Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2022 2 08 /03 /mars /2022 06:47
Ouest-France, Gaëlle Colin, 7 mars- La Présidentielle s'invite au marché du samedi. Nos camarades Daniel Ravasio et Serge Bazin à l'honneur de ce reportage sur la distribution de tracts pour les Présidentielles au marché.

Ouest-France, Gaëlle Colin, 7 mars- La Présidentielle s'invite au marché du samedi. Nos camarades Daniel Ravasio et Serge Bazin à l'honneur de ce reportage sur la distribution de tracts pour les Présidentielles au marché.

Partager cet article
Repost0
8 mars 2022 2 08 /03 /mars /2022 06:00
Le Télégramme, 8 mars - Les communistes demandent l'arrêt de la dégradation du service public postal
Partager cet article
Repost0
7 mars 2022 1 07 /03 /mars /2022 06:50

Fabien Roussel, invité de BFM TV mercredi 2 mars

Fabien Roussel en duplex sur BFM TV – 25 Février

Partager cet article
Repost0
5 mars 2022 6 05 /03 /mars /2022 07:33
6e réunion du comité des Jours Heureux du Pays de Morlaix ce vendredi 4 mars au local du PCF
6e réunion du comité des Jours Heureux du Pays de Morlaix ce vendredi 4 mars au local du PCF
6e réunion du comité des Jours Heureux du Pays de Morlaix ce vendredi 4 mars au local du PCF

Morlaix, local du PCF, vendredi 4 mars - 6e réunion du comité des jours heureux du pays de Morlaix, comité de campagne de Fabien Roussel sur la circonscription.

26 personnes (sur les 157 adhérents de notre comité qui appellent publiquement à voter Fabien Roussel dans le pays de Morlaix) présentes ce vendredi 4 mars au local du PCF de Morlaix et un excellent échange sur la guerre en Ukraine et ses enjeux, et sur l'organisation de la campagne dans les semaines à venir.

Le prochain comité des jours heureux sera le vendredi 18 mars à 18h tandis que mercredi prochain, 9 mars, nous aurons une réunion publique à Locquénole, salle Kerbrat à 18h30, organisés par Lucienne Nayet et Pascal Pouillet, avec la présence pour présenter le programme de Fabien Roussel de Valérie Scattolin et Enzo De Gregorio, candidats aux législatives, et de Ismaël Dupont, conseiller départemental, secrétaire départemental du PCF.

Comité des jours heureux - Pays de Morlaix, comme nous, appelez à voter pour Fabien Roussel et engagez-vous dans la campagne présidentielle!

Partager cet article
Repost0
5 mars 2022 6 05 /03 /mars /2022 07:29
Législatives de juin 2022 - Eugénie Cazaux et Eric Guellec, candidats du Parti communiste et des Jours Heureux dans la 2e circonscription du Finistère (dite de Brest-Centre)

Le Parti Communiste Français désigne ses candidat·es

dans la 2ème circonscription du Finistère

Réuni·es en Assemblée Générale ce mardi 1er mars 2022, les communistes du pays de Brest ont désigné les Brestois·es Eugénie CAZAUX, 29 ans, et Éric GUELLEC, 53 ans, pour représenter le Parti Communiste Français (PCF) et porter son programme "La France des Jours Heureux" aux élections législatives de juin 2022 dans la 2ème circonscription du Finistère.

Eugénie CAZAUX a été désignée candidate titulaire : âgée de 29 ans elle est enseignante-chercheuse contractuelle en géographie à l'Université de Bretagne Occidentale (UBO). Sympathisante pendant plusieurs années, elle fait le choix d’adhérer au PCF en 2018 pour concrétiser son engagement. Elle conjugue son investissement dans le mouvement social, notamment brestois, avec sa passion pour la photographie.

Éric GUELLEC sera le candidat suppléant : âgé de 53 ans, adhérent au PCF, professeur des écoles spécialisé, il est adjoint au maire de Brest et conseiller de Brest métropole.

Leur candidature conjointe s’inscrit dans la continuité de la campagne présidentielle « La France des Jours Heureux » conduite par le candidat communiste Fabien ROUSSEL.

Elle est guidée par des choix forts, celui de bâtir une France solidaire, digne et heureuse, libérée des dominations, dans laquelle le partage des richesses et le bien commun l’emportent. Elle est une candidature pour le monde du travail, pour nos concitoyennes et concitoyens qui ne se sentent aujourd’hui pas ou plus représenté·es, qui ont été méprisé·es par cinq années de pouvoir Macron.

