Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2018 3 26 /09 /septembre /2018 12:20
Roger Héré, conseiller municipal communiste de Plouigneau

Roger Héré, conseiller municipal communiste de Plouigneau

Compte-rendu du conseil municipal du 24 septembre 2018

Début du conseil : 19h.

Pour l'opposition, Dominique Guizien, absent, donne pouvoir à Joëlle Huon et Jean-Yves Lecomte à Ludovic Jaouen.


1° Compte rendu du conseil du 9 août 2018:

Pour les mêmes raisons que d'habitude (absence de réel compte-rendu des débats) l'opposition s'abstient sur ce point.

2° Fusion Plouigneau Le Ponthou

Mme le Maire propose de délibérer sur la création de la commune nouvelle.

R. Héré intervient pour rappeler les propos tenus lors des conseils des 5 juillet et  9 août 2018.

Il indique que cette affaire a été menée en moins de trois mois, par dessous la jambe, sans que la population ait eu les éléments nécessaires et suffisants à sa réflexion avant de devoir se prononcer, et sans qu'elle ait eu la possibilité d'obtenir des réponses aux questions qu'elle pouvait se poser.

Il ajoute que même les conseillers municipaux ne disposaient d'acun élément en dehors de ceux qu'ils sont allés chercher eux-mêmes sur internet pour connaître la situation du Ponthou, et qu'ils ne sont tenus informés de rien en ce qui concerne les engagements éventuels que cette commune aurait pu prendre.

Il estime que le résultat piteux de la consultation (15% des inscrits) est logique compte tenu de ce contexte, car il s'agissait d'un simulacre de démocratie, la décision ayant été prise en petit comité bien avant.

Compte tenu de cela il a indiqué que l'opposition refuserait de prendre part aux votes de l'ordre du jour sur ce sujet.

Joëlle Huon fait remarquer que le dépouillement de ce scrutin a été fait en catimini, hors de tout contrôle et de toute transparence.

Les propos de l'opposition ont eu le don d'irriter le premier adjoint qui s'en est remis au résultat du vote en concluant le débat par un  "vox populi, vox dei" sententieux.

Hormis la non participation au vote des conseillers de l'opposition, tous les autres conseillers votent pour le projet et les délibérations fiscales qui s'en suivent.


3° EARL Les Fougères

Il est proposé au conseil de se prononcer sur un projet de création d'un élevage porcin à Kéradennec. (Mme Béatrice PICART, concernée d'un point de vue familial, demande à quitter la salle du conseil pendant l'examen de ce point de l'ordre du jour)

Ce projet (pour un cheptel reproducteurs de 120 truies et 2 verrats), consiste en la création de 1355 animaux-équivalents, et 2 483 porcs charcutiers par an.

Joëlle Huon fait remarquer que, même si c'est un projet de production "bio", il s'agit d'un élevage purement hors sol, l'intéressé ne possédant aucun foncier. De ce fait l'élevage n'a aucune autonomie alimentaire et est consommateur d'intrants. De plus, en l'occurrence on était sur une production de 20 porcelets  par truie, alors que la moyenne d'un élevage de porcs bio est généralement de l'ordre de 16 porcelets par truie. Par ailleurs l'on ne sait pas si l'activité se trouve en circuit court ou plutôt en circuit long et dans des marchés avec la grande distribution. Ainsi on se trouverait probablement dans un schéma productiviste, reproduisant le même modèle, mais en "bio". Ce n'est pas une bonne direction, il faut s'orienter vers un autre modèle d'agriculture.

R. Héré demande quelle est la localisation des prêteurs de terres sur lesquelles est géré l'épandage. Il lui est répondu qu'ils se trouvent dans un rayon de proximité.

B. Le Vaillant reproche à l'opposition de chercher à empêcher des jeunes de s'installer.

R. Héré répond que la position de l'opposition aurait été la même pour tout autre initiateur d'un tel projet.

Joëlle Huon indique que le projet aurait pu être d'un contenu de nature totalement différente.

L'opposition s'abstient sur le projet présenté.


4° IFSE

Mme le Maire demande de modifier la délibération du 7 décembre 2017 par suite du recrutement d'un agent, adjoint du patrimoine.

Accord

 
5° cession de parcelle

Pour permettre l'agrandissement de la pharmacie, il est demandé de se prononcer sur le principe d'une cession d' une parcelle de 48 m² de l'espace communal situé devant la vitrine, côté sud, et de lancer une enquête publique.

