Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 octobre 2018 7 21 /10 /octobre /2018 16:38
Chateaubriant, 21 octobre 2018: souvenons-nous des 27 et soyons dignes d'eux!
Ian Brossat était au côté d'Eric Guellec, vice-président communiste de Brest Métropole

Ian Brossat était au côté d'Eric Guellec, vice-président communiste de Brest Métropole

Il y a 77 ans le 22 octobre 1941, les Allemands fusillaient 27 résistants communistes à Châteaubriant. Parmi eux, Charles Michels, Jean-Pierre Timbaud, ou encore Guy Moquet. Soyons dignes d'eux et faisons vivre leur souvenir.

Ian Brossat, 21 octobre 2018 

Chateaubriant, 21 octobre 2018: souvenons-nous des 27 et soyons dignes d'eux!
Partager cet article
Repost0
21 octobre 2018 7 21 /10 /octobre /2018 09:28
PRÈS DE LA MOITIÉ DES JEUNES FRANÇAIS A DES DIFFICULTÉS FINANCIÈRES (L'Humanité, Lorenzo Clément, 19 octobre 2018)
PRÈS DE LA MOITIÉ DES JEUNES FRANÇAIS A DES DIFFICULTÉS FINANCIÈRES
Vendredi, 19 Octobre, 2018
Près de la moitié des jeunes Français déclarent avoir des difficultés financières, qui restreignent leur accès à la culture ou leur capacité à se nourrir sainement, selon une enquête du Secours populaire publiée ce vendredi.
Ils sont 47% à rencontrer des difficultés financières pour accéder à des activités culturelles et de loisirs et 46% pour se procurer une alimentation saine et équilibrée, selon ce sondage, réalisé pour l'association par l'institut Ipsos. "On voit de plus en plus de jeunes frapper à la porte de notre association pour demander une aide matérielle ou morale", expliqueChristian Lampin, l'un des secrétaires nationaux du Secours populaire. "Depuis deux ans, on a quasiment doublé nos antennes de distribution de nourriture pour les étudiants par exemple."
Les jeunes Français de 15 à 25 ans interrogés au cours de cette enquête déclarent également à 48% avoir du mal à s'acheter des vêtements convenables. Environ un tiers d'entre eux ont aussi des problèmes financiers pour payer certains actes médicaux ou pour régler leur loyer. Ces difficultés concernent plus les filles que les garçons, et sont davantage ressenties par les jeunes actifs et les demandeurs d'emploi que par les étudiants, selon l'enquête.
Ils partagent ces problématiques avec les jeunes d'autres pays européens, notamment les Britanniques. Eux sont 46% à peiner pour se cultiver ou se divertir et 50% à avoir du mal à manger sainement. Pour subvenir à leurs besoins, 80% des jeunes Français travaillent, soit par des "petits boulots" soit au moyen d'un emploi à temps partiel ou plein. C'est un peu moins que leurs voisins polonais (87%) ou britanniques (84%), mais un peu plus que les jeunes Italiens (77%).
Les jeunes Français dépendent également pour beaucoup de leurs parents: ils sont 59% à solliciter leur aide pour subvenir à leurs besoins, et 37% vivent chez leurs parents ou chez un proche pour économiser un loyer. L'hébergement familial est encore plus répandu chez leurs voisins du même âge: 60% des Italiens, 55% des Polonais et 47% des Britanniques y ont recours.
 
Enquête réalisée du 20 septembre au 8 octobre, auprès de 1.000 jeunes Français, 500 Britanniques, 500 Italiens et 500 Polonais, âgés de 15 à 25 ans, selon la méthode des quotas. 
Lorenzo Clément avec AFP
Partager cet article
Repost0
21 octobre 2018 7 21 /10 /octobre /2018 09:24
Les communistes et Ian Brossat mobilisés avec la CGT pour défendre les femmes de chambre de l'hôtel palace Park Hyatt
Les communistes et Ian Brossat mobilisés avec la CGT pour défendre les femmes de chambre de l'hôtel palace Park Hyatt
Les communistes et Ian Brossat mobilisés avec la CGT pour défendre les femmes de chambre de l'hôtel palace Park Hyatt

Ian Brossat @IanBrossat

Elles sont femmes de chambre, gouvernantes, elles travaillent au Park Hyatt, l'un des plus beaux hôtels parisiens et réclament le respect. 
À leur côté pour les soutenir dans leur combat contre l'injustice.