Durant leur campagne ils auront notamment à cœur de porter l’accès à un logement digne, durable et abordable pour toutes et tous, le droit à la tranquillité publique, et le développement d’une écologie sociale et populaire qui n’oppose pas fin du monde et fin du mois.

Après un quinquennat Macron au service des plus riches, après deux années de crise sanitaire qui ont plongé une partie de nos concitoyennes et concitoyens dans des situations de grandes difficultés sociales, tout l’enjeu est aujourd’hui de reprendre le pouvoir à la finance, de maintenir et développer les services publics, de relocaliser l’activité industrielle, de recouvrer une France du plein emploi avec des salaires dignes pour toutes et tous, de remettre les citoyen·nes au cœur de toutes les décisions.

C’est le sens de la candidature conjointe que nous proposons aujourd’hui aux habitant·es de la 2ème circonscription du Finistère.

Contact : pcf.joursheureux.circo2finistere@gmail.com

Attention, nouvelle adresse mail de la section : pcf.sectionbrest@gmail.com
Partager cet article
Repost0
4 mars 2022 5 04 /03 /mars /2022 06:05
Rassemblement de solidarité avec le peuple ukrainien et pour la Paix à Morlaix le 2 mars: 700 manifestants!
Rassemblement de solidarité avec le peuple ukrainien et pour la Paix à Morlaix le 2 mars: 700 manifestants!
Rassemblement de solidarité avec le peuple ukrainien et pour la Paix à Morlaix le 2 mars: 700 manifestants!
Rassemblement de solidarité avec le peuple ukrainien et pour la Paix à Morlaix le 2 mars: 700 manifestants!
Rassemblement de solidarité avec le peuple ukrainien et pour la Paix à Morlaix le 2 mars: 700 manifestants!
Rassemblement de solidarité avec le peuple ukrainien et pour la Paix à Morlaix le 2 mars: 700 manifestants!
Rassemblement de solidarité avec le peuple ukrainien et pour la Paix à Morlaix le 2 mars: 700 manifestants!

Un très beau rassemblement de solidarité avec le peuple ukrainien et pour la paix, contre l'invasion d'un état libre. C'était ce soir, plein d'émotion, à Morlaix place des Otages avec près de 700 manifestants, à l'appel des élus de Morlaix-Communauté, du pays de Morlaix, de Morlaix, et de 21 organisations qui ont fait entendre un texte commun lu par nos camarades de la Ligue des Droits de l'Homme et du Mouvement de la Paix au nom du collectif unitaire Solidarité Ukraine, Jacques Normand et Claudine Gueguen, Jean-Paul Vermot prenant la parole ensuite en solidarité avec les Ukrainiens et pour la paix au nom des élus du territoire.

 

Non à la guerre, paix en Ukraine,
Solidarité avec les Ukrainiens.
Rassemblement à Morlaix à 18h le mercredi 2 mars
 
21 organisations ont rédigé un appel commun au rassemblement de solidarité avec l'Ukraine à Morlaix, place des Otages, mercredi 2 mars à 18h
 
CONTRE LA GUERRE, POUR LA PAIX,
NON A L'AGRESSION RUSSE EN UKRAINE
Nous condamnons l’agression militaire impérialiste que la Russie de Poutine vient de lancer contre l’Ukraine et son peuple, qui ne peut avoir aucune justification.
 
Nous rappelons le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et nous rendons hommage à la résistance légitime des autorités et du peuple ukrainiens face à l’invasion de l’armée russe.
 
Nous saluons également le courage de toutes les personnes qui, en Russie même, osent braver la dictature en affirmant leur opposition à la guerre et qui font contrepoint à la propagande officielle en apportant une information différente sur la nature du conflit.
 
Nous appelons à construire une mobilisation internationale solidaire des populations ukrainiennes :
 
- Pour le retrait de toutes les forces russes d’Ukraine ;
- Le refus du chantage à l’usage de l’armement nucléaire, d’où qu’il vienne.
- Pour des sanctions drastiques contre le régime de Poutine.
- Pour l’accueil dans de bonnes conditions et sans arrière-pensée des réfugiés qui fuient la guerre.
- Pour rétablir la paix en Europe, la France doit porter cette exigence devant l’ONU dans le respect de la charte des nations unies qui stipule dans son préambule la volonté de préserver les peuples du fléau de la guerre.
 
La France et l’Europe doivent peser dans la négociation et une initiative diplomatique pour une désescalade militaire et une conférence de la paix sous l’égide de l’ONU.
Sur ces bases, le collectif solidarité avec l'Ukraine appelle les habitants du Pays de Morlaix à participer très nombreux au rassemblement citoyen du mercredi 2 mars à 18h place des Otages à Morlaix.
 
