Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 17:39

Macron rattrapé par son ISF Emmanuel Macron, le 3 mai 2016 © Reuters Jusqu’ici, Emmanuel Macron estimait ne pas être redevable de l’ISF. Mais les vérifications fiscales déclenchées après sa nomination au gouvernement viennent de déboucher sur une réévaluation du patrimoine de son couple.

Partager cet article
Repost0
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 16:54
Les députés rejettent la proposition de loi Chassaigne visant à garantir le revenu des agriculteurs

Les députés rejettent la proposition de loi Chassaigne visant à garantir le revenu des agriculteurs

mardi 31 mai 2016

D’accord pour améliorer la situation financière des producteurs, mais pas sur les moyens proposés, les députés n’ont pas adopté, le 26 mai dernier, la proposition de loi présentée par André Chassaigne, visant à garantir le revenu des agriculteurs.

Les trois articles du texte qui ont été rejetés :

le premier instaurant une conférence interannuelle par filière pour fixer des prix plancher et plafond des produits agricoles,
le second encadrant les marges des intermédiaires au moyen d’un coefficient multiplicateur activable en temps de crise
le troisième interdisant la vente à perte

La discussion à l’Assemblée nationale

Le dossier légilsatif

Partager cet article
Repost0
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 16:00
Violences policières: ouvrez les yeux (Médiapart)

"Violences policières: ouvrez les yeux !"
Des dizaines de manifestants ont été blessés lors des manifestations contre la loi sur le travail. Le gouvernement a mis en place une stratégie de la tension, suite logique d’années de dérive. Il est temps qu’une commission d’enquête se saisisse de cette gestion incendiaire.

Partager cet article
Repost0
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 15:01

"Les 12 millions d’euros d’Airbus pour le premier ministre kazakh"


Le président Nicolas Sarkozy et son homologue kazakh Noursoultan Nazarbaïev à l'Élysée le 27 octobre 2010, suite à la signature du premier accord sur la vente des hélicoptères d'Airbus Group. © Reuters Mediapart révèle que le géant de l’aéronautique était « prêt à s’engager » à verser en 2010 une commission occulte de 12 millions d’euros destinée au premier ministre kazakh, afin de faciliter la vente de 45 hélicoptères.

Partager cet article
Repost0
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 12:42

Une vingtaine d'élus de gauche s'élèvent contre le «mépris» du Premier ministre à l'égard des contestataires du projet de loi travail.

Ces derniers jours, le Premier ministre a réussi le tour de force de multiplier en quelques minutes les provocations et les outrances : la CGT est accusée «d’encourager la violence» contre les policiers ; ceux qui contestent les «sociaux-démocrates quand ils sont au pouvoir» ou protestent contre les violences «des forces de l’ordre qui incarnent l’Etat» ne sont rien d’autres que des «ennemis de la démocratie» ; la porte-parole d’«Ensemble !», Clémentine Autain, est étiquetée «islamo-gauchiste» et jugée responsable d’alimenter «le terreau de la violence et de la radicalisation».

Des propos envers les uns et les autres qui rappellent ceux utilisés contre le terrorisme !

Au fond, le discours de Manuel Valls est le symptôme d’un Premier ministre qui, en voulant faire de l’autorité et des coups de menton sa marque de fabrique, se trouve confronté à une contestation sociale multiple qui ne cesse de s’enraciner.

A l’image de sa réaction brutale vis-à-vis des grèves et des actions de blocages menées par les salariés des raffineries et des ports, les propos du Premier ministre sont d’autant plus violents et caricaturaux que la politique qu’il mène est de plus en plus impopulaire et qu’il se retrouve sans majorité dans le pays ni même à l’Assemblée nationale. La société française mérite mieux que ces discours de stigmatisation et de division.

