Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 06:05

 

Hollande : "Aveuglement ou obstination ?" (Pierre Laurent)

pierre-laurent-pcf

 

 

Alors que la France est en récession, que le pays traverse une crise toujours plus violente avec des conséquences dramatiques pour les Français, le Président refuse une nouvelle fois de voir la réalité en face. Il n'annonce rien, pire, il persiste et signe.

Privatisation, partenariat public privé, baisse de la dépense publique, imposition sur la plus-value mobilière, allongement de la durée de cotisation... voici les seuls horizons qu'a tracé François Hollande. Les Français qui connaissent le chômage et qui n'arrivent pas à joindre les deux bouts peuvent se faire du soucis.

L'offensive européenne annoncée par le Président reste dans les rails des politiques d'austérité voulues par Angela Merkel et la commission européenne.

Après plus de deux heures de conférence de presse, il faut se demander si le Président de la République fait preuve d'aveuglement ou d'obstination. Si c'est de l'aveuglement, l'heure est à la prise de conscience et au changement de cap. Si c'est de l'obstination, c'est une erreur politique lourde - car ne permettant pas le redressement du pays.

Puisque le Président de République s'est dit prêt à examiner les bonnes propositions d'où qu'elles viennent, le Front de gauche tient les siennes à sa disposition. Elles seront présentées lors des assises citoyennes du 16 juin prochain.

Partager cet article
Repost0
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 13:50

 

Les indices économiques publiés par l'INSEE sont terribles. La récession est confirmée (-0,2% du PIB au premier trimestre 2013). Le pouvoir d'achat des ménages dévisse : -0,9% en 2012, c'est une première depuis près de 30 ans. Quant à la consommation des ménages, elle suit la même tendance (-0,4) . Derrière ces chiffres, c'est un pays qui souffre, qui va de plus en plus mal.

Face une situation aussi dégradée et douloureuse, le président de la République se présente devant les commissaires européens pour les rassurer sur les engagements de la France à suivre à la lettre les recommandations de Bruxelles pour toujours plus d'austérité et de rigueur.

A Paris, Pierre Moscovici explique tranquillement que l'entrée de la France en récession n'est "pas une surprise" et qu'elle est "largement due à l'environnement de la zone euro". Bref, on s'enfonce mais c'était prévu.

Frisant le ridicule, le ministre de l'économie maintient "à la fois" sa prévision de croissance de +0,1% en 2013 et son objectif d'inverser la courbe du chômage d'ici la fin de l'année. Ce déni de réalité doit s'arrêter !

Preuve est faite que cette politique de rigueur conduit le pays à la catastrophe. Toutes les économies de la zone euro qui font le choix de subir les règles stupides et récessives de la commission européenne obtiennent ce même résultat : la ruine de leur économie.

Le réel, c'est quand on se cogne disait Lacan. Là, c'est le pays qui va dans le mur. Plus que jamais, il est urgent de changer de cap et de politique. Urgent d'engager le changement.

 

logo

Partager cet article
Repost0
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 18:03

 

Front de Gauche

A Morlaix le 13 mai 2013

 

Monsieur le Député Gwenegan Bui,

 

Le 16 mai prochain, les députés à l’Assemblée Nationale auront à se prononcer sur le projet de loi d’amnistie des syndicalistes. Ce projet a déjà été approuvé par les sénateurs grâce à l’opiniâtreté des élus du Front de Gauche, qui l’ont défendu avec conviction, mais aussi grâce aux voix des sénateurs socialistes. Pourtant le gouvernement, par la voix du ministre des relations avec le Parlement, Alain Vidalies, a d’ores et déjà déclaré qu’il s’opposerait à ce projet de loi.

Cette décision est incompréhensible et inacceptable pour les électeurs de gauche que nous sommes, et auxquels vous devez d’être majoritaires à l’Assemblée Nationale.

