Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 13:11

Le Jeudi 17 avril à 18h30 aura lieu le deuxième Conseil Municipal de la nouvelle mandature à Morlaix. 

 

Venez nombreux y assister! 

 

Ordre du jour: 

 

- Election des représentants du conseil municipal dans les différentes commissions, organismes et structures. 

 

- Vote sur les indemnités des élus:

 

Proposition de la majorité d'Agnès Le Brun:

Maire: 3915,52€ avant écrêtement / Adjoint: 925,80€ / Conseillers municipaux délégués (tous ceux de la majorité): 228€/ Conseillers Municipaux d'opposition: 93€

 

- Débat et vote sur l'autorisation d'effectuer les travaux de réhabilitation de l'écluse du port de Morlaix ( coût de 2,6 millions d'euros, financés à hauteur de 1,6 million par Morlaix-Communauté, de 173500€ par le Conseil Général, de 814500€ par le Conseil Régional). 

 

- Présentation d'une motion de soutien aux prisonniers politiques palestiniens par les élus du Front de Gauche:

 

Motion Solidarité aux prisonniers politiques palestiniens

En ce 17 avril 2014, journée internationale de solidarité avec les prisonniers politiques, nous, élus de Morlaix et de la République, nous demandons que notre Gouvernement cesse de soutenir économiquement et politiquement la politique coloniale d’Israël et qu’il se mobilise à l’instar du parlement européen sur la situation des prisonniers politiques palestiniens.

Les élus et habitants du pays de Morlaix ont une tradition de solidarité internationale, et tout particulièrement avec les Palestiniens : souvenons-nous en.

Ils sont plus de 5 200 à ce jour, détenus par l’état d'Israël, arrêtés par la force occupante pour avoir résisté sous diverses formes à la colonisation illégale au regard du droit international des territoires palestiniens.

Parmi eux, plus de 200 sont des enfants et une grande partie sont en détention administrative, retenus sans procès ni notification des charges pesant sur eux. Même quand ces prisonniers ont été jugés, ils l'ont été par les tribunaux militaires de la force occupante, juge et partie.

Du point de vue des droits de l'homme, du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes et du droit international, cette situation des prisonniers politiques palestiniens est un scandale qui empêche tout règlement pacifique du conflit entre israéliens et palestiniens.

 

C’est d’ailleurs ce qui a conduit le parlement européen à décider, par une majorité du parlement, d’une visite de travail dite « mission d’établissement des faits » le 14 mars 2013, à la suite de la mort d’Arafat JARADAT, après six jours d’interrogatoire par les militaires israéliens.

«Les députés ont conclu que la question des prisonniers palestiniens est inextricablement liée à la situation politique et à l’occupation israélienne. La délégation parlementaire a jugé qu’il n’y aura de solution que dans un contexte de conclusion du processus de la paix au Moyen-Orient, basé sur la solution de deux Etats, impliquant la reconnaissance de l’Etat palestinien. Les députés ont appelé à la poursuite du programme de remise en liberté des prisonniers et ont appelé à la libération des membres du conseil législatif palestinien »

 

Israël fait de l'emprisonnement un moyen de contrôle et de démoralisation de la jeunesse des territoires occupés.

 

Nous, élus du conseil municipal de la ville de Morlaix, affirmons notre solidarité avec ces victimes du colonialisme israélien au nom de nos propres valeurs républicaines de respect du droit international, de respect des droits de l’Homme, de respect de notre humanité commune.

Nous demandons la libération rapide de Marwan BARGHOUTI (écrivain et membre du Conseil Législtif palestinien, emprisonné depuis 2002) et de tous les prisonniers politiques palestiniens, préalable à la construction d'une paix durable dans la justice et le respect des droits et intérêts des deux peuples. 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 12:02

Conseil Municipal 5 avril 2014 élus FDG

 

Les trois conseillers municipaux du Front de Gauche dans l'opposition à Morlaix sont Ismaël Dupont, Loïc Digaire et Michèle Abramovicz. 

