Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juillet 2020 3 01 /07 /juillet /2020 05:43
Quimper Ensemble, Quimper à gauche! Déclaration des élu-e-s communistes de Quimper
Quimper Ensemble, Quimper à gauche!
 
Déclaration des élu-e-s communistes de Quimper
 
Ce dimanche 28 juin, avec un score important et sans appel, les électrices et électeurs quimpérois ont confié à Isabelle Assih et à la liste Quimper Ensemble la responsabilité de construire avec les habitants l’alternative indispensable pour répondre aux urgences sociales, démocratiques, écologiques.
Ce résultat signe l’échec du maire sortant, de sa gouvernance et de sa politique municipale : élu en 2014 avec près de 57 % des suffrages il n’en recueille cette fois que 39 %. La « Ludomobile » n’a pas convaincu les Quimpérois de continuer avec Ludovic Jolivet.
Quant à la représentante officielle du parti de Macron, la députée Annaïg Le Meur, qui chute encore de 4 % par rapport au 1er tour et ne recueille que 9 % des suffrages, elle est lourdement sanctionnée pour son soutien à la politique présidentielle.
Les électeurs ont jugé sur les actes.
Les Quimpérois ont choisi une maire de gauche, une maire écologiste.
Et pour la première fois de l’histoire de leur ville, une femme pour les représenter !
Les communistes se félicitent de cette victoire qui est celle de la convergence de la gauche, de l’écologie, des citoyen-ne-s, celle d’un engagement collectif, celle d’un projet construit et mis en débat avec la population, à laquelle ils ont participé.
Cette confiance donnée par les Quimpérois est une force mais aussi une exigence d’un mieux-vivre ensemble, d’un souffle démocratique, d’une ville solidaire, écologique.
Engagé-e-s au sein de la nouvelle majorité pour les droits sociaux, les services publics, la démocratie, le vivre-ensemble, la culture, les biens communs, les élu-e-s communistes prendront toute leur part du travail collectif de l’équipe de la maire de Quimper, Isabelle Assih.
 
Yvonne Rainero Bernard Jasserand Ronan Sinquin élus de la nouvelle majorité municipale
 
PS: avec Briec, le PCF aura 5 élus dans la région de Quimper
Partager cet article
Repost0
1 juillet 2020 3 01 /07 /juillet /2020 05:34
Plan de licenciement massif chez Air France, volonté de détruire sa filière Hop et le site de Morlaix: un désastre économique et social à empêcher!
⭕️ Plan de licenciement massif chez Air France ⭕️
➡️ Air France pourrait supprimer plus de 7500 postes d'ici fin 2022 dont 1.000 sur sa filière Hop.
Pour rappel, 7 milliards ont été prêté et le PDG, Ben Smith, a reçu un bonus de 800.000 €.
Dans le monde d’après, on continue à licencier avec l’argent public !
C’est inacceptable et il est urgent de légiférer pour conditionner les aides publiques à des critères d’emplois et environnementaux.
Fabien Gay, sénateur communiste
 
***
Après la douche froide de l’annonce de la fermeture de Hop ! Morlaix, les réactions indignées des élus locaux ne se sont pas fait attendre. Ils font front commun pour sauver les emplois sur le territoire.
Hop! Morlaix : Un discours et des actes
« Il faut maintenir des usines partout sur le territoire, ne pas concentrer celles-ci dans les métropoles les mieux desservies ». Les mots d’Emmanuel Macron prononcés lundi 29 juin, à l’Élysée, lors de la Convention citoyenne, sonnent faux à Morlaix, ce mardi. La direction d’Air France a, en effet, décidé de rayer purement et simplement de la carte son site nord-finistérien de Hop ! et de transférer une grande partie de ses activités vers le siège de la compagnie, à… Nantes, l’une des villes les plus attractives de France.
Air France sacrifie au passage 273 emplois dans un bassin morlaisien déjà sinistré, alors que le groupe vient de bénéficier du soutien de l’État à hauteur de sept milliards d’euros pour se relancer.
Après Nokia à Lannion, qui va réduire la moitié de ses effectifs, et en attendant la décision sur l’avenir d’Hutchinson à Saint-Brieuc, les villes moyennes bretonnes paient déjà un lourd tribut face aux grandes métropoles.
Enfin, le choix d’Air France, dont l’État est actionnaire, va creuser encore un peu plus le fossé entre l’est et l’ouest de la Bretagne. Où est la logique d’aménagement du territoire prônée par le président de la République ?