En effet, cette loi d’amnistie n’a pas pour objet de protéger les auteurs de malversations ou de violences faites aux personnes. Il s’agit au contraire de donner un signal politique fort à ces femmes et ces hommes, à leurs représentants syndicaux, et au-delà à l’ensemble des salariés et des travailleurs, en reconnaissant qu’ils ne sont pas des criminels que l’on soumet à l’humiliation de tests ADN. En votant cette loi, vous montreriez à ceux qui subissent la violence inouïe d’un licenciement, à ceux dont la vie et l’équilibre professionnel et familial patiemment construits volent en éclat, et qui y répondent parfois dans un moment de colère, qu’à gauche, humanité et solidarité ne sont pas de vains mots.

Malheureusement, l'actualité sociale de notre région nous confronte de plus en plus à ces événements : GAD, Doux, Boutet-Nicolas, n'en sont que quelques exemples. Notre solidarité vis à vis de ceux qui se battent doit être totale. D’ailleurs, on peut légitimement se poser la question de la caractérisation de cette « violence » syndicale, mise en avant par les médias mais souvent minime ou inexistante, quand le syndicalisme paysan productiviste détruit régulièrement des biens privés ou publics dans notre région sans qu'aucune poursuite réelle n'ait jamais abouti. La république s'inclinerait devant les tracteurs, mais poursuivrait les employés et les ouvriers ?

Durant le quinquennat de N. Sarkozy, le MEDEF a guidé la politique gouvernementale. Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault n’a pas eu, pour l’instant, en matière économique et sociale, le sursaut attendu pour répondre aux attentes des Français qui vous ont élu. Ce n’est pas au MEDEF qu’un gouvernement de gauche doit donner sans cesse et sans limites des gages. C’est aux Français qui lui ont donné une majorité et qui assistent, incrédules, au reniement des promesses de François Hollande, qu’il doit s’adresser.

Le 16 mai, vous aurez à décider en pleine conscience politique du sort de ces syndicalistes qui attendent un geste de votre part. Vous savez désormais à quel point ce vote est important et symbolique pour nous, et combien nous aussi attendons un geste de votre part par ce vote.

 

Le Front de Gauche du Pays de Morlaix.

 

front de Gauche Morlaix

 

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 10:38

 

Contribution du groupe agriculture / agroalimentaire

 

L’agriculture, la pêche maritime et les filières alimentaires n’échappent pas à la marchandisation d’un capitalisme mondialisé, avec toutes les conséquences que cela entraine pour la sécurité alimentaire et l’environnement. Les communistes en ont pleinement conscience, c’est dans cet esprit que l’Humanifeste du PCF, le document d’orientation issu de notre 36ème congrès, intègre naturellement les questions agricoles et alimentaires dans l’état des lieux qu’il dresse de notre monde comme dans les propositions qu’il fait pour sortir notre société de la crise du capitalisme.

Naturellement ces enjeux résonnent en Bretagne, terre de paradoxe. Première région agricole de France et dans les dernières quant au revenu agricole par exploitant. Là où les politiques libérales nationale comme européenne ont démantelé les navires de pêche et conduit à la disparition de cinq fermes par jour.

Ces enjeux résonnent en Bretagne. L’agriculture, adossée au secteur agroalimentaire génère un chiffre d’affaires de 8,2 milliards d’euros. Là où producteurs et salariés des groupes alimentaires coopératifs comme privés, ne pourront résister aux prix mondiaux de leurs dentées comme de leurs forces de travail. De cela, les communistes bretons en sont conscients…

Aussi, à l’issue de leur conférence régionale, ils se donnent l’ambition de porter des réponses alternatives sur les questions alimentaires, de la terre comme de la mer. Celles-ci se construisent autour de quelques grands axes :

  • anticiper les moyens d’élever l défi alimentaire en quantité comme en qualité,

  • prendre appui sur ses 56 000 salariés, 3800 établissements agroalimentaires pour relocaliser le savoir-faire et la valeur ajoutée en Bretagne. Devant la grande distribution et les intérêts financiers, légitimer les exigences de rémunération du travail.

L’heure est à un modèle de développement, qui satisfasse les besoins alimentaires, émanciper de la spéculation et soucieux de la santé publique. Notre croissance est celle d’un développement régional, social et écologique. En ce sens nous encourageons l’agriculture paysanne et la pêche artisanale.