 

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2018 7 21 /10 /octobre /2018 09:17
Guerre au Yémen: L’urgence d’un embargo sur les armes (Pascal Torre, PCF)

Guerre au Yémen: L’urgence d’un embargo sur les armes

 

Depuis 2015, une coalition conduite par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis a lancé une offensive contre les houthistes qui tiennent le nord du Yémen, dont la capitale Sanaa, accusés de s’opposer au président Hadi et de recevoir l’aide de l’Iran. Cette guerre menée contre le pays le plus pauvre du monde arabe a provoqué l’écroulement de l’État et l’effondrement de l’économie, tandis que plus de 18 000 frappes aériennes en trois ans détruisaient toutes les infrastructures. Alors que le conflit s’enlise et qu’aucune victoire militaire n’est possible, Riyad planifie une stratégie de la famine par le bombardement du port d’Hodeïda dans lequel transite 70 % des importations et de l’aide caritative.

Catastrophe humanitaire et crimes de guerre

L’ONU parle désormais de “la pire catastrophe humanitaire”. Selon l’ACLED, 50 000 personnes ont déjà trouvé la mort sans compter les victimes civiles dont il est presque impossible à l’heure actuelle de mesurer le nombre tant il est effrayant. Les 2/3 de la population dépendent désormais de l’aide humanitaire, alors que 5,2 millions d’enfants ne savent pas ce qu’ils vont manger. Aux bombes, à la famine s’ajoutent les épidémies, notamment celle du choléra. Des vagues de réfugiés se nourrissent d’ordures et de feuilles d’arbres.
Dans un rapport récent, un groupe d’experts de l’ONU évoque des crimes de guerre dans les deux camps ainsi que l’utilisation de la torture par Abou Dhabi dans les territoires sous leur protectorat au sud. La coalition met d’ailleurs tout en oeuvre pour les dissimuler, multipliant les pressions sur les enquêteurs et les pays qui soutiennent cette démarche, menacés de représailles économiques. Avec le soutien inconditionnel de Donald Trump, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis se sentent tout permis.

Les armes françaises tuent au Yémen

Les ventes d’armes ont explosé ces deux dernières décennies au Moyen-Orient, alimentant toutes les tensions et les guerres bien au-delà de cette sphère géographique. Dans ce macabre palmarès, l’industrie d’armement française occupe le 3e rang. Pour des milliards d’euros, elle vend les chars Leclerc, des blindés légers, les canons Caesar, des munitions, des fusils de précision, des ogives, des missiles, des pièces détachés, des avions Rafale, des frégates et se positionne pour des patrouilleurs, des radars ainsi que des avions multirôles. À cela s’ajoute les services qui vont avec, les formations de troupes, l’appui tactique, les signatures d’accord de coopération militaire ainsi que l’insertion de groupes français dans des entreprises de défense saoudienne ou émiratie. On peut de ce fait évoquer une consanguinité entre les complexes militaro-industriels français et ceux du Golfe expliquant le mutisme et la complicité de Paris. Le ministre des Affaires étrangères proclame à qui veut bien l’entendre que la France est l’amie des tyrans du Golfe.
Or, les preuves s’accumulent, grâce à la rigueur du travail de nombreuses ONG, quant à l’implication d’armes françaises dans le conflit yéménite. Ces ventes d’armes se poursuivent alors que la France a ratifié le Traité sur le commerce des armes (2014) et la position commune de l’Union européenne (2008). Ils stipulent que ces exportations sont frappées d’illégalité si elles servent à commettre des crimes de guerre par des pays qui ne respectent pas le droit humanitaire. C’est le cas au Yémen.