 

Vous pouvez nous contacter pour nous faire part de vos interrogations, de vos demandes de réponses sur des sujets qui vous intéressent ou des besoins non satisfaits de vos quartiers.

 

Nous sommes à votre service et voulons faire remonter les attentes, les propositions et les besoins des morlaisiens, pour une meilleure prise en compte de ceux-ci. 

 

Pour vous aidez à "cibler" les élus du Front de Gauche concernés tout particulièrement par tel ou tel aspect de la vie morlaisienne, nous vous indiquons dans quelles commissions et organismes nous allons travailler à l'issue du Conseil Municipal du 17 avril 2014.     

 

Michèle Abramovicz: 

Commission Action Sociale 

 

CCAS (Centre Communal d'Action Sociale)

ASAD (Association pour le soutien aux adultes en difficulté) 

CTP (concertation personnels de la ville) 

CSPD Conseil de Sécurité et de Prévention de la Délinquance

Hygiène et Sécurité

Commission Appel d'Offre

 

Loïc Digaire:

Commission Environnement, Urbanisme, Travaux  

Commission Sport et Animations

 

Office Municipal des Sports 

Commission Accessibilité Handicapés

 

 

Ismaël Dupont:

Commission Finances et Informatique

Commission Culture, Multimédias, Enseignement

 

Commission Délégation des services publics

Commission Consultative des services publics locaux 


Conseil administration ORPAM (Office de Retraités et Personnes Agées de Morlaix)

Conseil administration Théâtre

Syndicat départemental d'Energie du Finistère 

 

 

Vous pouvez nous écrire ou nous déposer un courrier en mairie.

 

Nous demander un rendez-vous dans le bureau de l'opposition en mairie. 

 

Nous faire parvenir des mails ou nous téléphoner:

 

Ismaël Dupont: dupont.ismael@yahoo.fr/  06 20 90 10 52

 

Michèle Abramovicz: abram@sfr.fr / 06 60 10 15 05 

 

Loïc Digaire: ldigaire@laposte.net / 06 04 13 11 47 

 

 

N'hésitez pas à échanger avec nous. Nous saurons nous rendre disponibles. 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 10:27

L'Assemblée Générale mensuelle du Front de Gauche Pays de Morlaix aura lieu le mardi 22 avril 2014 à 18h au local du PCF, 2, petite rue de Callac à Morlaix. Elle est ouverte à toute personne intéressée, adhérent ou pas de l'association.

On y discutera: 

- des élections européennes ( organisation de la campagne en Bretagne et sur le pays de Morlaix d'ici la date du 25 mai 2014, traitement des questions de fond: l'euro, la dette, la concurrence des économies, le rôle du Parlement Européen, comment rompre avec l'austérité et l'Europe néo-libérale?)

- de la campagne pour faire échec au traité Grand Marché Transatlantique (avec un collectif unitaire STOP TAFTA qui s'est créé à Morlaix à l'initiative d'ATTAC et projette de distribuer des documents explicatifs ainsi que d'organiser un débat public le 14 ou 15 mai).

- questions diverses (journal du Front de Gauche, finances, point sur les adhésions, fonctionnement).

 

Venez nombreux! 

femme front de gauche morlaix

Partager cet article
Repost0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 09:39

 

Dépenses militaires mondiales : Doublement en 12 ans ; la France alimente toujours le commerce des armes. 

 

« La guerre est sur armée et la paix est sous financée » Ban ki-moon 

 

Le 14 Avril, Journée mondiale d’action sur les dépenses militaires 

C’est aujourd’hui "la Journée mondiale d'action sur les dépenses militaires". C’est aussi la journée choisie par 

l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) pour publier les chiffres des dépenses 

militaires mondiales.

