Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2019 5 03 /05 /mai /2019 19:17
Appel à la manifestation pour le respect des droits des émigrés à Quimper: samedi 4 mai à partir de 10h30 devant le palais de justice (FSU Finistère)

Pour le respect des lois

Pour un accueil humain

Dans le Finistère nous constatons une politique migratoire qui va à l’encontre des valeurs humanistes de notre pays des droits de l’homme.

Le droit lui même est bafoué, que se soit par le Département qui ne respecte pas la trêve hivernale, entre autres, et ainsi met à la rue plusieurs dizaines de Mineurs Non Accompagnés en plein hiver, sans compter sur les évaluations sociales au faciès ( « apparence physique ».)

Par la préfecture en réclamant des pièces non nécessaires au renouvellement de la carte de séjour, ou en multipliant les OQTF pour des familles pourtant installées et intégrées ici depuis longtemps.

Par la Justice, que ce soit le Parquet qui s’autorise à ignorer la loi Taubira, en ordonnant des tests osseux, alors même, que le jeune est en possession de papiers réguliers ou bien encore lorsque l’évaluation sociale des services du Département indique clairement que le jeune est mineur

Par les jugements rendus qui s’appuient sur les évaluations sociales à charge et sur des conclusions erronées ou subjectives de la Direction Zonale Police Aux Frontières, par exemple « que la carte consulaire est authentique mais cependant l’employé consulaire a pu ne pas voir une rature sur l’extrait d’acte de naissance», ce qui permet au Juge des Enfants d’écarter des nouvelles pièces du dossier, tel que le passeport.

Par l’Éducation nationale qui, au nom d’un protocole, non public, signé avec le département et donc en marge de la loi, refuse d’inscrire des MNA dans les classes et préfère laisser des jeunes étrangers à leurs portes dans le désoeuvrement le plus total.

L’Éducation nationale qui, dans le Finistère, rechigne à inscrire les élèves de moins de 16 ans tant qu'ils ne sont pas en possession d'un Jugement d’Assistance Éducative, violant ainsi le code de l’éducation qui rend l’instruction gratuite et obligatoire jusqu'aux 16 ans révolus.

Nous, organisations syndicales, politiques, associatives, nous appelons à manifester le samedi 4 mai à 10H30 du Palais de Justice au Département en passant la préfecture pour faire respecter les droits des étrangers et demandons l’application d’une politique migratoire digne de la 6ème puissance économique mondiale, une politique migratoire simplement humaine,et à minima le respect du droit, ce qui n’est pas le cas aujourd'hui dans le Finistère.

Retrouvons nous le samedi 4 mai à 10H30 devant le tribunal !

Défendons:

Le droit d'accueillir.

Dans le Finistère, comme ailleurs en France, les droits des étrangers sont en danger

Qu'ils soient majeurs soumis au Code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile ou mineurs protégés par les droits de l'enfant, rien n'est fait (ou tout est fait!) pour (ne pas) les accueillir.

manque d'hébergements,

manque de personnel dans les services dédiés à leur protection,

octroi du statut de réfugié devenu de plus en plus restrictif sur la base d'une traque aux supposés fraudeurs,

a l'échelle européenne et nationale, mise en place de hotspots aux frontières visant à trier les réfugiés en échange de contreparties financières ou diplomatiques,

Dublin III et sa répartition des demandeurs d'asiles aux conséquences désastreuses,

suspicion systématique et renforcement des contrôles à tous les niveaux : Etat ( Préfecture, tribunaux, éducation nationale pour les mineurs) département,

mises à la rue en pleine trêve hivernale,

des tests osseux dénoncés par le corps médical lui-même et pratiqués sur les mineurs en violation des dispositions de la loi Taubira,,

convention signée entre le département du Finistère et la direction académique sur la répartition des mineurs dans les écoles de notre département au mépris de l'accès libre et obligatoire à l'éducation pour les moins de 16 ans...

Bref, nous ne serons pas les complices passifs de cette politique de rejet qui caractérise depuis plus de 15 ans la politique migratoire de la France et de l'Union Européenne basée sur des logiques irrationnelles de peur et de défiance.

Nous associations, organisations politiques et syndicales condamnons unanimement ces pratiques inhumaines et attentatoires aux droits et libertés fondamentaux en appelant à manifester le samedi 4 mai.

