Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 06:54
La Revue du projet Lire et penser : voilà une tâche incontournable pour nous, communistes, qui voulons comprendre et révolutionner le monde.
Chaque mois, La Revue du projet s'efforce de participer à cet effort collectif.
Le n° 51 de la revue du Projet est paru : "Changer de climat ou de système ?"
On peut télécharger cette revue en cliquant sur ce lien http://www.pcf.fr/7451.
La Revue du projet : "changer de climat ou de système ?"
Partager cet article
Repost0
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 11:26

La France est l’un des rares pays au monde, et la seule démocratie, où l’appel au boycott par un mouvement associatif ou citoyen pour critiquer la politique d’un Etat tiers est interdit, pourtant « Le droit d’autrui est respecté puisque l’appel au boycott est un appel au consommateur à exercer sa liberté de choix. Il ne s’agit pas d’une action qui, par exemple, empêcherait la livraison de produits israéliens dans le magasin, et cela n’entrave en rien la liberté économique du producteur israélien »...

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2015/11/06/l-appel-au-boycott-de-produits-israeliens-est-illegal_4804334_1653578.html

Nous ne nous laisserons pas bâillonner !

L’AFPS ne se laissera pas détourner de ce qui est son objet même : le soutien au peuple palestinien dans sa lutte pour ses droits.

C’est au nom du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et de la défense des droits humains que nous menons une bataille politique pour contraindre Israël à se conformer au droit. La campagne internationale Boycott, Désinvestissement, Sanctions est une de nos armes dans ce combat de longue haleine. Nous n’y renoncerons pas et entendons au contraire la développer et l’élargir avec le souci d’être compris et de la faire partager par le plus grand nombre de nos concitoyens.

Les attaques judiciaires scandaleuses initiées par nos adversaires ont abouti à un arrêt de la Cour de cassation jugeant illégal l’appel au boycott. Nous demanderons justice à la Cour européenne des droits de l’homme et poursuivrons nos actions avec comme objectif premier d’obtenir le retrait de la vente des produits des colonies israéliennes.

Nous n’attendons pas de cadeaux de la part des officines ultras qui nous attaquent et vont continuer à le faire. Nous apportons notre entier soutien aux amis et camarades condamnés. Il nous faut pouvoir faire face à ce qui se trame et qui est une remise en cause gravissime de la liberté d’expression.

Nous avons pour cela besoin d’argent.

Adressez vos chèques (avec au dos la mention « procès boycott ») au siège national AFPS 21 ter rue Voltaire 75011 Paris.

ou souscrivez en ligne (carte bancaire et/ou compte Paypal) via la plateforme de paiement PayPal sur le site de l'association, en cliquant sur ce lien http://www.france-palestine.org/Faire-un-don (mention « procès boycott »).

Dès que vous accédez à la page "faire un don" sur notre site, il vous suffit de cliquer sur le logo rectangle "faire un don", vous serez dirigé vers notre compte Paypal, et n'aurez plus qu'à suivre les instructions.

Les sommes versées pla­fonnées à 20% du revenu impo­sable ouvrent droit à une réduction d’impôt égale à 66% des mon­tants versés.

Merci à toutes et tous,
Taoufiq Tahani, président de l'AFPS

Nous ne nous laisserons pas bâillonner: souscription urgente de l'AFPS
Partager cet article
Repost0
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 08:43
Prenez le pouvoir ! A celles et ceux qui veulent que ça change

Vous en avez assez des politiques d'austérité subies depuis plus de 20 ans. Nous sommes une majorité en France à être dans le même cas.

La droite, et maintenant le PS, ont appliqué les mêmes recettes produisant les mêmes effets : toujours plus de chômage et de difficultés pour le plus grand nombre, toujours plus de cadeaux aux plus riches, toujours plus de taxes pour la plupart d'entre nous, toujours moins de pouvoir d'achat, de pouvoir de vivre, toujours moins de salaire, de protection sociale et de services publics, toujours l'âge de la retraite qui recule …

Tout cela est voulu et soutenu par un MEDEF qui n'en a jamais assez. Pourtant, nous sommes une majorité à avoir soif de vivre, soif de justice, de liberté, d'égalité et de fraternité. Nous sommes une majorité à être révoltés, à juste titre, contre cette politique qui marche à l'envers mais...

