Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 07:18

Voici un appel déjà signé de plus de 100 personnes qui se sont engagées pour le Front de gauche et se refusent à voir disparaître l’espoir qu’il a créé. Au contraire, nous voulons qu’il se transforme pour devenir enfin le moteur d’un large rassemblement, une grande force populaire et citoyenne.

Vous pouvez vous joindre à nous pour faite entendre cette exigence. Il vous suffit pour cela de vous rendre sur :

http://lefrontdegauche.fr

Si comme nous vous êtes attaché-e-s au Front de gauche, partagez sur les réseaux sociaux et par mail cet appel. Signez et faites signer !

APPEL : Rallumons l’étincelle du Front de gauche

Nous, militantes et militants des organisations qui composent le Front de gauche, nous, citoyennes et citoyens engagés dans ce rassemblement d’un nouveau genre que nous avons patiemment construit depuis près de huit années, nous n’acceptons pas de voir réduit à néant ce qui constitue encore pour des millions de gens un peu de l’espoir qui a déserté la gauche et la politique.

Scrutin après scrutin, lutte après lutte, nous avons progressivement construit les bases d’une nouvelle gauche, courageuse, antilibérale, innovante, écologiste et défendant les libertés. Nous avons réussi à construire entre nous du commun, une culture, des pratiques. Ensemble, nous nous sommes donnés des élu-e-s. Nous avons conservé ou conquis des positions dans des villes, des départements et des régions. Nous avons surtout ranimé une flamme, et redonné enfin un prolongement politique à l’espoir d’un autre monde possible. Nous n’oublions pas ce qui s’est levé, de La Bastille au Prado : ensemble, nous sommes une force.

Mais à l’approche d’un moment politique essentiel pour notre pays, c’est la désunion qui prend une fois de plus le dessus. Après des mois d’atermoiements et d’hésitations, le Front de gauche risque de périr des divisions stratégiques et des compétitions de personnes ou d’organisations. Nous ne nous résignons pas à cette situation qui réduirait tous nos efforts à néant. Le Front de gauche doit vivre et se transformer pour devenir le moteur d’un large rassemblement, une grande force populaire et citoyenne, capable de bousculer un jeu politique désespérant et de redonner un sens à l’idée de gauche.

Nous appelons les organisations du Front de gauche et leurs directions à réagir pour lancer le mouvement. Dans tout le pays, tenons des assemblées citoyennes auxquelles nous inviterons toutes celles et tous ceux qui ont pris part aux combats du Front de gauche, ou qui veulent les rejoindre. Exprimons partout avec force notre volonté de dépasser ce qui nous divise pour affronter tous ensemble les échéances à venir. Vite, faisons-nous entendre !

Les 106 premiers signataires...

