Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 11:41
La section du Pays de Morlaix du PCF appelle à la mobilisation pour les retraites mardi 24 septembre et soutient le rassemblement syndical à 10 h 30 place des Otages à Morlaix.

Aujourd’hui , comme l’indiquent clairement les récentes enquêtes d’opinion, une majorité de citoyens a bien compris que la réforme des retraites avait comme objectif de faire travailler davantage, de retarder l’âge effectif de départ à la retraite avec des pensions non garanties et réduites.

Ce sont les plus belles années à la retraite qui sont attaquées, celles en bonne santé!

Le PCF appelle à la riposte la plus large, la plus unitaire, pour faire toute la transparence sur les vrais objectifs d’Emmanuel Macron et du gouvernement.

Elle soutient les mouvements de grève du mardi 24 septembre et appelle les jeunes, les salariés et les retraités à participer au rassemblement syndical à 10 h 30 place de la liberté Nous défendrons une réforme de progrès social garantissant la retraite à 60 ans, avec une pension définie et s’appuyant sur un financement élargi au capital.

La réforme des retraites n’a qu’un but, maintenir l’enveloppe des moyens consacrés à la retraite à 14 % des richesses créées par le travail. Compte tenu de l’augmentation d’environ 6 millions de la population des plus de 60 ans d’ici 2040, ce verrouillage des ressources induira nécessairement la baisse des retraites.

Alors, en ces temps de bulle financière où les plus hautes instances comme le FMI annoncent des « risques très sérieux », le système de retraite solidaire par répartition bâti en 1945/46 reste le garant d’une retraite digne pour tous, loin du chacun pour soi .
 
La section du Pays de Morlaix du PCF appelle à la mobilisation pour les retraites mardi 24 septembre et soutient le rassemblement syndical à 10 h 30 place des Otages à Morlaix.
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 11:36
 
Budget de l'assurance maladie : les labos baissent le rideau !
 
Malgré une mobilisation inédite des services d'urgence et des hôpitaux publics, en dépit de la colère sourde d'une grande partie des professionnels de santé, le gouvernement annonce de nouvelles coupes
budgétaires pour réduire les dépenses de soins des Français
 
Dernier exemple en date, les laboratoires d'analyses médicales verraient l'enveloppe des dépenses de biologie diminuer, à nouveau, de 180 millions d'euros l'an prochain. D'ici à 2022, le budget consacré aux
analyses médicales pourrait ainsi être réduit de 10%.
 
Une telle mesure entraînerait la fermeture de nombreux laboratoires de proximité, empêchant ainsi les patients de réaliser leurs examens médicaux dans des structures aisément accessibles depuis leur lieu de
résidence.
 
Face à cette nouvelle baisse tarifaire qui compromet leur avenir, pour alerter l'opinion publique, les laboratoires médicaux fermeront leurs portes dès demain. A 13h, ils baisseront leurs rideaux en signe de
protestation.
 
Faire mieux avec toujours moins n'est plus possible. Les professionnels de santé n'en peuvent plus. Comme les urgentistes, les personnels hospitaliers, la mobilisation des laboratoires médicaux est justifiée et
appelle notre soutien.
 
Partageant la préoccupation des médecins biologistes et des salariés des laboratoires, j'ai demandé à la Ministre des Solidarités et de la Santé de renoncer à une décision préjudiciable à ces acteurs de la chaîne de
soins et donc à nos concitoyens.
 
Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, député du Nord,
 
Le 22 septembre 2019.
Budget de l'assurance maladie: les labos baissent le rideau! (Fabien Roussel, PCF)
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 07:19
Je vous rappelle que le CA du comité se réunira, comme prévu, le mardi 24 septembre à 17 h 30 à St Martin des Champs,
 
dans les locaux associatifs (ancienne école du Binigou).
 
Comme d'habitude tous les adhérents qui le souhaitent y sont cordialement invités.
 
Vous trouverez également en pièce jointe l'article paru dans le Télégramme, suite au communiqué que le comité a transmis à la presse dès la connaissance de la fermeture du service de stérilisation de Morlaix.
Dans ce communiqué le comité appelle  à soutenir l'action des personnels hospitaliers lors de la manifestation qui aura lieu mardi 24 septembre à 10 h 30 devant la mairie de Morlaix.
 