Accord


6° classement dans le domaine public

Il est proposé de classer en voie communale, une voie du domaine privé de la commune qui permet de desservir une parcelle appartenant à M. Jean PENE.

Accord


7° budget de la commune: décision modificative n° 1

Mme le Maire demande de procéder à divers virements de crédits.

Abstention de l'opposition.


8° compte-rendu des décisions prises par délégation du conseil

Pas d'observations

9° questions diverses

Joëlle Huon fait remarquer que plusieurs personnes se sont émues de l'enlèvement de la pelouse du jardin du souvenir au cimetière, où des cendres sont répandues. Johny Délépine répond que l'espace étant souvent boueux, il fallait trouver une autre solution, assurant qu'une partie resterait en pelouse.

Fin du conseil : 19 h 50

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2018 3 26 /09 /septembre /2018 12:05

Intervention des élus du Front de Gauche, Valérie Scattolin et Ismaël Dupont: 

9:05 - 11:38 - Intervention de Valérie Scattolin pour l'intersyndicale de Hop! 

18: 00 - 21:00 - Intervention de Sébastien Portier pour les parents d'élèves de Gambetta par rapport aux 

21:30 - 25:20 - Motion de soutien aux 4 écoles publiques morlaisiennes touchées par des suppressions de poste et de classe lue par Ismaël Dupont et votée à l'unanimité 

52:15- 57:30 - Intervention d'Ismaël Dupont sur le rapport 2017 de la DSP Stationnement et l'impact de la privatisation de la gestion du stationnement payant et contre le stationnement payant à la Gare de Morlaix 

1:14- 1:16 : intervention d'Ismaël Dupont sur l'accompagnement financier de la destruction des nids de frelons asiatiques. 

1:18 - La fourniture du gaz de la ville de Morlaix qui va doubler en prix: intervention d'Ismaël Dupont: vive la privatisation de la fourniture de gaz, vive la mise en concurrence

1:54 - 1:57 - Intervention d'Ismaël Dupont sur le malaise au service culture, la mise sur la touche de l'adjoint à la culture et le dessaisissement des fonctionnaires du service culture, l'échec de l'estival festival de cet été  

Conseil Municipal de Morlaix du 20 septembre 2020. Compte rendu du Télégramme - Gwendal Hameury

Conseil Municipal de rentrée de Morlaix le jeudi 20 septembre à 19h: découvrez l'ordre du jour, les questions orales et motion de l'opposition

Morlaix. Pour l’opposition, heureusement qu’il y a eu le Baluche cet été (Ouest-France, 19 septembre -Delphine Van Hauwaert)

 

 

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2018 3 26 /09 /septembre /2018 11:56
La bataille du PCF contre la réforme des retraites de Macron

La bataille du PCF contre la réforme des retraites

Le gouvernement a annoncé qu’il présenterait un projet de réforme des retraites début 2019. Après son acharnement contre le pouvoir d’achat des retraités par la hausse de la CSG et le quasi gel des pensions, les premières mesures envisagées dans le cadre de cette réforme font craindre le pire sur le niveau des futures retraites. Pourtant force est de constater que la situation actuelle n’est plus tenable ! Le système actuel est inégal et le niveau des retraites insuffisant. Quelle réforme de justice sociale des retraites pour vivre dignement ? Les communistes ont des propositions qu’ils porteront dans les mois qui viennent.


Le projet gouvernemental : vers un effondrement généralisé des pensions ?


Que sait-on du projet de réforme du gouvernement ? Elle touchera tout le monde le public comme le privé et tous les régimes existants, y compris les régimes spéciaux et complémentaires. On changera totalement de système : la validation de trimestres par son salaire ou son revenu sera remplacée par le paiement de cotisations pour acheter des points. Et le niveau de votre pension dépendra de la valeur du point au moment où vous prendrez votre retraite. Sous couvert de simplification et d’égalité, le principe « un euro cotisé donne les mêmes droits » va remettre en cause les mécanismes de redistribution et de solidarité.