Les Premiers Signataires du collectif solidarité avec l'Ukraine Pays de Morlaix:
 
ACAT, AFPS, AJPF, Esperanto Solidareco, LDH, Mouvement de la Paix, Université Européenne de la Paix, CFDT, CGT, FSU, SOLIDAIRES, FI, Ensemble, Gauche indépendantiste, EELV, Génération.S, MJCF 29, NPA, UDB, PCF, PS
 
Les élus de Morlaix-Communauté et la ville de Morlaix appellent aussi au rassemblement le mercredi 2 mars à 18h Place des Otages devant le Kiosque en solidarité au peuple ukrainien et l'appel au retrait des troupes russes d'Ukraine.
Partager cet article
Repost0
4 mars 2022 5 04 /03 /mars /2022 05:57
Dans le Finistère, les communistes demandent l'arrêt immédiat de la dégradation du service postal
L'article du Télégramme du 2 mars 2022 sur la réception de la délégation du PCF Finistère et des élus communistes finistériens pour la défense du service public postal de proximité et des bureaux de Poste en préfecture.
 
 
Le Télégramme/Benjamin Pontis - 2 mars 2022
 
Plusieurs élus communistes du Finistère, dont Ismaël Dupont (conseiller départemental du Finistère), Bernard Jasserand (maire adjoint du quartier de Kerfeunteun), Yvonne Rainero (conseillère municipale à Quimper) et Ronan Sinquin (conseiller municipal à Quimper), se sont rendus devant la préfecture du Finistère, mercredi 2 mars.
 
Le PCF et les élus communistes du Finistère ont dénoncé devant la préfecture du Finistère, ce mercredi 2 mars, la fermeture du service public postal de proximité.
Une délégation du PCF et des élus communistes du Finistère s’est rendue, ce mercredi 2 mars, devant les portes de la préfecture, à Quimper, pour dénoncer « la dégradation du service public postal de proximité » tout en citant une phrase d’un discours de Jacques Chirac tenu en 1996 : « Les services publics de proximité sont un formidable ciment social ».
Dans un courrier adressé au préfet Philippe Mahé, les élus communistes tiennent à rappeler qu’il y aurait, au sein du département, 38 bureaux de poste en cours de suppression ou qui sont menacés de l’être. Sans parler des réductions des horaires d’ouverture, des fermetures partielles.
 
« Une perte sèche »
« Tout ça dans le cadre d’une logique de rentabilité de La Poste », dénonce Ronan Sinquin, élu communiste à Quimper. « C’est une perte sèche pour la population alors qu’au même moment les discours populistes progressent. On a besoin plus que jamais des bureaux de poste », complète Ismaël Dupont, secrétaire départemental du PCF, soulignant que ces bureaux sont aussi bien « les banques des milieux populaires situées au cœur des quartiers, des bourgs, des lieux de conseil, de service, de vie sociale… ».
« La disparition d’un bureau de poste ici, la réduction des plages d’ouverture ailleurs, tout cela signifie, en zone rurale ou urbaine, une perte de droits pour ceux qui ont le plus besoin du service public en raison de la précarité de leurs ressources, de l’isolement, de l’âge, du handicap, de la maladie », continuent les élus communistes, précisant que cela a aussi pour conséquence l’aggravation de la fracture numérique et d’une fragilisation de territoires déjà en grande souffrance. Sans parler « des retards et ratés de distribution de plus en plus importants, de la tension pour des salariés précarisés et en souffrance », note Yvonne Rainero, conseillère municipale de Quimper.
 
Le cas de Kerfeunteun
Dans son courrier, le PCF tient à lister quelques cas marquants : la disparition programmée du bureau de Kermoysan, la fermeture à Guilers et Roscoff, la désorganisation des bureaux du Cap-Sizun, la transformation en agence postale communale des bureaux de Tréboul, Plozévet, Plogonnec, l’amputation des horaires d’ouverture comme dans le pays de Morlaix ou, encore, dans le quartier de Kerfeunteun, à Quimper.
 
« C’est une véritable hémorragie. Notre pétition a obtenu de nombreuses signatures pour dénoncer la fermeture chaque lundi. Mais on n’a pas été entendu. Que faut-il faire ? Exprimer une colère plus forte ? », s’insurge Bernard Jasserand, le maire adjoint du quartier de Kerfeunteun. C’est dans ce contexte global que les communistes du Finistère espèrent désormais être entendus par l’État. Leur demande ? L’arrêt immédiat de toutes les restructurations et des suppressions d’emplois car « le service public, c’est la seule richesse de ceux qui n’ont pas de patrimoine », conclut Yvonne Rainero.?
Partager cet article
Repost0
4 mars 2022 5 04 /03 /mars /2022 05:51

À M. PHILIPPE MAHÉ, PRÉFET DU FINISTÈRE , REPRÉSENTANT DU GOUVERNEMENT

STOP À LA DÉGRADATION DU SERVICE PUBLIC POSTAL DE PROXIMITÉ

DANS NOS TERRITOIRES !