Un embargo immédiat sur les ventes d’armes

Récemment, 16 ONG françaises ont réclamé l’arrêt des ventes d’armes mais aussi le respect des engagements internationaux de la France. Une centaine de parlementaires, de tous bords, ont exigé la création d’une commission d’enquête parlementaire bloquée par la présidente de la commission des Affaires étrangères Marielle de Sarnez. Le Parlement européen a, quant à lui, voté une résolution dans ce sens en 2017 tandis que Marie-Christine Vergiat, de la GUE/NGL, a interpellé la Commission ces jours-ci. A l’image de ce qui se fait en Belgique, en Espagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et même aux Etats-Unis, un débat public s’impose pour interdire les ventes d’armes à tous les belligérants. La France est le seul pays européen où le gouvernement dispose, dans l’opacité la plus complète, de toute latitude sur le commerce des armes. Le monopole du pouvoir du président de la République en matière de Défense et de Politique étrangère est inacceptable.
L’inflexibilité de l’exécutif, alors que le malaise grandit partout, est indigne car il y a urgence à faire cesser les bombardements et les combats, à faire respecter les résolutions de l’ONU pour l’accès au secours et imposer le retrait de toutes les forces étrangères du Yémen afin d’esquisser une solution politique. L’embargo sur les armes serait un signe politique déterminant. La France a tout à perdre à une telle alliance avec l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis.

Pascal Torre
commission des Relations internationales du PCF
article publié dans Communistes du 17 octobre 2018

Guerre au Yémen: L’urgence d’un embargo sur les armes (Pascal Torre, PCF)
Partager cet article
Repost0
21 octobre 2018 7 21 /10 /octobre /2018 09:11
Jean-Luc Mélenchon dans le texte: contre les journalistes de France Info

Jean-Luc Mélenchon dans le texte: contre les journalistes de France Info

Jean-Luc Mélenchon, dans un état de transe haineuse au moment de la perquisition judiciaire dont a été l'objet son mouvement pour enquêter sur des présomptions d'emplois fictifs de collaborateurs au Parlement européen et de surfacturation lors de sa campagne présidentielle, avec un conflit d'intérêt avec sa directrice de campagne dirigeant aussi une société privée de communication financée par le compte de campagne, et donc aussi par le contribuable, a osé commettre le fameux "La République, c'est moi ! ".

Référence à "L'Etat, c'est moi!" de Louis XIV? 

Non, la République, c'est le "nous", et ce qui permet à ce "nous" de vivre ensemble pacifiquement et de régler ses rapports selon des règles de démocratie, de justice et de tolérance pour préserver la liberté des uns et des autres. 

Il est bien loin en tout l'idéal républicain socialiste d'un Jaurès dans l'attitude d'un Jean-Luc Mélenchon qui méprise du haut de son olympe révolutionnaire de pacotille et vomit sur les juges, la justice, l'état de droit, les journalistes indépendants qui font leur travail, et qui montre toute son arrogance de caste face à une jeune journaliste qui avait le malheur de parler avec l'accent du midi et de lui poser une question dérangeante. 

La République, ce n'est pas l'hystérisation des rapports sociaux et politiques, la diabolisation des journalistes et de l'adversaire politique, le discours insurrectionnel quand on est rattrapé par la justice pour des soupçons de fraudes. 

La violence que dégage Jean-Luc Mélenchon et son premier carré de tontons flingueurs dans le moment est juste pathologique. 

Même si évidemment elle n'est pas dénuée d'arrière-pensée: Mitterrand, Pasqua, Le Pen, Fillon et tant d'autres ayant été habitués de créer des "affaires dans les affaires" qui les touchaient et de se poser en victime de complot, pour dériver l'attention de l'opinion publique.

Ainsi, il y a des précédents fâcheux au fait de traiter les journalistes ou les juges de "chiens" et de les traiter comme des chiens.  

Par contre, quand Mélenchon demande à ses partisans de chasser en meute, de "pourrir" les journalistes de France Info et de Radio France parce qu'ils ont été trop impertinents et qu'il traite les journalistes de France Info de "menteurs", d'"abrutis", de "tricheurs", c'est de l'inédit. 

Tout à sa stratégie populiste, Jean-Luc Mélenchon, renonçant aux fondements de sa culture politique républicaine et socialiste, est en train de se transformer en Trump national, un démagogue sans principes !

C'est triste, surtout pour ses électeurs de 2012 et 2017 qui ne dissocient pas les idéaux de gauche de la liberté et de l'indépendance des médias et de la justice, de la responsabilité politique, du respect humain. 