Trois risques importants de cette réforme :

  1. Vous n’aurez pas de visibilité sur le montant de votre retraite car cela dépendra de la valeur du point que vous ne pouvez pas connaître à l’avance. Avec ce système, les cotisations sont définies et les pensions s’adaptent aux sommes collectées alors que dans le système actuel le niveau des retraites est garanti et les cotisations sont adaptées pour faire face aux dépenses ce qui permet de maintenir le pouvoir d’achat des retraités.
  2. Le calcul des retraites fait sur l’ensemble de votre carrière sera bien moins favorable qu’aujourd’hui car le système actuel garanti la prise en compte des 25 meilleures années pour le privé et les six derniers mois pour le public.
  3. Le calcul des retraites ne prendra pas en compte les inégalités et va donc les creuser, des inégalités telles que la pénibilité, différente entre ouvriers et cadres, ou les carrières discontinues et précaires, qui touchent plus souvent les femmes que les hommes.

 

Ainsi le plus probable est que la réforme conduise à un allongement de la durée de cotisation et un effondrement généralisé des pensions. 99 % des salarié.es n’auront jamais le nombre de pointsnécessaires à un niveau de retraite digne et seront donc incités à recourir aux fonds de pensionset à l’épargne privée !

 

Contre cet immense recul de société, mobilisons-nous !


Le projet gouvernemental remet en cause les principes de la Sécurité sociale en matière de retraite : la répartition, les prestations définies et la solidarité entre générations, entre les actives.ifs et les retraité.e.s, entre les femmes et les hommes, entre les salarié.e.s, entre le public et le privé. C’est un immense recul de société.
Une retraite vraiment humaine offerte à toutes et tous suppose qu’on cesse de voir dans les individus de simples « facteurs de production », jetables dès qu’ils ne sont plus utiles, et qu’on fasse de l’émancipation à tous les âges de la vie le sens même de l’organisation sociale.
A l’opposé du projet gouvernemental, nous proposons de remettre sur le métier la grande œuvre du communiste Ambroise Croizat, en allant au bout de l’ambition de la Sécurité Sociale pour construire une sécurité sociale universelle du XXIe siècle pour sécuriser tous les moments de la vie avec notamment un nouveau progrès du système de retraite.

Des propositions existent pour de meilleures retraites pour toutes et tous !
  1. Créer une sécurisation de l’emploi et de la formation pour éradiquer le chômage et la précarité. Cela permettrait une cotisation tout au long de la vie pour garantir de meilleures retraites. 100 000 emplois = 1,5 milliards d’euros pour la sécurité sociale ; 1% d’augmentation générale des salaires = 2 milliards de cotisations supplémentaires
  2. Garantir le droit de partir à 60 ans avec une retraite digne : d’au moins 75 % du revenu d’activité pour une carrière complète (37,5 ans de cotisations). Aucune pension ne doit être inférieure au SMIC revalorisé à 1800 euros brut.
  3. Créer une « Maison commune des régimes » pour organiser les solidarités internes aux régimes et entre régimes, l’égalité femmes/hommes, la reconnaissance de la pénibilité, la prise en compte des carrières longues, les solidarités financières entre régimes avec le retour à des élections sociales permettant de réintroduire la démocratie dans la gestion du système des retraites.
  4. Les revenus financiers doivent contribuer au financement des retraites : alors que ces revenus ne cessent de progresser au détriment des salaires, nous devons imposer de les faire cotiser au même taux que la cotisation patronale assise sur les salaires. Cela rapporterait 27 milliards d’euros à la sécurité sociale. Nous proposons également de moduler les cotisations en fonction de la politique d’emploi et de salaire de l’entreprise.

Rendez-vous le 9 octobre pour une grande journée de grève et de manifestation à l’appel des organisations syndicales. Ensemble à la conquête d’un autre avenir !
Partager cet article
Repost0
26 septembre 2018 3 26 /09 /septembre /2018 11:53
Ordre du jour du prochain conseil de Communauté de Morlaix-Communauté le mercredi 26 septembre 2018

Le prochain Conseil de Communauté de Morlaix-Communauté aura lieu le mercredi 26 septembre 2018 à 18h à la CCI de Morlaix (au lieu du 1er octobre, initialement prévu). 