 

Des chiffres qui baissent à l’Ouest, mais augmentent à l’Est 

 

Un fois encore les chiffres sont sans appel. Alors que les dépenses baissent à l’Ouest, elles augmentent 

partout ailleurs, notamment au Moyen-Orient. La France, qui occupait la troisième place en 2012, reste dans 

le peloton de tête. Elle se retrouve en cinquième position derrière les Etats-Unis, la Chine, la Russie, et 

l’Arabie Saoudite. A l’heure où la France s’apprête à faire des coupes budgétaires drastiques, notamment en 

matière de santé et d’éducation, il est temps qu’une vraie baisse des dépenses militaires s’impose. L'argent 

public doit être mis au service de la paix et non de la guerre car remplacer l’armement par le développement, 

c'est créer et pérenniser des emplois au service de l’humanité. 

 

Il faut mettre un terme à ces logiques guerrières 

 

Le Mouvement de la Paix dénonce la réalité attestée par ces chiffres qui révèlent que nous ne serons pas en 

sécurité tant que les logiques guerrières prendront le pas sur le développement économique et social. Nous 

sommes confrontés aujourd’hui à des foyers de conflits, comme en Syrie ou en Crimée, qui peuvent avoir des 

répercussions mondiales.

La preuve en est, les dépenses ont doublé en douze ans. De 850 milliards de dollars en 2002, elles sont de 1 750 milliards de dollars en 2013.

Il est ainsi primordial de rompre cette spirale  infernale. Le Mouvement de la Paix demande que les dépenses militaires soient allouées à la résolution pacifique des conflits, au développement économique et social et à la promotion des droits humains. Cette alternative permettra de rétablir l’ordre économique et social qui fait défaut aujourd’hui, dans la mesure où la situation reste alarmante malgré une légère baisse des dépenses depuis 2 ans. 

 

Le Mouvement de la Paix, 65 ans de lutte pour le désarmement 

 

Créé en 1948, le Mouvement de la Paix est un acteur majeur de la lutte pour le désarmement et la résolution 

pacifique des conflits. Nous basons notre plaidoyer sur les huit domaines de la Culture de paix et sommes 

activement engagés sur la scène internationale. Une délégation se rendra d’ailleurs à New York à l’occasion 

de la Conférence d’Examen du Traité de Non Prolifération nucléaire. Le Mouvement de la Paix se mobiliser 

pour dénoncer le commerce organisé des armes, et demande la fermeture du salon de l’armement 

« Eurosatory ». 

 

Partager cet article
Repost0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 09:33

Il y a dans le centre Finistère, un collectif contre l'obligation du  
puçage des brebis…
Il organise un fest noz à Saint-Cadou, le 3 mai prochain.

Pour en comprendre les enjeux : un article de Libération
http://www.liberation.fr/terre/2014/04/13/attention-nos-vaches-ont-des-puces-et-bientot-nos-brebis-aussi_996734

 

Attention, nos vaches ont des puces, et, bientôt, nos brebis aussi

Photo de brebis de type racial (animaux de boucherie) dans la proche banlieue de Limoges (Haute-Vienne). Photo de brebis de type racial (animaux de boucherie) dans la proche banlieue de Limoges (Haute-Vienne). (Photo : JEAN-PIERRE MULLER.AFP)

TRIBUNE
Depuis juillet 2010, un règlement européen oblige les éleveurs de chèvres et de brebis à poser sur leurs animaux une puce d’identification électronique, basée sur la technologie RFID (puces interrogeables par un lecteur situé à quelques décimètres). La voie est donc ouverte à un passeport permettant, comme c’est déjà le cas chez les vaches, de fabriquer des fichiers numériques à usage local (trier les bêtes automatiquement) ou à usage global (croiser la comptabilité des naissances, des subventions et des envois à l’abattoir, surveiller la performance génétique). Pour certains éleveurs, angoissés par la stagnation des prix de vente, c’est une façon de montrer leur capacité à rejoindre les plus hauts standards en matière de traçabilité. Pour d’autres, c’est simplement onéreux et inutile (1)et pour beaucoup, c’est insupportable. Avec l’obligation de l’identification électronique, la filière ovine-caprine effectue un bond en avant dans l’industrialisation de ses pratiques : moins de main-d’œuvre grâce au tri automatique et une soumission aux organismes d’insémination artificielle.

