Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2019 5 25 /01 /janvier /2019 06:31
photo Humanité

photo Humanité

COMMUNIQUE DE PRESSE
 
 
La députée Leïla Güven (HDP) enfin libre ! (PCF)
 
 
Leïla Güven vient d'être libérée après 79 jours de grève de la faim. Le
mouvement d'ampleur dont elle a pris l'initiative, suivi par plus de 250
prisonniers politiques kurdes, visait à obtenir la fin de l'isolement du
leader kurde A. Ocalan.
Injustement arrêtée pour son engagement démocratique, comme d'autres
parlementaires, maires et militants du HDP, Leyla Güven reste durement
meurtrie par cette épreuve, mais elle a fait la démonstration, dans son
absolue dignité, qu'il était possible de faire plier la tyrannie de
Recep Tayyep Erdogan.
Le combat se poursuit dans le sillage ouvert par Leyla Güven. Elle
incarne cette admirable lutte émancipatrice du peuple kurde pour faire
prévaloir la justice, la démocratie et la paix en Turquie mais aussi au
Rojava, menacé par la barbarie du régime turc et ses supplétifs
djihadistes.
La diversité des mobilisations, des grévistes de la faim de Strasbourg
en passant par celle des communistes dans tout le pays doit nous
conduire à amplifier la lutte. Lydia Samarbakhsh, responsable du secteur
international du PCF, au côté de Sylvie Jan présidente de
France-Kurdistan, est présente au tribunal de Diyarbakir ce jour de
victoire pour exprimer le soutien inconditionnel du PCF au peuple kurde
et à tous les démocrates de Turquie.
 
 
Parti Communiste Français,
 
Paris, le 25 janvier 2019.
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2019 4 24 /01 /janvier /2019 06:56
Ulysse - maudit sois-tu! - vendredi 25 janvier, 21h au Bar des Deux Rivières à Morlaix

Vendredi 25 janvier à 21h

Aux Deux Rivières

 

"Ulysse maudit sois-tu"

Spectacle de la compagnie Albaricate

 

"Après dix ans de guerre à Troie, Ulysse mettra dix autres années à retrouver son île d'Ithaque. Aimé et maudit des Dieux, aimé et maudit des femmes, il fait voile pour retrouver son épouse Pénélope qui, pense-t-il, l’attend chez lui. Mais l’océan est vaste et peuplé de dangers, et l’arrogance du guerrier peut être parfois un ennemi bien pire que les cyclopes ou les sirènes."


Quatre ans après leur première création, « Chansons pour les Yeux et les Oreilles »,

Albaricate revient avec un nouveau défi, raconter l’Odyssée en 1h, à deux, et en chansons.
 

Samuel « Albatros » Genin, à la guitare, prête sa voix à Ulysse,

quand Clémence « Suricate » Colin, l’anime de son chansigne.


Mais.. qu’ils commentent avec humour les absurdités du voyage ou bien qu’ils plongent à corps perdus dans les passions amoureuses d’Ulysse, c’est toujours en français et en langue des signes qu’Albaricate vous embarque dans une Odyssée pour les yeux et les oreilles.

 

 

Au chapeau

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2019 3 23 /01 /janvier /2019 11:47
La pénibilité du travail des personnels des Ehpad doit être reconnue pour tous (communiqué intersyndical, 23 janvier 2019)
« La pénibilité du travail des personnels des Ehpad doit être reconnue » pour tous

mercredi 23 janvier 2019

L’intersyndicale* du secteur de l’aide aux personnes âgées et l’AD-PA (Association des directeurs au service des personnes âgées) s’élèvent, dans un communiqué, contre une prime réservée, dans les Ehpad, aux "seuls aides-soignants de la fonction publique hospitalière".

Les organisations ne veulent "pas de primes", mais "exigent l’augmentation des salaires et la revalorisation des carrières dans le cadre statutaire ou conventionnel".