Alam Thomas - Maitre de conférence en sciences politiques, Lille (59), Archambault Fabien – Enseignant Chercheur (87), Auxenfans Joël – Artiste plasticien (92), Bardeaux Elsa – Adjointe au Maire (94), Barré Jean-Jacques – Opérateur culturel (75), Bascoulergue Alain – PCF Aubervilliers (93), Bedin Yannick - EluPCF/FDG (18), Berger Paul – Enseignant retraité, Bidet Jacques – Philosophe (92), Billon-Galland Gérard – Syndicaliste (92), Bontoux Françoise – Communiste et féministe (77), Borvo Cohen-Séat Nicole – Sénatrice honoraire (75), Boursier Marie-Pierre – Conseil national du PCF (92), Bouvier Délou – Syndicat de la Magistrature, Brémont Pierrette – Militante FDG (44), Brunet Philippe – Sociologue Paris-Est (75), Cailletaud René, Chambon Gérard – Enseignant (94), Cocard Joël - Syndicaliste (44), Cohen-Seat Patrice - Avocat (75), Coppola Jean-Marc - Élu de Marseille (13), Costé David – Metteur en scène (93), Coutelis Alain, Crozat Dominique – Enseignante retraitée (91), Cukierman Leila – Directrice de théâtre retraitée (94), Delaitre Bernard - co-animateur assemblée citoyenne, Dionnet Brigitte – Conseil national du PCF (93), Duffour Michel – Ancien Ministre (92), Duparc Jean-Paul - Enseignant (06), Dupont Ismaël – Secrétaire départemental du PCF (29), Emilianoz Béchir – Économiste, Ernaux Annie – Écrivaine, Ferrand Jean-Marc – PCF (77) - Foix Alain – Écrivain et metteur en scène (93), Franco Jean-Robert – Artiste, photographe (75), Gallais Joël – Secrétaire départemental du PCF (56), Gayraud Martine – Conseil national du PCF (30), Geminel Gregory – Secrétaire section PCF (94), Genevée Frédérick – Comité exécutif national du PCF (94), Goldberg Pierre – Ancien député, ancien maire de Montluçon (03), Gonneau Jean-Luc - Éditeur (75), Gonthier-Maurin Brigitte - Sénatrice (92), Gravoin Patrice – Militant communiste (75), Grojean Olivier – Maître de conférence en sciences politiques Paris I (75), Guichard Eric – Enseignant-Chercheur ENSIBB (69), Guillet Michel - PCF (44), Habel Jannette - Universitaire (75), Haloui Fabienne – Secrétaire départementale du PCF (84), Hartemann Agnès – Professeur de Médecine Paris 6 (75), Jacquaint Muguette - Ancienne député (93) Jacques Guy - PCF, Job Alain - Ensemble (89), Jollet Anne - Historienne (75), Josso Joël - Elu (94), Jumeau Philippe – Animateur Comité régional de Bretagne du PCF (56), Jurado Grégory – Élu FDG (77), Keucheyan Razmig - Sociologue (75), Khalfa Pierre - Économiste (75), Lalys Frédérique - Syndicaliste (56), Landais Jean-Pierre – Animateur Huma Café de Nantes (44), Le Bronze Marcel – Front de Gauche (44), Le Corre Hervé – Enseignant, romancier (33), Leroy Roland – Ancien directeur de l'Humanité (30), Levy Laurent - Essayiste (75), Loirand Gildas - Enseignant-chercheur (44), Macherel Raymond – Distributeur Cinéma (75), Marlière Philippe - Professeur en sciences politiques, Martel Jean-Paul – Président MNLE Pays de Loire (44), Martin Claude – Enseignant, Mazauric Claude - Historien (30), Meyroune François – Ancien Maire de Migennes (89), Michel Jacques-Philippe - Producteur (93), Michenaud Marie-Françoise – Secrétaire départementale PCF (85), Moitié Jean-Jacques – Directeur des soins-psychiatrie (28), Mordillat Gérard – Auteur et réalisateur (75), Mouly Frank - Elu PCF/FDG (77), Muzeau Roland – Ancien député (92), Nouet Jean-Pierre - Médecin (94), Parny Francis – Ancien Conseiller régional Île de France PCF/FDG (95), Pellicer David - PCF (82), Pena-Ruiz Henri - Philosophe (75), Perez Martine – Fédération de l'Aveyron du PCF (12), Perez André – Fédération de l'Aveyron du PCF (12), Perrot Olivier – Plasticien Photographe (94), Pigeard de Gurbert Guillaume – Professeur de philosophie (24), Pigenet Michel – Professeur des universités Paris 1 (75), Pottier Caroline – Conseil National PCF (85), Poux Gilles – Maire de La Courneuve (93), Puydebois Jean-Louis - Enseignant (19), Quainquart Françoise – Animatrice Assemblée citoyenne (91), Quiniou Yvon - Philosophe (85), Raymont Alain – Secrétaire départemental du PCF (89), Relinger Jérome - Ingénieur (75), Sève Lucien - Philosophe (92), Schurch Mireille, ancienne sénatrice, Topalov Christian – Sociologue, directeur d'études à l'EHESS (75), Tosel André - Philosophe (06), Touzet Hugo – Secrétaire de section PCF (75), Tricot Catherine – Architecte, urbaniste (75), Vergiat Marie-Christine – Députée européenne (93), Vidal Dominique – Journaliste et historien (75), Violain Bernard – Ancien membre du Conseil National PCF (85), Voglieri-Courtel Joëlle – Militante de l'éducation populaire (77), Weber Louis - Syndicaliste (78), Winghardt Marie-France – Elue PCF/FDG (91), Zarka Pierre – Communiste Unitaire/Ensemble (93)

Appel: Rallumons l'étincelle du Front de Gauche.
Partager cet article
Repost0
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 07:08
Partager cet article
Repost0
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 06:56

A 10H30 le 10 mars devant la sous-préfecture de Morlaix, rassemblement pour le pouvoir d'achat des retraités!

UNE NOUVELLE MOBILISATION LE 10 MARS 2016 SUR LE POUVOIR D’ACHAT

  • Une importante baisse du Niveau de vie des retraités inacceptable.
  • Des mesures fiscales qui amplifient la diminution du pouvoir d’achat
  • Un cumul de mesures avec un impact négatif pour les retraités actuels et futurs
  • Au global, un pouvoir d’achat en régression continue

Depuis la grande mobilisation unitaire du 3 juin à Paris, les retraités ont largement multiplié leurs expressions et actions pour porter leurs revendications en insistant sur la baisse de leur niveau de vie, consécutive à l’augmentation du coût de la vie et l’ensemble des mesures régressives prises depuis 1993.