Certains sont écœurés

Nous aussi. Mais renoncer n'a jamais amélioré la vie au quotidien. Quand on s'abstient, on ne change pas le cours des choses, on donne, au contraire, raison à ceux qui nous dominent. Imaginez la force qu'auraient tous les « dégoûtés » en reprenant espoir et en imposant, ensemble, le choix de l'Humain d'abord et pas de l'argent.

Certains veulent mettre un coup de pied dans la fourmilière

Nous aussi. Mais, s'il y a des choses avec lesquelles il faut rompre, il y en a surtout d'autres à construire. Or, que veut le FN par exemple ? Diviser les pauvres et les gens modestes, désigner des boucs-émissaires pour éviter de s'attaquer aux détenteurs de richesses qui continuent à s'enrichir sur notre dos. Il veut le recul de l'âge de départ en retraite et l'allongement de la semaine de travail. Ce n'est pas cela bousculer l'ordre établi, bien au contraire.

Certains ne veulent pas du retour de la droite

Nous aussi. Mais il faut bien reconnaître que, si le peuple français a chassé Nicolas Sarkozy et élu François Hollande, nos conditions de vies ne se sont pas améliorées. A force de renoncements, certains ne reconnaissent plus la gauche et ses valeurs et constatent que ce gouvernement va droit dans le mur. Ce n'est jamais en faisant profil bas, mais en étant ambitieuse, que la gauche a imposé ses grandes réformes sociales.

Dans notre Région, le Front de gauche

Nous ne sommes pas la gauche de la gauche. La gauche c'est nous ! Celle du courage, celle qui veut construire et inventer l'Humain d'abord et ne fera jamais le jeu de la droite. Celle qui propose et agit pour protéger nos vies, pour la justice sociale, pour développer et moderniser les services publics, pour l'égalité des territoires. Ses élu-es seront, à vos côtés, de tous vos combats. Vous pouvez compter sur le Parti communiste et le Front de gauche comme ils comptent sur vous.

LE 6 DÉCEMBRE VOTEZ FRONT DE GAUCHE

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 08:41
Budget 2016 : l’austérité en lieu et place  de la «redistribution» promise

La dernière occasion du quinquennat de modifier le cap suivi par le gouvernement est manquée. L’ultime véritable budget de la législature enfonce le clou des cadeaux sans contreparties aux entreprises et des « économies » budgétaires sur les services publics pour les financer.

François Hollande avait promis la redistribution, les Français auront droit en fait à la poursuite de l’austérité. Dernière occasion du quinquennat de modifier le cap suivi par le gouvernement marqué par la montée en charge du « pacte de responsabilité » et ses 41 milliards d’euros (à plein régime) d’allégements fiscaux et sociaux pour les entreprises sans contreparties exigées, le projet de loi de finances pour 2016, ultime véritable budget de la législature avant l’année électorale de 2017, enfonce le clou de la politique dite « de l’offre » au nom de la « compétitivité » des entreprises et des « économies » budgétaires pour la financer, dans le cadre contraint de la « maîtrise » de la dette et des déficits publics. En résumé, cela donne un budget marqué par quatre chiffres clés : 9 milliards d’euros supplémentaires d’« aides » aux entreprises viendront alourdir la facture à la charge de l’État ; 2 milliards d’euros seront consacrés à de nouvelles baisses d’impôt sur le revenu pour les particuliers ; tandis que les économies budgétaires pour financer ces mesures et la réduction du déficit public prévu (3,3 % du PIB en 2016 contre 3,8 % attendus officiellement cette année) atteindront 16 milliards d’euros au lieu des 14,5 milliards programmés, dont 3,5 milliards seront supportés par les seules collectivités locales, déjà financièrement asphyxiées.

Si le solde des emplois publics est positif de 8 300 postes pour la première fois depuis douze ans, cela est d’abord le fait de la révision à la hausse des personnels militaires dans le fil de la « guerre au terrorisme » engagée par le gouvernement tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des frontières nationales. Hors personnels des armées, le solde est négatif de 1 400 postes. Si certains autres secteurs voient leurs effectifs augmenter comme l’éducation (+ 8 500 emplois) et la justice (+ 1 000), d’autres comptent les pertes, comme les agents des ministères de l’Économie et des Finances (- 2 500 postes).

