Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2016 6 21 /05 /mai /2016 06:32
Création d'un comité de défense de l'hôpital public du pays de Morlaix: Réunion publique le vendredi 17 juin, 20h à la salle du Cheval Blanc à Plourin les Morlaix

Santé. Création d'un comité pour la défense de l'hôpital

Les dix membres fraîchement élus du conseil d'administration prévoient leur première réunion publique dans le courant du mois de juin.

« On faisait du sacré boulot sur la fin de vie. Maintenant, c'est devenu une usine à humains ». Infirmière au centre hospitalier des pays de Morlaix pendant plus de 30 ans, Martine Carn a été l'une des intervenantes lors de la réunion de lancement du comité de défense de l'hôpital de Morlaix qui s'est tenue mercredi soir. « On est en évolution descendante ! Il faut arrêter de supprimer des lits et des postes », continue-t-elle.

« C'est la course »

Comme elle, ils sont une petite dizaine à s'être déplacés pour échanger leurs expériences et ressentis de soignants. « L'avis général des collègues, c'est qu'on n'a plus le temps, c'est la course », enchaîne Jocelyne Turpin, aide-soignante. Initié par des membres du Front de gauche, qui concrétisent « une idée dans l'air depuis les élections régionales », ce comité de défense a pour vocation principale de communiquer plus efficacement au grand public les revendications et inquiétudes du personnel soignant. Dans leur viseur, la menace de fermeture du service psychiatrique de Roz Avel et la fusion des services des Cormorans et Ty Dour. Seul syndicat présent, la CGT a déploré « un combat mené depuis plusieurs mois sans que la direction soit à l'écoute. On revendique pour les salariés, mais aussi afin que l'offre de santé pour les patients ne soit pas dégradée ».

Réunion publique en juin

Une réunion publique sera organisée en juin, et une action de débrayage au CHPM est prévue vendredi 27 mai, à partir de 14 h 15. À l'issue de la réunion, l'assemblée a élu un comité d'administration de dix membres. La porte-parole sera Martine Carn ; le secrétaire, Roger Héré ; la trésorière, Jocelyne Turpin et la trésorière adjointe, Pascale Fauchon.

http://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/sante-creation-d-un-comite-pour-la-defense-de-l-hopital-20-05-2016-11074846.php

Réunion publique du comité de défense du centre hospitalier du pays de Morlaix le vendredi 17 juin à 20h, salle du cheval blanc à Plourin les Morlaix.

Partager cet article
Repost0
21 mai 2016 6 21 /05 /mai /2016 05:00
Ouest-France: entretien avec Francesca Solleville dans le cadre du lancement du festival de chanson française "les Originales": "on s'est beaucoup battu pour la chanson"
Partager cet article
Repost0
20 mai 2016 5 20 /05 /mai /2016 08:45
Le PCF appelle à participer aux marches contre Monsanto le samedi 21 mai

COMMUNIQUE DE PRESSE du PCF

Le PCF appelle à participer aux marches contre Monsanto samedi 21 mai

A l'issue d'Ateliers Législatifs sur une agriculture débarrassée des pesticides, le PCF porte une ambition alimentaire, écologique et de santé publique afin de sortir des pesticides

- Produire des aliments de haute qualité nutritive et gustative et libres de tout résidu chimique (pesticides, molécules médicamenteuses).

- Mettre en place d'un plan national de transition écologique de l'agriculture avec un calendrier de remplacement des intrants chimiques.

- Développer la recherche publique notamment avec l'Institut National de la Recherche Agronomique (INRA).

- Organiser un plan de financement national d'une nouvelle politique agricole par le secteur bancaire sous contrôle public afin d'accompagner les agriculteurs vers une agriculture plus écologique.

Dans les luttes et les mobilisations le PCF avance un autre modèle agricole et alimentaire. Il faut anticiper les moyens de relever le défi alimentaire, en quantité comme en qualité, en refusant la mainmise des multinationales sur la production agricole.

L’heure est à un modèle d’agriculture durable qui satisfasse les besoins alimentaires de tous les être humains, émancipé de la spéculation et soucieux de la santé publique.

Notre croissance est celle du développement social et écologique, pas celle de l’accumulation du capital.

Le PCF appelle à la mobilisation demain contre Monsanto et participera aux marches partout où elles sont organisées.

Paris, le 20 mai 2016

Le PCF

Le PCF appelle à participer aux marches contre Monsanto le samedi 21 mai

Et le communiqué des organisateurs de la marche:

Le 21 mai 2016, pour la 4ème année consécutive, des citoyens du monde entier feront converger leurs luttes contre Monsanto et les multinationales de l’empoisonnement, lors d’une journée mondiale de marches et d’actions.