Elles "n’accepteront aucune mesure opposant les personnels entre eux, alors qu’ils subissent tous, quel que soit leur grade ou leur fonction en établissement comme à domicile, le blocage de leur salaire", dénoncent-elles, assurant que "contrairement à ce qu’a déclaré la ministre, aucune organisation syndicale n’a été sollicitée à ce sujet sur quoi que ce soit".

Les 10 organisations syndicales et l’AD-PA s’adressent solennellement au Président de la République, pour qu’enfin il les reçoive et ouvre des négociations sur les revendications, notamment en matière de renforcement des effectifs et d’augmentation des salaires en établissement comme à domicile. Dans le cas contraire, nous n’aurons pas d’autres choix que de décider d’appeler à la grève.

* L’intersyndicale est constituée de la CFDT, la CFTC, la CGT, FO, l’Unsa, la CFE-CGC, la FA-FP, la FSU, SUD et l’Ufas

La pénibilité du travail des personnels des Ehpad doit être reconnue pour tous (communiqué intersyndical, 23 janvier 2019)
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2019 3 23 /01 /janvier /2019 11:21
Proposition de loi du Groupe CRCE relative à la nationalisation des sociétés concessionnaires d’autoroutes

Proposition de loi du Groupe CRCE (Communiste, républicain, citoyen, écologiste) relative à la nationalisation des sociétés concessionnaires d’autoroutes

mercredi 23 janvier 2019

Le groupe communiste du sénat vent de déposer une Proposition de loi relative à la nationalisation des sociétés concessionnaires d’autoroutes et à l’affectation des dividendes à l’Agence de financement des infrastructures de transport de France.

Cette proposition rejoint par ailleurs trois des 42 directives exposées dans la plateforme du 29 novembre 2018 par le mouvement des gilets jaunes, explique le groupe CRCE dans l’exposé des motifs.

Ainsi, cette plateforme appelle premièrement à poser « l’interdiction de vendre les biens appartenant à la France ». Par la renationalisation des autoroutes, nous revenons sur cette erreur originelle du Gouvernement Dominique de Villepin : une erreur qui a été guidée par la seule exigence du désendettement de la France, sans autre considération économique ou industrielle. Une erreur de ce point de vue puisqu’il aurait été financièrement bien plus rentable de conserver cette maîtrise publique. Sur le fond, il s’agit bien de rendre à l’État les moyens d’agir dans l’intérêt de tous, ce qui constitue l’une des voies pour rétablir la souveraineté populaire.

Elle demande deuxièmement que « l’intégralité de l’argent gagné par les péages des autoroutes serve à l’entretien des routes et autoroutes de France aussi qu’à la sécurité routière ». Par la renationalisation des autoroutes, nous permettons d’en finir avec ce détournement d’argent public au profit des actionnaires en affectant l’ensemble des dividendes à l’AFITF.

Elle exprime enfin le souhait de « favoriser les transports de marchandises par voie ferrée », c’est-à-dire d’encourager le report modal, ce qui est l’une des missions de l’AFITF. Les dividendes issus des péages doivent en effet servir le principe posé par le Grenelle de l’environnement de réorientation de la route vers le rail. La lutte contre le changement climatique constitue bien « l’affaire du siècle », selon la pétition signée par plus de deux millions de personnes.

Le texte propose que les sociétés suivantes soient nationalisées :

- A’LIÉNOR ;

- ADELAC ;

- ALBEA ;

- Arcour ;

- Atlandes ;

- Autoroute de liaison Calvados-Orne (ALICORNE) ;

- Autoroute de liaison Seine-Sarthe (Alis) ;

- Autoroutes du sud de la France (ASF) ;

- Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR) ;

- Compagnie Eiffage du viaduc de Millau (CEVM) ;

- Compagnie industrielle et financière des autoroutes (Cofiroute) ;

- Sanef ;

- Société des autoroutes Estérel Côte d’Azur Provence Alpes (Escota) ;

- Société marseillaise du tunnel Prado-Carénage (SMTPC).

