Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2021 6 12 /06 /juin /2021 06:01
Départementales, Finistère & Solidaires: Programme du week-end des 12 et 13 juin

le samedi 12 juin:

Gaëlle Zaneguy et Ismaël Dupont rencontreront Loïg Chesnais-Girard et son équipe avec les candidats aux Régionales de sa liste en rencontres sur le Pays de Morlaix. 

Ils seront sur le marché de Morlaix de 9h30 à 11h. 

Puis ils participeront au rassemblement pour les libertés et contre l'extrême-droite à 11h place Puyo.

Le midi, ils seront avec les candidats aux Régionales et Chesnais-Girard au tournoi de foot de Taulé. 

Puis dans l'après-midi, ils iront à la rencontre des habitants à Plounéour-Menez.

Puis rencontre avec les autres candidats Finistère & Solidaires du département à Briec.

le dimanche 13 juin:

Présence sur le marché de Saint-Martin-des-Champs avec le maire de la commune et vice-président de Morlaix-Communauté, François Hamon, candidat Finistère & Solidaires avec Ismaël Dupont, Gaëlle Zaneguy et Claudine Kerguiduff

Partager cet article
Repost0
12 juin 2021 6 12 /06 /juin /2021 05:49
Départementales - Gaëlle Zaneguy et Ismaël Dupont rencontrent les bénévoles du Secours Populaire
Départementales - Gaëlle Zaneguy et Ismaël Dupont rencontrent les bénévoles du Secours Populaire
Départementales - Gaëlle Zaneguy et Ismaël Dupont rencontrent les bénévoles du Secours Populaire
Départementales - Gaëlle Zaneguy et Ismaël Dupont rencontrent les bénévoles du Secours Populaire
Départementales - Gaëlle Zaneguy et Ismaël Dupont rencontrent les bénévoles du Secours Populaire
Départementales - Gaëlle Zaneguy et Ismaël Dupont rencontrent les bénévoles du Secours Populaire

Visite au secours populaire de Morlaix ce 11 juin sur ses deux sites, d'abord le matin avec Robert Jouetre, son secrétaire général et la dizaine de bénévoles présents à la fin de la distribution alimentaire. Un immense respect pour le travail de cette association et de ses bénévoles pour réduire l'impact de la pauvreté et défendre la dignité de tous!

Puis fin d’après-midi d’une journée de campagne morlaisienne:

Visite du site vestimentaire du Secours Populaire.
Près de 12 bénévoles qui récoltent, trient et vendent pour 1€ un nombre titanesque de vêtements, chaussures, manteaux en vue d’une seconde vie. Une vraie leçon de solidarité !
Petit bémol 😢sur tous les vêtements reçus, seulement 20% des vêtements sont conservés. Les autres sont réorientés vers les Chiffonniers de la Joie ou jeter car trop abîmés.
Rdv tous les vendredi après-midi de 14h à 17h30 au 6 rue Pierre Corle à Morlaix ☺️

 

Partager cet article
Repost0
12 juin 2021 6 12 /06 /juin /2021 05:46
Plédran (22): Ciné-débat sur la Commune organisé par les Belles Rouges le 17 juin
Plédran (22): Ciné-débat sur la Commune organisé par les Belles Rouges le 17 juin
Partager cet article
Repost0
12 juin 2021 6 12 /06 /juin /2021 05:41

L’eau est, avec l’air, la ressource vitale. Elle est tout à la fois objet de convoitises capitalistes et de conflits. Sa gestion est l’objet d’une bataille politique et économique. Le rapprochement entre Veolia et Suez, pour accoucher d’un géant de la gestion de l’eau, témoigne de l’intérêt économique qu’elle représente.

Face à cela, l’enjeu est la socialisation de l’eau : processus de réappropriation par la communauté territoriale des réponses pour un accès à l’eau de bonne qualité pour toutes et tous. Contre l’appétit prédateur, mais aussi face à la puissance technique de la super-multinationale, que peut-on faire ? La remunicipalisation des services d’eau, en distribution ou en assainissement, est apparue longtemps comme la solution. Mais ces victoires peuvent être de courte durée, car la contractualisation des délégations sur plusieurs années pour amortir les investissements privés (pas toujours à la hauteur du besoin) produit, comme toujours, la privatisation des bénéfices et la socialisation des pertes. De plus, il est plus facile en droit de passer d’une régie à une délégation de service public que l’inverse. Un engagement pour vingt ou trente ans, sous forme de régie, pourrait être une règle simple et utile pour assurer sur le temps une gestion publique directe, mais pour le moment, ce n’est pas le cas, et un syndrome du yo-yo se reproduit lors de changement de majorité municipale et intercommunale entre une gestion ­publique et une gestion privée. Pire encore, la dynamique de remunicipalisation se transforme en une aubaine pour les entreprises privées qui ne sont plus les gestionnaires délégataires mais des sous-traitants de régie.

