Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 14:08

Reunion-publique-Plouigneau-aide-a-l-autonomie-1-copie-4.jpgReunion-publique-Plouigneau-aide-a-l-autonomie-1-copie-3.jpgReunion-publique-Plouigneau-aide-a-l-autonomie-1-copie-2.jpgReunion-publique-Plouigneau-aide-a-l-autonomie-18-fevrie.jpgReunion-publique-Plouigneau-aide-a-l-autonomie-1-copie-5.jpg

 

50 personnes sont venues débattre pendant deux heures après l'intervention liminaire de Christiane Caro autour des problèmes de la prise en charge des personnes âgées à Plouigneau. Une douzaine de personnes dans la salle, dont plusieurs professionnels (aide-soignants et infirmiers, directeur de maison de retraite) et des aidants familiaux ont pu témoigner de leur expérience, faire part de leurs propositions, analyses, et sources de colère ou d'interrogation.  Le programme du Front de Gauche est clairement apparu comme le seul qui se donnait les moyens de déboucher sur une transformation immédiate du réel tout en ne se contentant pas de colmater à la marge les imperfections de l'existant mais en basant l'invention de nouvelles solidarités sur un meilleur partage des richesses et une reprise en main de la finance.  

 

Plouigneau-reunion-aide-a-l-autonomie.JPGPlouigneau-reunion-aide-a-l-autonomie-2.JPGplouigneau-aide-a-l-autonomie-4.JPG

 

Compte-rendu réalisé par Jacques Normand.

 

 

RENCONTRE CITOYENNE

du 18 février 2012 à PLOUIGNEAU

 

« LE DROIT DE BIEN VIEILLIR POUR TOUS ET PARTOUT »

 

Une cinquantaine de personnes a répondu le samedi 18 février à l'invitation du Front De Gauche pour échanger autour du « droit de bien vieillir ».Dans la salle, décorée aux couleurs du Front De Gauche par les militants ignaciens, une table de presse proposait les derniers tracts et prises de position du FDG ainsi que de nombreux livres traitant de l'accompagnement réservé actuellement aux personnes âgées.

 

Après le débat qui aura duré trois bonnes heures des discussions plus informelles ont pu se prolonger autour de quelques boissons et gâteaux.

L'objectif a donc été atteint dans une ambiance conviviale, constructive et déterminée, riche d'échanges fructueux entre citoyens, usagers et personnels d'établissements, élus, syndicalistes, bénévoles, …

 

 

Accueil et présentation de la rencontre :

 

 

Alain DAVID entouré de Christiane CARO, Ismael DUPONT et Michel PRIGENT

Alors que la droite parle de « dépendance » nous préférons parler de « l'autonomie des personnes âgées » et de l'accompagnement de celles-ci lors de leur perte progressive d'autonomie.

En résumé il s'agit aujourd'hui de débattre autour des conditions et des moyens pour « vivre dignement jusqu'au bout de la vie » …

Débattre et aussi témoigner et faire des propositions qui viendront compléter celles déjà présentées par le Front De Gauche.

 

Introduction :

 

Christiane CARO

 

En réponse à l'invitation du Collectif Citoyen du FDG Morlaix et dans la suite de l'atelier « Santé » qui s'est tenu à la Fête de l'Huma de Lanester, Christiane attaque fort sur un thème d'actualité : les « civilisations » dont certaines seraient supérieures à d'autres selon le ministre de l'intérieur !

Mais alors … que dire de notre civilisation qui « sacrifie une partie de sa population » : les personnes âgées !

Discrètement certes, mais à travers une ségrégation médicale et sociale.

 

Elle dresse d'abord un état des lieux.

 

Les ARS (agences régionales de la santé) ont pour finalités de faire des choix de priorités (rentabilité) et visent les deux publics les plus fragiles et qui n'ont pas encore, ou qui n'ont plus la parole : la toute petite enfance (maternités) et les personnes âgées.

La crise a bon dos pour accélérer les restructurations, réduire les budgets et centraliser régionalement la gestion des établissements.