 

***

 
Il faut maintenir des usines partout sur le territoire, ne pas concentrer celles-ci dans les métropoles les mieux desservies ». Les mots d’Emmanuel Macron prononcés lundi 29 juin, à l’Élysée, lors de la Convention citoyenne, sonnent faux à Morlaix, ce mardi. La direction d’Air France a, en effet, décidé de rayer purement et simplement de la carte son site nord-finistérien de Hop ! et de transférer une grande partie de ses activités vers le siège de la compagnie, à… Nantes, l’une des villes les plus attractives de France.
Air France sacrifie au passage 273 emplois dans un bassin morlaisien déjà sinistré, alors que le groupe vient de bénéficier du soutien de l’État à hauteur de sept milliards d’euros pour se relancer.
Après Nokia à Lannion, qui va réduire la moitié de ses effectifs, et en attendant la décision sur l’avenir d’Hutchinson à Saint-Brieuc, les villes moyennes bretonnes paient déjà un lourd tribut face aux grandes métropoles.
Enfin, le choix d’Air France, dont l’État est actionnaire, va creuser encore un peu plus le fossé entre l’est et l’ouest de la Bretagne. Où est la logique d’aménagement du territoire prônée par le président de la République ?
 
 
Le Figaro, avec AFP- 30 juin 2020 
Air France pourrait supprimer plus de 7500 postes d'ici fin 2022

Le groupe compte supprimer 6560 postes au sein de la compagnie tricolore et plus de 1000 au sein de la compagnie régionale Hop!, selon des sources syndicales.

La réduction des effectifs d'Air France semblait inéluctable. Face à la crise sanitaire et à l'arrêt prolongé de ses activités, la compagnie compte effectivement supprimer plus de 7500 postes d'ici à la fin 2022. Dans le détail, il s'agit de 6560 postes (sur environ 41.000) au sein de la compagnie tricolore et plus de 1000 au sein de la compagnie régionale Hop!.

«Les besoins sont en forte baisse sur l'ensemble de la période en lien avec la chute d'activité et la nécessité d'accélérer la transformation de l'entreprise», explique la direction dans un document consulté par l'AFP en amont d'un comité économique et social central (CSEC) prévu vendredi chez Air France. Concernant les suppressions de postes chez Air France, ces informations ont été confirmées au Figaro, de source syndicale.

Les suppressions de postes, exprimées en CDI ETP (équivalents temps plein), passeront par des départs naturels non remplacés (environ 3500 sur 41.000 chez Air France) et par des départs volontaires pour l'essentiel, même si, de mêmes sources, des départs contraints ne sont pas exclus pour le personnel du réseau court-courrier. Hop!, qui compte actuellement quelque 2400 ETP de source syndicale, est particulièrement touchée.

Fermeture du site de Morlaix

Selon plusieurs sources, les sites de maintenance de Hop! à Morlaix et Lille sont menacés de fermeture, tout comme une base de personnel navigant Air France à Toulouse. «Concrètement, il ne restera plus aucune activité Hop ! à Morlaix d'ici trois ans», écrit Le Télégramme .

Chez Air France, les départs doivent passer par des ruptures conventionnelles collectives pour le personnel navigant, tandis qu'un plan de départs volontaires (PDV) est privilégié pour le personnel au sol. La direction souhaite ouvrir des négociations avec les syndicats du personnel au sol début juillet pour de premiers départs en début d'année 2021, le temps de réorganiser ces activités. Côté PNC (personnel navigant commercial) et pilotes en revanche, les premiers départs interviendront plus tôt. Pour cause, la suppression de certains équipages ne nécessite pas de réorganisation particulière, étant donné que la flotte de la compagnie diminue également.

