Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 18:36

Ce mardi 8 mars, devant la presse et les caméras de France 3, une quarantaine de militants du collectif eau publique Morlaix-Saint Martin des Champs, parfois membres d'Attac, du PS, d'Europe Ecologie-Les Verts, du PCF, de la CFDT, de la FSU, parfois simples  citoyens engagés, ont applaudi sous un beau soleil dans le port de Morlaix le baptême et la mise à l'eau "du bateau de l'eau, bien commun", autrement appelé en pied de nez "Véoleur".

 

Mise à l'eau du Veoleur 8 mars 2011C'est l'occasion de regretter l'absence de réelle transparence de certains élus du SIVOM à l'approche de sa prise de décision finale le 25 mars concernant le choix de la continuation l'affermage de la gestion de l'eau avec un opérateur privé ou le retour en régie municipale.

Pourquoi la synthèse du cabinet Bert (qui a recueilli les offres de la Saur, de la Lyonnaise, de Véolia en fonction d'un cahier des charges définis par les élus et qui ne correspond pas exactement à l'ancien contrat et les a comparés à une estimation du coût pour la collectivité d'un retour en régie publique) n'est-elle pas communiquée dès maintenant aux élus pour qu'ils puissent l'analyser à froid, se faire conseiller, en informer la population afin de susciter un vrai débat public? S'ils n'en prennent connaissance que le 17 mars à l'occasion d'une réunion commune des élus municipaux de Morlaix et Saint Martin des Champs, ne peut pas penser qu'ils risquent, 8 jours avant le vote, d'être par trop sous l'influence de l'interprétation pas forcément désintéressée et objective qui sera fait devant eux des dossiers présentés par le cabinet Bert?

Pourquoi les documents écrits avec les comparatifs officiels ne sont-ils pas donné non plus au comité de pilotage citoyen qui accompagne les travaux préalables au renouvellement du contrat par le Sivom, ou encore au collectif eau publique Morlaix-Saint Martin des Champs, qui ne dispose d'aucune évaluation chiffrée écrite des différentes hypothèses en concurrence, même s'il se rejouit néanmoins de constater, avec les informations qu'on lui a donné, que la gestion en régie publique serait 30% moins chère pour l'usager de Morlaix et Saint-Martin des Champs que la gestion actuelle de Véolia pour la distribution, et 20% moins chère pour l'assainissement.

 

Mise à l'eau du Veoleur 8/03/2011A supposer que Véolia, grâce à la pression opportune des actions de sensibilisation de la population du collectif eau, soit parvenue à présenter une offre considérablement plus avantageuse que la collectivité que son précédent contrat, de manière à garder la délégation de service public, ne faut-il pas s'interroger sur la part de surtaxe qui restera à charge du SIVOM pour les investissements sur les réseaux et qui ne sera pas prix en compte, alors qu'elle fait partie du coût global de l'eau pour l'usager, dans l'évaluation par les élus de la proposition de Véolia? Cette part de surtaxe pour améliorer la qualité des réseaux ne sera t-elle pas d'autant plus importante que Véolia a manqué à ses obligations d'entretien pendant de nombreuses années jusqu'en 2003 pour mieux servir ses actionnaires? Et si l'offre de Véolia était présentée comme plus intéressante d'un point de vue comptable que le retour en régie publique, cela voudrait dire que la multinationale de l'eau, N°1 du secteur, est capable tout d'un coup de faire aussi bien à tarification indolore pour l'usager alors qu'elle présente des bilans financiers déficitaires 8 années sur les 10 dernières? Ne faudrait-il pas alors croire que Véolia s'est moqué pendant plusieurs années des élus et des citoyens, comme elle l'a fait ailleurs, et a présenté des bilans mensongers, cachant une évaporation de l'argent dans les poches des actionnaires? Dans le contexte de plainte pour fraudes et corruptions d'élus de Véolia Ouest et d'enquête judiciaire à Rennes et Saint Malo qui a conduit la municipalité de droite de Saint Malo à revenir en régie publique en début d'année, cette culture du secret, cette information parcimonieuse et tardive des élus, le refus de rendre public le conseil des conseillers municipaux de Saint Martin et Morlaix qui va débattre de la gestion de l'eau, cette absence d'organisation de réunions publiques avec les citoyens-usagers qui devront subir pendant 8 ou 10 ans les conséquences de la décision prise dans 15 jours pour la qualité de l'eau et leur pouvoir d'achat, ne peuvent qu'apparaître suspects et laisser à penser que certains, ayant déjà fait leurs choix, considèrent les procédures normales de débat démocratique et d'information objective des élus et des citoyens comme des dangers qu'il faut vider de leur substance?

Rappelons que le prix de l'eau à Morlaix, de 4,74 EUR au m3, est de 50% plus elevé que le prix de l'eau à Lannion, de 3, 07 EUR le m3, qui est depuis très longtemps en régie municipale. Cela prouve que quand la collectivité investit sur le long terme pour avoir des réseaux performants garantissant la qualité de l'eau et le minimum de fuites, cela se traduit sur le long terme par un coût de l'eau d'autant moins élevé qu'il n'est soumis à aucune exigence de profitabilité pour les actionnaires. Ainsi, même si les municipalités de Rennes et de Quimper ont pu prolonger leur délégation de service public avec Véolia en faisant croire que ses propositions étaient beaucoup moins coûteuses pour la collectivité que l'hypothèse du retour en régie publique, cette invocation du réalisme économique contre le parti-pris idéologique ne tient pas quand on fait les calculs sur le long terme, et quand on observe qu'en moyenne, le coût de l'eau gérée par le public est moins important que l'eau gérée par le privé.

 

Mise à l'eau Veoleur 8/03/2011Il faut donc ne pas oublier de voter le samedi 12 mars devant la mairie et place du Dossen à Morlaix et le dimanche 13 à Saint Martin des Champs (devant la mairie, sur le marché) pour participer à la votation citoyenne sur le choix de délégation de service public ou de gestion publique de l'eau afin de manifester la forte mobilisation des habitants du pays de Morlaix pour se réapproprier l'eau, leur bien commun, afin de le gérer selon des logiques d'intérêt général !

Ismaël Dupont

Partager cet article
Repost0

commentaires

korrigan 25/04/2011 09:48



Desoler le reccord a ete battu le prix de l'eau pour la commune de tredrez locquemeau est de 8,63€/m3 depuis le passage a la communoté d'agglomeration de lannion MERCI



Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011