La Marche mondiale contre Monsanto (MaM) n’a pas vocation à se limiter à une simple marche, ni à un seul jour de mobilisation : il s’agit surtout d’un événement citoyen et militant, autogéré localement par les personnes qui s’en emparent et qui s’organisent, dans une logique horizontale de convergence et de non-violence, afin d’assurer la participation du plus grand nombre.

Cette page regroupe tous les liens (events plus bas) vers les différentes manifestations locales, nous encourageons les organisateurs à nous les faire connaître.

Notre santé avant leurs profits

La MaM est l’occasion de dénoncer collectivement une agriculture intensive, usant de semences génétiquement modifiées (OGM) et dépendantes de pesticides toxiques, sous la coupe de multinationales s’appropriant le vivant, et dont Monsanto est le symbole planétaire, mais pas l’unique représentant (Dow Chemical, Syngenta, Bayer, BASF, DuPont, Limagrain,...).

Les citoyens sont également concernés par les préoccupations sanitaires qui pèsent sur eux et leurs enfants, du fait de la dispersion incontrôlée de milliers de molécules chimiques dans l’environnement. La situation est d’autant plus alarmante que la France est le 1er consommateur européen de pesticides et le 3ème au niveau mondial.

Faire pression pour une agriculture écologique et une alimentation transparente

Nous demandons une agriculture relocalisée, écologique et productive, capable d’assurer aux producteurs un revenu juste, et aux consommateurs des produits sains et accessibles à tous les budgets. Nous réclamons une agriculture transparente et sans OGM, ni dans les champs, ni dans l’alimentation animale, grâce à un étiquetage adapté sur tous les produits alimentaires, y compris les œufs, les produits laitiers et la viande issus d’animaux nourris aux OGM.

Nous ferons pression sur les décideurs politiques, élus locaux ou ministres, pour demander des mesures immédiates d’interdiction de toutes les molécules chimiques dangereuses, l’interdiction de l’usage des pesticides dans les lieux publics (rue, parc, terrain de sport) et pour favoriser la promotion d’une alimentation saine et bio dans les cantines, et dans toute restauration publique (hôpitaux, entreprises...).

TAFTA, mettre fin aux négociations !

Autant de réformes qui ne pourront être mises en place si la France, et l’Europe, persistent dans leur volonté de signer un accord de dérégulation commerciale avec les Etats-Unis (TAFTA ou TTIP) ou avec le Canada (CETA) (exemple concret).

Nous réaffirmerons donc notre opposition à ces traités qui soustraient le pouvoir des mains du peuple pour le placer dans celles des multinationales qui exploitent les Hommes comme le vivant. Aucun traité ne devrait pouvoir engager notre destin collectif sans recours à un référendum.

Afin d’être plus efficaces, nous ne nous contenterons pas de marcher le 21 mai : nous mènerons aussi des actions d’interpellation directe, qui placeront multinationales, distributeurs, producteurs et élus, devant leurs responsabilités.

Aux graines citoyens !

Sur les Réseaux sociaux : #Monsanto #MaM2016

Partager cet article
Repost0
20 mai 2016 5 20 /05 /mai /2016 06:08
Loi travail: nouvelles mobilisations prévues par les syndicats CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, et FIDL les jeudi 26 mai et mardi 14 juin

Les opposants à la loi Travail n'entendent pas baisser pavillon. Ils appellent à deux nouvelles journées d'action, les 26 mai et le 14 juin.

Les syndicats opposés à la loi travail ont appelé jeudi à deux nouvelles journées d'action les 26 mai et 14 juin, selon le communiqué publié à l'issue d'une intersyndicale CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, UNL et FIDL.

Le 26 mai, il s'agira d'une « une journée nationale de grève, manifestations et actions » dans toute la France. Les sept syndicats veulent ensuite « renforcer l'action par une journée de grève interprofessionnelle avec manifestation nationale à Paris le 14 juin, au début des débats au Sénat », indiquent-ils dans un communiqué.

Communiqué CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

Toujours déterminé-es : Amplifier la mobilisation, faire respecter la démocratie !

intersyndicale du 19 mai 2016:

journée d'action le jeudi 26 mai,

manif nationale Mardi 14 juin,

processus de votation citoyenne jusque fin juin.

Communiqué CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

Toujours déterminé-es : Amplifier la mobilisation, faire respecter la démocratie !

Après plus de deux mois de mobilisation des salarié-es, des jeunes, des privé-es d'emploi et des retraité-es, la mobilisation se poursuit et s'amplifie comme le montre cette journée du 19 mai.

Cette semaine, le développement d'actions, de grèves dans de nombreux secteurs et de blocages pour obtenir le retrait du projet de loi travail et l'obtention de nouveaux droits, montre que la détermination reste intacte.

L’opinion publique reste massivement opposée à cette loi Travail et à l'utilisation autoritaire du 49.3 par le gouvernement.