Parce-que nous avons les moyens matériels (des milliards dépensés dans une politique de rejet qui pourraient être investis dans une logique d'intégration) et humains pour les accueillir dignement, nous vous donnons rendez-vous et vous attendons nombreux

samedi 4 mai à partir de 10h30 devant le palais de justice de Quimper.

FSU Finistère.

Partager cet article
Repost0
3 mai 2019 5 03 /05 /mai /2019 19:08
Portrait de candidat : Gilbert Garrel, syndicaliste cheminot

J’ai accepté d’être candidat sur la liste conduite par Ian Brossat parce qu’il est, à mon sens, impératif de faire mesurer aux citoyen·ne·s français·es que cette Europe qui leur semble si loin conditionne, dans les faits, la majeure partie de leur quotidien.

Il est nécessaire de faire prendre conscience à toutes celles et tous ceux qui souffrent des politiques d’austérité que cette situation n’est pas inéluctable, qu’elles et ils ont entre leurs mains la possibilité de faire bouger de manière tangible ces choix libéraux qui les percutent.

Dans mes responsabilités syndicales, j’ai mené le combat avec les cheminots contre les quatre paquets ferroviaires européens qui furent traduits avec zèle dans la loi française par les gouvernements successifs depuis la fin des années 90. Dans cette lutte pour la défense du service public ferroviaire national, de l’entreprise publique SNCF et des acquis sociaux des cheminots, je n’ai trouvé que trop peu d’alliés dans le champ politique.

Si l’on prend la dernière période, et le quatrième ferroviaire qui induit la libéralisation complète du transport ferré de voyageurs, le seul groupe parlementaire européen qui a écouté les syndicats de cheminots, qui a pris en compte leurs propositions alternatives, qui a traduit ces aspirations en amendements pour les porter avec force et conviction, ce sont les députés du groupe de la GUE/NGL où siègent les parlementaires communistes français. Ce sont les seul·e·s qui n’ont pas capitulé face à la vague libérale, qui n’ont pas cédé aux lobbys. Ce sont les seul·e·s qui ont porté la vision progressiste de bâtir un transport ferroviaire européen, dans le cadre d’un service public dû aux populations, construit sur la base d’une coopération entre les États membres et leurs entreprises nationales.

Leur utilité fut grande. Par leurs amendements gagnés, le texte définitif n’impose à aucun État européen de libéraliser ses chemins de fer. La loi française que les cheminots ont combattue avec courage au printemps dernier n’est que le fruit de choix politiques du gouvernement Philippe et de Macron. Il ne faut pas oublier que ce texte ne fut voté qu’avec un écart de 24 voix sur 702 votants. Cela fait ressortir deux éléments :

1- Le travail acharné qu’ont mené ces parlementaires pour gagner une à une les voix d’opposition.

2- Si nous avions eu plus d’élus dans le camp de la vraie gauche, ce texte aurait été rejeté.

Je pense que c’est à partir de tels exemples concrets que nous parviendrons à convaincre de l’utilité de leur vote celles et ceux qui ont tendance à vouloir tourner le dos à ces élections pour marquer leurs désaveux des politiques européennes. Avec les défauts que nous lui connaissons, ce scrutin est à la proportionnelle ; c’est donc une occasion unique que chaque électrice et électeur puisse voir son vote se traduire par une représentativité.

Depuis début avril, j’ai eu le plaisir de répondre à diverses sollicitations pour des initiatives de campagne. Je sens chez les camarades un regain de confiance et une fierté de s’engager derrière des candidats qui sont un réel reflet de la société. « La constitution de notre liste est le miroir de ces citoyen·ne·s si mal traité·e·s par les politiques libérales », « notre chef de file nous rend fiers d’être communistes ». Voilà les mots que j’entends lors de ces belles rencontres.

Comité de soutien finistérien à la liste aux élections européennes du PCF conduite par Ian Brossat: rejoignez le comité de soutien!

