Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 août 2021 6 21 /08 /août /2021 08:38

 

Partager cet article
Repost0
20 août 2021 5 20 /08 /août /2021 06:19

La Caravane des "Jours Heureux" du Parti communiste s'est installé a Morlaix le vendredi 13 août sur la Place Puyo en face de la Manu.

Du beau temps, de nombreux passages, ... et plein de camarades de la région de Morlaix, du département du Finistère venus pour l'étape de ce tour de France de l'espoir pour une société plus égalitaire et fraternelle!

Plaisir de voir tous ces sourires!

Plusieurs "interventions" au micro avec notamment au micro Gladys Grelaud, conseillère régionale communiste, Corentin Derrien, plus jeune élu finisterien, Marc Corbel, syndicaliste, Patricia Paulus, Soazig...

Un grand merci a Pierre-Yvon Boisnard pour ce beau reportage sur le passage de la caravane des jours heureux a Morlaix ce 13 août: Fabien Roussel, Présidentielles 2022, un projet communiste pour la France.

 

Prise de Parole de Daniel RAVASIO, secrétaire section PCF Morlaix, en ouverture

La caravane des Jours Heureux

 

Du 6 juillet au 26 août, la caravane des Jours Heureux, floquée aux couleurs de la campagne de Fabien Roussel, sillonne les routes françaises pour présenter aux habitant·e·s, aux saisonnier·e·s et aux touristes la candidature communiste à l’élection présidentielle de 2022.

Cette caravane fait aujourd’hui halte à Morlaix et nous sommes très fier de l’accueillir.

Si l’objectif principal de cette caravane d’été est de faire connaitre la candidature de Fabien Roussel, de partager nos propositions pour l’élection présidentielle et de renforcer notre base militante, nous souhaitons également écouter et recueillir les besoins et les attentes de milliers de citoyens afin d’enrichir notre programme et de présenter des propositions en adéquation avec les demandes de la population.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que nos concitoyens et concitoyennes ont des choses à dire :

  • Pour nombre d’entre eux la vie est dure et ils ont envie que cela change et nous voulons leur dire que c’est possible.

 

  • Ils attendent de vraies réponses face à toutes ces inégalités qui minent la société, que l’on parle des vrais problèmes : salaire ; emploi ; évasion fiscale ; jeunesse ; services publics ; retraites ….

De vraies réponses mais au profit du plus grand nombre, des réponses de progrès social !

 

  • Nous voulons parler à tous ceux qui n’y croient plus.

Ce qui dégoutte les gens c’est de ne pas être considéré, de ne pas prendre en compte leurs votes. Ne prenons que l’exemple du vote de 2005 (référendum) où les Français se sont exprimés massivement mais où leur vote a été ignoré !

Ce qui dégoutte les gens c’est de voir tous ces cadeaux fait aux plus riches et tous ces « efforts » demandés au plus grand nombre (suppression de l’ISF d’un côté, diminution des APL de l’autre)

Ce qui dégoutte les gens c’est de voir des salariés perdre leur travail par ce que leur usine ferme et délocalise à l’étranger alors que le gouvernement ne fait rien pour empêcher ces délocalisations quand il ne les accompagne pas !

 

  • Nous voulons leur dire que nous sommes des gens de parole.

Nous voulons leur dire que nous aurons le courage de mener des réformes courageuses, populaires en reprenant le pouvoir à la finance, en combattant cette société capitalise qui détruit tout.

Cette société capitaliste, elle détruit même notre Terre étouffe !

Nous entrons dans la dernière décennie où il est encore possible d’inverser la tendance dangereuse du réchauffement climatique.

Cela passe par un changement de système économique.

Engageons la révolution sociale et écologique, indispensable pour sauver la planète tout en luttant contre les inégalités

Je n’irai pas plus loin dans cette énumération. Ce pacte national que Fabien ROUSSEL et le PCF proposent pour la France nous appelons tous ceux qui ferons un passage sur cette caravane à le découvrir en débattant, en faisant part de leurs demandes et propositions pour l’enrichir.

La caravane des Jours Heureux alliera échanges politiques et convivialité, nous souhaitons en faire un lieu de débats, de rencontres, mais également de jeux et de bonne humeur.

Tout d’abord, les personnes rencontrées pourront remplir un questionnaire afin que l’on en sache un peu plus sur leurs intérêts et sur leurs souhaits pour la campagne.