Il faut préciser pour le «consommateur» que la traçabilité invoquée ici n’a rien à voir avec ce qu’il trouvera dans son assiette à l’arrivée. La puce se perd à l’abattoir et, quand bien même elle permettrait de suivre le trajet de la viande, cela ne signifierait rien : elle a été falsifiée lorsque les chevaux des laboratoires Sanofi ont rejoint le circuit de la viande alimentaire (2). La traçabilité, dont il est ici question, est celle de l’amont de la filière : faire de l’éleveur un ouvrier redevable des subventions qui constituent plus de la moitié de ses rentrées financières. Ceci alors que, dans le même temps, syndicats et politiques ressassent en boucle les thèmes de l’emploi, de la qualité, de la proximité, etc.

Rappelons que le chantier de la numérisation n’a rien à voir avec la qualité du produit en circulation. En entrepôt commercial, un lecteur portatif passé sur un carton vous dira, instantanément, s’il contient 12 montres ou 500 paires de chaussettes. Plus exactement, il vous dira si le carton contient 12 «tags» RFID de Rolex ou 500 tags RFID de chaussettes. Les tags de Rolex peuvent être accrochés à des chaussettes, peu importe. L’essentiel est de ne pas avoir à ouvrir le carton dont le contenu se trouve ainsi authentifié, dégageant la chaîne logistique de toute responsabilité. De la même manière, l’éleveur peut maintenant fabriquer des produits certifiés conformes en abandonnant toute proximité avec son troupeau. Ainsi, dans l’élevage des vaches laitières dotées de RFID permettant leur identification par un robot de traite, on supprime les vaches aux pis «non conformes» et on promet à l’éleveur la possibilité d’habiter «à trente kilomètres de son troupeau» (3), quitte à ce que le robot le bipe sur son téléphone dix fois par nuit parce que le système automatique s’emballe.

Le vaste chantier de la numérisation n’est donc qu’une nouvelle fuite en avant. Mais la révolution industrielle est passée en mode «silencieux». Qui soupçonnerait des boucles d’oreille de porter en germe une telle dégradation d’un métier ? Qui, ailleurs, dans d’autres secteurs, se révolte contre les bienfaits du numérique ? Dans les métiers du livre, les plateformes de distribution de type Amazon fonctionnent sur le même modèle de traçabilité intégrale, et, en bibliothèques, les puces RFID placées dans chaque ouvrage dispensent les bibliothécaires de connaître leurs rayonnages : pour repérer un «manquant», il suffit de promener son lecteur. Dans la logistique commerciale, le passage en caisse fait dialoguer la puce et le portique. Les stocks sont automatiquement mis à jour et une voix synthétique résonne dans le casque d’un manutentionnaire, qui n’a plus qu’à suivre les instructions sans pouvoir organiser ses déplacements ou doser ses efforts physiques. Il existe une cohérence globale dans la numérisation : aller toujours plus loin dans l’élimination du facteur humain considéré comme un risque, une malfaçon, une mauvaise pratique.

Depuis 2009, les collectifs d’éleveurs opposés au puçage se sont multipliés (4) plus ou moins suivis par le Syndicat de la confédération paysanne. Fin 2013, Nathalie Fernandez et Laurent Larmet se sont vu infliger 15 000 euros de retrait de subvention et 5 000 d’amende : ils avaient signé la déclaration de Montferrier rédigée par l’intercollectif des éleveurs opposés au puçage (5).

Quand on évoque les défauts du monde numérisé, on cite en premier lieu le manque de respect de la confidentialité des données personnelles et on fait confiance à la Cnil pour nous informer des dérives en la matière. Mais nous oublions systématiquement la taylorisation silencieuse que mène l’informatique dans le monde du travail.