Au regard de l’importance que méritent ces questions, le PCF remet au cœur de la société, l’Humain d’abord. Pour cela nous avons besoin d’un nouvel élan communiste. Pour y contribuer, un groupe de travail agroalimentaire, appelé à s’élargir s’est réuni à Saint-Brieuc en avril dernier. Une première feuille de route s’est esquissée pour la prochaine période.

  • Campagne en faveur de l’emploi agroalimentaire, de la filière avicole, de l’accompagnement de la transition écologique…

  • Initiatives de contenus transformateurs et de rassemblements pour l’ouverture d’une conférence régionale sur la réindustrialisation agroalimentaire bretonne.

  • Mise en débats et popularisation des propositions communistes avec la tenue d’un débat lors de la fête de l’Humanité Bretagne 2013.

  • Mise en perspectives d’un Front de gauche thématique de l’agriculture et de la pêche avec la volonté affirmée d’un PCF moteur. La tâche est exaltante. Elle appelle à l’imagination d’un nouveau parti pris communiste.

Xavier Compain

 

Partager cet article
Repost0
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 19:14

 

Parole de syndicaliste: Philippe Le Roy, agent de maîtrise et électricien à la ville de Morlaix, syndicaliste CGT

 

Le Chiffon Rouge: Peux-tu nous dire quelles sont les raisons du mouvement revendicatif que les agents municipaux de la ville de Morlaix ont initié depuis plus d'un mois (préavis de grève reconductible, blocage de la cuisine centrale, entretiens avec les élus pour dénouer la situation de crise)?

 

Philippe Le Roy: Ces actions d'interpellation ont été engagées principalement par rapport au manque de personnel et de reconnaissance au travail. Au service menuiserie, il manque un agent (on est passé de 3 à 2 agents suite à la nomination d'une personne comme responsable qui n'a pas été remplacée). A la voirie, il manque aussi un poste: un agent décédé n'a pas été remplacé. Au service des sports, il manque deux postes: 2 départs non remplacés (un départ en retraite, un autre décédé l'an passé). Dernièrement, une personne en CDD a été priée par le Directeur Général des Services de rester à la maison du jour au lendemain, sans préavis.

A la cuisine centrale, en raison de la perte du marché de Saint-Pol et de communes de Morlaix Communauté qui ont fait le choix de commencer à travailler avec des cuisines privées, on va perdre 4 emplois probablement: dont 2 CDD qui pourraient ne pas être renouvelés à la fin juin.

Les relations avec le Directeur Général des Services et les élus ne sont pas fameuses. On nous impose l'austérité à travers le non remplacement des départs, le non renouvellement des CDD, la réduction des effectifs qui nous impose une surcharge de travail.

Les gens qui passent des examens en vue d'obtenir une promotion et qui l'obtiennent se voient refuser leur nomination aux postes de responsabilité auxquels leur réussite à l'examen leur donnait droit, sur des critères subjectifs, à la discrétion des responsables qui promeuvent « à la tête du client ».

 

Le Chiffon Rouge: Avez-vous des revendications au niveau des rémunérations? Où en êtes-vous sur ce point?

 

Philippe Le Roy: Les salaires ne sont pas élevés, principalement en raison du blocage du point d'indice décidé depuis des années au niveau national dans le cadre de la politique de rigueur. Nous demandons une amélioration du régime indemnitaire: actuellement, par rapport à la grille indiciaire de base des agents territoriaux, nous avons 139€ en plus par mois, contre 450€ par mois environ à Morlaix Communauté, mais nous avons un 13ème mois, contrairement à ce qui se passe pour les agents de Morlaix Communauté ( 650€ en juin et en novembre: cela fait 108€/mois en plus environ à l'année). Même avec cela, les salaires sont bas car toute une partie des agents plafonne au SMIC. Avec 1200€ par mois, il est difficile de se payer une mutuelle à 50€, ce pourquoi beaucoup d'agents n'ont pas de mutuelle. Nous avons donc une autre revendication forte: que la mairie de Morlaix participe au financement de mutuelles pour ses fonctionnaires territoriaux. C'est désormais possible avec la nouvelle législation. Le 14 mai, nous avons un rendez-vous avec le Directeur Général des Services à ce sujet et je suis particulièrement chargé de ce dossier parmi les élus CGT.