A l'ordre du jour: 

Aménagement de l'espace, logement: 

- PLUI-H (plan local d'urbanisme intercommunal tenant lieu de plan local de l'Habitat): débat sur les orientations générales du PADD (projet d'aménagement et de développement durables)

- Approbation de PLU de la commune de Plougasnou

- Institution d'un droit de préemption urbain (DPU) sur la commune de Plougasnou et délégation de ce DPU à cette commune

- Nouvelle aide aux copropriétés dégradées dans le cadre des aides communautaires à l'habitat privé

- Rapport d'activité 2017 de la concession à la CCI MBO pour l'établissement d'un port de plaisance dans le bassin à flot de Morlaix

Finances, administration générale: 

- Rapport 2017 de la DSP sur l'aéroport de Morlaix-Ploujean

- Rapport annuel 2017 de la DSP Espace Aquatique du pays de Morlaix

- Rapport annuel 2017 de la DSP Auberge de jeunesse

- Dotation de solidarité communautaire 2018

- Fonds de concours pour Ste Sève (atelier communal à construire) - 27 117€ HT proposé

- Remboursement de charges au budget principal des budgets Eau et Assainissement

- Clauses d'insertion dans les marchés publics: convention avec le département du Finistère

- Aménagement du gîte insolite du Phare de l'Ile Noire - Convention avec le conservatoire du littoral

- Etude de faisabilité pour le projet de création d'un Open Lab à Morlaix (UBO Open Factory)

Cohésion sociale:

- Attribution d'une subvention complémentaire à Don Bosco-Loustic Bihan (6000€ proposés)

Environnement:

- Plan de financement et demande de subvention Fonds chaleur ADEME pour le réseau de chaleur du quartier de la Manufacture

- Mise en place du parking payant et du barriérage à la gare avec la DSP Effia

cf.

Stationnement payant sur le parking nord de la gare de Morlaix: un non-sens pour développer l'usage du train

Communiqué envoyé à la presse le lundi 31 janvier 2011: non aux parkings payants à la gare!

- Fixation du produit de la taxe GEMAPI pour 2019

- Rapport d'activité 2017 de la DSP Transport Public

- DSP Transports - vote de l'avenant n°3

- Délégation de compétence pour l'organisation des circuits de transports pour les élèves du primaire

- Rapport d'activités du service Collecte et valorisation des déchets

- Rapport d'activité de Sotraval, traitement des déchets, année 2017

- Approbation des zonages d'assainissement de Plougasnou et Plougonven

- Rapports annuels des délégataires Eau et Assainissement

- Rapports sur le prix et la qualité du service Eau et assainissement - Année 2017

- Modification des règlements des services Eau Potable et Assainissement collectif

Culture:   

- Fonds de concours musées ruraux

- Réhabilitation du musée rural du Petit Trégor à Guimaëc (79 000€). 

- Avenant n°5 à la convention financière relative à la restauration dite de "la Duchesse Anne"

 

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2018 3 26 /09 /septembre /2018 11:50
Contre les suppressions de postes et les effectifs trop chargés dans les classes, grève dans l'éducation nationale le 12 novembre - communiqué du SNES-FSU

[communiqué Fsu - Engagé-es au quotidien] Éducation nationale : grève le 12 novembre ! 2 650 suppression de postes

C’est avec consternation et incompréhension que les organisations syndicales FSU, UNSA-Education, SGEN-CFDT ont découvert les annonces budgétaires pour l’année 2019 enterrant de fait la priorité à l’Éducation nationale.

Avec 2 650 postes d’enseignant-es et 400 de personnels administratifs supprimés, c’est une nouvelle dégradation des conditions d’études des élèves et de travail des personnels qui est programmée.
Cela n’est pas compatible avec l’ambition d’un enseignement de qualité et d’une plus grande égalité de réussite, ni d’une bonne administration du système éducatif.

Les organisations FSU, UNSA-Education, SGEN-CFDT dénoncent ces suppressions d’emplois dans un contexte d’augmentation démographique. La « priorité au primaire » ne peut pas se faire par un redéploiement de moyens.
Elles demandent au gouvernement de renoncer à ce projet.

Les organisations FSU, UNSA-Education, SGEN-CFDT appellent les personnels de l’Éducation nationale à une journée de grève le 12 novembre prochain.
Elles appellent toutes les organisations syndicales de l’Éducation nationale à rejoindre cette action.