Aux côtés de tous ceux qui se battent pour le retrait du projet de loi «El Khomri», notre réponse sera dans les prochaines semaines de poursuivre et d’amplifier ce réveil des énergies citoyennes qui constitue l’espoir d’un souffle nouveau dans le pays. Nous y mettrons toutes nos forces pour faire prévaloir les exigences d’égalité, de justice et de démocratie que monsieur Valls et son gouvernement ne cessent de mépriser.

Signataires : Pourria Amirshahi, Julien Bayou, Olivier Besancenot, Eric Coquerel, Annick Coupé, Thomas Coutrot, Caroline De Haas, Jean-Pierre Dubois, Jacqueline Fraysse-Cazalis, Jérome Gleizes, Bob Injey, Pierre Khalfa, Pierre Laurent, Elise Lowy, Noël Mamère, Myriam Martin, Jean-Luc Mélenchon, Jean-François Péllissier, Danielle Simmonet, Marie-Christine Vergiat, Marie-Pierre Vieu

Partager cet article
Repost0
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 07:14
Présidentielle 2017: le PCF pour une candidature d'alternative à gauche (Ouest-France)

Une seule et même candidature commune "d'alternative" à gauche : voilà la voie que souhaite promouvoir le Parti communiste en vue de la présidentielle en 2017.

Le Parti communiste (PCF), qui tient son Congrès cette semaine à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), va « lancer un appel » pour une « candidature commune d'alternative à gauche », a indiqué lundi son secrétaire national, Pierre Laurent.

« Nous allons lancer un appel très clair au Congrès pour poursuivre nos efforts jusqu'à l'automne pour obtenir une candidature commune d'alternative à gauche, et ne pas laisser l'émiettement aller à son terme », a expliqué M. Laurent sur LCI.

Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche) a d'ores et déjà « proposé » sa candidature mais refuse de participer à une primaire.

Que le texte proposé par le Conseil national, dans le cadre de la préparation du Congrès, n'ait obtenu que 51% des voix parmi les militants communistes, est-ce un désaveu ? « Non. Ca a été un moment du débat.

Les communistes ont voulu dire une chose (...): que dans cette primaire, ce qui n'avait d'ailleurs jamais été mon idée, il ne fallait surtout pas qu'il y ait François Hollande, Manuel Valls ou quelqu'un qui défende cette politique. Évidemment non ! Donc cette chose a été clarifiée », a expliqué Pierre Laurent. Pour le sénateur de Paris, le « chaos provoqué par François Hollande et Manuel Valls ouvre un boulevard à la droite ».

« Pour conjurer ce problème, je dis qu'il faut que l'ensemble du Front de gauche, donc Jean-Luc Mélenchon, les communistes, mais aussi des socialistes, des écologistes qui ne veulent pas de ça, et beaucoup de citoyens qui sont dans l'action (contre la loi) El Khomri, aient un seul candidat. Pas trois ou quatre, parce que là nous allons à la défaite assurée et nous n'avons pas besoin de ça devant les dangers qui se profilent ». Le PCF tient son 37e congrès de jeudi à dimanche à Aubervilliers. De son côté, dimanche, Jean-Luc Mélenchon participe à un « défilé de la France insoumise » et prendra la parole Place de Stalingrad à Paris.

Partager cet article
Repost0
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 20:47
Ouest France, lundi 30 mai: "Ismaël Dupont: "c'est nous la gauche""
Partager cet article
Repost0
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 20:45
Les militants du PCF ont planché sur leur congrès, de fédération en fédération (L'Humanité, 30 mai)

Les militants PCF ont planché sur leur congrès de fédération en fédération

AURÉLIEN SOUCHEYRE AVEC GRÉGORY MARIN

LUNDI, 30 MAI, 2016

L'HUMANITÉ

Sur le front contre la loi El Khomri et la dérive néolibérale du gouvernement Valls, les communistes, réunis par département avant leur congrès national, ont rappelé leur volonté de construire une alternative.

