Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 15:29

Médiapart : 

"Qui représentera le gouvernement aux obsèques de Rémi Fraisse ?"

29 OCTOBRE 2014 |  
 
Outre le président de la République, François Hollande, le premier ministre, Manuel Valls, et plusieurs membres du gouvernement comme le ministre des Finances, Michel Sapin, ou la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, étaient présents aux funérailles quasi-nationales, la semaine passée, de l’ex-patron de Total.La directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, avait également fait le déplacement.
Rappelons que Total est un groupe qui, soucieux de sa rentabilité, a décidé de fermer sa raffinerie de Dunkerque en 2010 et laisse planer un doute sur sa capacité de raffinage en France après 2015. Total a réalisé un chiffre d’affaires de près de 190 milliards d’euros en 2013 et a versé 5,4 milliards de dividendes à ses actionnaires, ce qui laisse à penser qu’il réalise quelques bénéfices. N’ayant payé aucun impôt sur les sociétés en 2013 (comme en 2012), le groupe n’en a pas moins bénéficié de 19 millions d’euros de créances au titre du crédit d’impôt compétitivité emploi, auxquels s’ajoutent 60 millions d’euros de crédit d’impôt recherche, soit, au TOTAL, la jolie somme de 80 millions d’euros.
Quelques jours après la mort accidentelle du PDG de Total, un jeune manifestant est décédé sur le site du barrage de Sivens dans des circonstances qui ont été celles de vifs affrontements entre les opposants au barrage et les forces de gendarmerie. L’opposition à la construction du barrage de Sivens ne date pas d’hier mais ce n’est que très récemment que les experts mandatés par le gouvernement ont remis leur rapport dans lequel ils indiquent que « le choix du barrage a été privilégié sans réelle analyse des solutions alternatives possibles ». Une situation d’autant « plus regrettable que le coût d’investissement rapporté au volume stocké est élevé ». Les experts critiquent également le surdimensionnement de l’ouvrage qui doit s’étendre sur 48 hectares et noyer la zone humide du Testet, connue pour abriter une importante biodiversité. Selon les opposants au projet, sa finalité ne servirait que les seuls intérêts d’une poignée d’exploitants agricoles ayant choisi la culture intensive du maïs dans une région marquée par un conflit récurrent autour des ressources en eau.
Comme l’écrit le journal Le Monde (28 octobre), le gouvernement, même s’il s’en remet à la décision du Conseil Général du Tarn, est rattrapé par le barrage de Sivens.
Contesté depuis des années, le dossier du projet de lac-réservoir dans le Tarn est en attente d’un arbitrage urgent sur le bureau de la ministre de l’écologie, Ségolène Royal.
Mais qui représentera le gouvernement aux obsèques de Rémi Fraisse ? Qui présentera les excuses sincères de la République à sa famille ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011