Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 06:39
Le vendredi 7 décembre, tous les élus PS et Idées de l'opposition de gauche à Morlaix et des citoyens ont officialisé la création d'une coopérative citoyenne d'union de la gauche pour créer une liste et un projet aux municipales de mars 2014. Cette démarche est liée à deux principes qui peuvent être discutés: mise en second plan des partis et de leurs militants comme force de proposition politique, affirmation d'une signification essentiellement locale des municipales permettant l'association de toutes les bonnes volontés pouvant soutenir sur le plan national des politiques contradictoires, notamment sur le plan du rapport à l'austérité et au libéralisme. Or, pour nous l'élection municipale est aussi une élection politique, devant s'apprécier en fonction d'un contexte national, les marges de manoeuvre des collectivités locales étant notamment fortement altérées par la politique de rigueur et de fragilisation des services publics du gouvernement Ayrault et les conséquences sociales néfastes pour la population de son refus de remettre en cause le pouvoir du capital et les dogmes du libéralisme économique qui nous ont plongé dans la crise. Sans couper le dialogue ni préjuger de l'avenir, nous avons répondu à Idées que nous n'étions pas prêts aujourd'hui à nous engager à titre individuels dans une coopérative citoyenne qui serait soutenue par le Front de Gauche comme par le PS et EELV, car nous voulions, avant d'envisager toute stratégie d'alliance, discuter de nos objectifs et du contenu de notre projet pour les municipales avec les gens qui partagent nos valeurs et notre projet de transformation sociale, économique, écologique et démocratique de la société. Voici la réponse que nous leur avons envoyé la semaine dernière, adressée à Sylvie Béguin, l'élue municipale de Morlaix qui nous avait envoyé la proposition d'intégration dans la coopérative citoyenne:    
 
Nous avons discuté en réunion de bureau du collectif Front de Gauche le 29 novembre 2012 de votre proposition. Après débat, nous avons décidé de nous en tenir à la position arrêtée lors de la dernière assemblée générale.
Sans exclure un dialogue futur, nous ne sommes pas favorables à une rencontre rapide de l'AG du collectif Front de Gauche avec le groupe Idées au sujet des municipales, ni à une intégration prochaine des militants du Front de Gauche de Morlaix dans une coopérative citoyenne d'union de la gauche.  
Vous devez comprendre que les sympathisant-es et adhérent-es du Front de Gauche et, au delà, nombre de ses électeurs ne sont pas enclins dans le contexte de la politique gouvernementale menée actuellement par l'alliance PS/Europe Ecologie à rejoindre ses représentants locaux dans un tel collectif.  Et vous savez bien, que son appellation "citoyenne" ne permettra pas de faire l'impasse, auprès de l'électorat de gauche, sur nos divergences au sujet de cette politique, même au nom d'un "tout sauf Agnès Le Brun" dont l'utilité dans une élection à deux tours reste à prouver.
 Le Front de Gauche est déjà un rassemblement de plusieurs sensibilités que nous voulons développer et nous avons décidé de commencer à réfléchir à notre rythme et de manière autonome avec les militants et sympathisants se reconnaissant dans notre programme de transformation économique, sociale, démocratique et écologique de la société - "L'humain d'abord" - du contenu du projet et des pratiques que nous voulons porter lors des municipales de 2014.
C'est au vu des propositions locales et des objectifs que nous élaborerons avec les gens qui se reconnaissent dans notre projet global et nos valeurs que nous déciderons d'envisager des alliances s'il devait y avoir des convergences avec d'autres sensibilités ou groupes politiques et citoyens.
Pour nous, ces municipales n'ont pas simplement un enjeu local mais sont aussi un moment important pour créer un rapport de force dans le pays pour un vrai changement et une remise en cause des choix budgétaires gouvernementaux qui retirent des marges de manœuvre aux collectivités locales, aggravent la crise sociale, prolongent et légitiment en partie la politique libérale et austéritaire de la droite battue en 2012.  
 
Le Collectif citoyen du Front de Gauche Morlaix.   
 
front de Gauche Morlaix
 
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011