Département par département, les communistes avaient jusqu’à hier soir pour se réunir en conférence fédérale, afin de préparer le 37e congrès national du PCF prévu du 2 au 5 juin à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Aux quatre coins du pays, la mobilisation contre la loi El Khomri faisait naturellement partie des débats. « Nous avons tenu notre conférence les 20 et 21 mai alors que le dépôt de Douchy-les-Mines était bloqué, raconte Fabien Roussel, secrétaire fédéral du Nord. Nous avons bien sûr envoyé des délégations et passé du temps avec les salariés en lutte. En conférence, nous avons voté une motion pour que le PCF exprime la volonté de sortir des traités européens rejetés par les citoyens, car de ces traités découlent nombre de lois, dont l’actuelle loi travail. »

Pour une « République des droits fondamentaux à garantir »

Travaillant sur la base commune « Le temps du commun » précédemment adoptée à l’échelon national, les militants pouvaient l’enrichir et l’amender. « La situation politique a évolué depuis l’écriture du texte. Nous avons soumis des modifications pour prendre davantage en compte le mouvement social contre la loi travail et inclure des perspectives de débouchés politiques », explique Vincent Bouget, secrétaire fédéral du Gard, pour qui « nous sommes au cœur d’un affrontement de classe dans lequel les communistes doivent prendre toute leur part ».

Du côté des communistes du Loiret, il a été retenu qu’un travail « sur la République des droits fondamentaux à garantir aux citoyens pouvait être un axe fort pour remobiliser les gens », indique Matthieu Gallois. Le secrétaire fédéral de ce département relate également qu’au cœur des débats, un amendement a été retenu pour soutenir la recherche dans le nucléaire, afin d’améliorer la filière, tout en soutenant le développement de pistes pour le remplacer à terme. Dans le Nord, les communistes ont aussi insisté pour « que la lutte contre l’évasion et le système financier qui cannibalise la planète et l’humanité soit au cœur de notre projet et de nos échanges avec les citoyens. C’est un thème qui résonne et rassemble largement », mesure Fabien Roussel.

« Nous pourrions imaginer une votation citoyenne »

Alors que l’élection présidentielle de 2017 approche à grands pas, les modalités pour « faire converger toutes les potentialités disponibles autour d’un projet de justice sociale et de transformation en rupture avec le capitalisme », comme l’écrit la fédération du Bas-Rhin, étaient de toutes les préoccupations. « Nous nous intéressons fortement à l’Appel des 100, qui relègue au second plan la primaire telle que définie par le PS. C’est-à-dire que s’il y a plusieurs candidats dans la mouvance anticapitaliste, nous pourrions imaginer une votation citoyenne, en s’appuyant sur le projet de “l’Humain d’abord” », développe Vincent Bouget.

« Dès le début de notre conférence, nous avons acté que notre parti ne devrait pas participer à des primaires, quel que soit le contour, car c’est un concept anglo-saxon, car c’est antidémocratique, et parce que cela fait le jeu du lobbying et des groupes de presse, précise d’emblée Fabien Roussel. Nous devons désigner rapidement un candidat mais surtout mettre l’accent sur les législatives. Notre crainte est que notre parti se préoccupe trop de la présidentielle alors que l’enjeu, c’est les législatives. » En attendant de voir comment les débats évolueront à Aubervilliers, alors que tous les communistes interrogés insistent sur leur forte envie d’en ressortir « rassemblés, unis et motivés », Matthieu Gallois ajoute que dans le Loiret, des « assises ouvertes à toutes les forces opposées au libéralisme » sont désormais préférées au concept de primaires, « pour la construction d’une candidature commune et d’un programme commun, dont celui de “l’Humain d’abord” pourrait être une bonne base de départ ».

Partager cet article
Repost0
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 15:28
Conseil Municipal de Plouigneau en janvier 2015

Conseil Municipal de Plouigneau en janvier 2015

Compte-rendu du conseil municipal du 25 mai 2016

Début du conseil : 19h.

1° Compte rendu du conseil du 15 mars 2016:

R. Héré indique que, comme à l'habitude, le document ne rend pas compte des débats, d'où l'abstention des élus de l'opposition (6 abstentions avec les pouvoirs).