Fermetures annoncées ou en cours de bureaux de poste, réductions des horaires d'ouverture, fermetures inopinées à répétition et sans préavis, diminution du nombre de bureaux de plein exercice, passage en force vers des agences postales communales, qui répercutent les coûts sur les mairies, ou des points relais, avec moins de services pour l’usager, et perte de conseil et de confidentialité, provoquent à juste titre émotion et colère dans notre département car le service public postal de proximité est essentiel pour l'accès aux droits, pour l'égalité, pour le lien social, déjà mis à mal par la pandémie, pour la solidarité intergénérationnelle.

La Poste est aussi bien souvent la banque des milieux populaires, au cœur des quartiers et des bourgs, c’était un lieu de conseil, de vie sociale, de service : la course à la rentabilité, l’abandon des bureaux de poste jugés non rentables est une perte sèche pour le lien social et républicain.

Selon les syndicats, ce sont 38 bureaux de poste du département qui sont en cours de suppression ou menacés dans un proche avenir.

Sur le Finistère Sud, si on avait il y a 15 ans environ 130 bureaux et agences postales, aujourd'hui on ne compte plus qu'une trentaine de bureaux  et seulement une dizaine avec plusieurs agents sur un même site ; on y comptabilise à ce jour environ 15 à 20 facteurs-guichetiers, plus d'une soixantaine d' Agences Postales Communales et plus d'une quinzaine de Relais Poste Commerçant.

La disparition d’un bureau de poste ici, la réduction des plages d’ouverture ailleurs, signifie plus de difficultés pour tous les habitants, en zone rurale ou urbaine, une perte de droits pour ceux qui ont le plus besoin du service public en raison de la précarité de leurs ressources, de l’isolement, de l’âge, du handicap, de la maladie.

C’est l’aggravation de la fracture numérique et le recul de l’égalité.

C’est un handicap supplémentaire pour des territoires déjà fragilisés par le poids des difficultés sociales, ou par le vieillissement de leur population, un pas de plus vers une mort lente.

C’est une charge financière pour les communes obligées de suppléer aux défaillances de la Poste.

Pourtant la Poste a des obligations de service public, en tant que prestataire du service postal universel, et par le Contrat de présence postale territoriale dont elle est signataire. Elle reçoit une aide financière annuelle de l’État pour cela, jusqu’à 674 millions d’euros en 2021, 500 millions pour le service postal universel et 174 millions pour la mission d’aménagement du territoire.

Le Groupe La Poste vient même de se déclarer « entreprise à mission » et d’inscrire dans ses statuts l’engagement de contribuer au développement et à la cohésion des territoires, celui d’œuvrer pour l’inclusion sociale et la transition écologique !

Comment concilier de telles affirmations avec les réductions d’ouverture et la disparition programmée d’un bureau comme celui de Kermoysan à Quimper, classé quartier prioritaire de la politique de la ville ; avec la fermeture du bureau de Guilers, zone urbaine en pleine expansion ; avec la désorganisation permanente des bureaux de poste du Cap Sizun, très menacés, dans un territoire excentré, socialement et démographiquement fragile. Avec la fermeture du bureau de Roscoff, ou celle du bureau de Tréboul à Douarnenez, transformé en agence postale communale, comme ceux de Plozévet, de Plogonnec...Avec l’amputation des horaires d’ouverture dans plusieurs communes du pays de Morlaix, ou dans le quartier de Kerfeunteun à Quimper.

Nous pourrions énumérer tous les bureaux supprimés cette année ou menacés de l’être, ou affaiblis dans leur fonctionnement, chaque cas contredit les engagements de la Poste.

Et que dire de la démarche écologique de la Poste quand elle supprime les bureaux de proximité générant ainsi toujours plus de déplacements ?

On peut faire la même observation pour le courrier.

L’impact désastreux des "réorganisations" de ces 2 dernières années avec la diminution du nombre de tournées et leur allongement, le manque de personnel, se fait sentir pour les usagers qui reçoivent un service dégradé et toujours plus coûteux, et pour les salariés précarisés et en souffrance.