Soyons nombreux. 
 
Roger Héré
 
Prochain CA du Comité de défense du centre hospitalier de Morlaix: le mardi 24 septembre à 17h30
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 06:57

ESPAGNE
LE BATEAU IVRE ?

La situation espagnole m'inspire une pensée qui n'engage que moi. Sanchez, leader du PSOE, a, en fait, refusé de créer, contrairement aux socialistes portugais, dans un autre contexte, une coalition de gauche avec IU-Podemos. C'est clair, parce qu'il avait toutes les cartes en mains pour trouver une solution.

C'est un choix politique qui en dit long sur les pressions de la finance sur les gouvernances, dans toute l'Europe. Sanchez a pris un risque en faisant le pari de se retrouver seul à pouvoir gouverner l'Espagne en soufflant le chaud et le froid sur tous les dossiers, régionaux et sociaux. En fait il tente de faire en sorte qu'en Espagne on ait à choisir uniquement entre les conservateurs nostalgiques du Franquisme et lui. Cela rappelle ce que nous connaissons en France.

Bien sûr, il est hors de question de comparer, au-delà de cette constatation, la situation espagnole et française. Cela dit, l'Espagne n'est pas prête d'être gouvernée à gauche et les Catalans risquent bien de se retrouver bientôt avec un article 155 version Sanchez, si on se réfère à son dernier discours où il fustige les "privilégiés" de Barcelone.

C'est mal connaître cette région où le salaire moyen est à moins de 1000 euros. Bien sûr, il y a de la richesse, mais elle vient d'un patronat puissant et dominateur, à l'image de celle qui assiste au mariage de Valls, de capitaux étrangers qui se déversent sur Barcelone et la Costa Brava pour concentrer à la fois le luxe et la spéculation immobilière touristique et affairiste. Les Catalans n'en voient que peu de retombées qui sont partagées sans heurt avec ceux qui viennent du reste de l'Espagne pour survivre avec les miettes précaires en étant obligés, comme dans toute l'Espagne, de faire plusieurs petits boulots pour ne pas tomber dans la grande misère.

Ce que l'on peut espérer, c'est que la droite ne profite pas de la situation pour reprendre le pouvoir et que l'opposition de la gauche dite "radicale" renforce ses positions. C'est loin d'être gagné mais c'est la seule solution pour que l'Espagne ne rejoigne pas la cohorte des pouvoirs qui imposent aux citoyens la soupe libérale décomplexée et autoritaire.

Un petite lumière dans le paysage. Les Catalans indépendantistes, qui redoutent l'isolement, commencent à comprendre qu'il serait temps de s'intéresser à la situation sociale de la région et sortir d'une vision contreproductive de leur propagande (ici on est mieux que dans le pays d'à côté, entendu l'Espagne...).

Ils semblent vouloir donner un contenu plus réceptif aux aspirations populaires dans leur lutte pour une République qu'ils rêvent indépendante. Il n'est jamais trop tard pour bien faire.

On pourrait rêver dans la foulée d'un rapprochement entre toutes les gauches catalanes qui sont, ne l'oublions pas, les héritières d'un riche passé révolutionnaire, mais on n'en est encore très loin. En Espagne comme dans toute l'Europe, le temps des cerises est encore une vue de l'esprit, ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas continuer à cultiver le jardin de cette belle idée partageuse qui n'aime ni les frontières ni les murs, fussent-ils virtuels.

Yvon Huet, 21 septembre 2019

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 06:46
Fabien Roussel et Raoul Hedebouw

Fabien Roussel et Raoul Hedebouw

Le PCF et le PTB de Raoul Hedebouw unis pour une Europe des gens contre l'Europe du capital et de la xénophobie
Le PCF et le PTB de Raoul Hedebouw unis pour une Europe des gens contre l'Europe du capital et de la xénophobie

Le PCF et le PTB, Parti des Travailleurs Belges, en pleine phase ascendante, entretiennent des relations très suivies. Le parlementaire charismatique du PTB, Raoul Hedebouw, était en meeting contre l'évasion fiscale avec Ian Brossat et Fabien Roussel à la frontière franco-belge avant les Européennes, il était présent à la fête de l'Humanité et a pu débattre avec les communistes, comme d'autres dirigeants du PTB. Et ce week-end, c'était Fabien Roussel qui étaient en déplacement en Belgique pour la "Manifiesta".    