(1) Rapport du conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux : Evaluation du dispositif d’identification électronique des petits ruminants et de son impact en 2013. (2) «Libération» du 17 décembre 2013. (3) Publicité pour le robot de traite Delaval. (4) Voir le documentaire «Mouton 2.0, la puce à l’oreille», Synaps Collectif Audiovisuel, Antoine Costa et Florian Pourchi. (5) http://contrelepucage.free.fr/

Membres du groupe Oblomoff de critique de la recherche scientifique. Dernier ouvrage paru : «le Monde en pièces. Pour une critique de la gestion. 1 : "quantifier"», éditions la Lenteur, 2011.

 

Jean GARDIN Maître de conférences en géographie, Paris-I-Sorbonne etFayssal SABIR Président de l’association Trabendo (promotion de l’agriculture, de l’artisanat et de l’habitat paysans auprès des citadins)

http://www.liberation.fr/terre/2014/04/13/attention-nos-vaches-ont-des-puces-et-bientot-nos-brebis-aussi_996734

Partager cet article
Repost0
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 18:26

Comme vous le savez, depuis 1974, le 17 avril est la journée Internationale de Solidarité avec les Prisonniers Politiques, à cette occasion, le groupe Association France Palestine Solidarité de Morlaix organise, dans la tradition des initiatives solidaires en pays de Morlaix (vague blanche pour la Syrie, journée contre la torture...) et appelle à un grand rassemblement pour la libération de Marwan Barghouti et de tous les Prisonniers Politiques Palestiniens, sur le parvis de la Mairie de Morlaix, ce jeudi 17 avril 2014 à 18 heures entre le kiosque à musiques de Morlaix et la dalle dédié à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Ce rassemblement permettra de rappeler la situation des nombreux enfants, femmes et hommes emprisonnés, souvent sans jugement, loin de chez eux et en dépit des règles de Droit International.

5200 palestiniens sont détenus par l'Etat d'Israël, arrêtés par la force occupante pour avoir résisté sous diverses formes à la colonisation illégale au regard du droit international des territoires palestiniens. Parmi eux, 200 sont des enfants et une grande partie sont en détention administrative, retenus sans procès ni notification des charges pesant sur eux. Même quand ces prisonniers ont été jugés, ils l'ont été par les tribunaux militaires de la force occupante, juge et partie.

Du point de vue des droits de l'homme, du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes et du droit international, cette situation des prisonniers politiques palestiniens est un scandale qui empêche tout réglement pacifique du conflit entre Israéliens et Palestiniens.

L'AFPS veut mettre au cœur de cette initiative, l’importance du rôle des Marraines et Parrains de Prisonniers qui leur apportent leur soutien moral en leur écrivant régulièrement, avec toujours l’interrogation de savoir si les courriers parviennent.

 

prisonniers-affiche.jpg

Partager cet article
Repost0
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 18:20
Partager cet article
Repost0
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 08:50

 12-avril-2014-photo-didier-allain.JPG

 

12-avril-2014-photo-Didier-Allain.JPG

Manif 12 avril 2014 001

Manif 12 avril 2014 002                  

 

Manif 12 avril 2014 003                                                                     

Manif 12 avril 2014 006Manif 12 avril 2014 007Manif 12 avril 2014 008Manif 12 avril 2014 010Manif 12 avril 2014 011

Manif 12 avril 2014 012

Manif 12 avril 2014 013

Manif 12 avril 2014 014

Manif 12 avril 2014 015

Manif 12 avril 2014 016

Manif 12 avril 2014 017

Manif 12 avril 2014 018

Manif 12 avril 2014 019

Manif 12 avril 2014 020

Manif 12 avril 2014 022

Manif 12 avril 2014 023

Manif 12 avril 2014 025Manif 12 avril 2014 026                                                                                              Pierre Laurent