Ismaël Dupont       

SNJ-CGT France télévisions: L’intolérable mépris de Jean-Luc Mélenchon pour les journalistes (SNJ-CGT)

   

Site internet de France Info: 

Une lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon

La Société des journalistes de Radio France (SDJ) a également réagi, samedi 20 octobre, dans une "lettre ouverte des ‘abrutis de franceinfo’ à Jean-Luc Mélenchon". La Société des journalistes s’interroge : "Que répondre à tels propos ? Mardi vous assuriez que votre personne était 'sacrée'. Alors voilà, M. Mélenchon, ce qui est 'sacré' pour nous : l’information."

"Si demain un ou une journaliste de Radio France se faisait physiquement agresser par une personne habitée d’une 'haine juste et saine' et qui aurait mal interprété votre appel à 'pourrir' des 'abrutis', quelle serait alors votre réaction ?", a poursuivi la SDJ, qui rappelle que les journalistes de la cellule investigation de Radio France s’intéressent "autant aux comptes de campagne de la France Insoumise qu’à ceux de La République en Marche".

Une plainte du syndicat SNJ-FO

Le syndicat SNJ-FO a indiqué pour sa part qu’il allait porter plainte contre Jean-Luc Mélenchon. "Nos avocats avaient reçu mandat d’étudier une procédure liée aux propos diffamatoires de Jean-Luc Mélenchon. Ils en étudient désormais une seconde pour cet appel à la haine et la violence", a expliqué le syndicat.

Jean-Luc Mélenchon est dans "son droit le plus strict" de démentir l’enquête de la cellule investigation de Radio France, assure de son côté le syndicat SNJ Radio France, mais "on répond à une enquête par des faits, pas par des insultes. Du moins, si on veut être crédible".

 

 

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2018 7 21 /10 /octobre /2018 09:10
Dimanche 21 octobre: dernier jour du Festival des Autres Mondes et de l'exposition Zehra Dogan au Roudour de St Martin des Champs: vente aux enchères, table-ronde, concert de Yildiz
Dimanche 21 octobre: dernier jour du Festival des Autres Mondes et de l'exposition Zehra Dogan au Roudour de St Martin des Champs: vente aux enchères, table-ronde, concert de Yildiz
Dimanche 21 octobre: dernier jour du Festival des Autres Mondes et de l'exposition Zehra Dogan au Roudour de St Martin des Champs: vente aux enchères, table-ronde, concert de Yildiz

Incroyable exposition Zehra Dogan au Roudour de St Martin des Champs!  Les œuvres de l'artiste et journaliste kurde embastillée par le régime fasciste d'Erdogan ont une force d'émotion extraordinaire et une beauté singulière. 

Félicitations à Laurent Baudry et à l'association de La Minoterie et Kedistan pour tenu le pari, grâce aussi à l'espace culturel du Roudour et à la mairie de St Martin des Champs, de faire venir les œuvres de cette artiste magnifique, sensible, engagée, à la volonté d'acier.  Et pour avoir organisé un festival d'une telle ambition et d'une telle qualité. 

Si vous n'avez pas été voir l'exposition encore, précipitez-vous, c'est le dernier week-end où elle est en pays de Morlaix.

Les œuvres de Zehra sont mises en vente selon sa volonté pour financer la construction d'une école dans la région kurde de Turquie. Des artistes ont aussi fait don d’œuvres pour les enchères afin que l'argent soit transmis au profit des kurdes opprimés, pour des reconstructions, la défense des droits, etc.  

Zehra Dogan, née en 1989 à Diyarbakir, activiste féministe et au service des droits de l'homme, journaliste et artiste, a été arrêtée et emprisonnée le 21 juillet 2016, condamnée pour propagande à 2 ans 9 mois et 22 jours de prison pour avoir publié "les notes d'Elif Akboga", une fillette kurde de 10 ans, et d'avoir partagé un dessin conçu sur tablette numérique reproduisant une photographie de Nusaybin dévastée et ornée de drapeaux turcs - photographie diffusée sur les réseaux sociaux par les militaires turcs eux-mêmes pour célébrer les destructions. 