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2019 2 22 /01 /janvier /2019 19:27
PCF 29, samedi 2 février: visite de l'exposition Mitchell et Riopelle à FHEL de Landerneau et conférence de Renaud Faroux

Nous organisons avec le PCF Finistère une nouvelle visite de l'exposition temporaire du moment d'art moderne ou contemporain du Fonds Edouard Leclerc à Landerneau avec notre ami conférencier, critique et historien d'art, Renaud Faroux, après les expositions Picasso, Figurations Libres, Henry Moore.

Ce sera le samedi 2 février à Fond Hélène et Edouard Leclerc des Capucins à Landerneau.

" Mitchell - Riopelle: un couple dans la démesure".

Nous ferons une visite guidée à 10h30.

Elle sera suivie d'une conférence avec projection d’œuvres de Renaud Faroux sur l'oeuvre de Mitchell et Riopelle dans son contexte, son intention et sa portée. La salle reste à réserver et la conférence d'une heure environ aura lieu vers 12h00-12h15 jusqu'à 13h30 environ.

Les deux moments sont ouverts aux non adhérents, bien sûr.

Suivi d'un pique-nique convivial avec des mets que tous ramèneront.

Pour l'instant, il y a 22 inscrits, nous pouvons prendre encore 8 inscriptions au moins. Et davantage de camarades encore peuvent participer en nous rejoignant à la conférence.

Le lieu de la conférence de Renaud Faroux à Landerneau sera indiqué ultérieurement.

Réservations et informations: 06 74 44 04 90

La peintre américaine Joan Mitchell (1925‑1992) et le peintre canadien Jean‑Paul Riopelle (1923-2002) s’inscrivent, à l’image de Camille Claudel et Auguste Rodin, de Lee Miller et Man Ray, de Frida Kahlo et Diego Rivera, de Lee Krasner et Jackson Pollock, dans la constellation des mythologies sentimentales et artistiques, où se révèle toute la portée d’un lien affectif étroit entre deux créateurs passionnés et audacieux. Pour la toute première fois, une exposition retrace leurs carrières artistiques respectives à l’aune de leur relation, à compter de leur rencontre en 1955, jusqu’à leur séparation en 1979. Des œuvres emblématiques et principalement de grand format, fruits de leur travail réalisé dans le contexte particulier de cette liaison, seront présentées à Landerneau.

Commissariat : Michel Martin

Exposition conçue par le Musée national des beaux-arts du Québec et réalisée en collaboration avec le Fonds Hélène & Édouard Leclerc pour la Culture, avec le soutien d’Yseult Riopelle et Sylvie Riopelle, de la Joan Mitchell Foundation, et de collections privées et muséales internationales.

PCF 29, samedi 2 février: visite de l'exposition Mitchell et Riopelle à FHEL de Landerneau et conférence de Renaud Faroux
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2019 2 22 /01 /janvier /2019 18:33
Grève à l'éducation nationale le 24 janvier, Parcoursup, manque de moyens des établissements scolaires: communiqué de la section de Brest du PCF
La section du Pays de Brest du Parti Communiste Français soutient le mouvement de grève des enseignants ce jeudi et les appelle ainsi que les parents, lycéens et étudiants à participer au rassemblement qui aura lieu jeudi 24 à 10 h place de la Liberté à Brest. Elle soutient aussi l’appel des organisations de jeunesse qui dénoncent la plateforme « Parcoursup », les frais d’inscription pour les étudiants étrangers
 
Les différentes réformes Blanquer / Macron visent toutes à pratiquer un tri social éliminant des études longues, qualifiantes et émancipatrices des milliers de jeunes des classes populaires principalement.
 
Le champ est ouvert au privé pour occuper les missions éducatives délaissées par l’État, comme on le voit avec la réforme des rythmes scolaires qui aboutit à toujours
 
moins d’école, Et la réduction massive du nombre de postes offerts au concours de recrutement, pour privilégier l’embauche de contractuels précarisés et dépendant des hiérarchies locales. Un pas nouveau vient d’être franchi avec la possibilité des démissions encouragées pour passer en contrats privés.
 