Le constat des déficits imposés ouvre la voie au privé !

Les « restes à charge » des usagers, les coûts des mutuelles explosent et l'accès aux soins devient de plus en plus difficile pour les publics les moins favorisés.

Le système de protection sociale est attaqué de front au profit des assurances privées.

Dans un deuxième temps elle présente la situation en Bretagne.

Notre région est fortement concernée puisque ce sont 750 000 habitants de 60 ans et plus … et qu'ils seront 1 000 000 en 2030 !

De nombreux territoires en Centre-Bretagne deviennent des déserts médicaux faute d'installation de médecins généralistes.

 

 

Elle aborde ensuite les choix politiques.

 

Le gouvernement actuel met en place les conditions d'ouverture aux marchés financiers des modes de prise en charge des personnes âgées.

Le Front de Gauche propose de rendre le pouvoir au peuple :

  •  
    • en créant de nouveaux services publics

    • en replaçant « l'humain d'abord », donc en permettant à chaque citoyen de rester le plus longtemps « responsable » de ses choix de vie en la poursuivant « dignement » jusqu'au bout

Enfin, avec Alain David, elle ouvre le débat aux participants en proposant de réfléchir autour de problématiques essentielles :

 

  •  
    • Face à la privatisation : réponses publiques étatiques ou (et) associatives ?

    • A quel niveaux situer les réponses en matière de :

      . fixation des objectifs

      . gestion des dispositifs

      . mise en œuvre sur le terrain

  •  
    • Accueil en établissement ou maintien à domicile ?

Ils présentent les propositions déjà portées par le FDG

(cf. programme et additif proposé par le collectif de Morlaix).

Ils soulignent l'exigence de porter ces questions dans le débat public des campagnes en cours et rappellent enfin que ce qu'il faut gagner ou sauvegarder en 2012 est dans le droit fil de ce qui c'est déjà passé en 1936, 1945, et 1968 sous la pression des mouvements populaires les plus forts !

  •  
    •  

       

Le débat, les questions-réponses et les propositions.

(classées par ordre chronologique et regroupées selon le cas)

  • 1- Fragilité du secteur associatif (situation de l'ADMR). Comment mieux le contrôler et en garantir la pérennité auprès de l'usager ?

     

    => Si il y a délégation de service public : adosser le secteur associatif à un pôle public départemental

  • 2- Profit des assurances privées (127 milliards seulement de reversés sur 403 milliards collectés ). Comment empêcher la marchandisation de la prise en charge de la perte d'autonomie

  • 3- Inventer enfin une « civilisation de la personne âgée » dans le respect de « l'intergénérationnel ».

  • 4- Comment ne pas subir le simple constat des difficultés rencontrées et subies de la part des autorités et comment réagir à leur « défaitisme ». Le préfet qui annonce « qu'il faudra faire des choix courageux ». Le président du conseil général du Finistère qui déclare « Il faudrait créer 2000 places mais nous ne pouvons financer que 70 création de lits par an » !

     

    => Réagir en « brisant le silence » ! « si je suis le 2000éme je ne peux pas attendre 30 ans pour avoir ma place !... je serai mort avant ! »

  • 5- Les personnels vivent sous la pression de l'urgence et dans la frustration de conditions de travail intenables : « je ne supporte pas de traiter comme je le fais les personnes dont je m'occupe … Je ne veux pas être traité comme ça plus tard ! … 8 minutes en moyenne pour une toilette, c'est indigne ! »

     

    => Exiger la norme revendiquée par les syndicats européens d'un professionnel pour une personne accueillie. Ratio de 1/1 alors qu'il est de 0,6/1 en France.

  • 6- Les associations gèrent mal leurs personnels, les payent mal et indemnisent peu les frais de déplacement.

    Le service public n'est pas non plus sans reproches … Beaucoup de conditions de travail et de respect des résidents sont liées aux ambiances de travail, au management local et au manque de moyens budgétaires.