  

Dimanche 21 octobre: dernier jour du Festival des Autres Mondes et de l'exposition Zehra Dogan au Roudour de St Martin des Champs: vente aux enchères, table-ronde, concert de Yildiz
Dimanche 21 octobre: dernier jour du Festival des Autres Mondes et de l'exposition Zehra Dogan au Roudour de St Martin des Champs: vente aux enchères, table-ronde, concert de Yildiz
Une table ronde : dimanche 21 Octobre 14h-17h – Le Roudour
 

#10 Art et Culture
Zehra Doğan : L’Art de plain-pied dans l’Histoire
21 Octobre 14h-17h – Le Roudour

Zehra Doğan est diplômée des Beaux-Arts et n’a pas fait d’école de journalisme. C’est pourtant avec trois reportages sur les femmes yézidies qu’elle obtient un prix de journalisme prestigieux comme Metin Göktepe. C’est aussi sa volonté de « sortir », comme elle le dit lors de cette distinction, qui la fait devenir cofondatrice d’une agence de presse féminine. Et c’est aussi le dessin qui prend le relais de la plume et de la caméra, quand les mots ne suffisent plus à décrire l’innommable.

Et Zehra excelle alors, tant sur sa tablette numérique, par un dessin qui va la conduire en prison, qu’avec peu de moyens, toiles, le papier journal, et même des matériaux de récupération.

Elle s’inscrit dans le présent, elle témoigne dans l’urgence, même avec ce manque de moyens. C’est chaque fois un acte de résistance… une volonté de transmission. Elle archive un réel passé sous silence, le quotidien des exactions et de l’oppression, tout autant que celui des femmes, profondément inscrit dans sa démarche. Mais ses toiles, ses œuvres sur papier, vont bien au-delà de « dessins de journaliste ». Zehra construit une œuvre picturale à part entière, pas à pas, avec et dans les conditions qui lui sont faites. L’artiste est présente à tous les stades de sa résistance.

Son œuvre atteint affectivement le public qu’il soit amateur d’art ou non. La force de son expression agit comme un gifle qui réveille, et ouvre les yeux crûment sur des vérités. Les visiteur-e-s, se questionnent, s’informent, découvrent, comprennent, et ne quittent pas l’expo indemnes.

Zehra souligne aussi : « L’Histoire est écrite par des dominants, donc elle est erronée, déformée, manquante. Par exemple, dans l’Histoire écrite de la main des hommes, le patriarcat a fait disparaître la femme de l’Histoire. Pour l’Art, c’est pareil, il faut absolument qu’on se le réapproprie… »

Peut-on classer Zehra dans l’Art contemporain ? Oui, parce qu’elle est de plain-pied dans l’histoire. Non, parce qu’elle n’en utilise pas les codes marchands, qu’elle puise en permanence dans ses racines qui font son présent, qu’elle n’est pas « hors culture », ou mondialiste universelle.
Alors inclassable Zehra ?

Intervenant-e-s :

• Gianluca Costantini | Artiste activiste et journaliste graphiste italien. « Histoire de résistance »gianlucacostantini.com (Site censuré par Erdoğan depuis trois ans). (Italie)

• Niştiman Erdede | Artiste activiste, réfugié politique kurde. (Suisse)

• Engin Sustam | Chercheur en sciences sociales et spécialiste de l’espace kurde. Université des Beaux-arts de Mimar Sinan à Istanbul et l’EHESS. Chercheur associé à l’IFEA d’Istanbul, Paris 8. Auteur du livre « Art et Subalternité kurde entre violence et résistance ». (France)

… d’autres invité-e-s en attente de confirmation.

Modération

Mathieu Ducoudray | Directeur de Livres et lecture en Bretagne.
 
 
Et aussi une vente aux enchères d'œuvres aux bénéfices des associations de soutien des
populations kurdes.....................   dimanche 21
 à 13h30 

 Épilogue musical »
Le Roudour, 21 octobre, 20h
Un dernier concert pour clore ce festival en solidarité avec Zehra Doğan et tou-te-s les prisonnier-e- s politiques en Turquie !
Avec Groupe Yıldız
Entrée 7€
Bien à vous tous!
 
Vente aux enchères
  • Le 21 Octobre, 14h-17h , vente de reproductions d’œuvres de Zehra et d’œuvres d’artistes pour Zehra.
 