Pour rester dans le thème de l’été et pour donner un côté un peu plus léger à notre démarche, des cartes postales ont été dessinées par notre directrice artistique sur plusieurs thèmes : le pouvoir d’achat, la jeunesse, les retraites ou encore le droit aux vacances. Après les avoir remplies, les participant·e·s pourront ensuite les envoyer au Président de la République afin de faire entendre leurs revendications et leurs propositions sur ces thématiques.

Enfin, un carnet de jeux pour adultes d’une dizaine de pages a été conçu afin d’en apprendre plus sur notre parti et nos idées tout en s’amusant.

Bonne journée à tous

 

Photos de Daniel Laporte, Pierre-Yvon Boisnard, Michel Tudo, etc.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021
Morlaix "La caravane des jours heureux" vendredi 13 août 2021

 

 

Partager cet article
Repost0
20 août 2021 5 20 /08 /août /2021 06:02
Quand Eugène Le Luc, fondateur du groupe FTP Justice à Morlaix, et frère jumeau du résistant fusillé Maurice Le Luc, évoquait sa résistance à Françoise Le Borgne dans Ouest-France en 2001

En ces temps où l'on parle de libération voici Eugène Le Luc, frère jumeau de Maurice Le Luc, résistant FTPF de Morlaix fusillé, qui parle en 2001 sur Ouest-France de ses camarades de résistance.....

Lire aussi: La résistance FTP à Morlaix: le témoignage d'Eugène Le Luc recueilli par le Télégramme et Jeannine Guichoux (mémoire universitaire)

Il y a 100 ans naissaient Maurice et Eugène Le Luc, combattants de la Résistance FTP à Morlaix

Partager cet article
Repost0
20 août 2021 5 20 /08 /août /2021 05:58
Ma France - Fabien Roussel

Ma France - Fabien Roussel

La fédération du Finistère du PCF a commandé pour commencer cent livres de Fabien Roussel " Ma France", à commander et retirer auprès des sections.

Le livre de Fabien Roussel "Ma France", aux éditions Le Cherche midi paraîtra le 2 septembre.

Ce livre, qui met en lumière notre secrétaire national et candidat à l'élection présidentielle et son ambition pour le pays, sera un outil précieux dans la campagne.

Le prix public du livre est fixé à 16,50 euros.

 

Partager cet article
Repost0
20 août 2021 5 20 /08 /août /2021 05:47

 

Les chauves-souris sont-elles des oiseaux ou des rongeurs ? Le bestiaire occidental a mis longtemps à les classer. Au Moyen Âge, on les appelait les « rats oiseaux ». Aux Philippines, on les nomme les « renards volants ». L’étymologie même de leur nom scientifique, « chiroptères », brouille les catégories. En grec, « kheir » signifie main et « pteron », aile.

Icon Quote C’est une espèce à la frontière des classifications. En anthropologie, ce qui est “entre” est perçu comme sale et impur. FRÉDÉRIC KECK, ANTHROPOLOGUE

Les chauves-souris ont donc des mains qui volent, mais aussi des oreilles qui « voient » – elles se repèrent aux sons – et un corps qui dort la tête en bas, « comme lançant un défi à l’humanité, une forme d’inversion des sociétés humaines », explique l’anthropologue Frédéric Keck. Pour ajouter à leur étrangeté, ces mammifères volants vivent la nuit et ont une longévité de plus de trente ans… « C’est une espèce à la frontière des classifications. En anthropologie, ce qui est “entre” est perçu comme sale et impur », éclaire le chercheur. Bien avant qu’on ne la désigne comme un réservoir à virus, la chauve-souris avait déjà mauvaise presse.

La religion chrétienne les a diabolisées

Frédéric Keck a rencontré la bestiole en suivant ceux qui traquaient les virus des oiseaux sauvages. C’était à Hong Kong, en 2007. « Avec l’émergence du Sras, en 2003 en Chine, les virologues ont commencé à s’y intéresser. La possibilité de cartographier leurs flux mondiaux s’est alors ouverte. » Quinze ans plus tard, le directeur de recherche au CNRS est toujours autant fasciné par les 1 411 espèces recensées, soit un cinquième de tous les mammifères. Dans un livre paru en mai (1), avec une vingtaine de chercheurs, il défend les rhinolophes, pipistrelles et autres roussettes « contre les accusations qui leur sont faites ».