Lien du communiqué sur le site du SNES-FSUhttps://www.snes.edu/Education-nationale-greve-le-12-novembre.html

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2018 3 26 /09 /septembre /2018 11:43
Rapport relatif au plafonnement de l'ISF: réaction de Fabien Roussel, député communiste du Nord

Communiqué de Fabien Roussel, député communiste du Nord suite à la publication d’un rapport relatif au plafonnement de l’impôt de solidarité sur la fortune :

1028 milliards pour 358 000 familles françaises

Un rapport reçu ce mardi 25 septembre en commission des Finances, intitulé « Rapport 2018 relatif au plafonnement de l’impôt de Solidarité sur la Fortune », livre des chiffres incroyables sur le patrimoine des plus riches familles de notre pays. Celles qui ne paieront plus l’ISF.

Les 358 198 contribuables redevables de l’ISF totalisaient un patrimoine total de 1 028 milliards d’euros en 2017, l’année de sa suppression !

Oui, vous lisez bien : 1 028 milliards, soit la moitié de notre PIB annuel, détenus par seulement 0,5% de la population.

Ce rapport indique aussi que les mécanismes de plafonnement et de déduction dont bénéficiaient ces riches contribuables étaient essentiellement utilisés par les plus riches d’entre eux, ceux dont le patrimoine dépassait les 10 millions d’euros.

Les Hauts-de-France, là où se concentrent les richesses… et la pauvreté
Enfin, la région qui détient le montant moyen de l’ISF le plus élevé de France est …les Hauts-de-France, qui est aussi la région la plus pauvre !

En 2013, il y avait 312 406 contribuables redevables à l’ISF.

L’année de sa suppression, il y en avait donc 45 792 en plus, ce qui montre bien que, en pleine période de crise, les riches continuent de s’enrichir fortement. Cette injustice doit être corrigée.

Au lieu de taxer les retraités et de taper dans le pouvoir d’achat des Français, rétablissons l’ISF, pour plus de justice sociale !

Lire l’intégralité du rapport sur le site www.rousselfabien.com

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2018 3 26 /09 /septembre /2018 07:38
Hop! Non au sacrifice de l'emploi local et des salariés (Photos Pierre-Yvon Boisnard)
Hop! Non au sacrifice de l'emploi local et des salariés (Photos Pierre-Yvon Boisnard)
Hop! Non au sacrifice de l'emploi local et des salariés (Photos Pierre-Yvon Boisnard)
Hop! Non au sacrifice de l'emploi local et des salariés (Photos Pierre-Yvon Boisnard)
Hop! Non au sacrifice de l'emploi local et des salariés (Photos Pierre-Yvon Boisnard)
Hop! Non au sacrifice de l'emploi local et des salariés (Photos Pierre-Yvon Boisnard)
Hop! Non au sacrifice de l'emploi local et des salariés (Photos Pierre-Yvon Boisnard)

Ismaël Dupont et Roger Héré, élus PCF à Morlaix et Plouigneau étaient présents avec une trentaine d'autres élus du territoire hier au rassemblement de soutien aux salariés de Hop! Morlaix pour dénoncer l'intention de supprimer 23 postes dans les services administratifs à Morlaix et la fragilisation du site de Morlaix. Soutien total aux salariés qui ont appris leur prochaine suppression de poste et notamment à Valérie Scattolin, notre amie, élue du Front de Gauche à Morlaix, représentante syndicale et élue du personnel chez Hop!. Jean-Pierre Cloarec, Jean-Paul Vermot, Hervé Gouédard étaient aussi présents pour l'opposition morlaisienne.    

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2018 3 26 /09 /septembre /2018 06:20
Fête de l'Humanité Bretagne le 1er et 2 décembre 2018: ça s'annonce très fort!

Soldat Louis

Motivés! 

Tim Dup

Vocal Bardak

Bass Culture

Une programmation musicale qui devrait faire venir du monde au parc des expos de Lanester, avec notamment un retour de Soldat Louis qui est marqué par des salles archi-combles. 

A la fête de l'Huma Bretagne, les 1er et 2 décembre, ce sera aussi un moment fort de la campagne des Européennes, avec un meeting de Ian Brossat le dimanche à 16h, un débat sur l'Europe que nous voulons avec Marie-Pierre Vieu et sans doute un député communiste (Sébastien Jumel?) le samedi à 16h. 

Le samedi matin, un débat sur les enjeux maritimes dans le prolongement de la journée d'étude au port de Lorient le 12 avril dernier intégrant la construction navale, l'aménagement du territoire, la réindustrialisation, l'ambition sociale et écologique. 

Un débat sur le ferroviaire en Bretagne le samedi à 14h. 