«La baisse durable d'activité et le contexte économique liés à la crise du Covid-19 imposent d'accélérer la transformation d'Air France», affirme la direction d'Air France, en disant étudier «l'ensemble des outils permettant d'ajuster ses effectifs à la baisse d'activité, en privilégiant le volontariat et les mobilités».

 

Un choc sans précédent

Le choc lié à l'épidémie de Covid-19 a été sans précédent pour la compagnie française comme pour ses rivaux internationaux, qui ont enchaîné ces dernières semaines les annonces de coupes claires dans leurs effectifs: 22.000 chez le groupe allemand Lufthansa, 12.000 chez British Airways ou encore 10.000 pour l'américain Delta Air Lines.

L'État français, actionnaire d'Air France-KLM, a apporté un soutien financier de 7 milliards d'euros au groupe franco-néerlandais, dont 4 milliards de prêts bancaires garantis et 3 milliards de prêt direct, en lui demandant d'améliorer sa rentabilité et son impact environnemental. En réponse, le directeur général d'Air France-KLM, Benjamin Smith, a annoncé fin mai la réduction du réseau français de 40% d'ici à la fin 2021.

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2020 3 01 /07 /juillet /2020 05:26
La Fédération du Finistère du PCF se joint à l'AFPS et appelle aux rassemblements le 01/07 à 18 h place de la Liberté  à Brest et  à 18 h place Terre-au-Duc à Quimper
La Fédération du Finistère du PCF se joint à l'AFPS et appelle aux rassemblements le 01/07 à 18 h place de la Liberté  à Brest et  à 18 h place Terre-au-Duc à Quimper pour dénoncer le plan Trump-Netanyahou d'annexion de la vallée du Jourdain en Palestine occupée.
De toute évidence, le Covid-19 n'entrave pas le projet colonial israélien. L’agressivité israélienne et la répression contre les Palestiniens ne faiblissent pas. L'armée et les colons profitent de la situation: assassinats en Cisjordanie, intervention violente à Jérusalem-Est, destruction de maisons tandis que les incursions militaires dans la bande de Gaza n'ont jamais cessé.
Depuis l'annonce du plan Trump, l'annexion de la vallée du Jourdain et d'une partie des territoires de la Cisjordanie se profile. Après l'accord de gouvernement entre B. Netanyhou et B. Gantz, le processus devrait débuter le 1er juillet contribuant à un regain d'instabilité et de tensions avec les pays voisins et notamment la Jordanie. Un nouvel embrasement régional s'annonce.
 
Le Parti communiste français dénonce avec force cette politique d'annexion et d'apartheid rendue possible par le non respect des résolutions internationales, le soutien inconditionnel des États-Unis et la complaisance des États de l'Union Européenne.
 
Le PCF exige la fin de tous les accords de coopération économique avec Israël. La paix dans la région ne reviendra pas sans la reconnaissance des droits légitimes du peuple palestinien à disposer d'un État dans le cadre des frontières de 1967.
 
Les périls sont chaque jour grandissants pour les Palestiniens. Partout la mobilisation doit grandir pour que la France et l'Union européenne condamnent le plan Trump et toutes perspectives de nouvelles annexions.
Partager cet article
Repost0
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 20:06
Victoire de Morlaix Ensemble: une immense joie collective ce dimanche 28 juin!
Victoire de Morlaix Ensemble: une immense joie collective ce dimanche 28 juin!
Victoire de Morlaix Ensemble: une immense joie collective ce dimanche 28 juin!
Victoire de Morlaix Ensemble: une immense joie collective ce dimanche 28 juin!
Victoire de Morlaix Ensemble: une immense joie collective ce dimanche 28 juin!
Victoire de Morlaix Ensemble: une immense joie collective ce dimanche 28 juin!
Victoire de Morlaix Ensemble: une immense joie collective ce dimanche 28 juin!
Victoire de Morlaix Ensemble: une immense joie collective ce dimanche 28 juin!
Victoire de Morlaix Ensemble: une immense joie collective ce dimanche 28 juin!
Victoire de Morlaix Ensemble: une immense joie collective ce dimanche 28 juin!