1 411 espèces recensées, soit un cinquième de tous les mammifères

Au rayon des frayeurs, les virus, bien sûr. Certains se plaisent à souligner que l’anagramme de chauve-souris est… « souches à virus ». En tout cas, « elles font partie de ces espèces sentinelles, celles sur lequelles les menaces sont plus concentrées et qui permettent d’anticiper de nouvelles maladies », pointe-t-il. Cent cinquante virus y ont déjà été identifiés : la rage, Hendra, Marburg, le Sras et le Sars-CoV-2, dont on ignore toujours l’hôte intermédiaire. « Il y a parfois de fausses alertes. Pour Ebola, elles ont été accusées à tort. À nombre d’espèces égales, il n’y a pas plus de virus chez l’ordre des chiroptères que chez les rongeurs », révèle le chercheur.

Icon ThunderDécouvrez tous les articles de cette série en un seul clic

Si la chauve-souris a toujours eu des échos dans les récits humains, « la pandémie a obligé chaque société à s’interroger sur ses relations avec elle », souligne l’anthropologue. En Amérique du Sud et en Asie, on vit avec. Pourtant, au Pérou, pendant la crise, des villages ont voulu brûler des colonies. En Europe, on en vit loin. La religion chrétienne les a diabolisées, affublant le diable et ses démons d’ailes de chauves-souris. Pour les Lobi du Burkina Faso, la bête s’est brouillée avec le dieu du Ciel « et, pour se venger, elle met sa tête en bas et lui montre son postérieur », raconte le chercheur.

De formidables pollinisatrices

Parmi les images qui collent au poil des chauves-souris, il y a celle de « buveuses de sang ». Le mythe culmine avec le roman Dracula, à la fin du XIXe siècle… « Mais seules trois espèces sont entomophages (se nourrissent de sang) », rectifient les chercheurs dans l’ouvrage. Comme elles vivent toutes en Amérique du Sud, la dernière, découverte en 1988 au Venezuela, a été baptisée… Draculae. Les autres, de quelques centimètres jusqu’à 1,50 mètre pour les plus grandes, mangent à peu près de tout : du nectar, des fruits, des insectes. « On connaît peu ces animaux sauvages, on les voit comme des masses migrantes et proliférantes. Mais, est-ce qu’en produisant de la connaissance sur elles, on parviendra à changer le regard ? » interroge l’anthropologue. À montrer aussi leur rôle dans les écosystèmes : au même titre que les abeilles, elles sont de formidables pollinisatrices.

Icon QuoteUn miroir tendu à notre humanité, plutôt qu’un repoussoir : elles vivent en colonies entre différentes espèces, elles arrivent à coexister.FRÉDÉRIC KECK, ANTHROPOLOGUE

Le chercheur préfère les voir comme « un miroir tendu à notre humanité, plutôt qu’un repoussoir : elles vivent en colonies entre différentes espèces, elles arrivent à coexister ». Elles ont aussi colonisé toute la planète, bien avant l’Homme. « C’est un modèle au sens où elles ont su s’adapter à toutes sortes d’environnements quand leurs habitats ont été détruits. » Les chauves-souris et leur vol trouble sont finalement moins menaçants que menacés : par les pesticides, la déforestation, les pollutions lumineuses. Et, désormais, un champignon venu d’Europe. « Il cause le syndrome du nez blanc, qui les empêche d’hiberner, elles finissent par mourir d’épuisement », poursuit le chercheur. « Ce sont nous, les Hommes, qui perturbons leur sommeil et rompons le contrat domestique qui nous lie à elles. »

(1) Les Chauves-Souris. Aux frontières entre les espèces, CNRS Éditions.

 

Partager cet article
Repost0
20 août 2021 5 20 /08 /août /2021 05:45

 

Dans le Silomag #12, nous posions l’urgence de la révolution écologique, d’un saut de civilisation, pour que notre espèce puisse continuer de se développer dans des conditions propices à la vie et à son épanouissement. La juxtaposition de simples « bonnes pratiques » ou de solutions parcellaires n’est pas à la hauteur des défis et l’individualisation des approches une impasse. Le combat pour l’écologie revêt une dimension systémique permettant d’intégrer la complexité et les interactions. Il implique d’identifier les bouleversements conceptuels et pratiques que l’humanité doit opérer. Si tous les aspects de nos modes de vie sont concernés, la transformation de nos modes de production et de leurs financements est un impératif majeur. Économie régénératrice et symbiotique, nouveau paradigme industriel, agroécologie et monnaie écologique sont autant de pistes pour aller vers une civilisation écologique. Débats avec quatre auteurs de ce dossier pour dénouer les possibles.

Avec :

- Marc Dufumier, agronome, interviewé par Olivier Le Naire dans L’agroécologie peut nous sauver ? (Acte Sud, 2019).