Ce qui fait la force de ces multinationales, c’est leurs compétences techniques et la mutualisation des outils de production. Mais, en mutualisant les profits dégagés des richesses de chaque territoire, ils ont aussi mis en danger la rénovation des infrastructures et ont privilégié les technologies de pointe et les usines de traitement lourd. Les dérives de la régie se produisent soit lorsque les élus locaux se détournent de la demande citoyenne, soit lorsqu’ils sont dans l’incapacité de disposer d’un haut niveau de services en dehors des acteurs privés. La socialisation doit donc créer les conditions d’un nouveau rapport de forces entre choix municipaux et habitants ; que la question de la maîtrise du pouvoir laisse la place à celle de l’équilibre des pouvoirs, à condition d’exclure les multinationales de ce débat.

Il faut partout où des élus et des citoyens se ­retrouvent sur l’idée d’une remunicipalisation de l’eau qu’ils dépassent la seule question de la forme publique, mais qu’ils posent les bases d’une réelle mobilisation citoyenne. En ce qui concerne les compétences techniques, il faut reprendre aux multinationales ce qui fait leur force. La coopération entre régies s’impose dans une démarche d’alliance… Cette nouvelle ère de la coopération par la socialisation de l’eau implique une dynamique ­associant les salariés, les techniciens, les ­citoyens-usagers et les collectivités. Cela s’apparente à une forme coopérative de la gestion de l’eau. Nous devrions ne pas négliger le pouvoir de la société coopérative d’intérêt collectif (Scic) pour proposer un cadre légal où les salariés, les bénéficiaires et toute autre personne morale ou physique pourraient prendre part à la production d’un bien ou d’un service. Cette société coopérative permettrait l’implication des collectivités publiques. Cette démocratie économique multi-acteurs pourrait servir de boussole pour la transformation des régies ­municipales, ou nous inviter à envisager localement d’autres solutions citoyennes pour la gestion de l’eau. Qu’il s’agisse d’une régie, ou d’une Scic, les conditions doivent être réunies pour prendre en compte obligatoirement les différentes parties prenantes du territoire, seule ­manière de construire pleinement l’intérêt général. Pour faire ­société, nous devons élargir le cercle des décideurs, surtout pour un sujet aussi sensible. L’eau nous appartient, c’est le peuple qui la boit. 

Partager cet article
Repost0
12 juin 2021 6 12 /06 /juin /2021 05:31

Si la gauche ne s'intéresse pas au peuple, alors le peuple ne s'intéresse pas à elle Fabien Roussel invité de la matinale de France Inter, jeudi 3 juin

Partager cet article
Repost0
12 juin 2021 6 12 /06 /juin /2021 05:20
Solange Creignou et Gaëlle Zaneguy

Solange Creignou et Gaëlle Zaneguy

Porte à porte sur Morlaix à Pors Ar Bayec ce vendredi 11 juin!
Montée de tous les étages !
1200 marches si mes calculs sont bons ! 👏🏽👏🏽👏🏽
La campagne continue! Finistère & Solidaire !

Partager cet article
Repost0
11 juin 2021 5 11 /06 /juin /2021 05:21
Rassemblement contre les idées d'extrême-droite à Morlaix le samedi 12 juin à 11h
Plus que jamais, marchons pour nos libertés contre les idées d'extrême-droite à Paris, Brest, St Brieuc et... MORLAIX
Rassemblement et manifestation pour les libertés et contre les idées d’extrême-droite à Morlaix Samedi 12 Juin à 11h. A l'initiative de l'intersyndicale
 
Communiqué de presse de l'intersyndicale CGT, CGT-FO, FSU, Solidaires :
 
Depuis maintenant plusieurs mois nous constatons un climat politique et social alarmant. S’allier avec l’extrême droite ou reprendre ses idées ne constituent plus un interdit. Les propos et actes racistes et sexistes au travail et dans la vie se propagent. Les attaques contre les libertés et les droits sociaux s’accentuent gravement. Dans ce contexte politique, économique, social et sanitaire, les injustices explosent et génèrent une forte misère sociale.
 