2° Piscine, rapport annuel 2014-2015

M Vandenbroucke, gérant de la SAS L'Helvan, présente au conseil l'activité de l'exercice, en énumérant un certain nombre de chiffres relatifs aux entrées et de travaux réalisés.

R.Héré réitère les deux demandes qu'il avait déjà faites l'an dernier et pour lesquelles il n'avait pas obtenu de réponse.

1° il demande ce que représentent en temps hebdomadaire les entrées des scolaires et des clubs sportifs indiquées dans la note de synthèse. Il lui paraît en effet important de connaître ces éléments pour permettre de comparer les réalisations effectives par rapport aux engagements de la convention de l'année 2000, lesquels prévoient un créneau d'utilisation de 37 h hebdomadaires en période scolaire pour les élèves et 100 h pour les clubs sportifs. Sans répondre précisément à la question posée, M. Vandenbroucke a indiqué qu'il n'était pas responsable de la situation si l'utilisation de la piscine par les établissements scolaires et les clubs sportifs n'était pas de ce niveau. R. Héré lui répond qu'il ne l'en tient pas pour responsable, mais qu'il souhaite savoir ce que représentent effectivement en temps hebdomadaire les entrées des scolaires des clubs sportifs pour pouvoir comparer cette utilisation avec ce qui était prévu par la convention de 2000. Pas de réponse.

2° R. Héré ajoute, comme l'an dernier, que la commune versant une subvention de fonctionnement annuelle de près de 500 000 € pour la piscine, il aurait été logique de communiquer aux conseillers le compte de résultat et le bilan de l'exercice de la SAS L'Helvan. Mme le maire répond qu'elle peut lui communiquer ces éléments. R. Héré lui indique alors qu'il compte sur elle pour les lui communiquer effectivement.

3° tarifs piscine, tarifs scolaires, tarifs ALSH et salles pour activités, prêt d'honneur, vacataires TAP

Pas d'observations.

4° Subventions aux associations

Joëlle Huon reprend l'intervention de Jean-Yves Lecomte l'an passé qui indiquait qu'il faudrait revoir les modalités d'attribution aux associations car on retrouve chaque année quasiment les mêmes montants aux mêmes bénéficiaires augmentés de 1%, et qu'à un moment donné ça n'a pas beaucoup de sens.

Exactement comme l'an dernier, B.Le Vaillant sort un peu de ses gonds en indiquant que tout est « peanuts » (même expression qu'en 2015), et tout de suite après que tout ça coûte cher à la collectivité (petite contradiction).

R.Héré abonde dans le sens de J. Huon en disant qu'il conviendrait de redéfinir la politique d'aide aux associations, et que cela pourrait constituer un travail de la commission adhoc. Il ajoute qu'en effet on peut s'interroger sur la pertinence de certaines subventions.

R. Le Houérou indique que les associations bénéficient déjà de la mise à disposition gratuite des salles et de l'aide du personnel municipal.

D. Guizien rappelle le coût annuel de la dotation à la piscine. J. Délépine rétorque que cette question est dépassée puisque cette décision a été prise il y a 16 ans, qu'on ne va pas revenir dessus aujourd'hui, et qu'il nous faut désormais l'assumer. Cela irrite un peu B. Le Vaillant qui indique qu'il s'agit davantage que de l'assumer, mais bien de la revendiquer.

Abstention de l'opposition.

5° Répartition des amendes de police

Mme le maire propose un dossier pour une liaison piétonne route du Penker St Didy et le réaménagement devant la salle de quartier de la Chapelle du Mur.

D. Guizien demande ce qui a été fait suite à la décision de 2015. Mme le maire répond qu'il y a eu une réalisation à St Didy. R. Héré répond que ce qu'il avait été prévu une liaison piétonne entre la voie de chemin de fer et le garage Fiat, mais que ce n'était pas réalisé complètement. Mme le maire répond que ça a été fait entre la voie de chemin de fer et le rond-point juste au-dessus.