Le gouvernement n'a pas d'autre issue que celle du dialogue avec les organisations

qui luttent pour le retrait de ce projet de loi et pour être écoutées sur les revendications qu'elles portent.

C'est pourquoi les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires et les organisations de jeunesse, UNEF, UNL et FIDL en appellent solennellement au Président de la République.

Des secteurs professionnels sont engagés dans un mouvement de grève reconductible, d'autres vont entrer dans l'action.

Les organisations appellent le 26 mai prochain à une journée nationale de grève, manifestations et actions.

Les organisations décident de renforcer l'action par une journée de grève interprofessionnelle avec manifestation nationale à Paris le 14 juin, au début des débats au Sénat.

Elles appellent à multiplier d'ici là, sur tout le territoire, des mobilisations sous des formes diversifiées.

Elles décident également une grande votation dans les entreprises, les administrations et les lieux d'étude qui se déroulera dans les semaines à venir en parallèle au débat parlementaire afin de poursuivre avec les salarié-es et les jeunes les débats sur la loi Travail, obtenir le retrait de ce texte pour gagner de nouveaux droits permettant le développement d'emplois stables et de qualité.

La loi doit notamment préserver la hiérarchie des normes, élément protecteur pour tous et toutes les salarié-es.

Cette votation sera remise lors d'un nouveau temps fort qu'elles décideront prochainement.

Les organisations invitent leurs structures à poursuivre la tenue d'assemblées générales avec les salarié-es

pour débattre des modalités d'actions, de la grève et de sa reconduction.

Elles se retrouveront rapidement pour assurer l'organisation et la réussite de ces mobilisations et initiatives.

Les Lilas, 19 mai 2016

Partager cet article
Repost0
20 mai 2016 5 20 /05 /mai /2016 06:00
Ouest-France, 20 mai 2016: conseil reporté après l'évacuation du public

Ouest-France, 20 mai 2016: conseil reporté après l'évacuation du public

Le Télégramme, 20 mai 2016 - Ronan Tanguy commente à sa manière un Conseil Municipal mouvementé et pathétique

Le Télégramme, 20 mai 2016 - Ronan Tanguy commente à sa manière un Conseil Municipal mouvementé et pathétique

Conseil municipal annulé du 19 mai 2016 à Morlaix: sale temps pour la démocratie!
Conseil municipal annulé du 19 mai 2016 à Morlaix: sale temps pour la démocratie!
Partager cet article
Repost0
20 mai 2016 5 20 /05 /mai /2016 05:50
Grève des cantines: zéro prime pour les agents!!!

Grève des cantines: zéro prime pour les agents!!!

Grève des cantines à Brest. Zéro prime pour les agents de maternelle
http://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/greve-des-cantines-brest-zero-prime-pour-les-agents-de-maternelles-4237892Nicolas

En fait, est-ce que ce Catégorie AAA qu'est François Cuillandre vit avec un salaire de 1400€ par mois?

Il paraîtrait que ce serait plutôt l'inverse puisque il y a 2 ans une étude faisait de François Cuillandre le maire le plus cumulard de Bretagne.

Quand on gagne 10 fois plus que les ATSEM il est un peu facile de leur donner des leçons de modération et de sens du réalisme budgétaire.

Partager cet article
Repost0
20 mai 2016 5 20 /05 /mai /2016 05:44
Cannes, le palmarès de Véronique L'Allain, directrice de la Salamandre (Ouest-France, 20 mai 2016)
Partager cet article
Repost0
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 19:35

En début de conseil municipal de Morlaix ce jeudi 19 mai, 40 à 50 personnes se tenaient dans la salle avec des panneaux protestant contre le manque de démocratie au conseil municipal, l'autoritarisme d'Agnès Le Brun, la restriction des salles pour les associations, le manque de considération des citoyens demandant à ce que leur parole soit prise en compte.

Michèle Abramovicz a lu un texte au nom de trois élus d'opposition ayant décidé de démissionner du Conseil Municipal, perçu par eux comme une "simple chambre d'enregistrement", comme les Commissions municipales, dénonçant le manque de respect et de considération pour le rôle de l'opposition et les citoyens, la remise en cause du lien entre les élus d'opposition et les personnels de la ville.

Au moment du départ de Michèle Abramovicz, Loïc Digaire et Guénaelle Clech, le public a applaudi pendant quelques minutes en relevant les pancartes pour qu'elles soient bien visibles.

Motif suffisant pour Agnès Le Brun qui avait vu démonstration d'opposition citoyenne venir pour demander, après une intervention dans ce sens de trois conseillers municipaux de la majorité (c'était le nombre qu'il fallait parait-il pour un huis clos, encore que les textes parlent aussi d'un vote nécessaire du conseil municipal), une suspension de séance et un Conseil Municipal se tenant à huis clos, sans témoins parmi les citoyens, les membres du public portant des pancartes ayant refusé à la sommation faite en 20 secondes de ranger leurs pancartes, tout en restant néanmoins parfaitement calmes et silencieux.

