Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 13:49

En lien avec ce sujet brûlant, cette déclaration de l'association ATTAC, que je trouve intéressante:

 

Le menhir d’Obélix cachera-t-il la forêt de l’évasion fiscale ?
Le départ en exil fiscal d’Obélix-Gérard Depardieu suscite une légitime levée de boucliers. Mais la polémique entretenue par les déclarations du Premier ministre et du ministre du Travail ne risque-t-elle pas de faire oublier les éclaircissements attendus concernant l’affaire du compte suisse du ministre du budget, Jérôme Cahuzac, révélée par Médiapart ? En tout cas la polémique ne saurait dédouaner les autorités françaises, qui n’ont guère pris d’initiatives fortes contre l’évasion fiscale. Attac propose cinq mesures clés qui permettraient à la France de rétablir sa crédibilité dans ce domaine.
 
Après l’affaire Woerth-Bettencourt, les soupçons qui pèsent sur le ministre du Budget Jérôme Cahuzac concernant son usage d’un compte à l’Union des Banques Suisses (UBS) entachent à nouveau la crédibilité de l’administration fiscale à son plus haut niveau. Pour montrer sa réelle détermination dans ce domaine la France doit sans délai  :
- établir une liste crédible des paradis fiscaux, en lien avec les associations spécialisées
-  exiger la communication de l'identité de tous les ressortissants français détenteurs de comptes dans les paradis fiscaux, à commencer par la Suisse : l'administration des États-Unis l'a imposé à UBS en 2010, démontrant qu'il suffit d'une volonté politique. 
- donner 12 mois aux banques opérant en France pour fermer leurs filiales dans ces territoires, sous menace de retrait de la licence bancaire. Selon l'étude de référence du CCFD-Terre Solidaire, les banques françaises ont 527 filiales dans les paradis fiscaux dont 360 pour la seule BNP Paribas !
embaucher sous 12 mois au moins 1000 agents de contrôle fiscal pour renforcer les 5000 vérificateurs actuellement en poste: chacun d'entre eux rapporte 2,3 millions d'euros par an à l'Etat grâce aux redressements fiscaux opérés, soit 40 fois le montant de son traitement !
- s'engager fortement auprès des organisations internationales (OCDE, G20...) en faveur du "reporting par pays"[1] pour les multinationales, seul outil efficace pour lutter contre l'évasion fiscale qui permet à Total ou Google de ne payer quasiment aucun impôt sur les bénéfices.

[1] Le reporting par pays oblige les multinationales à rendre transparents le volume d’activité économique réelle, les profits et les impôts qu’elles payent dans chacun des pays où elles sont implantées. Il limite fortement les possibilités d’évasion fiscale.
Attac France, Paris, le 17 décembre 2012



 

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 13:11

 

Indexons la revalorisation du SMIC sur celle des salaires des patrons du CAC 40 !

 

Michel Sapin, le ministre du Travail, l'a annoncé. Il n'y aura pas de coup de pouce pour le SMIC autre que la revalorisation automatique de 0,3% du 1er janvier. C'est une déception et un mauvais service rendu à l'économie du pays qui nous conduit inéluctablement à  la récession. Pierre Moscovici vient d'ailleurs de l'avouer en baissant les prévisions de croissance pour 2013.

Les faits sont têtus, la stagnation des salaires étouffe l'économie. Cette tendance se vérifie dans tous les pays qui font le choix de l'austérité et du gel des salaires. Tous, sans exception, voient leurs perspectives de croissance et de développement s'assombrir. Il est temps de changer de logique.

Pourquoi ne pas indexer le Smic sur l'augmentation des salaires des patrons du CAC 40?  Soit 5% de plus pour cette année. Pourquoi ce qui est possible pour un grand patron ne pourrait pas l'être pour un smicard ?

 

Olivier Dartigolles, porte parole du PCF

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 12:52

   

ASSEMBLEE PLENIERE DU CONSEIL GENERAL DU MORBIHAN

4 et 5 décembre 2012

 

Intervention de M. Gérard Perron

Conseiller Général PCF-Front de Gauche du Morbihan

Maire d’Hennebont

GRARD--1.PNG 

 

Objet : Voeu sur Notre Dame des Landes

 

C’est la première fois que vous nous proposez de débattre sur ce dossier en dehors du vote de la subvention au Syndicat Mixte pour la construction de l’aéroport de Notre Dame des Landes.

