Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 08:06

La perception de Plouigneau peut être sauvée que si les citoyens s'en mêlent et obtiennent un engagement public ferme de tous les élus de la région pour la conserver et dire non à l'économie budgétaire sur le dos de l'aménagement du territoire et du service public de proximité! 

 

Lors d'un comité technique local à Quimper, la directrice départementale des finances publiques a présenté son projet de "réorganisation du réseau des trésoreries" dans le cadre des objectifs de réduction de la dépense publique liée à la MAP (Modernisation de l'Action Publique), qui, avec le gouvernement socialiste actuel, remplace la RGPP tout en conservant le même cap néo-libéral compatible avec le cadre austéritaire fixé par Bruxelles.  

Ce plan prévoit la suppression au 1er janvier 2014 des trésoreries de Plouigneau, Plouescat et Pont-Aven, et le transfert de leurs missions vers Lanmeur, Saint Pol de Léon, Concarneau et Quimperlé. A cela s'ajoute le transfert d’une partie des missions (recouvrement des impôts) de la trésorerie dite “de Saint Thégonnec” mais située à Pleyber Christ au service des impôts des particuliers de Morlaix (Pouliet), avec en vue la fusion ultérieure annoncée de cette perception avec celle  de Saint Martin des Champs, à savoir soit la suppression de l’une des deux, ce qui n’est pas précisément déterminé à ce jour. Ce projet a été rejeté à l’unanimité des organisations syndicales (CGT, FO, Solidaires et CFDT).
Ce vote unanime oblige la directrice départementale à convoquer un second CTL, après un délai de 8 jours, et à présenter un nouveau projet, le cas échéant.  Sans surprise elle a d’ores et déjà annoncé qu’elle représenterait le même projet lors du CTL qui sera convoqué vraisemblablement vers le 8 ... 10 juillet.
A l’issue du second CTL, la directrice pourra transmettre son projet de réorganisation des services pour réduire les postes et les frais de fonctionnement à la direction générale des Finances publiques (DGFiP).
En dernier ressort, c'est le ministre des Finances qui décidera.
Il est nécessaire pour faire avorter ce projet de réorganisation qui contredit l'impératif de proximité, de décentralisation et d'égalité d'accès au service public des citoyens tout au long du territoire national. 
Pour y parvenir, il faudrait que tous les élus du territoire s'expriment publiquement d'une même voix pour réclamer le maintien de la perception à Plouigneau et l'abandon de ce plan de réorganisation. Maintenant, les actes doivent suivre les paroles. 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

vprimet 01/07/2013 12:36


Sans jouer sur les mots l,expression plan de réorganisation devrait être remplacer par plan de démantèlement. Ces plans successifs font le lit de la politique de confusion délibérément
 entretenue par le FN et l,UMP et relayée par le PS : ils accroissent de fait l,abandon des territoires ruraux et de leurs populations par l,Etat -patron et les isolent.Ils
sont de plus conçus pour que le maillage des territoires apparaisse comme illusoire et couteux("MAP") au nom de la modernité et du"On ne peut de toute manière pas faire autrement"parce
que c,est nécessaire pour rembourser la dette et que toute idée de sortie de crise est aussi illusoire.C,est donc bien sur cette question et elle seule qu,il faut enfoncer le clou( Si! les
moyens financiers existent: il faut en finir avec l,évasion fiscale et ne pas rembourser les banques les taux d,intérêts indus, nouvelle création monétaire et nouveaux pôles
d,investissements publics ,etc)

michel martin 30/06/2013 14:14


http://www.lamarseillaise.fr/

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011