 

Le Chiffon Rouge: Comment décrirais-tu le climat social à la ville de Morlaix?

 

Philippe Le Roy: Il n'est pas terrible. Les gens sont tendus par rapport à un encadrement pas bon du tout. La communication est difficile entre les « chefs » et les agents à la base. C'est chacun dans son coin. Il y a une cassure. La relation de confiance n'existe plus. Depuis un moment, les gens étaient à bout: on peut le comprendre quand, par exemple, un responsable refuse des congés à ses gars sans justification. Le management n'est pas bon. Des petits chefs, qui se montrent durs et mettent sous pression les employés, disent qu'ils sont obligés de faire ce qu'on leur dit de faire. « On m'a dit de choisir son camp », ai-je entendu de la part de l'un d'entre eux: pourtant, ils sont aussi fonctionnaires, et le service public ne peut pas fonctionner sans l'implication et la motivation de la base. Nous n'avons pas assez de matériel pour fonctionner dans mon service: la mairie a fait des appels d'offre pour le renouveler, mais on attend toujours... Les personnels ne sont pas suffisamment consultés, pour prendre en compte la faisabilité technique des choses, dans les prises de décision, comme pour le choix des illuminations de Noël. Pour l'instant la mairie de Morlaix, en dehors des travaux, n'a pas fait le choix de l'externalisation de services auprès du privé. C'est heureux, mais nous sommes vigilants pour l'avenir.

L'exécutif municipal a une responsabilité importante par rapport à l'amélioration du climat social, des conditions de travail et à la satisfaction des revendications justes des agents. Jusqu'à présent, en dehors du blocage de la cuisine centrale et de quelques débrayages, il n'y pas eu de mouvement de grève effectif engagé, mais nous maintenons notre préavis de grève car nous voulons être écoutés. Le 16 mai, il y a un CTP, et nous pourrons faire le point sur les premières réponses apportées par la mairie.

Partager cet article
Repost0
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 08:04
Pas d’appui aux colonies, interdiction de leurs produits

Plateforme des ONG pour La Palestine, vendredi 22 février 2013

Citoyens, consom­ma­teurs, nous attendons des actes de la part du gou­ver­nement français et de l’Union euro­péenne (UE) pour ne plus ren­forcer les colonies israé­liennes illégales.

Les colonies israé­liennes ins­tallées dans les Ter­ri­toires pales­ti­niens depuis 1967 sont illé­gales au regard du droit inter­na­tional. En confis­quant les terres et res­sources des Pales­ti­niens, ces colonies sont une entrave au déve­lop­pement du ter­ri­toire pales­tinien officiel et une vio­lation des droits des Palestiniens.

De nom­breuses décla­ra­tions euro­péennes et fran­çaises répètent le caractère illégal de ces colonies et les risques qu’elles repré­sentent pour la paix et la solution à deux États. Et pourtant, dans les faits les colonies béné­fi­cient des rela­tions écono­miques entre l’UE et Israël. Chaque année les impor­ta­tions de l’UE en pro­ve­nance des colonies israé­liennes en Cis­jor­danie repré­sentent quinze fois plus que celles venant du reste du ter­ri­toire pales­tinien occupé.

Les pro­duits issus des colonies entrent sur le ter­ri­toire européen comme étant « fabriqués en Israël ». Le consom­mateur français est dans l’impossibilité de connaître l’origine véri­table du produit qu’il achète.

Nous demandons plus de cohé­rence et l’application du droit de la part de notre gou­ver­nement et de l’UE. Nous demandons que le gou­ver­nement français agisse de manière concrète en recom­mandant aux dis­tri­bu­teurs d’assurer un étiquetage précis des pro­duits en pro­ve­nance du ter­ri­toire pales­tinien occupé afin que les consom­ma­teurs puissent connaître l’origine exacte des pro­duits qu’ils achètent, comme cela est déjà le cas au Royaume-​​Uni et au Danemark.

Cette mesure pro­tègera le consom­mateur mais ne suffit pas. Nos gou­ver­ne­ments qui ont, selon le droit inter­na­tional, le devoir de ne pas recon­naître ou contribuer au maintien d’une situation illégale, doivent aller plus loin.Les colonies sont la prin­cipale menace contre un État pales­tinien, la France doit interdire les pro­duits de ces colonies sur le marché français.