Il aurait été intéressant qu’un véritable débat s’engage sur un tel projet consommateur d’espaces naturels et de terres agricoles et concernant un « aéroport à vocation internationale, capable d’accueillir des appareils gros porteurs, aux portes de la Bretagne et situé entre Nantes et Rennes avec un atout sur le développement économique du Grand Ouest et du Morbihan en particulier ».

En dehors de quelques instances régionales composées certes d’experts et d’élus éclairés, comment a-t-on associé les populations concernées, les différents acteurs économiques, notamment ceux qui gèrent les différents aéroports de Bretagne ?

Je pourrai ici énumérer les nombreux arguments avancés par tous ceux qui luttent contre ce projet inutile, coûteux, destructeur de zones humides et de terres agricoles précieuses et contraire à nos orientations pourtant si généreuses de développement durable. Je me contenterai de rappeler que le Morbihan dispose sur son territoire d’un aéroport qui pourrait, si on s’en donnait les moyens, devenir lui aussi un aéroport à vocation internationale, je veux parler de l’aéroport de Lorient Bretagne Sud de Lann Bihoué. Vous me répondrez qu’il est militaire et qu’il est simplement

prêté à la Chambre de Commerce pour des lignes régulières civiles. Exact mais la Bretagne dispose de 2 aéroports militaires, est-ce bien une nécessité ? Voilà une question qui aurait pu être prise en compte dans un débat démocratique sur l’aménagement du territoire breton !

La construction de Notre Dame des Landes signifierait la fin de l’aéroport de Lann Bihoué mais aussi celui de Quimper voire de St-Jacques à Rennes, avec aussi sans doute une mise en difficulté de celui de Brest Guipavas qui vient d’être modernisé.

Alors vous me dites, ce projet existe depuis longtemps, que les terrains sont acquis depuis 1974 et qu’il est reconnu d’Utilité Publique.

Cela me rappelle un autre projet auquel je tiens particulièrement qui lui aussi existe depuis longtemps, que les terrains sont acquis, que l’Utilité Publique existe et pourtant vous avez accepté dans notre Session de juin de reprendre l’étude de ce projet de désenclavement d’Inzinzac-Lochrist pour obtenir une solution moins coûteuse, moinsconsommatrice et moins destructrice d’espaces naturels.

Vous allez me répondre que nous ne sommes pas au même niveau et que les projets n’ont pas la même importance. Certes mais tout le monde reconnait aujourd’hui que nous ne pourrons continuer à « consommer » les terres agricoles au même rythme que ce qui pouvait se faire en 1974.

Enfin, j’ai déjà eu l’occasion de m’exprimer ici sur les Partenariats Publics Privés et toutes les craintes que l’on peut avoir sur ce type de contrat qui a pour seul avantage d’éviter aux collectivités publiques de mobiliser des emprunts pour assurer le financement d’équipements publics utiles à nos populations mais qui a aussi les inconvénients de laisser à ces collectivités les pertes et déficits et par contre de privatiser les bénéfices au profit d’actionnaires de ces grands groupes internationaux comme le groupe Vinci qui a obtenu le marché de construction et de gestion de Notre Dame des Landes et de gestion des aéroports actuels de Nantes Atlantique et de St-Nazaire.

Alors vous comprendrez que je ne peux suivre nos collègues qui sont les rédacteurs de ce voeu même si leurs cantons pourraient en tirer quelques avantages.

 

Gérard PERRON

Conseiller Général PCF-FdG du 56

source: http://pcf-morbihan.over-blog.com/1-index.htm

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 09:54

A lire ce dimanche 15 décembre sur le site internet du Figaro:

 

Le secrétaire national du Parti communiste, Pierre Laurent, estime que le chef de l'Etat François Hollande doit "changer de cap" et "écouter davantage ses propres électeurs", dans un entretien au Parisien dimanche. "Les premiers mois n'ont pas été marqués par une grande capacité d'écoute ou de dialogue. C'est une des choses qui doit changer", insiste le sénateur communiste au lendemain du rejet au Sénat du budget rectificatif 2012, avec les voix des sénateurs PCF.