Ces échanges et cette relation de camaraderie entre les partis marxistes européens sont essentiels pour faire face à la double vague destructrice de l'ultra-libéralisme et du populisme d'extrême-droite.

Publication PCF Europe:

Fabien Roussel à la #Manifiesta en Belgique au côté de nos camarades du #PTB pour discuter des convergences entre la France et la Belgique notamment sur la lutte contre l'évasion fiscale, les retraites, le référendum aeroport de Paris, les services publics, les luttes sociales et écologiques... Bref des la nécessité de lutter ensemble contre ce système capitaliste pour remettre l'humain au coeur de la société ! #solidaritéinterntionale #PCFisback #convergencedesluttes

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 06:20
Marche pour le climat à Morlaix, 21 septembre de 15h à 17h : beaucoup de monde pour promouvoir un autre modèle de développement humain
Marche pour le climat à Morlaix, 21 septembre de 15h à 17h : beaucoup de monde pour promouvoir un autre modèle de développement humain
Marche pour le climat à Morlaix, 21 septembre de 15h à 17h : beaucoup de monde pour promouvoir un autre modèle de développement humain
Marche pour le climat à Morlaix, 21 septembre de 15h à 17h : beaucoup de monde pour promouvoir un autre modèle de développement humain
Marche pour le climat, Morlaix, 21 septembre, rassemblement place des Jacobins: photo Lucienne Nayet

Marche pour le climat, Morlaix, 21 septembre, rassemblement place des Jacobins: photo Lucienne Nayet

Marche pour le climat, Morlaix, 21 septembre, rassemblement place des Jacobins: photo Lucienne Nayet

Marche pour le climat, Morlaix, 21 septembre, rassemblement place des Jacobins: photo Lucienne Nayet

Marche pour le climat à Morlaix, 21 septembre de 15h à 17h : beaucoup de monde pour promouvoir un autre modèle de développement humain

La marche pour le climat à Morlaix hier après-midi a été un vrai succès, avec sans doute autour de 400  personnes à y participer pour une déambulation en ville, à pied et à vélo, de la mairie à la route de Callac en passant par les Jacobins, avec retour vers le port et la place Cornic, suite aux discours d'alerte et de proposition sur les enjeux de la crise climatique et la nécessité de revoir nos politiques publiques comme nos habitudes sur la place des Otages à 15h.

Les militants communistes morlaisiens étaient présents dans cette marche pour le climat et distribuaient un tract le matin pour la défense du climat où il était écrit:

"Car les mêmes qui nous disent se battre pour le climat, au sein de ce gouvernement, privatisent le train, ferment les lignes à la campagne ou dans le fret. Prenons l'exemple du train des primeurs, celui qui va de Perpignan à Rungis et qui transporte 6 jours sur 7, 400 000 tonnes de fruits et légumes par an vers la région parisienne. C'est l'équivalent de 20 000 camions de plus sur nos routes! Au lieu de fermer cette ligne, il faut la réouvrir et même doubler le volume des marchandises transportées par le train: voilà un acte fort pour le climat! Car pour nous les services publics sont les meilleurs leviers pour sortir des logiques de profits et répondre aux besoins de l'Humanité. Enfin, lutter contre le dérèglement climatique, c'est s'attaquer aux logiques marchandes et aux traités de libre échange. Nos parlementaires se battent ainsi contre Mercosur, le Ceta, deux traités dangereux pour la santé, pour notre agriculture et la planète".

Ismaël Dupont, 22 septembre 2019 

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2019 6 21 /09 /septembre /2019 11:52
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Photo Sophie De Roeck

Photo Sophie De Roeck

Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Fête de l'Huma 2019 sur le stand du Finistère: oh que c'était beau!
Photo Sophie de Roeck

Photo Sophie de Roeck

Photo Sophie de Roeck

Photo Sophie de Roeck

Photo Sophie de Roeck

Photo Sophie de Roeck

Photo Sophie de Roeck

Photo Sophie de Roeck

Photo Sophie de Roeck

Photo Sophie de Roeck

Photo Sophie de Roeck

Photo Sophie de Roeck

Photo Sophie de Roeck

Photo Sophie de Roeck

Photo Sophie de Roeck

Photo Sophie de Roeck

Photo Sophie de Roeck

Photo Sophie de Roeck

3 jours de partage, d'échanges multiples et intenses, de convivialité, d'amitié et de fraternité, de travail, de déconne et de fête.

