total, près d’un million d’emplois directs perdus. Ca suffit ! Si enclin à fustiger de « démagogue » tout discours à rebours de ses idées austéritaires, le patron des patrons, Pierre Gattaz, promettait effrontément de créer « 1 million d’emplois » si le coût du travail baissait suffisamment. Selon la même magie de l’appauvrissement, François Fillon, assure lui de diviser par deux le taux de chômage. Ils trompent les Français ! Pour retrouver le sentier du développement et de l’emploi, le pays ne doit pas jouer les pères fouettards du salariat mais s’appuyer sur la mère de toutes les batailles productives : l’industrie. Même à l’heure du numérique et de la robotique, l’industrie entraîne avec elle toute l’activité, la recherche, l’investissement et, au final, l’emploi. 

Réorienter les activités industrielles et productives 
Dans une dynamique nouvelle de développement, les activités industrielles devront être vigoureusement stimulées et réorientées de manière à répondre aux besoins fondamentaux tels qu’une alimentation saine, respectueuse de la rareté des ressources naturelles (terre, eau, air), une santé protégée et des logements économes en énergie … Cette réorientation s’inscrit pleinement dans la perspective de la nécessaire transition écologique et ne pourra être opérée qu’avec des travailleurs mieux formés. 
Changer la place du travail et favoriser un nouvel entrepreneuriat dans l’économie et la société
La place du travail dans notre société et dans notre économie est très fortement questionnée aujourd’hui.

Le chômage et le mal-emploi se répandent, les compétences sont globalement mal valorisées. Or l'innovation n’est pas le fruit spontané des nouvelles technologies mais bien le résultat des interactions humaines. 
Le développement industriel a besoin de salariés innovants, aux compétences reconnues, bien rémunérés, occupant des emplois stables et prenant une part active aux décisions. Seuls des salariés compétents et impliqués sont, en effet, en mesure de donner aux entreprises les capacités d’innover. Ici réside le compromis fondamental entre le capital et le travail sans lequel aucun développement n’est possible.
De concert avec une organisation du travail fortement rénovée, de nouvelles formes de travail et d’entrepreneuriat devront être stimulées. L’innovation ouverte, l’externalisation ouverte, les tiers lieux, les « fab lab », les très jeunes entreprises devront être soutenus. L’économie sociale et solidaire devra être encouragée et l’économie collaborative promue et protégée afin de ne pas devenir un avatar « ubérisé » du capitalisme financiarisé.

Remettre la finance à sa place
La finance continue d’étouffer l’industrie. Le temps des marchés financiers et celui des publications de résultat trimestriel ne sont pas ceux de l’entreprise et des projets industriels. Sans parler des exigences excessives de rendement des capitaux propres qui privent les entreprises de nombreuses opportunités industrielles et commerciales. Le principe même de cette finance folle est profondément inégalitaire puisque il rémunère les « facteurs » selon leur propension à la mobilité. 

Ancrer les activités dans les territoires
C'est un autre enjeu essentiel de la nouvelle dynamique de développement. Un tel ancrage repose sur les différentes dimensions de la proximité territoriale : compétences, ressources et valeurs. Si le renforcement des différentes dimensions de la proximité trouve naturellement sa place dans une dynamique nouvelle de développement, il en va de même de l’économie circulaire ou encore de l’économie de la fonctionnalité. L’économie circulaire élimine la notion de « déchet » en considérant, dès la conception des produits, leur recyclage et leur réparabilité dans une perspective opposée à l’obsolescence admise, voire programmée. L’économie de la fonctionnalité met, elle, l’accent sur une utilisation raisonnée et le plus souvent partagée des services que peuvent rendre les biens, plutôt que leur propriété individuelle.

Nous ne croyons pas que la politique d’austérité suivie depuis des années soit de nature à donner à la France la perspective et le dynamisme dont elle a besoin. Les coupes claires budgétaires ne peuvent que provoquer la récession et la contraction des débouchés des entreprises. Seul un développement des activités productives soutenu par une politique publique de relance et des dispositifs financiers tournés vers l’investissement dans l’industrie (et non au versement de dividendes accrus) permettra de retrouver le chemin de la prospérité. Il s’agit d’un enjeu collectif qui engage tous les Français, et qui doit être au cœur des débats qui vont animer les campagnes électorales à venir.

 

Tribune co-signée par Pierre Laurent, Philippe Martinez, Arnaud Montebourg, Jacques Généreux, Roland Gori, Bernard Thibault ou Eric Coquerel.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011