Pour M. Laurent, "la politique depuis six mois s'est faite au rythme des pressions du patronat". Désormais, "il faut que la politique du gouvernement se fasse sous la pression des citoyens qui l'ont élu !" Le numéro un communiste juge qu'"il y avait beaucoup d'ambiguïtés dans le programme de François Hollande" car "on ne pouvait pas promettre à la fois la ratification du traité européen et le redressement social".  "Mais ce qui me frappe, c'est la vitesse avec laquelle le versant social libéral l'a emporté sur les intentions sociales", déplore-t-il.

 

pierre laurent

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 09:49
On ne combat pas la misère en maintenant des millions de personnes sous le seuil de pauvreté

 

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé mardi plusieurs mesures de lutte contre la pauvreté. Il faut se féliciter de la volonté affichée par le gouvernement de vouloir combattre ce fléau qu'est la pauvreté qui touche maintenant 1 Français sur 8. Cela marque une rupture attendue avec la droite pour qui, les plus pauvres, étaient considérés avec cruauté comme des assistés.

 

Reste que la volonté affichée ne sert pas à grand chose si les moyens ne sont pas aux rendez-vous. Et hélas, il est à craindre que ce soit le cas. Annoncer l'augmentation de 10% en 5 ans ce n'est jamais qu'un retour au montant du RMI, équivalent à un demi SMIC lors de sa création. Cela ne met pas plus de beurre dans les épinards ! Une réelle rupture aurait été de se fixer comme objectif d'augmenter le cumul des minima sociaux au dessus du seuil de pauvreté, soit 950 euros par mois. On ne combat pas la misère en maintenant des millions de personnes sous le seuil de pauvreté.

 

Le contrat d'insertion destiné aux jeunes non qualifiés pour bénéficier d'un RSA laisse un goût amère. Une fois encore, il est demandé plus aux jeunes pour qu'ils bénéficient ce qu'ont, de plein droit, les plus de 25 ans. C'est regrettable et infantilisant. Les travaux annoncés sur le sur-endettement ou l'"amélioration conséquente des aides aux familles mono-parentales" peuvent être positifs si le gouvernement consent à desserrer l'étreinte d'une austérité qui fait plonger le pays. Il ne sert à rien de faire des économies sur le dos de la solidarité. Plus les difficultés sociales sont traitées en amont, moins elles coûtent chères en terme de santé, d'école, ou d'emploi. La générosité rapporte plus qu'elle ne coûte !

 

Enfin, un autre grand chantier reste toujours devant nous : celui de mettre fin à la méfiance des usagers et des allocataires à l'égard des services sociaux ou de la Caisse d'allocation familiale qui ont été instrumentalisés dans le cadre d'une politique de contrôle social et non d'accompagnement social. Il en est grand temps.

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 09:43

 

Les adhérents du Parti communiste français étaient appelés aux urnes ce 14 et 15 décembre 2012 afin de déterminer leur base commune de discussion pour leur 36ème congrès, qui se tiendra du 7 au 10 février 2013 à Aubervilliers. Dans un processus de travail qui commence à prendre son essor, 54,19% des inscrits se sont déplacés pour départager les quatre propositions qui étaient en débat.

 

Le texte proposé par le Conseil national du PCF, « Il est grand temps de rallumer les étoiles - Humanifeste du Parti communiste à l'aube du siècle qui vient », a été adopté à 73,15% des suffrages exprimés.
Le texte alternatif numéro 1, « Unir les communistes pour un PCF de combat, marxiste, populaire et rassembleur » a obtenu 11,08% ;
le texte alternatif numéro 2, « Combattre l'austérité, en finir avec le capitalisme », a obtenu 9,95% :
et le texte alternatif numéro 3, « Un parti résolument communiste dans l'affrontement de classe ni abandon ni effacement », a obtenu 5,82%.

 

Ce résultat marque une forte volonté des communistes de poursuivre et amplifier la dynamique engagée depuis leur dernier congrès. Il témoigne également du souffle et de l'ambition par lesquels ils veulent nourrir leur combat face à la crise et au capitalisme, dans une Révolution citoyenne plus que jamais nécessaire.