La fête de l'Huma sur le stand du Finistère avec ses 90 militants et bénévoles était très très belle.  

L'album photo est appelé à se remplir, mais les plus beaux souvenirs se mêleront dans le tourbillon de la fête de l'Huma, si ouverte, si dense, à la jeunesse perpétuellement renouvelée d'édition en édition depuis 84 ans.

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2019 6 21 /09 /septembre /2019 11:28
21 septembre - Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour appeler à participer à la marche pour le climat
21 septembre - Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour appeler à participer à la marche pour le climat
21 septembre - Les militants communistes sur le marché de Morlaix pour appeler à participer à la marche pour le climat

7 camarades du PCF étaient présents sur le marché de Morlaix ce matin, 21 septembre, place Allende, pour distribuer un tract appelant à participer à la marche pour le Climat à 15h. Avec Lucienne Nayet, Jean-François Vérant, Serge Bazin, Ismaël Dupont, Mariette et Jean-Rolland Labrousse, rejoints par Jean-Pierre Beuzit et Michèle Bourven.

 

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2019 6 21 /09 /septembre /2019 10:21

Extraits du discours de Fabien Roussel au meeting de la Fête de l’Humanité, le 14 septembre 2019.

 

Nous faisons 5 propositions, 5 idées pour montrer que notre pays peut, encore et toujours, croire en des Jours Heureux. (...)

1. En commençant par une vraie réforme des retraites ! C’est notre première proposition.

Que l’on nous parle d’allonger l’âge de départ à la retraite à 64 ans ou d’allongement de durée de cotisation, dans les deux cas il y a le mot « allonger » et on sait ce que ça veut dire : travailler plus !

Trente ans que ça dure ! Réforme Balladur : travailler plus ! Réforme Fillon : travailler plus ! Réforme Touraine : travailler plus ! Réforme Macron : travailler plus ! Et au final, c’est gagner moins !

Nous ne voulons pas de cette réforme, et le premier rendez-vous pour dire non, c’est le 24 septembre prochain. Soyons nombreux et nombreuses pour défendre notre système de retraite !

Parce que nous rêvons d’une France libérée, délivrée du capitalisme et de la dictature de l’argent !

Et parce qu’il y a un autre choix : celui de faire cotiser tous les revenus, y compris ceux des actionnaires, des financiers, des rentiers.

Savez-vous combien ils ont touché, eux, les rentiers ? 298,8 milliards d’euros de revenus financiers pour l’année 2018 ! Ils cotisent 0 pour la retraite ! Ils veulent s’attaquer aux régimes spéciaux ? Voilà un régime spécial qu’il faut supprimer !

Enfin, pourquoi ces ultra riches ne cotiseraient-ils pas sur leurs revenus comme vous, comme les ouvrier·e·s, les secrétaires, les infirmièr·e·s ?

300 milliards d’euros ! En leur appliquant le taux de 10,45 %, comme sur nos fiches de paye, c’est tout de suite 30 milliards d’euros qui rentrent dans les caisses de retraites !

Alors stop aux régimes spéciaux de la finance, fini les privilèges pour la finance !

Ce taux, on propose même de le moduler en fonction des choix des entreprises, selon leur politique en faveur de l’emploi, de l’environnement.

Voilà ce que nous proposons pour une réforme digne d’Ambroise Croizat : après l’impôt révolutionnaire, on vous propose la cotisation révolutionnaire !

C’est le chemin pour garantir une vraie pension. Ce que nous voulons : 1 500 euros minimum et la retraite dès 60 ans. Et c’est la même ambition pour ADP, Aéroport de Paris.

Saviez-vous que le programme des Jours Heureux, c’est aussi celui qui a donné naissance à ADP ? C’est en effet Charles Tillon, ministre communiste de de Gaulle, qui a signé, en 1945, l’ordonnance de création d’un aéroport international pour notre pays, gage de son indépendance et de sa sécurité.

Même ça ils aimeraient le privatiser !