Accord.

6° vente d'un terrain à l'entreprise APPALOOSA

L'entreprise souhaite acquérir une parcelle de 695 m² située juste derrière sa propriété.

A J. Huon qui en demande la raison, B. Le Vaillant répond que l'entreprise souhaite y construire un parking.

Accord

7° Transfert du PLU

Le président de Morlaix communauté a présenté un tableau de synthèse établi par le CLECT des charges transférées de la commune à Morlaix communauté qui doit être ratifié par le conseil municipal.

Accord

8° Aménagement de la rue du puits

Mme le maire présente le résultat de la consultation des appels d'offres et de la décision de la commission de la commande publique pour :

  • le lot n° 1 voirie et réseaux attribué après négociation à l'entreprise Colas (226 000 € HT)
  • le lot n° 2 maçonnerie attribué à Jardin Services (39 000 €)

R. Héré précise qu'il s'est abstenu en commission sur ces attributions car il n'était pas d'accord sur le principe de renégociation avec les entreprises car celles-ci avaient déjà « tiré les prix » pour obtenir les marchés. Cela les incitait donc à aller au-delà, alors que les prix étaient déjà en deçà du prix du marché, et avait des conséquences sur l'emploi des salariés.

9ー terrain multisport

Création d'un espace sportif près de l'école de Lannelvoez et à St Didy.

Accord.

10° vente de pierres de taille

Il est proposé au conseil de vendre à l'entreprise Carmes, artisan maçon, les pierres de taille récupérables après démolition des vieilles maisons de la rue du Puits.

R.Héré indique qu'au moment de ce conseil la démolition a déjà eu lieu et que l'entreprise en question a déjà récupéré les pierres de taille en question. Dès lors il ne voit pas la nécessité de demander au conseil de voter des décisions qui ont déjà été prises par la majorité. Il a ajoute qu'il s'agit là manifestement de méthodes assez classiques de cette majorité.

J. Délépine indique que la proposition de rachat de l'entreprise Carmes était récente et qu'ils avaient été pris de court.

Abstention de l'opposition

11ー logements sociaux

Demande d'autoriser Habitat 29 à réaliser des logements sociaux rue du Puits et à Prat al Lan.

Accord.

12° décisions prises par le maire en délégation

Pas d'observations.

13° Questions diversescompte rendu des décisions prises par délégation

  • J.Huon fait état que l'UDAF a fait une demande pour utiliser les locaux de l'ancien EHPAD pour aménager des locaux en direction d'un public de handicapés psychiques. Mme le Maire confirme qu'une demande dans ce sens a bien été effectuée.
  • J. Huon signale un problème de stockage de porcs dans les bâtiments situés derrière chez Renault. Mme le Maire indique qu'un courrier a été adressé aux intéressés.

Fin du conseil : 20 h 40.

Partager cet article
Repost0
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 13:34
le bureau du Congrès: Martine Le Nozerh, Ismaël Dupont, Jean-Pierre Demaimay, Jacqueline Héré, Erwan Rivoalan, Jean-Paul Cam

le bureau du Congrès: Martine Le Nozerh, Ismaël Dupont, Jean-Pierre Demaimay, Jacqueline Héré, Erwan Rivoalan, Jean-Paul Cam

Marie-Pierre Coant et Paul Quémener, élus de Berrien, ont accueilli les délégués du PCF

Marie-Pierre Coant et Paul Quémener, élus de Berrien, ont accueilli les délégués du PCF

Congrès départemental du PCF du Finistère à Berrien du 28 mai 2016
Roger Héré, ici à côté de Mariette Labrousse