Des salaires en baisse réelle constante, avec la mise en place de système de rémunérations au mérite et indemnisations diverses destinées à encourager la docilité d’exécution des politiques gouvernementales, y compris lorsqu’elles tournent le dos à l’intérêt public, et à mettre en concurrence les personnels
 
 
Les communistes  réclament que des moyens supplémentaires soient mis en œuvre pour accueillir de façon satisfaisante les 32 000 bacheliers supplémentaires et remettre à niveau un enseignement supérieur en grande difficulté.
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2019 2 22 /01 /janvier /2019 18:27
La députée kurde Leyla Güven entre la vie et la mort le gouvernement français doit intervenir auprès d’Erdogan (MRAP)

La députée kurde Leyla Güven entre la vie et la mort
le gouvernement français doit intervenir auprès d’Erdogan

 

En Turquie, la députée kurde du HDP (Parti démocratique des peuples ), emprisonnée depuis plus d’un an, a entamé une grève de la faim le 7 novembre 2018, soit depuis 76 jours. Ces dernières heures, son état s’est détérioré de façon dramatique. Elle a perdu la vue et se trouve maintenant dans le coma. Selon le HDP, 226 prisonniers politiques ont rejoint à ce jour le mouvement de grève de la faim initié par Leyla Güven pour briser l’isolement imposé à Abdullah Öcalan. En France, notamment à Strasbourg et à Paris, des militants kurdes sont également en grève de la faim. Ils dénoncent les conditions de détention des prisonniers politiques en Turquie.

Leyla Güven avait été arrêtée pour avoir dénoncé l’agression de la Turquie contre le canton d’Afrin au Rojava (Kurdistan de Syrie), elle est entre la vie et la mort.

Le MRAP demande au gouvernement français d’intervenir d’urgence auprès d’Erdogan pour obtenir la libération de Leyla Güven, la fin de l’isolement d’Ocalan.

Il réitère son entière solidarité au peuple kurde.

 

Paris, le 22 janvier 2019

La députée européenne Marie-Pierre Vieu en soutien à Leyla Güven (députée kurde du HDP emprisonnée)

Turquie: la députée Leyla Güven (HDP) entre la vie et la mort - Communiqué du PCF, 14 janvier 2019

Soutien à la grève de la faim des militant-e-s kurdes: l'Europe et la France doivent s'engager pour stopper la politique fasciste d'Erdogan!

 

 

La députée kurde Leyla Güven entre la vie et la mort le gouvernement français doit intervenir auprès d’Erdogan (MRAP)
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2019 2 22 /01 /janvier /2019 17:14
Gauche. Le PCF se mobilise pour les gens, pas pour l’argent (L'Humanité - Mardi 22 janvier)
Gauche. Le PCF se mobilise « pour les gens, pas pour l’argent »
Mardi, 22 Janvier, 2019

Fabien Roussel a présenté hier, lors de ses vœux, l’agenda d’un PCF déterminé à « tout faire pour que la voix des citoyens ne soit pas étouffée ».

Place du Colonel-Fabien, hier, la tonalité se voulait offensive. Fabien Roussel y a délivré devant la presse et une série de personnalités – dont l’ambassadeur du Venezuela, des responsables de la CGT, de la FI, de Génération.s ou encore d’associations – ses premiers vœux en tant que secrétaire national du PCF. La politique du « président des ultrariches » en a pris pour son grade. « Notre jeune président semble encore scotché aux vieux dogmes du capitalisme. Sauf que son aveuglement conduit notre pays dans l’impasse et fait monter une colère qui aujourd’hui explose », devait pointer le député du Nord, dont la formation soutient le mouvement des gilets jaunes comme l’appel à la mobilisation lancé par la CGT pour le 5 février.