C’est pourquoi je vous invite à signer la pétition demandant la tenue d’un référendum sur ce sujet. Ouvrons ce débat sur les secteurs stratégiques de notre pays !

Nos aéroports, nos ports, nos barrages, nos outils de productions énergétiques, ils veulent tout vendre ! Pour nous, ce sont des biens de la nation. Il est hors de question de les vendre ! Sinon, quand tout sera vendu au privé, on sera privé de tout !

On a déjà vu ce que cela faisait avec nos autoroutes, alors : Stop ! ADP, il faut gagner !

Battons-nous pour obtenir ce référendum, pour donner le droit aux Français de choisir !

Oui, l’urgence elle est là, elle est démocratique, mais elle est aussi sociale ! Car la France est riche.

Entre 2017 et 2019, les 500 plus grandes fortunes de France ont vu leur patrimoine grossir et passer de 570 milliards d’euros à 700 milliards d’euros ! C’est ça la politique du Président des riches.

Vous vous rendez compte : 130 milliards d’euros de plus pour les 500 familles les plus riches ! Soit + 22 % ! 22 % pour eux et des clopinettes pour nous ? Eh bien nous disons non !

Nous rêvons d’une France libérée, délivrée du capitalisme et de la dictature de l’argent !

 

2. Nous réclamons, nous aussi, 22 % d’augmentation pour les salaires et les pensions, dans le privé et dans la fonction publique ! Voilà la deuxième proposition de cette rentrée pour le PCF ! (...)

 

3. C’est ma troisième proposition : que notre pays s’engage, s’engage vraiment, à éradiquer le chômage et la pauvreté. (...)

 

4. Et ma quatrième proposition sera pour le climat, car nous devons répondre à l’urgence écologique. (…)

 

C’est pourquoi - et c’est ma cinquième proposition - à la veille d’un sommet de l’ONU consacré au Climat, nous voulons que la France prenne une initiative inédite, interpellant tous les pays du monde et redonnant à l’ONU toute son autorité.

 

(...) Nous pouvons commencer dès maintenant, avec les élections municipales, avec vous, pour montrer que la gauche unie, ambitieuse et authentique peut gagner et battre la droite et l’extrême droite !

Ce que nous vous proposons, c’est d’avoir une grande ambition pour notre pays, pour l’être humain, pour la planète.

C’est écrire ensemble un programme EN commun, partagé, qui nous engagerait tous, de la base au sommet !

Oui, j’appelle à travailler à l’union, à l’union du peuple de France et à l’union des forces de gauche et écologistes sur la base d’un programme ambitieux pour notre pays.

Nous avons la main tendue et le stylo Bic ouvert pour écrire ce projet, avec vous, car sa force sera la démocratie, la souveraineté du peuple. C’est le seul moyen de reprendre le pouvoir à la finance, de reprendre en main notre destin.

Oui, cette France est belle quand elle fait gagner les valeurs de justice sociale, d’égalité, de fraternité pour tous ses citoyens et citoyennes, sans distinction de classe ou de religion !

Nous nous sommes affranchis de la monarchie, nous nous sommes libérés du nazisme, nous rêvons à présent d’une France libérée, délivrée du capitalisme et de la dictature de l’argent !

Nous y parviendrons si chacune et chacun d’entre vous s’engage, se mobilise.

Alors allez-y, envahissez les syndicats, les associations, les mouvements de jeunesse, les partis, et bien sûr la JC et le Parti communiste français !

Nous allons fêter nos cent ans et nous ne nous sommes jamais sentis aussi jeunes, aussi combatifs, aussi optimistes ! Rejoignez la Jeunesse communiste et le Parti communiste français !

Comme disait Jacques Prévert : « Plus tard il sera trop tard. Notre vie, c’est maintenant ».

Alors allons-y, maintenant ! Confiants et motivés !