Dans le détail, les employeurs sont les grands gagnants de ce projet de budget 2016, avec un total d’allégements au titre du crédit d’impôt compétitivité emploi (Cice) et des mesures comprises dans le « Pacte de responsabilité » s’élevant à 33 milliards d’euros. Un record à ce jour, excédant la totalité du produit de l’impôt sur les sociétés (IS) attendu pour 2016 (32,9 milliards), sans que l’on soit en mesure d’en mesurer un bénéfice quelconque en termes d’emplois. Cela représente aussi près de la moitié du déficit prévisionnel (72 milliards d’euros) et les deux tiers des intérêts annuels de la dette (44,5 milliards d’euros, pour une dette qui devrait culminer à 96,5 % du PIB en 2016). Dans le débat qui l’oppose, à l’intérieur même de sa majorité, aux « frondeurs », le gouvernement a donc tranché. Ces députés avaient en effet réussi à obtenir de la direction du PS une prise de position officielle en faveur d’une réorientation partielle de ces sommes vers le pouvoir d’achat des ménages. Le ministre des Finances, Michel Sapin, a clairement indiqué la nature du « débat » qu’il entendait tolérer dans la majorité : « Le parti propose et le gouvernement dispose, déclare-t-il au Monde. Chacun sait bien que changer de politique maintenant, ce serait la certitude de n’avoir ni les fruits de la politique précédente, ni les fruits de la nouvelle politique

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 20:51
Collage du Front de Gauche à Bellevue à Brest
Collage du Front de Gauche à Bellevue à Brest
Collage du Front de Gauche à Bellevue à Brest

Anne-Marie et Jacqueline retapissent la ville aux couleurs de l'espoir...

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 20:20

Après la belle réunion publique à Plourin les Morlaix le vendredi 6 novembre, les militants du Front de Gauche vont aller à la rencontre des citoyens pour défendre le projet de la liste Front de Gauche conduite par Xavier Compain et Catherine Boudigou dans le Finistère, "Pour une Bretagne sociale et écologique: l'Humain d'abord!".

Des distributions de tracts sont prévues:

- le vendredi 13 novembre au marché de Lanmeur (10h-12h)

- le samedi 14 novembre au marché de Morlaix (10h-12h30)

- le dimanche 15 novembre au marché de Saint Martin des Champs (10h-12h).

- le lundi 16 novembre au marché de Guerlesquin (10h-13h)

- le mardi 17 novembre au marché de Plougasnou (10h-12h)

- le mercredi 18 novembre au marché de Landivisiau (10h-12h)

- le jeudi 19 novembre au marché de Carantec (10h-12h)

- le samedi 21 novembre au marché de Morlaix (10h-12h30)

Et dans les entreprises et services publics: Giannoni Sermeta à Morlaix, Jean Gaby à Lampaul Guimiliau, Tilly Sabco à Guerlesquin, l'Hôpital de Morlaix, la DAPO à Morlaix...

Le lundi 16 novembre à 18h aura lieu la 2e réunion du Comité de Campagne pour le pays de Morlaix au local du PCF, 2, petite rue de Callac à Morlaix.

Des co-voiturages seront organisés pour permettre aux militants et sympathisants de la région de Morlaix de se rendre aux trois réunions majeures de campagne pour ce qui concerne le Finistère:

- Réunion dans le cadre des Régionales sur les économies maritimes à Brest le jeudi 19 novembre à 20h (auberge de jeunesse, port de plaisance)

- Réunion à Quimper le jeudi 26 novembre dans le cadre des Régionales sur les services publics avec Didier Le Reste, Xavier Compain, Catherine Boudigou, des syndicalistes de la Poste, de la SNCF, de l'école, des défenseurs des hôpitaux de proximité de la région.

- Débats de la fête de l'Humanité Bretagne le 28 et 29 novembre et meeting de Xavier Compain et Sylvie Larue le 29 novembre à Lorient (16h).

Les militants du Front de Gauche seront aussi présents à Landivisiau pour participer le samedi 14 novembre à 14h à la manifestation contre Notre-Dame-des-Landes, la centrale à Gaz de Landivisiau, l'extraction de sable en baie de Lannion.

