Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 16:24

Nous donnons à lire les communiqués d'alerte et de dénonciation des associations qui défendent les droits des palestiniens et une paix juste après le nouveau coup de force d'Israël à Gaza préparant une nouvelle escalade de violence contre les palestiniens de Gaza.  

 

gaza--frappe-pilier-de-defense.jpg

 

L’AFPS dénonce les attaques contre Gaza et l’assassinat de Ahmad Jabari

 AFPS, mercredi 14 novembre 2012

 Le maintien du blocus cri­minel, qui depuis plus de 5 ans prend en otage la popu­lation de Gaza avec la com­plicité de la com­mu­nauté inter­na­tionale, ne peut que pro­voquer des réac­tions en retour.

 Ce fut de nouveau le cas samedi avec l’attaque depuis Gaza d’un véhicule mili­taire israélien par­ti­cipant au blocus, entraînant aus­sitôt des frappes meur­trières contre des civils.

 Les diri­geants israé­liens, assurés d’une totale impunité, les mêmes qui menacent de ren­verser, voire liquider Mahmoud Abbas en cas d’accession de la Palestine à l’ONU, viennent de franchir un pas de plus dans leur pro­vo­cation san­glante en assas­sinant le res­pon­sable de la branche mili­taire du Hamas à Gaza et en mul­ti­pliant les raids, escomptant – à l’inverse de la trêve pro­posée – une riposte en retour qui faci­li­terait une nou­velle opé­ration « Plomb durci ».

 Pour Neta­nyahou c’est une manière cynique et effroyable de faire sa cam­pagne élec­torale, comme en 2008, et de tenter le tout pour le tout pour tor­piller la can­di­dature pales­ti­nienne à l’Onu.

Nous appelons la France à s’élever avec force contre ces agis­se­ments cri­minels et à tout faire pour stopper cette spirale des plus dan­ge­reuses et obtenir la levée du blocus de Gaza qu’elle affirme condamner.

Face aux agis­se­ments des diri­geants israé­liens, elle doit faire savoir clai­rement par ailleurs qu’en disant oui à la Palestine à l’ONU, elle choisit le chemin du droit contre la force. Il n’y a pas de troi­sième voie possible.

Le Bureau National de l’AFPS

___________________________________________________

Plateforme des ONG françaises pour la Palestine

 

 

Après de nombreuses frappes militaires contre la bande de Gaza depuis une semaine, l’armée israélienne vient d’assassiner un haut responsable du Hamas, risquant d’entraîner toute la région dans une spirale de violence qui, comme l’opération Plomb durci en décembre 2008-janvier 2009, aura des conséquences désastreuses pour la population de Gaza et n’assurera pas la sécurité recherchée par Israël.

 

 

La Plateforme des ONG françaises pour la Palestine dénonce l’assassinat d’un haut responsable du Hamas et la solution militaire choisie par Israël. Le Hamas est profondément enraciné dans la société palestinienne. Israël ne le détruira pas par les bombes. Les assassinats ciblés, les punitions collectives envers la population palestinienne de Gaza n’y parviendront pas non plus.

Les conséquences humanitaires et politiques de l’opération Plomb durci en décembre 2008-janvier 2009 ont été désastreuses. Si le Hamas a été affaibli militairement, il est resté un acteur politique incontournable et l’attaque israélienne a davantage affaibli et discrédité l’Autorité palestinienne. Pourtant Israël fait à nouveau le choix de la force et menace aujourd’hui de renverser le président Abbas s’il obtient l’adhésion de la Palestine à l’ONU à la fin novembre.

Israël a le droit, comme tout autre pays, de protéger sa population, mais cela suppose, comme pour le Hamas, qu’il respecte les règles fixées par le droit international. Celui-ci lui interdit d’imposer une punition collective à 1,5 million de Palestiniens à Gaza en les soumettant à un blocus illégal et à une nouvelle opération militaire. En vertu des Conventions de Genève, le devoir d’Israël, en tant que puissance occupante, est de protéger la population civile occupée ; Israël continuant de contrôler les frontières aériennes, maritimes et terrestres de ce territoire, emprisonnant 1,5 millions de Palestiniens.

La Plateforme des ONG françaises pour la Palestine rappelle les conditions immédiates d’un règlement du conflit : retrait israélien des Territoires palestiniens, gel complet et immédiat de la colonisation en Cisjordanie, levée des restrictions israéliennes, réouverture des points de passage de et vers la bande de Gaza. Une solution juste, fondée sur le droit international, est la seule garantie pour Israël de vivre un jour en paix avec ses voisins.

Les organisations de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine demandent une action forte du gouvernement français et de l’Union européenne pour mettre un terme à l’escalade militaire.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011