Mi-février, les signatures de la pétition pour le pouvoir d’achat seront déposées

Mais pour les communistes, outre la politique présidentielle, un responsable est à désigner : le coût du capital. Alors que le dernier rapport annuel d’Oxfam démontre que les 26 personnes les plus riches de la planète détiennent autant d’argent que la moitié la plus pauvre, Fabien Roussel tacle : « Tout le monde s’en offusque, tout le monde trouve ça scandaleux, mais aucun de ceux qui se réuniront à Davos ou des patrons étrangers réunis à Versailles ne proposera d’inverser la tendance ! » Face au refus du gouvernement de revenir sur l’ISF ou aux « mesurettes » telles que la taxe sur les Gafam défendue par Bruno Le Maire, le PCF entend donner de l’écho aux exigences de justice fiscale, sociale et démocratique, propositions concrètes à la clé, a promis son nouveau responsable. Réorientation des aides publiques versées aux entreprises, progressivité de l’impôt sur les sociétés, taxation à la source des bénéfices des multinationales, mise en place d’une véritable liste française des paradis fiscaux, référendum d’initiative populaire, moratoire sur la fermeture des services publics figurent parmi les mesures déjà déposées à l’Assemblée. Et pas question non plus de laisser au gouvernement les conclusions du grand débat.

Le programme des premiers mois de 2019 est d’ores et déjà chargé : dès la mi-février, les signatures de la pétition pour le pouvoir d’achat initiée en novembre seront déposées dans les préfectures, des « cahiers d’espoirs » seront remplis, des rencontres et débat seront organisés. Pour le chef de file des communistes, il s’agit, devait-il dire hier soir, de « tout faire pour que la voix des citoyens ne soit pas étouffée par le gouvernement ni instrumentalisée par des forces d’extrême droite qui rêvent de faire grandir leurs idées nauséabondes. (...) Dans les prochaines semaines, les priorités des Françaises et des Français doivent rester au cœur du débat, et ces priorités ce sont le pouvoir d’achat, l’évasion fiscale, la justice sociale ». Et d’annoncer à la presse : « À la mi-mars, nous vous donnerons rendez-vous pour remettre au gouvernement le compte rendu de ces rencontres, les synthèses de ces cahiers et les propositions de loi qui les accompagneront. » Quant aux élections européennes, « elles doivent être l’occasion de faire monter les mêmes exigences qui s’expriment en France depuis des mois », assure Fabien Roussel, qui devait dévoiler le slogan de campagne du PCF, « Pour l’Europe des gens, pas pour celle de l’argent ».

S’il regrette que les discussions à gauche n’aboutissent pas en vue d’une liste commune, l’élu a confirmé que la liste du PCF, présentée à son conseil national ce week-end, sera dévoilée en intégralité lors d’un meeting à Marseille le 5 février. Marie-Hélène Bourlard, syndicaliste ouvrière, figure du film Merci patron !, y apparaîtra juste après la tête de liste Ian Brossat.

Julia Hamlaoui
Gauche. Le PCF se mobilise pour les gens, pas pour l’argent (L'Humanité - Mardi 22 janvier)
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2019 2 22 /01 /janvier /2019 16:49
Ian Brossat, tête de liste européenne du PCF, à la rencontre des salariés d'Amazon

" À l'occasion de ma venue dans le Loiret, j'ai eu l'occasion d'échanger avec des salariés d'Amazon.
L'un des plus gros sites français d'Amazon est en effet situé à Saran, à deux pas de la salle où nous tenions meeting.
Je reviendrai prochainement plus en détails sur nos échanges. Il y a beaucoup à dire sur les conditions de travail, l'optimisation fiscale"  Ian Brossat 

L'Humanité annonce aujourd'hui, reprenant le rapport d'OXFAM, que "le PDG d'Amazon, Jeff Bezos, est le milliardaire qui a vu sa fortune exploser le plus. Avec une hausse de 39 milliards sur un an, il atteint les 112 milliards, ce qui fait de lui l'homme le plus riche du monde. "1% seulement de sa fortune équivaut au budget total de la santé de l'Ethipie, un pays de 105 millions d'habitants", pointe le rapport d'OXFAM.

Ian Brossat, tête de liste de "la France qui travaille"

Article La Nouvelle République - 21 janvier 2019 à l'occasion de la venue de Ian Brossat dans le Loiret et à St Pierre des Corps

Le chef de file des communistes aux élections européennes était hier à Saint-Pierre-des-Corps pour défendre “ l’Europe des gens ; pas celle de l’argent ”.