Régionales: La campagne du Front de Gauche dans le pays de Morlaix
Partager cet article
Repost0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 16:29
Ouest-France, 9 novembre 2015

Ouest-France, 9 novembre 2015

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 16:07
La liste du Front de Gauche dans les Côtes d'Armor (photo Ouest-France)

La liste du Front de Gauche dans les Côtes d'Armor (photo Ouest-France)

Régionales. La liste costarmoricaine du Front de gauche est dévoilée

Par Ouest-France

Xavier Compain, tête de liste du Front de gauche pour les élections régionales a présenté ses colistiers costarmoricains ce samedi 7 novembre, à Plérin.

Xavier Compain, tête de liste du Front de gauche aux Régionales, a présenté ses colistiers costarmoricains. Ils plaident pour une « Bretagne sociale et écologique plaçant l’humain d’abord".

Cet agriculteur de 49 ans, demeurant à Plouha, militant communiste, conduira la liste du Front de gauche pour les Régionales. Son principal objectif : « proposer une véritable alternative de gauche à la politique actuellement menée ».Ce samedi matin, sur la rive plérinaise du port du Légué, il a présenté ses colistiers costarmoricains composés de membres du PCF, du Parti de Gauche, du mouvement Ensemble ! Et du collectif citoyen du Front de gauche. Ces dix-sept candidats avaient reçu le soutien de sympathisants prêts à faire campagne autour de cette équipe« Pour une Bretagne sociale et écologique » qui veut « privilégier l’humain ».

« Le coeur de la gauche »

Ils espèrent pouvoir devenir des « élus sur qui les concitoyens puissent compter dans les institutions, qui s’opposent à la finance et défendent l’intérêt collectif d’abord. »« Nous sommes le cœur de la gauche, martèle Xavier Compain. Celle qui veut défendre les salariés en détresse, les agriculteurs non rémunérés à leur juste valeur, celle qui ne veut rien laisser ni à la droite revancharde, ni au FN et ses idées nauséabondes. »

Les dix-sept candidats costarmoricains:

1. COMPAIN Xavier, Agriculteur, Tête de liste de la région, Plouha, 49 ans, PCF.

2. GONSE Inès, Professeur retraitée, Adjointe au maire de Lanloup, Lanloup, 60 ans, PG.

3. GIFFRAIN Didier, Directeur des ventes, Adjoint au maire de Plouër/Rance, Plouër/Rance, 60 ans, Citoyen engagé dans le Front de Gauche.

4. BELLAMY-CAËROU Gaëlle, Fonctionnaire territorial, Militante syndicale, Plédran, 47 ans, PCF.

5. MAUDUIT Gérard, Ingénieur territorial retraité, Saint-Brieuc, 64 ans, Ensemble !

6. LOGNONÉ Jamila, Cadre de santé, Lanmodez, 55 ans, Citoyenne engagée dans le Front de Gauche.

7. FLAGEUL Didier, Chauffeur-livreur, Adjoint au maire de Plérin, Plérin/Mer, 59 ans, PCF.

8. ANGLESIO Marie Dominique, Professeur, Militante syndicale, Saint-Brieuc, 61 ans, PG.

9. HERY Olivier, Conducteur-accompagnateur, Militant associatif, Léhon, 57 ans, Citoyen engagé dans le Front de Gauche.

10. HERVIO Christine, Sans-emploi, Saint-Clet, 48 ans, PCF.

11. LE GAC Michel, Retraité secteur privé, Militant syndical, responsable associatif, Louannec, 63 ans, PCF.

12. LE FUSTEC Corinne, Directrice d'association d'éducation populaire, Plérin, 50 ans, Ensemble !

13. GUÉGAN Michel, Exploitant agricole retraité, Militant syndical, Lescouët-Gouarec, 62 ans, PCF.

14. LE LAY Typhaine, Apprentie coiffeuse, Conseillère municipale, Le Leslay, 24 ans, Jeunesse communiste.

15. QUINIOU Jacques, Conseil en communication, Plouisy, 65 ans, PG.

16. MONGIN Françoise, Professeur des écoles, Plaintel, 45 ans, PCF.

17. ROUXEL Arnaud, Préparateur de commande, Militant syndical, Guingamp, 44 ans, Ensemble !

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 15:46

Info RESAM:

« A L’AIDE ! Ou comment j'ai arrêté de vouloir sauver l'Afrique » :

De et par Antoine Souef de la Coopérative du Vent Debout
VENDREDI 13 NOVEMBRE - 20H - TI AN OLL - PLOURIN LES MORLAIX - ENTREE LIBRE ET AU CHAPEAU

"Nous encourageons l'aide qui nous aide à nous passer de l'aide. Mais en général, la politique d'assistance et d'aide n'aboutit qu'à nous désorganiser, à nous asservir et à nous déresponsabiliser." Thomas Sankara, président révolutionnaire du Burkina Faso, assassiné en 1987.