- Marie-Claire Cailletaud, ingénieure, présidente du groupe CGT au Conseil économique, social et environnemental (CESE), rapporteure d’Industrie : un moteur de croissance et d’avenir (avis et rapport du CESE, 2018).

- Nicolas Dufrêne, directeur de l’Institut Rousseau, co-auteur avec Alain Grandjean d’Une monnaie écologique (ed. Odile Jacob, 2020).

- Isabelle Delannoy, ingénieure agronome, conseillère, autrice de L’économie symbiotique, Régénérer la planète l’économie et la société (Ed. Actes Sud 2017).

Animé par Alain Pagano, maître de conférences en écologie à l’université d’Angers, membre du Conseil scientifique de la Fondation Gabriel Péri, auteur avec Jacques Baudrier de « Un programme unitaire pour le climat (Éditions du croquant, 2020) », et Lou Plaza, journaliste au web média Le Vent Se Lève.

1ère partie 00:05:00 - 00:49:46 : Quels bouleversements conceptuels, quels changements de paradigme et systémiques opérer pour construire une civilisation écologique ?

2ème partie 00:51:00 - 01:24:20 : Quelles actions concrètes pour mettre en œuvre les solutions et transformations nécessaires ? Quels processus engager, quels acteurs mobiliser et quels freins lever ?

3ème partie 01:24:20 - Fin : Questions du public. Organisé avec le bureau de Bruxelles de la Fondation Rosa Luxemburg, en partenariat avec Le Vent se Lève.

Partager cet article
Repost0
20 août 2021 5 20 /08 /août /2021 05:35
 interview dans Corse Matin. "Pour moi les Jours heureux, c'est partager les richesses et les mettre au service de l'être humain et de la planète"

interview dans Corse Matin. "Pour moi les Jours heureux, c'est partager les richesses et les mettre au service de l'être humain et de la planète"

Partager cet article
Repost0
20 août 2021 5 20 /08 /août /2021 05:29
Et maintenant, tous ensemble à la fête de l'Humanité! (Igor Zamichei, PCF)
Et maintenant, tous ensemble à la Fête de l’Humanité !

Au regard de l’actualité et des mois que nous venons de vivre, l’édition 2021 de la fête de l’Humanité sera une immense bouffée d’oxygène. Nous avons tant besoin de nous retrouver, de partager des moments festifs, culturels, politiques !

A 23 jours de la fête, la diffusion la plus large possible du bon de soutien doit être au cœur de l’activité des communistes. Alors que nous vivons les derniers mois du quinquennat d’Emmanuel Macron et des événements internationaux majeurs, la fête peut être un atout décisif dans la bataille idéologique et politique à mener. Au regard de sa préparation tardive imposée par les conditions sanitaires, seule une mobilisation exceptionnelle des communistes aux côtés des équipes de l’Humanité peut assurer sa réussite.

L’heure est à résister au pouvoir d’Emmanuel Macron qui, en pleine pandémie, aura fracturé profondément le peuple, abîmé notre pays et son environnement en cédant tout au capital et aux plus riches qui ont vu leurs fortunes doubler pour atteindre 1 000 milliards d’euros ! Et à porter une grande ambition pour la France, avec la volonté de contribuer à être utile au peuple, à construire l’alternative avec la candidature de Fabien Roussel à la présidentielle de 2022 et l’action pour bâtir un pacte d’engagements communs pour les élections législatives. Inégalités sociales et sanitaires grandissantes, méga-feux sur la planète, retour au pouvoir des talibans en Afghanistan… les événements montrent chaque jour à quel point le capitalisme, le néolibéralisme et les politiques de puissance ont atteint leurs limites historiques.

Notre projet communiste est plus que jamais d’actualité pour relever le défi des jours heureux. Avec qui ? Les participant·e·s à la fête de l’Humanité et, bien plus largement, toutes les Françaises et les Français qui veulent une réponse à la hauteur des défis du siècle, sociaux, écologiques et démocratiques. Comment ? En commençant par « recréer le sens de la joie et celui de la dignité », comme le disait Léo Lagrange à propos des congés payés sous le Front populaire pour, lutte après lutte, avancée après avancée, parachever l’œuvre d’Ambroise Croizat pour sécuriser toutes les dimensions et tous âges de la vie.

Il nous reste un peu plus de trois semaines, alors engageons ensemble toute notre énergie pour réussir une très belle fête de l’Humanité ! Et pour toutes celles et ceux qui le pourront, retrouvons-nous lors du prochain rendez-vous national du bon de soutien lundi 23 août à 18 h 30 à Paris, Place de la République, en présence de Fabien Roussel.