Le Parti communiste français dévoilera la composition de sa liste pour les prochaines élections européennes le 2 février, après un vote de validation des militants. On connaîtra alors le nom du représentant de la Touraine qui devrait figurer sur cette liste aux côtés notamment de Sébastien Nugou, un cheminot du Loiret.
“ Déjouer le piège de l’abstention ”
Sans attendre cette annonce, la tête de liste du PCF (désignée depuis le mois de juin) bat déjà la campagne. Connu comme étant l’adjoint au maire de Paris chargé du logement et de l’hébergement d’urgence, Ian Brossat était ainsi hier à Saint-Pierre-des-Corps pour présider un grand repas républicain en présence de 250 personnes. D’emblée, il a souligné la nécessité pour le Parti communiste de s’investir dès maintement dans la bataille des Européennes pour « déjouer le piège de l’abstention » qui avait atteint 54 % en 2004 (et même 63 % à Saint-Pierre-des-Corps). « La participation sera l’un des premiers enjeux de cette élection », a insisté Ian Brossat en faisant allusion à la menace pressante des mouvements nationalistes et/ou fascistes.
Pour les communistes, la campagne électorale qui débute doit faire écho à la colère « légitime » des Gilets jaunes, des invisibles et autres « humiliés de la République ». « Les logiques auxquelles nous nous heurtons en France sont les mêmes que l’on retrouve à l’œuvre en Europe », dénonce Ian Brossat en s’attaquant aux « dogmes » de l’austérité budgétaire et de l’ultra-libéralisme.
Dans les semaines à venir, le PCF compte bien se faire entendre en revendiquant une « juste rémunération du travail », plus de services publics et une lutte impitoyable contre l’évasion fiscale. « Nous défendons l’Europe des gens et non pas celle de l’argent », résume Ian Brossat qui se présente volontiers comme la « tête de liste de la France qui travaille ».
Ian Brossat, tête de liste européenne du PCF, à la rencontre des salariés d'Amazon
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2019 2 22 /01 /janvier /2019 16:35
Le 24 janvier 2019 : grève dans l'éducation nationale? - L'Académie de Rennes perd 124 postes alors qu'elle gagne des élèves
10h Brest -Rassemblement Place de la Liberté puis Manif vers le lieu de l’AG - Maison du Peuple salle 1
Quimper - Rassemblement Place de la Résistance puis Manif vers le lieu de l’AG - Halles St François

Communication du SNES-FSU:

Jeudi prochain 24 janvier, le SNES-FSU avec les organisations syndicales SNEP, SNUEP, SNETAP de la FSU, CGT Éduc’action, Sud Éducation, SNCL FAEN, CGT AGRI, SIES et avec les organisations lycéennes UNL et FIDL appellent les collègues du second degré à cesser le travail.

  • Sur quelles revendications ?

Le retrait de la réforme des lycées, du baccalauréat et de Parcoursup, l’abandon du projet de service national universel, l’arrêt des suppressions de postes, l’augmentation des salaires, le respect de la liberté d’expression et de manifestation (lire ici l’appel intersyndical national).

Le SNES-FSU Bretagne souhaite aussi dénoncer plus particulièrement la volonté du Ministre de museler les enseignants, la publication prochaine du décret pour 2 HSA obligatoires, la situation dans les collèges et lycées de l’académie (voir le tract académique ici).

  • Pourquoi le 24 janvier ?

