Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 06:55

Au moment où la disparition de Robert Doré nous frappe si cruellement une multitude d’images et de souvenirs se bousculent dans ma tête. Au moment de son arrivée en Bretagne Robert avait derrière lui une vie militante bien remplie dans la région parisienne.

 

Militantisme à la CGT où ses responsabilités de chef de parc dans une entreprise de transport ne l’empêchaient pas d’être un fervent défenseur de ses collègues en tant que responsable syndical dans l’entreprise comme dans les instances de la CGT., y compris au Conseil des Prud’hommes.

 

Militantisme politique au sein du parti communiste français et du conseil municipal d’Aubervilliers où il fut maire-adjoint dans l’équipe de Jack Ralite pour qui il avait une immense admiration. Homme de terrain, Robert y déployait une énorme activité auprès de la population.

 

De cette période francilienne Robert avait conservé des attaches et des amitiés fortes qui en disent long sur ses qualités humaines et politiques.

 

Mais c’est bien sûr en Finistère que j’ai bien connu Robert et que j’ai pu apprécier l’homme et le militant. Je me souviens encore de notre première rencontre. Nous distribuions des tracts au porte à porte le long d’une petite route du canton de Plouigneau lorsqu’une voiture s’arrête près de nous. Avec une voix qui manifestement n’avait pas l’accent du Finistère, le conducteur nous demande « je peux vous donner un coup de main ? ». C’était Robert. Il n’était pas encore installé à Cleuncoat, était toujours adhérent à Aubervilliers…. Mais toujours disponible pour le Parti. On sait qu’il devint ensuite trésorier de notre section, membre du conseil départemental et trésorier fédéral.

 

Que dire de tout ce que nous avons fait ensemble. Des centaines de pages n’y suffiraient pas. L’une des choses qui m’a le plus marqué, c’est la campagne législative de 2002. Cette année là nous n’avions pas de volontaire à la candidature et nous tournions un peu en rond. Ce fut Robert qui s’y colla avec Marie-Paule Kérébel comme suppléante. Il me demanda d’être son directeur de campagne. Et nous avons sillonné toute la 4ème circonscription, rencontrant des centaines de personnes et nous rendant dans des lieux dont, de son propre aveu, il ne soupçonnait même pas l’existence. C’est aussi la même démarche qui l’a amené à accepter la responsabilité de trésorier fédéral…et à continuer à faire le travail lorsqu’il fut difficile de lui trouver un remplaçant.

 

Car ce qui caractérisait Robert c’était bien entendu son dévouement mais aussi son sens du contact humain. Il avait su créer des liens d’amitié, très rapidement avec de nombreuses personnes. Me reviennent en mémoire les « lundis de Guerlesquin » où Robert était connu comme le loup blanc. Le café de 10 h chez PENE, premier moment de distribution de tracts et de discussion avec les clients. Puis le marché et les discussions avec les commerçants, toujours avec la même chaleur. Suivait le marché aux bestiaux avec le tractage en direction des éleveurs et du personnel des acheteurs … et les discussions avec les clients des « Balladins ». Venant ensuite la distribution de tracts à la sortie de Tilly-Sabco… et puis, parfois, un casse-croûte ou un repas en commun où nous tirions les premières leçons de la journée car Robert ne mettait pas de barrière entre les activités politiques et la chaleur des relations fraternelles.

 

Sa voix va nous manquer, y compris lorsque les débats et les discussions trainant un peu en longueur il nous ramenait à la réalité des décisions à prendre… et des actions à mener. Car Robert n’était pas un militant du verbe mais de l’action et du contact avec les gens. Trouver des réponses à leurs problèmes était toujours son point de départ. C’est ce qui l’a conduit à bâtir une liste aux dernières municipales à Lannéanou alors que nombreux étaient ceux qui le croyait impossible.

 

Nous pouvons remercier sa famille, sa femme Monique et sa fille Elodie de lui avoir permis de mener, avec la volonté et le dynamisme qui étaient les siens, l’action politique qui était le combat de sa vie.

 

Robert avait une haute idée de la politique. Pas celle qui consiste à se mettre en avant et à jouer des coudes pour gagner ou conserver des places ou du pouvoir. Mais celle qui considère les partis et les actions politiques comme des moyens de changer l’ordre des choses, de mettre fin à la domination sans partage des forces de l’argent et d’ouvrir la voie à une société qui bannira à jamais l’exploitation et l’aliénation des femmes et des hommes. C’est pourquoi il s’était investi totalement dans le développement du Front de Gauche dans le pays de Morlaix tout en insistant toujours sur le rôle irremplaçable que devait y jouer le PCF.

 

Le meilleur hommage que nous puissions lui rendre est de continuer son combat sans nous laisser détourner de nos objectifs. C’est le choix que font ses amis et ses camarades

 

Ave Robert je perds non seulement un camarade de combat mais un ami dont le souvenir guidera mon action.

 

                                                                                              Alain DAVID

                                                                                      Morlaix, le 2.02.2014

Partager cet article
Repost0

commentaires

R

Merci Alain pour ce témoignage en hommage à la disparition de notre camarade Robert Doré que j'ai pû apprécier en tant que trésorier départemental à la tête de la fédération du Finistère qui tous
les mardis pendant plusieurs années était présent au local à Brest, toutes ces années où moi aussi j'avais rejoins le siège départemental après Quimper. Nous trinquions ensemble et ensuite on
cassait une croûte.


Robert je pense très fort à toi et le combat que tu as mené toute ta vie me rends plus forte.


 


 

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011