  Cliquez ici pour signer

 

 

Partager cet article
Repost0
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 07:34

Signataires de l'Appel finistérien pour la marche du 5 Mai 2013 à Paris (signatures recueillies par le Front de Gauche Morlaix):

 

Abramovicz Michèle FDG/LDH  Morlaix

Abramovicz Serge Morlaix

Abramovicz Yves retraité PCF/FDG/AFPS Morlaix

Adigard Constance CE Télégramme FDG Morlaix Plouézoch

Adigard Yvette retraitée FDG Morlaix Plougasnou 

Allain Didier enseignant Morlaix

Asselbourg Patrick  CGT/ FO  Plourin les Morlaix

Bahno Mariano PCF Plouézoch

Bazin Serge retraité PCF/ CGT Saint Martin des Champs 

Beranger Marie-Rolande retraitée Istres

Beranger Gérard retraité Istres

Beuzit Jean-Pierre cuisinier PCF/ FDG Morlaix

Boisnard Pierre-Yvon Bénévole Plougasnou

Bourven François   cheminot   PCF CGT Morlaix

Brown Francis libraire Morlaix

Clémenceau Fabrice VCP Télégramme Syndicaliste Plougonven

Clémenceau Brigitte Salariée Genêts d'or Syndicaliste Plougonven  

Chartrain Stephane Aide soignant Gauche anticapitaliste/ FDG

Chevalet Bernadette retraitée Plouescat

Coatanlen Jeff retraité Front de Gauche

Collin Christiane Saint Martin des Champs

Corre Christian retraité FDG Morlaix Plourin les Morlaix

Corre Gérard Retraité SNCG CGT Saint Martin des Champs

Corre Joël magasinier Roscoff

Corre Dominique assistante maternelle Roscoff

Corre Ewen édudiant Greenpeace Roscoff

Crassin Daniel retraité FDG Sainte Sève

Crenn Yann AFPS Morlaix

Cutulic Christian CGT Morlaix

Dagorn Paul Retraité enseignement FDG Morlaix 

Dafniet Daniel retraité éducation nationale SNUIPP Plouigneau

David Alain Retraité éducation nationale PCF/ FDG ancien maire adjoint Morlaix

Delanne Kristell sans emploi Morlaix

Deleau Cyril aide soignant progressiste Morlaix

Digaire Loïc Cuisinier FDG Morlaix

Dréan Jean Retraité PCF/ CGT Plouigneau

Dupont Ismaël Professeur documentaliste PCF/ FDG/ Attac/ AFPS

Eon Josette retraitée agent de service Morlaix

Gaud Babeth Retraitée FDG Morlaix 

Gentil André retraité sans illusion Morlaix

Goulm Yvonne retraitée FDG Morlaix

Gourmelen Henri enseignant SNUIPP Plougonven

Gourmelen Thérèse Plougonven

Gueguen Gilles sans profession Saint Martin des Champs

Guéméné Yann salarié FDG Morlaix Plouégat Guerrand 

Guern Joëlle prof retraitée Morlaix

Faujour Marie-France retraitée

Fichaut Gisèle retraitée Roscoff

Havet Dominique sans emploi Morlaix

Hébréard Stephane graphiste Morlaix

Hélary Joël         CGT  Plourin les Morlaix

Horru Martine CGT Morlaix

Huon Elisabeth Agricultrice FDG Plouigneau

Huon Marie Etudiante FDG Plouigneau 

Kerbiriou André retraité CGT Sainte Sève

Kerguillec Julien Professeur Parti de Gauche/ FDG Pleyber-Christ

Labelle Nicole retraitée PCF FDG AFPS LDH Morlaix

Labrousse Jean-Rolland Retraité Air France PCF Carantec

Labrousse Mariette retraitée Air France PCF Carantec 

Lamberic Retraité CGT Roscoff

Laurent Ollivier actif Landivisiau

Le Ber Elisabeth Fonction Publique Hospitalière Morlaix 

Le Calvez Jean-Luc retraité PCF Morlaix

Le Cun Sylvie enseignante Plougasnou

Le Cun Jean-François enseignant Plougasnou

Le Fer Jean-Claude Retraité PCF Morlaix

Le Duff Georges Retraité PCF Lanmeur

Le Duff Suzanne retraité PCF Lanmeur

Le Goasduff Marie retraitée Morlaix

Le Goc André PCF Morlaix

Le Nan Patrick Cuisinier Parti de Gauche/ FDG Morlaix 

Lintanf Gisèle retraitée CGT Saint Martin des Champs