Malgré l’état d’urgence, c’est avec force et détermination que les retraités ont participé à de nombreux rassemblements ou manifestations lors de la mobilisation unitaire du 24 novembre dernier, pour dénoncer l’indécence de la revalorisation de 0,1% consentie au 1er octobre 2015. Ni mendiants, ni privilégiés, les retraités ont réaffirmé leur droit à pouvoir vivre de leur retraite dignement.

Dans le département du Finistère, il n’est malheureusement plus à démontrer que les difficultés vécues au quotidien s’aggravent pour de plus en plus de retraités, conduisant beaucoup d’entres eux à vivre sous le seuil de pauvreté et à solliciter les aides sociales. L’urgence sociale doit devenir une priorité. Cela nécessite d’autres choix politiques et sociaux qui passent par une juste répartition des richesses créées, permettant une revalorisation des pensions, des pensions de réversion, des retraites complémentaires et l'amélioration du pouvoir d'achat. C’est aussi la mise en place de la Loi d'orientation et d'adaptation de la société au vieillissement, assortie des moyens financiers nécessaires dans le cadre de notre système solidaire et intergénérationnel de la Sécurité sociale.

Partager cet article
Repost0
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 06:45

La prochaine Assemblée Générale du Front de Gauche pays de Morlaix aura lieu le lundi 21 mars à 20h, 2, petite rue de Callac. Toute personne intéressée peut y participer, adhérente ou non de l'association, et habitante de la circonscription de Morlaix.

A l'ordre du jour: participation aux luttes (loi El Khomri, hôpital, déchetteries, services publics), débat autour de la situation politique, adhésions 2016.

La prochaine Assemblée Générale du Front de Gauche pays de Morlaix aura lieu le lundi 21 mars à 20h, 2 petite rue de Callac à Morlaix
Partager cet article
Repost0
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 14:33

TOUS ENSEMBLE LE 9 MARS : Un appel du Front de Gauche pays de Morlaix

Le projet de loi El Khomri concocté par le gouvernement et le MEDEF a donné naissance à une énorme vague de mécontentement qui ne cesse de goner comme le montre la pétition qui va bientôt recueillir 1 million de signatures.

Face au dynamitage du Code du travail la riposte doit être à la hauteur de la gravité de l’a'aque portée au monde du travail, aux salariés, à la jeunesse et à l’emploi. La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat.

C’est dans cet esprit que le Front de Gauche du pays de Morlaix participera au rassemblement du 9 mars à midi devant la mairie et appelle la population à agir avec toutes les forces dans l’action jusqu’au retrait de ce projet qui ferait revenir la France au 19 ème siècle. Remettant en cause l’idée même de progrès humain et les conquêtes sociales et progressistes résultant de décennies de lutte.

Tous ensemble le 9 mars: un appel du Front de Gauche pays de Morlaix
Partager cet article
Repost0
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 11:50

La réforme du Code du travail ne fera pas loi

A l’initiative de la Fondation Copernic, plusieurs dirigeants politiques et syndicaux lancent dans les colonnes de l’Humanité cet appel afin d’engager une mobilisation unitaire. C’est le premier acte d’une série de meetings unitaires qui se déroulera partout en France, dans dix à quinze grandes villes.

Et ce, jusqu’au retrait de la loi travail El Khomri. Car il s’agit de « faire ensemble des propositions » pour « fortifier, renforcer les droits des salarié-e-s ». Et les signataires de conclure : « Nul comité de technocrates ne peut, entre soi, hors du monde, le réécrire seul, tant il est le fruit dans ses mille détails, des rapports de force sociaux. En cela, le Code du travail est l’indice de mesure de la qualité d’une civilisation. » On se souvient qu’une même démarche unitaire avait été engagée contre la réforme des retraites.

Fabrice Angei, membre du bureau confédéral de la CGT,

Clémentine Autain, porte-parole d’Ensemble !,

Olivier Besancenot, porte-parole du NPA,

Éric Beynel, porte-parole de Solidaires,

Noël Daucé, secrétariat national de la FSU,

Gérard Filoche, membre du BN du PS,

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF,

William Martinet, président de l’Unef,

Willy Pelletier, coordinateur général de la Fondation Copernic,

Danielle Simonnet, coordinatrice nationale du PG.