Partager cet article
Repost0
3 mai 2019 5 03 /05 /mai /2019 19:06
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)

Fête du viaduc, grosse ambiance cette année à Morlaix. 400 personnes a l apéro, 200 personnes à manger et on a dû refuser du monde, et 600 personnes au moins en tout a être passé sur la fête. Le discours de Cinderella Bernard à 15h30 a été très suivi et applaudi, comme celui de Glenn le Saoût, candidat sur la liste de Ian Brossat à 12h30, nos candidats aux Européennes ayant convaincu de nombreuses personnes de voter PCF aux Européennes et de rejoindre le comité de soutien de la liste "L'Europe des gens contre l'Europe de l'argent" conduite par Ian Brossat. 

Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Fête du Viaduc 2019: du soleil, beaucoup de monde, de la joie, de la fraternité et beaucoup d'échanges politiques - les premières photos (Pierre-Yvon Boisnard, Ismaël Dupont, Mikaël)
Partager cet article
Repost0
3 mai 2019 5 03 /05 /mai /2019 19:02
Événements du 1er Mai : le ministre de l'Intérieur doit être convoqué par les commissions des lois du Parlement
Événements du 1er Mai : le ministre de l'Intérieur doit être convoqué par les commissions des lois du Parlement

Communiqué commun d'Eliane ASSASSI Présidente du groupe CRCE (Communiste républicain citoyen écologiste)

 et d'André CHASSAIGNE, Président du groupe GDR    

 

La manifestation parisienne du 1er mai, qui a rassemblé des dizaines de milliers de manifestant.e.s pacifiques, a été le lieu de violentes interventions des forces de l'ordre sans discernement. Les casseurs, dont la présence avait pourtant été annoncée par le ministère de l’Intérieur et dont nous réprouvons les violences, n'ont nullement été isolés, mais à plusieurs reprises, confondus par les forces de l’ordre avec les manifestants. Fait inédit, le carré de tête syndical de la manifestation a lui-même été disloqué un temps par cette intervention. La doctrine à l'œuvre engage clairement la responsabilité du ministre de l'Intérieur.

Déjà l'an dernier, les explications demandées n'étaient jamais venues, jusqu'à ce qu'éclate l'affaire Benalla. Hier, Monsieur Castaner, a fait état d'une information, révélée fausse par la presse, affirmant que l'hôpital de la Pitié-Salpétrière avait été « attaqué » et son personnel soignant « agressé » alors même que les manifestant.e.s pacifiques qui ont pénétré dans l'enceinte de l'hôpital fuyaient simplement la répression aveugle qui s'abattait sur eux. Ce mensonge intervient alors que depuis décembre Monsieur Castaner a délibérément misé sur les tensions pour isoler en vain le mouvement social de l'opinion publique créant un climat de violence. Trop, c'est trop !

Après le vote de la loi dite « anticasseurs », ces deux événements témoignent de la gravité des atteintes au droit de manifester, droit constitutionnel dont l’État doit être le garant.

Le ministre de l’Intérieur participe volontairement à l’aggravation des tensions, déjà nourries par le refus du Chef de l’État et du gouvernement d’entendre les aspirations populaires. Il se révèle comme un provocateur et un manipulateur, indigne des missions de maintien de l’ordre public et de respect des libertés relevant de sa responsabilité. Sa crédibilité est entachée.

Nos groupes à l'Assemblée nationale et au Sénat appellent à un changement immédiat de la doctrine qui régit l'action des forces de l'ordre. Ils demandent la convocation dans l'urgence du ministre de l'Intérieur par les commissions des lois du Parlement et la création d'une commission d'enquête parlementaire pour que toute la lumière soit faite sur les événements du 1er mai dernier.

Eliane ASSASSI, Présidente du groupe CRCE                                                                      

André CHASSAIGNE, Président du groupe GDR      

Partager cet article
Repost0
3 mai 2019 5 03 /05 /mai /2019 18:58
Publié le 02/05/2019 par PCF
Réforme Macron : un hold-up sur les plus belles années à la retraite

Le Premier ministre vient d’indiquer que le projet de loi sur les retraites sera présenté à la fin de l’été. La rentrée de septembre sera donc très fortement marquée par ces enjeux.

Après la cacophonie gouvernementale sur l’âge de départ à la retraite, Emmanuel Macron a fait le choix d’un allongement de la durée de cotisation. L’exécutif et J.-P. Delevoye, le haut-commissaire en charge des retraites, se fixent l’objectif de maintenir un niveau de dépense de retraite bloqué à un plafond, les 14 % du PIB actuel, malgré l’augmentation du nombre de retraités dans les années à venir. Là est le cœur du problème. Tout le reste en découle.