Le texte adopté est désormais le bien commun de l'ensemble des communistes. Mais ce vote est loin de clore les débats. Il ouvre une nouvelle phase de notre réflexion qui doit nous permettre d'approfondir et de préciser nos analyses comme nos orientations. Qui doit nous permettre également nous rassembler plus encore. Dans les semaines qui viennent, nous appelons les communistes à poursuivre le travail engagé afin d'enrichir cette base commune et de faire de notre congrès un évènement politique retentissant pour notre peuple.

 

Pierre Dharréville, membre du Conseil national du PCF, responsable de la commission du texte.

 

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 13:03

Le 36e congrès du Parti Communiste se déroulera du 7 au 10 février, à Aubervilliers. Il est préparé sur la base d'une texte "base commune de discussion". Dans un premier temps les communistes étaient appelés à se pronocer, par un vote, pour définir, parmi les quatre textes proposés, celui qui allait devenir "base commune de discussion".

 

Le vote à la section de Morlaix a eu lieu aujourd'hui, samedi 15 décembre jusqu'à midi, et hier soir, vendredi 14 décembre.  

Voici les résultats:

 

Voici les résultats du vote d'hier et d'aujourd'hui ; nous avons 81 inscrits et 71 à jour de cotisations .

  

   il y a 35 exprimés :

   - Sur la base commune proposée par le Conseil National du PCF "Humanifeste du Parti communiste à l'aube du siècle qui vient": 24 voix (68% des suffrages exprimés).

   - Sur l'alternatif 1 "Faire vivre et renforcer le PCF - Unir les communistes pour un PCF de combat marxiste, populaire et rassembleur" : 2 voix (5,7%)

   - Sur l'alternatif 2 "Combattre l'austérité, en finir avec le capitalisme" : 9 voix (25,7%)

   - Sur l'alternatif 3 "Un parti résolument communiste dans l'affrontement de classe - Sans abandon ni effacement!" : 0 (0%)

 

logo

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 08:18

Communiqué paru dans le Ouest France hier, 14 décembre:

 

Le Parti communiste français, par la voix d'Eric Le Bour, appelle à manifester samedi à Brest: "Il n'est plus possible que dans ce pays des couples n'aient pas des droits semblables. Droits au mariage, à l'adoption, ou encore à la procréation médicalement assistée pour les couples de femmes. Partout dans le pays, des manifestations sont organisées ce week-end pour soutenir ces revendications. Le Parti communiste, le Front de Gauche en sont partie prenante. Au niveau départemental, le collectif LGBT du PCF Fier-e-s et Révolutionnaires soutient l'action de l'inter LGBTH".

La Fédération du Parti communiste du Finistère soutient "les revbendications exprimées par les associations diverses qui militent pour les mêmes droits pour toutes et tous et vous demande de venir nombreux au rassemblement de samedi 15 décembre à 14h, place de la Liberté à Brest".

 

logo

 

 

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 08:11

 

http://brest.letelegramme.com/local/finistere-nord/brest/ville/deportes-homosexuels-l-exposition-aura-bien-lieu-14-12-2012-1942484.php

 

Brest (29)

Déportés homosexuels. L'exposition aura bien lieu

 

Le Télégramme-14 décembre 2012

 

 

jean-Yves-Leven.jpg

 

Après quelques péripéties, la ville de Brest accueillera bien une exposition des «oublié-es de la mémoire» consacrée aux déportés homosexuels dans les camps nazis.

L'affaire aura traîné en longueur, charriant son lot d'aigreurs, avant qu'elle n'avance enfin brusquement hier après-midi. En février, Jean-Yves Leven, animateur de «Fier-es et Révolutionnaires» (collectif gay et lesbien du PCF), avait contacté la municipalité de Brest à propos d'un projet d'exposition traitant des déportés pour motif d'homosexualité dans les camps nazis. L'exposition, unique en son genre, est l'oeuvre de l'association «Oublié-es de la mémoire» qui milite pour la perpétuation dusouvenir de cette catégorie particulière de victimes des déportations de la Seconde Guerre mondiale. «Nous tenions à ce que cette exposition soit officiellement accueillie dans la deuxième ville bretonne, expliquait, hier en début d'après-midi, Jean-Yves Leven, et qu'elle soit mise en place dans le hall de l'hôtel de ville, voire une mairie de quartier ou une bibliothèque».