 

Meeting de la fête de l'Humanité : cinq propositions pour une France libérée du capitalisme
Meeting de la fête de l'Humanité : cinq propositions pour une France libérée du capitalisme
Meeting de la fête de l'Humanité : cinq propositions pour une France libérée du capitalisme
Meeting de la fête de l'Humanité : cinq propositions pour une France libérée du capitalisme
Meeting de la fête de l'Humanité : cinq propositions pour une France libérée du capitalisme
Meeting de la fête de l'Humanité : cinq propositions pour une France libérée du capitalisme
Meeting de la fête de l'Humanité : cinq propositions pour une France libérée du capitalisme
Fabien Roussel, Pierre Laurent, Ian Brossat et Cécile Cukierman, les deux porte-paroles du PCF avant le meeting du samedi 14 (photo Ismaël Dupont)

Fabien Roussel, Pierre Laurent, Ian Brossat et Cécile Cukierman, les deux porte-paroles du PCF avant le meeting du samedi 14 (photo Ismaël Dupont)

Fabien Roussel avant le meetin avec Salah Hamouri et Elsa Lefort avant le meeting du samedi 14 sur la grande scène(photo I Dupont)

Fabien Roussel avant le meetin avec Salah Hamouri et Elsa Lefort avant le meeting du samedi 14 sur la grande scène(photo I Dupont)

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2019 6 21 /09 /septembre /2019 07:06
19 septembre 2019, commémoration de la Libération de Brest avec un hommage aux 19 résistants communistes brestois exécutés le 17 septembre 1943
19 septembre 2019, commémoration de la Libération de Brest avec un hommage aux 19 résistants communistes brestois exécutés le 17 septembre 1943
19 septembre 2019, commémoration de la Libération de Brest avec un hommage aux 19 résistants communistes brestois exécutés le 17 septembre 1943
19 septembre 2019, commémoration de la Libération de Brest avec un hommage aux 19 résistants communistes brestois exécutés le 17 septembre 1943
19 septembre 2019, commémoration de la Libération de Brest avec un hommage aux 19 résistants communistes brestois exécutés le 17 septembre 1943

75ème ANNIVERSAIRE DE LA LIBÉRATION DE BREST

le 19 septembre, nous commémorions la mémoire de celles et ceux qui sont tombés pour libérer Brest du joug nazi.

Toute la journée, élus, anciens combattants, élèves des établissements scolaires brestois, habitants, ont participé en nombre au parcours de mémoire qui était organisée par la ville de Brest à l’occasion du 75ème anniversaire de sa Libération.

Les communistes ont payé un lourd tribut pour libérer notre ville et notre pays de l’envahisseur nazi.

Le 17 septembre 1943, dix-neuf résistants Brestois, membres ou sympathisants du Parti Communiste Français, sont fusillés par les Nazis au fort du Mont-Valérien, situé à Suresnes, près de Paris.

Le 18 août 1944, 3 FTP sont également capturés et fusillés par les nazis au 13 rue Coat Ar Guéven à Brest.

La section de Brest du Parti Communiste Français ainsi que la ville de Brest leur ont rendu hommage en déposant une gerbe au Jardin des 19 fusillés et au pied de la stèle FTPF de la rue Coat Ar Guéven.

« Il faut que les horreurs d’hier servent de leçon, elles doivent nourrir la réflexion des citoyens de demain. », Éric GUELLEC, adjoint en charge des associations patriotiques et des anciens combattants.

Le groupe des élus communistes de Brest et Brest Métropole - 19 septembre 2019.

 

Lire aussi:

Résistance et répression des communistes brestois de 1939 à 1943 (à partir des souvenirs et des enquêtes d'Eugène Kerbaul, résistant communiste)

Albert Rannou: Lettres de prison d'un résistant communiste brestois né à Guimiliau fusillé le 17 septembre 1943 au Mont-Valérien

Dernière lettre de Paul Monot, résistant brestois fusillé au Mont-Valérien le 17 septembre 1943 avec Albert Rannou et 17 autres résistants brestois dont André Berger et Henri Moreau

Dernière lettre à sa femme de Jules Lesven, dirigeant de la résistance communiste brestoise, ouvrier et syndicaliste à l'Arsenal, fusillé le 1er juin 1943,

Lettre de Joseph Ropars, résistant communiste brestois, écrite à sa mère et à sa soeur le jour de son exécution le 17 septembre 1943 au Mont-Valérien

Lettre à ses parents de la prison de Rennes du résistant communiste brestois Albert Abalain, fusillé au Mont-Valérien le 17 septembre 1943 (fonds d'archives ANACR 29)

Communistes de Bretagne (1921-1945)      

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011