Programme festival  :
 
Yildiz, de retour dans le pays de Morlaix, 20h au Roudour dimanche 21 octobre, Du talent, de la générosité, une voix et une musique (oud, violon, tambourins) qui nous emmène très loin dans l'expression de l'amour, de la nostalgie, de la douleur, des peuples historiques de l'Anatolie (Turcs, Kurdes, Grecs, Arméniens), le groupe breton Yildiz qui s'est spécialisé avec bonheur dans l'interprétation de chants classiques d'Orient, de Thrace et d'Anatolie, avec Estelle Beaugrand, chanteuse très émouvante à la voix pure et profonde, Fabien Gillé (oud), Julien Lebon (Violon), Gaëtan Samson (Derbouka, Riqq, Daf perse, Mazar, Cymbales) a enthousiasmé et fait danser les participants à l'inauguration de l'exposition Zehra Dogan à Traon Nevez. Quel plus bel hommage à Zehra Dogan, la jeune artiste kurde emprisonnée par Erdogan, pouvait-on faire que d'exhausser ainsi toute l'humanité de l'âme anatolienne et l'histoire de cette région par l'intimité des émotions et des chants.

Yildiz, de retour dans le pays de Morlaix, 20h au Roudour dimanche 21 octobre, Du talent, de la générosité, une voix et une musique (oud, violon, tambourins) qui nous emmène très loin dans l'expression de l'amour, de la nostalgie, de la douleur, des peuples historiques de l'Anatolie (Turcs, Kurdes, Grecs, Arméniens), le groupe breton Yildiz qui s'est spécialisé avec bonheur dans l'interprétation de chants classiques d'Orient, de Thrace et d'Anatolie, avec Estelle Beaugrand, chanteuse très émouvante à la voix pure et profonde, Fabien Gillé (oud), Julien Lebon (Violon), Gaëtan Samson (Derbouka, Riqq, Daf perse, Mazar, Cymbales) a enthousiasmé et fait danser les participants à l'inauguration de l'exposition Zehra Dogan à Traon Nevez. Quel plus bel hommage à Zehra Dogan, la jeune artiste kurde emprisonnée par Erdogan, pouvait-on faire que d'exhausser ainsi toute l'humanité de l'âme anatolienne et l'histoire de cette région par l'intimité des émotions et des chants.

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2018 7 21 /10 /octobre /2018 08:42
Le tribunal ordonne l'expulsion des migrants sans abris logés par la mairie de Montreuil - réaction de Ian Brossat

Le tribunal ordonne l'expulsion des travailleurs migrants de Montreuil installés depuis le 26 septembre dans un immeuble vide appartenant à l'État. 
Est-il acceptable que le droit au logement soit toujours sacrifié sur l'autel du droit de propriété ?
Soutien à Patrice Bessac, Maire de Montreuil, qui avait décidé de le réquisitionner.

Ian Brossat

Le tribunal ordonne l'expulsion des migrants sans abris logés par la mairie de Montreuil - réaction de Ian Brossat
Partager cet article
Repost0
21 octobre 2018 7 21 /10 /octobre /2018 08:35
Non au fascisme au Brésil: manifestation place Stalingrad à Paris (photos de la sénatrice communiste Laurence Cohen)
Non au fascisme au Brésil: manifestation place Stalingrad à Paris (photos de la sénatrice communiste Laurence Cohen)
Non au fascisme au Brésil: manifestation place Stalingrad à Paris (photos de la sénatrice communiste Laurence Cohen)
Non au fascisme au Brésil: manifestation place Stalingrad à Paris (photos de la sénatrice communiste Laurence Cohen)

Place Stalingrad, très beau rassemblement pour combattre la montée de l’extrême droite et de son candidat Bolsonaro avec Autres Brésils et France Amérique Latine.

