Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 06:41

Avant son meeting à Brest du soir avec Pierre Zarka (ancien directeur de l'Humanité, dirigeant de la Fase) et Alain Rebours (Gauche Unitaire), qui a réuni plus de 100 personnes à la maison des syndicats à Brest, Martine Billard, députée de Paris (1er), ancienne dirigeante des Verts et actuelle co-présidente du Parti de Gauche avec Jean-Luc Mélenchon, a rencontré avec les candidats aux législatives Front de Gauche des circonscriptions de Landerneau (Isabelle Mazelin et Yannick Hervé), de Morlaix (Ismaël Dupont et Marie Huon), et de Brest Rural (Bertrand Seys), les associations qui depuis 18 mois ou quelques semaines se battent contre l'installation de la centrale à gaz dans le Finistère: Gaspare, Landivisiau doit dire non à la Centrale, Guiclan doit dire non à la Centrale.

Après la visite du site prévu pour la centrale, nous avons fait une conférence de presse en commun à l'Hôtel-Restaurant du Vern.

Là-bas, nous avons défendu - nous, candidats du Front de Gauche-  le fait que l'ensemble des données du problème de l'approvisionnement et de la consommation énergétique devraient faire l'objet d'un grand débat national, décliné localement, et d'une consultation des citoyens. 

La majorité à la Région et l'Etat, en la matière, n'ont pas fait la démonstration de la nécessité de cette centrale à gaz bretonne: les arguments invoqués - autonomie énergétique et besoin urgent de sécuriser la distribution contre les coupures d'aprovisionnement- peuvent être remis en cause et semblent destinés à couper court au débat. Les études d'impact sur la pollution et les risques sur la santé publique ne sont pas réalisés de manière indépendante, semble t-il. La prise de décision ne s'est pas fait dans un cadre très démocratique: manque de débat de fond avec les élus du conseil régional avant prise de décision par Le Drian, opacité de l'influence des lobbies des opérateurs financiers tels que Direct Energie sur le gouvernement, absence de consultation des citoyens et de débats publics acceptés par les élus.

Nous avons mis en avant aussi que l'urgence était d'investir massivement dans les économies d'énergie et les énergies renouvelables (éoliennes, utilisation des courants marins, biomasse, photovoltaïque, STEP...). Or, cet investissement public dans la centrale à gaz est un choix de dépense sur 20 ou 30 ans qui s'oppose à un développement plus important des encouragements à la sobriété et à l'efficacité energétique, au financement de la recherche et de l'installation d'énergies renouvelables locales et soustraites aux appétits financiers.

Enfin, nous avons rappelé quelle était la priorité du Front de Gauche en matière de rénovation des pratiques démocratiques, d'implication des citoyens et de rupture avec la culture de la délégation de pouvoir. Sur le plan des énergies, sa priorité est de préparer une sortie rapide des énergies carbonées responsables du réchauffement climatique aux conséquences désastreuses pour les humains (notamment ceux des pays les plus pauvres et les moins industrialisés) et la planète.

Dans ces conditions, tout en étant sceptiques sur les justifications de cette centrale à gaz au regard des éléments avancés jusqu'à présent par ses partisans et promoteurs, nous demandons un moratoire suspendant dans un premier temps la mise en oeuvre de ce projet de centrale à gaz afin de consulter véritablement la population du secteur de Landivisiau, Guiclan, Saint Thegonnec, au terme d'un débat public contradictoire.

I.D

 

Album photo de Dominique Resmond, militant Front de Gauche et photographe de la campagne législative de Noelle Peoc'h (qui aurait bien voulu venir mais était malade) à Carhaix-Chateaulin.

 

2012-04-11-01-021-copie-1Ismaël Dupont, Martine Billard, Elisabeth Gaud et les militants contre la centrale à gaz de Landivisiau.  

 

  2012-04-11-01-025

Ismaël Dupont, Bertrand Seys (Parti de Gauche, candidat à Brest rural), Martine Billard... et Marie Huon à droite.

 

 

2012-04-11-01-030

 

 

 

2012-04-11-01-033

                                 Isabelle Mazelin, Ismaël Dupont, Yannick Hervé et Bertrand Seys.

 

 

 

2012-04-11-01-045.jpg

2012-04-11-01-049.jpg

 

2012-04-11-01-052.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le chiffon rouge - PCF Morlaix/Montroulez
  • : Favoriser l'expression des idées de transformation sociale du parti communiste. Entretenir la mémoire des débats et des luttes de la gauche sociale. Communiquer avec les habitants de la région de Morlaix.
  • Contact

Visites

Compteur Global

En réalité depuis Janvier 2011