Difficile dans ces conditions de parler de "trouble à l'ordre public" justifiant dans le code des Collectivités la possibilité de tenir un conseil municipal à huis clos et une suspension de séance. Celle-ci a été déclarée sans que le Maire donne la parole aux deux élus d'opposition qui l'avaient demandée de manière manifeste (Sarah Noll et Ismaël Dupont) suite aux interventions des élus de la majorité demandant le huis clos, Agnès Le Brun quittant même la salle des Conseils en laissant se développer les échanges sans micro entre majorité et opposition.

25 à 30 mn de temps mort, où les élus d'opposition ont tenté de dissuader le maire de faire intervenir la police pour évacuer le Conseil Municipal de son public, et lui on demandé, comme solution de compromis, de reprendre le Conseil en échange d'un possible engagement des personnes assistant au Conseil à ne pas troubler les débats et les interventions.

Agnès Le Brun est restée sur sa position, prévue à l'avance, sans aucun doute, et a fait venir la police pour expulser le public, ce qui ne c'était jamais vu à Morlaix dans les 30 ou 40 dernières années!

Quand les policiers sont arrivés à la requête du maire et qu'ils ont commencé à refouler les citoyens protestant contre les dérives du maire et de sa majorité, les élus d'opposition, considérant qu'il était parfaitement inadmissible d'exiger le huis clos pour un Conseil Municipal, et surtout de faire évacuer le public par la police, qui a d'ailleurs bien d'autres choses plus importantes à faire, ont décidé à leur tour de quitter le Conseil Municipal avec les citoyens qui voulaient y assister.

En conséquence de quoi, peut-être pas rassurée sur le fondement juridique de sa décision, Agnès Le Brun a préféré reporter le Conseil Municipal en l'absence de l'opposition, sous les applaudissements de sa majorité.

Triste illustration d'un enfermement dans des méthodes autoritaires de fermeture au dialogue et au débat démocratique. Précédant fâcheux aussi si on commence à annuler tout Conseil marqué par la présence d'un public défendant une cause et manifestant pacifiquement pour marquer son désaccord et son existence.

La mairie est pourtant la maison commune de tous les citoyens et le conseil municipal l'affaire de tous.

Partager cet article
Repost0
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 19:26
photo Le Télégramme

photo Le Télégramme

Ambiance tendue, ce jeudi soir, lors du conseil municipal de Morlaix, où les policiers ont été appelés par le maire afin de faire évacuer la salle. La séance a finalement été reportée.

A 18 h 30, la séance avait débuté par l'annonce de la démission de trois élus d'opposition. Il s'agit de Michèle Abramovicz et de Loïc Digaire, anciennement Front de gauche, et de Guénaëlle Clech, membre de la coopérative citoyenne. Ils dénoncent le manque d'écoute et de considération de la part de la majorité.

"On était venu pour collaborer, mais on n'a pas notre mot à dire. On ne prend jamais en compte nos propositions et nos revendications. La mairie est gérée par dix personnes. C'est navrant", ont-il déploré, en quittant la salle sous les ovations de la trentaine de personnes présentes dans le public. Dont certains munis de pancartes évoquant "le mépris" de la majorité, ou encore demandant que les associations bénéficient de salles municipales pour organiser leurs réunions.

"Surdimensionné" pour l'opposition, "la loi des urnes bafouée" pour le maire

Dans la foulée, le maire Les Républicains de la ville, Agnès Le Brun, a réclamé l'évacuation de la salle et la tenue du conseil à huis clos. Devant le refus du public de s'en aller, elle a alors fait appel aux forces de police qui ont fait évacuer les lieux, sans heurts, vers 19 h 20. En signe de protestation, les quatre élus d'opposition restants ont également plié bagages. "Avoir recours aux forces de l'ordre, c'est totalement surdimensionné", ont-ils lancé.

"La loi des pancartes, non; la loi de la république, oui", a rétorqué le maire, pour qui "la loi des urnes a une valeur, la bafouer c'est très grave". "On a affaire à un groupuscule d'irresponsables et immatures politiquement. Ce qui s'est passé ce soir fait le lit des extrêmes", a ajouté Agnès Le Brun, en décidant le report du conseil municipal à une date ultérieure.

http://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/morlaix-le-conseil-municipal-evacue-par-les-policiers-19-05-2016-11074235.php

Partager cet article
Repost0
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 19:16
Collèges: la rentrée s'annonce agitée pour le SNES Bretagne (Ouest-France, 19 mai 2016)
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011