En matière de retraite, quand on regarde de près les dernières enquêtes d’opinion, les citoyens aspirent à une réforme qui puise apporter trois réponses claires pour éviter un véritable hold-up sur les années à la retraite en bonne santé puis, avec le vieillissement de la population, celles où l’aide et l’accompagnement à l’autonomie sera un vrai choix de société. Quel niveau de pension par rapport au salaire de fin de carrière ? À quel âge ? Pour quel niveau de vie ?

La stratégie du macronisme va consister à ne pas apporter des réponses claires à ces trois questions en essayant, comme le chef de l’État l’a fait lors de sa confrérie de presse, de noyer le poisson sur le « travailler davantage », le « différentiel avec nos voisins en termes de créations de richesse », la pseudo égalité avec un système de retraite « par points » sans que personne ne sache vraiment ce que vaudront ces « points »... Il va falloir contre-argumenter et le faire dans le cadre d’une bataille politique et idéologique de grande ampleur dans les mois à venir. Comment ?

D’abord en faisant la lumière sur une réalité : la réforme Macron aurait pour conséquence un effondrement du niveau des pensions de toutes et tous. Nous en ferons la démonstration. Quant à la réversion, elle deviendrait une option facultative. L’essentiel des salariés serait exclu de dispositifs de solidarité. Pour les femmes, c’est à coup sûr la double peine : les inégalités de salaires et de carrières creuseront encore plus les écarts sur le montant des pensions et sur les âges de départ. Avec cette réforme, les retraités seraient condamnés à voir leur pouvoir d’achat marginalisé par rapport à celui des actifs. Enfin, la réforme entraînerait un nouveau recul de l’âge effectif de départ à la retraite. Décaler son départ... mais jusqu’à quel âge ? Selon la dernière étude d’Eurostat réalisée en 2015, si la France se situe parmi les premiers en matière d’espérance de vie à la naissance, ses indicateurs en matière d’espérance de vie en bonne santé sont médiocres, en dessous de la moyenne européenne. C’est pourquoi la réforme Macron serait un véritable hold-up sur les plus belles années à la retraite. Après ce contre-argumentaire, nous présenterons nos alternatives. Nous parlerons des politiques d’austérité, des cotisations sociales, d’emploi et de salaires, du coût du capital que les entreprises payent et font payer à leurs salariés. Une réforme des retraites pose en fait de véritables enjeux de civilisation. Macron et sa majorité parlementaire veulent en finir avec la Sécurité sociale par une accélération libérale, étatique et autoritaire. Il est parfaitement possible de faire face aux défis démographiques à venir par un financement intergénérationnel et solidaire en s’appuyant sur les richesses créées par le travail. En refusant les préjugés sur le « troisième âge », dont le macronisme abuse, et le flot de contrevérités dominantes sur la vieillesse, on peut tout au contraire penser à une vie digne qui vaille d’être vécue jusqu’au bout de l’existence.

Le collectif de travail sur la réforme des retraites proposera différentes initiatives lors de l’université d’été et la Fête de l’Huma pour contre-argumenter, proposer une autre direction et agir dans un cadre unitaire de riposte à Macron. Avec une action en direction de la jeune génération : lors de notre dernière réunion, le collectif a évoqué cette dimension essentielle à la campagne sur les retraites.

Partager cet article
Repost0
3 mai 2019 5 03 /05 /mai /2019 17:55
Barbara FILHOL candidate sur la liste de Ian Brossat inquiètée par la police de Valence, pour distribution de tracts devant un hôpital

Barbara Filhol, candidate en 10ème position sur la liste de Ian Brossat, qui distribuait des tracts devant l’hôpital de Valence mardi à midi c’est-à-dire, le lendemain de son débat à Die a été interpellée par la police de Valence. Il lui a été reproché par deux policiers de causer un trouble à l’ordre public. Il lui a été demandé d’aller se présenter au commissariat de Vitry, sa résidence, lorsqu’elle arriverait pour contrôle d’identité. Il faut le faire ! Sur quels faits et quels textes s’appuie la police pour exiger cela en plus sans aucun PV écrit... ? Franchement ça commence à aller très mal du côté des libertés dans le royaume macronien !