Loudu Noëllle retraité PCF/ CGT Morlaix

Mahéo Matthieu enseignant SNES FSU

Massicot Gisèle retraitée de l'enseignement Vannes

Meyer Stephane Forain PCF Morlaix

Milasseau Maryse FSU Morlaix

Moal Gisèle CGT Plourin les Morlaix

Nadine Nicolas agent administratif Morlaix

Normand Jacques retraité FASE/ FDG/FSU/LDH Plouigneau

Peneau Hubert Artisan Menuisier Parti de Gauche/ FDG Plouigneau 

Penven Hervé enseignant en retraite FDG Morlaix/ SNES Plourin les Morlaix

Peron Paulette retraité CGT Plouénan

Pichon salarié Henvic

Poignand Thérèse retraitée CGT Morlaix

Prigent Marie-Claude retraitée CGT Saint Martin des Champs

Puil Serge sans emploi PCF/ FDG Morlaix

Ravasio Daniel Retraité enseignement PCF FDG FSU Saint Thégonnec

Riou Daniel Retraité DAPO PCF Morlaix

Rippe François enseignant spécialisé Gauche anticapitaliste/ FDG Morlaix

Saudetlont Michel retraité Morlaix

Seillé Mickaël demandeur d'emploi FDG Pays de Morlaix Pleyber Christ

Strohl-Grün Christine retraitée Morlaix

Strohl Mallica sans emploi Morlaix

Strohl George retraité Plouigneau

Tandé Guy retraité CGT Saint Martin des Champs

Thatje Julia Professeur FSU/SNES Morlaix

Urien Sylvie chômeuse Morlaix

Verbert Lucie retraitée Morlaix

 

L’affaire Cahuzac suscite la colère et la nausée.

D’une gravité extrême, elle ne révèle pas seulement l’absence de probité et d’honnêteté d’un homme. Elle met à jour, une nouvelle fois, un système oligarchique profondément néfaste, une démocratie à bout de souffle, la collusion grandissante entre les hautes sphères financières et celles de l’Etat.

Il faut mettre fin au règne de la finance !

L’heure n’est pas au bricolage mais à la réorientation de la politique du pays et à la refonte du cadre institutionnel.

Au moment où le gouvernement demande au plus grand nombre de se serrer la ceinture et après l’intervention télévisée d’un Président qui confirme son cap visant à ne rien changer, cet épisode misérable précipite la crise politique.

Le Front de Gauche est engagé dans la bataille contre l’austérité à l’image de sa campagne « pour une alternative à l’austérité ».

Dans l’immédiat, il exige que les parlementaires légifèrent en urgence contre le pouvoir de la finance, contre les paradis fiscaux, y compris en Europe, contre les conflits d’intérêt.

Il faut des contrôles, des normes nouvelles, et pas seulement des appels à la morale individuelle, des moyens financiers pour faire face à la fraude fiscale.

La défiance des citoyennes et citoyens à l’égard des responsables politiques atteint son seuil critique. Les responsables politiques ne représentent pas la population. Ainsi en Finistère, malgré les 12 % obtenus par le candidat du Front de Gauche au premier tour des présidentielles , tous les députés du département sont PS ou apparentés PS. Il n'y a aucun conseiller général du Front de Gauche au Conseil Général de notre département.

L’oligarchie croit en sa toute puissance, en son impunité.

C’estpourquoi la réplique doit être forte et claire. Le Front de Gauche défend la perspective d’un processus constituant pour une nouvelle République. Redéfinir les règles sociales et démocratiques est le moyen pour que le peuple reprenne le pouvoir. La VIe République visera à élargir le socle des droits, à étendre la souveraineté populaire, à favoriser la démocratie sociale en particulier par l'application de la proportionnelle aux élections.