Manif 12 avril 2014 027

Manif 12 avril 2014 028Manif 12 avril 2014 029Manif 12 avril 2014 030Manif 12 avril 2014 031                                                                                   Jean-Luc Mélenchon

 

12-avril-2014-photo-Didier-Allain-3.JPG

 

Manif 12 avril 2014 032Manif 12 avril 2014 034

Manif 12 avril 2014 035Manif 12 avril 2014 036Manif 12 avril 2014 037

Manif 12 avril 2014 038Manif 12 avril 2014 039

Manif 12 avril 2014 040

Manif 12 avril 2014 041

Partager cet article
Repost0
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 19:01

Le car partira du parking du collège Mendès France à 6h15. Arrivée prévue à Paris à 13h30. Retour prévu pour 2h du matin environ. Participation demandée: autour de 50€ aller/retour.  

Il reste des places: on peut se présenter sans réservation! 

Partager cet article
Repost0
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 15:38

Les élections européennes du 25 mai prochain doivent placer au cœur des débats la création à marche forcée d’un grand marché transatlantique entre l’Union Européenne et les Etats-Unis. Engagées depuis juillet 2013, les négociations suivent une philosophie très simple : créer un grand marché déréglementé soumis aux intérêts des opérateurs économiques, des grandes firmes transnationales en particulier. Or, plutôt que de négocier directement et souverainement avec les Etats-Unis, les Etats membres de l’Union européenne ont délégué leur pouvoir de négociation à la Commission européenne.

 L’Union européenne et les Etats-Unis ont donc entamé ces négociations dans une visée dictée par les dogmes néolibéraux qui sont à l’origine même de la crise économique et sociale qui frappe les peuples d’Europe. Il s’agit en effet d’harmoniser de nombreuses législations, ou d’en supprimer certaines qualifiées « d’inutiles », au service du libre-échange. Les négociations sont menées dans une totale opacité, par des technocrates européens non élus par les peuples souverains, suivant un principe du secret foncièrement antidémocratique. Ce contournement des procédures démocratiques ne sert que quelques intérêts privés en vue d’éviter un débat qui risquerait de leur être défavorable. C’est pourquoi les organisations de la société civile estiment qu’il est temps de mettre un terme à ces pratiques. Il faut ouvrir avec les élections européennes, un débat public, transparent et légitime sur cette question qui impactera l’avenir de 500 millions d’Européens.

 


 D’autant plus que la prise de pouvoir de la Commission est sans limite. Son mandat de négociations lui permet d'ores et déjà de négocier un accord « global », concernant un grand nombre de domaines stratégiques et vitaux pour l’indépendance des nations et l’autonomie des peuples. Ainsi, une partie des négociations porte sur des secteurs précis : agriculture, chimie, cosmétiques, dispositifs médicaux, énergie et matières premières, investissements, machines et électronique, marchés publics, services médicaux, services publics, pharmacie, secteurs annexes, services et investissements, textiles… Tandis que d’autres négociations couvrent des domaines transversaux : cohérence des législations, coordination globale, développement durable, droit d’accès aux marchés des biens, facilitation douanière et commerciale, groupe réglementaire, obstacles techniques au commerce, PME, propriété intellectuelle, règles d’origine, normes sanitaires et phytosanitaires, règles non traitées par ailleurs. Par ailleurs, si la Commission européenne le juge nécessaire, ce mandat de négociations pourra être modifié « sur n'importe quel sujet » pour intégrer de nouveaux domaines.

 L’objectif est de créer une vaste zone de libre-échange par le démantèlement de l’ensemble des règles tarifaires, réglementaires, environnementales qui protègent nos salariés et consommateurs. La perspective de la conclusion de ces négociations fait peser une menace sur les règles de santé publique, écologiques, sociales et culturelles en France et en Europe. Ces négociations ne sont motivées ni par les besoins, ni par l’intérêt des peuples américains et européens. Il convient donc de demander leur suspension immédiate et donner enfin la parole aux peuples.

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011