Retour en images sur cette soirée exceptionnelle du 28 juin 2020. Encore MERCI à vous toutes et tous pour votre soutien et votre confiance.

#Municipales2020
#OnaGagné
#MorlaixEnsemble
#PourUneVilleSolidaireEcologiqueetActive

Partager cet article
Repost0
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 18:52
Distribution de programmes de Brest au coeur par les communistes dans les deux dernières semaines

Distribution de programmes de Brest au coeur par les communistes dans les deux dernières semaines

Distribution de programmes de Brest au coeur par les communistes dans les deux dernières semaines

Distribution de programmes de Brest au coeur par les communistes dans les deux dernières semaines

Les communistes du Pays de Brest se félicitent de la belle victoire de la liste Brest au Cœur! qui rassemble les forces de gauche et les écologistes . Plus largement ils se réjouissent des succès des listes de gauche tant dans le Finistère qu'en Bretagne et au plan national.
Là où les forces de progrès ont su s'unir pour mettre en oeuvre un programme social et écologique, elles enregistrent des succès.
La démarche de rassemblement des communistes reçoit ainsi le soutien du peuple de gauche.

Sur Brest le PCF avec 7 élu-es à la ville (+3 par rapport au début du mandat précédent ) et 4 élu-es métropolitain-es (+1) conforte ses positions qui seront autant de points d'appui pour développer une politique sociale et écologique au plan local et défendre les services publics face aux attaques du gouvernement. Le groupe communiste et citoyen ,deuxième groupe de la majorité jouera ainsi un rôle pivot pour travailler au rassemblement des forces de gauche et des citoyens et construire une alternative politique répondant aux urgences sociales et climatiques .

Les élu-es communistes sont:
Eric Guellec conseiller à la ville et à la métropole

Mathilde Maillard conseillère à la ville et la métropole

Jacqueline Héré conseillère à la ville et la métropole

Jean-Michel Le Lorc'h conseiller à la ville et à la métropole

Sandra Le Roux conseillère à la ville

Taran Marec conseiller à la ville

Anne Catherine Cleuziou conseillère à la ville

Partager cet article
Repost0
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 17:00
Distribution de programmes de Brest au coeur par les communistes dans les deux dernières semaines

Distribution de programmes de Brest au coeur par les communistes dans les deux dernières semaines

Distribution de programmes de Brest au coeur par les communistes dans les deux dernières semaines

Distribution de programmes de Brest au coeur par les communistes dans les deux dernières semaines

Les communistes du Pays de Brest se félicitent de la belle victoire de la liste Brest au Cœur!
Les communistes du Pays de Brest se félicitent de la belle victoire de la liste Brest au Cœur!

Heureux pour Brest et fiers de nos camarades!!!

Message de la section de Brest du Parti communiste:

Les communistes du Pays de Brest se félicitent de la belle victoire de la liste Brest au Cœur! qui rassemble les forces de gauche et les écologistes . Plus largement ils se réjouissent des succès des listes de gauche tant dans le Finistère qu'en Bretagne et au plan national.
Là où les forces de progrès ont su s'unir pour mettre en œuvre un programme social et écologique, elles enregistrent des succès.
La démarche de rassemblement des communistes reçoit ainsi le soutien du peuple de gauche.