Dans notre département le chômage augmente plus qu'ailleurs. Nous sommes particulièrement touchés par la crise des filières avicole et porcine, et les conséquences du modèle agricole productiviste.  

Face à l’accélération de la crise sociale, politique et environnementale , le Front de Gauche assumera toutes ses responsabilités pour que la colère légitime débouche sur l’espoir et la transformation sociale.

Le Front de Gauche propose à toutes les forces de gauche et les personnes qui ont voulu le changement en mai dernier , et plus largement au peuple, de participer , contre la finance et l’austérité, à une grande marche citoyenne pour la 6ème République le 5 mai à Paris.

 

Les citoyennes et citoyens sous signés appellent à cette grande marche citoyenne le 5 mai à Paris.

 

marche citoyenne pour la 6e République

Partager cet article
Repost0
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 06:57

Chaine humaine à Notre Dame des Landes

Le 11 mai, Notre Dame des Landes construit sa chaîne de solidarité

L’année 2013 marque une nouvelle étape dans notre combat contre le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes : les liens tissés entre les paysans, les élus, les 200 comités de soutien et les militants de la ZAD donnent la voie pour un abandon de ce projet.


Après les rapports accablants de la "commission du dialogue", du "collège d’experts scientifiques" et de la "mission d’expertise de l’impact sur l’agriculture", les promoteurs du projet sont encerclés par des contraintes de tous ordres, écologiques, politiques, économiques et même juridiques.


 

Symbole d’un système qui sacrifie les terres vivrières, l’emploi agricole et la préservation de la biodiversité, le projet d’aéroport et le développement du transport aérien sont aussi contraires aux objectifs de réductions d’émissions de gaz à effet de serre.

 

Nous appelons donc à poursuivre la résistance, contre l’aéroport, contre le bétonnage des terres agricoles, contre la toute puissance de la multinationale Vinci, contre l’entêtement des élus PS et du gouvernement Ayrault à réaliser ce Grand Projet autant Inutile que dispendieux.


 

Pour renforcer cette lutte, les organisations politiques signataires, membres du Front de Gauche appellent à construire nombreuses et nombreux la chaîne humaine autour de Notre Dame des Landes le samedi 11 mai.


Les sympathisant.e.s et militant.e.s du Front de Gauche opposants au projet d’aéroport ont rendez-vous sur la partie Est de la chaine, route de NDL vers Grandchamps au niveau de la Chanais : RV FdG sur Chaine Humaine NDL 11 Mai. (*)


 

Nous ne lâcherons rien, ni à Notre Dame des Landes, ni ailleurs !


Les Alternatifs, Fédération pour une Alternative Sociale et Écologiste, Gauche Anticapitaliste, Gauche Unitaire, Parti de Gauche, Parti Communiste des Ouvriers de France,


* : Si arrivée par Grandchamps ou Treillières (Porte 3 sur le site d’organisation http://www.chaine-humaine-stop-aero... ) : prendre la D326 direction Vigneux. Traverser la N137 sur le pont(route Nantes/Rennes), 1ère route à droite vers NDL (reste environ 1 km).

 

 

Un car pour la chaîne humaine partira de Morlaix le 11 mai au départ du Centre Leclerc à 7h (retour vers 23h). Participation: 13,50€/ 15€/ 20€, suivant les moyens financiers/ Réservation: collectifmorlaixnonnddl@gmail.com ou 0678371919  

Partager cet article
Repost0
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 06:04

Collectif Front de Gauche Centre-Finistère :

 

 Réunion débat organisée par le Front de Gauche et le Mouvement de la Paix

 Dimanche 12 mai 19h30

 Berrien - Café Librairie L'autre Rive

 

Paix et désarmement

 

 

 *********************

A noter sur vos agendas

  

Dimanche 9 Juin

Presqu'ïle de Crozon

Crozon- Lanvéoc - Le Fret

Île Longue

Festival Debout tout le Monde

Paix et désarmement

Mouvement de la Paix

Pour l'Elimination des armes nucléaires

Pour une civilisation de justice et de Paix

  

bandeau Front De Gauche

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 20:03

 

 
 
 
 
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011