Dans son rapport à l'Afrique et aux africains, la société française baigne encore dans un imaginaire colonial hérité d'un passé mal assumé, et qui nous incite à croire qu'il faut aider les africains à se « développer » pour atténuer la misère dans laquelle ils (sur)vivent.

A travers son récit, Antoine nous promène dans les arnaques de l'aide au développement, questionne la solidarité internationale et les relations économiques et politiques internationales qui aident à comprendre les difficultés des peuples africains à s'émanciper de la tutelle internationale et à sortir de la pauvreté.

Une conférence gesticulée c'est une histoire populaire, c'est un conte politique, c'est une réflexion offerte au collectif pour qu'il se l'approprie. On y gesticule plutôt que d'expliquer, on y raconte sa vie plutôt que d'argumenter, on s'y amuse tout en réfléchissant...
Partager cet article
Repost0
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 19:42
Lettre ouverte de la section PCF Morlaix à Monsieur Chapalain, président de la CCI Morlaix

PCF : section de Morlaix

Lettre ouverte à

Monsieur Jean-Paul Chapalain

Président de la chambre de commerce et d'industrie de Morlaix

Aéroport

CS 27934

29679 Morlaix Cedex Monsieur le président,

Nous avons estimé devoir vous adresser ce courrier car nous sommes très fortement préoccupés de la situation de l'entreprise Tilly Sabco Bretagne à Guerlesquin.

Lors de la reprise de la société par la nouvelle SAS Tilly Babco Bretagne, suite à la décision du tribunal de retenir l'offre MS Foods/Breizh Algae/CCI Morlaix, la nouvelle direction de Tilly Sabco Bretagne, avait assuré à l'époque que le programme d'investissements pour la réorientation de l'activité de l'entreprise serait réalisé pour le mois de juillet 2015.

Sauf erreur de notre part, le projet de reprise comportait plusieurs volets, notamment celui de la mise en place du “poulet sans antibiotique grâce aux algues”, ainsi que celui du “poulet Halal”.

Après le dépôt de bilan, dont 120 salariés avaient fait les frais et qui s'étaient retrouvés sans réelles perspectives dans leur bassin d'emploi, nous espérions que la réorientation prise par les repreneurs au sein de la nouvelle entreprise Tilly Sabco Bretagne allait constituer l'amorce d'un virage dans le sens que nous préconisions, à savoir d'une part vers une production non exclusivement axée sur le poulet congelé export, et une orientation de la production dans le sens de la qualité et de la diversification.

Or, à ce jour, à moins de deux mois de la clôture du premier bilan de la SAS Tilly Sabco Bretagne, nous sommes obligés de constater qu'il n'en est rien, que les engagements pris par la direction, dans son ensemble, n'ont pas été respectés, et que nous ne voyons se dessiner aucune perspective sérieuse de réorientation de l'activité,

Notre préoccupation est donc vive face à cette situation, que nous estimons grave de conséquences, en premier lieu pour les salariés de l'entreprise Tilly Sabco Bretagne eux-mêmes dont l'emploi n'est pas garanti, mais aussi pour le secteur de l'agroalimentaires, ou de ce qu'il en reste, et bien entendu pour toute la vie économique et sociale de Guerlesquin et, au-delà, de la région.

Pour ces raisons, en votre qualité d'actionnaire public dans cette entreprise et sachant qu'il en va de l'intérêt général, nous vous saurions gré, d'une part de nous éclairer publiquement sur la situation exacte et les difficultés éventuelles rencontrées par l'entreprise, d'autre part de nous indiquer les dispositions concrètes que vous comptez prendre pour réaliser les investissements promis et redémarrer l'activité dans la direction qui était projetée.

Dans cette attente, au nom de la section de Morlaix du PCF, je vous prie d'agréer, Monsieur le président, l'assurance de ma considération distinguée

Daniel RAVASIO

Secrétaire section PCF Morlaix

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011