Sur Brest le PCF avec 7 élu-es à la ville (+3 par rapport au début du mandat précédent ) et 4 élu-es métropolitain-es (+1) conforte ses positions qui seront autant de points d'appui pour développer une politique sociale et écologique au plan local et défendre les services publics face aux attaques du gouvernement. Le groupe communiste et citoyen ,deuxième groupe de la majorité jouera ainsi un rôle pivot pour travailler au rassemblement des forces de gauche et des citoyens et construire une alternative politique répondant aux urgences sociales et climatiques .

Les élu-es communistes sont:
Eric Guellec conseiller à la ville et à la métropole

Mathilde Maillard conseillère à la ville et la métropole

Jacqueline Héré conseillère à la ville et la métropole

Jean-Michel Le Lorc'h conseiller à la ville et à la métropole

Sandra Le Roux conseillère à la ville

Taran Marec conseiller à la ville

Anne Catherine Cleuziou conseillère à la ville

Partager cet article
Repost0
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 16:47
La joie des partisans de Jean-Paul Vermot à l'annonce des résultats. Après 12 ans à droite, la ville bascule à gauche. (Le Télégramme / Gwendal Hameury)

La joie des partisans de Jean-Paul Vermot à l'annonce des résultats. Après 12 ans à droite, la ville bascule à gauche. (Le Télégramme / Gwendal Hameury)

A l'issue du second tour des élections municipales, ce dimanche 28 juin, voici la composition du nouveau conseil municipal de Morlaix, qui se réunira dès samedi prochain pour élire son maire, Jean-Paul Vermot. Ce dernier devrait aussi, selon toute vraisemblance, être le seul candidat de gauche à la présidence de Morlaix-Communauté, où la majorité était acquise dès le premier tour, le 15 mars.

Liste Morlaix Ensemble (26 élus)

Jean-Paul Vermot, Catherine Tréanton, Ismaël Dupont, Valérie Scattolin, Yvon Laurans, Laëtitia Tosser, David Guyomar, Nathalie Barnet, Ghislain Guengant, Marie-Françoise Jacob-Madec, André Laurent, Patricia Stéphan, Fréderic L'aminot, Elodie Postollec, Henri Merlin Gaba Engaba, Françoise Quéinnec, Jérôme Plouzen, Maëla Burlot, Eugène Davilliers, Edith Fer, Ahamada Zoubeiri, Elise Kérebel, Jolan Faucheur, Kristell Breton, Patrick Gambache, Katell Salaza

Liste Vivons Morlaix (7 élus)

Agnès Le Brun, Jean-Charles Pouliquen, Annie Piriou, Georges Aurégan, Charlotte Julie, Christophe Stewart, Marie Simon Gallouédec 

Les élus communautaires de la liste Morlaix Ensemble sont Jean-Paul Vermot, Catherine Tréanton, Ismaël Dupont, Valérie Scattolin, Yvon Laurans, Laëtitia Tosser, David Guyomar, Nathalie Barnet, Ghislain Guengant

 Sauf démission(s) dans les prochaines heures, les élus communautaires sont Agnès Le Brun, Jean-Charles Pouliquen et Annie Piriou

 

Partager cet article
Repost0
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 16:37
Photo Le Télégramme

Photo Le Télégramme

D’aucuns imaginaient un scrutin indécis. Il n’en a rien été. En recueillant 54,95 % des voix, Jean-Paul Vermot a largement remporté le second tour des élections municipales à Morlaix.

20 h 35, devant l’hôtel de ville. Interdits de salle Ange-de Guernisac en raison des restrictions en vigueur, relatives à la pandémie de Covid-19, les partisans de Morlaix Ensemble laissent éclater leur joie. Chargé par Jean-Paul Vermot, interviewé par la télévision, de leur lire les résultats officiels de ce second tour des Municipales à Morlaix, Ismaël Dupont vient de lâcher les chiffres. La victoire est claire, nette et sans bavure. « La liste Vivons Morlaix ! d’Agnès Le Brun, 45,05 %. La liste Morlaix Ensemble de Jean-Paul Vermot, 54,95 % », souffle-t-il, euphorique. Il faut dire qu’il s’agit de la première victoire électorale de l’élu communiste… Les applaudissements fusent. Les sourires sont larges. Ça chante, ça crie. La ville vient de basculer à gauche après deux mandats à droite. Douze ans d’attente. Une page se tourne. « Il était temps », savoure-t-on dans les rangs. Guy Pennec, maire de Plourin-lès-Morlaix et François Hamon, maire de Saint-Martin-des-Champs, sont de ceux-là. Ils ont fait le déplacement. Un signe fort.