 

Barbara Filhol est aide-soignante, secrétaire générale du syndicat des EHPAD du Val-de-Marne, investie pour l'amélioration des de l'accueil de nos aînés et des conditions de travail du personnel soignant. Dans un pays comptant 14 millions de retraités, il s'agit d'un sujet de société majeur. 

Partager cet article
Repost0
2 mai 2019 4 02 /05 /mai /2019 05:24
Devant 300 personnes environ, les syndicats ont réclamé « une vraie politique de justice sociale, fiscale et écologique ».
Devant 300 personnes environ, les syndicats ont réclamé « une vraie politique de justice sociale, fiscale et écologique ». (Le Télégramme/Gwendal Hameury)

À l’appel d’une intersyndicale composée de la CGT, FO, la FSU et Sud solidaires, un peu plus de 300 personnes se sont rassemblées places des Otages, ce mercredi matin, avant de prendre part au traditionnel défilé du 1er-Mai dans les rues de la ville. L’occasion pour les représentants syndicaux de rappeler que cette date « ne correspond pas à une fête du travail, que ce n‘est pas juste un jour chômé mais une journée en l’honneur des travailleurs du monde entier », de la Turquie au Brésil en passant par la Palestine ou l’Algérie. Un « symbole encore vivant » qui trouve son origine à Chicago en 1886 (lutte pour obtenir la journée de huit heures) et dont l’objet est la défense des droits des travailleurs. Plus que jamais d’actualité, selon eux, « en ces temps troublés sur le plan social et économique ».

Lors des prises de parole, il a évidemment été question de la politique gouvernementale et d’Emmanuel Macron, considéré comme le « président des riches et des puissants ». Après avoir dénoncé tour à tour « la loi du fric », la suppression du nombre de fonctionnaires, « la destruction des services publics », et réclamé « des salaires dignes pour une vie digne », les syndicats ont jugé que les réponses du président, suite à « un débat tronqué », ne répondaient pas à leurs exigences ni à celles des Gilets jaunes. Moyennant quoi, ils entendent continuer à se battre pour « une vraie politique de justice sociale, fiscale et écologique ». Et d’appeler à soutenir la mobilisation de la fonction publique, le 9 mai.

https://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/social-300-personnes-au-defile-du-1er-mai-01-05-2019-12272698.php

Ouest-France
Manifestation du 1er mai. Environ 300 personnes défilent à Morlaix

Publié le 01/05/2019

Un peu plus de 300 personnes ont manifesté ce mercredi 1er mai, à Morlaix.

 

Un peu plus de 300 personnes ont manifesté ce mercredi 1er mai, à Morlaix. | OUEST-FRANCE

Ils étaient un peu plus de 300, ce mercredi 1er mai, à Morlaix (Finistère). Après un rassemblement place des Otages, le cortège a défilé de la mairie au commissariat.

À l’appel de l’intersyndicale CGT-FO-FSU-Sud solidaires, un peu plus de 300 personnes ont participé au traditionnel cortège du 1er mai, à Morlaix (Finistère). « Ce jour, c’est un symbole toujours vivant », selon le syndicat Sud solidaires, qui rappelle son origine, le 1er mai 1884, à Chicago, lors d’une journée de lutte menée par les syndicats de travailleurs américains pour obtenir la journée de huit heures.

« Un salaire digne pour une vie digne »

En 2019, les revendications sont différentes. FO déplore la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires durant le quinquennat. Pour Solidaires, les annonces de Macron, suite à un grand débat tronqué, ne répondent pas à nos exigences ni à celles des Gilets jaunes. On veut, pour chacun, un salaire digne pour une vie digne.