Roger Héré, ici à côté de Mariette Labrousse

la délégation du PCF Morlaix

la délégation du PCF Morlaix

le vote pour le Conseil Départemental et le secrétaire départemental

le vote pour le Conseil Départemental et le secrétaire départemental

les délégués de Quimper au premier plan

les délégués de Quimper au premier plan

Dominique Gontier tenait l'urne, ici avec Françoise Anne de Quimperlé

Dominique Gontier tenait l'urne, ici avec Françoise Anne de Quimperlé

Photos Jean-Luc Le Calvez

Une soixantaine de délégués, représentant les 600 adhérents cotisants de 19 sections finistériennes (le Finistère est la première fédération bretonne en terme de nombre d'adhérents, celui-ci a augmenté de 16 adhérents depuis 2015, ce qui fait de nous la 26e Fédération de France en termes de nombre d'adhérents communistes à jour de cotisation), se sont réunis à Berrien dans les Monts d'Arrée hier pour échanger pendant la journée sur le projet communiste, la stratégie pour 2017 et la politique de rassemblement, la situation du Parti dans le Finistère et les priorités à donner à l'activité dans la Fédération et les Sections. Ces débats précédés par des conférences de sections ont eu lieu dans le cadre de la préparation du 37e Congrès du PCF, un parti qui fête ses 95 ans cette année et qui malgré son affaiblissement électoral et militant réel, reste le 3e parti de France en termes de nombre de militants et d'élus, et une force importante de résistance et d'alternative à gauche.

Les débats ont été riches et se sont déroulés dans un climat serein et respectueux même si des différences d'approche se sont exprimées, et c'est bien normal tant la situation est complexe et périlleuse pour le pays.

Ismaël Dupont, secrétaire départemental depuis 13 mois et le Congrès Extraordinaire du 11 avril 2015 à Plounéour-Lanvern, a été réélu par 87% des délégués (13% de bulletins nuls) avec le nouveau Conseil Départemental de 36 élus, dont 12 nouveaux élus.

Celui-ci travaillera pendant 3 ans, jusqu'au prochain Congrès.

Il y avait une proposition unique et commune pour le conseil départemental et le poste de secrétaire départemental.

Voici le nouveau Conseil Départemental du PCF Finistère élu pour 3 ans:

Ismaël Dupont - section de Morlaix

Anne-Marie Alayse - section de Brest

Sylvain Araldi - section de Concarneau

Christian Beaumanoir -section de Crozon

Claude Bellec - section de Brest

Alain Bescou - section du Cap Sizun

Véronique Blanchet - section du Pays Bigouden

Daniel Boudin - section de Châteaulin

René Briand - section de Quimper

Jean-Paul Cam - section de Brest

Martine Carn- section de Morlaix

Jeannine Daniel - section de Scaër

Jean-Pierre Demaimay - section de Douarnenez

Catherine Flageul - section de Brest

Dominique Gontier -section de Moëlan

Isabelle Gonçalves - section de Douarnenez

Marie-France Goussé - section de Concarneau

Jean-Pierre Guyon - section de Concarneau

Bruno Guigourèse - section de Brest

Jacqueline Héré - section de Brest

Roger Héré - section de Morlaix

Daniel Jouan - section de Fouesnant

Christine Kerdreux - section de Quimper

Etienne Le Bellec - section du Pays Bigouden

Martine Le Nozerh - section du Pays Bigouden

André Le Roux - section du Pays Bigouden

Yacine Méliani - section de Quimper

Jean-Louis Pascal - section de Concarneau

Xavier ¨Perchec - section de Fouesnant

Jean-Claude Perrot - section de Quimper

Serge Puil - section de Morlaix

Erwan Rivoalan - section de Brest

Yvonne Rainero - section de Quimper

Gérard Rousseau - section du Cap Sizun

Ronan Tanguy - section du Relecq Kerhuon

Pierre-Yves Thomas - section de Carhaix

Des délégués pour le Congrès National du PCF du 2 au 5 juin à Auvervilliersont aussi été élus: Claude Bellec, qui dirigera la délégation, Eric Guellec, Jacqueline Héré,Maxime Paul, Yacine Méliani,Yvonne Rainero, Ismaël Dupont.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011