Suite à l’appel national du 12 juin 2021 pour les libertés et contre les idées d’extrême-droite, les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, AFPS, EELV, Ensemble, Gauche Indépendantiste, Génération-s, Jumelage Morlaix-Wavel, LDH, Morlaix Alternative Citoyenne, NPA, PCF, PS, UDB du Pays de Morlaix appellent tous les salariés, privés d’emploi, retraités, jeunes, précaires, … toute la population, à un rassemblement suivi d'une manifestation, dans le respect des mesures barrières contre la COVID 19, le samedi 12 juin prochain à 11h00 à Morlaix, place Edmond Puyo.
Partager cet article
Repost0
10 juin 2021 4 10 /06 /juin /2021 05:30
Maud Vergnol - Un climat préfasciste (éditorial de L'Humanité, 9 juin 2021)
Éditorial : Climat préfasciste
Mercredi 9 Juin 2021

Éditorial par Maud Vergnol

C’est une alerte que nous lançons aujourd’hui dans ces colonnes. Une alerte sur le climat politique d’une extrême dangerosité qui règne depuis quelques mois, aboutissement d’une prétendue « dédiabolisation » d’un parti d’extrême droite dont les représentants et les complices les plus zélés ont leur rond de serviette dans les médias. Le climat des derniers jours, avec la diffusion d’une vidéo insoutenable d’un « ami » d’Éric Zemmour appelant au meurtre de militants communistes et insoumis, puis la gifle infligée mardi au président de la République par ce qui semble être un militant royaliste, marque un basculement très inquiétant pour notre démocratie.

Ce terrorisme d’extrême droite à ciel ouvert, puisque c’est bien de cela qu’il s’agit, est donc prêt à passer à l’acte. Sans que cela n’émeuve outre mesure les grands démocrates autoproclamés de notre pays, à en lire certains de nos confrères. Pire, par la voix de Raphaël Enthoven, idiot utile de Marine Le Pen, on apprend que Jean-Luc Mélenchon serait plus dangereux que la candidate d’extrême droite… « Trump plutôt que Chavez », écrit le prétendu philosophe dans une version 2.0 du « Plutôt Hitler que le Front populaire ». Déjà, en octobre, le mot « collabo » avait été tagué par un groupuscule d’extrême droite en lettres rouges sur le siège du PCF, souillant la mémoire des résistants et victimes du nazisme.

Oui, le fond de l’air est brun, et le confusionnisme dans lequel baigne le débat public ne va pas aider à le dissiper. Dans un tel climat, chacun doit mesurer la portée de ses paroles. Chaque concession au logiciel idéologique de l’extrême droite est une munition supplémentaire donnée à Marine Le Pen. Emmanuel Macron porte une responsabilité majeure en enfermant le débat public dans son duel mortifère avec le RN. À force de jouer avec le feu, plus que le danger pour le président lui-même de s’y brûler les ailes, c’est la démocratie qui risque de se consumer. Notre journal s’est associé à la marche du 12 juin pour les libertés et contre l’extrême droite. Ces derniers événements renforcent notre détermination.

Partager cet article
Repost0
10 juin 2021 4 10 /06 /juin /2021 05:18
Election de Pedro Castillo: un vote d'espor au Pérou! ( Fabien Roussel - PCF)
Élection de de Pedro Castillo : vote d’espoir au Pérou ! (Fabien Roussel
- PCF)
 
L’élection de Pedro Castillo à la présidence de la République du Pérou est une réjouissante nouvelle, lui qui a été qualifié de «mendiant assis sur un tas d’or». Le Pérou a subi trop longtemps des dictatures sanglantes, la corruption généralisée des classes dirigeantes, la violence, la pauvreté, l’analphabétisme, le pillage de ses richesses minières par les multinationales.
La fille de l’ancien dictateur Fujimori, (en prison pour crime contre l’humanité), candidate de la droite, elle-même menacée de poursuites
judiciaires, est battue par un enseignant, fils de paysans analphabètes,
qui a fait d’un crayon géant son «drapeau» de campagne et qui ne veut
«plus de pauvres dans ce pays riche !». Tout un programme bien compris
dans les campagnes méprisées et ces villages indiens interdits d’eau
potable, d’assainissement, de routes, d’hôpitaux, d’écoles.
La candidate de la droite, à bonne école avec son dictateur de père, qui
avait promis de respecter le verdict des urnes, conteste maintenant les
résultats. On peut craindre désormais un scénario  «  à la bolivienne »,
le refus de l’issue électorale, les menaces, le chantage, une possible
intervention de l’armée, de l’organisation des Etats américains, de la
CIA. D’autant que la victoire de Pedro Castillo, après le retour de la
démocratie en Bolivie, est perçue dans l’ensemble du continent
latino-américain comme un vent d’espoir.
Il faudra courage et détermination à Pedro Castillo pour ouvrir les voix
du progrès social, de la démocratie et de la liberté au Pérou. Il lui faudra surtout la mobilisation de toutes celles et ceux qui ont voté pour lui. En effet, il devra affronter les hauts gradés militaires prêts à la sédition. Il lui faudra affronter les multinationales qui, malgré leurs profits records, ne reversent que des miettes au pays tout en saccageant l’environnement. Il lui faudra surtout déjouer les sales coups de Washington.
Je veux dire à Pedro Castillo: vous pouvez compter sur le soutien, la solidarité et l’amitié des communistes français dans votre action contre
l’analphabétisme, l’injustice, la violence, pour la dignité et la liberté.
 