Jeudi, 3 Mars, 2016

http://www.humanite.fr/la-reforme-du-code-du-travail-ne-fera-pas-loi-600960

Partager cet article
Repost0
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 09:59

Communiqué de Presse SIA :

Se réapproprier la régulation des marchés

Une crise qui s’amplifie, des promesses qui ne sont pas tenues par le pouvoir, des luttes qui persistent. Cette crise agricole vient de loin, en témoigne un démantèlement de tous les outils de régulation, une accentuation de la libéralisation des marchés, un dumping social féroce, une concentration de l’agriculture dans les mains des géants de l’agro-industrie. Une vision alimentaire et agricole à tous les niveaux, Europe, France, doit reposer sur une vraie ambition pour la société, sur la souveraineté alimentaire des peuples. Il faut aussi du courage politique pour affronter les institutions, multiples, et les marchés. Notre combat de communistes est d’en finir partout avec la faim ou le frigo vide. La croissance que nous voulons, est celle d’un développement en faveur d’une alimentation de qualité qui soit saine et accessible, et assise sur des productions relocalisées. Il faut planifier les productions agricoles, se réapproprier la régulation des marchés. Encadrer les marges et les pratiques de la grande distribution ; définir des prix agricoles avec de vraies négociations sur les prix avec tous les syndicats, indiquer l’origine des produits agricoles (ou de la mer), transformés ou non ; protéger nos activités du vivant en cas de crise sanitaire ou climatique sont les propositions que portent nos parlementaires. En Europe aussi, il y a besoin de redéfinir des principes politiques, notamment avec le retour de prix indicatifs,de préférence communautaire ou de clause de sauvegarde. A l'occasion des négociations sur le TAFTA (Europe / USA) nous demandons d'y inscrire une exception agricole. Une délégation du PCF sera présente, le 2 mars 2016, au Salon International de l'Agriculture *.

Pierre Laurent, Secrétaire National du PCF, s'adressera le 4 mars 2016 au monde agricole.

*Alain BACHE, Secrétaire Départemental des Landes Hervé BRAMY, Conseil National du PCF, responsable de l'écologie Cécile CUKIERMAN, Sénatrice de la Loire Xavier COMPAIN, Conseil National du PCF, responsable de « l’Agriculture, Pêche, Forêt » Patrick LE HYARIC, Député Européen Michel LE SCOUARNEC, Sénateur du Morbihan Sylvie MAYER, responsable à l’Économie Sociale et Solidaire Nathalie VERMOREL, Secrétaire Départementale de Saône-et-Loire Paris, le 1 er mars 2016 Le PCF

Xavier Compain, agriculteur dans les Côtes d'Armor, animateur du PCF et de la Gauche Unie Européenne sur le secteur Agriculture-Pêche

Xavier Compain, agriculteur dans les Côtes d'Armor, animateur du PCF et de la Gauche Unie Européenne sur le secteur Agriculture-Pêche

Partager cet article
Repost0
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 09:37

L' Assemblée Générale du collectif eau publique Morlaix-Saint Martin des Champs est prévue à la Salle Gallouedec de Saint Martin des Champs à 20h le mardi 8 mars.

La section PCF de Morlaix et l'association Front de Gauche sont membres de ce collectif.

Auparavant, un rassemblement est prévu devant la mairie de Morlaix à 19h15 pour protester contre l'interdiction donnée par Mme Le Maire à la MJC de Morlaix d'accueillir l'AG du collectif eau publique comme les années précédentes alors même que le collectif eau publique Morlaix St Martin des Champs est adhérent de la MJC et que les salles affectées aux réunions des associations et aux réunions publiques sont de moins en moins nombreuses, de plus en plus restreintes d'accès. Une nouvelle manifestation d'autoritarisme d'Agnès Le Brun!

Une manière peut-être aussi de "se venger" de l'obstruction efficace faite par le Collectif eau-publique et l'intervention citoyenne à la prolongation en catimini du contrat avec Veolia il y a deux ans.

Manif au SIVOM juin 2014 pour empêcher la prolongation du contrat avec Véolia: mobilisation payante!

Manif au SIVOM juin 2014 pour empêcher la prolongation du contrat avec Véolia: mobilisation payante!