Les DGH sont arrivées dans les collèges et lycées. Les effectifs remontent dans l’académie qui perd pourtant 123 postes (*) en équivalent temps plein. Les suppressions de postes, les sur-effectifs par division, les pressions aux HSA dégraderont les conditions de travail autant en collège qu’en lycée. Dès cette année, de nombreux collègues pourraient perdre leur poste ou subir un service partagé entre deux établissements. La grève de jeudi doit permettre à tous les établissements de s’organiser pour dénoncer les conditions de rentrée 2019 en plus des effets catastrophiques de la réforme du lycée. La rectrice présidera le lundi 28 janvier le CTA (comité technique académique) pour présenter les conditions de rentrée : les représentants élus du SNES porteront toutes vos demandes, n’hésitez pas à communiquer toutes informations utiles et vos motions. La mobilisation peut permettre de récupérer des moyens et éviter des suppressions de postes. (*) document du CTA du 28/01/19

Les éléments de langage n’y font rien : plus le ministre parle de bienveillance et se prétend « le ministre des professeurs », plus les personnels ressentent un mépris profond à leur égard.
Non aux suppressions de postes ! Non aux réformes du Bac et du lycée !
Toutes et tous en grève le 24 janvier !

Rendez-vous sur la page de l'évènement : https://www.facebook.com/events/295206664465177/
et sur le site https://stopmepris.fr/
Carte tirée de l'US n°785 :https://www.snes.edu/IMG/pdf/us_785_pdf_bd.pdf

#STOPMEPRIS
Chère et cher collègue,
 
Le mépris du ministre envers les personnels continue...
Le SNES-FSU s’est procuré les programmes du lycée alors que le ministère retarde leur parution.
Ils sont censés être publiés dans un BO spécial le 22 janvier 2019. Seuls les arrêtés introductifs sont pour l’instant sortis au JO du dimanche 20 janvier, sans le contenu des programmes.
Tous les programmes sont en ligne sur le site du SNES-FSU avec en regard le nombre de voix obtenues au Conseil supérieur de l’Éducation (CSE) de décembre. Pour une grande majorité d’entre eux, et malgré des votes négatifs, le ministère n’a apporté aucune modification significative avant leur publication, démontrant, s’il en était encore besoin, son mépris pour la profession et ses représentants. Le ministère nous invite aujourd’hui à la même procédure sur les programmes de Terminale.
Le SNES-FSU continue à demander l’abrogation de la réforme du lycée et des programmes qui en découlent. Continuons à nous mobiliser dans la suite des actions déjà engagées.

 
En collège, entre contraintes, pressions et management agressif, les professeurs et vies scolaires doivent quotidiennement pallier les insuffisances budgétaires. La coupe est pleine !
Les effectifs d’élèves augmentent et les moyens diminuent. Les classes sont surchargées et d’une hétérogénéité critique. La réforme du collège et ses assouplissements, bien loin de permettre une meilleure réussite des élèves, a surtout dégradé de manière significative les conditions de travail. Les injonctions se sont multipliées sur les programmes, l’évaluation, l’AP, les projets... Des tensions se développent dans les équipes pour répartir les moyens de la marge horaire qui sert à financer dédoublements, co-interventions, enseignements facultatifs...
Le SNES-FSU continue de demander le respect de la liberté pédagogique et la remise à plat des textes concernant le DNB et l’évaluation des élèves.

 
Toutes et tous en grève jeudi 24 janvier !

 
Le SNES-FSU vous propose d’agir et de manifester notre insatisfaction :
1. En interpellant le ministre
Adressez un courrier personnalisé au ministre Jean-Michel Blanquer et interpellez-le sur les réseaux sociaux. En savoir plus...
2. En participant à la grève et aux manifestations du jeudi 24 janvier
L’intersyndicale a appelé à la mobilisation. En savoir plus...
3. En signant la pétition contre l’article 1 de la loi sur l’école “de la confiance”
L’article 1 de la future loi « pour une école de la confiance » vise à inscrire dans la loi une obligation de réserve qui n’y figure pas. Il permettrait de donner un fondement légal à des mesures disciplinaires condamnant des personnels jugés coupables de « faits portant atteinte à la réputation du service public », expression suffisamment floue pour y inclure toute critique des politiques scolaires. Défendons notre liberté d’expression en signant la pétition ! En savoir plus...
4. En signant la pétition contre l’imposition des 2 HSA
Ce ne sont pas d’heures supplémentaires dont nous avons besoin mais d’une revalorisation qui nous concernera tous et toutes ! Signer la pétition...
 
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011