"Récupérer" une lettre recommandée quand on était absent au moment du passage du facteur se transforme parfois en jeu de piste.

La distribution de la presse aux abonnés, indispensable à notre démocratie, est aussi affectée.

La Poste argumente sur la baisse de fréquentation des bureaux, mais elle l’organise avec des fermetures épisodiques sans préavis, des horaires inadaptés aux besoins de la population.

Quant à la diminution du courrier, si elle repose sur une évolution réelle, elle est fortement accélérée par l’explosion des tarifs postaux, plus 68 % depuis 2017 pour la lettre prioritaire !

En réalité au cœur du problème, il y a la stratégie de financiarisation de la Poste, sa course à la rentabilité au détriment du service public. La politique de l’État, actionnaire à hauteur de 34 %, est en cause qui sacrifie les activités les moins rentables de la Poste, au détriment de ses missions d’intérêt général, de service public, d’aménagement du territoire.

Nous interpellons le Président de la République et le Gouvernement sur l’extrême gravité de la situation.

Dans l’immédiat nous demandons l’arrêt de toutes les restructurations et des suppressions d’emplois .

Comme nous l’avons déjà fait en luttant avec les salariés et les usagers ces dernières années, en refusant les restructurations accomplies au détriment du service public, nous réaffirmons notre détermination à agir pour un véritable service public postal de proximité, accessible à tous, avec des personnels sécurisés dans leur emploi et en nombre suffisant, des bureaux de poste de plein exercice irriguant notre territoire, avec un accueil physique, répondant aux attentes des habitants.

La fédération du Finistère du PCF et les 50 élu-e-s communistes du Finistère, directement confrontés aux besoins et aux aspirations de la population.

Avec les camarades du PCF Finistère et Quimper, nous avons remis cet après-midi une lettre argumentaire au préfet pour la défense des bureaux de poste et du service postal de proximité et nous avons rencontre la presse pour alerter sur ces enjeux fondamentaux pour le quotidien des citoyens et l'aménagement du territoire comme l'accès aux services de tous! La force du collectif nécessaire pour sauver plus de 38 bureaux de poste menacés dans le département en raison de la politique financière du groupe et de ses principaux actionnaires!

Défense du service public postal - Une délégation du PCF Finistère et des 50 élus communistes et apparentés reçue en préfecture le 2 mars
Défense du service public postal - Une délégation du PCF Finistère et des 50 élus communistes et apparentés reçue en préfecture le 2 mars
Défense du service public postal - Une délégation du PCF Finistère et des 50 élus communistes et apparentés reçue en préfecture le 2 mars
Défense du service public postal - Une délégation du PCF Finistère et des 50 élus communistes et apparentés reçue en préfecture le 2 mars
Défense du service public postal - Une délégation du PCF Finistère et des 50 élus communistes et apparentés reçue en préfecture le 2 mars
Partager cet article
Repost0
4 mars 2022 5 04 /03 /mars /2022 05:49
L'Humanité, 3 mars 2022

L'Humanité, 3 mars 2022

Partager cet article
Repost0
4 mars 2022 5 04 /03 /mars /2022 05:42
Appel des Postiers et des Postières pour soutenir Fabien Roussel
Appel des Postiers et des Postières pour soutenir Fabien Roussel
Pour rejoindre cet appel des postières et des postiers à soutenir Fabien Roussel écrire à :
collectifpostepcf@gmail.com
 
Dans le Finistère, ils appellent à soutenir Fabien Roussel:
 
Marie Laure AUDIGOU, salariée de la Poste – Morlaix
Christian CARDUNER - Retraité militant CGT PTT ancien secrétaire Départemental CGT  du secteur des activités postales et des télécommunications du Finistère-Sud et secrétaire régional activités postales et communication Bretagne - élu PCF Scaër
Jeanne LE BERRE - retraitée PTT secteur Quimper
Marie LE BERRE, retraitée Poste, militante syndicale, Châteaulin.
JEAN LE CORRE Retraité PTT Roscoff
Marie-Hélène LE GUEN – retraitée de la Poste, syndicaliste, Morlaix
Lindsay MADEC, postière. Tréflévénez
Jean-Yves MAZO - Postier, militant associatif, secteur Quimper
Pierig MORVAN Facteur, militant associatif et syndical, Kernével/Rosporden
Claude PLAQUIN, retraité de la poste, syndicaliste, St Renan
Jean-Claude PERROT - conseiller municipal de Briec, postier en retraite, secteur Quimper
Jan RAFFAELY – ancien postier - Sizun
Daniel RIOU – retraité de la Poste- Morlaix
 
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011