Brésil: un front démocratique appelle à voter contre le fascisme

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2018 7 21 /10 /octobre /2018 07:00
Manifestation pour la libération de George Ibrahim Abdallah - avec Marie-Pierre Vieu
Manifestation pour la libération de George Ibrahim Abdallah - avec Marie-Pierre Vieu
Manifestation pour la libération de George Ibrahim Abdallah - avec Marie-Pierre Vieu
Manifestation pour la libération de George Ibrahim Abdallah - avec Marie-Pierre Vieu
Manifestation pour la libération de George Ibrahim Abdallah - avec Marie-Pierre Vieu

Succès de la manif de Lannemezan pour exiger la libération de Georges Ibrahim Abdallah! La mobilisation grandit.
La France et Macron doivent agir! #Liberté

Marie-Pierre Vieu, députée européenne communiste

La France est un Etat de droit : Liberté pour Georges Ibrahim Abdallah (PCF)

 

Ce 24 octobre, Georges Ibrahim Abdallah aura passé 35 ans derrière les barreaux dont 19 ans au-delà de sa peine incompressible et ce, au mépris de tout principe de justice d'un Etat de droit.

Dirigeant du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), Georges Ibrahim Abdallah, aujourd'hui âgé de 62 ans, a été arrêté en 1984 en France et condamné une première fois en juillet 1986 pour "faux et usage de faux" puis, en 1987, pour complicité d'assassinat.

Il est libérable depuis 1999 mais toutes les demandes de remise en liberté ont été rejetées ou cassées en seconde instance après que des pressions politiques soient exercées pour le maintenir en détention au motif qu'il n'a pas "exprimé de regrets" pour les faits imputés.

La peine de prison effectuée par Georges Ibrahim Abdallah équivaut à plus du double d'une peine de sûreté de 15 ans.

Son maintien en détention obéit à l'évidence à des motifs politiques. Les autorités israéliennes et étasuniennes sont chaque fois intervenues pour l'exiger des gouvernements français successifs transformant la justice française en instrument de vengeance, contraire à tout principe de droit dans notre pays.

Georges Ibrahim Abdallah est, à ce jour, le plus ancien prisonnier politique d'Europe et il est incarcéré en France, à la prison de Lannemezan.

A la veille de la manifestation du 20 octobre devant la prison de Lannemezan et de la semaine de mobilisation du Collectif pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah, le Parti communiste français (PCF) exige une nouvelle fois sa libération immédiate en respect et application des règles de droit et de la défense de la justice française.

Parti communiste français
Paris, le 14 octobre 2018

 

 

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2018 6 20 /10 /octobre /2018 07:00
Pascal Torre et Bérivan Firat avec une représentante de France-Kurdistan au Stand du PCF Finistère de la fête de l'Huma 2018

Pascal Torre et Bérivan Firat avec une représentante de France-Kurdistan au Stand du PCF Finistère de la fête de l'Huma 2018

Hazal Karakus

Hazal Karakus

Sengul Karaka

Sengul Karaka

Christine Prunaud

Christine Prunaud

Hulliya Turan (photo France 3 Régions)

Hulliya Turan (photo France 3 Régions)

Débat de la fête de l'Huma Bretagne 2018 
Samedi 1er décembre à 18h au Parc des Expositions de Lorient  
En Turquie et en Syrie - Solidarité avec le peuple kurde, le combat des femmes kurdes pour l'égalité, la liberté, l'émancipation 

 

Avec:  

Hazal Karakus du Mouvement International des femmes kurdes

Sengul Karaka du Mouvement International des femmes kurdes

Christine Prunaud, sénatrice communiste des Côtes d'Armor, très engagée dans la solidarité internationale, arrêtée par les autorités turques d'Erdogan alors qu'elle observait les violences et illégalités lors des dernières élections dans les régions kurdes de Turquie

 Hülliya Turan, secrétaire départementale PCF du Bas-Rhin, d'origine kurde de Turquie, arrêtée avec Christine Prunaud et Pascal Torre en Turquie
Pascal Torre, animateur secteur international du PCF, spécialisé sur le Proche et le Moyen-Orient

Table-ronde animée par Ismaël Dupont 

Au Kurdistan turc, au Rojova syrien - Solidarité avec le peuple kurde, le combat des femmes kurdes pour l'égalité, la liberté, l'émancipation 
Au Kurdistan turc, au Rojova syrien - Solidarité avec le peuple kurde, le combat des femmes kurdes pour l'égalité, la liberté, l'émancipation 
Au Kurdistan turc, au Rojova syrien - Solidarité avec le peuple kurde, le combat des femmes kurdes pour l'égalité, la liberté, l'émancipation 
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011