Fabien Roussel, député du Nord, secrétaire national du PCF,
 
 
Le 9 juin 2021.
PEROU: PEDRO CASTILLO ÉLU
Pérou. Avec 50,2% des suffrages contre 49,7% pour la candidate d'extrême droite Keiko Fujimori, l'instituteur Pedro Castillo du mouvement Pérou Libre annonce son élection à la présidence de la République.
Les derniers votes à dépouiller sont ceux de quelques bureaux de l'étranger. Plus favorables à Fujimori, ils sont largement compensés par le vote des régions plus éloignées du Pérou qui ont massivement voté pour "le candidat des pauvres".
Tous les observateurs étrangers ont constaté la régularité du scrutin, y compris l'organisation des Etats Américains qui a félicité L'Onpe, l'organisme chargé de superviser le processus électoral. Ce qui n'empêche pas Fujimori de crier à la fraude. Elle va devoir retourner devant la justice qui la poursuit pour corruption (elle a déjà passé plusieurs mois en prison, n'en est sortie qu'à la faveur de la pandémie et est interdite de sortie du territoire).
"Premier président à être issu du peuple des pauvres", Pedro Castillo doit prendre ses fonctions en juillet, bicentenaire de l'indépendance. Il affirme que le crayon, symbole de sa campagne écrira une page de liberté et de dignité dans l'histoire du pays.
Après la victoire en Bolivie, l'espoir qui monte en Chili, le Pérou des invisibles, ses campagnes si longtemps silencieuses, tout un peuple misérable prend le devant de la scène. C'est tout le cône sud qui entre en changement. Un évènement considérable pour le pays Inca et pour toutes les Amériques.
Maité Pinero
Présidentielle au Pérou : un séisme politique aux répliques régionales
Mercredi 9 Juin 2021 - L'Humanité

Le pays est devenu, ces dernières années, l’un des piliers du jeu d’influence de Washington en Amérique du Sud. Avec le basculement en cours, et la possible élection de Pedro Castillo à la tête de l'État, cette donne stratégique est bouleversée.

Mardi soir, au Pérou, alors que se poursuivait la compilation des procès-verbaux, le candidat de gauche au second tour de l’élection présidentielle, Pedro Castillo, creusait encore l’écart avec son adversaire d’ultradroite, Keiko Fujimori. Voyant se dessiner un troisième revers électoral, celle-ci crie désormais à la fraude ; sa défaite la dépasse : elle aurait des répliques régionales.

En 2011, l’ambassadrice des États-Unis à Lima, Rose Likins, n’avait guère opté pour la discrétion, dans sa campagne en faveur de la fille de l’ancien président Alberto Fujimori, tenant d’un ultralibéralisme autoritaire. La candidate, elle, avait enrôlé comme conseiller l’ex-maire républicain de New York Rudy Giuliani et des cercles ultraconservateurs lui manifestaient bruyamment leur appui depuis Miami.

Barrer la route à la Chine

Le basculement politique en cours au Pérou constitue un revers pour Washington, comme pour les élites pro-américaines qui détiennent dans le pays les leviers du pouvoir économique et politique. C’est que le pays occupe, avec la Colombie, une position stratégique clé dans le dispositif d’influence des États-Unis en Amérique du Sud.

Sur le terrain économique, d’abord, avec la volonté résolue de contrer la montée en puissance de la Chine sur la façade pacifique. Pékin s’est déjà hissé au rang de premier partenaire commercial de Lima, une escale des nouvelles routes de la soie, avec le projet d’une ligne ferroviaire devant relier les deux océans, via le Pérou et le Brésil. Les deux puissances rivales se disputent aussi, dans la région, un accès privilégié aux ressources minérales et énergétiques. «  Le Pérou affiche une gestion saine et prévisible de son économie fondée sur les principes du marché libre. Notre accord commercial bilatéral constitue la base d’une relation commerciale libre, équitable et réciproque, et le Pérou reste une destination importante pour les États-Unis en termes de commerce et d’investissement. Face à la concurrence croissante dans la région, les États-Unis cherchent à consolider leur position de partenaire commercial de choix au Pérou, tout en augmentant leurs avantages », résume un mémento du département d’État.