Un peu plus de 300 personnes ont manifesté ce mercredi 1er mai, à Morlaix. | OUEST-FRANCE
Certains avaient revêtu leur gilet jaune. | OUEST-FRANCE

La CGT, enfin, dénonce la destruction des services publics et la menace pesant sur les libertés fondamentales, comme le droit de manifester. Le syndicat invite d’ores et déjà à une grande journée de mobilisation le 9 mai.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/morlaix-29600/manifestation-du-1er-mai-environ-300-personnes-defilent-morlaix-6330716

Partager cet article
Repost0
2 mai 2019 4 02 /05 /mai /2019 04:45
photo Gwendal Hameury, Le Télégramme

photo Gwendal Hameury, Le Télégramme

Comme chaque année, la section locale du Parti communiste organisait, ce 1er mai, place Allende, sa traditionnelle Fête du viaduc. Et comme de coutume, cette 55e du nom a attiré son lot de visiteurs curieux ou convaincus. Gratuite, cette « mini-fête de l’Huma » avait un double objectif. D’une part, se retrouver, en toute convivialité, entre camarades communistes ou de gauche. Et d’autre part, se mettre en ordre de marche, à moins d’un mois des élections européennes. C’était clairement le but de Glenn Le Saoût, 20 ans, candidat morlaisien sur la liste menée par Ian Brossat, qui a prononcé, sous les applaudissements, un discours d’accueil résolument anti-Macron.
 
(Suite de l'article à venir)
 
Partager cet article
Repost0
2 mai 2019 4 02 /05 /mai /2019 04:38
Européennes: Rencontre avec Marie-Hélène Bourlard, Cindérella Bernard, Glenn Le Saoût à Ploufragan, 18h30 ce jeudi 2 mai

Demain Marie-Hélène Bourlard est à Ploufragan.
C'est l'occasion de rencontrer celle qui est seconde sur la liste #europeDesGens et qui sera la première ouvrière au parlement européen.

Partager cet article
Repost0
30 avril 2019 2 30 /04 /avril /2019 19:42
55e fête du Viaduc du PCF, place Allende à Morlaix, le 1er mai 2019, 12h15-18h: demandez le programme spécial Européennes avec Glenn Le Saoût et Cindérella Bernard!
fête du Viaduc 2018

fête du Viaduc 2018

fête du Viaduc 2016 - avec Claude Bonnard à l'orgue de Barbarie

fête du Viaduc 2016 - avec Claude Bonnard à l'orgue de Barbarie

fête du Viaduc 2013

fête du Viaduc 2013

Glenn Le Saoût, candidat finistérien aux Européennes du 26 mai sur la liste de Ian Brossat et du PCF

Glenn Le Saoût, candidat finistérien aux Européennes du 26 mai sur la liste de Ian Brossat et du PCF

Dans trois jours... La  55ème fête du Viaduc -

Mercredi 1er Mai 2019

Tous les ans, la fête du Viaduc réunit au moins 180 personnes pour le repas, et autour de 400 personnes tout au long de l'après-midi. C'est un rendez-vous incontournable de la vie sociale et politique morlaisienne depuis 1964.  De la culture, de la musique, de la lutte, de la joie, de la fraternité, et les bons repas de Jean-Pierre Beuzit.

A partir de 12 h 15 Place Allende - Morlaix

AU PROGRAMME – Mercredi 1er Mai 2019

12 h 15 - Inauguration de la Fête Discours d’accueil : Glenn LE SAOÛT, candidat aux Européennes

Claude Bonnard à l'orgue de Barbarie

Glenn LE SAOÛT, candidat morlaisien sur la liste du PCF "L'Humain d'abord" (menée par Ian Brossat) pour les élections européennes accueillera tous ceux qui auront répondu à notre invitation pour l’inauguration de la fête. Possédant deux grand pères communistes il était impensable de ne pas penser pour le collectif avant de prôner l’individuel. Âgé de 21 ans, il s’est investi dans son lycée et au sein du syndicat lycéen FIDL, dans les luttes contre la loi travail, les réformes Macron, la sélection à l’université, … Il s’est aussi investi dans son club de foot, « J’ai accepté de m’engager sur cette liste des Européennes conduite par Ian Brossat car je suis convaincu qu’il faut transformer en profondeur les institutions et les politiques européennes actuelles si on veut sauver l’idée européenne et les idées de progrès en Europe, face à la montée de l’extrême-droite ».

à partir de 12 h 30 - Repas

Menus adultes (13 €) : Salade bretonne ; bœuf à la gardienne – riz aux légumes ; gâteau ; café + 1 boisson

Menus enfants (6 €) : Salade bretonne ; bœuf à la gardienne – riz aux légumes ; gâteau ; café + 1 boisson

Tous les ans nous devons refuser du monde à notre restaurant aussi il est préférable de s’inscrire.