La troisième était la bonne
La troisième fois aura donc été la bonne. Après deux échecs consécutifs en 2008 et 2014 (la première en tant que colistier, la deuxième en tant que tête de liste), le socialiste Jean-Paul Vermot, qui menait une liste d’union de la gauche ouverte à la société civile (plus de 50 % de non-encartés), est parvenu à ses fins. Samedi prochain, il sera élu maire de Morlaix. Son objectif : donner un nouvel élan à la ville. Sa ville pour six ans.
Dans le contexte sanitaire que l’on connaît, qui a évidemment joué sur la faible participation (49,29 % contre 64,48 % au second tour de 2014), sa liste Morlaix Ensemble n’a fait qu’une bouchée de celle portée par Agnès Le Brun, maire divers droite sortante, qui sollicitait un troisième mandat consécutif. Reléguée 479 voix derrière, la liste Vivons Morlaix ! a pris le bouillon.

Dix bureaux sur onze
Contrairement à 2014, où le bureau de Ploujean avait fait basculer l’élection au dernier moment (Agnès Le Brun l’avait finalement emporté avec 241 voix d’avance), il n’y a guère eu de suspense ce dimanche. Dans la tête de la future ex-vice-présidente de l’association des maires de France, l’affaire était entendue dès 19 h. « C’est plié. Le retard est insurmontable », assurait-elle dans son bureau, entourée de sa garde rapprochée.
De fait, le conseiller départemental socialiste a presque réussi le Grand Chelem, remportant dix des onze bureaux de vote de la Cité du Viaduc. Parfois avec plus de 60 % des suffrages. Comme dans son fief de la Madeleine (63,59 %), à La Boissière (61,63 %) et à Kernéguès (61,61 %). Même les deux bureaux de l’hôtel de ville, pourtant remportés par Agnès Le Brun au premier tour, ont viré au rose. Seul celui de Ploujean, comme il s’y attendait, a échappé à Jean-Paul Vermot. Mais à 76 voix seulement. Presque un exploit quand on sait que l’ancrage à droite y est très fort.

Rien ne laissait pourtant présager un tel écart à l’issue du premier tour, puisque seules 41 petites voix séparaient les deux rivaux. Mais la dynamique était à gauche. De même que les réserves de voix. Et la participation, bien que légèrement en hausse par rapport au premier tour, n’a pas du tout profité à la maire sortante, dépourvue d’alliés.

Le plein à gauche
À l’issue d’une campagne pour le moins tendue, notamment sur les réseaux sociaux, le directeur du centre Afpa (Association pour la formation professionnelle des adultes) de Morlaix a clairement profité de l’absence de Morlaix Alternative Citoyenne au second tour. Malgré les 19,64 % obtenus il y a trois mois, Didier Allain et ses colistiers avaient en effet décidé de se retirer de la course. Une décision qui a laissé un boulevard à Jean-Paul Vermot. Il ne s’est pas privé pour l’emprunter. Sur son élan.

Morlaix. Jean-Paul Vermot fait basculer la ville à gauche (Le Télégramme, Gwendal Hameury, 29 juin 2020)
Partager cet article
Repost0
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 16:27
Morlaix. La ville repasse à gauche (Ouest-France, 29 juin 2020)
Partager cet article
Repost0
26 juin 2020 5 26 /06 /juin /2020 21:33
Morlaix ensemble - une dernière mise au point après le tract de dernière semaine de la droite
Morlaix ensemble - une dernière mise au point après le tract de dernière semaine de la droite
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011