Des débats sur Parcoursup (Jeunesses Communistes) et le tourisme social le samedi après-midi. 

Un débat santé sur la prise en charge solidaire de la perte d'autonomie des personnes âgées le dimanche à 11h. 

Un débat de solidarité internationale avec des militantes kurdes (Bérivan Firat, Karaka Sengul, Hazal Karakus) du Mouvement des Femmes Kurdes, Pascal Torre, animateur du PCF sur la solidarité internationale avec le Proche et Moyen-Orient, Christine Prunaud, sénatrice, arrêtée en Turquie avec la délégation de solidarité internationale du PCF vis-à-vis des Kurdes, et d'observation des irrégularités du vote.

Un débat sur les enjeux d'une alimentation saine, respectueuse des travailleurs, des consommateurs et de notre planète.  

Seront aussi présents Jean-Bernard Pouy ("Ma Zad") et Didier Daeninckx pour "La bataille du rail".

Pierre Outteryck, historien, qui mène avec Laurence Dubois la bataille pour la panthéonisation de Martha Desrumaux, ouvrière cégétiste et communiste, actrice majeure du Front Populaire, résistante, déportée.  

D'autres écrivains seront invités encore.  

Le stand du Finistère vous accueillera avec plaisir comme chaque année avec ses fruits de mer, son Kig-Ha-Farz (13€ avec dessert), sa formule pommes de terres-saucisses de Molène (11€ avec dessert) et son bar. L'année dernière avait été marquée par une très forte fréquentation de notre restaurant le samedi soir et le dimanche midi. On ne change rien à une formule et une équipe qui gagnent. 

 

Fête de l'Humanité Bretagne le 1er et 2 décembre 2018: ça s'annonce très fort!
Fête de l'Huma Bretagne 2017 avec Cali

Fête de l'Huma Bretagne 2017 avec Cali

Fête de l'Huma Bretagne 2017 - meeting de Pierre Laurent

Fête de l'Huma Bretagne 2017 - meeting de Pierre Laurent

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2018 3 26 /09 /septembre /2018 06:09
230 salariés de Hop ! et élus ont procédé à une marche funéraire, de l’entrée principale du site jusqu’à la chambre de commerce et de l’industrie. (Paul Bohec)

230 salariés de Hop ! et élus ont procédé à une marche funéraire, de l’entrée principale du site jusqu’à la chambre de commerce et de l’industrie. (Paul Bohec)

Ce mardi matin, à la Chambre de commerce et d’industrie, la direction de Hop ! a rencontré ses salariés. Ces derniers, accompagnés d’élus, ont procédé à une marche funéraire avant la réunion pour protester contre la suppression des 23 emplois.

C’est tout de noir vêtus que les salariés de Hop ! étaient réunis ce mardi 25 septembre au matin devant l’entrée principale du site. Derrière eux, une banderole déployée sur le bâtiment : « Flhop ». Peu avant 10 h, ils se sont élancés, dans une sorte de grande procession funéraire, jusqu’à la chambre de commerce et d’industrie (CCI). Avec les nombreux élus du territoire qui ont répondu à l’appel de l’intersyndicale, plus d’une vingtaine au total - Agnès Le Brun, maire de Morlaix, et Jean-Luc Fichet, sénateur, étaient représentés - ils étaient plus de 230 à protester contre la suppression de 23 postes sur le site de Morlaix.

Réunion entre direction et salariés

Devant la CCI, les salariés, en tenue d’enterrement, ont marqué leur mécontentement en restant à l’extérieur pendant de longues minutes. Avant de, finalement, rentrer dans l’amphithéâtre pour « un temps d’information et d’échange sur les orientations stratégiques de Hop ! et l’agenda 2018-2019 », proposé par la direction générale. Dans l’auditorium, ils ont alors posé 23 croix noires, symbolisant les 23 emplois qui vont être supprimés.

La réunion entre les dirigeants de la compagnie aérienne et les salariés s’est terminée sur les coups de 12 h. En début d’après-midi, un rendez-vous est prévu avec les élus de Morlaix communauté. « Quel sens cela a d’amputer le site de Morlaix de 23 postes et d’en créer à Nantes », s’interrogent Thierry Piriou, président de Morlaix communauté, et Yves Moisan, premier vice-président, remontés contre la direction de Hop ! qu’ils accusent « de les avoir baladés ».

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2018 3 26 /09 /septembre /2018 06:06
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011