Partager cet article
Repost0
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 07:47

Permanences de l'opposition à Morlaix mars-avril 2016:

dans le bureau de l'opposition, à gauche quand on rentre dans le hall de la Mairie (il faut sonner pour se faire ouvrir):

samedi 5 Mars Guénaëlle Clech, 10h-12h

samedi 12 Mars Jean-Paul Vermot 10h-12h

samedi 19 Mars Elisabeth Binaisse 10h-12h

samedi 26 Mars Ismaël Dupont 10h-12h

samedi 2 Avril Loïc Digaire 10h-12h

samedi 9 Avril Sarah Noll, 10h- 12h

samedi 16 Avril Jean-Pierre Cloarec 10h -12h

samedi 23 Avril Michèle Abramovicz 10h- 12h

Partager cet article
Repost0
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 07:28
Israël a démoli 312 constructions palestiniennes en Cisjordanie en 6 semaines, soit plus de la moitié du total de 2015

Israël démolit 313 constructions palestiniennes en six semaines Plus de 500 Palestiniens ont été déplacés en raison des démolitions depuis le début de 2016, dont la grande majorité en Cisjordanie.

par Natasha Roth = 972 mag - site de l'AFPS

Israël a démoli 313 constructions palestiniennes en Cisjordanie et à Jérusalem-Est entre le 1er janvier et le 15 février 2016, soit plus de la moitié du total pour toute l’année 2015.

Plus d’un tiers de ces démolitions a été effectué en l’espace d’une semaine, entre le 9 et le 15 février, selon l’office humanitaire de l’ONU, OCHA. Le rythme intensif des démolitions depuis de l’année est en net contraste avec une relative accalmie à la fin de 2015, qui elle-même a suivi plusieurs vagues d’importantes démolitions tout au long de l’été dernier. Plus de 500 Palestiniens ont été déplacés en raison des démolitions depuis le début de 2016, la grande majorité d’entre eux en Cisjordanie. Les communautés palestiniennes des Collines d’Hébron du Sud, de la Vallée du Jourdain et de la zone E1 autour de Ma’ale Adumim ont été particulièrement affectées, selon l’association israéliennes des droits de l’homme, B’Tselem. La raison majeure à la base de ces démolitions est variable dans ces trois régions. Dans les Collines d’Hébron du Sud, huit villages se situent dans la “Zone de Tirs 918”, une zone d’entraînement militaire décrétée unilatéralement par l’armée israélienne. Pendant les 15 dernières années, l’armée a essayé de forcer les Palestiniens à évacuer ce territoire afin de pouvoir l’utiliser pour des exercices militaires. La dernière vague de démolitions a eu lieu au début de février quand l’Administration Civile — le gouvernement militaire israélien en Cisjordanie — a démoli 22 constructions dans deux villages distincts. La Vallée du Jourdain est un objectif à long terme de la politique d’annexion du gouvernement israélien. Les démolitions, les exercices militaires dérangeants et destructeurs et le redécoupage arbitraire des terres sont tous utilisés afin de regrouper les habitants des zones palestiniennes dans des enclaves de plus en plus petites, avec le but ultime de les faire partir totalement. L’ Administration Civile a exécuté une série de démolitions dans la Vallée du Jourdain en janvier et au début de février.

Les Palestiniens vivant dans la zone E1 autour de la colonie de Ma’ale Adumim, pendant ce temps, sont en permanence menacés d’expulsion en raison des projets israéliens de créer un territoire d’un seul tenant entre Jérusalem et la colonie. Plusieurs phases de démolitions y ont eu lieu en janvier. Dimanche, la seule école à Abu al-Nuwaar, une communauté bédouine dans la zone E1, a été démolie par les autorités israéliennes. Environ un tiers des constructions de Cisjordanie détruites cette année par Israël avaient été financées par les Européens, selon un reportage dans Haaretz (en hébreu). Le rythme en a significativement monté en puissance depuis 2015 : 104 constructions financées par les Européens ont été démolies cette année, contre 108 l’année dernière. Selon le rapport d’Haaretz, l’Administration Civile a été mise sous pression depuis l’intérieur du gouvernement pour accélérer le rythme des démolitions de maisons, bien que l’administration n’ait pas confirmé si ceci avait effectivement mené à l’accroissement de l’activité depuis le début de l’année. Israël a émis plus de 14.000 ordres de démolition à l’encontre de constructions palestiniennes dans la Zone C de la Cisjordanie, qui est entièrement sous contrôle sécuritaire et administratif israélien, depuis 1988. Environ 3.000 démolitions ont été exécutées dans cette période, en laissant quelque 11.000 ordres en suspens qui concernent plus de 17.000 constructions. Le gouvernement israélien soutient que de telles démolitions sont ordonnées et exécutées en raison de l’absence de permis de construire, mais entre 2010 et 2014 seulement 1,5 pour cent des demandes de permis par les Palestiniens en Cisjordanie ont été approuvées. La Coordination des Activités du Gouvernement dans les Territoires (CAGT), l’organisme qui préside l’Administration Civile, n’a pas répondu à une demande de commentaire sur ce problème. Dans le cas où une réponse serait reçue, elle serait ajoutée à cet article.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011