Igor Zamichiei, PCF

Partager cet article
Repost0
20 août 2021 5 20 /08 /août /2021 05:07
Interview de Fabien Roussel dans Libération - 16 août 2021
Partager cet article
Repost0
19 août 2021 4 19 /08 /août /2021 15:04

 

Le chef de l'Etat, hier, s'est fait l'écho des inquiétudes profondes que provoquent, chez nos concitoyennes et concitoyens, l'offensive militaire et la prise de pouvoir des Talibans en Afghanistan, et de la sympathie qu’ils éprouvent pour la population afghane. Des dizaines de milliers de femmes et d'hommes, souvent jeunes, sont directement menacés de mort par l’instauration d’une féroce dictature théocratique. Nous leur devons solidarité et soutien.

 

 

Depuis ce week-end, les autorités françaises finissent d'évacuer nos ressortissant·e·s et évoquent le nombre de 600 Afghan·e·s accueillis dans notre pays. Nous ne pouvons que nous en féliciter, mais c'est bien à toutes celles et tous ceux qui chercheront asile dans un pays de l'Union européenne et en France que ce droit devra être garanti, en application des conventions internationales, à commencer par la Convention de Genève. C’est ce que la France doit affirmer solennellement, plutôt que de brandir, comme vient de le faire le président de la République, le spectre des « flux migratoires ». Il n’est, de ce point de vue,  pas admissible que le gouvernement souscrive au projet d'inclure les réfugié·e·s afghan·e·s dans l'odieux accord UE-Turquie sur les réfugiés syriens dont il bafoue déjà les droits fondamentaux.

 

Cinquante ans de guerre et d'interventions militaires étrangères, auxquels les gouvernements français successifs ont participé, ont fait de l'Afghanistan un pays ruiné et dépendant. En laissant ce dernier aux mains d’élites corrompues, plutôt que d’aider la population à construire une véritable démocratie, ils ont poussé 2,6 millions d'Afghan·e·s à se réfugier dans les pires conditions hors des frontières, le plus souvent en Iran, en Turquie ou en Asie centrale. La prise de pouvoir des Talibans chasse de nouveau des dizaines de milliers d'entre eux. Notre devoir est, sans hésiter, d'accueillir toutes celles et tous ceux qui le souhaitent. 

 

Aujourd’hui les États-Unis abandonnent cyniquement l’Afghanistan aux Talibans, organisant le chaos dans toute cette région, au mépris des conséquences que cette attitude ne manquera pas d’avoir sur la sécurité et la paix du monde. L’heure n’est pas aux discours convenus, aux promesses de circonstances, aux exercices d’autosatisfaction.  

 

C'est dans l'urgence qu'il faut agir pour sauver des vies ! L'accord signé entre le président Trump et les Talibans, sans la participation aux discussions d'aucun autre représentant afghan, date de février 2020 et c'est en avril de cette année que son successeur, Joe Biden, a annoncé le retrait des troupes étasuniennes et de l'Otan pour cet été. Que de temps perdu,depuis 2020, à observer sans agir les Talibans fouler aux pieds le prétendu « accord de paix » et, depuis plusieurs mois, engager leurs troupes dans la reconquête militaire du pays. 

 

Quelles ont été, et quelles seront, les initiatives diplomatiques de la France pour empêcher la violence revancharde des Talibans de se déployer ? Quelles actions notre pays compte-t-il proposer pour isoler un régime aux prétentions tyranniques de la communauté internationale, en s’attaquant notamment à ses sources de financement et à ses trafics ? Comment, au-delà des déclarations d’intention, seront appuyées les forces démocratiques afghanes ? Quelle attitude, et quelles sanctions, notre diplomatie compte-t-elle proposer vis-à-vis du Pakistan et des États soutenant de près ou de loin les Talibans ?

C'est avec l'ONU, son Conseil de sécurité et son Assemblée générale, son Comité des droits de l'homme, son Haut commissariat aux réfugiés, que toutes ces questions doivent être traitées sans plus tarder en présence de représentant-e-s des forces démocratiques et de la société civile afghanes.

 

Tout doit être fait pour aider les Afghan-e-s à reprendre le contrôle de leur destinée, à vivre en pays et en sécurité, dans une société pluraliste et démocratique. 

 


 

 

Parti communiste français,

 

Paris, le 17 août 2021.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011