     

    => refuser la marchandisation de la « perte d'autonomie »

    => mettre en place une péréquation entre services ruraux et urbains pour permettre la juste indemnisation des frais de déplacement

  • 7- La maltraitance n'est pas uniquement de la responsabilité des intervenants en établissements comme à domicile … Il existe surtout une « maltraitance institutionnelle ».

     

    => . Allouer des moyens corrects et contrôler leur utilisation.

    . Favoriser le contrôle démocratique de la mise en œuvre des missions (salariés, usagers).

    . Former les personnels, informer les familles.

  • 8- Les établissements sont trop souvent « l'antichambre de la mort » et le maintien à domicile peut aboutir à l'isolement total de la personne âgée et à son « dépérissement social ».

Nécessité de recréer du lien social, de considérer la personne âgée comme étant toujours « en développement », « en devenir » …

 

=> encourager l'accès à la connaissance, à la culture, à se connaître soi-même, … à se préparer … à la mort …? Favoriser et encourager les intervenants professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées en perte d'autonomie.

  • 9- Les familles s'occupent peu, quelques fois mal, et parfois pas du tout … Elles ne connaissent pas l'existence des « Conseils de Vie Sociale ».

     

    => C'est un champ d'action à investir ! Il faut que les élus, les cadres d'établissements, les militants encouragent et aident les citoyens et les familles à s'impliquer dans ce champ de la démocratie participative : « faisons vivre les droits acquis ! 

  • 10- Le coût d'une place en EHPAD (établissement d'hébergement de personnes âgées dépendantes) se décompose ainsi : 50%hébergement, 35% soins, 15% dépendance. Il est pris en charge, respectivement, par le résident, par l'état (Sécurité Sociale), et par le Département (APA). Le « reste à charge » du résident reste à minima dans le Pays de Morlaix de 1500€ à 1700€ par mois !

     

    => Puisque le FDG propose un SMIC à 1700€, ne devrait-il pas exiger que le revenu minimal de toute personne âgée ne soit pas inférieur à 1500€ ? Et … pourquoi dans cette hypothèse ne pas exiger que l'écart entre les retraites soit au maximum de 1 à 5 ?

  • 11- Il n'est pas normal qu'il n'existe plus de « Foyer-logement » (deviennent des Ehpad).

     

    => Offrir sur chaque territoire une gamme diverse de prises en charge possibles : maintien au domicile, habitat groupé, foyer-logement, Ehpad, solutions adaptées aux situations les plus lourdes (Alzheimer, Parkinson, …).

  • 12- A t-on les moyens de financer tout cela ? Comment éviter les prises en charge « à deux vitesses » ?

     

    => C'est un choix politique, une question de civilisation, du même ordre que pour l'éducation ou la justice ! Ceci renvoie donc au modèle de société et aux choix de priorités budgétaires ! Il faut donc « changer de système » !

    =>L'état doit garantir l'accès de tous à une prise en charge de qualité quelle qu'elle soit...

  •  

  • 13- Comment imposer ces choix politiques ?

     

    => se mobiliser, porter et populariser des solutions politiques de transformation sociale.

    => voter, certes, mais surtout maintenir une pression de haut-niveau de la part du mouvement social !

    => reproduire 36, 45, ou 68 !

    => redonner envie à la jeunesse de se ré-impliquer dans le changement. Y compris pour l'encourager à accéder avec entrain et conviction dans les métiers de l'accompagnement des personnes en perte d'autonomie. Aimer ces métiers !

En conclusion :

 

Alain David et Ismael Dupont :

 

Ils soulignent le « flot de questions » pour ce débat riche d'informations, de témoignages et de propositions.

Ils invitent les participants à approuver et à signer le texte présentant les propositions complémentaires du collectif morlaisien du FDG qui reprend déjà plusieurs axes évoqués. (cf. doct joint)

 

Ils rappellent une dernière fois la mobilisation de tous avant, pendant et surtout après les échéances électorales … quel que soit le résultat de celles ci !

 

«Tout n'est pas dans les programmes !

Toutes les grandes avancées sociales se sont gagnées par le mouvement populaire ! »

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011