«Blocage»

En raison des scrutins du printemps, l'accord de la ville n'avait été obtenu que durant l'été pour une organisation envisagée du 17 au 22septembre. «Malheureusement, poursuivait le militant, l'adjoint auxanciens combattants
Marc Coatanéa nous a fait savoir, fin août, qu'il serait indisponible pour le vernissage le 22septembre. Et depuis, il nous est impossible de le joindre, que ce soit par mail, par téléphone... Visiblement, il y a là un blocage incompréhensible». Et Jean-Yves Leven d'émettre quelques hypothèses comme celle de «craintes de la municipalité d'assister à cette occasion à une offensive de la part de ceux qui sont hostiles à l'égalité des droits. Une telle exposition est pourtant importante au moment où se déverse chaque jour un flot de haine homophobe de la part de ceux qui tentent de mettre en échec le combat de l'égalité des droits pour tous les couples (1)».



Déblocage?

Contacté peu après,
Marc Coatanéa niait tout blocage: «Je ne comprends pas ce qui se passe. Je n'ai pas trouvé le temps de rappeler Jean-Yves Leven mais je suis favorable à cette exposition. Les choses traînent et je ne sais pas pourquoi...». Quelques heures plus tard, le même Marc Coatanéa précisait que «tout était déjà réglé, mais on avait oublié de me prévenir! L'expo se tiendra du 26avril au12mai à la salle La Baraque, à la mairie de quartier de Bellevue!». Avis plus mitigé de la part de Jean-Yves Leven, qui s'étonne tout demême qu'il ait «suffi d'un coup defil du Télégramme pour que tout se débloque, avec cette proposition de dates que nous n'avions jamais évoquée... L'exposition sera présentée à Hennebont début 2013 et sans doute ensuite à Brest, mais ça n'explique pas pourquoi il a été impossible de joindre Marc Coatanéa ouson secrétariat pendant si longtemps... Ce n'est pas sérieux».

(1) Le collectif «Fier-es et Révolutionnaires» appelle, lui aussi, à participer à la manifestation de demain à 14h sur la place de la Liberté, en faveur dumariage pour tous.

 

Patrice Le Berre

 

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 17:21
Les militants et élus communistes et républicains de la région de Morlaix se sont réunis le samedi 8 décembre pour un séminaire consacré aux municipales. Ils ont décidé de travailler des projets pour les municipales de mars 2014 prioritairement dans le cadre du Front de Gauche, avec les citoyens qui voudront y participer, en réaffirmant la dimension politique et nationale de ces élections. Cela n'exclut pas, évidemment, dans un deuxième temps, les possibilités de rencontre et de réflexions avec d'autres forces politiques, d'autres citoyens-ne-es, sur la base de projets clairs qui placent la population au cœur des décisions et qui mettent en œuvre nos idéaux d'égalité sociale et d'égalité homme-femme, de solidarité, de laïcité, de prise en compte des enjeux écologiques et de participation citoyenne.
 
Notre objectif lors de ces élections de mars 2014 sera de promouvoir une vraie démocratie locale par la remise en cause de la réforme territoriale recentralisatrice et fondée sur des impératifs de réduction des dépenses sociales, la réaffirmation du rôle de la commune comme pilier de notre République et de la démocratie de proximité, par des pratiques de démocratie participative et par la promotion de la proportionnelle intégrale. Nous voulons renforcer l'alternative progressiste au libéralisme et à l'austérité que le gouvernement ne remet pas en cause, ce qui aura des impacts considérables sur les marges de manœuvre des collectivités territoriales.
 
La gestion publique directe des infrastructures et des services municipaux et intercommunaux, le développement et l'accessibilité pour tous des services publics, la lutte contre la précarité et les inégalités, l'amélioration et l'extension de l'offre de logement, notamment du logement social, une politique ambitieuse du transport en commun et de la culture, le soutien au monde associatif seront nos priorités. Il sera également nécessaire de lutter contre l'appauvrissement et la tendance au dépeuplement de la ville de Morlaix en réfléchissant aux moyens d'inventer une politique communautaire plus cohérente et solidaire.
 
Dans le cadre du Parti Communiste et du Front de Gauche, nous allons continuer à travailler des propositions de progrès social pour la politique locale tout au long de l'année 2013 en associant à leur élaboration les citoyens qui se reconnaissent dans notre projet de transformation sociale « L'Humain d'abord ».
 
logo
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011