Une offensive contre le Venezuela

Sur le plan de la politique régionale, le Pérou, qui a noué avec les États-Unis une solide coopération militaire, est devenu, ces dernières années, l’un des pivots de l’offensive de Washington contre les « pays préoccupants », entendre le Venezuela. Point d’orgue de cette stratégie, la création sous l’impulsion de l’administration Trump, le 8 août 2017, du Groupe de Lima, conclave de pays dirigés par des gouvernements ultraconservateurs décidés, selon les termes de la diplomatie américaine, à promouvoir une « résolution pacifique de la crise au Venezuela, un objectif qui s’aligne sur la vision de la stratégie de sécurité nationale pour faire progresser l’influence américaine en faveur des nations souveraines qui coexistent dans la prospérité, la liberté et la paix ». « En soutenant les institutions démocratiques à l’intérieur et au-delà de ses frontières, le Pérou projette un rôle positif dans l’hémi sphère et les organismes internationaux. Cela façonne finalement un hémisphère réceptif aux États-Unis », estime-t-on à Washington. L’alternance n’a pas fondamentalement bouleversé cette ligne : le 2 mai dernier, entre les deux tours de l’élection présidentielle, lors d’une conversation téléphonique, le secrétaire d’État états-unien, Antony Blinken, et le ministre péruvien des Affaires étrangères, Allan Wagner, « ont convenu de l’importance de collaborer pour restaurer la démocratie et la stabilité économique au Venezuela ». Tout au long de la campagne, Pedro Castillo a été désigné comme un « chaviste », un « communiste », un « terroriste », un dictateur en puissance, prêt à mener le Pérou à la ruine économique. « Nous ne sommes pas des terroristes. Nous sommes des travailleurs ordinaires », répond l’instituteur, qui plaide pour une révolution éducative consacrant 10 % du PIB à l’accès gratuit de tous à l’école et à l’université. La diabolisation du candidat de gauche, les attaques idéologiques dont il est la cible, l’hostilité de Washington n’auront pourtant pas endigué la mobilisation, autour de lui, de populations indigènes et paysannes exclues du mirage libéral et de la participation politique.

Partager cet article
Repost0
10 juin 2021 4 10 /06 /juin /2021 05:14
Départementales - Gaëlle Zaneguy, Ismaël Dupont et Claudine Kerguiduff rencontrent l'A.D.A.PE.I à Sainte-Sève - 9 juin 2021
Départementales - Gaëlle Zaneguy, Ismaël Dupont et Claudine Kerguiduff rencontrent l'A.D.A.PE.I à Sainte-Sève - 9 juin 2021

Réunion avec l'A.D.A.P.E.I ce mercredi 9 juin à Sainte-Seve. 2 h de discussion approfondie et sereine sur les attentes de l'association qui regroupe des parents et amis d'handicapés mentaux et qui défend leurs droits, une association représentative dans le Finistère d'un millier de familles et qui travaille aussi bien avec la MDPH qu'avec le Département. Nous avons eu de très bons échanges avec François Cueff, Jean-Noel Holder, Christine Grolleau, Roland Painchaud, sur les parcours de parents d'enfants handicapés et souffrant de troubles psychiques, le manque de structures d'accueil, notamment pour les adultes handicapés, la difficulté du montage des dossiers et des contraintes administratives, les relations avec la MDPH et les délais de traitement des dossiers, le département, l'ARS. Le dernier schéma départemental du handicap réalisé en concertation avec les familles avait satisfait l'association dans sa dimension participative. Seulement, les moyens d'accueil manquent encore et le nombre de places ne répond pas aux besoins. Nous serons des élus tout a fait conscients de la question prioritaire de l'accompagnement des handicaps et des familles d'enfants et d'adultes handicapes, une compétence essentielle des départements même s'ils ne l'ont pas à eux seuls et ont des leviers financiers plus limités que les besoins qui se font sentir. Il y a également urgence pour que l'état déploie de vrais moyens pour l'accueil et l'accompagnement des handicapés. 81 560 Finisteriens ont un dossier à la MDPH. Entre 2015 et 2020, le budget finistérien consacré au handicap a augmenté de 15 millions d'euros et 4119 places sont financés aujourd'hui par le conseil départemental du Finistère.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011