On peut s’inscrire en téléphonant au 06 62 74 75 27 ou en envoyant un courriel à pcf-morlaix@wanadoo.fr

PCF MORLAIX - Fête du 1er Mai 2019 (Le télégramme)

Comité de soutien finistérien à la liste aux élections européennes du PCF conduite par Ian Brossat: rejoignez le comité de soutien!

55e fête du Viaduc du PCF, place Allende à Morlaix, le 1er mai 2019, 12h15-18h: demandez le programme spécial Européennes avec Glenn Le Saoût et Cindérella Bernard!
Patricia Paulus

Patricia Paulus

Le groupe Marins des Légendes

Le groupe Marins des Légendes

Cindérella Bernard, une des 4 candidats bretons aux élections européennes, présidente du groupe communiste au conseil départemental des Côtes d'Armor

Cindérella Bernard, une des 4 candidats bretons aux élections européennes, présidente du groupe communiste au conseil départemental des Côtes d'Armor

Toute l'après-midi, Exposition photo : Cyril Deleau (vues insolites de Morlaix et sa région)

Toute l'après-midi, Exposition photo : Cyril Deleau (vues insolites de Morlaix et sa région)

14 h : PATRICIA PAULUS

Patricia pratique depuis longtemps le chant participatif. Elle affectionne particulièrement les chansons " UTILES ", ces chansons qui ont toujours accompagné nos luttes.
Vous pourrez, si vous le souhaitez, chanter avec elle grâce aux textes qui seront à votre disposition.

15 h : interventions politiques et sociales Cindérella BERNARD - Ismaël DUPONT

Cindérella BERNARD, candidate bretonne sur la liste du PCF "L'Humain d'abord" (menée par Ian Brossat) pour les élections européennes, sera présente sur notre fête au cours de l’après-midi. Elle aussi maire adjointe de BEGARD, Présidente du Groupe Communiste au Conseil Départemental des Côtes d’Armor. Issue d’un milieu modeste, elle a travaillé en usine puis elle a exercé plusieurs métiers autour du handicap et de la délinquance. Elle a pris aussi des responsabilités associatives. Elle en a gardé l’exigence de défendre les catégories populaires et de se battre pour les gens et leurs intérêts légitimes.
 

15 h 45 – 17 h : LES MARINS DES LEGENDES

LES MARINS DES LEGENDES:
"Notre répertoire trouve ses sources dans la culture maritime d’hier et d’aujourd’hui.
Nous interprétons autant des chants de bord anciens et traditionnels, qui ont transmis à travers les générations, l’histoire des marins et des grands voiliers, que des oeuvres de poètes et de musiciens plus contemporains.
La commune de Henvic, avec son petit port situé sur l’embouchure de la Penzé, entre Morlaix et Roscoff, représente le port d’attache pour l’association.
Ses membres proviennent de l’ensemble du Pays Léonard."

Toute l’après-midi :
- Exposition photo : Cyril Deleau (vues insolites de Morlaix et sa région)
- Buvette ; Crêperie (cidre – thé – café)
- Jeux : jeux prêtés par le magasin « La Boissellerie » de Plourin les Morlaix (billard hollandais ; …)
- Stands : fleurs - loterie – pêche à la ligne
- Stands : PCF Morlaix (Presse : L’Humanité / Livres d'histoire, de politique/ …)
- Stands : AFPS (Association France Palestine Solidarité)– Morlaix Wavel (de jumelage avec un camp palestinien du Liban)- CIAN (Comité pour l'Interdiction des Armes Nucléaires)

EXPOSITION De la naissance à la fin de vie L’humain d’abord
Situation des retraités en perte d’autonomie.
Les choix gouvernementaux. Quelles propositions et alternatives ?

55e fête du Viaduc du PCF, place Allende à Morlaix, le 1er mai 2019, 12h15-18h: demandez le programme spécial Européennes avec Glenn Le Saoût et Cindérella Bernard!
55e fête du Viaduc du PCF, place Allende à Morlaix, le 1er mai 2019, 12h15-18h: demandez le programme spécial Européennes avec Glenn Le Saoût et Cindérella Bernard!
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011